voyage du Héros maitriser les 12 étapes du scénario Partie III

Le voyage du héros maitriser

les 12 étapes du scénario

 

Voila la dernière partie des articles consacrés au voyage du héros. si vous n’avez pas lu les articles précédents cliquez ici.

Dernière partie !!!

10 – Le chemin du retour

Même s’il a réglé la majeure partie de ses problèmes, votre personnage n’est pas encore sorti de l’auberge. A partir de maintenant, votre histoire va encore monter en puissance. Il est d’ailleurs possible de faire glisser dans cette partie, la fin de la partie 9. En effet, si Marty n’avait pas parlé à ses parents à la sortie du bal des sirènes, c’est à ce moment là que cela doit être fait.
Le chemin du retour est la partie de tous les dangers. Si dans votre histoire votre personnage est poursuivi, la poursuite finale doit se faire là. Ainsi tous les problèmes de l’aventure liés au monde que votre héro s’apprête à quitter doivent être réglés !
Pour Marty c’est la scène de l’horloge de l’hôtel de ville. Doc trouve et déchire la lettre que Marty lui a écrite. Le câble qui se bloque, la voiture qui ne démarre pas. La foudre qui s’abat sur la voiture et la fait disparaître.

11 – La résurrection

Le héros retourne dans son monde. Il n’est plus le même, car l’aventure l’a transformé (physiquement, intellectuellement etc..). Il y a une petite ressemblance avec la mort et la renaissance de l’étape 8 (dernière épreuve / mort), car à nouveau le héro défie la mort et gagne. Chaque épreuve l’a endurci, transformé ou donné de l’expérience. Il peut désormais affronter son monde sans crainte.
La Delorean apparaît en 1985. Marty revient au moment de la mort de Doc. Celui-ci à recollé la lettre. Il a donc survécu. Puis Marty rentre chez lui.

voyage du héros

Dmitrijs Bindemanis/ shutterstock

12 – Retour avec l’objet de la quête

Votre héros est donc de retour dans son monde. Mais maintenant il possède l’expérience ou l’objet qu’il a ramené de son aventure.
Lorsque Marty se réveille, la maison a changé. Ses parents, ses frères et sœurs sont transformés. Tout va pour le mieux. Il y a même Biff qui brique la voiture de son père. Cerise sur le gâteau, ses parents lui offre un 4×4 pour partir au Lac avec sa petite amie.

Résumons : Votre personnage vit dans son monde, puis l’aventure l’appelle. Au départ il refuse celle-ci puis l’accepte, aidé par le guide/mentor pour passer la première épreuve. Là, il rencontre ses alliés et ennemis. Il va affronter ses peurs dans la caverne et endure l’épreuve suprême. Il survit et revient avec l’épée. Il fait le chemin inverse, transformé par ses expériences, avec l’objet de sa quête.

ATTENTION : comme pour toute « formule » il y a des choses que vous devez éviter, pour utiliser cette recette correctement.

Vous allez suivre ces 12 étapes, mais ne le faites pas de manière trop rigide. Je veux dire par là, que vous ne pouvez pas avoir que 12 séquences, 12 scènes. Vous ne devez pas montrer les ficelles, les trucs que vous utilisés. Etre trop stricte est un danger.
Je m’explique : Ce guide. Ces 12 étapes ne sont qu’un squelette qui doit être noyé dans l’histoire générale. Tout comme votre squelette, sans cœur, poumons, peau etc… vous n’êtes qu’un sac d’os peu attrayant.
Parfois même, votre histoire ne va pas forcément suivre l’ordre de 1 à 12. Vous pourrez bouger certaines d’entre elles, les allonger etc…
Reprenons retour vers le futur : sa structure est plus complexe qu’il n’y paraît. Car le mentor (doc) est présenté deux fois ! Le père de Marty est présenté comme un ennemi au début de l’histoire, car il ne fait rien pour son fils. Alors qu’au milieu du film il est clairement un allié….
Mettez toutes les étapes dans votre scénario. Peu importe l’ordre et la durée. Chaque étape ne perdra pas de son impact, de sa force, croyez moi.

Tout est possible, seul votre imagination et votre concentration seront un frein.
Encore une dernière chose pour ceux qui aiment être un peu plus guidés. Vous trouverez ci-dessous la durée en temps et nombre de pages moyennes pour chaque étape (ces indications sont données à titre indicatif, ce n’est qu’une idée, pas une loi !)

1 – 12 pages soit 12 minutes
2 – 10 pages soit 10 minutes
3 – 5 pages soit 5 minutes
4 – 2 à 4 pages soit 2 à 4 minutes
5 – 1 à 2 pages soit 1 à 2 minutes
6 – 18 à 20 pages soit 20 minutes
7 – 20 pages soit 20 minutes
8 – 15 pages soit 15 minutes
9 – 3 pages soit 2 à 3 minutes
10 – 20 à 25 pages soit 25 minutes
11 – 5 pages soit 5 minutes
12 – 2 pages soit 1 à 3 minutes

Le voyage du héros et ses 12 étapes n’est pas une chose facile. Même si les explications sur le blog sont « normalement » simple à appréhender, il faut un certain temps pour bien maitriser toutes ces étapes du voyage du héros. Il faut vous mettre au travail, il faut tester, écrire et écrire encore et toujours. Puis petit à petit, les secrets du voyage du héros deviendront une évidence.

Vous pouvez revenir au plan du site et lire d’autres articles. 

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Apostolis

    Bonjour Tom

    ce schéma narratif peut il aussi s utiliser pour l ecriture d un court-metrage ??

    • Bonsoir Apostolis,

      Oui et non ;o) il est compliqué de pouvoir mettre toutes les étapes du voyage du héros dans un court. Mais le principe reste le même ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Sallé

    a quel age on peut t’envoyer les scénario car j’ai une amie de 14 ans qui écrit aussi un scénario

    • Bonjour Sallé,

      Ce n’est pas une question d’âge ! Même si personne ne te produira en dessus de 18 ans. Je ne fais plus de lecture de vos scénarios car vous êtes trop nombreux. Pour ceux qui désirent un suivi j’ai créé une méthode d’accompagnement (scénario+) mais les inscriptions sont fermées.

      A bientôt,

      Tom

  • wilika

    En complément, je viens juste de tomber sur cet article plutôt intéressant pour ce qui touche à la structure

    https://revueprojections.wordpress.com/2012/06/20/les-origines-de-la-theorie-du-voyage-du-heros-de-chrisopher-vogler/

    • Bonsoir wilika,

      Oui effectivement, mais Vogler n’a jamais renié ses sources ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Vlad

    Salut Tom, super la vidéo pour scénario + ! :o)
    J’aurais quelques question à te poser.
    Premièrement, lors du climax, le héros (ou les héros) sont ils obligé de révéler une facettes cachée d’eux même, de mettre de côté les faux semblant, la honte ou la peur pour révéler ce qu’ils sont vraiment et résoudre l’épreuve ultime ?
    Ensuite, est ce que cela est possible: à la fin d’un film, le héros perd sa fille tuée par le méchant, il a absolument tout perdu, le méchant à atteint son but, s’ensuit alors l’affrontement final durant lequel le héros et le méchant mourront, mais la mort du héros n’aura servi à rien.
    Y me semble que c’est de l’ordre du possible non ? Je pense notamment à se7en bien que le héros (Brad Pitt) ne meurt pas.

    P.S est ce que je peux t’envoyer par émail, un synopsis assez résumé (franchement très résumé) d’un thriller psychologique de 138 pages que j’ai écrit ?

    Merci pour tout ce que tu fais Tom et à la revoyure. :o)

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom.
    J’ai une petite question: Lorsque le héros du film décède à la fin, comment intégrer les étapes 10,11,12 du voyage du héros? Dans ce cas ce ne serait pas obligatoire,ou je me trompe?
    Merci pour ta réponse.
    Bien à toi;
    Eliane.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Eliane,

      Ce cas de figure est effectivement particulier. Il faut faire très attention à ta fin car il ne faut pas oublier de contenter le spectateur. Si ton héros meurt pour rien ou si ça mort ne raisonne pas auprès des personnages qui restent, il sera décédé pour rien. Et le spectateur sera frustré. Il se dira, « ok, tout ça pour ça ! En faite on en est au même point. »

      Je vais te prendre un exemple très simple, l’associé du diable, Reeves meurt à la fin, mais sa mort sert un plus grand desseins qu’est le sien. Il oblige le diable à essayer autre chose. Dans le film Looper, c’est la même chose !
      Il faut que le spectateur comprenne qu’il n’y a pas d’autre alternative, il faut que le héros meurt pour en sauver des milliers.
      Les étapes 10, 11 et 12 existent ;o) Elles n’ont pas la même forme ;o). De plus ces étapes sont là pour aider le scénariste à conclure le film mais aussi terminer la quête du spectateur. Il ne faut pas oublier non plus que le voyage du héros n’est là que pour servir de base. Ce n’est pas une recette que l’on doit suivre à la lettre. Il se peut que certains points du voyage ne soit pas applicable. Mais je déconseille de ne pas les suivre pour un premier projet.

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Bonsoir Tom et merci pour ta réponse!
        En d’autres termes, pour un premier projet, tu me conseilles de changer la fin?
        Bien à toi.
        Eliane.

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Eliane,

          Non, je dis que tu dois faire en sorte que sa mort serve quelque chose de plus grand que lui et que le spectateur adhère à cette décision. La résonance de sa mort pourra donner naissance aux étapes 10, 11 et 12. Sache que de faire mourir son héros est un exercice très difficile.
          Après effectivement tu peux changer la fin…tout est possible ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Merci beaucoup, je vais réfléchir à tous ça.
            Bon week-end!
            Eliane.

  • maria

    Bonjour Tom,
    Une de tes réponses me fait avancer, tu ne peux pas t’imaginer.
    Je peux enfin mettre en mots, sans tourner autour du pot, tout le parcours de mon protagoniste, en le liant aux intrigues secondaires; il y avait toujours une histoire qui sortait de ce parcours.
    Je tiens… tout dans le tout. !
    En attendant, j’écris noir sur blanc.
    C’est là, tout près et tout prêt !
    Je commence par le bon bout.
    J’aimerais tant te remettre un jour quelque chose de « valable », sinon parfait.
    Si ça t’intéresse.
    Quand j’en serai, au scénario, certainement qu’il peut rester des petits défauts dans le rédigé de la suite dialoguée.
    Elles sont réparées en cours de tournage, ou révisées avant par un cinéaste.
    Je fais tout pour qu’il n’y en ait pas.
    Je dois voir mon travail abouti en film, sinon, j’abandonnerais.
    Mon défi, je le frôlais.
    Cette fois, bon sang de bon sang, j’y arrive, plus sûre de moi.
    Quelque chose m’était apparu.
    Ici. Dans une de tes réponses.
    Merci.
    À bientôt, Tom.
    C’est parti !
    Quelle belle expérience ! Que je te dois. Quelle évidence !

    • maria

      Bonjour bis, Tom,
      J’extrapole l’envoi de mon travail.
      Tu n’es pas au bout de me voir, je sais que j’aurai des questions à te poser.
      Je ne pense pas avoir lu leurs réponses dans ce blog.
      Mais, à présent, je sais qu’on sélectionne au fur et à mesure de ce que l’on cherche.
      Au fur et à mesure de ce qu’on n’arrive pas à exprimer , dont on est pourtant imprégné.
      Cordialement.

  • maria

    Bonjour Tom,
    Ta réponse à Dr WAX me conforte dans mon idée de pitch.
    C’est ça, déstructurer le voyage du héros.
    S’il est à la base, à la fin du compte, et au début du conte, LOL, il est méconnaissable.
    Alors, on prend un autre chemin.
    La voilà, » la différence de narration.  »
    Tu en sais des choses. Et en autodidacte !
    Je n’en étais pas là à l’époque de ton commentaire.
    Aujourd’hui, je comprends pleinement ces mots.
    « La vision du réalisateur ».
    Merci ! Cordialement .Et en prime quelque chose qui ressemble à l’admiration.

  • Dr. WAX

    Salut tout le monde et merci Tom et Thomas pour ce site pépite !
    Après la lecture de cet article que je trouve vraiment très intéressant et enrichissant (j’aime connaître beaucoup de choses avant de me lancer dans un vaste projet) ; je parviens à analyser certains films grâce au cercle du voyage du héros…, mais j’ai toujours un peu de mal à analyser le voyage du héros dans Mulholland Drive de David Lynch par exemple, film qui m’inspire énormément et que j’aime décortiquer.
    Si jamais tu as quelques pistes, je suis hyper preneur !
    Merci encore et à bientôt !

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Dr.Wax,

      LOL effectivement je comprends ton problème. Je ne suis pas très Lynch, mais je vais te donner une explication via un article fort intéressant :
      http://www.linternaute.com/cinema/film/les-films-incomprehensibles/lost-highway.shtml

      Je crois que cela va pouvoir t’éclairer :o)

      A bientôt,

      Tom Weil

      • Dr. WAX

        Bonsoir Tom,

        Bon d’accord je suis peut-être tombé sur le réalisateur qui ne raconte pas des histoires à la manière du Voyage du héros alors… enfin du moins pour la dernière « trilogie ». C’est peut-être pour ça que je trouve ça intéressant en fait.
        Si j’ai des problèmes sur d’autres films je te fais signe si tu veux bien !

        Merci et à bientôt !

        Dr. WAX

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Dr.Wax,

          Une fois bien maitrisé le voyage du héros peut être déstructuré, afin de coller à la vision du réalisateur. Si tu prends Memento, le montage et la narration paraissent différent alors que, si tu remets le film dans l’ordre tu arrives à un schéma classique ;o)

          A bientôt,

          Tom Weil

          • Dr. WAX

            Bonjour Tom,
            Oui en effet ! De toute façon je pense que ce n’est jamais inutile de connaître ce genre de technique, et que même si on la détourne où on s’en détache ensuite ; le faire de manière consciente est un plus (et permet souvent de mieux le faire de surcroît).
            Je travaille donc 😉

            A bientôt,

            Dr. Wax

  • djoudy

    bonjour Thomas

    J’ai une autre question.
    1 pages doit correspondre à 1 séquence ou il peut avoir plusieurs séquences sur 1 pages.

    Merciiiii

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Djoudy,

      Une séquence peut durer 1/8 de pages comme 6 pages. Il n’y a pas de règles.

      Bon Courage,

      Thomas J.

      • djoudy

        Yesss merci Thomas.

  • Flow

    Merci beaucoup pour tout ces différents tuto qui m’ont extrêmement appris quant a la réalisation d’un scénario cependant une question me vient a l’esprit: est ce que la conception du scénario devrai au delà de l’histoire de base (synopsis) etre basé sur le voyage du héro, le film étant principalement redirigé sur lui, et ceci gràce a la Timeline ? J’entend par la l’intervention des différents personnage autre que le protagoniste ainsi que le séquencier et le déroulement général de l’intrigue.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir,

      Je ne comprends pas trop la question. Oui l’histoire doit être basé sur le voyage du héros,la timeline est une méthode pour l’appliquer.

      Thomas J.

      • Flow

        D’accord c’est ce que je voulais savoir parce qu’après avoir fait pas mal de différents site concernant la rédaction de scénario de Long Métrage j’avais cru comprendre que le film était tourné autour de l’histoire de base, du synopsis et qu’on incorporai seulement après notre protagoniste alors que dans les films tout tourne autour de ce dernier et non l’inverse

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Flow,

          Ta première Timeline est pour ton héros. Les autres Timeline sont pour les personnages secondaires et les sous histoires.

          Ton synopsis raconte l’histoire de ton héros et peut introduire d’autres personnages. Mais il tourne autour de ton protagoniste.

          Je suis surpris que sur d’autres sites ont t’ai expliqué l’inverse?!

          Si tu as besoin d’aide je suis là,

          Bon Courage,

          Thomas J.

  • Hbridge

    Oui! Bien quel travail,et quand est-il des adaptations de pièces de Théâtre?
    Howard Bridge

    • Bonjour Howard et merci.
      Pour répondre à ta question, le travail d’écriture d’une pièce de théâtre est totalement différent. Pour l’adaptation, je pourrais lors de prochains articles expliquer ce qu’il faut savoir, les pièges à éviter pour adapter une pièce ou un roman.Cela semble plus simple que d’inventer une histoire de A à Z, mais il n’en est rien.

      A bientôt

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Howard. Je travail justement sur l’adaptation d’une pièce. Comme on peut l’imaginer c’est différent que d’écrire un scénario 100% imaginé. Je pense que cela fera l’objet d’un article en particulier. Si tu as des questions je reste à ta disposition.