l’ellipse

 

l’ellipse….Ça y est c’est la rentrée ! Les vacances sont terminées, tout le monde reprend le chemin du bureau ou des plateaux ;o) J’espère que vous avez passé de bonnes vacances, que vous en avez profité pour écrire et vous reposer ;o) Pour ce premier article de septembre je vous replonge directement dans le bain avec l’ellipse. Je me suis aperçu au cours de l’année scolaire qui vient de passer que beaucoup d’entre vous ne maîtrisez pas cet outil magnifique qu’est l’ellipse. Soyons clair, je ne vous blâme pas. Je me souviens  qu’il fût un temps ou les secrets de l’ellipse m’étaient complétement étrangers. l’ellipse va vous permettre d’aller à l’essentiel et de rythmer votre scénario.

Oui mais une ellipse c’est quoi ?

l’ellipse c’est un manque, ou si vous préférez c’est quelque chose qui n’existe pas. Oui…  bon là je sens que je vous ai perdu ;o) En même temps si on me l’avait expliqué comme ça, j’aurais été dans le même cas ;o) Je reformule, lellipse c’est le temps (d’un voyage en avion par exemple) ou d’ actions qui ne sont pas montrées aux spectateurs ou aux lecteurs entre deux séquences. l’ellipse, en fait, permet de raccourcir l’histoire. Si votre personnage prend le train ou l’avion, vous n’allez pas montrer les X heures de voyage ! Vous allez ellipser !

Je vais vous donner un exemple très simple d’ellipse :

Séquence 1 : Int – Bureau – Jour

Luc termine de signer des documents. Il les glisse dans une pochette qu’il range dans son tiroir. Son téléphone portable sonne.

LUC

Oui… ?! Je viens de terminer, j’arrive tout de suite. Commande ce que tu veux, j’te fais confiance…ouais… A tout’

Il raccroche et sort.

Séquence 2 : Int – Couloir – Jour

Luc traverse les couloirs et se dirige vers l’ascenseur. Les portes s’ouvrent, il entre.

Séquence 3 : Int – ascenseur – Jour

Luc se regarde dans le miroir mural. Il rajuste sa cravate.

 Séquence 4 : Int – Parking – Jour

Les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Luc plonge la main dans une des poches de son pantalon et sort ses clés. Il déverrouille la voiture, se met au volant et démarre.

Séquence 5 : Int – Voiture/ route – Jour

Luc roule tranquillement. Il prend son téléphone sur le siège passager et pianote un sms.

SMS

Je suis là dans 3 minutes

Luc lève les yeux de la route de temps en temps. Au moment d’appuyer sur « envoyer » un klaxon lui fait lever les yeux sur la route…

Séquence 6 : Ext – Carrefour – Jour

Un Camion percute de plein fouet la voiture de Luc qui s’est déportée sur la voie de gauche.   Comme vous pouvez le voir, toutes ces séquences montrent le parcours de Luc de son bureau jusqu’à l’accident. Certains d’entre vous avez dû remarquer l’ellipse ! Non ? l’ellipse se trouve entre la séquence 4 et la Séquence 5 car on ne voit pas Luc sortir sa voiture du parking et s’engager sur la route. On omet donc cette partie car elle n’apporte rien au film. Le spectateur aura donc compris que du temps s’est écoulé entre les deux  séquences. l’ellipse n’est pas quelque chose que l’on montre aux spectateurs mais plutôt quelque chose que l’on retire sans que cela gêne la narration et le spectateur. l’ellipse est donc ressentie (ou comprise) avec un temps de retard. Ici le spectateur comprend que le temps passe par le fait que Luc est en train de conduire sur la route alors que dans la séquence d’avant il était encore garé dans le parking.

l'éllipse

danilobiancalana/ shutterstock

Mais franchement vous ne pensez pas que l’on pourrait faire mieux ?

Évidement que si et vous avez raison ! Il y a moyen d’utiliser l’ellipse pour dynamiser les séquences. Reprenons

Séquence 1 : Int – Bureau – Jour

Luc termine de signer des documents. Il les glisse dans une pochette qu’il range dans son tiroir. Son téléphone portable sonne.

LUC

Oui… ?! Je viens de terminer, j’arrive tout de suite. Commande ce que tu veux, j’te fais confiance…ouais… A tout’

Il raccroche.

Séquence 2 : Int – Voiture/ route – Jour

Luc roule tranquillement. Il prend son téléphone sur le siège passager et pianote un sms.

SMS

Je suis là dans 3 minutes

Luc lève les yeux de la route de temps en temps. Au moment d’appuyer sur « envoyer » un klaxon lui fait lever les yeux sur la route…

Séquence 3 : Ext – Carrefour – Jour

Un Camion percute de plein fouet la voiture de Luc qui s’est déportée sur la voie de gauche.

Alors ?! Rien à voir n’est ce pas ? Nous avons donc fait raccrocher Luc et nous le retrouvons dans la voiture en train de rouler car toutes les séquences qui se trouvaient avant ne servaient en fait à rien… à part peut être à ralentir le scénario et faire bayer aux corneille notre spectateur adoré ;o)

Dans chaque série ou film, vous avez des ellipses : tout le temps. Combien de fois avez-vous regardé les experts ou Castle ou Breaking bad, Dexter et j’en passe où le personnage est au téléphone puis la seconde d’après il se retrouve sur les lieux d’une enquête ou dans son labo ?

Dernièrement je suis allé voir Man of Steel.  Une ellipse m’a fait beaucoup rire et m’a surpris. Pour la voir, c’est ici :

http://youtu.be/OrLI7lYeWhwhttp://youtu.be/OrLI7lYeWh

Sachez tout de même qu’il existe des ellipses temporelles que l’on montre. Cela peut faire partie de la mise en scène. Parfois le réalisateur a besoin de montrer que le temps passe car l’écoulement du temps fait partie de l’histoire, de la narration ou de la tension.

Il y a plusieurs ellipses qui sont fabuleuses. Je pense à celle de signs où à la fin du film Night Shyamalan fait un travelling arrière où l’on quitte les trois personnages. Nous sommes en été puis la caméra fait un panoramique de droite à gauche et nous montre une fenêtre barricadée puis une autre fenêtre où dehors c’est l’hiver, il neige. Mel Gibson sort de la salle de bain, il a retrouvé la foi. Shyamalan aurait très bien pu utiliser l’ellipse totale, c’est à dire qu’à la fin de son travelling arrière il aurait pu couper et rouvrir la séquence suivante sur la porte de la salle de bain d’où Mel Gibson sortira. Mais en nous montrant que le temps passe, il nous garde en « tension ».

On se pose des questions comme : « qu’est devenue la famille ? Mais il nous donne aussi des indications implicites : la neige et sa  couleur blanche immaculée. Bref, il nous dit que tout est calme et qu’un nouveau départ a eu lieu. Tout cela le spectateur ne se le dit pas, tout est suggéré. La vision de Mel Gibson sortant de la salle de bain en pasteur conclut le fait que tout est bien rentré dans l’ordre (sans jeu de mots ;o)).   l’ellipse peut aussi servir à cacher des informations.

Pour finir, j’ai trouvé sur le net un super programme court qui explique ce qu’est l’ellipse et les différents types. Ça dure moins de 7 minutes, c’est donc court et drôle en plus.

Certes cette vidéo n’explique pas tout mais c’est tout de même un bon point de départ et simple à comprendre ;o) c’est pas beau ça ?!

J’espère que ce premier article de la rentrée, consacré à l’ellipse, vous a plu ;o) si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un message au bas de l’article.

Merci à tous ceux qui « likeront » et qui partageront cet article,  vous aidez le blog à se faire connaître, alors merci à vous. Vous pouvez aussi retourner au plan du site et lire d’autres articles.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…