l’ellipse

 

l’ellipse….Ça y est c’est la rentrée ! Les vacances sont terminées, tout le monde reprend le chemin du bureau ou des plateaux ;o) J’espère que vous avez passé de bonnes vacances, que vous en avez profité pour écrire et vous reposer ;o) Pour ce premier article de septembre je vous replonge directement dans le bain avec l’ellipse. Je me suis aperçu au cours de l’année scolaire qui vient de passer que beaucoup d’entre vous ne maîtrisez pas cet outil magnifique qu’est l’ellipse. Soyons clair, je ne vous blâme pas. Je me souviens  qu’il fût un temps ou les secrets de l’ellipse m’étaient complétement étrangers. l’ellipse va vous permettre d’aller à l’essentiel et de rythmer votre scénario.

Oui mais une ellipse c’est quoi ?

l’ellipse c’est un manque, ou si vous préférez c’est quelque chose qui n’existe pas. Oui…  bon là je sens que je vous ai perdu ;o) En même temps si on me l’avait expliqué comme ça, j’aurais été dans le même cas ;o) Je reformule, lellipse c’est le temps (d’un voyage en avion par exemple) ou d’ actions qui ne sont pas montrées aux spectateurs ou aux lecteurs entre deux séquences. l’ellipse, en fait, permet de raccourcir l’histoire. Si votre personnage prend le train ou l’avion, vous n’allez pas montrer les X heures de voyage ! Vous allez ellipser !

Je vais vous donner un exemple très simple d’ellipse :

Séquence 1 : Int – Bureau – Jour

Luc termine de signer des documents. Il les glisse dans une pochette qu’il range dans son tiroir. Son téléphone portable sonne.

LUC

Oui… ?! Je viens de terminer, j’arrive tout de suite. Commande ce que tu veux, j’te fais confiance…ouais… A tout’

Il raccroche et sort.

Séquence 2 : Int – Couloir – Jour

Luc traverse les couloirs et se dirige vers l’ascenseur. Les portes s’ouvrent, il entre.

Séquence 3 : Int – ascenseur – Jour

Luc se regarde dans le miroir mural. Il rajuste sa cravate.

 Séquence 4 : Int – Parking – Jour

Les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Luc plonge la main dans une des poches de son pantalon et sort ses clés. Il déverrouille la voiture, se met au volant et démarre.

Séquence 5 : Int – Voiture/ route – Jour

Luc roule tranquillement. Il prend son téléphone sur le siège passager et pianote un sms.

SMS

Je suis là dans 3 minutes

Luc lève les yeux de la route de temps en temps. Au moment d’appuyer sur « envoyer » un klaxon lui fait lever les yeux sur la route…

Séquence 6 : Ext – Carrefour – Jour

Un Camion percute de plein fouet la voiture de Luc qui s’est déportée sur la voie de gauche.   Comme vous pouvez le voir, toutes ces séquences montrent le parcours de Luc de son bureau jusqu’à l’accident. Certains d’entre vous avez dû remarquer l’ellipse ! Non ? l’ellipse se trouve entre la séquence 4 et la Séquence 5 car on ne voit pas Luc sortir sa voiture du parking et s’engager sur la route. On omet donc cette partie car elle n’apporte rien au film. Le spectateur aura donc compris que du temps s’est écoulé entre les deux  séquences. l’ellipse n’est pas quelque chose que l’on montre aux spectateurs mais plutôt quelque chose que l’on retire sans que cela gêne la narration et le spectateur. l’ellipse est donc ressentie (ou comprise) avec un temps de retard. Ici le spectateur comprend que le temps passe par le fait que Luc est en train de conduire sur la route alors que dans la séquence d’avant il était encore garé dans le parking.

l'éllipse

danilobiancalana/ shutterstock

Mais franchement vous ne pensez pas que l’on pourrait faire mieux ?

Évidement que si et vous avez raison ! Il y a moyen d’utiliser l’ellipse pour dynamiser les séquences. Reprenons

Séquence 1 : Int – Bureau – Jour

Luc termine de signer des documents. Il les glisse dans une pochette qu’il range dans son tiroir. Son téléphone portable sonne.

LUC

Oui… ?! Je viens de terminer, j’arrive tout de suite. Commande ce que tu veux, j’te fais confiance…ouais… A tout’

Il raccroche.

Séquence 2 : Int – Voiture/ route – Jour

Luc roule tranquillement. Il prend son téléphone sur le siège passager et pianote un sms.

SMS

Je suis là dans 3 minutes

Luc lève les yeux de la route de temps en temps. Au moment d’appuyer sur « envoyer » un klaxon lui fait lever les yeux sur la route…

Séquence 3 : Ext – Carrefour – Jour

Un Camion percute de plein fouet la voiture de Luc qui s’est déportée sur la voie de gauche.

Alors ?! Rien à voir n’est ce pas ? Nous avons donc fait raccrocher Luc et nous le retrouvons dans la voiture en train de rouler car toutes les séquences qui se trouvaient avant ne servaient en fait à rien… à part peut être à ralentir le scénario et faire bayer aux corneille notre spectateur adoré ;o)

Dans chaque série ou film, vous avez des ellipses : tout le temps. Combien de fois avez-vous regardé les experts ou Castle ou Breaking bad, Dexter et j’en passe où le personnage est au téléphone puis la seconde d’après il se retrouve sur les lieux d’une enquête ou dans son labo ?

Dernièrement je suis allé voir Man of Steel.  Une ellipse m’a fait beaucoup rire et m’a surpris. Pour la voir, c’est ici :

http://youtu.be/OrLI7lYeWhwhttp://youtu.be/OrLI7lYeWh

Sachez tout de même qu’il existe des ellipses temporelles que l’on montre. Cela peut faire partie de la mise en scène. Parfois le réalisateur a besoin de montrer que le temps passe car l’écoulement du temps fait partie de l’histoire, de la narration ou de la tension.

Il y a plusieurs ellipses qui sont fabuleuses. Je pense à celle de signs où à la fin du film Night Shyamalan fait un travelling arrière où l’on quitte les trois personnages. Nous sommes en été puis la caméra fait un panoramique de droite à gauche et nous montre une fenêtre barricadée puis une autre fenêtre où dehors c’est l’hiver, il neige. Mel Gibson sort de la salle de bain, il a retrouvé la foi. Shyamalan aurait très bien pu utiliser l’ellipse totale, c’est à dire qu’à la fin de son travelling arrière il aurait pu couper et rouvrir la séquence suivante sur la porte de la salle de bain d’où Mel Gibson sortira. Mais en nous montrant que le temps passe, il nous garde en « tension ».

On se pose des questions comme : « qu’est devenue la famille ? Mais il nous donne aussi des indications implicites : la neige et sa  couleur blanche immaculée. Bref, il nous dit que tout est calme et qu’un nouveau départ a eu lieu. Tout cela le spectateur ne se le dit pas, tout est suggéré. La vision de Mel Gibson sortant de la salle de bain en pasteur conclut le fait que tout est bien rentré dans l’ordre (sans jeu de mots ;o)).   l’ellipse peut aussi servir à cacher des informations.

Pour finir, j’ai trouvé sur le net un super programme court qui explique ce qu’est l’ellipse et les différents types. Ça dure moins de 7 minutes, c’est donc court et drôle en plus.

Certes cette vidéo n’explique pas tout mais c’est tout de même un bon point de départ et simple à comprendre ;o) c’est pas beau ça ?!

J’espère que ce premier article de la rentrée, consacré à l’ellipse, vous a plu ;o) si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un message au bas de l’article.

Merci à tous ceux qui « likeront » et qui partageront cet article,  vous aidez le blog à se faire connaître, alors merci à vous. Vous pouvez aussi retourner au plan du site et lire d’autres articles.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Emilie Musetti

    Bonjour Tom,
    Je viens de lire cet article.
    J’ai justement une séquence ou il faudrait des ellipses.
    je m’explique :
    La mère de mon héroïne est dans le coma, le médecin lui dit que les prochaines 24 heures seront très importantes.
    La fille reste donc dans cette chambre pendant des heures. je voudrais montrer des plans différents.
    exemple : elle lie un livre – elle regarde par la fenêtre – elle est assise aux côtés de sa mère… Mais je veux bien que l’on voit qu’entre chaque plan différent du temps s’est écoulé mais je ne sais pas comment l’écrire.
    peux tu m’aiguiller STP ?
    Car se sont des ellipses mais dans un même lieu, dois-je découper en séquence ou écrire ellipse (comme j’ai déjà vu) entre chaque plan différent ?
    Merci.
    Emilie

    • Bonjour Emilie,

      Il faut écrire :

      Séquence XX : In – Chambre hôpital – Jour/Nuit

      Enchainement de courte séquences.

      Machine fait les 100 pas, puis on la voit lire. Machine dort la t^te sue le lit de sa mère etc…

      A bientôt,

      Tom

      • Emilie Musetti

        Ok ça y est c’est fait.
        Merci Beaucoup.
        A bientôt.
        Emilie

        • De rien ;o) Et n’hésite pas à partager le dernier article avec l’itw de Julien Seri ;o)

          Tom

  • Alex

    Bonjour
    Voici près de deux mois que je travaille sur un projet de court-métrage et me voila lancé .
    Tournage prévu cet été !!!! Mais j vais vous remercié car c’est grâce à vous que j’y suis arrivé sans vous rien n’aurait été possible je vous remercie profondément. D’autre site concurrents m’ont aussi aidé mais vous encore plus je vous remercie du fond du cœur. Et continué à faire vivre ce blog qu’il donne espoir aux jeunes et aux moins jeunes .

    MERCI MERCI MERCI

    • Bonsoir Alex,

      Merci pour les merci. N’hésite pas à revenir ici pour nous montrer le résultat ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Yohann

    Bonjour,

    J’ai une question: l’ellipse doit-elle obligatoirement concerner deux scènes qui se suivent? Par exemple dans « le bon, la brute et le truand », peut-on considérer que la brute devient chef du camp de prisonniers lors d’une ellipse, puisque ce passage n’apparait pas à l’écran? Ou est-ce que ce saut dans l’intrigue a un autre nom?

    Merci d’avance,

    Yohann.

  • maria

    Bonjour Tom,
    Plus d’un an après, je reviens à cet article des ellipses.
    C’est le visionnage de « Pas de scandale » sur ARTE, hier, qui m’y fait revenir. Cette fois, en tant que spectatrice. Car, en tant que scénariste, je trouve ces ellipses bien pratiques !
    Ce film de Benoît Jacquot – j’ai noté encore que réal, il a fait le scénar avec un autre cinéaste – je crois que je l’aurais zappé, si je n’avais pas appris le ciné grâce à ton blog ! Il est tellement hermétique dans un premier temps. Oui, hermétique car il demande à ce que les ellipses soient comprises comme étant des étapes franchies par ce patron qui sort de prison, tellement transformé qu’on le croirait devenu « fou » …à tort.
    C’était en passant ici …☼
    Cordialement.
    maria

    • maria

      Bonjour Tom,
      Je ne veux pas induire en erreur des lecteurs de ton blog.
      De toute façon, ma parole n’est pas celle de …l’ Évangile ! LOL!
      Ce que j’ai voulu dire ne concerne pas les ellipses de temps et de lieux, plutôt des ellipses de tenants, données en aboutissants. Des ellipses signifiant non-dits. Ne serait-ce pas, un certain  » traitement  » ou  » vision du scénariste  » qui seraient sous-jacents ?
      J’espère ne pas faire de contre-sens. J’aime réfléchir en souhaitant que ce soit à bon escient !
      On peut dire que ton blog m’en aura fait faire des découvertes ! ☼
      Cordialement.
      maria.

      • Bonjour Maria,

        Oui du scénariste et/ ou du réalisateur ;o)

        A bientôt,

        Tom

        • maria

          Re, Tom,
          Oh ! Merci !
          Oui… « du réalisateur » !!! :je ne l’oublie pas ! ☼
          À demain pour un nouvel article ? Sans vouloir être exigeante ! LOL !
          Cordialement.
          maria

          • Bonjour Maria,

            Hélas non pas de nouvel article demain, je suis en prépa pour un long, je pars la semaine prochaine en Bretagne pour le tournage et je n’ai pas eu le temps de terminer le dernier article…:o( donc demain c’est révision avec l’article sur les mouvements de caméra.

            Et la semaine prochaine je posterai un nouvel article.

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Je te comprends, Tom ! Excuse-moi.
            Des révisions et des re-visions LOL, j’en fais !
            Serais-tu, cette fois réalisateur du long ou bien premier assistant de réal ?
            Bon courage dans cette entreprise et bon dimanche !
            ☼ maria.

          • Bonjour Maria,

            En tant que 1er assistant ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Alors, ☼ ) il faudrait que les chroniqueurs reconnaissent la valeur et le travail d’organisation des premiers assistants LOL!
            Le temps devrait être aux bonnes réformes … même au cinéma !
            bye ! bye.
            maria.

          • Bonjour maria,

            Pour le moment les réformes vont dans le sens contraire…:o(

            Bon dimanche,

            Tom

          • maria

            ☼ ) dommage !
            Un jour, tu pourrais avoir ta revanche ! Qui sait ?
            maria.

  • Elise Kameni

    très utile

  • harrabi sami

    bravo c’est vraiment tres clair merci beacoup

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Harrabi Sami,

      Merci pour le compliment ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom ,
    Là, c’est la super forme pour la rentrée.
    Oui, j’ai apprécié cet article, surtout tes exemples destinés au scénariste, pour orienter la caméra du chef opérateur, guidé par le réal.
    Pour la » leçon de cinéma » en vidéo, le metteur en scène a l’air d’improviser; il réalise, sans scénario pour support.
    Dans une première partie, pour exprimer le temps qui passe, il emploie des « cartons » dignes du cinéma muet. N’aurait-il pas pensé à montrer la durée à l’aide d’une pendule ? À mon avis, il le fait sciemment.
    Pour la deuxième partie, j’hésite : est-ce par ironie? Pour mieux montrer ensuite le déroulement de « l’histoire d’amour » (hum !!!)..
    ( ♪ « histoire d’amour, ne dure pas toujours » ♪ ). L’humour: est présent: il faut être physionomiste pour différencier les deux femmes !
    Bon! Merci, en tout cas pour cet article !
    Cordialement, ainsi qu’à Thomas.

    • maria

      Re, Tom,
      Je reviens car je me suis mal exprimée.
      C’est la deuxième partie qui me donne la démonstration de ce que les « cartons » ont dû être employés, sciemment, à fin d’ironie…
      ?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Maria,

      Heureux de te savoir en forme ;o)
      Cette rentrée sera t’elle celle du premier jet ?

      Pour les leçon de cinéma, ce petit « film » est fait pour expliquer l’éllipse, il ne faut pas y voir une démarche artistique. C’est juste une vidéo démonstrative (avec ses imperfections)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bon dimanche Tom,
        Ça a été une joie pour moi de lire ce petit mot qui m’encourage à poursuivre.
        Je ne sais pas si c’est mon  » premier jet » ; j’avance dans mon séquencier. Je sais que j’enrichis les didascalies, plus peut-être que cette étape requiert,
        Je frôle la suite dialoguée.
        En tout cas, ce séquencier est ultime, en ce sens qu’il est entier. Je le rédige pas à pas. Je ne tape que d’un doigt ! LOL
        Tu voudras bien le lire, me dire ce que tu en penses?… Plus tard. Mais e brûle d’impatience !
        Je me dis qu’il faut un sacré don d’analyse pour discerner ce que nous voulons exprimer.
        Veux-tu, auparavant le pitch ,enrichi du thème, … des thèmes, car plusieurs transpirent de mes réflexions ?
        Ou bien cette suite, non dialoguée que je m’efforce de rendre vivante, malgré la lourdeur du style indirect, te suffirait dans un premier temps?
        Pour le synopsis, tu as dû voir que je l’ai commencé par le dénouement.
        Il n’est pas complet..
        C’est un synopsis que je désire  » accrocheur » pour un éventuel professionnel du cinéma.
        Je l’enverrai à « Comment faire un film « , Thomas et toi êtes mes premiers, et uniques lecteurs !
        Sans vous, mon film , je veux dire le scénario, ne tournerait… pas rond !
        Merci et à mon tour, je vous dis à bientôt.
        <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<