Première approche du Storyboard

 

Le storyboard est une représentation de votre film sous forme de dessins accompagnés d’éléments techniques pour chaque plan storyboardé. Les éléments techniques sont la valeur du cadre, les mouvements etc…

Le storyboard est utilisé dans le cinéma surtout pour des séquences particulières comme : une scène d’action (combat), poursuite, effets spéciaux etc… Pourquoi ? Simplement parce que le storyboard prend du temps et a un coup non négligeable pour la production. De plus il ne sert à rien pour les scènes de dialogue par exemple ou des scènes « simples».

Il est aussi beaucoup utilisé dans la pub ou le clip.

Pour étayer mon propos je vais me servir du storyboard des « Phalanges de pierre ». Vous pouvez voir le film dans l’article: réaliser un film/ réaliser un court-métrage partie 2.

Ce story a été réalisé par un storyboarder professionnel Merry Viersac en collaboration avec votre serviteur :o)

Les phalanges de pierre

Storyboard film apprendre à faire un film

Dans ces deux premières planches, nous avons plusieurs informations importantes. Dans celle de gauche, nous connaissons la valeur de début et de fin de plan. Grace aux flèches un peu arrondies, nous savons que c’est un panoramique qui nous permet de passer de la vignette 1 à 3. En revanche, dans la deuxième planche, nous avons la même information en ce qui concerne  la valeur de début de plan mais pas la fin; tandis que les flèches droites, allant vers le bas, nous indiquent que c’est un traveling avec un pano du haut vers le bas.

storyboard film 3 comment faire un film

 

storyboard film faire un film

Nous avons la suite du traveling de la planche 3 ainsi que la fin du plan ( 2 ème vignette). Comment le sait-on ? Deux choses nous le disent. La 1ere c’est le cut en dessous du dessin 2. Si le cut n’avait pas était mentionné (par omission), le fait qu’il n’y ai plus les flèches droites et que la camera semble être plus sur le côté, nous fait dire que c’est un nouveau plan.

il y a deux nouveaux plans. On peut d’ailleurs voir le mot cut (couper) sous chacune des vignettes. Il ne doit donc pas y avoir qu’un plan par planche comme on peut le dire en général.

 

storyboard film faire un filmstoryboard film comment faire un film

Ici d’autres indications sont importantes.

Planche de gauche:

La flèche sous le personnage nous indique qu’il est en mouvement. Les flèches droites vers le haut nous disent que c’est un panoramique verticale Bas-Haut.

A gauche, le premier dessin est un traveling latéral. Vous pouvez voir qu’en plus des flèches, le storyborder a annoté à droite de chaque dessin. A vous de mettre les informations essentielles sans polluer de détails.

 

storyboard film apprendre le cinema

storyboard apprendre le cinema comment faire un film

storyboard faire un filmstoryboard faire un film

storyboard apprendre le cinemastoryboard comment faire un film

storyboard faire le cinemastoryboard apprendre le cinema

storyboard comment faire un film

storyboard faire un filmstoryboard apprendre le cinema

storyboard comment faire un filmstoryboard apprendre le cinema

storyboard comment faire un film storyboard faire un film

storyboard comment faire un film

storyboard apprendre le cinema

 

Comme vous le constatez, je ne commente pas toutes les planches. Je pense que vous avez compris le principe!!! Forcement, cet exemple ne donne pas tous les codes du storyboard, mais juste une première approche. Cet exercice ne se fait pas seul. Trouvez un storyboarder dans votre région, il sera vous guider et vous conseiller. Parfois vous pouvez avoir des plans en tête et le fait de se confronter à quelqu’un qui maîtrise les proportions et l’aspect technique du cinéma va vous faire évoluer ou vous faire changer d’idée. Sachez que si l’un d’entre eux vous propose un plan, ce n’est pas parce qu’il essaye de réaliser à votre place. Il essaye tout simplement de vous orienter le mieux qu’il peut pour le bien de votre film. Même si c’est votre film, travailler avec un storyboarder est un travail d’équipe à part entière.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Williams

    Bonjour ! J’ai une question vraiment idiote, mais est-ce qu’il se peut qu’on tourne un métrage sans Storyboard, sans découpage technique mais en improvisant les plans à faire directement pendant le tournage ? Et si oui comment s’organiser pour se retrouver pour le montage vu qu’aucun plan n’a été préparé à la base ? En tout cas cet article est excellent :D.

    PS : C’est la 2eme fois que je poste ce message, apparemment la 1ere fois en revenant sur le site je n’ai plus vu le message posté.

  • Christophe

    Bonjour Tom,

    Pas toujours facile de se connecter loin de chez soi…

    Quand j’écris une histoire, j’ai forcément des images ou des lieux en tête. On pourrait dans ce cas, les prendre en photos, avec le bon angle, et les utiliser, en « griffonnant » dessus si besoin, plutôt que de dessiner entièrement chaque plan ? Mais cela prend surement plus de temps que de dessiner sans sortir.

    D’ailleurs je les fais, les photos ;o), une façon supplémentaire de me documenter et puis cela m’aide à voir si ça colle bien quand j’écris.

    A très bientôt !
    Christophe

    • Bonjour Christophe,

      Le problème des photos c’est que tu n’as pas forcément les personnages dans la bonne valeur, voir pas les personnages du tout dans « l’action » ou le mouvement.

      Mais prendre des photos est une très bonne idée, non seulement pour matérialiser un univers, cela peut faciliter l’écriture mais surtout cela permet de monter un dossier avec des références et ça c’est énorme !

      A bientôt,

      Tom

      PS : passe de bonnes vacances ;o)

      • Christophe

        Re-Tom,

        C’est vrai que les photos ne montrent que le contexte, pas le mouvement mais en dessinant dessus… Non, ça fait du travail en double !

        Sinon j’ai tout bon pour UJC car j’ai réalisé un supplément imagé ;o)

        Oups pour les vacances car c’est plus fort que moi…j’écris !
        L’excuse, il fait très chaud alors je me mets à l’ombre… Lol

        Christophe.

        PS : je vois que tu as retrouvé de la dispo, enfin façon de parler ;o) J’espère que tu vas aussi souffler un peu…

        • Bonjour Christophe,

          Je vais souffler fin Aout ;o)

          A bientôt,

          Tom

          PS : Pas de news pour UJC. J’en aurai à mon avis qu’en septembre…

  • Mathilde Chop

    Est ce que même si nous sommes nul en dessin nous pouvons faire des storyboard en baton par exemple (je ne saisnpas si vous voyez ce que je veux dire)

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Mathilde,

      Oui, le principal c’est d’être compris.

      A bientôt,

      Tom

      • Mathilde Chop

        Okay merci !