Logline et One-liner

La logline

 

Vous allez voir, cet article n’est pas très long comparé à la majeure partie des articles sur le blog. A cela il y a deux raisons :

  • Vous allez voir que ce sujet a déjà été abordé (mais aujourd’hui nous allons beaucoup plus loin)
  • Je suis en vacances ;o)

Mais ne vous inquiétez pas. Pour la première raison vous allez tout de même apprendre des choses. Si ce n’est pas le cas vous allez pouvoir réviser…ou vous remettre sur le droit chemin.

Franchement, je suis certain que la plupart d’entre vous passe par cette étape de la logline une fois votre scénario écrit…et je peux vous dire que c’est une IMMENSE Bêtise…cet article est donc indispensable aussi pour vous.

Pour être tout à fait franc avec vous, vous allez apprendre des choses (une infime partie) dans cet article que je n’ai partagé qu’avec mes élèves de la formation scénario+

logline

Alors la logline c’est quoi ?

Attention, roulement de tambour…la logline appelée aussi one-liner c’est tout simplement le pitch de votre histoire.

Le pitch c’est votre histoire racontée en quelques mots seulement, maximum deux phrases.

Allez ! Passez tout de suite à cette étape. Vous avez une idée de film ? Vous êtes en ce moment même en pleine écriture d’un scénario, de court, de long ou même de série ? Alors lancez-vous. Prenez un papier et un crayon et écrivez l’idée de votre film en une phrase…maximum deux ! Avec un maximum de 30 mots !

ATTENTION : Ne vous trompez pas avec la Tagline qui est la phrase que vous voyez souvent en dessous d’un titre de film.

Exemple :

  • Rencontre du 3ème type : Nous ne sommes pas seuls (We are not alone)
  • Retour vers le futur 2 : Le retour n’était que le début (Getting was just the beginning)
  • Robocop : « 50% homme. 50% machine. 100% flic. » (Part man. Part machine. All cop)

logline robocop

Vous allez comprendre d’ici peu que la Tagline et la logline n’ont rien à voir l’une avec l’autre.

Bon, je sais déjà qu’une partie d’entre vous se dit :  « pfff ce n’est pas possible, on ne réduit pas 120 pages de scénario en une ou deux phrases ».

Une autre partie se dit : « facile.  Alors c’est l’histoire de… » Et se rend compte qu’elle se perd dans des détails, qu’on ne comprend pas vraiment ce qui va se passer etc…

et pour terminer une dernière partie se dit : « c’est bon, j’ai fait un synopsis, le producteur comprendra de quoi je veux parler…je n’ai pas besoin de logline ou je la ferai vite fait, je connais mon sujet par cœur » (et rejoindra la deuxième catégorie citée plus haut).

Le problème c’est que si vous ne savez pas écrire ce pitch, logline ou one-liner, appelez ça comme vous voulez, et bien cela signifie que le concept, l’idée de votre film n’est pas claire

Une idée pas claire…c’est un film loupé…ou en tous les cas mal vendu…voire pas vendu du tout.

Et si ce n’est pas clair pour vous cela ne peut pas être clair pour votre interlocuteur.

Si vous ne savez pas parler de votre film de manière simple et accrocheuse, comment allez-vous faire face à un producteur que vous pourriez rencontrer ? Ou comment accrocher un producteur ou un financeur potentiel avec votre dossier de production si votre logline fait…4 pages !?

logline

Comment faire un pitch/ logline simple et qui tient la route ?

Voilà la recette, vous devez y mettre :

  • Héros
  • Objectif
  • Antagoniste

Si votre pitch ne contient pas au minimum ces éléments vous êtes foutu.

Amusez-vous à pitcher votre film préféré, vous verrez non seulement que c’est un super exercice pour vous entraîner mais que surtout vous vous habituerez à aller à l’essentiel.

Si nous devions aller plus loin pour comprendre ce qu’il doit y avoir dans votre logline ce serait :

  • Qui
  • Quoi
  • Quand
  • Comment

Les premiers 3 points sont indispensables, mais couplés aux 4 questions ci-dessus vous avez, à coup sûr un concept, une idée : Forte, claire et porteuse.

Le but d’une logline n’est pas de vendre votre scénario, surtout en France et pour un débutant, mais c’est de scotcher votre lecteur ou votre interlocuteur pour en savoir plus. C’est le coup de starter pour qu’il aille plus loin dans la conversation ou dans la lecture du dossier que vous venez de lui remettre.

Parce que je suis très gentil et que je suis en vacances, je veux vous aider à comprendre ce truc bizarre qu’est le pitch/ Logline, Allons donc un peu plus loin.

Voici 8 trucs pour vous aider à écrire votre logline :

Je vous ai déjà donné le 1 et le 2.

  • Qualifiez votre héros, dites qui il est ou ce qu’il est
  • Qualifiez l’antagoniste ou donnez-lui de la profondeur au besoin (s’il y a un antagoniste au but principal)
  • Mettez ou faites comprendre l’enjeu ou mettez un ultimatum
  • Ne révélez rien de la fin (laissez planer le doute)
  • Si votre film ne se passe pas dans notre monde ou un monde qui obéit à d’autres lois vous devez l’indiquer dans votre pitch.
  • Votre héros doit être au centre de l’histoire
  • Ne donnez pas de prénom à votre héros

Si votre Pitch est bien écrit votre interlocuteur doit être transporté. Dans votre pitch on doit sentir le potentiel, vouloir en savoir plus, trouver l’idée géniale et, cerise sur le gâteau, votre interlocuteur ou votre lecteur doit commencer à imaginer l’histoire qu’il y a derrière la phrase qu’il vient de lire ou d’entendre !

logline retour vers le futut affiche us

Pour terminer, je ne vais pas vous laisser comme ça…vous pourriez me prendre pour un menteur ou un donneur de leçon…il est possible de faire une logline d’un film de 2 heures. Je vais donc m’y coller. Pour cela je vais prendre un de mes films préféré : Retour vers le futur.

Logline :

Un adolescent débrouillard est projeté dans le passé où il doit faire se rencontrer ses parents pour ne pas disparaître et rétablir le cours du temps qu’il a changé.

Ce n’est peut-être pas la logline de Zemekis mais elle rassemble bon nombre de points cités plus haut…et en 30 mots s’il vous plait.

Voilà pour l’article sur la : Logline.

Je vous dis à la semaine prochaine. Laissez-moi un commentaire sous cet article pour me dire ce que vous en avez pensé ou si vous avez des questions.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

Au final j’ai fait aussi long que d’habitude ;o) 

A bientôt,

Tom Weil

 

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

60 comments… add one

Leave a Comment