placer et diriger la figuration sur un tournage

Comment placer, diriger et impliquer les figurants sur votre tournage

 

Voici la dernière partie de ce trèèèès long article sur la figuration. Maintenant nous allons rentrer dan sel vif du sujet : Comment diriger, placer et impliquer la figuration une fois sur votre plateau de tournage ?

Je vais vous expliquer les rudiments, je vais même vous faire des plans pour vous expliquer comment faire. J’espère que cette dernière partie va vous transporter, vous apprendre comment faire…et pour les plus habitués…vous permettre de vous améliorer ;o) Je ne vous cache pas qu’il y aurait encore beaucoup à dire, mais il en faut pour tout le monde, voila pourquoi la semaine prochaine je traiterai un autre sujet ;o)

Juste Avant que la figuration soit sur le plateau

Sachez que vous n’aurez pas beaucoup de temps pour installer les figurants. Mais heureusement vous êtes un pro et vous êtes organisé.

Je vais vous donner la chose la plus importante : avant même de placer votre premier figurant :

  • Regardez le cadre !

C’est à dire regardez le retour caméra, ou dans l’oeilleton de la caméra, pour voir ce qui va être filmé. Regardez le mouvement, comment il commence et comment il se termine ! Sinon vous ne saurez jamais si vos figurants seront dans le cadre ! Ou que vos figurants se déplaceront correctement pour sublimer le plan ?!

Une fois que vous avez fait cela vous pouvez placer vos figurants dans le champ.

En fonction du déplacement des comédiens, de la largeur du cadre et de son mouvement vous devez faire en sorte que vos figurants fassent vivre le plan sans attirer l’attention sur eux.

Par exemple : vous filmez dans une rue en plan fixe. Votre comédien marche du fond du champ vers la caméra (il remonte la rue).

Vous ferez en sorte que la figuration :

  • descende la rue dans le même sens que le comédien, mais pas trop proche et pas à la même vitesse ! (je vous conseille de ne pas utiliser ce procédé si vous êtes débutant. C’est le figurant A sur le plan)
  • Figurant remonte la rue. Il va dans le sens inverse de votre comédien
  • Croise de droite à gauche ou de gauche à droite derrière votre comédien
  • Croise de droite à gauche ou de gauche à droite devant votre comédien. (attention aussi à ce mouvement, il dépend de plusieurs paramètres pour que cela fonctionne)
  • Placer des figurants déjà sur le chemin du comédien. Ils ne marchent pas. Ils ne se parlent pas etc… Et peuvent « décrocher » une fois que le comédien les a dépassés, par exemple.

figuration tournage

Je vous disais tout à l’heure que des figurants ne sont pas juste là pour remplir le champ. Si vous croyez à une scène c’est aussi grâce à eux ! Si c’est un moment de tension, votre comédien aura beau être un super comédien, si à côté de lui le ou les figurants ne jouent pas le jeu ou ne sont pas dedans… pardon, mais votre plan est foutu.

Le dernier en date qui en a fait les frais c’est le Christopher Nolan dans le teaser de Dunkirk ! Vous me direz que ce réalisateur est un peu habitué à ce genre de problème…je vous mets le teaser ici…vous trouverez facilement le figurant sur le pont qui a l’air de beaucoup s’amuser… alors que c’est un moment de tension…

 

Il y a toujours pire…vous pouvez les retrouver ici. Vous retrouverez quelques films du réalisateur dont je vous parle :

 

Ça fait tout de même du bien de se marrer un peu ! Oui bon, ce n’est pas beau de se moquer…mais on s’en fout !

Pour reprendre ce que je disais : « Il faut que vos figurants soient impliqués » enfin pas trop tout de même…;o)

Même s’il marche dans la rue d’un point A à un point B, il doit se raconter quelque chose

  • Il peut être pressé, avoir perdu sa mère…(ou qui vous voulez ;o)), vient de se faire virer et appelle sa femme, va retrouver son amant…
  • S’il rejoint quelqu’un il peut être en retard et se faire engueuler, rejoindre sa fiancée et l’embrasser, rejoindre des copains pour aller boire un verre

Ne pensez pas que vos figurants vont trouver un sujet de conversation par eux- même ou une intention...ils ne sont pas comédiens, la personne qui se trouve en face d’eux est une ou un inconnu. Ils doivent faire semblant dans un milieu stressant qu’ils ne connaissent pas…franchement trouver un sujet de conversation…c’est pas si simple.

Dites-vous aussi que le spectateur ne va pas lire sur les lèvres de vos figurants pour voir ce qu’ils se disent. Mais comment faire pour avoir les discussions des figurants alors qu’ils font semblant ?

La réponse : Faire un son seul. Je vous laisse lire l’article sur le sujet que vous trouverez dans l’onglet : Articles.

Mais pour répondre aux plus pressés d’entre vous, on fait parler les figurants sans les comédiens, sans caméra, juste avec le son.

Idem il y a des précautions à prendre :

  • Les figurants ne parlent pas de cinéma, de tournage etc…
  • La discussion des figurants est en fonction de ce qui se passe dans la scène. Exemple : si votre scène se passe sur une scène de crime les conversations ne vont pas tourner autour du repas du midi…. (quoi que…..)

C’est comme de tourner dans une boîte de nuit. On tourne sans la musique…oui, les gens dansent sur…rien…à part le dialogue des comédiens. Pour qu’ils soient dans le rythme on met la musique en début de prise puis on la coupe.

Et j’en passe !

Quand j’ai des figurants dans un resto, dans un bus ou je ne sais quoi, c’est à dire des gens qui ne peuvent pas trop bouger je fais toujours le même truc. Je prends deux personnes et je dis à l’une : «  tu vas raconter à ton copain ou ta copine qui est à côté de toi que ton ex (garçon ou fille) est venu sonner un soir chez toi déguisé en Elan…pour tenter de te reconquérir. Ça paraît con comme idée, sauf qu’en général ça fait marrer les figurants et ça donne des résultats assez surprenants en terme de « jeu ». Alors il faut brider un peu ceux qui seraient trop portés sur le mime ! lol Mais en général ça marche vraiment bien.

Alors vous allez me dire : « Mais s’ils font semblant de parler ça va se voir ? ». FAUX !

Un figurant impliqué c’est bien mais un figurant impliqué et raccord c’est mieux !

Vous le savez déjà une séquence se tourne rarement en un seul plan. Il faut donc penser, lorsque vous placez vos figurants, à leur dire de retenir leur trajet et ce qu’ils font.

Le problème c’est que le trac et le stress s’en mêlent…de plus comme on change d’axe, de valeur, et qu’on recommence parfois au milieu d’une action…le figurant est vite perdu…et vous aussi si vous n’avez pas la bonne méthode !

Si vous reprenez le plan, du dessus, comme exemple :

Votre Comédien part sur : Action. Vous pouvez sur ce même top faire partir A. Puis 3 secondes plus tard C. Une fois que C a passé l’axe de D, D peut partir. 5 secondes après que D soit parti, B peut se mettre en marche. Une fois que le comédien a passé E, E peut se séparer ou décrocher pour partir droite cadre.

Imaginons maintenant qu’on change l’axe de la caméra et que l’on fasse un mouvement au stead comme dans l’exemple ci-dessous. Et bien tout le monde sera raccord !

figuration tournage

Si l’action devait reprendre au milieu du déplacement du comédien, idem, tout le monde aurait ses repères !

Je vous mets ci-dessous un exemple de figuration que j’ai mis en place pour un téléfilm. C’est tout simple…mais ils sont raccords. Vous avez presque en fin de séquence d’une mise en place de figuration dans un théâtre.

 

Ici, un travail plus compliqué sur la figuration : C’est une bande annonce mais regardez comme les figurants font vivre chaque plan…imaginez les mêmes comédiens avec des figurants qui ne sont pas dans leur rôle…

 

Je pourrais vous parler des heures et des heures de la manière dont vous devez gérer vos figurants, tellement il y a à dire sur le sujet.

Mais grâce à cet article et les précédents vous devriez savoir vous en sortir pour tirer le meilleur d’eux et faire passer vos images, vos plans et vos séquences à un autre niveau.

Voilà pour cet article sur : La figuration sur un tournage…peut être bientôt sur votre plateau ;o)

N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Je vous dis à la semaine prochaine.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A la semaine prochaine,

Tom Weil

*Par exemple si vous tournez la séquence 12 qui se trouve dans un bar et que la séquence d’après soit la séquence 13 qui se trouve dans une caserne de gendarmerie… les figurants du bar ne peuvent pas être les mêmes que ceux de la caserne…

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • maria

    ☼) Re à Tom et à vous tous,
    Ohé ! Ô gué ! Les Hauts de France se distinguent ! Un film se prépare à Calais. D’après un cinéaste, il ne serait pas sur les immigrés, plutôt artistique. Il est pitché ainsi:
    « Tout autour, le monde et nous, aveugles, au milieu « . Tom, tu ne dirais pas oneline. (Je ne sais plus).
    C’est « HAPPY END », de Michael Haneke, réal autrichien, avec J.L.Trintignant et Isabelle Huppert. Ça promet !
    Ils vont convoquer 300 figurants déjà sélectionnés, dont 200 enfants, un certain Guillaume de 13 ans, motivé par le ciné. Tournage prévu du 27 juin au 18 août.

    Si l’été engendrait des défections, et vous les ch’tis, si ça vous tente ?
    Sur Google, taper happy end : => conditions du casting.
    Bien à vous,
    ☼) maria

    • Bonsoir Maria,

      Le film d’Haneke s’est tourné cet été dans les Hauts de France (entre autre à calais, mais aussi douai, les deux caps etc…) Le titre pour le moment c’est bien Happy end. C’est un copain qui a fait le dir cast nord sur ce film. Le tournage est donc terminé depuis des mois.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        ☼) Ouille! Tom,
        L’année n’était pas spécifiée. LOL ! Un beau film en perspective !
        ☼) maria

        • Bonjour Maria,

          Ce n’est pas grave ;o) C’est l’intention qui compte.

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            ☼) Si l’enfer était pavé de bonnes intentions… LOL !
            Merci de ta clémence !
            ☼) maria

  • Reina Céret

    Bonjour Tom. J’ai lu votre article sur la figuration, très intéressant. Je suis comédienne et j’ai fait de la figuration pour me familiariser avec un plateau de tournage style qui fait quoi, comment, où, pourquoi et j’ai appris pas mal de choses. Par contre j’ai aussi appris que certains réalisateurs ne travaillent pas sur les réactions que devraient avoir les figurants dans certaines scènes. Exemple : dans un épisode d’une série télé qui se déroule dans une clinique je figure une patiente qui examine son dossier avec une infirmière – les deux acteurs qui jouent le rôle de médecins arrivent à deux mètres de nous et se disputent violemment – réaction de l’infirmière et de la patiente nous levons la tête et les regardons l’air surpris – le réalisateur « coupez » – l’assistant vient vers nous et nous dit de ne pas regarder les médecins et de continuer à étudier le dossier (si vous voulez mais c’est idiot) – 2ème prise, nous regardons le dossier comme si rien ne se passait – avant la 5ème prise l’assistant revient vers nous et nous dit de lever la tête et de regarder les médecins en ayant l’air surprises. Résultat il a quand même fallu plusieurs prises pour que le réalisateur ait conscience que notre réaction lors de la première prise était normale. Eh oui ! Quand nous sommes face à deux personnes qui se disputent instinctivement nous les regardons. Et des exemples comme celui-là j’en ai plein 🙂

    • Bonjour Reina,

      Tu as absolument raison, ta réaction de relever la tête au passage des médecins et tout à fait juste. Le réalisateur aurait dû laisser tourner, c’est toi qui était dans le vrai.

      J’imagine très bien ce qui s’est passé et je suis prêt à parier que c’est la scripte qui a fait remarqué que la figuration ne réagissait pas…du coup le réalisateur à du changer son fusil d’épaule…

      Bravo ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Nana marie

    Bonjour Tom. J ai une question que je te pose sans avoir de réponse. Je voudrais savoir comment se fait la mécanique d une sérié et ainsi que les éléments pour la rédaction d une série. On parle plus de film mais série et feuilleton ne sont pas beaucoup abordé. Merci pour tout ce que tu fais pour nous dans le blog. Je prend chacune de tes publication très au sérieux et je les attend impatiemment chaque semaine. Et ta manière d expliquer est simple a comprendre . Quand j aurais la possibilité financière je vais rejoindre la master CLASS TELLEMENT je voudrais connaître d avantage

    • Bonjour Nana marie,

      Oui tu as raison. je vais y remédier.

      A bientôt,

      Tom

  • bertrand

    bonjour Tom,
    Je commence a dire merci pour l’article,j’ai compris tas de chose en rapport avec les figurants dans un tournage.Mais j’ai une question qui n’est pas en rapport avec l’article.J’ecris des courts métrages et je les joue, mais le problème ce que l’idée que je met en scénario n’est pas le même que les gens qui regarde la vidéo comprend.Quel est la cause?merci

    • Bonjour Bertrand,

      De rien, n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Pour répondre à ta question…Tout vient de ton histoire, de ton scénario…il y a juste une différence entre les idées que tu veux faire passer t ce que le spectateur comprend…c’est que ton scénario n’est pas clair.

      A bientôt,

      Tom

  • Jérémy

    Bonjour Tom,
    Très bonne fin d’article. Avec les plans et les vidéos en plus qui permettent de visualiser tes explications, il est vraiment complet et très clair, merci. Effectivement, tu as répondu à ma question de la semaine dernière. J’aurais dû être plus patient…
    Le top8 des figurants qui fond n’importe quoi est impressionnant, même si j’ai trouvé celui de « Million Dollar Baby » plutôt drôle. On se demande pourquoi ils viennent s’ils ne sont pas sérieux.
    A la semaine prochaine.
    Jérémy

    • Bonjour Jérémy,

      Pour les figurants…cela ne veut pas dire qu’il ne sont pas sérieux…c’est juste que parfois il faut les canaliser…;o) Et puis après c’est comme partout…il y en a…plus lent que d’autres ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom,
    * Je trouve que les réals ont de la chance de t’avoir comme bras droit.☼). Réflexion, organisation, tout y est !
    *J’ai ri avec ton  » quoi…que  » dans la scène du crime où on ne doit pas parler du repas de midi. Je ne veux pas choquer, je sais qu’ici on est affranchi de certaines idées sur la mort, quand elle ne nous touche pas personnellement. La mort fait rire surtout dans les fictions et on en use. Ça décontracte ! Ton quoi…que me fait penser à des polars où le médecin légiste donne le menu du dernier repas. Au spectateur de le… digérer ! LOL.
    * En parlant de polars, je pense à tes « Petits meurtres d’Agatha Christie « . Je me demandais dans quelle version tu y avais travaillé. Jugement tout à fait personnel : je n’aime pas celle qui passe en ce moment à la télé, parce que trop…anglaise.
    Là, dans cet extrait, j’ai reconnu Mairus Colluchi – le fils de Coluche – et Antoine Duléry ! Il me semble bien que le temps des livres de A.Christie se situe sous le règne de Victoria. Ici, ambiance anglaise OK! mais francisée ! L’ambiance théâtrale suit puisque le théâtre de cette époque, c’ est bien l’ancêtre du cinéma muet.
    * Mais comme je suis bavarde !
    * Bon dimanche à tous et bien cordialement de
    ☼) maria.

    • Bonjour Maria,

      Merci ;o)

      J’ai fait uniquement des épisodes avec Marius et Antoine. J’ai tourné avec Samuel (Labarthe), qui est le co-héros des nouveaux petits meurtres, sur un autre film. D’ailleurs Samuel est la vois Française de : Georges Clooney…c’est toujours « étrange » de lui parler ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Re, Tom,
        Je comprends ce mot « étrange ».
        On attache une image et une voix aux acteurs « trop connus ».( Pour « L’écume des jours », certains ont regretté que Audrey Tautou en soit l’actrice; pour eux, elle reste Amélie Poulain).
        Parfois, on les oublie, c’est rare. Ils attirent les spectateurs.
        Dans mon scénar, il me faudrait une actrice inconnue à deux voix. Il faut faire confiance au choix de l’expert en ciné…
        Bien cordialement de
        ☼) maria

        • Bonjour Maria,

          Oui…mais c’est très Français de s’attacher à un comédien en fonction de son rôle…alors que les anglo-saxon ont moins ce problème.

          A bientôt,

          Tom