les raccords au cinéma

Les raccords au cinéma c’est quoi ?

 

Les raccords au cinéma, dans un film, c’est un peu comme le sel dans la mer. S’il n’y a pas de sel… ce n’est pas la mer ! et bien pour les raccords c’est la même chose, pas de raccords...pas vraiment de film.

Enfin pour être exact, vous aurez un film sans cohérence et donc bourré de faux raccords.

Le faux raccord

Les scriptes ont beau être vigilantes, dans tous les films que l’on voit à la tv ou au cinéma (tous), il y a des faux raccords c’est à dire une erreur qui rend difficile la compréhension du film ou le rende  bizarre  à l’image.

Mais c’est quoi un raccord au cinéma ou en vidéo ?

Un raccord c’est la cohérence entre deux plans. Je vous entends d’ici : « Super ! mais encore !? »

Comme vous le savez déjà deux séquences qui se suivent ne sont pas forcément tournées le même jour ! il y a parfois des semaines entre chaque séquence.

Prenons un exemple : James est un homme de 30 ans. Il vit dans un appartement, dans le centre ville. James quitte son appartement à 08H pour se rendre au travail.

La première séquence serait.

Séquence 1 : Int- Appartement- Jour

James sort de son appartement pour aller au bureau. Il claque la porte.

Séquence 2 : Int – Bureau James – Jour

James travaille dans son bureau, le nez rivé sur l’écran de son ordinateur.

Entre ces deux séquences il y a peut être 20 minutes ou 2 heures qui se sont écoulées. Mais entre la séquence de l’appartement et la séquence du bureau il y a peut être 3 semaines d’intervalle (en terme de tournage). D’ailleurs pour ceux qui suivent le Blog, vous avez remarqué que j’ai utilisé la technique de l’ellipse ;o)

Bref, pour que ces deux séquences soient cohérentes, il va falloir penser aux raccords. Au tournage il faudra penser à rhabiller James de la même manière, avec le même costume, les mêmes accessoires, la même coupe de cheveux et la même barbe (s’il en avait une !) etc..

Les raccords sont importants aussi entre deux plans. Reprenons l’exemple de James à son bureau. Vous êtes le réalisateur et vous souhaitez faire un champ / contre champ. Et bien il faudra faire atttention à ce que les objets, la position de James ainsi que la lumière ambiante soient les mêmes entre le champ et le contre champ.

les raccords au cinéma

Fabio Pagani/ shutterstock

Vous ne pouvez pas avoir un champ très clair et un contre champ à moitié dans le noir.

Vous ne pouvez pas avoir James qui tient son combiné téléphonique de la main gauche dans le champ et de la main droite dans le contre champ !!!

Les raccords c’est ça ! être cohérent d’un plan à l’autre ou d’une séquence à l’autre.

 

Pour raccorder un personnage (ou des personnages) il faut maîtriser trois choses :

   -1. sa position

            -2. sa direction

            -3. son regard

 

Mais ce ne sont pas les seuls raccords auxquels vous devez faire attention ! Un petit rappel tout de même ! sur un plateau c’est la scripte qui s’occupe de bien faire attention à ce que les raccords soient respectés.

L’assistant mise en scène doit aussi faire attention aux raccords, notamment les raccords de la figuration.

En effet le deuxième assistant réalisateur place la figuration dans chaque plan. Il doit faire en sorte d’envoyer sa figuration au bon moment (s’il fait déplacer des gens dans le champ de la caméra) pour que la figuration soit raccord d’un plan à un autre.

Si la figuration est fixe ou assise comme dans un restaurant par exemple, il doit s’assurer qu’elle fasse la même chose à chaque prise puis à chaque changement de plan.

Quels sont les autres raccords ?

Il y a les raccords de mouvements

Il y a les raccords de masques

Il y a les raccords panoramiques

Il y a les raccords au flou

Il y a les raccords dans l’axe

Il y a les raccords regards

Il y a les raccords de valeurs de plan

Il y a la règle des 30 °

Il y a le raccord son

Voyons ensemble en quoi consiste tous ces raccords.

Ne soyez pas impressionné ou effrayé par tous les raccords. C’est vrai que cela peut vous paraître beaucoup mais c’est comme le vélo ou la conduite, une fois qu’on a intégré comment cela fonctionne, on n’y pense presque plus, c’est automatique ;o)

Mais il faut rester vigilant ! ;o)

 

Raccord de position

Je vais prendre un exemple très simple. Si James est assis à son bureau dans un plan large et qu’il est positionné à droite du cadre (c’est à dire que sur l’écran de cinéma il sera sur la partie droite de l’écran). Si vous faites un autre plan plus serré James devra être placé aussi à droite dans le cadre.

Raccord de direction

C’est une erreur que je vois couramment dans les courts métrages amateurs. Pourtant c’est un raccord assez simple. Il faut que le spectateur ait un sentiment d’unité dans l’enchaînement des plans (comme une course poursuite en voiture ou à pied etc…). Pour cela le personnage doit être montré (filmé) dans le même sens de déplacement.

Imaginons que notre personnage James doive courir.

Si James court de droite à gauche, il sortira à gauche de l’image pour rentrer dans le champ à droite dans le plan suivant.

ATTENTION : Ce sens  de déplacement peut être inversé si dans sa course James change de direction. Imaginons que James rentre gauche cadre puis qu’il se dirige droit vers nous (face caméra) puis décide de ressortir à gauche de l’écran (parce qu’un poursuivant l’empêche d’aller à droite), il pourra évidemment sortir gauche cadre.

 

Dans le plan suivant, il entrera à droite pour conserver ce nouveau sens de déplacement.

De même, lorsque le sujet fait une longue chute. Aujourd’hui tous les réalisateurs découperaient cette scène en plusieurs plans, mais quoi qu’il arrive le personnage partira du haut du cadre, sortira par le bas de l’image et rentrera par le haut du cadre dans le plan suivant ! logique non ?

En règle générale, si un personnage sort du champ du cadre (c’est-à-dire de l’image) et que l’on désire suivre son action dans l’image suivante, il  doit rentrer dans l’image par le côté opposé de celui par où on l’a vu sortir, exemple :

– Si james sort à droite du cadre (du champ, de l’image) il devra rentrer à gauche.

– Si james sort du champ à gauche du cadre, il devra rentrer à droite

– Si James sort du champ par le bas de l’image, il rentrera dans le plan suivant par le haut

– Si James sort par le haut du champ, il rentrera par le bas du cadre dans le plan suivant

ETC…

Voilà pour cette première partie sur les raccords au cinéma. La suite des raccords au cinéma sera en ligne dès mercredi ;o)

Vous pouvez aussi lire d’autres articles en retournant au plan du site en cliquant sur ce lien.

Si vous avez aimé cet article sur les raccords partagez-le avec vos réseaux ou cliquez sur le bouton « like » en haut de l’article. Vous aiderez de cette manière à faire connaître un peu plus le blog. Merci à ceux qui le feront ;o)

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…