Trouver un stage dans le cinéma

Faire un stage sur un film ou dans une société de production…

 

Astuces et erreurs à Éviter

 

Un stage pour qui : État des lieux

 Il est intéressant de voir à quel point le cinéma peut devenir une passion dévorante. Ce qui est encore plus beau de notre point de vue c’est de remarquer, qu’au delà des strass et des paillettes, les métiers qui tournent autour des métiers du cinéma rencontrent un engouement toujours plus fort. Ce qui est même surprenant c’est que cette passion pour la technique et la fabrication d’un film vienne de plus en plus jeune.

Cette dernière remarque est sûrement due aujourd’hui aux nouvelles technologies qui permettent plus facilement aux jeunes de tester et de pratiquer la prise de vue, de son ou encore le montage et les effets spéciaux. Et puis l’image est partout…et ça ne va pas s’arrêter !

Dans un deuxième temps la société se transforme et les changements de carrière se font de plus en plus facilement. Il y a moins de tabous à « laisser tomber » une carrière « classique » pour se lancer dans ce qui nous a toujours porté : le cinéma, la vidéo, la photographie etc…Quand je dis qu’il y a moins de tabous c’est qu’un quarantenaire, un trentenaire ou même un quinquagénaire est moins regardé comme un « Fada » s’il décide de tout plaquer pour reprendre ses études ou faire un stage…qu’il soit payé ou pas.

Ce qui change entre ces différentes personnes, au-delà de l’âge, c’est la manière dont ils prévoient ce changement de cap. Les personnes avec plus d’expérience et ayant eu une première carrière savent vers quoi elles veulent tendre, mais nous reviendrons sur ce point un peu plus tard.

Il est vrai qu’il y a plus de jeunes qui souhaitent faire un stage sur un film ou dans une société de production mais il ne faut pas perdre de vue que toutes les catégories sociales et tous les âges sont susceptibles d’être tentés de faire le grand saut.

Les mêmes chances pour tous 

Évidemment que non. Tom l’a assez répété tout au long de ses réponses et de ses articles. Nous ne sommes pas tous égaux face à la possibilité de trouver un stage ou une première expérience sur un film, que cela soit sur un plateau ou en production. Les fils ou filles de…auront toujours un avantage sur vous ! Quand je dis fille de ou fils de…cela comprend les personnes qui ont un réseau ou qui s’en font un. Il suffit qu’elles soient bien placées ou qu’elles connaissent la bonne personne et leurs bambins passeront avant vous que vous le vouliez ou non !!

La région où vous habitez fait aussi beaucoup. Si le cinéma n’est pas trop développé dans votre coin vous n’aurez :

1) Pas trop de choix

2) Vous devrez vous « exporter » ce qui risque d’engendrer des coûts

A l’inverse, si vous êtes dans une région où il y a beaucoup de films ou de séries qui se tournent, certes vous aurez plus de possibilités mais aussi plus de concurrence. Mais rien n’est perdu. Si vous êtes sur Paris vous aurez plus de possibilités et ce toute l’année, mais la concurrence sera terrible. Si vous êtes dans les Hauts de France ou en région PACA vous aurez plus de possibilités aussi, la concurrence sera présente mais moins que sur Paris.

 

Y a t-il une période plus propice ?

Avec cette question nous commençons à rentrer dans les astuces pour trouver un stage.

Cas 1

Si vous n’êtes pas dans une école et vous souhaitez avoir une première expérience professionnelle, quel que soit votre âge.

Avantages :

  • vous n’êtes pas contraint de faire votre stage à une période déterminée.
  • La durée de votre stage est adaptable et non pas imposée.

Inconvénients :

  • Vous n’avez pas de convention pouvant être établie, c’est donc plus compliqué pour une production de vous prendre.
  • Vous n’avez pas forcément de réseau

Cas 2

Vous êtes en 3ème ou en école de cinéma et souhaitez trouver un stage sur un tournage.

Avantages :

  • Vous êtes conventionné par votre école, il est plus simple d’avoir un stage sur un film ou une société de production.
  • Si vous êtes en 3ème ou en stage de découverte le temps de présence en entreprise est beaucoup moins long (de 3 jours à une semaine) que pour un BTS ou autre.

Inconvénients :

  • Votre stage doit se faire obligatoirement à une période donnée
  • Vous devez le plus possible coller au nombre de semaines de stage que vous impose votre école
  • Dû à votre âge vous êtes peut être un peu moins mobile. Dans ce cas nous ne sommes pas tous égaux non plus en fonction des moyens de nos parents et la présence de nos amis et famille sur le territoire.
  • Tous les élèves de votre classe, voire toutes les classes de votre établissement vont chercher un stage en même temps que vous.

 

Un stage dans quoi ?

Il ne suffit pas de vouloir faire un stage dans le cinéma pour en trouver un dans le cinéma vous me direz ! Mais il ne suffit pas non plus « juste » de demander via une lettre ou un mail « bateau » pour obtenir un stage dans une production ou sur un tournage. Car c’est un peu comme si vous disiez : « tiens je ferais bien de la musique », ok on voit très bien que vous ne voulez pas devenir métallurgiste, programmeur logiciel ou créer des applications mobiles ! Mais faire de la musique ça veut dire quoi : jouer d’un instrument ? Et si oui lequel ?! Faire du montage son ? De la prise de son ? Ingénieur du son ? Monter un groupe de musique ? être chanteur ? Dj ? Jouer de la batterie ? Du pipo ?

Vous l’aurez compris, faire de la musique c’est comme « faire du cinéma » ça peut être tout et n’importe quoi.

Lorsque vous demandez un stage il faut que vous puissiez préciser ce que vous voulez faire : assistant de production, stagiaire mise en scène, stagiaire régie, assistant vidéo, assistant caméra, secrétaire de production, stagiaire scripte, stagiaire déco etc…

Bref, il faut que vous puissiez définir très vite le « département » ou/ et la fonction pour laquelle vous voulez postuler.

Pourquoi ?

Parce que vouloir faire un stage, sous entendu : « n’importe où, ou n’importe quoi », ce n’est pas vendeur pour un producteur, un directeur de production ou un chef de poste. Le message que vous envoyez en faisant cela c’est : « Le premier qui me répond ok j’y vais ». Même si pour vous cette solution est acceptable, pour un chef de poste (par exemple) ce n’est pas possible ! Simplement parce que pour faire ce métier (n’importe lequel) il faut le vouloir…mais il faut aussi le mériter, c’est à dire se battre pour l’avoir. Des candidats pour faire un stage en production ou sur un plateau il y en a des centaines…

Si vous faites une demande précise ou deux choix (max) en expliquant pourquoi, comment, etc…vous commencez à sortir du lot. Si en plus vous avez fait deux ou trois choses avant, même hyper amateur, que vous êtes actif (mais humble !), vous gagnez encore plus de points.

 

Si vous pouvez avoir un coup de pouce 

Si vous connaissez quelqu’un qui connaît quelqu’un etc…je vous conseille aussi d’être le plus précis possible. N’oubliez pas que la personne qui fait « l’intermédiaire » se porte « garant » pour vous, alors autant ne pas décevoir.

Lorsque Tom est revenu du tournage de Baron noir, il nous a parlé d’un stagiaire qu’il avait sur le tournage…le fils d’un ami du réalisateur…ce jeune rechignait à bosser, à bloquer des rues, à faire ce qu’on lui demandait…Tom était fou car il sait que des centaines de jeunes auraient donner n’importe quoi pour être à sa place…et auraient fait un meilleur boulot…Ce mec à priori était nul et à un milliard d’années lumière de réaliser la chance qu’il avait, de ce qu’il pouvait apprendre et apporter.

Si vous avez la chance d’être « pistonné » vous avez le devoir de vous donner à 300% comme si vous ne connaissiez personne. Mais surtout positionnez-vous sur un département et un poste, c’est plus simple pour « votre intermédiaire » de bien cibler les personne à contacter mais surtout pour que vous vous éclatiez dans votre stage.

Comment postuler

  • 1) Par mail forcément c’est le plus simple. Mais ne faites pas un mail commun ou en undisclosed-recipient, qui annonce que vous l’avez envoyé à plusieurs correspondants. Faites un envoi à la fois et surtout personnalisez le mail. Faites des recherches sur le net, dans les centres régionaux, allez sur les plateaux et posez des questions.

 

  • 2) Se rendre directement à la production ou sur le plateau. Pour nous à « Comment Faire Un Film », c’est le top ! Rencontrez n’importe qui et engagez la discussion pour connaître (toucher) la bonne personne. Posez des questions sur les projets, leur localité…si la personne en face de vous n’est pas réceptive demandez-lui le bureau de la secrétaire de production ou le bureau du directeur de production.

N’allez pas là-bas sans lettre et/ ou cv…ou même une carte de visite sur laquelle vous mettez votre nom, votre téléphone, que vous cherchez un stage ! etc…

                3)  Prenez le mail de la personne que vous rencontrez et à qui vous laissez votre cv et lettre de motivation. De cette manière vous pourrez lui envoyer un mail pour la relancer un peu plus tard.

  • Prenez les dates auxquelles vous pouvez le (la) joindre pour le relancer.

   4) Servez-vous des structures en région et des bureaux d’accueil qui peuvent aussi faire le lien !

 5) Lisez cet article sur les 6 degrés de séparation…vous verrez qu’en cherchant un peu vous connaissez aussi quelqu’un dans le cinéma ou l’audiovisuel.

Voilà pour l’article sur : Comment trouver un stage, un contrat en alternance etc…

N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. ALLEZ VOIR LE FILM !!!! 

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

L’équipe de Comment Faire Un Film

 

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • hugo

    Bonjour l’équipe de Comment faire un film. J’ai 15 ans et plus tard j’aimerais être cadreur mais sachant que j’habite dans le Morbihan en Bretagne je ne sais pas qui contacter pour faire un stage sur des plateaux télé ou encore sur des tournages. J’ai déjà fait un stage dans un cinéma et dans une entreprise de production audiovisuelle donc voila je voulais juste vous demandez des conseils.
    Hugo

  • Brandon Blackstone

    Salut l’équipe de Comment Faire un Film. je me sent particulièrement concerné par votre article puisque ma passion pour le cinéma m’a poussé a changer d’orientation après l’obtention de ma licence en droit j m’apprête a intégrer une école supérieure d’audiovisuelle pour acquérir le diplôme de réalisateur. et comme celle ci se trouve a l’Etranger j’espère me dénicher un stage cinéma une fois sur place car dans mon pays (la cote d’ivoire) j’ai eu la chance de participer a des tournages en tant que photographe,infographe,script(un métier du cinéma réservé aux femmes selon ce qu’on m’a dit),assistant production grace a mes contacts. bel article qui dit vrai je pense et merci pour tous les conseils qui me seront surment d’une utilité.

    • Bonjour Brandon Blakstone,

      Bon courage pour ton école de cinéma. Dans quel pays vas-tu ?

      Effectivement le métier de scripte est plus féminin que masculin mais des homme scripte cela existe. Merci pour tes compliments.

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

      • Brandon Blackstone

        Je vais Au Maroc( Marraketch) et j’espere un jour rencontrer votre équipe car j’adore rencontrer ceux qui aiment le cinéma comme moi. merci pour tout ses articles

        • Bonsoir Brandon Blackstone,

          Quand tu veux.

          À bientôt,

          L’équipe de Comment Faire Un Film

  • maria

    ☼) Bonjour l’ Équipe, et merci pour cet article clair, même s’il ne me concerne pas. Certains alter ego pourront saisir cette perche que vous leur tendez.
    « ALLEZ VOIR LE FILM » , « SOUFFLER PLUS FORT QUE LA MER  » ; c’est celui réalisé par Marine Place, assisté se son 1 er assistant , que vous connaissez :TOM WEIL, et d’un chef op hors pair.( Sublimes les images ! )
    Bien cordialement de
    ☼) maria.

    • maria

      ☼) J’oubliais… On ne peut pas citer tous ceux qui ont travaillé dans les coulisses de la réalisation. Souvent, on associe ciné et images.
      On ne doit pas oublier le son: donc je restitue à l’ingénieur du son les compliments qu’il mérite : la pureté des notes qui montent du saxo alto est présente, ce qui dans certains bâtiments n’est pas toujours le cas, en particulier dans certaines églises. Là, le son maîtrisé ajoute à la poésie. Idem pour la clarté de la voix chantant dans le bistrot
      ☼)

      • Bonjour Maria,

        C’est Matthias Leone qui à été ingénieur du son sur « Souffler plus fort que la mer ». Je mets ton commentaire dans un dossier pour qu’au retour de Tom, il lui transmette.

        A bientôt,

        L’équipe de Comment Faire un Film

        • maria

          ☼) Bonjour l’ Équipe !
          Merci à vous.
          Deux fils sur toi ont « loupé » quelque chose du cinéma. Peut-être la génération suivante prendra le relais ?
          Ce n’est pas pour moi que j’apprécie la clarté et la précision de cet article : je pensais davantage à ceux qui entrent dans le blog.
          Bonne journée.
          ☼) maria.

          • maria

            ☼) Lire SVP 2 fils sur trois !!!
            Brandon est entré dans le blog. Il est expérimenté et votre article lui a fait tilt. C’est pas super ça ?
            ☼)

    • Bonjour Maria,

      Merci pour ton commentaire. Effectivement cet article doit moins te toucher, mais qui sait…un membre de ta famille ou quelqu’un de ton entourage pourrait un jour avoir besoin de ce genre de conseils.

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire un Film