Tourner à deux caméras…ou pas ?

Tourner à une ou deux caméras ?

 

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un commentaire d’un lecteur du blog qui me disait en substance : « moi, je vais tourner mon film à deux caméras ou rien ». J’ai essayé d’en savoir un peu plus sur ses motivations et j’ai très vite compris que ce jeune apprenti réalisateur ne savait pas forcément ce que cela impliquait.

Le temps a passé et j’avais oublié ce commentaire… jusqu’à vendredi soir. J’ai donc décidé de vous en parler. D’autres lecteurs du blog doivent penser la même chose, voilà donc un article qui va vous donner les avantages et les inconvénients

Il y a quelques années, tourner à deux caméras n’était réservé qu’aux gros projets. On tournait en pellicule et tout était plus compliqué… mais est-ce que cela a vraiment changé avec le numérique ?

À l’époque et aujourd’hui

Franchement, tourner à deux caméras pour faire un film ou un court-métrage, il y a 15 ans où aujourd’hui, c’est la même chose. Le coût a peut-être un peu baissé car la pellicule coûtait plus cher que les cartes numériques qui sont réutilisables. Mais les caméras en elles-mêmes sont aussi chères. Là, je parle des caméras pro !

De plus, aujourd’hui, il faut autant de personnel pour faire fonctionner les caméras. Et il faut le même matériel additionnel qu’à l’époque. Il faut toujours un cadreur, un 1er assistant caméra, un second ou un assistant vidéo, un retour vidéo (combo), des objectifs, des filtres, des renforts etc…

Pourquoi utilise t-on deux caméras (ou plus !) ?

Sur beaucoup de téléfilms, voire de films, j’ai tourné à deux caméras et, à chaque fois, ce n’était pas un hasard. La première raison pour laquelle ce n’est pas un hasard c’est que prendre deux caméras c’est un coût non négligeable pour la production. Cela signifie que le budget permet, au coup par coup, de prendre une deuxième caméra. Mais même si la production « a les moyens » de prendre une deuxième caméra sur toute la durée du tournage, elle ne le fera pas forcément car il faut que le réalisateur sache justifier l’emploi de cette deuxième caméra.

Sur le dernier plan de travail, que j’ai eu entre les mains, il y avait 22 jours de tournage pour le téléfilm et 10 jours de deuxième caméra. Elle était indispensable pour des séquences où il y avait beaucoup de comédiens ou des scènes dites « plus compliquées ». Dans ce genre de cas, il faut couvrir la séquence et le jeu le mieux possible pour que la scène soit vivante et qu’elle rentre dans le timing d’une journée de travail.

  • La contrainte de temps est une des raisons les plus répandues. Si une séquence nécessite 30 plans il faudrait 2 jours pour la tourner ! Réduire les plans c’est difficile surtout si la séquence est longue ou s’il y a beaucoup « d’action ». Plutôt que de tourner deux jours, de payer le salaire d’une équipe entière un jour de plus et tous les cachets comédiens, il est préférable de louer une deuxième caméra et les techniciens pour la faire fonctionner. Je me souviens de scènes de dîners sur le tournage des petits meurtres d’Agatha Christie avec un nombre de comédiens qui n’en finissait plus…même s’il n’y avait que du dialogue, nous avons tourné ces séquences à deux caméras pour gagner du temps.

tourner à deux caméras

  • Les contraintes techniques coûteuses comme le « rouling » c’est à dire lorsque l’on met la voiture de jeu sur un plateau, voiture travelling, pour faire semblant que le comédien conduit. La voiture travelling coûte cher à la location et demande des moyens et des autorisations spéciales, voire les forces de l’ordre. Pour faire simple, ce genre de séquence coûte un bras… il est préférable de prendre deux caméras et de filmer deux valeurs différentes à chaque prise.
  • Les effets spéciaux : explosions, cascades, combats etc… peuvent être de bonnes raisons pour tourner à deux caméras.
  • Avoir une deuxième caméra et une deuxième équipe image permet aussi d’avoir deux équipes ! La caméra A tourne les plans prévus et la B va faire des establishing shot ou des plans de coupe.

Je me souviens que sur la série « Baron noir », pour les scènes tournées dans l’hémicycle de l’assemblée nationale avec des centaines de figurants et des dizaines de comédiens, celles-ci ont été tournées à 4 caméras ! Je peux vous dire que c’était du sport !!

Bon plan ou pas de tourner à 2 caméras ?

Si vous tournez avec un matériel moins pro il est tout à fait possible de tourner à deux caméras pour un moindre coût.

Si vous n’avez jamais pratiqué le tournage à deux caméras ou même juste vu une équipe utiliser deux caméras il est facile de se dire : « Le jour où je ferai mon film je tournerai à deux caméras. J’irai plus vite et ça sera plus simple ». Erreur, grossière erreur !

Tourner à deux caméras, que l’on appellera sur le plateau les caméras A et B, ne s’improvise pas et si vous pensez que cela vous fera gagner un temps précieux, sans appréhender tous les problèmes vous risquez de déchanter très très vite et de voir les heures supplémentaires et le retard s’accumuler !

  • Les inconvénients sont, comme je l’ai dit plus haut, le nombre de techniciens supplémentaires qu’il faut et le matériel qu’il faut ajouter. Même si vous êtes dans une configuration de court-métrage et que vous ne payez pas votre équipe, il faudra les défrayer et les nourrir… peut-être même les loger… Cela représente des coûts non négligeables pour un petit budget. Mais cela peut aussi ajouter des machinos si la deuxième caméra est sur un steadicam etc…
  • Je vous dis qu’il vous faut une scripte sur un plateau de tournage. Si vous avez deux caméras il vous en faudra une deuxième. En général on prend une assistante scripte qui remplira les rapports nécessaires. S’il y a deux plateaux, cela peut arriver, il faudra forcément une autre scripte et aussi un assistant mise en scène pour diriger le plateau 2 avec la caméra B. En général c’est le second assistant qui prend la « place » de 1er le temps de l’existence de ce deuxième plateau. En fonction de ce qu’il y a à tourner on prendra un 3ème assistant (un renfort) pour épauler le 2nd. Cela coûte moins cher à la production de faire cela que de payer le salaire d’un deuxième premier assistant ou un deuxième salaire de second.
  • Le matériel supplémentaire, idem j’en ai parlé plus haut, mais vous devez compter que cela peut influencer sur la place qu’il faut dans le camion ou que vous deviez louer un autre véhicule « plus petit » pour transporter tout le matériel (caméra incluse) supplémentaire. Pour que le réalisateur puisse contrôler les plans shootés par les deux caméras il faut 2 retours vidéo (combos). Ce qui veut dire des batteries en plus, de la place de stockage etc… Ça ne paraît rien, mais ça, plus ça, plus ça, plus ça = ça coûte un bras ! Et le budget d’un film reste fragile ! Ne l’oubliez jamais.

tourner à deux caméras

Comment filmer avec deux caméras ?

Il y a plusieurs possibilités :

  • On peut l’utiliser sur plusieurs plateaux en même temps (rare). Ça m’est arrivé sur la série Grand Star (La compagnie des glaces) ou alors pour des plans de coupes.

Dans le même axe

  • C’est à dire que les deux caméras sont positionnées dans le même axe. Vous allez me dire, quel intérêt ? Vous avez raison. Si vous utilisez deux caméras pour filmer le même comédien dans le même axe sans changer la valeur de plan, ça ne sert à rien. Il faudra donc changer la focale. La caméra A filmera en plan large et l’autre en plan plus serré. N’oubliez pas la règle des deux valeurs de différences pour que les deux plans soient montables. C’est à dire que si vous filmez un comédien en plan américain, il faudra serrer avec la caméra B en plan poitrine minimum.

Il est clair que cette configuration vous fera gagner un temps précieux en terme de tournage !

Problème de son

Mais attention ! Si vous êtes trop large avec la caméra A et serré avec la caméra B vous risquez de fâcher l’ingénieur du son et le perchman ! Car en étant trop large le perchman ne pourra pas percher proche du comédien qui sera serré sur la caméra B ! Il devra prendre du temps pour équiper le comédien avec un HF et le cacher le mieux possible… Car sinon il ne pourra pas obtenir de manière optimale le dialogue avec la perche.

Problème de lumière

Après votre ingénieur du son, c’est votre chef opérateur que vous allez mettre dans la difficulté. Car éclairer un plan large ne demande pas la même lumière qu’un plan serré ! Comme la caméra B sera plus proche il faudra éclairer son visage. Seulement voilà, le chef opérateur ne pourra pas approcher ses projecteurs… sinon ils seront dans le champ de la caméra A qui est en plan large… Bref, vous l’aurez compris, il va falloir du temps pour régler tout cela.

Mais comme vous avez un super assistant réalisateur il aura anticipé tous ces problèmes avec le chef op ;o) Autant il faut prévoir et préparer votre tournage avec une caméra, qu’il faut encore plus préparer le tournage avec deux caméras !

Filmer avec deux caméras dans deux axes différents ?

Que cela soit en champ contre champ ou dans une autre configuration, tourner dans deux axes différents permet de gagner en confort de tournage… notamment en confort de jeu pour les comédiens. Car en champ contre champ les comédiens jouent « vraiment ensemble »…tout compte… même les temps d’écoute (quand l’un des comédiens ne parle pas et écoute l’autre) et pour le monteur aussi c’est plus de souplesse car les deux caméras sont raccords (elles tournent en même temps) l’une avec l’autre, donc les comédiens aussi !

Problème d’équipe

Tourner dans plusieurs axes oblige à avoir un espace de jeu plus grand. Cela peut impliquer plus de figurants, plus de décors découverts… et forcément moins de place pour cacher l’équipe et les installations techniques

Problème de lumière

Cela oblige votre chef opérateur à éclairer deux axes au lieu d’un ! Donc plus de matériel lumière et moins de place pour le cacher.

Vous l’aurez compris tourner à deux caméras permet d’aller plus vite pour tourner à condition qu’il y ait le nombre de personnes suffisant pour absorber le travail que cela représente. Mais aussi à condition de bien préparer ces jours de tournage un peu particuliers. Il faut que vous sachiez exactement où vous allez poser votre caméra avant même le jour du tournage…sinon vous irez droit dans le mur.

J’espère que cet article sur : « Tourner à une ou deux caméras ? » vous a plu. N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article.

Je vous dis à la semaine prochaine.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

ps : Merci à ceux qui ont laissé un message sur l’article de la semaine dernière ou envoyé un mail. 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

41 comments… add one

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.