le voyage du héros, mise en pratique

Le voyage du héros

Méthode pour l’appliquer simplement : la Timeline

 

Si vous avez suivi depuis le début vous devez être impatient d’appliquer tout ce que vous avez appris sur le voyage du héros. Comme je l’ai spécifié dans un des articles précédents, il est très rare d’écrire son film d’une traite. Personnellement je ne commande pas les idées qui me viennent. Je suis sûr que vous êtes pareils. Alors comment ordonner tout ça ?

Et puis combien de séquences vais-je devoir écrire ? En sachant que chaque point du voyage du héros est une séquence, vous devez en avoir déjà 12 !! Pour qu’un scénario tienne la route en terme de temps et de lieux, il va vous falloir en écrire encore au moins 88 !!! Et oui. En effet votre scénario va devoir comporter pas moins de 100 séquences. Si vous ne savez pas ce qu’est une séquence ou comment doit être présenté un scénario lisez l’article : présentation d’un scénario.

ATTENTION : Le nombre de séquences peut varier. Vous pouvez en avoir un peu moins comme un peu plus. Je pars sur une durée d’un film de 90 à 120 minutes.

Il y a plusieurs méthodes. Je les ai plus ou moins toutes essayées.

– Ouvrir un document vierge type « word « et noter vos idées les unes à la suite des autres. Ajouter chacune de vos idées les une après les autres.

Créer un tableau Excel. Noter chaque idée dans une case numérotée de 1 à 100.

Noter toutes les idées ou tous vos flashs dans un cahier

Ces trois méthodes peuvent être bonnes…pour quelqu’un de structuré, d’ordonné. Moi ce n’était pas mon cas, et ce n’est peut être pas le votre non plus. Je trouve que fonctionner comme cela ne me permettait pas :

1 – d’avoir une vue d’ensemble de mon histoire

2 – il est très difficile de bouger une séquence en la remplaçant par une autre etc.

3 – le risque d’oublier certaines séquences

J’ai donc très vite abandonné. Il me fallait quelquechose de plus global, de plus simple. J’avais donc trouvé l’arme absolue :

– le post-it.

le voyage du héros

Rawpixel.com/ shutterstock

J’ai donc acheté un nombre incalculable de post-it, assez grand pour noter un maximum d’infos dessus. J’ai réquisitionné un mur dans le bureau/ chambre dans lequel j’écrivais, et le tour était joué. J’ai pu pendant un moment visualiser mon film, déplacer les post-it à volonté, les enlever, les échanger, en ajouter.

C’est une très bonne méthode. Le problème c’est que l’écriture prend des semaines, voir des mois. En général vous ne vivez pas seul ou vous avez une vie sociale, vous vivez chez vous parents : bref plein d’inconvénients ou de possibilités que quelqu’un vous enlève ces morceaux de papier coller savamment sur votre mur. Sans parler des courant d’air et ses petits désagréments… De plus niveau déco ça laisse un peu à désirer.

J’ai surtout appris qu’un film, qu’un scénario a une histoire principale ainsi que des histoires secondaires. Je me suis retrouvé donc avec des centaines de post-it de couleurs différentes et numérotés en fonction des personnages et des actions. Bref, mon bureau était le repère d’un psychopathe en devenir, tel un sérial killer collectionnant les articles de journaux. J’ai donc décidé de trouver une solution, prouvant par la même occasion à tout mon entourage que je n’étais pas devenu fou.

La solution était là devant moi depuis le début :

– le cercle qui compose le voyage du héros.

le voyage du héros / thé hero’s journey

Travailler sur un cercle n’est pas évident, mais si vous le transformez en ligne du temps alors là, oui. Et ça devient très vite intéressant.

Tracez une ligne partant du point A vers B sur une grande feuille A3 ou sur un document word en mode paysage. Comme ceci :

 

le voyage du héros timeline 1

Puis ajouter le nom de votre personnage principal à gauche du point A. Et ajoutez vos 12 séquences du voyage du héros. ATTENTION : la timeline doit être assez grande pour que vous puissiez y ajouter vos séquences.

le voyage du héros timeline 2

Vous y êtes ? Bien. Maintenant c’est très simple. Il vous suffit à chaque fois que vous avez une idée ou un flash avec une séquence, de l’ajouter à votre ligne de temps (timeline). En fonction de l’action et des intervenants que vous imaginez, votre séquence viendra s’imbriquer entre les 12 points du voyage du héros. Voilà un exemple avec une partie de votre timeline :

le voyage du héros mise en application

Encore plus fort ! A chaque fois, que vous inventer un personnage secondaire, ou si vous préférez « un personnage important », venez l’ajouter. Comme ceci :

le voyage du héros mise en application complète

ATTENTION : Seule l’histoire de votre héros clôturera votre scénario. Toutes les histoires secondaires doivent être réglées avant celle du héros.

De cette manière vous aurez en un seul coup d’œil tout votre film, avec vos personnages. Mais surtout, vous venez de commencer à écrire votre séquencier. Car votre ligne de temps (timeline) n’en est que le résumé.

Grâce à cet article sur comment appliquer le voyage du héros grâce à la timeline vous devriez avancer à pas de géants ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Dorian

    Bonjour Tom (encore),
    J’aimerais savoir : Que définis exactement  » Approche, accès à la caverne » ?
    Merci

    • Bonjour Dorian,

      Il suffit de lire les articles sur l’explication de chaque étape du voyage que tu trouveras dans l’onglet : Articles.

      A bientôt,

      Tom

  • Franck Bourges

    bonjour

    je vient de lire votre article, et je me permet de vous présenter ce qui peux ressembler a un timeline.
    par contre, il est aussi le récit complet de mon histoire . il me reste quelques points a éclaircir avec mon héro et j’attaque l’écriture (ok j’ai peut être abusé sur le timeline)

    cordialement

    Franck

    • Bonsoir Franck Bourges,

      Effectivement…tu as un peu abuser sur la Timeline ;o)

      Elle doit être linéaire et non comme tu l’as présenté. Mais bravo pour ton travail.

      A bientôt,

      Tom

  • Christophe

    Bonjour Tom,

    C’est plus fort que moi, mais chaque fois que je visionne un film, j’analyse l’histoire ;o) Je viens de regarder « Moi, moche et méchant 2 », le voyage du héros y figure en entier. Je craignais du réchauffé mais non, l’histoire accroche de nouveau. Cette fois le méchant devenu gentil, s’ennuie alors au lieu de faire du mal, il va découvrir qu’il peut sauver le monde. Simpliste sauf que ça marche ! Bon, les personnages sont aussi très réussis.

    Un autre film que j’ai vu il y’a peu, « En équilibre » de Denis Dercourt avec Dupontel et Cécile de France. Là encore, la trame de Vogler est présente. Mais je craignais surtout de ne pas ressentir d’empathie pour le héros paraplégique, juste de la compassion et au final ne pas accrocher. Ben, balaise, ça marche. Le scénariste a su créer un attachement pendant le monde ordinaire. Faut que je le revisionne pour comprendre…

    Voilà, c’est une technique qui fonctionne. On aime ou pas, mais nous pouvons créer de bonnes histoires sans se tromper ;o)

    A bientôt.
    Christophe

    • Bonjour Christophe,

      C’est une technique transformable à l’infini ;o) Après ceux qui disent qu’ils ne souhaitent employer cette technique le font au final ;o)

      Ils n’appliquent peut être pas toutes les étapes, mais le plus gros est là car au fond il n’y à pas 36 milles façon de raconter une histoire ;o)

      Bonne fêtes de fin d’années Christophe.

      Tom

  • Kevin Cotte

    Salutation Tom !
    Quand j’ai pris connaissance de l’existence de ce livre, acclamé à l’unanimité par la communauté de scénariste, mais aussi d’écrivain et auteur en tout genre, je me suis dit : bon sang le Graal sur papier existe bel et bien. J’ai vu et entendu beaucoup de reportage des séminaires de ce cher Christopher Vogler où les séminaristes scandaient « on se sent transformé », « c’est une leçon de vie » etc.
    Il me fallait ce livre dans ma quête insensé de devenir scénariste…
    Au risque de me faire huer par la présente communauté où même par Tom, quelle déception ce livre !
    Je m’attendais à une révélation, une illumination. Genre je tourne la dernière page et je me dis : « Mais c’est bien sûr ! »… Alors qu’en fait que dalle…
    Je veux dire, nous tous, on a tous des heures, que dis-je des heures, des mois et des mois de visionnages d’œuvres filmiques en tout genre. Le chemin du héro nous a déjà été présenté de long en large et en travers. Les archétypes également le Mentor Morpheus de Matrix, le sidekick rigolo de Han Solo, le Némésis façon Joker dans Dark Knight…
    Puis même, on voit ça dans le programme scolaire (en 6ème ce me semble) élément perturbateur, péripétie, etc…
    Après, peut être ai-je mal compris ce que proposais Mr. Vogler. En tout cas, moi j’en suis très déçu. Après, j’avoue que j’arrive pas à utiliser sa technique. J’abouti systématiquement à un bordel innommable. A mon actif, je suis sur l’écriture de mon deuxième court-métrage et je dois dire que pour un court, on peut s’en passer à mon sens. Là, où j’ai peur c’est quand j’attaquerais mon premier long-métrage.
    Enfin voilà ^^
    Bien à vous tous

    • Bonjour Kevin,

      Je comprends ce que tu as ressenti à la lecture de ce livre. Mais tu t’attendais à quoi ?! ;o)

      Il n’y a pas de recettes miracles. Le voyage du héros est une base de réflexion et une base, une structure de travail pour construire une histoire.

      Encore une fois c’est une base de travail…après…il faut du travail ;o)

      Après pour ce qui est du court-métrage il est impossible ou du oins difficile de mettre les étapes du voyage du héros c’est évident. Mais parfois connaitre la structure du voyage permet d’appréhender l’écriture d’un court sans pour autant appliquer à la lettre la structure.

      A bientôt,

      Tom

      • Kevin Cotte

        Je sais pas, je m’attendais à un genre de secret jalousement gardé depuis jadis par les odieux studios hollywoodiens… (Oui, j’avoue je me suis monté la tête avec ces interviews) Enfin, peut être qu’un jour cette méthode me sierra.

        • Bonjour Kevin,

          Ahahahah, oui je comprends ce que tu veux dire. Mais ils sont fort en marketing ;o)

          Après comme toutes les méthodes il faut un suivi et surtout réussir à se l’approprier.

          A bientôt,

          Tom

  • Jacyntha

    Bonjour Tom, je voulais avoir ton avis, j’ai proposé à une société de lire mon synopsis, et en fait elle me réclame directement le scénario. C’est encore possible qu’ ils lisent le scénario sans passer par le synopsis. ?

    • Bonjour Jacyntha,

      Si la prod te réclame le scénario t qu’il est écrit, oui, il faut leur envoyer ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Bonjour Thomas Agostinis,

        Tu trouveras la réponse dan l’article : comment présenter un scénario, dans l’onglet : Articles.

        A bientôt,

        Tom

      • Jacyntha

        Tom bonjour, merci. En fait tu vois, j’ai proposé mon synop de 6 pages à un prod de court à lire, et il a réclamé que je rédige sur 10 lignes. Il m’a fait comme réponse que c’est original. Justement, Tom , je t’ai envoyé ces 10 lignes (pour pas occuper trop ton temps, tu l’as pas vu ? Tom, hier j’ai eu un autre retour, plutôt plaisant et flattant, quelqu’un m’a dit que c’est pas  » original » pour une scénariste en herbe mais  » révolutionnaire » et il a ajouté que mon histoire, lui fait penser au film VOLTE FACE avec Cage / Travolta. Un film que jamais j’ai vu, je suis en train de le visionner à l’instant, et y a des similitudes vraiment. Et je commence un peu à flipper qu’on me traite de plagier ce film. Je crois que je dois étudier de près tout sur le plagiat. Ou est-ce que je peux envoyer mon scénar et faire remarquer à mon interlocuteur que ça ressemble au film Volte Face ? Cordialement, j’attends ta réponse, bonne journée.

        • Bonjour Jacyntha,

          Je ne me souviens pas de tes 10 lignes. Normalement pour un court-métrage il aurait fallu écrire la continuité dialoguée, mais si tes 10 lignes ont suffit tant mieux.

          Face OFF (volte face) et un long métrage..je ne vois pas comment tu peux traiter ce genre d’histoire sur un format court…

          Si ton film est trop proche du film de John Woo il va falloir trouver un autre axe ou d’autres personnages…

          Tu ne peux pas démarcher un producteur en leur disant que ton film ressemble à un autre film…sinon à quoi bon réaliser et dépenser de l’argent pour le tiens étant donné que le film de John Woo est un must en la matière ?!

          A bientôt,

          Tom

          • Jacyntha

            Bonjour Tom, merci de m’avoir lu. Tom, j’ai pas dit que j’ai fait du court. Mon Cd comporte 110 pages et 131 seq grosso modo. Ok je prends note de ne pas faire remarquer au producteur d’une certaine ressemblance. J’ai regardé volte face jusqu’à la fin, et je suis un peu scotchée, je comprends pas pourquoi y a tant de similitudes, et encore j’avais modifié ma fin, sinon, j’aurai terminé avec une adoption aussi, sauf que ça aurait été une ado, et la fille de l’ennemi. Tout comme le petit Adam. Incroyable!

          • Bonsoir Jacyntha,

            Je l’ai lu tout à l’heure. Effectivement c’est assez ressemblant.

            A bientôt,

            Tom

          • Jacyntha

            Bjr, et donc, je me dirige vers un plagiat, même si ça ne l’est pas ? Le pire, le titre est  » mon jumeau ….. » ça dit déjà long. Je suis tellement imbriquée dans mon histoire depuis février, maintenant, j’ai du mal à concevoir de la modifier. Et j’ai impression que si je bouge une pièce, tout va se perdre. Je suis dans le déni total.

          • Bonjour Jacyntha,

            Je t’ai répondu par mail.

            A bientôt,
            Tom

  • Jacyntha

    Bonjour Tom, enfin, j’ai fini par faire enregistrer mon scénario qui comporte grosso mo 109 pages et 131 séquences. J’en suis sûre qu’il doit avoir des rectifications à faire….comme j’ai perdu beaucoup de temps depuis fin mai avec mon chaton qui a brisé mon élan. J’ai préféré d’enregistrer quand même, vu que j’ai égaré une clef usb contenant mon scénario (est-ce mon chat qui l’a planquéje ne sais plus où je l’ai mise). Crois-tu que je risque un plagiat si je diffuse le synopsis sur ma page FB par exemple ? Merci d’avance

  • Jacyntha

    Bonjour Tom, comment va? J’ai pas touché à mon projet depuis un moment, depuis l’arrivée d’un bébé à 4 pattes venu s’installer chez moi. Il a provoqué ma procrastination. Depuis hier je tente de m’y remettre. Voilà je suis en mode correction, et jusqu’à ce jour j’ai pas trouvé le nom de mon piège, je trouve pas sur google non plus. Tu vois ce genre de truc qu’on met sur la route pour forcer l’arrêt d’une voiture (par les bandits)? merci d’avance

    • Bonjour Jacyntha,

      Le mot que tu cherches c’est : Herse.

      Pour la SACD, tu dois utiliser l’enveloppe que la SACD t’a envoyé ! Tu glisses tu scénario dedans.

      A bientôt,

      Tom

      • Jacyntha

        Bonjour Tom, je te remercie pour tes réponses. L’enveloppe que la SACD ne comporte aucune adresse du destinataire, c’est normal ?

        • Bonjour Jacyntha,

          Je vais demander une enveloppe SACD pour voir ce qui a changé. Il ne sert à rien de l’envoyer en recommandé.

          A bientôt,

          Tom

          • Jacyntha

            Bonjour Tom, la SACD m’a répondu réponse, je dois bien leur enveloppe dans une autre. Bonne journée

          • ;o)

          • Jacyntha

            Bonjour Tom. Concernant l’enveloppe que je dois acheter, j’oublie de le faire à chaque fois je sors. Je voulais te demander ce que tu penses de E-depot enregistrement en ligne auprès de la Sacd, est-ce fiable, y a t-il des inconvénients? merci et bon week-end

          • Bonjour Jacyntha,

            C’est très fiable et je ne vois pas ce qu’il peut y avoir comme inconvénients ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Jacyntha

            bonjour et merci beaucoup Tom, bon week-end.

          • Bonjour Jacyntha,

            De rien ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Hugo71

    bonjour, que signifie le passage approche/accès à la caverne ?
    Merci beaucoup !

    • Bonsoir Hugo71,

      C’est le moment ou le héros tente d’approcher l’endroit le plus dangereux mais surtout c’est là ou il va subir le plus grand changement de son arc transformationnel.

      A bientôt,

      Tom

      PS : Je crois que l’article est assez clair non , ! ;o) sinon il y a les autres qui peuvent t’éclairer un peu plus.

  • Flo31

    Bonjour,
    D’abord merci et bravo pour ce site! Chaque article est un régal ! J’ai d’ailleurs une petite question:
    Dans le cas d’un très court métrage, peut il y avoir plusieurs étapes dans une seule séquence ? Et sinon, il est possible d’avoir une histoire courte sans pour autant toutes ces étapes, non?
    Merci d’avance.

    • Bonsoir Flo31,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre à ce site de rester gratuit.

      Pour répondre à ta question, oui, il est possible dans le cas d’un très court-métrage que tout ou aucune séquences ne soit dans le film.

      A bientôt,

      Tom

  • Eurycide

    Bonjour,
    Je voudrais me lancer dans l’écriture de mon premier scénario, j’ai défini sujet, objectif, personnages et obstacles, et je souhaiterai avoir quelques information supplémentaires sur cet article : qu’entendez vous par « appel » et « refus de l’aventure » ? Il a déjà été question de sujet mais je ne vois pas comment ce type peut s’appliquer à un scénario dramatique, pourriez-vous me donner un exemple ? Et enfin, combien d’obstacles contient en moyenne un scénario ?
    Merci d’avance !

    • Eurycide

      Et est-il possible que l’allié soit le même que le mentor ?L’allié doit-il forcément partager la meme situation que le héro ou peut-il etre comme le mentor uniquement un soutient psychologique et un point de repère ?
      Excusez-moi pour touts ces questions >.<

      • Eurycide

        L’ennemi peut-il être le même personnage (ou du moins le même organisme) qui a été à l’origine du passage au seuil de l’aventure ?

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Eurycide,

          Oui

          A bientôt,

          Tom

          • Eurycide

            Merci beaucoup pour vos réponses, je viens de finir la timeline et j’ai fait la première sous-partie. Et si je comprend bien chacun des douze premières parties correspondent aux séquences et chaque sous-partie est une scène ? En tout cas votre site est une vraie mine, merci !

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Eurycide,

            De rien ;o) n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

            Le voyage du héros est formé de 12 étapes. Je te dis ça parce que tu me parles de sous parties ???? Ce sont 12 étapes pour l’intégralité du scénario. Ce sont des points de passages obligés pour le héros, mais elle doivent être reliés par d’autres séquences que tu dois écrire et intercalé.

            A bientôt,

            Tom

          • Eurycide

            Bonjour,
            Voilà c’est de ces autres séquences à intercaler dont je parlais, combien en faut-il par séquence. Dans votre exemple vous en avez intercalé deux entre le mode ordinaire et l’appel à l’aventure, mais pour arriver au nombre de 88, il faudrait en intercaler environ 7 c’est ça ?

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Eurycide,

            Comment ça combien en faut il par séquence ? tu veux dire par acte ? ou entre les séquences clés ? il n’y a pas de règle, un scénario peut comporter 90 ou 120 séquences. Je ne peux pas te dire combien il t’en faut entre l’appel de l’aventure et le refus de l’aventure. Parfois cela peut être 4 séquences..et dans certains cas le refus est immédiat et tout se passe dans la même séquence…

            Le voyage du héros est une base, un guide. Ce n’est en rien une recette ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Simon,

            C’est drôle j’ai pensé à faire le chemin inverse il y a quelques années lol. Il est évident que tu as des avantages. Mais gérer ou acheter des produits chimiques ou gérer de l’humain sur ces projets, ce n’est pas la même chose que de gérer de l’artistique et un budget…

            Je ne sais pas si l’assistanat mise en scène serait une bonne « opération » pour toi…Et puis c’est super long pour faire ses preuves…pourquoi pas te diriger plus vers l’exploitation (mais tu ne sera pas dans l’artistique ou sur un plateau) ou la production…Je crois que la prod pourrait te convenir.

            Mais franchement c’est le grand saut ! A moins que tu puisses te mettre en disponibilité pendant un an…quitter ton tag ce n’est pas simple.

            C’est un milieu qui fonctionne « presque » uniquement par réseau. Je te conseille dans un premier temps de te rapprocher d’une grosse boite, d’un producteur ou d’un directeur de production pour voir comment cela se passe. Je crois aussi qu’il te faudra en passer par un stage genre AFDAS, afin que tu puisses savoir de quoi il retourne. Je ne crois pas que tu pourras trouver un poste dans le milieu sans faire des stages..bref recommencer à zéro…tu iras peut être plus vite, mais je ne vois pas comment tu peux faire autrement.

            Il va falloir que tu fasses marcher le relationnel, tes réseaux…

            A bientôt,

            Tom

      • commentfaireunfilm

        Bonjour Eurycide,

        Réellement le mentor est un allié, il a juste la faculté de lancer ou de convaincre le héros de partir à l’aventure. Non le mentor ne doit pas partager la même situation que le héros bien au contraire. Tandis que l’allié peut ou pas (c’est toi qui choisit) partager les situations du héros.

        Mais franchement cela dépends de ton scénario pour savoir si il peut n’être qu’un soutien psychologique…mais dans l’absolu oui ;o)

        A bientôt,

        Tom

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Eurycide,

      L’appel peut être une nouvelle enquête policière, cela peut être le fait qu’un ado fasse une fugue et que le père soit obligé d’aller le chercher etc…le refus peut se traduire par le fait que l’inspecteur ne veut pas prendre l’affaire, ou que le père laisse faire la police au lieu d’aller le chercher. Au final, grâce à la rencontre avec le mentor l’inspecteur prendra l’affaire et dans le cas de l’exemple du père celui ci ira chercher son fils.

      A bientôt,

      Tom

      PS : peu importe le genre de ton scénario, le voyage du héros s’adapte à tout.

  • Eliane Dix

    Re bonjour Tom c’est encore moi.
    Je voulais te demander: lors du voyage du héros, est-il possible que le personnage principal, le héros, rencontre d’abord un allié qui le mène ensuite au « mentor » ou bien la rencontre du mentor doit-elle toujours précédé la rencontre des alliés?
    Bien à toi;
    Eliane;

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Eliane,

      Oui c’est out à fait possible. Si je me souviens bien, dan star Wars (a new hope) c’est R2D2 qui amène Luke à Obi Wan…

      Le voyage du héros est une base ou une check-list, il peut être modifier à condition de respecter les point de passages ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Merci Tom pour cette information et à bientôt!
        Eliane.

  • Flo

    Bonjour,
    Je trouve cet articles très intéressant.
    Cependant je me pose une question :
    Je suis en ce moment sur l’élaboration d’un scénario de « série », et j’aimerai savoir si cette timeline doit s’appliquer sur chaque épisode, ou sur toute une saison, si tant est que la timeline soit un outil adaptable pour ce format audiovisuel.

    Merci d’avance pour ta réponse.

    Flo.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Flo,

      C’est une bonne question, je te conseille de lire l’article : une bible pour une série tv. l’écriture d’une série est un peu particulière. Ce que je peux te dire c’est : pour avoir une cohérence et une progression tout au long de ta série, il faut que tu appliques la timeline et le voyage du héros sur l’intégralité de la saison. Puis au fil des épisodes tu placeras des éléments de l’histoire (les pivots et éléments du voyage) au sein de tes épisodes.
      Une série est construite de deux chose :
      – les histoires « unitaire » pour chaque épisode
      – le fil rouge, c’est à dire l’histoire de personnage principal.

      A bientôt,

      Tom

      • Flo

        Je te remercie de m’avoir éclairé à ce sujet.
        J’avais pris connaissance de l’article « une bible pour une série tv » il y a quelques jours déjà.
        Je trouve ce concept assez dur à assimiler, c’est pourquoi je travail sur ce scénario de série.
        Je commence à poser les bases de mon histoire, la prochaine étape que je me suis fixé est de mettre en œuvre cette bible.
        J’espère que je saurai tirer profit de tes explications, même si je ne me voile pas la face, et que les erreurs et les incohérences se profilent déjà.
        Mais pour progresser il faut faire des erreurs n’est-ce pas ?

        Merci encore.

        Flo.

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Flo,

          Le problème est que tu travailles à l’envers. Il faut commencer par l’écriture de cette bible puis ensuite écrire ton pilote.

          Oui on progresse en faisant des erreurs, sauf si c’est erreur ne sont jamais corrigé. C’est le problème lorsque tu écris un scénario, d’une fausse intention (d’un personnage par exemple) ou une arche narrative bancale, cela peut influencer une partie de ton récit (voir tout). ton scénario peut tomber à l’eau en un instant.

          Dans l’écriture d’un scénario, il faut être capable d’avoir du recule pour s’apercevoir de ses erreurs..c’est toute la difficulté du scénariste et surtout des amateurs ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Flo

            Bonsoir Tom,

            Autant pour moi, lorsque je disais que je posais les bases, je voulais dire que j’organisais mes idées pour justement pouvoir créer cette bible avec cohérence.
            J’ai une idée bien précise de ce que je veux écrire, je commence à poser mes idées sur le papier.
            Une fois cela fait, je commencerai la bible.

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Flo,

            ahhhhhh ça me rassure ;o) voila une sage décision.

            A bientôt,

            Tom

  • Aucun07

    Bonjour, J’ai beaucoup réfléchis à cette histoire de Timeline et j’ai beaucoup de mal avec ce concept du voyage du héros. En effet il est très utilisé (Matrix, Star Wars etc…) Mais il conviendrait plus à des histoires fantastiques, fantaisistes ou dans la science fiction (enfin c’est l’impression que j’ai). Donc, si nous n’utilisons pas ce procéder, faut il faire quelque chose de particulier ou dois je continuer un peu au « flair » ?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Aucun07,

      ;o) c’est la ou tu te trompes ! je parlais de Piège de cristal la fois dernière, et bien, ce film est construit sur le modèle du voyage du héros !

      Je peux aussi te citer les disney ou les pixars (toy story, monstre et cO, Nemo etc…)

      Idem pour les comédies ;o)

      Sortir de ce modèle est un peu risqué. Mais tu peux quoi qu’il en soit construire ton histoire en trois actes, le climax, les noeuds dramatiques etc…MAis tu verras qu’au final ton histoire colle au modèle du voyage du héros.

      A bientôt,

      Tom

  • guillaume dubois

    Bonjour,

    Je débute l’écriture d’un très court mètrage principalement composé de deux séquences qui s’entrecoupe l’une avec l’autre. L’idée est la suivante, je souhaite que ce que l’on apprend dans une séquence influe sur comment on perçoit l’action qui se déroule dans la seconde. Ces deux séquences mettent en scène les mêmes personnage. Il n’y a que lieu et le moment qui change.
    Je voulais appliquer votre technique de la ligne du temps pour m’aider a structurer mon travail mais je n’y parviens pas à cause de ces allers et retour dans le temps. Dois je d’abord structurer mes idées sans entrecroiser les séquences?
    Merci d’avance

    GuillaumeD

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir guillaume,

      J’aime beaucoup ton idée. Je crois effectivement que tu dois écrire tes deux histoires sur des timelines différentes dans un premier temps, puis de les jumeler ensuite. Tu devras faire des ajustements pour que tout fonctionne correctement.

      A bientôt,

      Tom

      • guillaume dubois

        Merci pour le coup de pouce,

        je reviendrai surement encore chercher de l’aide si je rencontre un problème 🙂

        A bientôt,

        Guillaume

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Guillaume,

          N’hésite pas ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • Vincent M.

    Pas mal l’idée des post-it ! J’ai commencer à écrire mon scénario, mais il ne tiendra pas la route, ça sera démodé quand je pourrais enfin faire le court métrage … Donc je vais changer d’idée de film en partant sur vos astuces !

    C’est vraiment pratique vu comme c’est expliqué !

    Merci encore une fois, a bientôt.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Vincent,

      Comment un scénario peut se démoder ? surtout s’il est en écriture…

      A bientôt,

      Tom W.

  • karim

    je ne suis pas habituer à cette méthode « timeline », je suis du genre à prendre l’idée générale du film , l’écrire sur un document « word » puise developper les idée au fur et a mesure, je ne trouve aucun souci avec cela, certe ça prend du temps mais c’est solide comme méthode.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Karim,

      Cela peut effectivement fonctionner. Mais appliquer une méthode d’écriture est toujours un plus que cela soit la Timeline ou une autre ;o)

      Avoir une vision compléte de son film en un coup d’oeil et ne se concentrer que sur l’essentiel est aussi un gain de temps. De plus la qualité de ton écriture s’en ressentira, c’est garantie ;o)

      A bientôt,

      Tom W.

  • nathan

    Bonjour Tom merci pour tes réponses, en effet hier je me suis arrêté à l’article juste avant celui-ci, je vois maintenant ce qu’est une timeline, mais au cas ou. C’est en fait une vue d’ensemble de tout -actions, rencontres …- ce qui constitue l’histoire du protagoniste, et de ces liens avec les autres personnages ranger par étapes de voyage ?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Nathan,

      Pour résumer oui c’est ça. Réellement c’est beaucoup plus, mais tu as compris le principe. ;o)

      A bientôt,

      Tom W.

  • bilou

    Bonjour et tout d’abord merci pour votre site.

    J’ai une question vous mettez une déclinaison des 12 séquences du voyage du héro en temps (plus ou moins longues). Cependant vous nous dîtes qu’il manque 88 séquences au scénario. Ces 88 manquantes sont elles des sous séquences des 12 premières et doivent être utilisées dans le temps impartie ou sont-elles des séquences équivalentes aux 12 autres et à ce moment la chaque séquence sera plus courte?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Bilou et bienvenue,

      Evidement les temps des 12 séquences est une moyenne, tout comme lorsque je dis qu’il manque 88 séquences…Il peut y en avoir donc un peu moins ou un peu plus. Pour le voyage du Héros, il est divisé en 12 étapes (parties) symbolisés par une séquence en particulier. Les autres séquences « manquantes » sont à ajouter dans le temps donné. Les séquences manquantes doivent amener à la séquence clé et la séquence clé à la partie suivante etc…

      N’hésite pas à revenir vers moi, si tu veux en savoir plus.

      Thomas J.

      • bilou

        Merci pour la réponse.
        Une autre petite question me taraude: Lorsqu’on prévoit une scène téléphonique où l’on voir les deux parties se répondre au téléphone. Est ce qu’à chaque fois qu’on change de plan (interlocuteur) cela fait une nouvelle séquence?

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Bilou,

          Oui si les personnages sont in. S’ils sont off non.

          Exemple :

          SEQUENCE 1 : INT – CHATEAU/ HALL – NUIT

          Pierre décroche le téléphone et compose nerveusement le numéro de Juliette.

          PIERRE

          C’est moi….Je sais il est tard, mais je dois te voir. Je peux passer ?

          JULIETTE OFF

          ça ne peut pas attendre demain…j’suis pas seule là

          PIERRE

          Tu n’a pas perdu de temps…

          SEQUENCE 2 : INT – APPARTEMENT JULIETTE/ SALON – NUIT

          Juliette se tourne vers le canapé. Un homme dort.

          JULIETTE

          Ne soit pas idiot. Mon frère à débarqué…saoul, donc là c’est pas le moment

          PIERRE OFF

          Je vois…

          ETC…….

          Bon courage,

          Thomas J.

  • Yohan Giubergia

    Grandiose ! Voila quelque chose qui me sera très utile ! Merci 🙂

    • commentfaireunfilm

      Merci à toi ;o)

      bon courage.

      Thomas J.

  • kilzemol

    Merci pour l’astuce de la timeline ! il faudrait ce genre de fonction sur Celtx.

    • commentfaireunfilm

      bienvenue kilzemol,

      Merci ;o)