Réponse négative d’un producteur ou d’un concours

Rebondir après un échec/refus

 

Cette semaine je n’avais pas prévu de parler de ce sujet. Mais en lisant les différents commentaires sur le blog, des mails que j’ai pu recevoir ces dernières semaines, je pense qu’il est important que je soulève ce sujet :

Comment vivre le refus d’une production ou la non-sélection à un concours de scénarios ou d’une structure de financements?

Aujourd’hui, pour les apprentis scénaristes, il n’y a pas 36 solutions pour sortir de l’ombre : il faut travailler ! Mais travailler sans connaître son niveau c’est difficile car le but c’est de progresser et de travailler dans le bon sens. Voilà pourquoi il est important de proposer son travail à une production ou à un concours. Après tout, si la production souhaite vous produire ou si vous remportez le concours c’est que vous avez du talent, que vos histoires intéressent et que vous avez bien fait de travailler d’arrache pied.

rebondirMalheureusement, peu, voire pas de production ne vous fait de retour sur les projets que vous leur envoyez. Les productions ou structures qui organisent les concours vous envoient un simple mail pour vous annoncer que votre scénario n’a pas été retenu…Alors comment progresser ? Et surtout comment rebondir après ces annonces qui vous assomment et viennent s’empiler sur la tonne de refus que vous avez déjà reçue et qui vous frustrent encore plus. Après tout, vous avez travaillé dur et si vous avez envoyer votre scénario c’est que vous y croyez !

Soyons clairs et honnêtes, ce n’est pas le rôle d’une production ou d’un concours de faire un retour sur votre travail !

 

Deux raisons à cela :

  • Les productions n’ont pas le temps d’analyser et de diriger des auteurs (pro ou non) pour qu’ils améliorent leur histoire. Sinon, demain ils seraient submergés encore plus de mails, d’idées, de synopsis, etc…de tout et n’importe qui. Lorsque j’ai décidé, il y a deux ans, d’analyser tous les projets des utilisateurs du blog qui le souhaitaient, peu au final sont allés jusqu’au bout de la démarche, c’est à dire retravailler les personnages, l’histoire etc…
  • La deuxième raison, c’est la justification des apprentis scénaristes. C’est à dire qu’une fois que l’on fait un retour sur un scénario, l’apprenti scénariste est pris d’une envie de se justifier. Alors quand je dis : « justifier » ce n’est pas le mot exact. L’apprenti scénariste explique ce qu’il a voulu faire passer, quelles idées il défend ou pourquoi tel ou tel personnage dit ou fait ci ou ça ! Sauf que si le scénario n’a pas été retenu, ce n’est pas parce que le lecteur n’a pas compris ce que l’auteur tentait de faire, mais c’est parce que la manière dont il l’a fait n’est pas pertinente, juste ou bonne tout simplement. Un scénario c’est une alchimie complexe.

Recevoir un refus d’une production ou d’un concours ce n’est pas tout à fait la même chose.

Recevoir le refus d’une production :

rebondir

 

Peu de productions travaillent avec des apprentis scénaristes ou des scénaristes amateurs si vous préférez. Le refus est donc « plus normal ». En plus, ils sont submergés de scénarios. Mais surtout les producteurs travaillent et font travailler des auteurs sur des projets qu’ils souhaitent monter et ils confient leur écriture à des scénaristes ou artistes qu’ils ont eux-mêmes choisis.

 

ATTENTION, je ne dis pas qu’aucun producteur ne travaille avec des spec-scripts (scripts originaux écrits par un auteur). Souvent, les apprentis scénaristes ciblent mal le producteur et obtiennent un refus non pas à cause de la qualité du scénario, mais simplement parce que le genre ou le thème de l’histoire ne les touche pas.

Puis la plupart du temps les apprentis scénaristes envoient leur scénario à de grosses, très grosses sociétés de production…et là idem…mauvais ciblages et surtout ces sociétés font encore moins attention aux scénaristes qu’ils ne connaissent pas.

 

Le refus de ces boîtes de production est donc un demi échec. Alors je sais que pour beaucoup d’entre vous, chaque refus est un coup de couteau supplémentaire et qu’à force, la passion, la patience et la détermination en prennent un sérieux coup.

Vous regardez le temps que vous passez à écrire, à démarcher…et tout cela pour quoi ?! Une lettre type envoyée par une assistante de prod, voire un stagiaire, qui n’a peut-être pas lu votre projet. Oui c’est énervant ! Mais cela ne veut pas dire que vous n’allez pas y arriver un jour.

Participer aussi à des séances de pitch et rencontrer des producteurs, des chaînes etc… Je vais vous donner très bientôt des adresses pour que vous puissiez savoir où aller.

Peut-être que vous devez encore vous améliorer, que ce n’est pas le bon moment pour votre histoire et qu’il faut travailler un peu plus votre réseau !

Quoi qu’il en soit, ce que vous avez écrit n’est pas perdu.

Recevoir le refus d’un concours

rebondir

 

Ici c’est différent d’une société de production. Pour un concours il y a moins de concurrence. Si une production reçoit 200 ou 300 scénarios tous les mois, une structure qui lance un concours de scénarios peut en recevoir moins. Si nous prenons l’exemple de Femme &Cinéma, ils en ont reçu 200. Ce qui est un bon volume mais pas non plus dingue !

Un refus de leur part peut être motivé par plusieurs critères :

  • Scénario pas bon
  • Mal présenté
  • Ne correspond pas au critère
  • Trop cher
  • Trop de travail de réécriture
  • Moins bon que les autres

 

Un concours est un concours, c’est à dire que c’est le meilleur qui gagne ! Comme dans les concours pour l’administration. Vous avez beau avoir travaillé d’arrache pied, fait tout ce qu’il fallait, si une personne est meilleure que vous à ce moment là et bien vous perdez !

Mais est-ce que cette défaite en est vraiment une au fond ?! Le fait de ne pas être retenu pour un concours, où il y a 6 places gagnantes, ne signifie pas que votre projet est mauvais, nul, etc…Cela veut simplement dire qu’une autre histoire a été préférée à la votre. C’est tout de même vachement différent !

Alors oui, vous n’êtes pas Peter Jackson, Audiard ou je ne sais pas qui…mais vous le saviez déjà non ? De plus, ceux qui ont été choisis ne sont pas non plus Jackson ou Audiard ! Ils ont été mieux à même de faire passer les émotions et leurs histoires… mieux que vous…c’est tout. Demain, ils ne seront peut-être pas sélectionnés et vous si. Ça ne voudra pas dire qu’ils sont devenus nuls et vous un maître en la matière ! L’écriture d’un scénario c’est réussir à faire passer de l’émotion, du sensible avec un « média » et des codes assez stricts.

 

Mais ce que j’ai surtout envie de vous dire, c’est que vous avez réussi à écrire une histoire de A à Z en un temps record ! Avec peut-être des faiblesses ou des imperfections mais vous avez fait ce que beaucoup d’apprentis n’arrivent pas à faire !

Et en ça c’est une victoire immense ! Alors remettez cette « défaite » en perspective. Oui c’est triste, peut être frustrant de ne pas faire mouche avec votre scénario…il y a peut être de bonnes raisons à cela ou pas…mais quoi qu’il en soit, regardez le chemin que vous avez parcouru.

Est-ce qu’il y a 2 mois, 6 mois ou 1 an vous auriez pu présenter votre scénario à un producteur ? A un concours ? Est-ce que vous avez fait des progrès dans l’écriture, avec votre réseau ?

Je peux vous le dire, des moments où j’ai envie de baisser les bras, j’en vis aussi, trop souvent à mon goût. Les projets dans lesquels je m’investis ne font pas tous recettes, mais les quelques bonnes nouvelles, les scénarios que j’écris ou pour lesquels je me bats, les films auxquels je participe me font vibrer et me font oublier ces moments de creux, de doutes ou de frustrations.

rebondir

Car je remets systématiquement tous les refus en perspective, je prends du recul, c’est obligatoire…sinon cela va vous bouffer…vos scénarios ou vos projets s’en ressentiront forcément. Utilisez l’énergie ou les éléments négatifs que vous recevez et transformez-les en positifs.

 

Voilà pour cet article sur : Rebondir après un refus, qui est, encore une fois, un article un peu différent de d’habitude, mais qui je pense peut vous remonter à bloc !

Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A dimanche prochain.

Tom Weil

Voici d’autres articles pour vous aider à créer vos personnages et écrire vos scénarios

Anatomie du scénario Pixar règles 1 à 5

Règles d’écriture du scénario Pixar règles 6 à 7

Règles d’écriture, anatomie du scénario Pixar règles 8 à 11

Règles d’écriture anatomie du scénario pixar 12 et 13

Comment trouver un nom à vos personnages

Comment donner de l’émotion à vos personnages

Voici comment créer vos personnages principaux et secondaires

Comment maîtriser l’identification aux personnages

Comment créer vos fiches de personnages

Introduction à l’adaptation d’un livre Parties 1 et 2

L’importance des séquences de la vie quotidienne dans votre scénario

Le point de vue narratif

Combien de temps dure un court-métrage !

Les 10 étapes pour écrire un film

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…