la ponctuation, une des bases de l’écriture

La ponctuation

 

La ponctuation…Cela fait maintenant quelques semaines que je n’ai pas écrit sur « comment écrire un scénario ». C’est vrai, je me suis concentré plus sur comment faire un film ou la technique et  vous serez d’accord avec moi : il en faut pour tout le monde ;o). J’ai donc décidé d’essayer d’alterner à partir d’aujourd’hui.

Le mail d’un utilisateur (il se reconnaîtra sûrement ;o)) m’a donné l’idée de cet article : la ponctuation. Depuis le début, je vous propose de m’envoyer une demande, via l’onglet contact, si vous souhaitez me faire lire vos scénarios et avoir un retour afin de vous améliorer et de mettre en évidence des erreurs de structure et de personnages. Si vous l’avez déjà fait, vous savez que je tiens tout particulièrement à la présentation.

Pour ceux qui ne le savent pas encore : si vous m’envoyez votre scénario et qu’il n’est pas correctement présenté, je vous renvoie un mail en vous demandant de faire les corrections nécessaires, sous peine de ne jamais être lu.

Je reçois donc une demande, via l’onglet contact, puis un mail contenant le scénario de l’un d’entre vous. A première vue, le fichier envoyé est un séquencier… mais très vite je remarque des dialogues (qui n’ont rien à faire là ;o)). Je décide donc de commencer à lire ! Et là, stupeur ! Tout le texte est écrit au kilomètre, c’est à dire qu’il n’y a aucune ponctuation, pas de points, de virgules etc…

LA LECTURE EST DONC IMPOSSIBLE !

ATTENTION ! Je ne suis pas en train de me moquer ! Cet utilisateur n’est pas le seul à faire cela. J’en parle aujourd’hui car la ponctuation, du moins le manque de ponctuation, ou la mauvaise utilisation de la ponctuation, touche énormément de monde. Et votre serviteur n’est pas non plus épargné. ;o)

Voilà donc cet article qui remettra, je l’espère, les pendules à l’heure ou du moins les points et les virgules à leur place. Et secrètement, j’espère aussi qu’un ou plusieurs d’entre vous penseront à moi la prochainement fois qu’ils seront en face de leur ordinateur, la tête pleine d’idées. Si un seul d’entre vous repense à sa ponctuation, alors le pari aura été gagné ;o)

Dites-vous aussi que la ponctuation est là pour servir votre histoire et que grâce à elle, ce que vous racontez ne sera que plus fort ou mieux interprété (à condition de l’utiliser comme il se doit).

Rassurez-vous, je vais être le plus simple possible ;o)

La ponctuation c’est quoi ?

Les signes de ponctuation donnent des indications précieuses pour la lecture et la compréhension du texte. Ils marquent les pauses et les inflexions de la voix dans la lecture et fixent les rapports entre les propositions et les idées. Sans ponctuation votre scénario n’a aucun relief et reste aussi plat qu’un …(je vous laisse trouver votre expression favorite ;o)).

Mais attention ! Une ponctuation mal placée ou absente peut entraîner des contre-sens. Voici quelques exemples de ponctuation :

Le point : Chaque phrase commence par une majuscule et se termine par un point.

Ex : C’est un scénario facile à lire.

La virgule : Elle sépare des éléments de même nature et permet de faire des courtes pauses dans des phrases longues.

Ex : Dans votre scénario, on ne trouve ni point, ni virgule, ni majuscule.

Le point d’interrogation : Il marque une question

Ex : La ponctuation est-elle correcte ?

Le point d’exclamation : Il marque un sentiment comme la colère, le contentement, la joie, la surprise etc…

Ex : Quelle belle histoire !

Les points de suspension : Ils vont par 3 et marquent une phrase inachevée causée par l’émotion, la surprise, etc…

Ex : Un jour, je serai célèbre…

Le tiret et les guillemets : Ils s’emploient lorsque quelqu’un parle, pour ouvrir et fermer un dialogue.

Ex : L’homme s’arrêta à ma hauteur et me demanda :

-« Avez-vous l’heure ? »

 

Donc la ponctuation existe afin que le lecteur comprenne : l’intonation, les pauses, le sens et les liens logiques.

Comme vous le savez déjà un signe de ponctuation ne donne pas la même signification aux phrases. De ce fait, cette ponctuation peut tout changer.

Exemple :

–       Maman est là. (affirmative)

–       Maman est là ? (interrogative)

–       Maman est là ! (exclamative)

–       Maman est là … (injonctive)

 

Voilà, en gros, un exemple de séquencier que l’on m’a envoyé…sans ponctuation

Int nuit Parking : Une femme parle à son fils (luc) elle lui tend le cric et lui dit que normalement c’est son père qui devrait le faire mais comme il n’est pas là c’est à lui de changer la roue un sdf arrive et dit à la mère qu’il peu les aider. La mère hésite mais accepte l’aide du sfd luc se met en retrait la mère donne le cric au sdf le parking est vide luc s’approche pour aider le sans abrit. Le sdf lève la tête la mère écarte par précaution son fils luc se dégage et s’agenouille prêt du sdf pour l’aider

Soyons clairs, je ne juge pas le fond ! Nous sommes d’accord pour dire que ce texte est illisible, incompréhensible. De plus, écrire comme cela dénature le sens et le rythme ! Il ne faut pas oublier que la ponctuation (sans parler de l’orthographe) permet une certaine fluidité et une mise en image inconsciente.

Voyons ensemble ce que ce texte pourrait donner avec de la ponctuation et quelques corrections d’orthographe.

Séquence XX : Int – Parking Nuit

Une femme (EVELYNE) parle à son fils (LUC). Elle lui tend le cric et lui dit que normalement c’est le rôle de son père mais comme celui-ci n’est pas là, c’est à lui de changer la roue.

Un sdf arrive et se propose de les aider.  Evelyne hésite mais finit par accepter. Luc se met en retrait, la mère donne le cric au sdf.

Le parking est désert. Luc s’approche de l’homme pour l’aider. Le sdf lève la tête vers Luc. Evelyne écarte son fils par précaution mais il se dégage et s’agenouille près du sdf pour l’aider.

Est ce que vous sentez la différence ? Le texte n’est il pas plus facile à lire ? Évidement que oui. Le point permet de terminer les phrases, les virgules permettent des moments de respiration.

Il est vrai que j’ai aussi changé quelques formulations et répétitions parfois un peu lourdes.

Il ne faut pas hésiter à utiliser des synonymes mais aussi des pronoms personnels ou démonstratifs qui évitent les répétitions et donnent ainsi une lecture plus fluide, donc plus agréable.

Ex : son père = il = celui-ci (évitent de répéter 3 fois « son père »)

 

La ponctuation fait partie intégrante de la base de l’écriture. Sans celle-ci un texte est difficilement lisible et de surcroît incompréhensible. Si vous n’apprenez pas à la maîtriser, vous prenez le risque que votre synopsis, traitement ou même votre scénario (pour les didascalies) atterrisse directement à la poubelle.

 

Un exemple très connu et que j’affectionne tout particulièrement est celui-ci :

Mère

Arthur Lucas venez manger les enfants.

Alors…cette phrase sans ponctuation nous indique quoi ?

Que le personnage se nomme Arthur Lucas, et qu’il doit manger des enfants ! Je rappelle aux lecteurs de ce blog qu’il est évidemment interdit de manger des enfants, ou tout être humain !!!

Si nous utilisons la ponctuation, voilà ce que cela donne :

 Mère

Arthur, Lucas, venez manger, les enfants !

Comme vous le voyez, la phrase change complètement de sens !  Là, nous avons une mère qui appelle ses deux enfants, Arthur et Lucas, pour passer à table.

Imaginez un scénario (didascalies et dialogues) entièrement sans ponctuation ou mal ponctué ! Le lecteur peut très vite être perdu ou être emmené sur de mauvaises pistes, sans lien avec votre histoire… autant dire que votre scénario a de fortes chances de ne pas être lu jusqu’au bout et envoyé à la corbeille.

Dites-vous bien une chose : si je vous renvoie un mail en vous disant que la présentation ne va pas ou que votre texte n’a pas de ponctuation, ce n’est pas pour vous punir ! C’est pour vous aider ! En corrigeant vos erreurs ou imperfectionsvous maximisez vos chances d’atteindre votre but : être lu et être produit.

 

J’espère que cet article sur :  » la ponctuation » vous a plu. Cet article doit faire partie des articles fondateurs du blog et de votre formation ! Avant même d’apprendre les techniques scénaristiques !

Grâce à vous, le blog a de plus en plus de succès, alors cliquez sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) Merci à tous ceux qui font ce petit geste. Grâce à cela, le blog se porte bien. N’hésitez pas non plus à cliquer ou vous savez ;o) ça permet de garder « comment faire un film » totalement gratuit .;o)

Vous pouvez aussi partager sur google+ (que j’oublie un peu, pardon ;o)). Merci encore à vous tous ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…