Masterclass, Comment Faire Un Film Avignon 2014

Masterclass « Comment Faire Un Film »

Avignon 2014

Masterclass quand tu nous tiens…A l’heure où j’écris ces lignes, je suis dans le train qui me ramène chez moi. Je suis arrivé hier en Avignon. Je ne suis resté qu’à peine 24 heures mais je crois que cette expérience restera longtemps gravée dans ma mémoire. Cette Masterclass ou conférence, comme je préfère la nommer, a été un grand moment de partage et de rencontre et un peu de stress aussi ;o). J’espère que cela ne s’est pas trop vu.

Cette semaine, j’ai décidé d’écrire sur cette masterclass, sur cette expérience qui m’a été donnée de vivre. Je sais que cela ne va peut-être pas intéresser tout le monde. Certains préfèrent des articles qui leur permettent d’apprendre…
…Or ceux qui commencent à me connaître savent que l’apprentissage du cinéma se fait aussi par le partage d’expériences et par les rencontres. Mais pour les autres, je crois que je me dois de vous dire comment j’ai vécu cette Masterclass. Nous avons parlé de choses essentielles mais surtout nous nous sommes rencontrés et cela n’a pas de prix.

Ce festival a aussi été pour moi l’occasion de faire connaissance avec certains d’entre vous et me permettre ainsi de mettre un visage sur des pseudos ou des adresses mails. Je tiens donc à tous vous remercier d’être venus me voir. Merci à : Eliane, Christophe, Christian, Claude, Aurélien et son père qui n’ont pas hésité, pour certains, à faire plusieurs centaines de kilomètres pour me rencontrer.

masterclass

Kanuman/ masterclass

Nous avons parlé de vos projets. J’ai répondu à toutes vos questions ou presque, certains d’entre vous sont intarissables ;o). Avec ceux qui ont eu la chance que je lise leur projet, à l’époque où je faisais des analyses, nous avons parlé « en live » de leur projet et des avancées de celui-ci. D’autres personnes ont eu l’occasion de me montrer leur premier film, bref cette Masterclass et cette journée sur le festival international du court métrage d’Avignon ont été très riches. Le public était au rendez vous. Nous étions dans une petite salle, très intimiste, où nous devions être une trentaine…

J’aimerais aussi remercier Magalie et Taïs pour m’avoir accueilli de cette façon et avoir tout fait pour que je me sente chez moi….je vous adresse un grand merci ;o) Ainsi qu’a Bernard Gilhodes pour son invitation et l’idée de faire cette masterclass.

J’ai pu aussi, en avant première, discuter avec vous du projet de plateforme sur lequel je travaille, m’encourageant à persévérer. Il est vrai que je me pose un tas de questions sur l’utilité ou pas de cette plateforme. Sans vouloir en dire plus, je lancerai sûrement un « sondage », via la newsletter, en vous posant deux ou trois questions qui me conforteront dans l’idée de la lancer ou pas.

J’ai fait un enregistrement de la Masterclass pour que vous puissiez tous en profiter. J’espère pouvoir la mettre en ligne d’ici la semaine prochaine ou la semaine suivante. Oui je sais, c’est long, mais je dois faire un petit montage, histoire de vous épargner les 2 blancs que j’ai eus et les bafouillages. ;o) Monter 1H30…ça prend du temps ;o) Il n’a pas été possible de me faire filmer. En revanche, la photographe du festival, Taïs De La Costa ma envoyé quelques clichés de votre serviteur, dont la photo en tête de cet article.

Il était évident que le sujet de la masterclass : « comment faire un film », ne pouvait pas être traité en 1 heure ou 1h30. J’ai donc pris le parti de raconter mon histoire, de partager mon expérience pour expliquer comment je suis arrivé à devenir pro et pourquoi j’ai fait toutes les erreurs que je vous enseigne à ne pas commettre aujourd’hui. Une manière aussi d’expliquer comment je me suis retrouvé là à animer cette masterclass.

Nous avons parlé du scénario, de comment trouver des comédiens et une équipe, de l’attitude à avoir ainsi que de : comment trouver des financements. Autant dire que la masterclass à balayé un large éventail de sujets.

Vous l’entendrez sur l’enregistrement bientôt, nous avons parlé de cette aventure extraordinaire qui est de faire un film, de cette aventure humaine, de ce partage et de cette osmose qui peut naître grâce à ce que vous avez produit, écrit, réalisé.

Nous avons aussi eu la chance d’avoir un compositeur qui a participé à la Masterclass, Erwan Coic qui est venu défendre un court-métrage Américain dont il a composé la musique. Il a insisté sur le fait qu’il fallait oser aller vers eux, qu’il fallait porter une attention toute particulière à la musique de vos films car, au delà du simple aplat d’une musique sur des images, c’est une rencontre entre deux artistes. De cette rencontre naît souvent une musique qui appuie et raconte aussi le film, qui l’accompagne et lui donne encore plus de profondeur. Vous pouvez retrouver le site Erwan ici.

En ce qui concerne la projection des films en compétition, ceux-ci étaient très hétéroclites. Ce que l’on peut reprocher c’est un manque de rigueur dans certaines sélections. Certains films n’avaient pas leur place dans une sélection donnée ou n’auraient pas dû faire partie d’une projection/ collection ciblé. J’en parle plus longuement dans la Masterclass.

Ce que je retiens et surtout ce que j’avais un peu oublié au fil des années, c’est la violence dont le public peut faire preuve face à un film, même un court-métrage. Si vous décidez de participer à un festival tel que le festival du court métrage d’Avignon ou de tout autre festival, assurez-vous d’être au niveau. Je veux dire que vous devez avoir un scénario bien ficelé, une lumière maîtrisée, de bons comédiens et une bonne direction d’acteurs… assurez-vous de bien réfléchir à votre réalisation…bref, essayez de faire le plus professionnel possible…parce que le public ne vous fera pas de cadeau…et il aura raison. Le manque de moyen n’est pas une excuse ! Dans les films que j’ai vus lors des projections, certains avaient un sacré niveau alors forcément, face à de telles machines, des projets plus faibles semblent encore plus faibles. J’ai un exemple concret en tête mais je vous laisse le découvrir dans la Masterclass dès qu’elle sera prête. Soyons clair, je ne dénigre aucun court-métrage. Ceux qui se lancent ont un courage immense mais la vérité du métier et l’avis du public sont durs et ne font pas de cadeau.

Pour terminer, dites-vous que le public qui se déplace pour voir des courts métrages est souvent un public qui a l’habitude d’en voir et que le jury qui doit faire le palmarès est souvent composé de professionnels…autant dire que cela ne laisse pas forcément la place à l’improvisation. ATTENTION : J’ai vu des films produits en associatif aussi bien produits que d’autres avec une production. Cela n’a rien à voir avec la structure, ça a à voir avec l’implication et la recherche de faire le mieux possible, d’être le plus proche d’un film pro.

Voilà pour cet article sur la Masterclass du festival international d’Avignon. Pour ceux qui étaient là, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires en bas de l’article. Pour les autres, dites-moi ce qui vous manque aujourd’hui pour avancer.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. N’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article, il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o). Vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux. Je crois que si on me donnait encore l’occasion d’aller à votre rencontre, je n’hésiterais pas une seconde car j’ai vécu une aventure extraordinaire faite de partage et de cinéma ;o), ça m’a boosté et donné plein d’idées, merci à vous.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

PS : J’aimerais aussi remercier Marine Place, amie et grande réalisatrice qui m’a permis d’enregistrer cette Masterclass en me prêtant son H4N ;o)

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • maria

    Bonjour Tom,
    Me voici de retour avec… 4 malwares ! Vous qui entrez dans ce blog, cela vous arrive-t-il ? Mon PC a la poisse!
    J’enregistre sur des clés USB. pour ne pas tout perdre.
    Je ne change rien à la structure de mon scénar comme tu le conseilles à Ismaël ci-dessous.
    J’ajoute quelques paroles (juste un peu): le séquencier, ( formidable en somme ! ) me les a soufflées pour approfondir.
    Je souris en lisant la question et ta réponse à Georges: une grande partie de mon long métrage est « made in Comment Faire Un Film » ; tu as dû le remarquer et la bavarde que je suis en a pas mal parlé LOL !
    Je ne sais pas quel en sera le destin final.
    Si je te propose de te l’envoyer, rénové suivant tes conseils et  » sublimé » davantage, c’est parce que je ne sais pas si mon projet est viable: j’imagine trop le…devis ! Et puis, je répète que sans toi, je ne serais jamais arrivée à ce film auquel je crois encore malgré les obstacles financiers. C’est vrai, j’ai toujours occulté le côté production ! Quand j’y pensais, ça me freinait.
    Je ne te demande pas de le corriger ni d’en faire une autre analyse: la première m’a été fort enrichissante ainsi que le rappel de ta méthode. Je trouve que ce serait dommage que tu n’en aies pas la primeur. J’aimerais te le confier.
    Sauf si ce n’est pas le style de film qui te plaît. Il est inédit car personnel. Pourtant, quelques encouragements de ta part me disent qu’il ne te laisse pas indifférent.
    Il me prend à rêver que les ayants-droit ou les vivants dont je rapporte les paroles en seraient les sponsors. Loin de les critiquer, je fais leur promotion. J’ai réussi – moins bien sans doute – à en traduire certaines avec mes mots, pour réduire le coût.
    La musique a déjà été composée; elle demande des arrangements, je ne sais pas si ce peut être le travail d’Erwan (coucou Véronique !) De toute façon, c’est la production qui décide.
    Tu parles de  » plate forme » possible : je ne sais pas trop ce que ça peut être. Tu as dit « patience » !
    Mon impatience, c’est le temps qui passe un peu vite.
    Je sais, pour l’instant, j’ai toute la vie devant moi ! LOL!
    Ce serait dommage que mon ouvrage tombe dans les oubliettes : j’y ai mis tant de moi-même, même si c’est invisible..
    Trois jours de relâche pour toi, et pour nous tous. Alors, bon break ! Tom.
    À plus !
    Cordialement.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Maria,

      Non je ne peux pas accepter de lire ton projet ce serait de favoritisme et injuste pour les autres qui souhaiterai un avis ;o) Comment pourrais je être indifférent vis à vis de ton scénario ? c’est impossible, j’y ai passé du temps…moins que toi, mais j’ai vu ce projet prendre forme.

      Mais pour le moment c’est impossible, je ne pense pas que ton projet tombera dans les oubliettes.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonsoir Tom,
        Je viens seulement de lire ta réponse.
        Je viens d’écrire à la page  » Producteurs ».
        Oui, je comprends… Ça me fait un peu de peine.
        Si tu dis que mon projet ne tombera pas dans les oubliettes, j’ai confiance, un peu d’espoir.
        Pardon pour les autres. Ce n’est pas ton avis que je te demandais.
        Je voulais te le confier, parce que un grand aspect de mon scénar, je le dois à ton blog, donc à toi.
        Le principal, c’est que tu l’aies remarqué.
        Merci, continue bien ce WE.
        Cordialement.

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Maria,

          Si tu ne veux pas qu’il tombe dans les oubliettes comme tu le dis, je veux bien que tu me l’envoies. Mais je ne te ferais pas de retour ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            Merci, Tom !
            Je viens de te répondre à la page spéciale « production ».
            Je te jure que je ne te demande pas de retour.
            Prends-le comme un témoignage.
            Il me faut mettre au point le PDF.
            J’ai fait un essai: j’ai vu qu’on ne peut plus rien corriger, ni ajouter quoi que ce soit.
            Je relis tout avant l’envoi.
            Comme je te l’ai dit, le séquencier m’a ouvert les yeux sur d’autres choses.
            J’en parlerai brièvement dans ma note d’intention. ( Je ferai un essai plus développé dans  » mon cinéma » ). C’est là que j’enfonce des portes que toi tu as ouvertes depuis belle lurette.
            À bientôt.

          • commentfaireunfilm

            Maria,

            Ok pas de pbs ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Re, Tom,
            Je ne suis pas encore morte, ni impotente, mais…si, sans que j’aie pu te prévenir, je restais des mois sans me manifester, ce scénar serait une preuve, ( en supplément de mes cheminements dans ce blog, qui datent de la fin de 2012 ), que tout un de ses aspects, provient de ton impact.
            Je pense à ce titre « mon cinéma ». Ce serait plutôt « Ta leçon de cinéma » ou « comment je suis devenue scénariste ».
            Une restriction, parce que je suis loin de tout savoir du cinéma. Ça ne fait rien, mon intérêt pour lui va grandissant.
            Cordialement.

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Tu peux m’envoyer ça ici : projet@commentfaireunfilm.com

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour Tom,
            À la fin de ce commentaire, tu trouveras l’éloge du SÉQUENCIER.
            (Je l’ai boudé, pas longtemps, par manque de méthode. Je veux vous dire à tous qu’on doit le faire avant la suite dialoguée. Je ne peux pas révéler avec précision car je dévoilerais ma fiction. Chacun peut y trouver l’enrichissement à apporter à son scénar ou au survol général quand le parcours du héros semble ne plus être évident en surface.
            Un peu comme un train peut en cacher un autre. LOL.
            Excuse-moi, Tom, occupée par des mises au point de mon ouvrage qui me prennent tant de temps sur un temps qui raccourcit de jour en jour, LOL, je ne suis pas entrée dans ton blog.
            J’ai envoyé 2 pièces du dossier à l’ adresse « comment faire un film1 … » .
            Mais je peux tout à fait les transférer à celle que tu indiques.
            Sais-tu, j’ai le blues… Il fallait bien que je m’invente un chagrin d’amour: j’ai la chance ( unique ? ) de n’en avoir jamais eu.
            Oui, je dois faire le deuil des trois personnages qui restent vivants dans ma fiction.
            Du coup, je remanie au ralenti les autres pièces. J’ai condensé tant de ce que je voulais faire passer [ (grâce à tous tes conseils et tes articles, et à tout ce qui me fait vibrer à faire passer au spectateur, donc au(x) cinéaste(s) ] que ma note d’intention déborde ce que tu préconises.
            Il vaut mieux que j’envoie le séquencier, expurgé des « parasites » : à savoir des justifications.
            Pourtant, non seulement ce SÉQUENCIER m’a permis d’imaginer le montage, mais il m’a permis de comprendre ce qui emmêlait les time-line; il devrait déboucher sur un synopsis plus court, autre que le plus long qui suit exactement la time-line du futur film.
            Je te remercie encore de bien vouloir stocker mon dossier. Je suis soulagée de savoir qu’il se trouve en partie en lieu sûr. Pardon encore si je sature ta boîte mail…
            À bientôt.
            Cordialement.

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            J’ai bien reçu tes dossiers ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Merci, Tom.
            @ +++ !
            Oui, à bientôt.
            ( Merci X x )= MERCIS

  • Georges

    Bonjour à tous.
    Comme toute les personnes qui n’ont pu aller à ta masterclass, j’attend avec impatience le « replay ».
    J’avais une question qui n’as aucun rapport avec cet article, mais je te la pose quand même :
    À quand un film made in « Comment faire un film? »

    A bientôt

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Georges,

      Le replay n’arrivera pas tout de suite…malheureusement. Je n’ai pas eu le temps de finir le montage son, car j’étais sur un projet ciné.

      Quant à ta question : à quand un film « comment faire un film »…pourquoi pas ;o) je ne vois pas comment ça pourrait prendre forme…mais c’est une bonne idée ;o)

      Si tu as quelque chose derrière ma tête n’hésite pas à m’en parler par mail ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Magali Mmag

    Cher Tom,
    Merci pour ton intervention qui à été très appréciée par les membres de notre équipe. Merci pour ce retour, ta générosité, ta cool attitude et ta simplicité. J’espère que nous collaborerons à nouveau sur un autre projet, peut-être pour un autre festival ou sur un projet audiovisuel.
    A très bientôt sur le web 🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Magali Mmag,

      Merci à toi ;o) Je reste évidemment ouvert si tu souhaites que j’intervienne à nouveau sur un festival, cela serait avec un grand plaisir…et puis d’autres lecteurs du blog pourraient aussi avoir le plaisir de partager ce moment…

      A bientôt,

      Tom

  • Véronique

    Bonjour Tom, un grand merci pour le paragraphe à propos d’Erwan et de la musique. Erwan est effectivement allé au festival d’Avignon pour défendre « A Dream On Fire » auquel il est fier d’avoir offert une belle bande sonore mais aussi et surtout pour y rencontrer de jeunes réalisateurs avec lesquels il aura peut-être le plaisir de travailler un jour. Comme tu le dis si bien, l’important c’est la RENCONTRE, humaine et artistique.
    Merci à toi pour les échanges, la masterclass et la grande générosité dont tu fais preuve. Nous avons été ravis de croiser ta route. Véronique (assistante d’Erwan Coïc)

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Véronique,

      Je viens de voir ton message sur Facebook….honte sur moi ! je te réponds dans la journée concernant le projet de long de je vous ai parlé.
      Pour le paragraphe et le lien vers votre site, rien de plus normal, j’ai aussi beaucoup apprécié notre rencontre et nos échanges. Comme quoi le fameux : ‘on s’connait non ?! » marche encore lol

      Merci aussi pour tes compliments,

      A bientôt,

      Tom

  • Elias

    La musique, tellement utile mais aussi tellement dur à trouver LA musique qu’il colle avec son film avec des compositeurs bénévoles 🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Elias,

      Oui c’est vrai c’est difficile mais pas impossible ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Patrice BOUVRY

    Grand bonjour dominical Tom et à vous tous ! Dimanche encore plus chaud et ensoleillé par ton témoignage !!!

    Oui que les rencontres en festivals rechargent à bloc les batteries !!! J’en reprendrai volontiers de belles décharges !!!

    Comme qui dirait dans la Grande Vadrouille : « Je suis très à cheval » sur la musique et c’est un addictif de Ennio Morricone, James Newton-Howard, Philippe Sarde, etc …, qui insiste !!! Profondément merci pour l’avoir souligné et avoir proposé le lien !

    Oui que le jury et le public ont toujours raison !!! Vain de se croire incompris mais opter au plus vite pour revoir son travail en se conformant aux critiques et autres réactions reçues !!!

    Dans l’attente avec l’impatience qui va de pair d’assister à ta masterclass les oreilles grandes ouvertes pour que çà entre dans l’coeur et dans la cervelle !!!

    Grands mercis et grands bravos confirmés à toi !!!

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Patrice,

      Merci pour ton message. Il est plus simple de se sentir incompris que de se remettre en question.

      Beaucoup tentent l’aventure pensant que « ça va passer » mais beaucoup n’ont pas le niveau et se prennent des claques…alors que s’ils étaient mieux préparé….

      A bientôt,

      Tom

  • Ismaël Elmesbahi

    Bonjour Tom,

    Cool que la masterclass (ou conférence ;)) s’est bien passé et j’ai hâte de pouvoir la voir une fois le montage fait :).

    Pour la question qu’est ce qui me manque pour avancer ;), en fait j’ai souvent un problème. J’écris et je suis content de mon histoire, puis quand j’ai quasi finit mon histoire (je précise qui n’est pas un traitement) je commence à avoir d’autre idées. Et après deux jours de nouvelles idées j’ai un tout autre scénario et même thème. C’est positifs je crois d’arranger son histoire, mais il y a un moment où à force de rajouter ou de se dire ça c’est bien je le met. En fin de compte tu n’as rien à part une histoire en perpétuelle évolution.

    Donc si d’autre personnes ont le même problème ça serait cool d’avoir un article avec des astuces, genre faut il continuer ou arrêter d’écrire durant un laps de temps pour remettre ses idées en place. Les bonnes questions à ce poser si ce problème survient.

    Je suis content que ça c’est bien passé ta masterclass et surtout merci du temps que tu consacres à ce site et à nous 🙂

    A bientôt et passes un excellent dimanche 🙂

    Ismaël

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Ismaël,

      Dis donc ! j’ai répondu à ça il y a 15 jours lol. Mais je crois aussi que ton problème réside dans le fait que tu ne t’es pas fixé de but et que tu n’as pas clairement défini ce que tu voulais raconter.

      Après il est vrai que le scénario est toujours en évolution, mais tu ne dois changer que des détails et non pas toute ta structure.

      A bientôt,

      Tom

      PS : j’espère que la Masterclass te plaira :o)

  • Vlad

    Franchement je suis déçu de ne pas avoir pu venir, et comme cinémacam, j’attend la vidéo avec impatience.
    Un ami (le même qui a réalisé le film que j’ai demandé de regarder, as-tu eu le temps de le voir ?) a réalisé un autre court métrage et pense le présenté au festival du premier film de pontault combolt, pourrais tu me dire ce que tu en penses il se trouve sur youtube le nom : »Sail, compilation de la folie vol 2  » il aimerait quelques avis avant.
    Et encore merci pour tous et à la revoyure 🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Vlad,

      J’espère que le podcast vous plaira ;o)

      Oui j’ai regardé les deux courts…il y a beaucoup de choses à dire. J’ai vu certains films du festival du premier film et il y a du lourd ! Ton copain n’a pas le niveau, problème de : cadre, lumière, jeu, son, mouvement etc…

      l’avantage c’est qu’il fait court..mais il doit travailler, travailler et s’améliorer ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Vlad

        Merci Tom 😉 oui je suis d’accord avec tout ça et ces problèmes ce voient le plus dans le premier « l’horloge ». Par contre qu’entends tu par « mouvement »?

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Vlad,

          Oui tu as raison, mais le 2ème Sail, n’est pas non plus très abouti. Quand je parle de mouvements, c’est lorsque la caméra est sensé faire des travellings ou des pano etc…

          A bientôt,

          Tom

  • J’aurais aimé être là 🙂 Merci pour ce partage, j’attend la vidéo avec impatience!

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Cinémacam,

      Ce n’est pas une vidéo mais un document audio. JE vais en faire un podcast. En espérant que ça te plaise ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Christophe

    Bonjour Tom,
    Je crois que le plus important comme tu le dis c’est « qui m’a été donnée de vivre », le partage d’expérience.
    C’est d’ailleurs ce que je ressens sur « comment faire un film » … ;o)

    A bientôt pour la suite !
    Christophe

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Christophe,

      Merci pour ce jolie compliments et c’est vrai, le partage d’expérience est une des choses les plus importante pour avancer. Aussi bien pour celuiqui partage que celui qui reçoit.

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom,
    J’attrape le web rapidement.
    Ouaouh ! je comprends l’enthousiasme de Éliane ! Tu as le visage d’un jeune premier et le sourire avenant de ta générosité. Sérieux !
    Mon âge peut permettre ces compliments !
    J’imagine ton stress: qui ne l’aurait pas face à ces performances ?
    J’ai eu du regret de n’avoir pu aller à Avignon. Néanmoins, comme je l’ai déjà dit, te rencontrer dans le monde d’internet a marqué formidablement ma vie, en me faisant passer côté cinéma.
    Je crois que personnellement, j’ai pu tout « loger » dans mon long métrage.
    Ce qui me manque, c’est ta permission pour que je te fasse part de mon dossier.
    Je me sens encore un peu vide de lâcher mes personnages, de lâcher quelque part le cinéma avec eux.
    Mais, de les avoir élevés en quelque sorte, je me sens plus riche quelque part.
    Cordialement.
    À bientôt. ( à la fin de la semaine, si tout va bien, je serais rentrée et retrouverai internet )

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Maria,

      Ahahahah, jeune premier…faut pas pousser ;o) Mais c’est vrai que j’étais dans le partage, le tout mué par une véritable joie d’être là.

      Tu veux envoyer ton dossier de prod ?

      A bientôt,

      Tom

  • Aurélien THOUVENIN

    une super conférence, merci encore Tom pour tout tes conseils. Comment puis-je t’envoyer le traitement de mon second scénario sans que le public le voit ?
    Aurélien.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Aurélien,

      Merci pour les compliments ;o) Pour le moment je n’accepte plus d’analyser vous scénarios, il va falloir attendre la plateforme…

      Combien de page fait ton traitement ?

      A bientôt,

      Tom

  • onegirl02

    Dommage que mon métier actuel ne m’ai pas permis de me libérer ce jour là. Cela a du être une journée exceptionnelle. J’attends cette vidéo de la masterclass avec impatience. Merci pour toutes les informations que tu nous donnes et merci d’être autant disponible pour les autres ppur nous apprendre au mieux ce que tu fais.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour onegirl02,

      Ce n’est que partie remise…un autre festival m’invitera peut-être ;o)

      La Masterclass n’a pas été enregistré en vidéo mais juste en audio. J’en ferai un Podcast ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,

    félicitation et surtout bon courage.

    Comme toujours nous sommes impatient de te lire ou de t´écouter. Nous sommes aussi curieux
    pour la plateforme que tu as pris le soin de ne rien dévoiler 🙂

    Bon retour.

    Kal.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Kaladji,

      Merci ;o) oui vous allez pouvoir m’écouter bientôt ;o) et la plateforme ne devrait plus tarder…mais avant cela je veux vous « sonder » ;o) je vais mettre celui ci en place assez vite.

      A bientôt,

      Tom