Comment choisir son matériel de prise de son

La prise de son

 Voilà un sujet qui vous turlupine souvent : la prise de son. Je vous comprends car au delà d’avoir de belles images et un bon scénario, si votre bande son ou votre prise de son est mauvaise, voire très mauvaise, les meilleurs caméras ou techniciens du monde ne pourront vous aider…vous sauver du flop. Pour faire simple, le son de votre film fera la différence entre un film amateur et un film pro (ou semi-pro). Négliger le son c’est aller droit dans le mur.

 

prise de son

riekephotos/ shutterstock

La prise de son et sa qualité font plus que vos belles images…c’est comme ça, on n’y peut rien ! Alors il va falloir que vous appreniez à la maîtriser si vous ne pouvez pas faire appel à un ingénieur du son ! Comme vous le savez, je ne suis pas un féru de technique mais grâce à cet article sur la prise de son, vous allez pouvoir choisir le meilleur matériel à utiliser.

Le matériel pour la prise de son

Voici différents types de matériel que vous pouvez trouver et utiliser pour vos prises de son :

Le micro-cravate

Je ne vais pas trop m’attarder sur ce matériel que presque tout le monde connaît. Il est composé de deux boîtiers : un émetteur et un récepteur. Le récepteur est branché sur la caméra ou sur la mixette et l’émetteur se trouve dans la poche du comédien. L’émetteur est raccordé à un micro scotché sur un revers de chemise ou sur un blouson. C’est le matériel idéal pour beaucoup de situations : dialogues en voiture, entrée/ sortie de voiture, extérieur/ intérieur…Mais ce système donne vite des sons parasites : frottement micro, vêtement etc…

Si vous utilisez plusieurs micros-cravates, assurez-vous qu’il y ait plusieurs fréquences différentes afin de bien séparer les sons.

 

La perche

Elle est fabriquée en fibre de carbone. Elle est donc très légère. Je peux vous dire que ça a son importance quand vous devez rester les bras en l’air pendant de longues minutes interminables. Les perchmans trouvent des positions qui leur permettent de rester très longtemps en position et de tenir une journée entière. La perche va vous permettre de prendre le son de vos comédiens sans entrer dans le champ de la caméra (c’est mieux ;o) !) Mais de pouvoir « timbrer » parfaitement le texte.

Le micro est placé dans une « cage » d’élastiques qui le maintiennent en suspend, évitent les frottements et les bruits parasites. De cette manière la membrane du micro peut restituer parfaitement le son enregistré.

Nota : « timbré » c’est lorsque la voix du comédien est parfaitement alignée avec le micro. Sa voix est directe.

 

Micro d’ambiance

Le micro d’ambiance, comme son nom l’indique, permet de prendre des ambiances mais aussi des prises de son longue distance.

 

Bonnette anti-vent

Vous connaissez sûrement déjà cet accessoire : c’est le machin à poils au bout de la perche du perchman ;o) La marque la plus connue est Rycote. Dès que vous êtes en extérieur, vous mettez la bonnette anti-vent pour atténuer le souffle. Il existe aussi une bonnette grand-vent dans les cas où ça souffle vraiment fort.

bonnette

Le casque

Si vous prenez du son, il faut que vous puissiez l’écouter ! Il vous faut donc un casque dans lequel vous entendrez exactement ce que vos micros enregistrent. Cela vous permettra de savoir si des bruits parasites seront présents sur votre bande sonore ou pas.

 

Voilà en gros le matériel qui est à votre disposition pour tourner un film.

 

Mais quelque soit la prise de son chaque micro à sa caractéristique

 

Le souffle

Il existe dans toutes les chaînes du son. Le souffle est issu du mouvement des électrons dans les différents éléments de la chaîne. Il est caractérisé par un « bruit » un son diffus et continu en l’absence de signal.. Pour être plus clair lorsque le comédien parle, le bruit n’existe plus mais revient à chaque pause du comédien.

 

La courbe de réponse

Un micro n’enregistre pas forcément toutes les fréquences de la même manière. Certains enregistrent plus les graves que les aigus et inversement.

 

La directivité

Je dirais que c’est un des points les plus importants à prendre en compte lorsque vous devez choisir un micro. La directivité c’est simplement la direction dans laquelle le micro enregistrera le mieux le son. Chaque directivité a donc son utilisation propre suivant la situation que vous devez enregistrer.

 

Voici très rapidement les 5 directivités

 

Omnidirectionnel

Avec ce micro aucune direction n’est mise en avant, le micro reçoit uniformément tous les sons à 360°. C’est typiquement le genre de micro que l’on utilise pour les prises d’ambiance.

prise de son omnidirectionnel

Cardioïde

Ce micro capte les sons venant uniquement de l’avant. Toutes les sources, voix qui sont placées devant le micro sont enregistrées. Il est souvent utilisé pour le chant.

prise de son carcinoïde

Hyper cardioïde

C’est à peu de chose près la même chose que le cardioïde sauf qu’un peu de son peut parvenir de l’arrière. L’hyper cardioïde est plus étroit que le cardioïde.

prise de son hypercardioïde

Canon

C’est le micro que l’on utilise pour la prise de son sur perche. Il permet de viser juste sur les dialogues. Mais il permet aussi vraiment d’isoler les bruits ou les sons particuliers. Souvent lorsque vous faites un film, vous avez besoin de son seul, de pas, de moteur, de bruit de porte etc…c’est avec le canon que vous faites tout cela car il n’y a que le bruit désiré qui est enregistré.

prise de son


Bidirectionnel

Il prend aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Il est beaucoup utilisé pour les interviews afin d’avoir un son stéréo.

bideirectionnel

 

Souvent sur un tournage vous avez besoin de gérer plusieurs sources différentes, c’est à dire plusieurs micros différents alors que vous n’avez qu’une entrée sur votre dslr ou votre caméra ! Idem pour les tournages pro, les caméras ne sont pas munies de multiples entrées. Alors, la solution c’est quoi ?

L’objet miracle pour la prise de son multi-micro se nomme la mixette. Si vous suivez ce blog depuis le début, vous en avez déjà entendu parler. La mixette audio ou « mixette » vous permet de mélanger différentes sources sonores lors de votre tournage. Ainsi vous pouvez pré-mixer, lors du tournage, les micros de dialogues ainsi qu’un micro d’ambiance, de pouvoir favoriser plus l’un que l’autre. Grâce à la mixette vous avez la possibilité de gérer jusqu’à 6 sources différentes…autant dire que vous avez de quoi faire.

prise de son

 

Je vous mets d’ailleurs une vidéo produite par ARTE sur la prise de son. Vous allez voir, en 4 minutes vous allez tout comprendre ;o)

Voilà pour cet article sur la prise de son… J’espère qu’il vous aidera ;o)

Cliquez sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) Merci à tous ceux qui font ce petit geste, grâce à cela le blog se porte bien. N’hésitez pas non plus à cliquer où vous savez (les pubs !) ;o) ça permet de garder « comment faire un film » totalement gratuit ;o)

Vous pouvez aussi partager sur google+ Merci encore à vous tous ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Yannick

    Bonjour,
    Est-ce que le sound device 644 est suffisant pour fair une prise de son multicanal ou est-ce mieux d’avoir le mixeur et l’enregistreur séparés ?
    Merci,
    Yannick

  • N.Pohler

    Bonjour,

    Je cherche désespérément à trouver un bon micro pour mon GH4 panasonic, pour des vidéos face cam principalement en intérieur.
    Je ne sais pas trop quoi choisir, entre Microphone Gloxy GX-M200PRO, Aputure V-Mic D2 Micro super-cardioïde ou un Zoom H5.
    Le Zoom H5 étant vraiment cher.
    Je souhaite un bon son, mais pas non plus quelque chose d’extraordinaire, un micro avec un bon rapport qualité-prix.
    Que me conseillerais-tu ?

    Cordialement,

    N.Pohler

  • RIVIERE Yaël

    Bonjour,
    je tourne avec un caméscope basique mais le micro intégré est de mauvaise qualité (comme dans beaucoup de caméscopes!). J’aimerais alors m’acheter un micro pour supprimer le bruit de fond qu’on entend systématiquement.
    J’ai beau regarder des vidéos et des conseils je ne sais toujours pas lequel choisir. Que me conseillerez-vous sachant que j’ai un budget de 100-150€
    Merci

  • Aléapsus

    lien arte mort 😉

    • Bonjour Aléapsus,

      Merci pour l’info. je viens de réparer cela, j’ai intégré la vidéo pour plus de facilité ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • faqforma

    Bonjour et merci pour cet article très bien fait. J’ai une question, je veux réaliser un film à partir d’une caméra de sport. C’est une discussion entre 2 personnes qui courent doucement, alors quel serait le matériel adapté si l’on a pas un technicien en plus ? J’ai besoin d’avoir le discours mais aussi d’avoir le son d’ambiance si possible mais ce n’est pas une obligation car je peux faire la prise son à un autre moment. Merci pour votre coup de main 😉

    • Bonjour Faqforma,

      Tu parles q’une caméra du genre : GoPro ? à part enregistrer le son avec une perche ou des HF je ne vois pas comment tu peux faire autrement ?
      Peut être avec un zoom H4n…et un micro cravate. Réellement il t’en faut deux surtout si tes deux comédiens parlent dans le même plan.

      A bientôt,

      Tom

  • Charles

    Bonjour/Bonsoir, je débarque tout juste dans les commentaires même si je connais le site depuis pas mal de temps, j’irai droit au but : Imaginons, par le plus grand des hasards, que je fais l’acquisition d’un micro cardioïde (ou hyper-cardioïde ) avec bonnette et perche (c’est pour un court métrage amateur), son alimentation est reliée à une prise fantôme… Le problème arrive là : sur quoi je branche le micro en sachant que je prend le son avec un seul et unique micro ?
    Merci d’avance 🙂

  • bertrand

    Hello Tom,

    Une « bête » question que je me pose mais comment ça se passe pour que le réalisateur ait aussi un retour son dans son casque.

    • Bonsoir bertrand,

      Il n’y a pas de question bête. En fait le réalisateur et la scripte ont un retour son fournis par l’ingé son. grâce à son Quantar ( mixette) il renvoie le son des HF ou de la perche.

      A bientôt,

      Tom

  • Evan

    Bonjour Tom,

    Super article ! Malheureusement j’ai acheté mon matos de prise de son avant la sortie de ton article, il n’est pas non plus « mauvais » loin de la mais après avoir lus t’es explications ce n’est pas avec un micro canon et une petite mousse anti-vent que je vais faire des miracles.

    Cependant j’ai une autre question, en effet à la rentrer prochaine je dois trouver un stage, et bien sûr je me disais que se pourrais être pas mal de faire un stage dans le cinéma puisque je veux devenir réalisateur. Or c’est difficile de trouver un stage dans le cinéma et je voulais savoir si tu avais un « bon plan » pour un stage.

    À bientôt ,

    Evan

    • Bonjour Evan,

      Si tu veux devenir réalisateur pourquoi achètes tu du matos son ?

      Pour ton stage, je b’ai pas forcément de plan. Il faut que tu démarches dans ta région. Tu peux aussi tenter les associations certaines sont très actives dans le milieu audiovisuel et y trouver des stages est beaucoup plus facile. Va voir au pôle accueil des tournages de ta région.

      A bientôt,

      Tom

      • Evan

        Bonjour Tom,

        Si j’achète du matos son alors que je veux devenir réalisateur c’est que je suis assez jeune et que je n’est pas les moyen d’avoir tout une équipe à mes côté, donc pas d’ingénieur son … Du coup je suis obligé d’acheter le matos moi même et d’apprendre un peu tout les métiers du cinema en même temp, en passant par le son jusqu’au montage, c’est d’ailleurs une des choses que j’apprécie sur ton site, c’est qu’il parle de tout !
        Et j’en profite pour te remercier une fois de plus pour le travaille que tu fournis et les connaissances que tu apportes aux féru du cinéma comme moi.

        Sinon je prend note de tes conseils pour mon stage, je connais une association pas loin de chez moi qui apparemment organise des ateliers cinema, peut être que j’ai une chance là bas. Sinon je vais faire comme tu as dis, arpenter ma régions à la recherche d’associations succeptible de répondre à mes attentes.
        Se qui serrais super de mon point de vu, sa serrais de pouvoir faire mon stage sur un tournage professionnel.Mais il ne faut pas rêvée, se serais un miracle !lol

        Merci encore et à bientôt,

        Evan

        • Bonjour Evan,

          C’est bien ce que je dis ! ;o) Pour devenir réalisateur tu n’as pas besoin d’acheter de matériel. J’ai réalisé plusieurs courts-métrages en numérique et en pellicule, avec une vraie équipe et pourtant je n’ai jamais acheté de matériel.

          Vouloir connaitre les différents métiers c’est une bonne chose mais tu n’as pas besoin de savoir te servir du matériel. Il faut simplement connaitre les procédés ainsi que les avantages ou les contraintes qu’implique certaines demandes de ta mise en scène. JE peux te dire que je connais tout cela sans avoir dépensé un euro dans du matériel son, lumière, machino etc…

          La preuve en est que je parle effectivement de tout, tu imagines si j’avais du dépenser le quart du matériel dont je parle ici ?

          Bon courage pour la recherche de ton stage :o)

          A bientôt,

          Tom

          • Guest

            Bonsoir Tom,

            Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis que pour devenir réalisateur je n’est pas besoin d’acheter du matériel, mais ce que j’essaye de dire dans mon précédent message, est qu’avec mon jeune âge il m’est impossible d’avoir une équipe a mes côtés (je demande parfois à des amis de tenir la perche ou de nous aider à installer le matos mais de là à ce qu’ils achètent leurs matos !).
            Biensûr quand j’aurais les moyens financier et que j’aurais viellis un peu tout cela changera. Sa me facilitera la vie !

            Pour mon stage j’ai une nouvelle idée qui donnera plus de résultats, je m’explique.
            Il y a d’ici 1 mois je m’était inscrit à un festival de court métrage avec un petit espoir d’être sélection, et il y a tout juste 2 heures je découvre un message sur ma boîte Mail me disant que j’était sélectionné !
            Et oui je suis fier de t’annoncer que grâce à tes articles j’ai été sélectionné un festival (sur les pas de mon oncle , celui de saint maur des fossés)
            C’est un rêve de gosse qui se réalise quoi que je suis toujours un « gosse » au dernières nouvelles ! Lol
            Voir son film projetté sur grand écran ! Waoo sa dois faire une sacrée sensation !
            Revenons en à nos moutons, je disais donc que j’avais une nouvelle idée. Sur le site du festival, il est écrit que des professionnels du cinéma son présent, j’ai sans doutes plus de chance de trouver un stage là bas.

          • Evan

            Bonsoir Tom,

            Je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis que pour devenir réalisateur je n’est pas besoin d’acheter du matériel, mais ce que j’essaye de dire dans mon précédent message, est qu’avec mon jeune âge il m’est impossible d’avoir une équipe a mes côtés (je demande parfois à des amis de tenir la perche ou de nous aider à installer le matos mais de là à ce qu’ils achètent leurs matos !).
            Biensûr quand j’aurais les moyens financier et que j’aurais viellis un peu tout cela changera. Sa me facilitera la vie !

            Pour mon stage j’ai une nouvelle idée qui donnera plus de résultats, je m’explique.
            Il y a d’ici 1 mois je m’était inscrit à un festival de court métrage avec un petit espoir d’être sélectionné, et il y a tout juste 2 heures je découvre un message sur ma boîte Mail me disant que j’était sélectionné !
            Et oui je suis fier de t’annoncer que grâce à tes articles j’ai été sélectionné un festival (sur les pas de mon oncle , celui de saint maur des fossés)
            C’est un rêve de gosse qui se réalise quoi que je suis toujours un « gosse » au dernières nouvelles ! Lol
            Voir son film projetté sur grand écran ! Waoo sa dois faire une sacrée sensation !
            Revenons en à nos moutons, je disais donc que j’avais une nouvelle idée. Sur le site du festival, il est écrit que des professionnels du cinéma sont présent, j’ai sans doutes plus de chances de trouver un stage là bas.
            Voilà tout :o)

            A bientôt et merci encore,

            Evan

          • Bonsoir Evan,

            Trouver une équipe pro ou semi-pro n’a rien à voir avec l’argent.

            Pour ton stage pourquoi pas ;o)

            Pour ta sélection je te félicite, bravo, tiens moi au courant ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Ophelie Koïnonia Romignac

            bonjour, je viens de lire les commentaires et je suis étonnée de voir les commentaires. « Trouver une équipe pro ou semi-pro n’a rien à voir avec l’argent » ?
            Quand on est pas du milieu et qu’on veut faire ça comme passion, sans contact & argent je ne vois pas comment faire.

          • Bonsoir Ophelie,

            Eh oui ! Cela n’a rien à voir avec l’argent. Effectivement il faut se donner la peine de rencontrer, de trouver les techniciens. Parler de ton projet, de ta vision…mais avec un peu de courage et de détermination, il est possible de trouver des pro gratuitement !

            Un réseau inexistant n’est pas une excuse. Si tu n’as pas de réseau il suffit de s’en créer un .

            A bientôt,

            Tom

  • bob

    salut tom,c’est un plaisir et merci pour tout ces articles,personnellement je suis bien gater et j’espere que vous ne serez jamais deçu des resultat

  • maria

    Bonne fin de dimanche, Tom,
    Toutes ces techniques me dépassent.
    Toutefois, j’admire leur existence et j’admire le savoir que tu sais nous transmettre.
    J’en retire une grande humilité pour le scénar de mon long métrage ; son écriture, ce n’est qu’ un rêve au fond; J’ entends des silences, des sons, de la musique dans mon imaginaire.
    La manière dont tous ces techniciens peuvent arriver à mettre en pratique ce que les didascalies disent avec des mots est époustouflante !
    Donc …admiration une fois de plus.
    Cordialement ☼
    maria

  • nabil

    Exact cinémacam et pour poussé un peu plus loin, la fonction dans les fonctions du matériel de prise de son il permet de déclencher la camera afin d’être synchro avec la bande vidéo lors du montage en 35 mm

    • Bonjour Nabil,

      Soit j’ai loupé un post de cinémacam soit tu te trompes. L’ambiance raccord ne permet pas de déclencher la caméra pour être synchro. ça n’a rien à voir. Ce qui permet de synchronisé les images avec le son c’est le clap.

      A bientôt,

      Tom

  • Plume

    Bonjour Tom, Merci pour ce post, fort utile ! En revanche, le lien vers la vidéo d’Arte ne fonctionne pas…

    • Bonjour Plume,

      Merci pour l’info, j’ai réglé le problème ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour Tom,
        Pour moi non plus, ça ne fonctionne pas. Mais ne t’inquiète pas pour mon cas… c’était par pure curiosité ☼ évidemment !
        Cordialement.
        maria

        • Bonsoir Maria,

          Normalement tout est rentré dans l’ordre.

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            Bonsoir Tom,
            Ce doit être parce que ça me dépasse ! LOL!
            Ce qui défile dure moins de 4 minutes.
            Quand je dis  » défile » , en fait, je clique pour changer l’image. => impression d’avoir le tableau de bord d’un bolide !
            Encore une fois, ne t’inquiète pas. Ce n’est pas pour moi que je te le signale.
            À bientôt.
            maria.☼

  • Bonjour Tom,

    A ne pas oublier sur un tournage: les « silence plateaux »…. Comme tu le dis un souffle, même leger, est inévitable dans les silences. Afin de pouvoir raccorder deux prises de son entre elles, insérer un silence, supprimer un bruit parasite non détecté lors du tournage, reconstruire artificiellement le son d’un passage ou il a été mal pris, etc… Il est important sur chaque plateau différent d’enregistrer quelques minutes de silence: toute l’équipe technique est présente comme si on tournait un plan, mais tout le monde se tait et reste immobile pendant 2 ou 3 minutes et le « silence » (silence tenant compte du souffle et de l’ambiance, donc) est enregistré.

    • Bonjour Cinémacam,

      J’en ai parlé dans un précédent article mais c’est toujours bien de le préciser. Alors pour être exacte, ce n’est pas un silence ! Mais une ambiance raccord ! LE silence plateau c’est le silence qui est fait par l’équipe technique pendant une prise. Mais l’ambiance raccord c’est effectivement le son que existe sans nous dan sun décor qu’il soit intérieur ou extérieur. Cela permet d’homogénéiser les raccords entre deux plans lors du montage.

      Voila qui va te permettre de remettre les pendules à l’heure ;o)

      à bientôt,

      Tom