Modèles, types de séries que faut-il savoir ?

Les différents modèles (types) de séries

 

Vous êtes de plus en plus nombreux, chers lecteurs de CommentFaireUnFilm, à vous tourner vers la série…et la web-série. Il n’y a pas une semaine sans que je reçoive un mail ou un commentaire sur le blog me demandant d’en parler un peu plus : Comment on écrit une série ou une web-série, comment présente t-on une bible, quels sont les financements possibles ou encore quels diffuseurs faut-il choisir… le genre ou les thèmes qu’elles produisent…

Sans parler de la différence entre les plateformes digitales, les chaînes de tv ou encore youtube, daily-motion, Viméo et j’en passe…

Je vais donc, au fil du temps, parler un peu plus de ce sujet qui vous intéresse de plus en plus. Alors sachez, chers lecteurs, qui vous intéressez au court-métrage ou au long-métrage que ces futurs articles vont aussi vous servir.

On ne peut pas dire que les séries soient un nouveau sujet…Si je me souviens bien elles ont bercé mon enfance, mon adolescence… et ma vie d’aujourd’hui. Vous l’aurez compris les séries ne m’ont pas lâché tout au long de ma vie. Je suis un enfant de « la cinq » et de « récré A2 » ou du « club Dorothée ». C’est vous dire si j’ai bouffé de la série animée et…

des séries américaines : Supercoptère, tonnerre mécanique, starsky et hutch, l’homme qui valait 3 milliards, le magicien, manimal, l’agence tout risque, friends, x-files, le prince de bel-air, sauvé par le gong, alerte à malibu, Parker lewis ne perd jamais, 21 jump street, le caméléon, Mac gyver, les contes de la crypte, Sliders, demain à la une, Mariés deux enfants, 7 à la maison, rick hunter, kojac, mannix, code quantum, l’homme de fer, le juge et le pilote, Mike Hammer, etc…j’arrête là car la liste et encore trèèèèès longue ;o)

Sans parler des séries animées : ken le survivant, dragon ball, Tom Sawyer, l’empire des cinq, minus et cortex, inspecteur gadget, cat’s eyes, ulysse 31, les mystérieuses cités d’or, Olive et Tom, Les minipouss, Cosmocats, Cobra, Capitain Flam, Albator, Les chevaliers du zodiac, Nicky larson etc.. La liste est aussi longue !

Ce qui est drôle c’est qu’en faisant cette liste je me dis que j’ai passé ma vie devant la télé !

Mais toutes ces séries ne sont pas construites sur le même modèle et n’ont pas la même durée. Alors quels sont les différents types « modèles » de séries ?

La mini-série

La semaine dernière…enfin il y a quinze jours ;o) je vous parlais de la figuration et d’une série que j’avais faite : Virage nord. Cette série est clairement une mini-série, c’est à dire 3 épisodes de 52 minutes. Les mini-séries permettent d’installer un univers et des personnages sur une durée plus longue qu’un long-métrage ou qu’un unitaire. Baron Noir rentre aussi dans ce modèle avec ces 8 X 52 minutes. La mini-série n’a pas vocation à avoir une suite…Dans le cas ou une mini série comporte une saison deux, alors elle devient une série à part entière.

La shortcom

C’est un modèle qui vous plait beaucoup et dans lequel pas mal d’entre vous souhaitent se lancer. En gros, la shortcom a une durée très courte par épisode. Cela peut aller d’une minute à plusieurs minutes. Souvent, étant un format très court, les diffuseurs créent des épisodes plus longs enchaînant plusieurs épisodes…ou sketchs. Pour vous donner un exemple concret : scène de ménage, Kaamelott, un gars/ une fille, en famille, very bad blague etc…sont des shortcoms. Attention c’est un genre très difficile à écrire et c’est un « marché » assez verrouillé. Si vous avez une shortcom dans vos tiroirs ou si vous êtes en train d’en écrire une, sachez que vous avez très peu de chance d’être produit.

La série feuilletonnante

C’est la série, pour moi, par excellence. C’est une intrigue qui se passe sur plusieurs épisodes. Je m’explique. Chaque épisode résout une intrigue alors que l’intrigue principale se déroule sur plusieurs épisodes. Par exemple, si je prends : Le mentalist, est  une série semi-feuilletonnante. Dans chaque épisode Patrick Jane résout une affaire. Mais la résolution de l’intrigue principale, qui est de découvrir qui est John le Rouge, le meurtrier de sa femme et sa fille, se fait sur plusieurs épisodes…en fait sur plusieurs saisons. Code quantum, que je citais en début d’article, était construite aussi de cette manière. Samuel Beckett résolvait une mission mais l’intrigue principale était :  « Comment allait-il rentrer chez lui (dans son époque) ».

La série Bouclée ou « classique »

Je ne sais pas exactement comment appeler ce type de série. C’est un modèle très répandu. Le principe est simple. On retrouve le ou les mêmes personnages d’un épisode à l’autre sans que celui-ci ne change réellement. Les épisodes peuvent être regardés dans le désordre. Vous comprendrez toujours de quoi il s’agit. Un épisode est égal à une histoire, indépendante les unes des autres. Pour vous donner des exemples simples : mission impossible, chapeau melon et bottes de cuir, alerte à Malibu sont des séries classiques.

La sitcom

Je m’en suis tapé une tripotée étant plus jeune : Parker lewis ne perd jamais ou le prince de Bel-air que j’ai cité plus haut. Ce sont des séries d’une vingtaine de minutes. Parker Lewis : 22 minutes et le prince de bel-air 25 minutes. En France je pourrais citer H qui avait une durée de 22 minutes ou encore Blague à part qui faisait 24 minutes. Ces séries sont là pour faire rire. Il y a peu de changement, d’évolution de personnages. Friends est aussi clairement une sitcom. La série a été caractérisée par les fameux « rires en boîte » pour indiquer aux spectateurs là où il fallait qu’ils rient.

Le feuilleton

Alors là je me doute que je commence à vous perdre. Vous allez me dire : c’est quoi la différence entre la série feuilletonnante et le feuilleton ? C’est très simple, la série feuilletonnante c’est l’addition d’une intrigue générale avec une intrigue par épisode. Vous pouvez tout de même regarder les épisodes d’une même saison dans le désordre…vous retomberez sur vos pattes. Alors qu’un feuilleton c’est plus compliqué…car il n’y a pas forcément de fin à proprement dit au bout de chaque épisode mais plutôt un cliffhanger. Un exemple qui va vous parler : The walking dead est clairement un feuilleton. Si vous ne suivez pas tous les épisodes…vous êtes foutu et risquez de ne plus vraiment comprendre le pourquoi du comment. Ce qui est intéressant avec The Walking Dead, c’est que c’est un feuilleton avec un nombre d’épisodes variable. La saison 1 avait 6 épisodes, la saison 2 : 13 alors que la saison 5 en a aujourd’hui 16 ! Les 6 épisodes étaient conçus comme une mini-série…même si le dernier épisode avait une fin ouverte. Elle aurait pu s’arrêter là.

Le script-reality

C’est tout simplement des faits réels rejoués par des comédiens : petits secrets entre voisins, diffusé sur TF1, est clairement une script-reality. Un script reality qui me vient en tête c’est tribunal, série de la fin des années 80…j’en ai regardées plusieurs…j’étais jeune ;o)

Je vous laisse un extrait ci-dessous :

Voilà pour l’article sur les modèles de séries…Je ne vous cache pas que l’écriture de cet article m’a pris un temps de dingue !!! Je crois que c’est l’article qui m’a demandé le plus de temps…car, à chaque fois, j’étais pris d’aller revoir des extraits ou des épisodes de certaines séries ;o)

Des petits moments de nostalgie et de bonheur de revoir certaines de ces séries…de ces héros…Pfff j’vous le dis, je vieillis ! :o)

Évidemment, il existe d’autres modèles.

N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • glasman

    Bonjour, comment appelleriez vous le format de série type The Office, qui est présenté comme un faux documentaire, sans intrigue particulière, et qui dure environ 20 minutes ? merci beaucoup

  • nana marie

    Bonjour, je suis gonflé en bloc. Tellement l’attente est longue pour voir apparaitre les prochains articles dans ma boite mail. Je suis tellement anxieuse Tom, tu te porte bien? j’espère que tu n’es pas malade, je sais qu’on est passé de la réception des mails de 1 semaine à 2 semaines mais là c’est la 3ème semaine et l’attente est longue. Je prie Dieu que tu ailles bien. L’aventure que je vis dans le blog est incroyable. J’ai trop de question que je me pose et le blog m’aide à trouver les réponses.
    Maria merci pour ta réaction je ne suis pas dans  » membre premium  » faute de moyen mais je m’accroche au blog avec beaucoup de passion et d’attention.
    Tom stp fais signe en publiant un nouvel article, on dirait que le blog est devenu inactif

    • Steven

      Bonjour Nana Marie,

      Pas de panique, je pense qu’il est tout simplement overbooké, ça arrive de temps en temps 😉

      A bientôt,

      Steven

      • Bonsoir Steven,

        Je suis overbooké effectivement et je n’en vois pas le bout ! Mais j’ai aussi eu quelques problèmes de santé :o(

        Mais je prépare un article pour dimanche.

        A bientôt,

        Tom

        • Steven

          Bonjour Tom,

          Aïe! Désolé!

          J’espère que ça va mieux maintenant, reviens nous vite!

          A bientôt,

          Steven

          • maria

            Bonjour Tom, Nana Marie ,Sreven et vous tous,
            Moi aussi, je me demandais ce qui se passait. Je comprends mieux ce dimanche.
            Nana, ce que tu dis à Tom,  »que tu t’accroches au blog avec beaucoup de passion et d’attention « , me fait revenir en arrière avec les mêmes attentes, comme si je m’accrochais à une bouée de sauvetage.
            Alors, Tom, bon retour à ta bonne santé. Ne craque pas sous trop d’ over dose!
            Amitiés à tous de
            ☼) maria.

          • Bonjour Maria,

            Merci ;o ) Tout va mieux là.

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Tant mieux Tom, Je veux dire pour ton rétablissement, pas parce que tu t’es « effondré »
            Aurais-tu fait un burn out ?
            Parfois, trop, c’est trop ! ☼)
            Repose-toi dans la mesure du possible.
            Mes amitiés
            .☼) maria.

          • Bonjour Maria,

            Je ne me suis pas effondré, pas de burn out non plus. Juste des trucs pas cool comme il en arrive parfois.

            A bientôt,

            Tom

          • Bonjour Steven,

            Je me suis fait peur ;o) Mais là tout va bien.

            A bientôt,

            Tom

    • Bonsoir nana marie,

      Effectivement j’ai eu des petits problèmes de santé, j’ai était sur le carreau pendant une dizaine de jours. Mais je suis aussi hyper overbooké…il me faudrait des journées de 72 heures. J’ai donc continué à répondre au questions sur le blog, ainsi que sur la Masterclass mais je n’ai pas pu écrire de nouvel article.

      Mais pas d’inquiétude, je vous prépare un article pour dimanche matin.

      Merci pour ton inquiétude, non le blog n’est pas inactif, loin de là !

      A bientôt,

      Tom

  • Eugene2000

    Bonjour! Merci beaucoup pour cette information. Quant méme mois je sais aussi quelque chose))) Il y a deux ans que j’ai fais mon site de film. C’est grace à http://www.templatemonster.com/fr/categorie/modeles-cinema/ que j’ai pu le faire.

  • Hugo

    Bonjour Tom,

    Je me permets de revenir vers vous, après avoir été en contact pour la première fois avec une production. J’ai envoyé mon scénario avec la note d’intention. Le délai d’attente à été d’environ 3 semaines, et enfin une réponse. Je ne m’attendais évidemment pas un miracle ! Mais je trouve la réponse un peu « vague » et j’aurai voulu savoir ce que vous en pensiez :

    – manque encore de maturité pour une entrée en production

    – travailler les personnages, le rythme, la tension

    – demanderai trop d’accompagnement au vu de nombre de films qu’ils produisent

    En revanche, le mail dans sa globalité n’est pas « dur ». Le projet à été analysé en réunion avec d’autre projet, j’ai été en contact avec eux pendant 2 semaines etc… Et je n’ai pas sentit que mon projet été carrément à jeter.

    Comme vous pouvez l’imaginer, je suis déjà replongé dans mon récit afin de l’améliorer (et en effet, après avoir longuement réfléchis, et vu un bon nombre de films en essayant de les analysés, il y a des manques)

    Merci,

    Hugo

    • Bonjour Hugo,

      Bravo pour avoir obtenu une réponse, même si celle-ci est négative. Mais les réponses sont intéressante ;o) Je vais les décrypter.

      Manque de maturité pour une entrée en production : Cela veut dire que l’histoire n’est pas encore bien aboutie. Cela peut être un problème de structure, de personnages, de narration etc…

      Travailler les personnages, le rythme, la tension : Cela rejoint le point un. Le scénario, l’histoire ne sont pas aboutie.

      Demanderai trop d’accompagnement : Cela rejoint les points 1 et 2. Ils expliquent que le temps qu’ils vont devoir passer à lire, relire, te guider lors des différentes versions que tu vas écrire, va être trop long et peut-être inutile.

      Il faut donc retravailler : ton rythme, la tension, les personnages, la structure…bref tout ton scénario pour le rendre meilleur.

      A bientôt,

      Tom

  • Steven

    Bonjour Tom,

    Sympa cet article qui rend un petit peu nostalgique, même si je suis d’une génération plus jeune, beaucoup de séries que tu cites ont continué à être diffusées durant mon enfance.

    Pour en revenir à The Walking Dead, sur un article précédent je t’expliquais que bien que j’aime beaucoup cette série, celle-ci me donnait un sentiment de remplissage sur certaines saisons.

    C’est mon avis mais je trouvais que certains épisodes étaient inutiles, comme si les showrunners s’étaient fixé un objectif de tant d’épisode pour une saison, mais qu’ils avaient du mal à combler cet objectif au niveau de l’écriture.

    Pour faire plus simple, je trouve que beaucoup d’épisodes auraient pu être supprimés, qu’ils sont trop (superflus).

    D’ailleurs, j’en profite pour te demander, comment et à quel moment est choisi le format d’une série?

    A bientôt,

    Steven

    • Bonjour Steven,

      Je comprends ce que tu veux dire. Dans Breaking bad, je me suis parfois dis à la fin d’un épisode.. »je n’en sais pas plus… » mais le plaisir était là.

      La série permet de prendre plus de temps dans la mise en oeuvre d’un personnage et d’un univers…contrairement à un long-métrage. ça permet, par la suite, de mieux comprendre les nuances ou les chois d’un personnages.

      Le format se décide bien avant d’écrire le pilote. Mais on a toujours le droit de changer d’avis. Il doit exister des contre exemples.

      A bientôt,

      Tom

      • Steven

        Ok, merci Tom 😉

        Par curiosité, une série qui t’a séduit recemment?

        • Bonjour Steven,

          Stranger things m’a scotché, la meilleure série que j’ai regardé ces derniers temps.

          La saison 1 de Luther est vraiment pas mal…alors que la deux un peu moins.

          J’ai beaucoup aimé Marcella. La comédienne est super, le perso et l’histoire top.

          J’ai vu la première saison de Salem…Quelques petits dysfonctionnement dans l’histoire je trouve….mais j’ai passé un agréable moment.

          Je viens de finir Luke cage S1…y a pas mal d’épisode ou je me suis ennuyé. Il manque quelque chose au personnage…le « grand » méchant était pitoyable.

          Je termine la saison 1 de Gotham…je n’y croyais pas et j’me suis pris au jeu.

          Voila ce que j’ai vu comme série depuis le 18/08.

          Tom

          • Steven

            Bonjour Tom,

            Je vais me pencher sur Marcella, j’aime beaucoup ce que font les anglais niveau série.

            Et Stranger Things, tout le monde m’en parle, je vais voir ça.

            Mais avant je termine la saison 3 de Black Mirror qui vient de sortir et pour l’instant, c’est dans la veine des deux saisons précédentes, une tuerie.

            A bientôt

            Steven

          • Bonjour Steven,

            Je vais de ce pas regarder Black Mirror qui avait déjà attirer mon oeil ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Nana marie

    Bonjour je ne retrouve plus mon commentaire publié. Bref merci pour l article Tom j ai hâte de connaître comment faire la mécanique de la série et la différence entre écrire une série et un film. Merci pour tous les autres commentaires. Maria est très régulière. J attend une plate forme pour nous

    • maria

      Merci Nana marie,
      Si je suis « régulière », comme tu dis, c’est que je suis avide d’apprendre; je ne suis personne dans le domaine du cinéma. Avoir tout remis à plat, et continuer de le faire, me fait avancer. Voilà la raison pour laquelle je suis fidèle à ce blog.
      Ferais-tu partie des « membres premium » ? J’ai cherché et ne t’ai pas aperçue.
      Avec toi, pour le cinéma !
      maria ☼)

  • SEF

    bonsoir TOM,
    excellent articles, merci encore pour toutes les info partagés.

  • JeremLePremier

    Rectifions.
    Ce que vous appelez « série traditionnelle » (quel drôle de nom) se nomme en réalité « série bouclée ». Ce sont le plus souvent des séries policières avec un épisode = une intrigue mais des personnages en commun. On dit alors que le héros est sans mémoire.
    De plus, dire que Mentalist est « clairement » une série feuilletonnante est faux. C’est une série semi-feuilletonnante avec une intrigue par épisode et un fil rouge. Une série feuilletonnante c’est une série qui se suit comme Desperate Housewives. On n’utilise plus le terme feuilleton dans le jargon pro mise à part pour des séries comme Plus Belle La Vie. Dommage de ne pas avoir parlé des anthologies également qui sont de plus en plus présentes sur le marché.

    • Oinora Tnecniv

      Bonjour, qu’est ce que c’est les anthologies ?

      • maria

        Coucou Oinora,
        Moi aussi, je n’arrive pas à attacher une série au mot anthologie.
        Ce qui est bien avec Tom, ce sont ses exemples, donc du concret et du réfléchi. ( On est dans une ère où on se gargarise de mots ). SEF a apprécié l’article.
        Passe une bonne soirée.
        ☼) maria.

        • Bonjour Maria,

          J’ai donné un exemple d’anthology ;o)

          Tom

          • maria

            Merci, Tom,
            J’étais et je reste ignare pour cet exemple. LOL ! Je suis restée dans « anthologie » comme étant un recueil de poèmes !
            Maintenant, je comprends que la poésie, élargie à épopée, c’est davantage pour la télé, puisqu’on parle de « séries ».
            La poésie est attachée au cinéma, avec ces héros  » héroïques » qui nous propulsent dans d’autres mondes que le nôtre. OK !
            L’exemple le plus flagrant qui allie poésie et cinéma, c’est  » L’éternité et Un jour » de Théo Angelopoulos. Mais, la poésie, elle se trouve à longueur d’images, à longueur de la musique dans un film.
            Mais…je m’écarte de la « série ».
            Bonne journée à toi, à tous.
            Bien cordialement de
            ☼) maria.

      • Bonjour Oinora,

        C’est une série du type : true détective. C’est à dire que d’une saison à une autre les héros changent.

        A bientôt,

        Tom

        • JeremLePremier

          Mais aussi un épisode = une histoire avec des personnages différents mais qui ont un lien (genre, époque…) comme Black Mirror 😉

    • Bonjour JeremLePremier,

      Merci pour ton commentaire. Pour la « série Bouclé » tu as raison, à force de vouloir vulgariser à l’extrême on finit par faire des impasses qui ne devraient pas être. Il faut appeler un chat, un chat. J’ai donc rectifié.

      Pour le Mentalist, merci pour la nuance de semi-feuilletonnant.

      Pour l’anthologie je vais la rajouter.

      A bientôt,

      Tom

      • JeremLePremier

        Pas de soucis 😉

  • maria

    Bon dimanche, Tom et vous tous,
    Ah ! tu vieillis ??? Je te reconnais en mes fils, bien que tu sois plus jeune que le plus jeune, de peu, mais assez, pour me donner un coup de vieux ! Je me souviens de « Bonne nuit les petits »,  » du  »manège enchanté, de « l’Araignée » qui les terrorisait; ils ont aimé  » Amicalement vôtre » ( pardon si j’écorche, c’est si loin ! ) « Chapeau melon et bottes de cuir » … et plus tard j’ai essuyé  » Les Feux de l’Amour » avec une de mes petites-filles, préado, Ce doit être ça qui me fait avoir horreur des séries américaines ! PBLV, ça va un moment. !
    J’ai bien aimé  » Virage Nord », visionné 2 fois, et j’ai cliqué sur l’échantillon, que tu as donné il y a 2 semaines. (Je ne t’ai toujours pas reconnu, dans les figurants ! Je ne suis pas physionomiste, et un jour, j’ai bien cru que Astier, c’était toi, ou ton frère, ou ton sosie LOL ! .
    J’en viens aux séries actuelles et…françaises. ( Quelle chauvine ! ) J’aime les séries comme  »la loi de… », les séries policières où les mêmes héros font l’unité. Mais, je n’aime pas celles qui nous font languir pour ne pas dire moisir pendant une semaine. On a beau rappeler les épisodes précédents, l’ imbroglio dans notre mental est loin de la détente attendue.
    C’est mon point de vue : toutefois, cette goutte d’eau dans la mer, pourrait faire réfléchir ceux qui programment et ceux qui rentrent ici et ont le projet d’une série en tête !
    Bonne journée à tous, et bien cordialement de
    ☼) maria..