montage cinéma, tournage, tout sur les raccords

montage cinéma ou vidéo, le tournage…

tout sur les raccords partie2

 

montage cinéma suite

Bonjour à tous, je ne l’ai pas précisé dans la première partie mais les raccords son essentiels pour le montage cinéma ou vidéo. voici donc la deuxième partie de l’article sur les raccords. Si un point vous paraît flou laissez-moi un message ;o) si vous avez manqué la première partie cliquez ici.

montage cinéma / tournage  : Raccord de regard

Cette notion du raccord de regard devrait vous être familière si vous suivez le Blog régulièrement car nous l’avons vu dans l’article sur le champ / contre champ. Souvenez-vous que pour avoir un bon dialogue il faut que les regards se croisent. L’un regarde à gauche, l’autre regarde à droite.

S’ils sont traités dans des plans séparés sans amorce, leurs regards doivent toujours être en direction opposée en respectant leurs positions dans l’image.

 Mais attention, dans le cas de figure ou les personnages regardent dans  la même direction un objet ou un autre personnage, leurs regards devront être dans la même direction. S’ils sont traités dans des plans séparés, leurs regards doivent toujours  être dans la même direction.

Cela vous permettra d’être cohérent dans la narration mais surtout les spectateurs auront toujours cette sensation de maîtriser l’espace et l’action.

montage cinéma / tournage : Raccord de mouvement

C’est la concordance entre un mouvement ou un geste commencé dans un plan et terminé dans un autre. De cette manière le spectateur a une sensation de continuité et de fluidité.

Remettons notre ami James à contribution. Il est toujours assis à son bureau, nous le filmons en plan large (nous le voyons lui, le bureau et un morceau de la pièce), le téléphone sonne, James déccroche. Cut.

Dans le plan suivant nous rapprochons la caméra ou changeons de focale pour avoir James en plan poitrine. Dans ce plan James portera le combiné à l’oreille et commencera sa conversation.

Nous avons bien deux plans avec un raccord mouvement.

Je vais vous donner une petite astuce pour réussir ce type de raccord. Vous ne devez pas, dans le premier plan, arrêter de tourner au moment ou James déccroche son téléphone et tourner le deuxième plan seulement quand James met son combiner à l’oreille !

Il faut « amorcer » le mouvement, cela veut dire en fait que vous devez filmer le geste en entier dans le premier plan et dans le deuxième plan. De cette manière, au montage, vous pourrez raccorder ou vous voulez dans le mouvement.

montage cinéma / tournage : Raccord « masque »

Une fois encore je vous ai parlé de cette technique dans l’article sur le plan séquence. C’est une astuce utilisée par Hitchcock pour faire croire aux spectateurs qu’il a tout filmé en 1 seul plan.

Souvenez-vous, ce raccord consiste à faire passer devant la caméra un personnage ou un objet qui obstrue complètement l’objectif une fraction de seconde. Cela peut être un pylône ou un figurant.

Puis dans le plan suivant on reprend le même figurant ou le même pylône (refait en déco par exemple) et le faire repasser une deuxième fois, de la même manière, à la même vitesse, dans le plan suivant. Au montage, l’image obstruée du plan 1 sera collée à l’image obstruée du plan 2. L’endroit du plan 1 sera différent de celui du plan 2 mais les deux endroits seront obligatoirement raccords.

Cette technique est utilisée dans la séquence de : « coup de foudre à Nothing Hill », lorsque Hugh Grant passe d’une saison à l’autre dans le même plan. Mais grâce au numérique plus besoin de faire passer des figurants devant l’objectif, on appelle cela aussi une passe.

montage cinéma / tournage : Raccord « PANO »

Je ne suis personnellement pas fan de cette technique…mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas bonne ou que vous ne devez pas l’utiliser. Je trouve  très souvent ce type de raccord un peu loupé ou trop lourd…mais je n’ai pas parole d’évangile ;o)

Ce raccord est parfois employé pour soutenir un rythme rapide dans un film d’action. Il s‘agit de terminer un plan par un PANO très rapide dans une direction (droite-gauche ou gauche droite) et commencer le plan d’après par le même procédé et à la même vitesse ! donnant ainsi de la fluidité au montage.

montage cinéma / tournage : Raccord « au flou »

Ce raccord consiste à terminer le plan par un flou et commencer le plan suivant par un flou.

montage cinéma / tournage : Raccord de valeur de plan (et raccord dans l’axe)

C’est une règle importante sous peine de sentir une saute dans l’image au changement de plan. Pour faire un raccord de valeur de plan ou de raccord dans l’axe vous devez avoir au moins deux valeurs différentes entre le plan 1 et le plan 2.

C’est à dire que si votre plan 1 est un plan Américain, votre deuxième plan doit être au minimum un plan poitrine. Si vous tournez votre plan 2 en plan taille, au montage vous aurez cette sensation de saute de l’image. Votre monteur refusera de le monter !

Si le monteur c’est vous, vous devrez trouver une autre solution de montage pour remplacer ce plan.

montage cinéma / tournage : La règle des 30 °

C’est un peu le même principe que le raccord dans l’axe, vous devez faire attention à la règle des 30°. Si vous avez un personnage dans votre plan 1 et que vous souhaitez l’avoir dans une autre valeur mais surtout sous un autre angle, dans le plan deux vous devez bouger votre caméra au mois de 30° sur la gauche ou la droite afin que les plans 1 et 2 soient montables. Si vous ne respectez pas cette règle vous aurez à nouveau une impression de saute d’image.

L’angle de prise de vue entre le plan 1 et le plan 2 doit être compris par exemle entre 30° et 60°.

montage cinéma / tournage : Le raccord son

Pour finir notre tour d’horizon des raccords au cinéma ou en vidéo, voilà un raccord que beaucoup de jeunes vidéastes ou cinéastes oublient ! ou ne maîtrisent pas. Pourtant il n’y a rien de plus énervant ou déstabilisant que d’avoir deux plans montés ensemble sans raccord son.

Alors c’est quoi ? C’est simple ! imaginez James dans son bureau, il travaille. Le premier plan est en plan large et le plan suivant est en plan serré. Et bien au montage s’il n’y a pas de raccord son, il y aura comme une coupe sonore entre les deux plans.

Cette sensation de coupe sera d’autant plus forte si vous n’utilisez pas un micro pro mais le micro de la caméra. Cette coupe sonore va déstabiliser le spectateur et le fera sortir de l’histoire. Il faut donc une continuité sonore qui se prévoit au tournage en faisant ce que l’on appelle des sons d’ambiances.

Un son d’ambiance (ou une ambiance) c’est simplement prendre le son de chaque endroit où se passera l’action (ou vous tournerez) sans autre bruit que celui qui existe naturellement (dans la pièce, la rue, un sas, une voiture, une usine etc..) de cette manière au montage vous pourrez coller entre chaque plan l’ambiance du lieu et de cette façon gommer, que dis je ! d’effacer cette coupe sonore entre chaque plan. Vous aurez une homogénéité sonore de bout en bout.

Pour terminer je vous mets une vidéo des leçons de cinéma qui parle des raccords. ça vous aidera pour passer à la pratique ;o)

Voilà pour cet article sur les raccords pour le montage cinéma ou vidéo ainsi que pour le tournage ! .  Prochain article mercredi ;o) d’ici là profitez bien du reste de votre semaine.

Vous pouvez aussi lire d’autres articles en retournant au plan du site en cliquant sur ce lien.

Si vous avez aimé cet article sur les raccords pour le montage cinéma, partagez-le avec vos réseaux ou cliquez sur le bouton « like » en haut de l’article. Vous aiderez de cette manière à faire connaître un peu plus le blog. Merci à ceux qui le feront ;o)

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Florian Journo

    Bonjour,
    J’aimerai savoir comment faire pour passer d’un plan jour à un plan nuit !
    merci
    Florian

    • Bonsoir Florian,

      Réellement cela n’existe pas. Tu ne peux pas commencé un plan de jour et le finir de nuit ou alors il faut te servir du timelapse.
      Pour passer d’un plan jour à un plan nuit il suffit de changer de séquence et te servir de l’ellipse.

      A bientôt,

      Tom

  • le kubrckien

    Intéressant cette liste de raccords bien détaillés!
    J’espère en faire en faire bon usage…tu as fait des études de cinéma tom?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir le kubrckien,

      Merci pour les compliments ;o) non je suis autodidacte, j’ai commencé à me former seul puis sur les plateaux de tournages.

      A bientôt,

      Tom