lecture de scénario, se confronter à la réalité

De l’importance de se confronter à la réalité

 

On dirait presque un titre de Rousseau ou un sujet du bac, style : « Se confronter à la réalité c’est d’abord se confronter à soi-même ou c’est se conformer à la réalité des autres ? ».

Je vous laisse plancher, vous avez 4 heures !

Au delà de la plaisanterie le sujet d’aujourd’hui est d’une importance capitale.

« Comment Faire Un Film » est une mine d’informations et au sein de l’équipe nous lisons trop souvent que certains d’entre vous parcourent en quelques semaines les 200 articles qui y sont présents. Cela nous fait forcément plaisir mais cela nous inquiète aussi.

Pourquoi me direz-vous ? Simplement parce que nous avons l’impression qu’avec une simple lecture vous avez tout compris. Qu’après celle-ci vous allez pouvoir écrire votre scénario, l’envoyer et faire produire votre film par un producteur.

Ou « pire » que vous allez écrire, vous autoproduire et réaliser votre film qui, vous en êtes certain, fera des millions de vues.

Franchement, que vous fassiez des millions de vues serait pour nous une grande joie. On ne vous souhaite que le meilleur. Malheureusement ce n’est pas comme ça que cela se passe car comprendre une notion ne signifie pas savoir l’appliquer correctement. De ce fait, de nombreuses erreurs se glissent dans votre projet lorsque vous vous autoproduisez. C’est simplement votre argent que vous gaspillez car chaque erreur de votre scénario se répercute sur votre film.

Un ami, fan de sports de combat, nous dit souvent : «Il y a des nouveaux qui sont arrivés au cours. La dernière fois, on leur a montré trois prises et il y en a toujours quelques-uns qui réagissent comme s’ils avaient trouvé le St Graal du self défense »

Ça veut dire quoi ? Ce n’est pas parce que l’on vous montre un geste, une prise et que vous la réussissez à l’entraînement (avec un partenaire qui se laisse faire) que vous réussirez à la passer dans la rue face à un agresseur !

Et bien, pour l’écriture ou la réalisation c’est pareil. Il y a des centaines d’informations sur le blog et il est impossible que vous les maîtrisiez toutes en quelques semaines. Il faut savoir prendre son temps et pratiquer.

Vous allez me dire : « Ok, mais moi je pratique depuis des mois et je suis prêt ». Et nous ne pouvons qu’être contents pour vous d’être arrivé jusque là.

Mais avez-vous vraiment pris du recul sur :

  • ce que vous avez écrit ?
  • Avez-vous vérifié vos personnages, leurs cohérences ainsi que leurs utilités ?
  • Avez-vous réfléchi à l’utilité de toutes vos séquences ?
  • Avez-vous vérifié que votre scénario était bien présenté ?
  • Avez-vous revu votre structure, tient-elle la route ?
  • Vous êtes vous demandé si ce qui était évident pour vous l’était forcément pour votre futur lecteur ?

Vous avez confiance en ce que vous écrivez et vous avez bien raison…sinon à quoi bon continuer !

Mais faites lire votre scénario avant de dépenser de l’argent pour l’imprimer, en téléphone ou en tournage ! Combien se sont aperçus, lors du tournage, que des choses n’allaient pas ou pire…ou au montage quand plus rien ne peut être changé.

Voici 4 points importants que vous pensez maîtriser :

 

  • Des idées

Souvent vous avez des tonnes d’idées, ce qui est super, mais écrire un bon scénario ce n’est pas de mettre toutes les idées que vous avez. Encore moins toutes les idées que vous trouvez géniales ou les séquences que vous souhaiteriez voir à l’écran.

Vous devez mettre certaines idées en vous demandant toujours si elles servent l’histoire, si elles servent vos personnages.

Solution : Faire lire votre scénario par un professionnel va vous permettre de mettre le doigt sur ce qui alourdit, complique ou dessert vos histoires…et souvent (tout le temps) ce sont les idées ou des séquences auxquelles vous tenez le plus.

 

  • Il n’y a pas que la technique…

Nous venons de le voir, les idées sont importantes mais elles ne sont pas uniquement ce qu’il vous faut. Sans technique, le talent n’est rien. Et nous pouvons vous dire qu’écrire un scénario vous oblige à maîtriser plusieurs techniques. Même si un producteur ne vous demandera pas de toutes les manier à la perfection, il faudra faire illusion.

Demi-Solution : Votre structure ou la construction de vos personnages va devoir être cohérente…Mais comme vous êtes seul souvent, comme vous avez le « nez dans le guidon », vous n’arrivez plus à voir ce qui pêche ou pas dans votre histoire.

  • J’ai lu une tonne de livres et le blog « Comment Faire Un Film »

C’est tout à fait ce qu’il faut faire. Aller chercher les différentes techniques, points de vue, trucs et astuces que vous pouvez. Les apprendre, les utiliser et vous les approprier. Mais lire des livres ne suffit pas, il faut écrire et réécrire jusqu’à obtenir une version exploitable, pour cela il faut régler le point numéro 2.

  • J’écris pour tout le monde

C’est faux ! On écrit pour un public ciblé ! Mais on écrit aussi pour un « média » en particulier. Votre histoire n’est peut être pas adaptée au cinéma…ou à la télévision. Peut être que la série que vous écrivez n’est pas faite pour Canal+ mais pour Arte etc…C’est en ciblant parfaitement votre public et votre média que vous pourrez augmenter vos chances d’être produit ou lu. Une analyse/ lecture va répondre à ces questions et vous aidera à rectifier le tir, au besoin.

Vous l’aurez compris, il faut faire lire votre scénario pour pouvoir l’améliorer, vous démarquer et faire ressortir les valeurs que votre histoire porte. Mais surtout assoir votre style et l’originalité de votre histoire qui doit être unique.

Je n’ai pas les moyens d’engager un scriptdoctor

Alors forcément une lecture et une analyse, cela coûte cher…en moyenne plusieurs centaines d’euros juste pour une lecture. Si vous souhaitez une analyse il va falloir compter entre 350 et 600 euros…ça fait cher si vous voulez un simple avis, non ?!

Voilà pourquoi nous souhaitons mettre cet outil à votre portée. Cliquez sur le lien ci-dessous pour que nous puissions lire vos scénarios. Nous vous proposons une fiche de lecture et une analyse. Cela signifie que vous saurez exactement où vous en êtes, en terme d’histoire, de personnages et de structure. Vous aurez une notation ainsi que des pistes d’amélioration.

L’équipe vous proposera aussi d’analyser votre scénario de long, de court, de série etc…du point de vue de son potentiel de diffusion et de faisabilité.

Si vous voulez en savoir plus, lisez cet article sur la fiche de lecture et d’analyse ici.

Pour ceux qui veulent un avis et une analyse sur leur scénario :

 

Faire lire un long-métrage, une série ou un traitement : 

Lien 1) Si vous avez un long-métrage, une série, un téléfilm, nous vous proposons de lire/ d’analyser, sous forme d’une fiche de lecture, votre scénario.

Faire Lire un court-métrage :

Lien 2) Si vous avez un court métrage, nous vous proposons de lire/ d’analyser, sous forme d’une fiche de lecture, votre scénario.

Faire lire une note d’intention :

Lien 3) Faire lire votre note d’intention

 

Pour terminer

Nous allons répondre à un internaute qui a eu un retour d’un producteur à qui il a envoyé un scénario.

Nous vous laissons le soin de lire son commentaire ci-dessous :

« Bonjour a toute l’équipe de Comment faire un film. Tout vos conseil et article sont précieux et trés intéressant m’aide énormement a avancé.
Grace a vous j’ai écris 1 scénario et je suis en train d’en écrire un deuxième.
J’ai envoyé mon premier scénario a des producteurs, ils m’annoncent qu’ils ne produiront pas mon scénario, cependant les critiques reste plutot positif, j’ai eu par exemple un producteur ayant écrit « Le scénario dénonce très bien l’égoïsme humain et la cruauté des personnages se ressent bien »
Du coup une question me vient a l’esprit: Les réponses des producteurs sont-elles sincere ou ils disent des choses positif sur tous les scénario pour ne pas heurter la sensibilité des jeunes scénaristes ?
Merci pour tout Lucas »

Est-ce qu’un producteur, qui a répondu, est forcément sincère ?! Voici notre réponse :

 

« Tout d’abord bravo. Bravo car tu as réussi à faire non pas un mais deux scénarios et à arriver au bout, chose que beaucoup d’apprentis scénaristes n’arrivent pas à faire. Deuxièmement tu t’es « frotté » à la dure loi des producteurs et cela n’a pas de prix.

Pour terminer, tu as eu une réponse de producteur ! Dans l’ITW que Cédric a fait, Marine Place disait que les producteurs répondaient…qu’ils pouvaient mettre du temps mais qu’ils répondaient, tu en es la preuve aujourd’hui.

Pour répondre à ta question, si un producteur prend la peine de te répondre en te disant : « le scénario dénonce bien…se ressent bien » c’est qu’il l’a lu et qu’il prend la peine de te répondre, par respect pour ton travail.

Donc oui, un producteur, comme celui qui t’a répondu, est sincère quand il t’écrit ce qu’il t’a écrit. Il ne te connait pas, il n’a pas de « raison » de te mentir…prend ça comme une victoire.

A bientôt,

L’équipe de « Comment Faire Un Film »

Conclusion :

Réellement, il y a des producteurs qui envoient des réponses bateau avec des lettres types : « merci d’avoir pensé au productions Machin mais nous ne recherchons pas de nouveau projets en ce-moment malgré la qualité indéniable de votre histoire ».

Bon, là y a pas photo les mecs ne sont pas sincères du tout ! C’est une phrase bateau, nous n’allons pas vous mentir, le mec n’a absolument pas ouvert votre mail ou votre pièce jointe.

Nous vous remontons les liens pour envoyer vos projets à notre équipe. Profitez de cette occasion qui n’arrive pas tous les jours.

 

Faire lire un long-métrage, une série ou un traitement : 

Lien 1) Si vous avez un long-métrage, une série, un téléfilm, nous vous proposons de lire/ d’analyser, sous forme d’une fiche de lecture, votre scénario.

Faire Lire un court-métrage :

Lien 2) Si vous avez un court métrage, nous vous proposons de lire/ d’analyser, sous forme d’une fiche de lecture, votre scénario.

Faire lire une note d’intention :

Lien 3) Faire lire votre note d’intention

Voilà pour l’article sur : se confronté à la réalité.

N’hésitez pas à nous poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Partagez sans compter Comment Faire Un Film avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

L’équipe de Comment Faire Un Film

 

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Bonjour Nicolas,

    Tu as dû lire l’article sur : savoir enlever le superflu. Bravo, effectivement c’est plus « simple » en terme de production et de tournage un film de 15 minutes que 30. Mais c’est plus difficile à écrire.

    Nous te souhaitons le meilleur pour ton projet. N’hésite pas à revenir ici pour partager ton parcours.

    À bientôt,

    L’équipe de Comment Faire Un Film

  • SEF

    Bonjour à tous,

    j’ai une question qui me bloque depuis quelque temps, et j’espère que vous pourrez m’apporter une réponse.
    Voila j’ai monté un dossier pour faire une demande de subvention pour un court métrage, en tant qu’ association, auprès de la région qui nous demande :
    – un contrat cession droit?
    – et lettre d’engagement?
    Problème je n’ai aucune idée de comment fournir ce document?
    le contrat cession droit signifie t-il :
    que l’auteur doit-il nous céder les droits a nous en tant que Association?

    Et dernière question comment établit-on un plan de financement? qui nous est également demander.
    Merci l’Equipe et bon Weekend.

    • Bonjour SEF,

      Bravo pour tes démarches, nous savons que c’est un parcours difficile.

      en ce qui concerne le contrat de session de droits. Oui, l’auteur doit céder ses droits à l’association. comme un auteur doit le faire avec un producteur. Pourquoi ? Car de cette manière l’auteur donne son »tous les pouvoir » au producteur, ici l’association, pour trouver les financement et parler en son nom. Nous faisons rapide dans l’explication hein ! Mais en gros c’est ça.

      Pour la lettre d’engagement…l’association demande à l’auteur de réaliser son film…de cette façon vous êtes liés. Cela prouve à la commission que vous êtes d’accord pour faire le projet ensemble.

      Céder les droits ne signifie pas que l’auteur abonne tout de son projet ! La session de droits doit se faire sur une durée (en général 1 an). Une fois passé ce délai l’auteur récupère ses droits.

      Le plan de financement…c’est un peu plus compliqué à expliquer comme ça. Mais en gros c’est ce qu’il vous faut comme argent pour réaliser le projet. ATTENTION ce n’est pas le devis !!! C’est comment tu fais en tant que producteur pour aller chercher l’argent.

      Par exemple, imaginons qu’il te faille 175 000 euros. Nous prenons une grosse somme exprès car ça a son importance.

      Il faut que tu mettes la part producteur (ce que l’association met dans le projet). Cela peut être de la valorisation ! C’est à dire ce que tu as déjà dépensé pour le projet ( dossier, déplacement etc..) si tu as engagé 300 euros, tu mets devant producteur 300 euros.
      Puis devant les salaires (de l’équipe) tu mets la valorisation de ce que ça aurait du te coûter par exemple 100 000 euros pour 10 jours de tournage. EN deux lignes tu as déjà trouvé 100 300 euros sur les 175 000 euros.

      C’est con mais ça compte ! Car la commission verra que tu sais de quoi tu parles. Mais ATTENTION, la commission n’est pas dupe. Elle sait que sur les court métrage personne n’est payé. Inutile de demander à cette commission le 74 700 euros manquant ! Ce n’est pas possible, la commission sera qu’elle est votre seule vraie financer et ce n’est pas possible.

      A toi de trouver l’argent ailleurs :
      – Crowdfunding
      – Financement privé
      – apport en industrie (caméra, lumière etc…)

      L’important c’est que la commission voit que tu as du cash autre que l’argent perso ! Le crowdfunding fait toujours son effet.

      Autre point pour terminer, il est important de mettre et de valoriser le vrai coût d’un film (d’ou les 175 000 euros) car une commission ne peut financer au delà de 50% du budget.

      Si réellement tu as besoin de 30 000 euros de cash et que la commission peut te donner cette somme, elle ne pourra te financer que de 15 000 euros !!!! soit 50% maximum…

      Ce que nous venons de te dire là…vaut de l’or en barre ! Et ce n’est qu’une partie de la partie visible de l’iceberg sur le financement d’un court…imagine ;o)

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

      • SEF

        Bonjour à tous,

        Un grand merci a toute l’équipe, pour prendre le temps de répondre
        et partager une info qui j’en suis sur serviras a d’autres.

        Du coup j’ ai une dernière question, j’ai bien compris toutes les explications
        mais en ce qui concerne le contrat de cession droits et lettre d’engagement :

        – y’ a t-il un modèle quelques parts ?
        – ou doit-il être fait simplement par l’asso sur une page ou deux?

        encore merci à tous pour le partage, et nous permettre d’atteindre nos buts:)

        • Bonjour SEF,

          C’est Tom qui à toutes les ressources…et comme tu dois le savoir il n’est pas là depuis prés de 7 mois. La cession de droit nécessite un contrat particulier. Je suis certain que tu peux trouver ça sur le net.

          À bientôt,

          L’équipe de Comment Faire Un Film

          • SEF

            Bonjour à tous,

            merci de la réponse, malheureusement il n’y a pas de modèle de contrat type cession droits ou lettre d’engagement sur le net, j’ai pu seulement trouver plusieurs articles de loi assez compliquer a comprendre.
            Je vais quand même continuer mon parcours du combattant pour terminer le dossier et passer devant la commission 🙂

            A bientôt

            • Bonsoir SEF,

              Nous préparons un article sur le plan de financement. Et nous te réservons, nous l’espérons, une surprise.

              À bientôt,

              L’équipe de Comment Faire Un Film

              • SEF

                bonjour à tous,

                géniale, je n’osais pas demander 🙂

                je me suis pas mal perdu sur le net à chercher des infos assez contradictoires, j’attends avec impatience de pouvoir lire cet article, qui devrait nous permettre d’y voir plus clair.

                Encore un grand merci à l’équipe, pour votre travail, et votre aide précieuse.

                • Bonsoir SEF,

                  Alors ? As-tu aimé l’article ? T’a t’il aidé ?

                  A bientôt,

                  L’équipe de Comment Faire Un Film

  • maria

    ☼) Bonjour à tous,
    Permettez-moi de vous faire part de ma…vieille expérience. LOL! En fait, elle est assez récente !
    C’est le paragraphe « J’écris pour tout le monde » qui fait ricocher cette remarque qui peut être utile à quelques-uns d’entre nous, les scénaristes en herbe. On ne peut pas présenter seul son scénar à ARTE; Cette chaîne travaille exclusivement en collaboration avec des producteurs qui ont accepté le topo; même s’il entre dans leur ligne éditoriale, il est renvoyé au destinataire.
    Merci l’ Équipe et cordialement à tous de
    ☼) maria.

    • Bonjour Maria,

      Absolument. Mais savoir que ton scénario est fait pour ARTE te fait gagner du temps pour la sélection de producteurs potentiels…

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire un Film

      • maria

        ☼) Merci l’Équipe !
        Bon dimanche à vous et à tous.
        ☼) maria.

  • MAO TSE TUNG TSOYI AMBASSA

    Avoir au moins une passion dans la vie est un plus; en faire sa profession est une plus-.value. Apprendre à comment faire un film est un processus édifiant.

    • Bonjour Mao tse Tung Tsoyi Ambassa,

      Oui tu as raison

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • Ines Kachemar

    Bonjour !
    Je voulais vous remerciez de dédier autant de votre temps à lire nos projets, et à nous faire des retours, je trouve ça très sympathique de votre part. Je suis actuellement en train de réécrire pour la 3ème fois mon premier long-métrage donc j’aimerai savoir si vous avez prévu de renouveler cette offre dans quelques mois ou l’année prochaine (les inscriptions se terminent dans 6 jours et je ne serai absolument pas prête haha).
    Bonne journée à vous tous !

    • Bonjour Ines,

      La dernière lecture que le blog à proposé c’était il y a presque 1 an et demi…Il est possible que nous en proposions avant…ou pas.

      Ce qui nous questionne c’est que tu dis que tu es à la 3ème version de ton scénario…ok…mais pourquoi attendre 6 mois ou 1 an pour nous l’envoyer ??? Franchement est-ce que toute ton histoire change entre la V2 et la V3…nous ne pensons pas.

      Pourquoi perdre du temps pour avoir un avis et une analyse sur une version en cours d’écriture ?? Si tu te trompes depuis le début ou si tu peux améliorer ton histoire et gagner du temps pourquoi ne pas le faire maintenant ?

      À bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

      • Ines Kachemar

        Bonjour !
        Vous avez raison mais mon scénario n’est vraiment pas prêt à être lu, il n’est pas du tout ordonné et les 2 dernières versions se croisent étrangement. Bref, il me faudrait quelques semaines pour le rendre correct, d’où ma question. Mais ce n’est pas grave, je préfère travailler à mon rythme et attendre patiemment que vous proposiez des lectures, même si c’est dans plus d’un an
        Bonne journée à vous !

  • Oriane Enée

    Bonjour, je m’appelle Oriane et j’aimerai savoir à qui dois-je envoyer mon scénario pour un spot TV ou cinéma ? Il s’agit d’une prévention contre la violence conjugale faites aux hommes. Je ne sais pas vers qui me tourner pour qu’il y ait un vrai impact. Ce pourquoi j’aimerai qu’il passe dans les cinémas (avant un film par exemple) ou à la TV ne serait-ce qu’une fois.

    J’écris aussi des scénarios de films et de séries mais je n’ose pas les envoyer par peur de vole…

    • Bonjour Oriane,

      Pour ta première demande il faut que tu trouves une boite de production…mais franchement ce genre de film se fait sur commande…

      La violence conjugal est un sujet important. Beaucoup traité mais nous sommes d’avis pour dire que ce n’est jamais assez.

      Nous te poussons à en faire un court-métrage, il aura autant de poids qu’un spot tv crois nous !!!

      En ce qui concerne tes scénarios…ton problème n’en est pas un…En effet la peur de se faire voler un scénario est rare. Mais cela existe. C’est pour cela qu’il faut protéger ce que tu écris.

      Si tu as peur de nous envoyer un scénario par peur…comment feras-tu pour l’envoyer à un producteur ??? Il pourra aussi te voler….

      Le résultat c’est que tu restera avec tes histoires et tu n’avanceras jamais. À un moment il faut se lancer et prendre des « risques ». Nous serions heureux de pouvoir t’aider à améliorer ton histoire…

      La balle est dans ton camp.

      À bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • maria

    ☼) Bon dimanche à tous,

    Personnellement, j’ai eu la chance d’avoir au moins trois retours sur mon premier scénar de la part de Tom. Ça m’a permis d’avancer surtout le dernier, payant mais vraiment pas cher. (Merci TOM ! ☼).
    Je lui en suis reconnaissante. D’autant plus que son article sur l’exposition m’a fait me comprendre.

    Auparavant, les retours de producteurs – pas « bateau » mais personnalisés, m’ont éclairée mais pas autant que l’analyse de Tom.
    Ses équipiers ont montré leurs compétences. Alors, vous pouvez leur faire confiance.
    Du coup, perso, j’ai envie de m’inscrire pour la « note d’intention ». Faut-il joindre le synopsis ? Cela ferait environ 10 pages ?

    Bien cordialement de
    ☼) maria

    • Bonjour Maria,

      Merci pour ton commentaire et par les compliments.

      En ce qui concerne la note d’intention il faut effectivement joindre un synopsis et un traitement (maxi 20 pages) pour comprendre l’histoire. Ensuite le lecteur pourra aller et venir entre ton note d’intention et le traitement pour te guider dans sa rédaction.

      Mais attention il n’y aura pas d’analyse du traitement. Il est demandé pour qu le lecteur sache de quoi l’auteur parle.

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

      • maria

        ☼) merci beaucoup de votre réponse.
        Le synopsis est assez « fouillé », il rejoint presque le traitement. J’espère avoir assez d’humilité dans la note d’intention et surtout être clairvoyante. Ce long métrage futur (?) me tient tant à cœur…
        Alors, je m’inscris en cliquant sur le lien 3).
        À très bientôt.
        Et bonne soirée à tous de
        ☼) maria

        • maria

          ☼) PS. j’ai des problèmes pour le paiement. Je vais faire de nouveaux essais.☼)

          • maria

            ☼) PPS : Euréka ! Ma boîte mail avait été piratée. Tout va bien. ☼)