Le séquencier, Ecrire un court-métrage Partie V

Le séquencier

 

Aujourd’hui nous allons aborder le séquencier. Bien ! Depuis maintenant quelques semaines, nous avons défini un certain nombre de choses en ce qui concerne votre personnage. Nous savons qui il est, nous connaissons son objectif, nous avons défini les obstacles, les alliés et ses ennemis. Nous connaissons aussi les 12 étapes du voyages du héros, c’est-à-dire les 12 moments clés de votre histoire

Nous allons donc passer au séquencier : Le séquencier Késaco ?

Si vous n’avez pas lu « Mise en pratique du voyage du héros » qui vous explique comment agencer les séquences clés de votre scénario, je vous conseille d’aller y jeter un oeil dès à présent ;o)

Une fois que vos 12 séquences sont définies, il vous faudra assurément en créer d’autres que vous intercalerez entre chaque point de passage, bien évidemment en fonction des besoins de votre scénario. Car si votre court-métrage fait 3 minutes, vous n’allez pas pouvoir intercaler 24 autres séquences….  Une fois que cela est fait, il ne vous « reste » plus qu’à développer chacun de ces points.

Exemple :

Séquence 1 : Int – Supermarché/ caisse n°12 – Jour

Une jeune femme dépose les articles de son panier sur le tapis roulant. Elle porte son bébé, accroché sur le ventre . L’homme devant elle, finit de payer. La caissière lui dit au revoir et se tourne vers la jeune maman avec un sourire et un grand bonjour.

Le sourire de la caissière s’estompe rapidement pour laisser place à l’effroi.

Séquence 2 : Int – Poste de sécurité – Jour

Arthur regarde les écrans de contrôle. Les clients du supermarché vont et viennent sans se douter qu’Arthur épie leurs faits et gestes. Quelque chose attire son œil. Il prend le joystick dans une de ses mains et zoom sur la caisse numéro 12 : celle où se trouve la jeune maman et son bébé. Arthur saisit son talkie walkie. Il appelle Louis, son collègue, qui se trouve en magasin. Arthur le cherche sur l’écran mais ne le trouve pas. Louis lui dit qu’il est au rayon surgelés. Arthur appuie sur les boutons de commande des caméras et affiche le rayon surgelés, Louis apparaît. Arthur envoie Louis voir ce qu’il se passe à la caisse n°12.

Séquence 3 : Int – Supermarché/ caisse n°12

Etc…

Comme vous pouvez le voir dans cet exemple, le séquencier est simplement le résumé de chaque séquence. On y décrit ce qui s’y passe et ce qui s’y dit. Et tout cela, toujours au présent et SURTOUT SANS RENTRER DANS LES DETAILS comme si chacune d’entre elles était un scénario. Il faut définir son héros (personnage), l’élément déclencheur, l’obstacle ou le conflit ainsi que sa résolution (c’est-à- dire, le lien qui va faire que nous passons logiquement d’une séquence à l’autre).

Le séquencier va vous permettre de voir très rapidement, sans vous encombrer de détails de dialogues ou de détails tout court, si vos séquences s’enchaînent normalement (logiquement). Mais surtout de bien définir l’action, chaque obstacle, du plus petit incident au plus grand, pour que votre histoire gagne en intensité.

Cela vous permettra aussi de vite vous apercevoir que parfois vous avez pensé à une séquence que vous trouviez « sympa », « jolie » etc…et qui au fond, n’apporte rien à l’histoire. Ne perdez jamais de vue que vous devez être efficace. Vous pouvez ajouter un moment de poésie, de comédie, de calme, mais ces moments doivent servir votre histoire et non pas à combler des trous.

le séquencier

diecidodici/ shutterstock

Je vous entends d’ici « qu’est-ce qu’il me raconte ? »

Je vais donc essayer d’être encore plus clair. Il est important d’avoir des moments comme ceux-là dans un film, qu’ils soient courts ou longs,  car ils nous permettent de reprendre  notre souffle ou de renforcer une scène. Prenez le dîner de cons par exemple :  lorsque Menaud dit à Pinion (Villeret) qu’il passe la nuit avec la femme de Cheval (Prévost) et non avec la femme de Brochant (Lhermite) et que Pinion raccroche. Juste après l’appel que Cheval passe à Menaud est une pause. Elle contraste le bonheur de Brochant qui n’est pas cocu grâce au désarroi de Cheval. Elle renforce aussi le côté « Boulet » de Pinion, car même s’il a réussi sa mission en rassurant Brochant (Lhermitte), il met son autre ami Cheval(Prévost) dans l’embarras. C’est une pause dans l’histoire car ni Pinion, ni Brochant, ni juste Leblanc ne sont impliqués. De plus, ce rebondissement permet à Brochant de se débarasser du contrôleur fiscal un peu trop fouineur.

N’oubliez pas de reporter sur la timeline toutes les séquences que vous ajoutez ou de les retirer de la timeline si vous en supprimez. De cette manière, la timeline restera toujours votre référence en un coup d’œil.

ATTENTION : Il est important de ne pas créer une sous-timeline pour chaque personnage si celle-ci n’a pas d’incidence sur l’histoire de votre héros.

Par exemple : L’homme qui paie juste avant la jeune maman et son bébé n’est pas un personnage, c’est un figurant ! donc il n’a pas besoin d’apparaître.

RAPPEL: chaque séquence doit avoir son personnage central, ses conflits, ses contraintes et ainsi servir et s’imbriquer dans l’histoire générale.

RAPPEL 2 : la présentation de chaque séquence est comme suit :

N° de la séquence : Intérieur ou extérieur – Le lieu – L’effet (jour/Nuit)

Exemple :

Séquence 1 : Int- Supermarché – Jour

Bon courage à tous, n’hésitez pas à laisser vos commentaires si vous avez des questions ou si vous n’avez pas compris quelque chose. Je suis là pour vous aider. ;o)

A Bientôt

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

148 comments… add one
  • erwanSEO dit :

    12 étapes du voyage du héro, ce n’est pas beaucoup ? Un 1 2 3 ne suffit pas ?

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonjour Erwan,

      Ta remarque n’est pas inintéressante. En effet 3 étapes constitue un scénario. e que l’on appelle les 3 actes. Mais beaucoup de scénaristes se sentent un peu perdu. Lorsque je donne des courts je prend souvent l’exemple du corps humain. Un homme avec un cerveau, des poumons et un coeur peut tout à fait vivre. Mais si on lui ajoute, des pieds, des mains, des yeux etc…nous obtenons un être entier et autonome.
      Les 12 étapes s’insert au sein des trois actes. Elles permettent d’articuler toutes les parties du scénario et de le rendre homogène. Cela permet aussi au scénariste d’organiser son récit.
      Je te conseil de lire les articles : le voyage du héros apprendre et comprendre les 12 étapes. Dans la section « écrire un film ».

      A bientôt,

      Thomas J.

  • Bonsoir. Je me nomme Seydou. Je viens de decouvrir votre site et pour tout vous dire ça ne me fait que du bien. Merci pour tous vos conseils. J’espère dans 3 ou 4 ans vous envoyer inviter à Ouagadougou pour voir mon film au FESPACO. Grand merci.

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonjour Seydou et bienvenue,

      C’est toujours un plaisir de voir que son travail sert aux autres. Bon courage pour le FESPACO. N’hésites pas à poser des questions si quelques choses n’est pas clair.

      A bientôt,

      Thomas J.

  • Amal dit :

    Votre site est une vrai mine d’or merci pour tous vous conseils!

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonjour Amal et bienvenue,

      Merci pour le compliment. Au delà d’être une mine d’informations sur Comment Faire Un Film, il faut aussi savoir qu’ici, tu trouveras une aide si tu es bloqué sur l’un de tes projets.

  • Eliane Dix dit :

    Bonjour Thomas
    Félicitations pour ton site qui est une mine d’or pour ceux qui cherche des infos, et qui sont totalement novice en la matière.
    Je suis en train d’écrire un scénar, c’est mon premier.Hormis une minuscule expérience d’acteurs dans un court d’étudiants, je n’y connais absolument rien.
    Je reviendrais vers toi dès que j’aurai fini mon séquencier.
    Bien à toi.

  • Eliane Dix dit :

    Bonsoir Thomas

    Juste une question s’il te plait concernant le séquencier: Imaginons la scène suivante: un homme marche dans la rue, arrive devant l’entrée d’une boutique et y entre, il est aussitôt accueilli par le commerçant.

    comment intituler le séquencier? puisque il y a une petite partie dans la rue et le reste dans la boutique, est-il possible d’écrire séquence2-rue/boutique-jour?
    Je te remercie d’avance.

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonjour Eliane,

      Je fais suite à ta phrase : Comment intituler le séquencier :
      Le séquencier est la somme de toutes les séquences. Mais c’est peut être une erreur de frappe.

      Pour répondre à ta question :

      Séquence 1 : Ext – Rue – Jour

      Luc se rend à la boutique de Claire. Une fois devant il entre sans hésitation.

      Séquence 2 : Int – Boutique/ Claire – Jour

      Claire est derrière son comptoir, le nez dans son cahier de commande.
      La sonnette de la porte tinte. E
      lle lève les yeux.
      Luc se tiens là sans bouger. Claire va à sa rencontre

      ETC……

      J’attire ton attention sur le fait que chacune des séquences que tu écris doit avoir une utilité. Si tu fais marcher ton personnage dans la rue c’est qu’il y a un sens. Sinon, tu utilises une ellipse. Par exemple, il passe de son appartement à la boutique, sans la séquence de la rue.

      Bon courage,

      Thomas J.

      • Eliane Dix dit :

        Salut Thomas et merci pour ta réponse rapide

        Oui, il s’agit d’une erreur d’écriture, j’ai le titre du séquencier.

        Dans la séquence précédente le personnage quitte son appart pour se rendre chez un commerçant, et je voulais qu’on le voit arriver à la boutique en marchant dans la rue juste avant d’entrer dans la boutique, mais peut-être, ces quelques secondes se rajoutent lors du tournage réel. Donc est-ce que je fais une séquence comme tu l’a énoncée? séquence 1: Ext-Rue-Jour

        Luc se rend à la boutique de Claire.Une fois devant il entre sans hésitation. Ou bien est-il préférable de faire une ellipse, les quelques pas dans la rue étant montrés seulement lors d’un hypothétique(lol) tournage?

        Bien à toi.

        Eliane.

        • commentfaireunfilm dit :

          Bonjour Eliane,

          Les deux sont possibles. Si tu veux juste amorcer son arrivée il te suffit après la séquence de l’appartement de l’écrire comme cela :

          Séquence XX : INT – Boutique/ Claire – Jour

          Luc passe devant la vitrine et entre.
          Claire est à son comptoir. La sonnette de la porte tinte.
          Claire lève les yeux….

          ETC…

          De cette manière tu indiques qu’au tournage tu auras besoin d’un plan de Luc qui arrive à la boutique et qui sera filmé de l’intérieur de la boutique vers l’extérieur. Si pour la narration tu as besoin d’une séquence dans la rue alors il faudra créer une séquence en plus.

          Réellement au tournage tu auras toujours la possibilité de tourner un plan dans la rue. Il suffira de le préciser lors de la préparation.

          Bon courage,

          Thomas J.

  • Eliane Dix dit :

    Bonsoir Thomas
    Décidément j’ai beaucoup de questions, en voici une : Le séquencier doit-il être signé par son auteur? et où placer la signature? à coté du titre? à la fin du séquencier? Merci d’avance.
    Bien à toi;
    Eliane.

  • Eliane Dix dit :

    Bonsoir Thomas
    Voilà, je fais les dernières retouches à mon séquencier, il comporte 22 séquences.
    J’ai bien entendu lu « Le voyage du héros », mais j’avoue que je n’ai pas pu transposer ce schéma à mon histoire qui est un peu « spéciale » Avec ta permission je compte quand même te l’envoyer dès qu’il sera prêt.
    D’avance merci.
    Eliane.

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonsoir Eliane,

      Il se peut que le schéma du voyage du héros ne s’applique pas à certaines narrations….C’est rare, mais possible.

      Evidement dès que tu as terminé, tu peux me l’envoyer sous format .doc ou pdf.

      A bientôt,

      Thomas J.

      • Eliane Dix dit :

        Merci Thomas pour ta réponse, OK tu me dis que le voyage du héros ne s’applique pas à certaines narrations, mais en même temps que c’est rare. Le terme « rare » m’inquiète maintenant par rapport à mon travail! Aïe,aïe, j’espère que tout ne sera pas de travers! enfin tu verras bien. Merci encore pour ce site, on ne peut plus instructif!
        A+
        Eliane.

  • Eliane Dix dit :

    Bonjour Thomas
    Mon séquencier est prêt, puis-je te l’envoyer et à quelle adresse?
    J’ai une deuxième question s’il te plait: lors de la rédaction de la continuité dialoguée, est-il possible de modifier un peu si nécessaire les phrases du séquencier qui introduisent les dialogues, par exemple en modifier une, en supprimer ou ajouter une autre, ou bien le séquencier « d’origine » doit-il être suivi dans les moindres détails?
    Bien à toi.
    Eliane.

  • Eliane Dix dit :

    Bonjour Thomas
    J’ai changé le format du séquencier en PDF hier soir, j’espère que tu l’as reçu.
    Passe un joyeux Noël! A+
    Eliane.

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonjour Eliane,

      Oui je l’ai reçu et lu ;o)
      Je reviens vers toi très vite…passes de bonnes fêtes de Noël.

      Thomas J.

      • Eliane Dix dit :

        Merci Thomas et joyeux Noël!
        Eliane.

      • Eliane Dix dit :

        Bonjour Thomas
        J’ai bien reçu ton « Scriptdoctoring »qui corrige mon travail, je l’ai étudié aujourd’hui avec le plus grand plaisir, j’avoue que c’est un formidable outil de travail! il met en lumière ce que je ne suis pas parvenu à faire « passer » dans mon séquencier. j’ai donc repris toutes les séquences qui ne vont pas en rédigeant le »pourquoi » de ce que j’avais écrit afin que nous puissions avoir une sorte de discussion sur l’histoire.
        Me permet-tu de te l’envoyer par mail afin que tu l’examines?
        J’ai une autre question qui me taraude: tu me dis souvent que tel ou tel personnage fait telle ou telle action, mais que tu n’en comprend pas les raisons. On comprend les raisons dans les dialogues,car si je dévoile tous les tenants et aboutissants dans le séquencier, il me semble que le suspense ou la fin du film seront dévoilés.
        A moins que le séquencier qui n’est pas visible pour d’éventuels spectateurs le permette? Autrement dit peut-on dans un séquencier dévoiler la nature exacte des personnages et leurs intentions même si cela dévoile les péripéties et la chute du film? Un éventuel réalisateur doit peut-être être mis au courant des détails de l’histoire avant même la rédaction de la continuité dialoguée… à toi de me le dire!
        J’attends ta réponse avec impatience et je te remercie au nom de tous les novices comme moi, pour la peine que tu te donnes afin d’examiner nos travaux!
        Bien à toi.
        Eliane.

        • commentfaireunfilm dit :

          Bonjour Eliane,

          Merci pour ce gentil mot. Alors il ne faut pas confondre synopsis (qui résume l’histoire et doit donner envie sans trop en dire) et le séquencier qui est le scénario complet (sans dialogue), ou toutes les actions, toutes les conversations doivent être connu. Nous devons tout savoir. Une fois que ton séquencier est terminé, il ne te restera plus qu’a écrire les dialogues qui devraient couler de source car tu connaitras ton histoire, tes personnages, leurs intentions, bref tout.
          Un réalisateur n’a rien à faire à cette étape du script.
          Oui, tu peux m’envoyer ton séquencier une fois terminer par mail.

          Bon courage,

          Thomas J.

          • Eliane Dix dit :

            Merci Thomas pour cette réponse rapide!Lorsque tu dis que dans le séquencier tout doit être connu, comment décrire les futurs dialogues et surtout les intentions et la véritable nature des personnages(parfois cachées) en utilisant que le présent?
            J’ai rédigé sur papier mes réponses aux remarques que tu m’a faites pour chaque séquence du séquencier que je t’ai envoyé, trouves-tu opportun que je te les envoient afin que tu saisisses mieux ce que je voulais dire? ou bien dois-je directement rédiger un nouveau séquencier? Je pense faire la version « longue » de mon histoire que j’ai presque fini d’écrire sur papier.
            Mais je pense quand même que t’envoyer mes commentaires sur ton « scriptdoctoring » me serait utile, car je crains de persister dans certaines de mes erreurs et je voudrais l’éviter.
            Qu’en penses -tu?
            Eliane.

            • commentfaireunfilm dit :

              Eliane,

              Dans le séquencier les dialogues doivent être comme cela : Laurent dit à jeanne que…..ou machin rétorque alors que Laurent doit aller de l’autre coté de la ville…etc….
              Je n’ai pas besoin d’avoir les réponses aux questions que je t’ai soumis. Il faut que tu écrives ton séquencier de A à Z, que tu le structures, peaufines puis une fois que cela est fait, tu peux me l’envoyer. J’ai besoin de garder un oeil neuf sur ton projet, il faut donc que je le lise le moins possible. ;o)
              Tu dis que tu as peur de persister dans tes erreurs….écrire c’est se remettre en question tout le temps alors….nous verrons ;o)

              Bon courage,

              Thomas J.

              • Eliane Dix dit :

                Merci Thomas, je vais essayer de suivre tes conseils ( sans me fourvoyer ;o) ) je vais peaufiner la version « longue » de mon histoire et je te la mail dès que possible.
                Merci pour tes réponses toujours aussi rapides!
                A+
                Eliane.

  • Eliane Dix dit :

    Bonsoir Thomas
    Pour y voir plus clair dans ma nouvelle version du séquencier que je t’ai envoyé, j’ai eu l’idée avant de réécrire le séquencier, de faire un résumé complet et détaillé de l’histoire par écrit du début à la fin. Je pense que cela peut me donner une meilleure vision de l’ensemble. Penses-tu que ce soit une technique valable?
    Merci pour ta réponse.
    Bien à toi;
    Eliane.

  • Eliane Dix dit :

    Bonjour Thomas
    J’ai une question concernant la nouvelle version du séquencier que je t’avais envoyé et que je suis en train d’écrire, cette question concerne un point important de l’histoire et des personnages, dois-je la poster directement ici, ou bien sur l’autre adresse e-mail?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse.
    Bien à toi.
    Eliane.

  • Eliane Dix dit :

    Merci pour ta réponse!

  • Eliane Dix dit :

    Salut Thomas

    J’ai une question concernant le séquencier s’il te plait.

    J’ai écrit la fin « principale » si je puis dire de mon récit, cependant l’histoire ne s’arrête pas tout à fait là, il y a une ou deux dernières scènes qui constituent une sorte d' »épilogue » et qui se situent quelques mois plus tard , comment les présenter dans le séquencier? dois-je écrire « quelques mois plus tard » ou « épilogue » ou autre chose? Merci d’avance pour ta réponse!

    Bien à toi.
    Eliane.

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonsoir Eliane,

      Les deux dernières séquences de ton film doivent être les deux dernières à apparaître dans le séquencier.
      Pour ce qui est du scénario tu peux effectivement inscrire : quelques mois plus tard.

      Mais tu peux aussi jouer l’ellipse. Donc tu ne mets rien de particulier. Lorsque l’on va lire que ton personnage n’est plus comme on l’a laissé deux séquences plus tôt, le spectateur (lecteur)comprendra que du temps a passé.

      Là c’est à toi de voir. Moi je préfère la deuxième solution.

      Bon Courage,

      Thomas J.

  • Eliane Dix dit :

    Bonsoir Thomas.
    Si tu le permet , je t’envoie la nouvelle version de mon séquencier que je viens juste de terminer. Cependant lors de la conversion du fichier au format PDF, je ne sais pour quelle raison, le titre du séquencier et les numéros des séquences sont « décentrés » sur la page, alors qu’ils sont parfaitement alignés sous Works.
    Je n’avais pas rencontré ce problème lors de l’envoi de la première version de mon séquencier. J’espère que cela ne t’embêtera pas.
    Bien à toi.
    Eliane.

  • Anaël dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour ce site complet et de qualité sur les différents aspects de la préparation d’un film. Cela est très intéressant et donne, par la passion que vous transmettez, la réelle envie de persévérer dans le monde du cinéma, et de concrétiser son propre projet.

    Il y a peu, je suis tombé par hasard sur un forum, également sur le séquencier, qui mentionnait une étape qui se nomme « l’événemencier ». Et suite à l’article pertinent sur le séquencier, que vous avez posté, je me demandais, d’abord si l’étape de « l’événemencier » avait une importance, si elle ajoute des éléments supplémentaires par rapport au séquencier, et si oui en quoi consiste t-elle ?

    Bien à vous.

  • Alem dit :

    Bonsoir Thomas,
    j’aimerais insérer deux flash back dans mon séquencier, dois-je écrire une « séquence » en plus pour chacun d’entre eux?
    Merci.

  • Ismaël dit :

    Bonjour Thomas,

    J’ai une petite question, le séquencier c’est comme le traitement ou je me trompe? J’ai encore une toute petite question un peu ridicule mais bon je la tente quand même. On dit des scénarios ou des scénarii? C’est bête mais dans certaine formation on dit scénarii.

    Merci pour tout ce que vous faites, de nous accordez du temps et de l’énergie pour ce site qui pour ma part est vitale.
    A bientôt,
    Ismaël

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonjour Ismaël,

      C’est scénarios ;o) mais tu pourras trouver sur le blog le terme scénarii (qui est une erreur ;o) mais qui est toléré…). Je vais changer les scénarii en scénarios dès que j’aurais un peu de temps ;o)

      Pour la question du traitement et du séquencier, oui c’est en gros la même chose ;o)

      Bon Courage,

      Thomas J.

  • Chloé dit :

    Le sequencier c’est un storyboard en fait ?

  • David dit :

    Bonjour Thomas, le séquencier n’est-il pas une copie du scénario sans dialogues ? Car je n’y vois que peu de différences, même nombre de séquences non ?
    Merci d’avance

  • Aucun07 dit :

    Bonsoir,
    J’ai une question dont je crois deviner la réponse mais je préfère être sûr. Si je décide de faire un court métrage en plan séquence, je suppose qu’il n’est pas nécessaire de faire un séquencier puisque qu’il n’y aura qu’une seule séquence et que le synopsis peut éclairer sur le lieux et la période de la journée non ?
    Je vous remercie pour votre travail qui est plus qu’utile, bonne continuation à vous deux.

  • Panthere47 dit :

    Bonjour Tom, comment juger un séquencier trop long ou trop court ? ici tu donne un exemple de 8 lignes, et justement sur mon scénario je doit avoir autant de lignes mais quelques part cela me dérange, comment trouver le bon équilibre pour ne pas en avoir trop et ne pas en manquer non plus ?

    • commentfaireunfilm dit :

      Bonsoir Panthere47,

      Je ne comprends pas ta question…

      Tu me parles de synopsis ou du traitement, mais pas du séquencier n’est ce pas ?! De plus tu veux dire 8 pages et pas 8 lignes, non ?!

      Je crois que tu te poses trop de questions. Dans un premier temps il faut que tu écrive ton histoire de A à Z, ne te fixe pas un nombre de pages. A la fin tu verras bien ou tu en es.

      A bientôt,

      Tom

      • Panthere47 dit :

        Bonjour Tom, je me suis mal exprimé, en faites je parle de l’action sur une scènes, je redonne ton exemple =>

        Séquence 2 : Int – Poste de sécurité – Jour

        Arthur regarde les écrans de contrôle. Les clients du supermarché vont et viennent sans se douter qu’Arthur épie leurs faits et gestes. Quelque chose attire son œil. Il prend le joystick dans une de ses mains et zoom sur la caisse numéro 12 : celle où se trouve la jeune maman et son bébé. Arthur saisit son talkie walkie. Il appelle Louis, son collègue, qui se trouve en magasin. Arthur le cherche sur l’écran mais ne le trouve pas. Louis lui dit qu’il est au rayon surgelés. Arthur appuie sur les boutons de commande des caméras et affiche le rayon surgelés, Louis apparaît. Arthur envoie Louis voir ce qu’il se passe à la caisse n°12.

        ce sont ces passage là que je trouve long, voilà ou cela m’inquiète, merci pour tes réponses

        • commentfaireunfilm dit :

          Bonjour Panthere47,

          Oui je comprends. L’exemple que j’ai donné est tiré d’une continuité dialoguée, les didascalies sont donc plus « détaillées ». Alors que dans un traitement ce passage serait plus court. par exemple :

          Derrière ses écrans Arthur zoom sur la caisse 12 ou se trouve la mère et l’enfant. Sur les autres moniteurs il retourne Louis au rayons surgelé, il décide de l’envoyer voir ce qu’il se passe.

          En fonction de la compréhension du texte, il est aussi possible de faire encore plus court :

          Derrière ses écrans de controls Arthur voit la scène et décide d’envoyer Louis, son collègue, voir ce qu’il se passe à la caisse 12.

          Voila ;o) J’espère que c’est plus limpide maintenant.

          A bientôt,

          Tom

  • Bilel dit :

    Salut Tom,
    Est ce qu’on peut intégrer le séquencier au scénario ?
    Ou faut-il absolument les dissocier ?
    Merci !!!!!!

  • Amarante dit :

    En fait, je ne comprends pas…
    Le séquencier est un « document » à part du scénario, ça veut donc dire qu’il faut faire un autre document pour le séquencier ou il doit être avant le scénario ?

    Merci d’avance.

  • Sarah dit :

    Bonjour Tom. Je suis nouvelle et j’aurais beaucoup besoin de votre aide pour atteindre mon objectif soit la perfection. Pourrais-je avoir une adresse email sur laquelle je pourrais vous envoyez mon scénario une fois terminé?

    • Bonjour Sarah,

      La perfection n’est malheureusement pas possible…

      Je n’analyse plus vos projets et scénarios car vous êtes trop nombreux et pas tous motivés de la même manière. De plus j’ai crée une plateforme d’aide et à l’accompagnement à l’écriture qui se nomme : scénario+ pour ceux qui décident de tenter l’aventure. Mais les inscriptions sont terminés.

      A bientôt,

      Tom

  • lili dit :

    on n’entre pas les dialogues en séquencier

  • Amarante dit :

    Bonsoir Tom,

    Avant, je pensais que j’arrivais enfin à gérer le truc, mais… Je n’arrive plus à comprendre ce que contient un scénario et les documents qu’on ne peut pas mettre dans un scénario. Si vous pouviez m’aider…

    Merci d’avance.

  • Clara3 dit :

    Boujour,
    j’ai 15 ans je suis une option audiovisuel dans mon lycée et nous faisons qqs travaux
    j’aimerais savoir si j’ai (un peu près) le droit de prendre une nouvelle pour l’adapter au cinéma et m’en inspirer, sans que cela sorte de mon cercle privé d’amis et de professeurs ?
    Merci d’avance

  • Thomas dit :

    Salutation Tom !

    Le monde du cinéma commence à m’intéresser, je suis encore au lycée et je me posais une question;
    Je pensais que pour réaliser un scénario il fallait faire un espèce de dialogue pour que les acteurs sachent ce qu’ils disent et non une histoire. Alors est-ce que je dis n’importe quoi ou peut être que c’est une autre profession ou quoi ? Merci de ta réponse ! 🙂

  • Thomas dit :

    Salut Tom, j’ai pas trop compris la, le scénariste crée l’histoire ou les textes que doivent apprendre les acteurs ( ou les 2 ) ?
    Je suis un peu perdu la, j’aimerai énormément travailler dans le cinéma, le métier d’acteur me fait rêver, mais je pense que c’est pratiquement impossible à le devenir (je me décourage vite), le métier du réalisateur et du scénariste m’intéresse aussi 🙂

  • Mathieu dit :

    Salut Tom, tu pourrais me laisser ton email pour que je puisse te poser quelques questions ? C’est pour des infos sur tout le monde du cinéma!
    Ce serait très sympa de ta part,
    merci, bonne journée/soirée.

  • Jacyntha dit :

    Bonjour Thomas, est-ce que le séquencier est à inclure dans le scénario; et ce avant les dialogues, comme j’ai pu voir un exemple quelque part sur ton site ? MErci

    • Jacyntha dit :

      Ou à moins que je suis en train de me fourvoyer avec tous ces termes. Dans mon sénario, je retrouve toujours: l’intitulé de scène ( INT-CHAMBRE-NUIT) , le corps de la description en dessous de l’intitulé de scène qui donne par ex: Gilles travaille sur sa maquette. C’est un jeune homme de type méditerraneen, grand, d’une vingtaine d’années, aux cheveux courts. Et sans oublier la didascalie en dessous du nom du personnage qui parle. Y a t-il Thomas un séquencier dans cette partie, entre l’intitulé de scène, le corps de la description et didascalie? Merci de m’éclairer. Bon week-end.

      • Bonjour Jacyntha,

        S’il y a un dialogue cela ne peut pas être un séquencier ! Car dans un séquencier il n’y a pas de dialogue.

        De plus tu te trompe entre didascalie, dialogue et description. Ce que tu nommes description c’est une didascalie. Ce que tu nommes didascalie c’est un dialogue.

        A bientôt,

        Tom

        PS : pour faire simple, le séquencier ce n’est que le résumé des scènes qui formeront, une fois dialogué et développé, la continuité dialoguée.

    • Bonjour Jacyntha,

      Non, le séquencier est un document à part de la continuité dialoguée cela n’a rien à voir.

      Ce qui est avant les dialogues sont les didascalies.

      A bientôt,

      Tom

      • Jacyntha dit :

        Bonsoir, je prends connaissance de vos réponses à l’instant, je t’en remercie beaucoup. Alors le séquencier ça relève du scénariste, on doit le présenter à un producteur par exemple? Et finalement, je me perds un peu le fil conducteur avec toutes ces informations à droite à gauche, il faut dire que mes 2 livres Perret et Vogler remontent y a dejà une bonne quinzaine d’années si c’est pas plus. Je dois me remettre à jour à chaque fois. Aussi peut-être qu’ils traitent pas tous les sujets à fond. Merci encore

        • Bonsoir Jacyntha,

          Vogler et d’actualité, pas besoin de mise à jour. Le séquencier comme les autres documents sont rédigés par le scénariste. Le séquencier est à donner au producteur lorsque celui-ci le demande et qu’il fait partie d’un accord d’écriture, sinon c’est le traitement ou la continuité dialoguée qu’il faut lui envoyer.

          A bientôt,

          Tom

  • Amandine dit :

    Bonsoir Tom, le monde du cinéma ma toujours intéressé, même si je fais des études qui n’ont rien à voir seulement je me posais quelques questions;Voilà en fait j’ai une idée de film que je pourrai créer et en ce moment et je ne sais pas pourquoi ça me travaille ! J’aimerai bien réaliser un scénario enfin je ne sais pas si ça se dit comme ça mais j’aimerai expliquer mon histoire. Seulement est ce qu’il faut être écrivaine et passer obligatoirement par un livre pour pouvoir faire des films ? Parce que je ne pense pas être du tout capable d’écrire un livre, c’est juste dans ma tête dans mon imagination et pour les mettre sur papier c’est complètement différent.. Alors quand on a une idée de film que doit-on faire ? à qui faut-il s’adresser ?

    • Bonjour Amandine,

      Ecrire un livre et un scénario ce n’est pas la même chose. Tu n’es pas obliger de savoir écrire un livre pour écrire un scénario.

      Lorsque tu as une idée, il faut la développer en pitch, synopsis etc…

      Personne n’écrira pour toi.

      Tu trouveras toute l’aide qu’il te faut pour écrire dan l’onglet : Articles.

      A bientôt, ;o)

      Tom

  • Jacyntha dit :

    Bonjour Tom. J’ai appris qu’on change de scène aussi qu’on change de décor. Mais je voudrai savoir comment tu écrirais les 2 séquences suivante.

    SEQ 50
    INT-COULOIR/CHAMBRE-JOUR

    -Claire dans le couloir avec du thé, ouvre la porte de la chambre, et entre.
    -Alice sa mère est assise près une petite table, en train de lire.
    -Claire avance vers sa mère et dépose le thé sur la table.
    elles se mettent à disputer ( dialogue)
    -Alice se lève, et se dirige vers la fenêtre ou vers le lit, tournant le dos à sa fille.
    -Claire pleure, sort de la chambre.

    Un Autre Exemple

    SEQ 70
    INT-SALLE DE BAIN/CHAMBRE D’ALICE-JOUR

    – Claire est dans la salle de bain, la porte est ouverte, cherche un medoc.
    Elle entend du bruit provenant de la chambre.
    – Claire cache le médoc dans sa poche.
    – Alice surprend Claire dans sa salle de bain.
    – Claire sort de la salle de bain suivie par sa mère.

    Je te remercie d’avance, et bonne semaine Tom, Maria au tournant.

    • Bonsoir Jacyntha,

      Les deux séquences peuvent être écrites comme tu l’a fait…Je ne comprends pas ce qui te gène…

      Tu lis les deux décors ça ne me choque pas.

      A bientôt,

      Tom

      • Jacyntha dit :

        Bonjour Tom, je t’en remercie, en fait sont les déplacements qui me gênent, je pensais à un truc que tu avais écris quelque part en faisant référence au film avec stallone la scène du hangar. Je retrouve plus comment tu avais exposé celà, en reponse à quelqu’un. Si c’est aussi simple, c’est super alors. UNE QUESTION que j’ai oubliée Tom: la séquence devra durer 2 pages ou plus ? (dans mon vague souvenir c’était 2 minutes au moins au maximum). Merci bonne journée.

  • Aquila dit :

    Bonjour Tom, j’aurais aimé savoir si une séquence pouvait durer plusieurs jours(dans le film 🙂 ) et être dans différents lieux ou alors chaque lieux fait parti d’une séquence différente ?
    Merci.

    • Bonjour Aquila,

      Une séquence peux effectivement durée toute une journée, cela dépend comment tu la présente dans ton scénario pour faciliter la lecture. Mais normalement il serait plus juste de couper en plusieurs séquence a chaque ellipse.

      un lieu = une séquence. Il y a bien évidemment des exceptions, je te conseil de lire les articles sur le changement de lieux et de séquence.

      A bientôt,

      Tom

  • Sanaâ dit :

    Salut Tom,
    Je ne te remercierai jamais assez pour ton blog super enrichissant et un moteur pour beaucoup d’entre nous.
    Je commence à écrire des courts métrages en suivant tes conseils, mais j’ai un peu de mal avec l’application des 12 étapes du voyage du héro dans un court métrage. est ce qu’il faut absolument mettre les 12 étapes même si on respecte le squelette avec tous les rebondissements qu’il faut, le travail sur les personnage…ect
    Merci par avance pour ta réponse

    Sanaâ

  • Charlène Sabatier dit :

    Re, bonjour

    J’ai déjà posé la question de savoir la différence entre un script et un scénario sur un autre article mais j’ai une nouvelle question. Comment fait on pour les flash-back, imaginons que la caissière à un flash-back, elle se souvient de son passé ? C’est un peu complexe à imaginer… Ahah mais un jour j’y arriverais ! J’ai trop d’idée et d’imagination pour que cela n’aboutisse à rien ! Merci à vous et votre blog ! Sa m’aide !!

  • Charl dit :

    Bonjour Tom,

    C’est peut être une question stupide… Mais j’aimerai savoir si une scène qui se passe tôt le matin (aux alentours de 6h) et où il fait encore nuit est considérée comme une scène de Jour ou une scène de Nuit?

    Merci !

  • BADR dit :

    je n’ai pas bien saisie le principe de « Séquence » …. est ce que dans chaque séquence on doit présenter une sorte de résumé des actions qui vont passer lors de cette séquence ensuite on passe à écrire les dialogue etc…

  • celal coban dit :

    Bjr, comment séquencer une histoire qui commence avec un narrateur.

  • Svetlana dit :

    Bonjour Tom et toute l’Equipe de Comment Faire Un Film,

    Grand merci de tout ce que vous faites. C’est intéressant, laconique et très précieux. Grâce à vos conseils je fais mes premiers pas pour arranger mes nombreuses idées et écrire un scénario de court métrage.
    En lisant votre site, j’ai remarqué que la mise en forme professionnelle du scénario (le séquencier) que vous décrivez diffère de celle qui est proposée en anglais en accès libre sur le net.
    En effet, y a-t-il un standard commun de la mise en forme professionnelle du scénario ou cela dépend du pays de la production?

    Cordialement,

    Svetlana

    • Bonjour Svetlana,

      Peux-tu nous envoyer (mettre) le lien avec l’exemple de présentation histoire que l’on parle de la même chose.

      Mais effectivement, il y a des changements en fonction de certains pays. Nous attendons ton lien pour jeter un oeil et te répondre plus précisément.

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

      • Svetlana dit :

        Bonjour,

        J’ai trouvé une réponse à ma question.
        Désolée de vous avoir dérangé.

        Cordialement,

        Svetlana

        • Bonjour Svetlana,

          Super, mais tu aurais pu nous donner le lien afin de te faire une réponse qui aurait été utile aux autres lecteurs du blog…

          A bientôt,

          L’équipe de Comment Faire un Film

          • Svetlana dit :

            Bonjour l’Equipe,

            Avec plaisir, vos informations me sont toujours précieuses. C’est ce que j’ai fait la semaine passée: j’ai envoyé le lien deux fois. Mes messages ont été effacés les deux fois. C’est étrange.

            A bientôt,

            Svetlana

            • Bonjour Svetlana,

              Tu peux l’envoyer ici stp : contact@commentfaireunfilm.com

              A bientôt,

              L’équipe de Comment Faire Un Film

            • Re bonjour Svetlana,

              Ok nous venons de voir tes liens, ils étaient dans les spams (dû au lien présent dans tonmessage, c’est le chien qui se mords la queue). Voila pourquoi nous voulions « voir » de quoi tu parlais, car tu nous parles de présentation de séquencier or le lien dont tu parles explique comment présenter une continuité dialoguée.

              Donc oui il y a une différence de présentation entre une continuité dialoguée Française et une continuité dialoguée Américaine.

              Le vocabulaire : More, cont’d, fade in, fade out etc…
              la police : courier
              la présentation des séquences et des sous séquences.

              La question que nous nous posons est la suivante : « Si tu veux la présentation américaine d’un scénario c’est que tu souhaites écrire pour ce marché, mais dans quelle langue tu écris ?  »

              A bientôt,

              L’équipe de Comment Faire Un Film

              • Svetlana dit :

                Re-bonjour l’Equipe,

                Contente que tout s’est éclairci.
                Merci de vos précisions. Je veux écrire en français et donc pour le marché francophone.

                Ce sont juste ces « distances » qui sont intéressantes, qui sont données en pouces.
                Sont-elles les mêmes pour les pays francophones (la France en particulier)?
                Serait-il un grand « crime » si je rédige le scénario pour une production Française et donc en Français mais dans le format Américain?
                Où serait-il possible de trouver ces « distances » Françaises et en cm?

                Merci de faire des réponses à votre possible, elles seraient utiles aux autres lecteurs du blog.

                Bon week-end,

                Svetlana

                • Bonjour Svetlana,

                  Nous allons te redire ce que Tom à dit des milliers de fois sur ce blog : « La mise en page est importante, mais si vous avez 2 cm ou une interligne en trop ce n’est pas ça qui va changer quelques choses au fait que votre scénario soit bien ou pas ».

                  Cela veut dire réellement que du moment que ton scénario est présenté correctement, que l’on voit que les grandes lignes sont respectées c’est le principal !

                  Dans un scénario Français il faudra juste éviter : more, cont’d, fade in, fade out etc…

                  Mais pour le reste il n’y à pas de pb,

                  A bientôt,

                  L’équipe de Comment Faire un Film

  • ROBERT Anne-Lyse dit :

    Bonsoir Tom et toute l’équipe de Comment Faire Un Film, excusez-moi du dérangement mais j’ai besoin d’être éclairé sur un point.
    Si je comprend bien il faut tout d’abord écrire l’histoire en différentes séquences comme on a pu le voir ici pour ensuite revenir sur chacune de ces séquences pour insérer des dialogues ? c’est bien sa ? (bien sur on n’efface rien de ces séquences)

    Merci de votre réponse. En passant je vous remercie sincèrement pour ce blog, franchement il m’est d’une grande aide, grâce à lui je peux reprendre mes idées écrites rapidement pour en faire quelque chose de plus lisible et construit.

    Anne-Lyse

  • amazigh berbere dit :

    je vous remercie pour toutes ces informations que vous nous apportez ou plûtot ces cours sur comment rédiger un scénario de court métrage car j’ai une grande envie d’en faire un , encore une fois merci .

  • Benjamin dit :

    Bonjour, je me demandais, les séquences importantes doivent-elles forcément suivre la règle du mini scénario ?
    Je m’explique, il y a plusieurs sortes de séquences, les séquences pas très importantes faites pour le spectateur souffle, et les séquences importantes qui font évoluer l’intrigue, dans ces dernières, est-ce préférable de faire, un héros un conflit et une résolution, ou on peut faire exceptionnellement, plusieurs personnages principaux un conflit mais pas de résolution pour cette séquence ?
    Merci de votre réponse 🙂

  • Flavian dit :

    Bonjour Tom,
    J’écris un scénario pour un court métrage,
    J’ai mis par exemple « scène 1 chapitre » est ce que il faut que je garde cela ou que je mette Séquence 1 etc si cela est le cas je ne comprend toujours pas ce qu’est une séquence?
    Merci de votre réponse.

  • Alexandre Martel dit :

    Bonsoir, je voudrais vous demander quelque chose !
    Comment devons nous faire lorsqu’il y’a un mois d’écart entre deux séquences par exemple ?
    Devons nous préciser  » 1 mois plus tard  » dans le script ?

  • Flavian Morel dit :

    Bonjour (c’est encore moi Morel) Mais du coup le 1, 2, 3 etc servent à expliquer quelles scènes c’est? Ou c’est autre chose? Merci de vôtre réponse.

  • Morel dit :

    Bonjour j’écrie un scénario et j’ai mis « Scène 1 chapitre 1 » et ainsi de suite.
    Est ce que il faut que je mette Séquence et si c’est le cas je ne comprend pas ce qu’est un séquence.
    Merci de votre répose

  • Moustapha dit :

    Bonjour tom
    Je vous félicite de ce site « comment faire un film « qui facilite à beaucoup d’apprentis cineastes La comprehension sur l’industrie cinematographique en général.
    Cependant ma question est:
    Lorsque dans une séquence « nuit »on raconte des évenements qui doivent être dérouler « jour »
    Doit- on avoir une seule séquence c’est à dire « nuit » ou le récit doit faire l’objet d’un autre ou des autres séquences que l’on va avoir « jour »
    Merci

    • Tom Weil dit :

      Bonjour Moustapha,

      Si ta séquence se passe de jour alors il faut mettre : « Jour » si l’action se passe la nuit il faut mettre » nuit ». Si dans une séquence qui se déroule la nuit et qu’un de tes personnage parle d’une scène qui se passe le jour et que l’e spectateur voit cette scène, alors c’est un flashback, il faudra créer une autre séquence que la première (qui se passe de nuit) et mettre à la fin de l’intitulé : Flashback.

      Tom

  • >
    neque. venenatis, ut libero sem, efficitur. amet, Sed ut vulputate, vel, eget