Le rôle du réalisateur (partie 2)

Dans mon dernier article, je te parlais des missions principales du réalisateur. Aujourd’hui, je vais te donner plus d’informations sur le rôle du réalisateur, les choix que peut faire le réalisateur, et ce qu’il fait (ou pas) sur le tournage.

Pourquoi ne parle-t-il pas pendant qu’on tourne la séquence / la scène, pour diriger ses comédiens ?

 

Alors certains le font, mais c’est rare. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui il y a du son dans les films lol. Plus sérieusement, il serait contre-productif et très compliqué pour un réalisateur de parler pendant une scène. Simplement parce que la voix du réalisateur pourrait tomber sur le texte d’une comédienne, elle masquerait les bruits, l’ambiance de la scène et il faudrait refaire des sons en post-prod ou faire de la post synchro pour refaire certains dialogues…De plus c’est assez perturbant pour une comédienne ou un comédien de jouer son personnage tout en devant écouter les directions données par le réalisateur.

Il se peut parfois que l’ingénieur du son se relâche un peu et accepte (souvent contraint lol) que le réalisateur parle pendant un plan. Souvent, c’est parce qu’il n’y a pas de dialogue, que le plan est muet ou trop bruyant lol.

 

C’est le rôle du réalisateur de lancer l’action et demande à tout le monde de se mettre en place.

 

Non. C’est le 1er assistant qui lance le moteur : en disant « moteur » mais avant cela il y a plein d’étapes avant que le réalisateur puisse enfin pousser le fameux « Action ! » parce que oui c’est bien le réalisateur qui dit « Action ! » et « Couper ! ».

 

C’est le rôle du réalisateur de décider de ce que l’on tourne ?

 

Non plus. C’est le 1er assistant qui en fonction de plein de paramètres différents ce que l’on tourne et dans quel ordre. Le réalisateur peut avoir des exigences quant à ce qu’il souhaite tourner et dans quel ordre mais il sera obligé de se plier au plan de travail du 1er si celui-ci n’a pas pu faire autrement.

 

C’est lui qui choisit la caméra et l’équipe technique ?!

 

 

Alors, il peut avoir des envies de tourner avec une caméra en particulier ça c’est vrai. Mais ce n’est pas une nécessité de connaitre les caméras. Il est tout à fait possible de s’appuyer sur son chef op. Idem, le réalisateur ne choisit pas toute l’équipe. Il choisit surtout son chef op, son premier assistant et sa scripte. Sachant que ça c’est uniquement quand c’est un téléfilm ou un long-métrage. Il arrive souvent sur les séries ou les mini-séries que le réalisateur ne puisse choisir que son 1er assistant car le chef opérateur et la scripte sont sur la série depuis le début. Je vais vous donner un exemple simple, sur les petits meurtres d’Agatha Christie. C’est toujours (très souvent) le même chef op, le même cadreur etc. Et c’est le réalisateur qui change. 

De plus, le réalisateur a tellement de choses à faire qu’il ne peut pas décider pour chaque poste qui il souhaite. Sans compter qu’en fonction des financements par les régions par exemple, que l’équipe technique soit prise en région alors que le réalisateur vient de Paris. N’ayant pas connaissance des techniciens dans ces régions, c’est le directeur de production qui se charge des recrutements.

 

Est-ce que c’est le réalisateur qui choisit les comédiens, les seconds rôles et la figuration ?

 

Oui ! Un million de fois oui. Sauf encore une fois si c’est une série, les comédiens récurrents sont là et resteront là. Le réalisateur n’a pas son mot à dire. En revanche pour un long-métrage ou un téléfilm, c’est lui qui décide qui il veut (enfin normalement), si tu suis Comment faire un film, tu sais qu’un film (tv ou ciné) c’est beaucoup d’argent et que le diffuseur, le distributeur ont leur mot à dire. Pour cela, il est assisté d’un directeur de casting pour les premiers rôles, les seconds rôles et d’un chef de file pour les figurants. Mais c’est le réalisateur qui assiste (ou pas) au casting, ou s’il ne peut pas il visionne les essais (souvent pour les petits rôles) et rend son avis.

 

C’est le réalisateur qui fait les repérages ?

 

Souvent non. Mais encore une fois il y a toujours des exceptions. Il se peut que bien en amont le réalisateur et son premier assistant partent ensemble faire des repérages. Mais généralement, il n’a pas le temps ou connaissant mal l’endroit où il va tourner, il est préférable de faire appel à une tierce personne qui elle a une connaissance plus grande du pays ou de la région. Ce sont le repéreur, le régisseur adjoint ou le second assistant réalisateur qui font les repérages. Ils lisent le scénario, parlent avec le réalisateur et envoient ce qu’ils trouvent. Le réalisateur (et la prod) choisissent. Une fois que le décor principal et d’autres sous décors sont choisis, la production organise des repérages avec le réalisateur pour qu’il aille sur les lieux qu’il a choisis. En fonction de ce qu’il voit il valide ou renvoie le repéreur chercher le bon décor.

 

Le réalisateur n’ a pas son mot à dire sur les décors et les accessoires ?

 

 

Faux ! Il choisit tous les accessoires avec l’accessoiriste qui lui propose plusieurs options pour un objet. Il est en contact constant avec les décorateurs pour que soit construit ou décoré, ce qui va correspondre à la vision/ l’univers qu’il a en tête. Des réunions déco sont organisées pour que l’ensemblier, le chef déco lui fassent des propositions.

 

C’est le réalisateur qui monte le film ?

 

Non. Alors il y a toujours des exceptions comme Alexandre Astier…Mais c’est un monteur qui monte le film. Le réalisateur est présent et assiste au montage. Il a le choix de faire couper, d’ajouter des images, des plans etc.

Tout ce travail, toutes ces étapes seraient impossibles à gérer si le réalisateur devait tout faire seul. Toutes ces étapes sont données à un membre de l’équipe, puis en relation avec l’assistant réalisateur, ils font des propositions au réalisateur qui prend les décisions. Tout comme sur le tournage, le réalisateur ne dirige pas l’équipe, il donne ses indications à son assistant réalisateur, à son chef op, qui font circuler l’information, puis il dirige seul ses comédiens.

Un tournage c’est de l’organisation et une organisation presque militaire. Malgré le fait que le réalisateur soit entouré par une multitude de techniciens pour l’épauler, le réalisateur est seul, seul face à sa réalisation, seul face à ses décisions, ses doutes et ses peurs.

 

Les différentes étapes et rôle du réalisateur

 

  • Écriture, si celui-ci est scénariste aussi.
  • Pré-production : découpage technique, repérage, réunion d’équipe en tout genre, casting etc.
  • Tournage
  • Post-production : Montage
  • Diffusion : fait le tour des cinémas, des plateaux télés, rencontre le public lors de projection (pour un long-métrage ou court-métrage)

 

Voici pour cette deuxième est dernière partie de l’article sur le rôle du réalisateur.

Je te laisse me poser toutes tes questions directement en dessous de l’article, en commentaire !

Si tu as aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Partager » en bas de la page. Tu peux retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Tu aimeras aussi les articles :

Tom.

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

1 comment… add one
dolor. in leo. elit. at diam id ultricies Aenean tempus

 

Je débute maintenant