Storyboard

 

Le storyboard est une représentation de votre film sous forme de dessins accompagnés d’éléments techniques pour chaque plan storyboardé. Les éléments techniques sont la valeur du cadre, les mouvements etc…

Le storyboard est utilisé dans le cinéma surtout pour des séquences particulières comme : une scène d’action (combat), poursuite, effets spéciaux etc… Pourquoi ? Simplement parce que le storyboard prend du temps et a un coup non négligeable pour la production. De plus il ne sert à rien pour les scènes de dialogue par exemple ou des scènes « simples».

Il est aussi beaucoup utilisé dans la pub ou le clip.

Pour étayer mon propos je vais me servir du storyboard des « Phalanges de pierre ». Vous pouvez voir le film dans l’article: réaliser un film/ réaliser un court-métrage partie 2.

Ce story a été réalisé par un storyboarder professionnel Merry Viersac en collaboration avec le réalisateur.

 

storyboard film 2

Les phalanges de pierre 2

Storyboard film

Les phalanges de pierre 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ces deux premières planches, nous avons plusieurs informations importantes. Dans celle de gauche, nous connaissons la valeur de début et de fin de plan. Grace aux flèches un peu arrondies, nous savons que c’est un panoramique qui nous permet de passer de la vignette 1 à 3. En revanche, dans la deuxième planche, nous avons la même information en ce qui concerne  la valeur de début de plan mais pas la fin; tandis que les flèches droites, allant vers le bas, nous indiquent que c’est un traveling avec un pano du haut vers le bas.

storyboard film 3

Les phalanges de pierre 3

 

storyboard film 4

Les phalanges de pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Planche de gauche:

Nous avons la suite du traveling de la planche 3 ainsi que la fin du plan ( 2 ème vignette). Comment le sait-on ? Deux choses nous le disent. La 1ere c’est le cut en dessous du dessin 2. Si le cut n’avait pas était mentionné (par omission), le fait qu’il n’y ai plus les flèches droites et que la camera semble être plus sur le côté, nous fait dire que c’est un nouveau plan.

Planche de droite:

il y a deux nouveaux plans. On peut d’ailleurs voir le mot cut (couper) sous chacune des vignettes. Il ne d

oit donc pas y avoir qu’un plan par planche comme on peut le dire en général.

storyboard film 5

Les phalanges de pierre

storyboard film 6

Les phalanges de pierre 6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici d’autres indications sont importantes.

Planche de gauche:

La flèche sous le personnage nous indique qu’il est en mouvement. Les flèches droites vers le haut nous disent que c’est un panoramique verticale Bas-Haut.

A gauche, le premier dessin est un traveling latéral. Vous pouvez voir qu’en plus des flèches, le storyborder a annoté à droite de chaque dessin. A vous de mettre les informations essentielles sans polluer de détails.

 

storyboard film

Les phalanges de pierre 7

 

 

Comme vous le constatez, je ne commente pas toutes les planches. Je pense que vous avez compris le principe!!! Forcement, cet exemple ne donne pas tous les codes du storyboard, mais juste une première approche. Cet exercice ne se fait pas seul. Trouvez un storyboarder dans votre région, il sera vous guider et vous conseiller. Parfois vous pouvez avoir des plans en tête et le fait de se confronter à quelqu’un qui maîtrise les proportions et l’aspect technique du cinéma va vous faire évoluer ou vous faire changer d’idée. Sachez que si l’un d’entre eux vous propose un plan, ce n’est pas parce qu’il essaye de réaliser à votre place. Il essaye tout simplement de vous orienter le mieux qu’il peut pour le bien de votre film. Même si c’est votre film, travailler avec un storyboarder est un travail d’équipe à part entière.

logo.php