Storyboard

 

Le storyboard est une représentation de votre film sous forme de dessins accompagnés d’éléments techniques pour chaque plan storyboardé. Les éléments techniques sont la valeur du cadre, les mouvements etc…

Le storyboard est utilisé dans le cinéma surtout pour des séquences particulières comme : une scène d’action (combat), poursuite, effets spéciaux etc… Pourquoi ? Simplement parce que le storyboard prend du temps et a un coup non négligeable pour la production. De plus il ne sert à rien pour les scènes de dialogue par exemple ou des scènes « simples».

Il est aussi beaucoup utilisé dans la pub ou le clip.

Pour étayer mon propos je vais me servir du storyboard des « Phalanges de pierre ». Vous pouvez voir le film dans l’article: réaliser un film/ réaliser un court-métrage partie 2.

Ce story a été réalisé par un storyboarder professionnel Merry Viersac en collaboration avec le réalisateur.

 

storyboard film 2

Les phalanges de pierre 2

Storyboard film

Les phalanges de pierre 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ces deux premières planches, nous avons plusieurs informations importantes. Dans celle de gauche, nous connaissons la valeur de début et de fin de plan. Grace aux flèches un peu arrondies, nous savons que c’est un panoramique qui nous permet de passer de la vignette 1 à 3. En revanche, dans la deuxième planche, nous avons la même information en ce qui concerne  la valeur de début de plan mais pas la fin; tandis que les flèches droites, allant vers le bas, nous indiquent que c’est un traveling avec un pano du haut vers le bas.

storyboard film 3

Les phalanges de pierre 3

 

storyboard film 4

Les phalanges de pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Planche de gauche:

Nous avons la suite du traveling de la planche 3 ainsi que la fin du plan ( 2 ème vignette). Comment le sait-on ? Deux choses nous le disent. La 1ere c’est le cut en dessous du dessin 2. Si le cut n’avait pas était mentionné (par omission), le fait qu’il n’y ai plus les flèches droites et que la camera semble être plus sur le côté, nous fait dire que c’est un nouveau plan.

Planche de droite:

il y a deux nouveaux plans. On peut d’ailleurs voir le mot cut (couper) sous chacune des vignettes. Il ne d

oit donc pas y avoir qu’un plan par planche comme on peut le dire en général.

storyboard film 5

Les phalanges de pierre

storyboard film 6

Les phalanges de pierre 6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici d’autres indications sont importantes.

Planche de gauche:

La flèche sous le personnage nous indique qu’il est en mouvement. Les flèches droites vers le haut nous disent que c’est un panoramique verticale Bas-Haut.

A gauche, le premier dessin est un traveling latéral. Vous pouvez voir qu’en plus des flèches, le storyborder a annoté à droite de chaque dessin. A vous de mettre les informations essentielles sans polluer de détails.

 

storyboard film

Les phalanges de pierre 7

 

 

Comme vous le constatez, je ne commente pas toutes les planches. Je pense que vous avez compris le principe!!! Forcement, cet exemple ne donne pas tous les codes du storyboard, mais juste une première approche. Cet exercice ne se fait pas seul. Trouvez un storyboarder dans votre région, il sera vous guider et vous conseiller. Parfois vous pouvez avoir des plans en tête et le fait de se confronter à quelqu’un qui maîtrise les proportions et l’aspect technique du cinéma va vous faire évoluer ou vous faire changer d’idée. Sachez que si l’un d’entre eux vous propose un plan, ce n’est pas parce qu’il essaye de réaliser à votre place. Il essaye tout simplement de vous orienter le mieux qu’il peut pour le bien de votre film. Même si c’est votre film, travailler avec un storyboarder est un travail d’équipe à part entière.

logo.php

Comments on this entry are closed.

  • Williams

    Salut ! J’ai une petite question, c’est bête, mais est-ce qu’il se peut qu’on tourne un film sans storyboard ni découpage technique mais qu’on improvise les plans à faire directement pendant le tournage ?

    • Bonjour Williams,

      Sans storyboard oui.

      Sans découpage technique aussi. mais tu vas perdre du temps, tu risques de ne pas t’y retrouver au montage…bref, tu risques de louper ton film.

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonne fin de journée, TOM,
    Tu fais bien de nous renvoyer, cette semaine, au découpage technique et au storyboard.
    Je viens de retrouver ce que j’ai écrit ici, il y a plus de deux ans et demi. !!! C’était alors la première version de mon scénar ! Dire que j’ai inventé sur un cahier d’écolier tout un jeu afin de ne pas prendre celui que je connaissais. Tout ça, pour en garder juste quelques bribes, dans la chute avant le climax. Juste ce qui était nécessaire et suffisant. Grâce à tes articles, puisque ma deuxième version, c’est toi qui me l’as fait écrire en me piquant. LOL
    => « Il te faudra trouver un producteur » . C’est vrai, je ne l’ai pas encore trouvé. Ce film dont je rêvais, je savais qu’il aurait une existence, ne serait-ce que dans le rédigé du scénar !
    Et puis, j’ai trouvé formidable ces « Phalanges de pierre « . Ça me les a remises en mémoire.
    C’était des réflexions juste en passant.
    Cordialement de
    ☼) maria.

    • Bonjour Maria,

      Une chose est certaine, les phalanges de Pierre ne seraient pas réalisées de la même manière aujourd’hui. Pas le même découpage, pas les mêmes intentions…le scénario, l’idée, le traitement et le découpage sont en perpétuel changement ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • sarah

    Bonsoir,
    Je suis admirative de son travail, il dessine vraiment très bien! Ce métier à l’air très intéressant, je suis en Terminale ES et j’hésite à faire une fac « art du spectacle » puis m’orienter vers ce métier (ou un métier en relatation)…
    J’ai une question:est-il obligatoire de faire des dessins d’une telle précision; ou un dessin de type « basique » est aussi possible?
    Cordialement.

    • Bonjour Sarah,

      Il y a plusieurs écoles..mais souvent les dessins sont assez précis. Mais pour certaines structures ou prestataires, comme les effets spéciaux, le dessin peut être plus brut, car ce sont les mouvements qui les intéresse et non pas la qualité du dessin.

      A bientôt,

      Tom

      PS : Mais Merry, le storyboarder, est très bon c’est vrai ;o)

  • Julien Ndolo Ribeiro

    Bonsoir,
    C’est un excellent travail que l’on peut constater dans ce storyboard bien précis et assez minutieux.
    Je travaille actuellement sur un projet et j’aimerais aussi avoir un storyboard de cet envergure mais le talent d’illustrateur ne m’as apparement pas était donner par Dieu . :/
    Donc bah je souhaiterais tout d’abord me mettre en contatc avec vous puis par la suite pourriez vous me dire si il est possible de trouver un logiciel rapide ou simple d’utilisation pour effectuer ce travail de storyboard ?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Julien,

      Merci pour les compliments, je les transmettrai à Merry qui est le storyboarder ;o)

      Celtx à une option storyboard par téléchargement de photos ou dessin.

      A bientôt,

      Tom

      • Julien Ndolo Ribeiro

        J’utilise celtx pour l’écriture de mes scénarios et oui en effet j’ai vu cet option ..
        mais je souhaite effectuer un storyboard comme celui de Merry et avec le téléchargement de photos ce n’est pas possible . et la précision des détails du scénarios ne pourront y être qu’avec une iillustration bien établie 🙂

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Julien,

          Alors là il te faut un storyboarder ;o) Et non pas un logiciel. Les dessins sont fait au crayons.

          A bientôt,

          Tom

          • Julien Ndolo Ribeiro

            Enfaites j’aimerais trouver un storyboarder qui, bénévolement, pourrait m’illustrer mon scénario
            Ou dois-je chercher ?

            2014-05-16 22:07 GMT+02:00 Disqus :

            • commentfaireunfilm

              Bonjour Julien,

              Tu as cinéaste.org et des forums sur le net ou tu peux en trouver.

              A bientôt,

              Tom

  • Raphaël

    Bonjour,
    Je suis un fervent admirateur de tout ce que vous savez et de tout ce que cela m’apprend, et j’aimerai obtenir quelques conseils.
    J’ai réaliser un long-métrage en vacances avec mes cousins et certains de mes amis me demandent une copie du film pour eux. Moi, j’accepte bien sur, sauf que le film fait 1h10 et de le copier sur un logiciel, fabriquer la boîte avec l’image dessus etc, prend un certain temps. Y aurait donc-t-il un moyen pour aller plus vite ?
    Merci d’avance.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Raphaël,

      Merci pour les compliments. Je ne comprends pas ton problème car une fois que tu as fait l’import dans ton logiciel, il te suffit juste de le dupliquer !! En ce qui concerne ta jaquette c’est la même chose une fois que tu as fait ta maquette il te suffit de l’imprimer !!
      Si tu ne veux pas perdre de temps pourquoi ne pas leurs envoyer un fichier AVI ? ou de le mettre sur une clé USB ?

      Thomas J.

      • Raphaël

        Bonjour Thomas,

        Je n’ai effectivement pas très bien posé ma question, qui ne m’est en réalité d’une faible utilité, celle dont j’ai besoin m’échappe pour l’instant, c’est pourquoi je vais méditer quelque temps et vous la poserai, bien sur de moi.

        Merci tout de même pour cette réponse et à bientôt.

        Raphaël.

  • maria

    Mes questions semblent peut-être ridicule.
    J’ai inventé un jeu de lettres en ligne, avec « chat. »,
    * Les commentaires, les mots sont plus importants que l’image.
    * Leur version écrite est plus importante parfois que la version orale.
    Personnellement, je trouve que lire des sous-titrages, est pénible. Je ne suis pas la seule.
    Je désire éviter cet effort aux spectateurs éventuels , donc , certains mots seront « zoomés », d’autres lus en même temps qu’écrits .
    Les lettres sont en mouvement à l’aide du pointeur de la souris, pour former des mots.
    *J’ai pensé d’abord illustrer le jeu, en fond d’écran, en illustration immobile, afin de privilégier les mots .
    Je pense ne faire bouger les lettres qu’une seule fois. (important)

    1) Dois-je faire un « design model » ??? ,anglais incertain! je veux dire un dessin maquette , et l’insérer à la bonne page, ou en PJ.?
    Les lettres seraient dans un tableau de 4X4 cases; les mots trouvés dans une liste qui se complèterait au fur et à mesure des trouvailles.
    Les didascalies seraient trop longues et difficiles à expliquer, donc difficiles à imaginer en cas de réalisation.
    2) Dans le scénario,suite dialoguée, peut-on écrire en rouge les « chats » pour les distinguer du dialogue , en dehors du jeu.
    NB Je vais essayer de réduire ce jeu en ligne au maximum.
    Je répugne moi-même à relire cette partie de mon scénario .Il est vrai que j’y ai passé du temps .J’ai déjà expurgé !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Maria,

      Je ne comprend pas tout…peut être parce que je ne suis pas dans ta tête et donc ne suis pas le fil de ta pensée.

      1) Non pas de schèma ou de pièce jointe. les didascalies sont justement là pour que l’on comprennent. Si elles sont trop longues et/ou trop compliqués c’est qu’elles doivent être simplifiés.
      La mise en scène des « Chat » sera à discuter avec le réalisateur ou ils peuvent être inclus dans la note d’intention.

      2) Non, pas de couleurs. Si tes « chat » sont en dehors du jeu (je pense que tu veux dire : dialogue) alors, ils doivent être dans les didascalies.

      Thomas J.

      • maria

        Merci,Thomas !

        Je crois qu’ils seront dans ma note d’intention.
        ( En fait, mon héros se remémore une rencontre, qui s’est faite grâce à internet, grâce aux mots,.entre autres moyens de communication .)
        Il remarque son interlocutrice à sa manière de chatter

        Le héros lit « entre les lignes » ,il est intrigué , il suppute, il déduit etc..

        Enfin, je verrai :

        Priorité aux images, et aux didascalies.

        Le problème vient de ce que j’ai écrit ce que je croyais être un scénario, à l’envers, en commençant par les mots.

        Je suis -presque! – dans le rôle de celui qui a à adapter un roman,pour en faire un film.

        • maria

          Bonjour Thomas ,

          Je reviens sur ces  » tchats » . Non, ce ne sont pas des dialogues à proprement parler . Ils doivent être lus .
          Je te donne un exemple: je suis une écriVAINE ( lol, pas dans mon histoire ! .) Donc, si tu veux, un mot presque » gigogne. »
          Je m’en servirai comme image.
          Je sais que les « thats », seront triés et disséminés , pas écrits d’une seule traite. J’avais commis cette erreur: faire défiler ce jeu à « la file indienne » ; je comprends combien c’est fastidieux; moi-même , ça me faisait « suer » de relire ce » truc fastidieux « .
          Donc,une bonne chose de réglée..C’ était un détail, certes, mais un détail d’importance.
          Maintenant , J’ ‘ai d’autres …chats… à fouetter !!!
          Bonne fin de journée !

  • Aziza

    Je souhaiterai entrer en contact avec vous pour un travail qui va se passer une grande partie a l’étranger.
    Cordialement .

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Aziza et bienvenue,

      Contact fait ! Que puis je faire pour toi ?

      Thomas J.

  • Furoran

    Merci beaucoup, ça m’aide pour créer le storyboard de mon minifilm. Bien que ça soit inutile (car un film que je fais seul) ça m’entraîne au monde du cinéma ! Agréable à regarder et très bien dessiné. (j’aimerais apprendre à dessiner ainsi.)

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Furoran,

      Je ne trouve pas cela inutile, cela te permet de t’entrainer aux axes, aux focales ainsi qu’a la composition de tes plans.
      Le storyboarder qui a fait ces planches se nomme Merry Viersac, je pense que tu peux le trouver sur le net. Il pourra peut être t’aiguiller pour trouver un court proche de chez toi.

      Cordialement,

      Thomas J.