Rédiger un scénario Etude de cas 3 : Jour ou Nuit ?

Rédiger un scénario

Etude de Cas 3

Jour Ou Nuit ?

Bonjour à tous. Pour rédiger un scénario et être pris au sérieux par les producteurs il faut bien connaitre les règles. Cette semaine nous allons aborder une chose importante qui peut prêter à confusion.

J’ai vu/ lu encore la semaine dernière des erreurs basiques qui ont pour effets :

1)   que l’on ne comprenne pas l’histoire et la chronologie

2)   qui trahissent le fait que vous ne maîtrisez pas les bases

Pour le moment, ce n’est pas grave car je suis là pour vous aider mais un producteur ou une commission ne cherchera pas à comprendre et mettra votre scénario sur le côté ou à la poubelle sans même un remords !

Quelle est cette  erreur ?

Le mauvais usage de la nomination des JOUR/NUIT.

Ça peut paraître bizarre et pourtant … :o)

Prenons un exemple :

Séquence 1 : Ext – Maison Alice – Jour

Un agent EDF (jean) sonne à la porte de la grande maison bourgeoise que possède Alice. Après quelques secondes Jean remarque que la porte est entre-ouverte.

Il la pousse. La porte s’ouvre en grand.

Jean

Y a quelqu’un ?

Il hésite et entre

Séquence 2 : Int – Maison Alice/ Entrée – Jour

Jean ferme la porte derrière lui.

Jean

Houhou…Je viens pour relever le compteur…

Séquence 3 : Int – Maison Alice/Cave – Nuit

Alice est assise devant une toute petite table. La pièce est éclairée juste d’une bougie. Alice feuillette un vieux grimoire. 

Sa lecture est interrompue par le grincement du plancher du rez de chaussée qui se trouve au dessus d’elle.

 Séquence 4 : Int – Maison Alice/Salon – Jour

Le pied de Jean fait grincer une lame de plancher.

La sonnerie du téléphone portable de Jean le fait sursauter.

Jean (il chuchote)

Salut Nico, quoi ? Non j’peux pas parler plus fort….j’t’expliquerai

Jean se dirige vers la porte d’entrée. Lorsqu’il passe devant la porte de la cave, un bruit métallique attire son attention.

Jean

J’te rappelle, j’te rappelle…

Il raccroche.

Jean ouvre la porte de la cave, il y fait noir.

Sa main cherche et trouve l’interrupteur. Il l’actionne mais rien ne se passe.

Jean

…C’est EDF !

 Jean descend les escaliers et remarque Alice assise devant son grimoire, éclairée par une simple bougie. 

Etc…

Alors ? rien ne vous choque ? Évidemment que si ! La séquence 3 ne peut pas être intitulée : Nuit !!! Car les séquences avant et après sont dans la continuité directe. C’est Le grincement des pas de Jean qu’Alice entend ! C’est donc que la scène (séquence) d’Alice se passe bien de JOUR !

Si la séquence d’Alice devait être de Nuit, la Séquence 4 devait être de nuit aussi. Vous indiquez de cette manière au spectateur (lecteur) qu’il y a eu une ellipse ! Même si dans cet exemple ça n’aurait pas vraiment eu d’intérêt…et même pour tout dire ça aurait été  une erreur.

Ou alors il aurait fallu que la séquence un et deux soient intitulées : soir. Pour avoir une séquence 3 de nuit…

Donc, que vous soyez dans une pièce noire, un cinéma, un souterrain etc….vous devez mettre le temps qu’il fait dehors ! Quand je parle du temps, c’est jour ou nuit ! Pas pluvieux, qu’il neige ou encore la température ;o)

Sinon ça veut dire quoi ? En faisant cette erreur vous donnez de mauvaises informations temporelles à votre lecteur. De ce fait il s’imagine des choses et commence à réfléchir. Si d’une séquence à l’autre vous changez d’effet (jour/nuit) vous faites forcément un saut dans le temps ou vous impliquez une déformation temporelle. Parfois dans un scénario cette erreur se reproduit tout le temps.

On perd donc le fil de l’histoire et à chaque changement de séquence on se demande si l’intitulé est bon…bref on passe plus de temps à réécrire mentalement  le scénario qu’à le lire.

rédiger un scénario

3DMaestro/ shutterstock

Que faire si on ne voit jamais l’extérieur ? Par exemple si la personne est enterrée ou prisonnière ?

 

Prenons deux exemples Cube et Buried.

httpvh://youtu.be/uogWUotQXuk

 


Dans Cube, un groupe de personnes est enfermé dans un cube. On ne voit jamais l’extérieur.

Alors comment définir dans les intitulés s’il fait jour ou nuit ?

Et surtout quel intérêt pour le spectateur qui, lui, est dans le cube avec les « héros » ?

Si vous regardez bien au début du film les protagonistes essayent de se remémorer comment ils sont arrivés là. Ils définissent une chronologie et estiment une heure approximative. C’est le scénariste qui donne ces indications aux spectateurs car il a décidé dans ses intitulés de séquences que le film se passerait de jour (on commencera de jour !) Le fait que le film se passe de nuit donnera des désavantages aux personnages (fatigue, irritabilité, manque de concentration etc …) Le fait que le film se passe de jour les « héros » sont censés être dans la pleine possession de leurs capacités. De plus si l’aventure dure plusieurs jours ça vous permettra de mieux rythmer votre histoire et surtout de mieux doser l’évolution de vos personnages. Intéressant non ?

Et pour le changement de séquences ? Il se fait simplement lorsque les protagonistes passent d’un cube à un autre.

 

Passons à Buried :

httpvh://youtu.be/enIRup8nZ4A

 


L’histoire d’un homme enterré vivant dans un cercueil par des « terroristes » qui réclament une rançon pour le libérer. Encore une fois le film se passe uniquement dans le cercueil. Je vous conseille ce film, rien que pour la mise en scène ! Un décor, un personnage…et plein d’idées !!! Après que l’on aime ou pas le film, il faut admettre que le réalisateur s’est creusé les méninges.

Bref, le film se déroule en temps réel. L’indication qui nous donne l’effet est le téléphone portable que le « terroriste » a laissé au héros. Mais alors pourquoi devoir donner une indication d’effet ? Qu’il fasse nuit ou jour au final on s’en moque ! Encore une fois non ! Qu’il fasse jour ou nuit permet au héros de vivre son aventure, passer des coups de fil la nuit pour demander de l’aide, appeler ses patrons, sa femme et ses enfants. S’il avait dû faire cela de nuit sa tâche aurait été plus compliquée que de jour. S’il est dans un pays étranger le fait qu’il fasse nuit lui permet de jouer sur le décalage horaire pour appeler les gens dans son pays (où il fait jour).

 

Allez ! Petit exercice sur le changement de séquences. Je vous laisse regarder le film et à vous de me dire quand il y a des changements de séquences.

J’espère qu’à partir de maintenant grâce à cet article sur : rédiger un scénario, vous ne vous tromperez plus entre le Jour et la Nuit pour l’intitulé de vos séquences ;o)

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message. Vous pouvez retourner au plan du site ou à l’article sur la présentation d’un scénario 4 : Enchainement de séquences courtes en cliquant sur les liens.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article.

 

A bientôt,

Tom W.

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Erine

    bonsoir Tom
    dans mon scénario mon personnage principal travaillait le matin et dans la séquence suivante c’est la nuit parcequ’elle a travaillé toute la journée es ce que c’est une erreur ou bien non ?

    • Bonjour Erine,

      ça s’appelle une éllipse. tout va bien ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Amy PARADIS

    Juste une précision, scénariste et dialoguiste n’est pas la même chose. Pourtant il se trouve que d’autres sont les deux en même temps. Est ce que c’est après l’explication detaillée du scenario comme vous l’expliquez que nous pouvons aussi faire suivre des dialogues dans les figures des cas ou il y a à partir de deux personnes dans le scenario ou il faut le faire séparément? C’est à dire ouvrir dans son pc un dossier juste pour les scénarios et l’autre pour les dialogues. Ou bien comme je l’ai dis tout haut, le dialogue peut il succeder direct au scenario? Merci

    • Bonsoir Amy PARADIS,

      Le métier de dialoguiste n’existe pas vraiment en France. Il y en a eu…mais les vrais dialoguistes se font rares. Un scénario c’est une succession de didascalie et de dialogue rien de plus. Donc les dialogues font parties du scénario ;o)

      C’est dans le synopsis et dans le traitement qu’il n’y a pas de dialogue.

      A bientôt,

      Tom

      • Amy PARADIS

        Bonjour Tom,
        J’ai compris
        Merci

        Le 2 septembre 2014 20:30, Disqus a écrit :

      • Amy PARADIS

        Excusez moi de vous embêter encore une fois : ). Le héros de la série, celui en qui les gens vont s’identifier, pouvons nous trouver dans une série télé non pas le héros mais les héros? Par exemple les frères d’une même famille(Évidement à chacun sa personnalité), qui eux tous poursuivent l’objectif de retrouver leur sœur disparue depuis près de 20 ans (Intrigue générale) (Ils y tiennent parce que le corps n’a jamais été retrouvé)? Parce que comme moi par exemple il ne s’agit pas d’une personne mais d’une famille. Est ce possible comme ça?
        Merci

        Le 3 septembre 2014 11:21, Paradis Mananga a écrit :

  • john fisch

    c’est très intéressant mais je voudrai plus des enseignements sur le montage vidéo et les prises de vue

  • Patrice BOUVRY

    Bonjour Tom et merci pour ces révisions dominicales. Je choisis celle-là car je reconnais en effet craindre encore les bourdes notamment sur les scènes dans les entre deux (lever du jour ou tombée de la nuit !)

    Faute de mieux, j’rajoute des parenthèses en italiques ! EXT. – … – JOUR (crépuscule) ou sinon, je l’introduis dans le texte : Au petit matin, Tom, assoupi devant son ordi, se réveille brutalement en se rappelant qu’il avait la nuit pour finir de rédiger son prochain cours pour internet 😉

    Bon dimanche et bonnes fêtes à toutes les mamans du blog et à toutes celles de tous ses membres, y compris celle de son généreux animateur !

    Patrice !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Patrice,

      Pour les scène lever de jour et tombée de la nuit il faut les préciser, car ce ne sont pas des scènes simple à faire, donc :

      Ext – …- crépuscule ou Ext -…- aube

      En revanche pour ton exemple ATTENTION ! Le scénario est écrit au présent, donc : Au petit matin,Tom, assoupi devant son ordi se réveille brutalement, il se rappelle qu’il avait la nuit pour rédiger son prochain cours.

      Même si je ne l’aurais pas écrit comme cela…c’est un peu plus juste ;o)

      A bientôt,

      Tom

      PS : Merci pour ma maman ;o)

      • Patrice BOUVRY

        Bravo et merci beaucoup Tom et en effet pour le rappel de tout écrire au présent ! Même si le participe  » se rappelant » l’était, flute et reflute, toujours pas à l’abri des bourdes !
        (Pas facile non plus d’écrire une contre vérité et c’est heureux !!!).
        A très bientôt Tom et avec le même plaisir !
        Patrice !

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Patrice,

          Alors…j’ai oublié un morceau ce matin, tout écrit au présent et sans participe ;o)

          Pour dire la vérité l’exemple de ce matin n’était pas bon du tout. Car dans le scénario, la séquence d’avant nous aurait montré ou nous aurait fait comprendre que Tom n’avait que le temps d’une nuit pour écrire…Le spectateur aurait donc compris qu’il ne pouvait pas se louper. En raccordant directement sur Tom en train de se réveiller en sursaut et en voyant l’écran vide ou plein nous aurions compris son échec ou son succès. ;o)

          A bientôt,

          Tom

      • maria

        Re, Tom !
        Je n’ai pas souhaité la fête de ta maman.
        Alors, je le fais là et je n’oublie pas non plus la maman de tes enfants.
        Je suis fière de mes fils, je me dis que ta maman a de quoi être fière de toi.
        Voilà !
        Je me demande si je n’ai pas commis des bourdes dans mon scénar.
        À revoir ! et au revoir !

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Maria,

          Merci ;o)

          Pour ton scénario il n’est jamais trop tard pour le corriger ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • Loana

    J’ai enfin vu Buried. Pour moi, il n’y avait qu’une seule séquence, puisqu’elle se passe en temps réel et sur à peu près deux heures. Maintenant, mon compagnon m’a dit que pour lui, il y a plusieurs séquences, par exemple, quand le héros appelle ou reçoit un appel. Mais pour moi, il fait toujours jour dehors, et il n’y a pas de changement de pièces ! Alors c’est quoi la réponse ? car je patauge un peu… 😀

  • Hiroyuko

    Salut Thomas,

    Alors pour ma part, le changement de séquence JOUR/NUIT dans ton exemple ne m’a pas vraiment choqué car je l’ai interprété d’une autre façon.

    Pour moi il y a une ellipse ou un flashback entre les deux séquences. Dans l’une, au présent j’imagine, il y a le gars d’EDF, et dans l’autre, la nuit précédente, il y a Alice dans sa cave.

    Vu qu’il y a ce changement de temps, je l’ai pris dans une optique Thriller, avec un événement le jour d’avant (meurtre d’Alice dans la cave par exemple) qui touchera Jean (découverte de corps ou autre) en induisant justement le lecteur/spectateur dans l’erreur lors du début du visionnage mais avec une logique au final.

    Certes ce n’est que mon interprétation, mais cela conduit à ma question : est-ce que dans le cas que je présente tu utiliserai la même nomenclature que ton exemple (donc en gardant le switch JOUR/NUIT comme tu l’as fait) ou bien y a-t-il une autre forme de présentation?

    En te remerciant d’avance pour ta réponse 🙂

    Hiroyuko.

    • Hiroyuko

      Je tiens juste à préciser que ce n’est pas à proprement parler un flashback, mais bien un « croisement » de temps dans la narration, un « effet de style » quoi ^^

  • Guest

    Salut Thomas,

    Alors pour ma part, le changement de séquence JOUR/NUIT dans ton exemple ne m’a pas vraiment choqué car je l’ai interprété d’une autre façon.
    Pour moi il y a une ellipse ou un flashback entre les deux séquences. Dans l’une, au présent j’imagine, il y a le gars d’EDF, et dans l’autre, la nuit précédente, il y a Alice dans sa cave.
    Vu qu’il y a ce changement de temps, je l’ai pris dans une optique Thriller, avec un événement le jour d’avant (meurtre d’Alice dans la cave par exemple) qui touchera Jean (découverte de corps ou autre) en induisant justement le lecteur/spectateur dans l’erreur lors du début du visionnage mais avec une logique au final.

    Certes ce n’est que mon interprétation, mais cela conduit à ma question : est-ce que dans le cas que je présente tu utiliserai la même nomenclature que ton exemple ou bien y a-t-il une autre forme de présentation?

    D’avance merci pour ta réponse 😉

    Hiroyuko.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Hiroyuko,

      Il est vrai que l’on pourrait croire que c’est un flashback…sauf que Jean (le mec d’edf) rejoint Alice dans la cave. De ce fait cela ne peut être une éllipse, un flashback ou un croisement de temps.

      Le jour/ nuit n’est donc pas bon ;o)

      Pour répondre à ta question, oui, tu peux utiliser cette présentation pour ton exemple. Il faut juste que l’idée passe bien dans ta narration, histoire que le spectateur ne soit pas perdu ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Hiroyuko

        Merci de ta réponse rapide.

        Justement je voulais savoir quelle était la meilleure présentation pour bien montrer que ce sont deux courants dans des temps différents mais présentés en même temps lors du visionnage mais de façon à ce que à la réalisation/montage on sache que les deux soient entrelacés.

        En gros : comment l’aurais-tu présenté si tu devais le faire? 😀

        Hiroyuko.

        • commentfaireunfilm

          Re,

          Cela dépends si ce sont deux temps différents, deux mondes différents etc…

          Mais en normalement il te suffit d’alterner chaque séquence, aussi simplement que ça. Tout comme l’exemple de l’article.

          A bientôt,

          Tom

          ps : le plus simple c’est que tu me mails tes séquences et je te dirais si c’est bon ou pas ;o)

          • Hiroyuko

            Re,

            Ok ! Super ! Il suffit donc de faire comme dans ton exemple. 🙂
            Je n’ai pas de séquence à montrer car ce n’était qu’une question de curiosité (sait-on jamais si ça me viendrait d’écrire une séquence pareille).

            Je te remercie de tes réponses.

            Hiroyuko.

  • Eliane Dix

    Bonsoir Thomas
    Dans certaines de mes séquences, un phénomène implique qu’une pièce est dans l’obscurité alors qu’une autre est éclairée par la lumière du jour, et ce, au même instant.
    J’ai bien lu le texte ci-dessus, et je suis dans le cas d’une déformation temporelle, donc si j’ai bien compris, dans ce cas, je vais indiquer l’effet (jour/nuit) qui sera celui de la pièce en question.
    Pourrais-tu me le confirmer s’il te plait?
    Merci d’avance!
    Eliane.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Eliane,

      Oui, l’intitulé devra changer à chaque changement d’une pièce à une autre. Tu peux lier les deux effets si tu lies deux pièces.

      Exemple :

      Séquence XXX : Int – Appartement Diane/ Cuisine/Salon – Jour/Nuit

      Diane se penche sur l’évier et regarde par la fenêtre, le soleil est éclatant. Ses yeux s’exorbitent. Elle court en direction du salon et s’arrête net. Il fait nuit.

      Bon Courage,

      Thomas J.

      • Eliane Dix

        Bonsoir Thomas

        Merci pour cette réponse

        Je ne saisis pas ce que tu appelles (au niveau des effets), « lier deux pièces ». Quelle est la différence avec le fait de les séparer?

        Quelle est la différence avec:

        Séquence 30 Int – Appartement Diane – Cuisine – Jour.

        Diane se penche sur l’évier et regarde par la fenêtre, le soleil est éclatant. Ses yeux s’exorbitent. Elle court en direction du salon et y entre.

        Séquence 31 Int – Appartement Diane – Salon – Nuit.

        Diane traverse le salon où l’obscurité est totale. Elle heurte la table basse.

        Dans quels cas est-il préférable de lier les deux effets?
        Dans quels cas est-il préférable de les séparer?
        Y-a-t-il des avantages ou des inconvénients?
        Si le personnage traverse 3 pièces (ou plus) avec un effet différent pourrait-on écrire:

        Séquence 30 Int – Appartement Diane/Cuisine/Salon/Salle de bain – Jour/Nuit/ Jour.
        Merci Thomas pour tes réponses!
        Eliane.

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Eliane,

          La différence réside dans la réalisation. C’est à dire qu’au tournage il n’y aura pas de plan de coupe entre le salon et la cuisine. EN faisant cela tu impliques un rythme plus fort qu’en les séparant. Il n’y a pas d’avantages ou d’inconvénients.

          En revanche tu ne peux pas mettre jour/nuit/jour.
          Tu écris Jour/nuit, puis dans les didascalies tu indiques l’effets lorsque ton personnages passe dans la pièce, lorsqu’il regarde par la fenêtre par exemple. ça sera suffisant ;o)

          Bon Courage,

          Thomas J.

          • Eliane Dix

            Bonsoir Thomas
            Merci pour cette réponse rapide!
            Bien à toi.
            Eliane.

  • LOANA

    Très bonne idée cet exercice ! Je n’ai pas encore vu Buried, mais je pense que je vais le regarder d’ici peu. J’adore ce genre d’histoire et les huit-clos (cube, l’un de mes films préférés !)

  • Canceliier

    tous vos articles sont intéressants. Grace à vous on avance dans la connaissance de la réalisation d’un film. Merci encore

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Canceliier,

      Merci pour les compliments ;o) tu es ici chez toi, revient donc quand tu le souhaites.

      Bon Courage,

      Thomas J.