Le salon des lieux de tournage et des professionnels

Le salon des lieux de tournage

 

Mardi 02/02 et Mercredi 03/02 j’ai eu la chance d’accompagner un exposant au salon des lieux de tournages qui s’est tenu au Carreau du temple dans le 3ème à Paris. Cela m’a permis de rencontrer un nombre assez important de personnes …des professionnels, des associations, des régions, des fonds d’aides, des loueurs etc…

Et vous, vous étiez où ??

Je n’arrête pas de vous dire de vous bouger, de rencontrer des gens, de tourner vos films coûte que coûte…Le salon des lieux de tournages aurait dû être un endroit où nous aurions dû/ pû nous rencontrer. En allant dans ce salon vous auriez pu repartir avec des idées, des contacts, des partenaires…

… un début de réseau nécessaire pour votre passion et votre carrière.

Alors il est vrai que ce salon n’accueille « presque » que des professionnels mais pas seulement ! J’ai rencontré des associations de cinéastes, des apprentis réalisateurs, auteurs…Il faut parfois oser pour réussir.

Le salon des lieux de tournages, c’est quoi ?

C’est un salon organisé pour que les régions puissent présenter leurs décors ainsi que leur politique d’accueil des tournages. Mais aussi de permettre aux studios, aux professionnels, aux intermittents, prestataires de services, de montrer leur savoir faire, leurs services.

Cela permet à tous ceux qui sont désireux de découvrir des nouveaux lieux ou des éléments méconnus de lieux emblématiques, comme par exemple tourner à la Tour Eiffel, dans les aéroports, les prisons etc… de rencontrer les personnes clés tout de suite. De découvrir et prendre des contacts avec des prestataires de tournage sans intermédiaire.

Cette année il y avait plus de 116 exposants !

Et vous savez quoi ? L’entrée était libre !!!

Salon des lieux de tournage

Des associations qui valent de l’or

Monter son équipe technique ou trouver des contacts pour réussir à intégrer un tournage c’est extrêmement compliqué lorsque l’on ne connaît personne…vrai ou pas ?! Évidemment que c’est vrai ! Alors pourquoi ne pas rencontrer les pros en direct ? C’est ce que ce salon permettait (permet) de faire. Plusieurs associations de professionnels étaient là !

Ces associations valent de l’or car ce sont des intermittents qui viennent représenter leur association. Vous n’avez, de ce fait, aucun intermédiaire entre vous et la personne que vous souhaitez toucher !

Pour trouver un poste sur un tournage, rien de mieux que de connaître le chef de poste du secteur que vous souhaitez intégrer ou le directeur de production

ADP (Association des directeurs de production)

Cette association représente 80 directeurs de production, qu’ils fassent du long-métrage ou du téléfilm.

www.directeurdeproduction.com

Salon des lieux de tournage

AFAR (Association Française des assistants réalisateurs)

Cette association existe depuis 1998 et compte aujourd’hui 128 membres dont 58 premiers assistants qui font du long, du téléfilm, de la pub etc…

www.afar-fiction.com

AFR (Association Française des régisseurs cinéma et audiovisuel)

Créée en 2006 elle compte déjà 80 membres composés de régisseurs généraux et adjoints. Contrairement à l’AFAR, dont les membres sont un peu plus concentrés sur Paris, l’AFR se répartit un peu plus sur tout le territoire.

Vous l’aurez compris tous ces professionnels étaient là, disponibles, pour répondre à toutes vos questions ;o)

Salon des lieux de tournage

Des Commissions pour vos projets

Au delà de voir des photos ou des films promotionnels de décors lors du salon, vous pouvez, grâce à la commission nationale Film France, déterminer si telle région est la meilleure pour votre film. C’est un véritable réseau de 41 bureaux d’accueil des tournages présent dans toute la France qui vous est proposé.

Mais c‘est surtout l’opportunité de rencontrer les responsables de ces commissions du film ou du bureau d’accueil des tournages, et que vous devrez, tôt ou tard, rencontrer pour parler de votre dossier de production, pour parler de votre projet, chercher des décors, faire des pré-repérages, demander des contacts de professionnels, que cela soit en terme de main d’œuvre, de prestataires ou d’équipe technique.

Et rencontrer ces personnes c’est le premier pas pour se faire connaître et être confronté à la réalité. Mais c’est aussi parler de votre projet et obtenir un véritable accompagnement personnalisé.

Salon des lieux de tournage

Des décors et des contacts en direct

Vous avez souvent dans vos scénarios des décors qui reviennent régulièrement : Des aéroports, des prisons, des trains, des gares, des commissariats etc…Vous avez du mal à trouver les bons contacts et savoir ce qu’il est possible de faire ou pas…et à quel prix !

Le salon des lieux de tournages vous permet de rencontrer tous les responsables des tournages dans chacune des structures, que cela soit :

  • La SNCF
  • Le ministère de la défense
  • Le ministère de la justice (pour tourner dans les tribunaux, salles d’audiences etc…)
  • Les aéroports de Paris (Charles de Gaulle, Orly, Le Bourget)
  • Air France (pour tourner dans les avions)
  • L’office National des forêts

Les lieux plus parisiens :

  • L’AP-HP (pour les tournages dans les hôpitaux de Paris)
  • Le château de Versailles
  • Le Louvre
  • La Tour Eiffel
  • La RATP

salon des lieux de tournage

Les loueurs et les studios

Parfois vous ne vous en rendez pas compte mais vos scénarios, vos histoires demandent de tourner en studio. Plusieurs studios en France offre la possibilité de vous accueillir. Comme tous les services de ce genre dans le cinéma, il y a des grilles tarifaires…mais connaître les contacts de ces studios c’est la possibilité non seulement de définir vos besoins mais aussi d’engager une relation privilégiée avec chacun d’eux pour « tenter » d’obtenir des ristournes, des avantages. C’est surtout pouvoir travailler en toute confiance avec quelqu’un qui vous connaît et connaît votre projet.

Plusieurs offres de studios de toutes les tailles sont disponibles en France. La taille des plateaux va de 200 à 2000 m2 !!! Autant dire que l’offre des plateaux de tournage est large. Il y en a donc pour tous les goûts et tous les prix.

Voici quelques studios présents sur le salon. Je vous ferai un article plus précis sur les plateaux de tournage en France, d’ici quelques temps.

Vous l’aurez compris les salons sont souvent, comme les festivals, les avant premières, les plateaux de cinéma, des lieux où il faut aller. Il faut rencontrer les gens, parler de votre projet. J’ai rencontré des réalisateurs : confirmés et apprentis, mais surtout des producteurs ! Oui, vous m’avez bien lu, des producteurs ! Certes, ils viennent pour parler de leurs futurs projets avec les commissions du film, rencontrer des dir prod, prendre des rdv avec d’autres producteurs…mais cela veut dire qu’ils sont plus accessibles là que confinés dans leur bureau.

Salon des lieux de tournage

Cela permet parfois, au détour d’une allée, de pitcher votre projet…il faut parfois y aller au culot…vous n’avez rien à perdre. Laisser une carte de visite ou en prendre une peut parfois faire la différence.

Je suis parti avec pas mal de contacts…je vous en parlerai plus tard en fonction des retours que j’aurai. Mais sachez que même si aucun d’entre eux ne mène quelque part ces prochaines semaines, le contact qui aura été pris n’aura pas servi à rien.

Simplement parce que la prochaine fois j’aurai un endroit, un projet à lui remettre en tête… nous ne serons plus des inconnus…cela déclenchera sûrement une discussion…une curiosité…ou un intérêt ! Et pour tout cela ce genre de manifestation n’a pas de prix.

Alors je ne dis pas qu’aucun lecteur de Comment Faire Un Film n’était là, je mentirais ;o) J’ai rencontré l’un d’entre vous. Forcément, n’ayant pas annoncé que j’allais être présent, il n’a pas fait le lien entre mon « vrai moi » et la photo du blog (je suis beaucoup plus beau en vrai ;o) ) Mais je lui ai forcément parlé du blog à un moment car ses questions et mes réponses étaient bien trop longues à développer sur quelques minutes. Sa réaction a été « : « C’est toi qui fait ce blog ?! » Après réflexion je dois être plus moche en vrai que sur les photos ;o)

Nous avons pu échanger autour de son projet, ce qui est toujours un plus.

Mais j’aurais aimé vous rencontrer en plus grand nombre…

Voilà pour cet article sur : « le salon des lieux de tournage ». Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o). Vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Nicolas

    Bonjour,
    Je lis ce blog depuis quelques temps maintenant, mais pas pour être auteur ou réalisateur. Je me suis proposé à faire la promotion d’un chemin de fer touristique à vapeur et je voulais d’abord comprendre un peu le métier des gens du cinéma pour savoir comment m’adresser à eux, répondre d’emblée à leurs questions et besoins. En cela, le blog est une totale réussite ! Et je dirais même plus, même quand on le découvre par hasard sans relation préalable au milieu, ça donne des idées… des envies !
    Alors merci Tom pour ce travail de partage.

    Pour Maria:
    Le train est un domaine très vaste qui ne s’arrête pas à la SNCF. Les réseaux départementaux d’autrefois ont laissé des traces et des associations en préservent le patrimoine un peu partout. Ils peuvent être de la taille habituelle ou à « voie étroite », un peu plus petits donc, mais de toutes époques et styles, et surtout: parfaitement opérationnels. Les associations ferroviaires sont généralement très coopératives pour accueillir des tournages et peuvent donc mettre à disposition leurs matériels et installations, ainsi que les personnels compétents (et en tenue ad hoc).
    Pour trouver ces associations, on peut soit les rechercher directement, soit consulter FilmFrance, soit visiter le fameux salon, dont soit-dit en passant je n’ai pas vu la mention en faisant mes recherches en décembre, et que j’ai donc raté. Je note pour le prochain…

    • Bonjour Nicolas,

      Merci pour les compliments. Effectivement certains tournages recherches des solutions autres que la SNCF, c’est une très bonne idée que tu as là.

      Heureux que le site est pu t’aider.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Merci Nicolas, via TOM,
        C’est un des soucis que je ne devrais pas avoir, n étant que scénariste débutante. Tom dirait que c’est le travail de repérages. Je crois.
        Toutefois, ça m’inquiète pour des séquences sur le quai d’une gare (factice, leurre au besoin) et pour des trains à l’arrêt, un autre qui arrive sur e spectateur. La caméra et celui qui la guide sait faire avancer l’inerte. ! formidable !
        J’ai d’autres entraves à la réalisation , plutôt à la production .
        C’était un rêve, et ça le reste pour l’instant. Dommage…
        Cordialement.
        ☼ maria

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom
    Effectivement se rendre à ce salon et voir toutes les composantes d’un film représentées aurait été un truc intéressant, mais encore fallait-il connaître son existence, serait-il possible lorsque tu es au courant de ce genre de manifestation d’en faire mention sur le blog? Je suis sûr que plus d’un serait intéressé.
    PS: Suite à notre rendez-vous manqué, je t’ai laissé un mail sur « projet » le 19 janvier dernier…
    Bien à toi.
    Eliane.

    • Bonjour Eliane,

      Oui c’est ce que je vais faire dés que possible.

      A bientôt,

      Tom

  • Yann Deparis

    Hello Tom !
    Effectivement j’aurai bien aimé me rendre dans ce salon mais vivant sur la cote d’azur, et ne sachant pas comment me faire connaître ! de plus toi tu travailles directement sur les tournages d’où l’utilité de prendre ces contacts mais en ce qui me concerne, je suis auteur, n’est-ce pas plus simple pour moi de prendre un agent ? qui fera le travail à ma place … et qui a lui un carnet d’adresse !
    merci

    • Bonjour Yann,

      Même pour un auteur c’est important de ce déplacer. UN agent…oui…mais faut il encore en trouver un ! Un auteur qui n’a jamais rien fait ne doit pas attendre de miracle de la part d’un agent.

      A bientôt,

      Tom

      • Yann Deparis

        merci Tom
        je me doutais de ta réponse, c’est la raison pour laquelle je ne me suis pas contenté d’écrire qu’un projet, j’en ais 5, 2 pièces de théâtre, un long métrage et 2 shortcoms, pour être plus crédible face à un agent. Je te rassure je n’ais pas écris tout ça en vitesse, ça fait quelques années déjà que je suis dessus … ( 2 ans exactement ).
        Sérieusement, comment dois-je faire, je peux quand même contacter un agent ?, je pensais aussi contacter directement un réalisateur mais n’ayant rien produit concrètement ça va revenir au même !
        c’est un peu comme un étudiant qui vient de réussir son diplôme mais qui trouve pas de boulot parce – qu’ on lui demande une expérience !
        J’ai fais lire mes écrits à plusieurs personnes à qui j’ai demandé une extrême sévérité et tous ont aimé !
        Un agent ne lit pas ce qu’on lui envoie ?
        merci

        • Bonsoir Yann,

          Tu as tout à fait raison c’est comme un étudiant qui sort de l’école et cherche un boulot. Les agent reçoivent des centaines de projets…pourquoi ils liraient tes projets plus qu’un autres ? Que tu aies mis 2 ans pour l’écrire ou 10 ans !

          Contacter un réalisateur, pitcher ton projet et le convaincre de lire la suite, oui je t’encourage à le faire. Maintenant que cela soit avec un réalisateur ou un agent tu as intérêt à ce que ton scénario soit bien, bien présenté etc…
          Faire lire son scénario c’est super mais encore faut-il que tu le fasses lire à des gens qui ont l’habitude….

          Mercredi j’ai proposer des espaces de lecture pour ceux qui veulent avoir un retour de pro…et avancer : http://methode-scenario-plus.com/lecture-scenario-long-metrage/

          A bientôt,

          Tom

          • Yann Deparis

            bonjour Tom
            oui je suis intéressé, malheureusement je suis en relecture et j’ai pas encore écris le traitement … j’espère que je pourrai te contacter quand je serai prêt ! merci
            je garde le lien bien au chaud !

          • Bonsoir Yann,

            Comment peux-tu être en relecture sans avoir écrit le traitement ? Pas de traitement…pas de séquencier…pas de continuité dialoguée…

            Tu relis ton synopsis ? tes notes ?

            Bon courage en tous les cas,

            Tom

          • Yann Deparis

            bonjour Tom
            en fait si j’avais bien un traitement, mais c’était plutôt un organigramme d’action temporel !! et je ne l’ais pas écrit comme il faut l’écrire ( au présent etc … ) de plus durant l’écriture j’ai modifié mon histoire, j’ai rajouté des éléments, et mon premier « traitement » n’est plus adapté, donc je dois le réécrire et non l’écrire ! je ne peux l’envoyer dans cet état premier ..

          • Bonjour Yann,

            Ah ok je comprends mieux.

            A bientôt,

            Tom

  • Steven

    Bonjour Tom,

    J’étais absent quelque temps du blog mais je suis de retour!

    Merci pour cet article qui est pour moi une piqûre de rappel sur le fait de se bouger.
    C’est vrai que lorsqu’on n’a aucun contact dans le milieu c’est difficile mais j’ai aussi compris qu’il y a un moment ou il faut arrêter de se plaindre et prendre le taureau par les cornes.

    Je vais me pencher sur ce genre de salon/festivals ,la seule chose qui me chiffonne c’est que je n’est pas fini d’écrire mon court ( oui je sais, je sais! pas d’excuse!)

    P.S.: Sur lyon commencent à fleurir pas mal d’affiches « Le baron noir », mais sans date de lancement.
    Par contre pour Nightfare j’ai l’impression que le film à été complètement zappé.
    Est-ce que tu compte faire une sorte d’article « retour » pour ce projet?

    A bientôt,

    Steven

    • Bonjour Steven,

      Le lancement de Baron noir à eu lieu le 8/02 sur Canal+ ;o)

      Pour Nightfare le film à été distribué dan quelques cinémas mais n’a pas eu une distribution à la hauteur de ce que la production et Julien auraient voulu.

      Mais je pense que c’est un succès quoi qu’il en soit ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Christophe

    Bonjour Tom,

    Je viens de me prendre une grande claque. J’ai l’impression de ramer à contre-courant en ce moment. Je ne connais pas ce salon, j’ai pas su aller à la pêche… Même si je ne cherche pas à réaliser mais juste à caser des histoires, j’aime bien voir ce qui se fait, se dit, une ambiance.

    En plus, j’ai hésité un moment pour l’avant première du baron noir, pas par le fait que c’est à 200 bornes de chez moi, en prime la projection était gratuite mais j’ai laissé tombé car la dernière fois je me suis fait rembarré, c’est souvent comme ça d’ailleurs… Bon, à une autre (avec Kad Merad aussi) j’ai pu échangé 2 mots avec lui sur le scénar du film, son approche de comédien… piètre consolation.

    A bientôt.
    Christophe

    • Bonjour Christophe,

      Pour Baron noir j’aurais pu t’aider ;o) et nous nous serions vu. Mais ce n’est que partie remise.

      Je te call aujourd’hui ou demain.

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom,
    En lisant ton article ce matin, sais-tu ? Eh ! bien j’ai 50 ans…
    …de trop !
    « C’est un train pas comme les autres  » qu’il me faut, ou plutôt qu’il faut au futur réal de mon long métrage.
    Déjà, j’avais recherché un train à vapeur, comme dans les Maigret, et comme dans ma jeunesse. LOL ! je veux dire un endroit, une gare exprès pour le cinéma.
    Et puis  » mon histoire » est contemporaine : le nez effilé des TGV m’a inspirée.J’ai délaissé mes recherches, mes presque découvertes ( ça existe ! )
    Je me dis que je suis sédentaire. . Seule, la cervelle est en mouvement perpétuel. Oui, j’ai 50 ans de trop.!
    Je ne désespère pas. Je vais essayer d’autres voies d’accès.
    Il me reste une autre idée ( en plus des projets que j’ai en tête ), c’est faire éditer mon ouvrage sur papier, avec un prologue ou un « postlogue » sur « Écrire « , en particulier les difficultés surmontées et devenir scénariste. ( grâce à un guide : CFUF ).
    Bien sincèrement et bon dimanche de
    ☼ ) maria

    • maria

      PS. Mais… »ce train pas comme les autres » se trouve … sur une table ! Quelle ingéniosité !
      Une caméra bien épaulée saurait le faire rouler !
      Bien sûr, je ne suis pas la réalisatrice de mon scénar: c’est qu’à chaque instant, je voulais aider celui ou celle qui le ferait. LOL ! Or, il ou elle saurait le faire mieux que moi !
      ☼ )

      • Maria,

        C’est une maquette ;o)

        Tom

        • maria

          Bonjour Tom,
          J’ai bien vu la maquette … ( Le train est tronqué)…après ! On peut toujours rêver LOL !.
          Il y a plus de 3 ans, quand je suis entrée ici, j’ai déploré qu’il n’y ait pas une sorte ce cinémathèque avec des paysages lointains, des tas de trucs pour qu’un film revienne moins cher, un train et une gare factices. ( c’était pour ma première version ). Bien sûr, il existe des plateaux, des studios.
          En tout cas , les photos ( du Carré du Temple) sont très belles Est-ce ton œuvre ? J’ai remarqué des caches sur le visage des « figurants » ( qui pourraient avoir à cacher quelque chose ! LOL ! ) Trêve de plaisanterie : j’ai retenu ta leçon sur le droit à l’image !
          Pour ce dimanche passé, j’ai des projets nouveaux : écrire un scénar spécial ciné ( que j’avais écrit plus pour le théâtre). En plus de continuer le roman autobio. Peut-être reprendre ma première version. ( sorte de making of du film non tourné… rêvé dans un premier temps et maintenant terminé.
          2016 devait être encore plus fécond pour toi : at-il bien commencé ?
          Des projets, il en faut pour aller de l’avant.
          Bien sincèrement de
          ☼ ) maria
          PS. Je viens de relire  » Pour commencer ». C’est vrai qu’un scénar, c’est fait pour d’abord être lu, puis réalisé.

    • Bonjour Maria,

      Le train en photo c’est une maquette, le vrai train ne rentré pas au carreau du temple ;o)

      Je comprends que tout le monde ne peut pas se rendre à Paris, dans des salons ou ailleurs ;o) L’intitulé de mon mail était là pour « piquer » ;o)

      J’espère que ton dimanche s’est bien déroulé ;o)

      Tom