Les 5 étapes pour créer ton héros (part 2)

Partie 2

Choses promise chose dû, voici la deuxième et dernière partie sur les 5 étapes pour créer ton personnage principal, c’est à dire votre héros. Je te laisse lire ces trois points, n’hésite pas à me poser des questions en bas de l’article ou me faire des remarques ;o) 

3) L’arche narrative (Ton personnage sera quelqu’un d’autre)

En voilà un point des plus importants ! L’arche narrative c’est quoi ? Si je veux aller au plus simple c’est la transformation de ton héros. Il est dans un état « A » au début de l’histoire et il sera dans un état « Z » à la fin de celle-ci. Le but de ton histoire c’est de raconter comment et pourquoi il arrive à passer de l’état « A » à « Z ». Ça peut paraître simple, dit comme cela, mais pour que cela fonctionne il faut que le spectateur y croit et c’est là tout l’enjeu pour le scénariste : Qu’il y croit sans se poser de question.

Ça veut dire quoi se transformer ? Si tu préfères ça veut dire : changer.  Passer de l’adolescence à l’âge adulte, c’est être timide et devenir don juan, ou avoir peur du vide et savoir sauter en parachute ou marcher sur un fil à 10 mètres de haut à la fin de l’histoire. 

Oui, c’est caricatural mais au moins c’est clair ;o) ! Le changement de ton héros ne doit pas le faire changer de but (d’objectif) c’est le chemin, les obstacles, les rencontres qui font changer ton héros mais le but, la quête reste la même. 

Si tu as suivi Game of thrones regarde l’arche de Daenerys. Au départ elle est soumise, fragile et naïve pour finir aveuglée par le pouvoir, forte et violente mais son but entre le début et la fin est resté le même : monter sur le trône de fer.

Je sais que la fin de la transformation de Dany est controversée mais l’arche est complète, elle n’est plus celle qu’elle était au début de la série que cela plaise ou non. 

Idem pour orange is the new black. Si tu prends Piper au début de la série : Elle ne connaît pas les codes, elle pense être quelqu’un de moral, innocente etc…Avec ce qu’elle est devenue à la fin de la saison 6, c’est le jour et la nuit ! Son personnage a évolué mais son but est resté le même : sortir de cette prison en vie. 

L’arc narratif c’est ça ! Sans ça pas de héros digne de ce nom. Un héros qui ne se transforme pas n’est pas un héros. 

5 étapes pour créer son héros

4) Un héros = des conflits

Nous avons vu que le héros vivait un conflit interne de par son passé. Mais il faut aussi qu’il vive des conflits externes. C’est par le conflit que l’histoire existe. Pas de conflit = Pas d’histoire. 

Mais au-delà de ces conflits il faut ABSOLUMENT que ton héros soit actif aux situations qui surviennent, voire même il faut qu’il crée ou qu’il affronte les conflits. Un héros qui subit tout le temps les situations n’est pas un héros, mais juste un pantin. Soyons clair les spectateurs n’aiment pas ce genre de personnage, ils veulent un personnage qui prenne le taureau par les cornes quitte à y laisser des plumes et se ramasser un gadin voire même se sacrifier. 

Si je prends la série The Walking Dead, Rick et ses amis ne vivent que des conflits et c’est bien cela qui fait avancer l’histoire du groupe. Soit ce sont des conflits liés au groupe lui-même : Pouvoir, Amour, trahisons, violence ou dus à d’autres groupes et pour finir aux zombies eux-mêmes. 

Vu que c’est une série aux multiples saisons il a bien fallu multiplier les conflits internes et externes pour faire évoluer les personnages mais aussi pour répondre aux différents objectifs de chaque saison. 

C’est d’ailleurs le conflit qui donne l’envie au spectateur de rester devant sa TV ou sur son siège. À partir du moment où l’on sait que le héros va se confronter à une situation ou un autre personnage nous n’avons qu’une envie : Voir comment il va s’en sortir ou comment il va gérer la situation 

Dans Matrix l’affrontement avec l’Agent Smith est un conflit incroyable. En tant que spectateur nous ne voulons qu’une chose, que les deux se battent. C’est parce que l’on sait que les enjeux sont colossaux pour le héros que nous souhaitons voir la situation se produire. Mais aussi parce que nous, en tant que spectateurs, nous ne saurions y faire face. Nous vivons donc par procuration ce conflit, via ce dont je te parlais tout à l’heure : l’identification. 

Tu vois, tout est lié. 

5 étapes pour créer le héros de mon scénario

5) Besoin, faiblesse, désir : Le trio gagnant

Pour terminer le tour d’horizon, pour que vous puissiez construire et penser le héros de votre histoire, il faut absolument revoir ce concept de « besoin, faiblesse et désir » : Le trio gagnant.

J’en ai déjà parlé dans d’autres articles mais cela ne fait jamais de mal de revenir dessus ;o) 

Pourquoi je parle de trio gagnant ? Car tout est lié, eh oui, encore une fois. 

La faiblesse :C’est plutôt simple à comprendre pour le coup, c’est ce qui empêche le héros d’avancer ou du moins c’est ce qui empêche le héros d’être un être « complet ». C’est le conflit interne. 

C’est en évoluant, en comprenant ce qui ne va pas chez lui que le héros va se transformer et vaincre sa faiblesse. 

Tout l’intérêt pour vous, auteur, c’est de trouver une faiblesse « universelle » permettant à votre spectateur de s’identifier ou de la comprendre. Manque de confiance en soi, il est violent, peureux, séduit toutes les femmes (hommes) etc…Et c’est sur cette faiblesse que votre héros va devoir travailler, même si c’est inconscient. 

Le désir de ton héros : Rien de plus simple c’est ce qu’il souhaite ! Ce n’est rien d’autre que l’objectif de ton héros. Et c’est là que l’écriture d’un scénario devient passionnante et que le héros est incroyable, c’est que pour atteindre son désir, il va devoir obtenir ce dont il a besoin en anéantissant sa faiblesse. En gros, l’histoire que tu racontes, au travers de l’objectif, de la quête, n’est rien d’autre qu’un prétexte pour raconter la vraie histoire du héros : son changement intérieur, bref son besoin. 

Mais le besoin c’est quoi ? C’est tout simplement ce dont le héros « a besoin » (la bonne blague) mais qu’il ignore. En gros c’est ce qui pousse inconsciemment le héros vers l’aventure. Le besoin c’est de réduire sa faiblesse à néant. 

Le désir de votre héros n’est atteignable si et seulement s’il arrive à vaincre sa faiblesse. Sa faiblesse vaincue il obtient ce dont il a besoin et le besoin lui permet d’obtenir ce qu’il désire et pour cela il lui aura fallu rencontrer des alliés, des ennemis, des conflits, se sacrifier, gagner, perdre etc…

Voila pour cette première partie de l’article : Les 5 étapes pour créer le héros de ton histoire.

Sur La chaîne Youtube de comment faire un film quelques vidéos sont disponibles, d’autres sont en préparation !. tu peux toujours t’abonner pour être prévenu de la mise en ligne des prochaines vidéos ;o)

C’est ici pour s’abonner et voir les épisodes : S’ABONNER MAINTENANT

Abonne toi au compte Instagram de comment faire un film ou je poste de nouvelles photos plusieurs fois par semaine pour vous montrer l’envers du décors, mes rencontres, les tournages, l’équipe…

C’est ici pour s’abonner, IL SUFFIT DE SCANNER CE TAG AVEC VOTRE SMARTPHONE :

commentfaireunfilm INSTAGRAM

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton  » Facebook «  ou  » Twitter  » ou sur le bouton de Google+ là juste en dessous ;o)

Tu peux maintenant retourner au plan du site, en suivant ce lien, pour lire d’autres articles.

Bon Week-end,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

5 comments… add one
risus ipsum Donec nunc nec Aliquam elementum ut dolor fringilla sit ut