Tableau de tendance, Moodboard, nuancier

 

Alors, je sais qu’un des lecteurs du blog va se sentir directement visé par cet article mais qu’il se rassure c’est pour le bien de tous ;o) Je le remercie, d’ailleurs, de m’avoir donné l’idée de parler de ce sujet. Avec le titre, vous l’aurez deviné, il s’agit du Moodboard…Pour ceux qui ne savent pas de quoi il retourne, ne vous inquiétez pas, je vais tout vous expliquer dans quelques instants.

Vous allez voir, comprendre ce qu’est un moodboard et comment le faire. Ce n’est pas très compliqué. Je dirais que c’est comme comprendre comment écrire un scénario ou faire un film…C’est la mise en pratique, la manière de présenter et de structurer qui cause le plus de tracas…et rend l’exercice compliqué…difficile. Et bien pour le moodboard c’est la même chose.

Souvent vous me demandez si vous pouvez mettre des descriptions de costumes, d’atmosphères, de couleurs etc…dans votre scénario pour que le lecteur puisse comprendre exactement ce que vous tentez de mettre en scène…et bien le moodboard va vous permettre de faire tout cela…mais attention pas n’importe comment et pas n’importe quand !

Le moodboard c’est quoi ?

Mood en Anglais signifie : Humeur et board : Tableau. C’est donc un tableau d’humeurs mais on peut plutôt le traduire comme un tableau de tendances. C’est à dire une planche, un tableau qui va retranscrire l’ambiance, l’univers, les tendances de votre scénario. Bref le moodboard va donner une vision globale et juste de ce que vous avez en tête.

Le moodboard va permettre de donner des références très précises de votre projet, de la vision de votre projet. Il va permettre à votre équipe de percuter tout de suite sur ce que vous souhaitez : décorateur, chef opérateur, accessoiriste, etc…

 

Le moodboard quand ? Comment ? Pour qui ?

Quand ?

Vous pouvez commencer à utiliser le moodboard dès que vous couchez les premières lignes de votre scénario sur le papier. Il est même possible, voire souhaitable de commencer avant même de commencer à écrire. Souvent on connaît déjà l’histoire, on l’a dans la tête, le plus dur c’est de l’écrire. Mais vous savez déjà ce que vous voulez raconter et forcément l’univers, les tendances sont aussi des choses que vous connaissez. N’hésitez pas à les mettre sur votre moodboard pour vous en inspirer et garder, d’une certaine manière, le cap.

Mais souvent tout se crée ou s’affine à la fin, une fois que votre scénario est terminé. Non pas que vous y pensez au dernier moment mais plutôt parce que votre scénario étant terminé vous pouvez mieux vous concentrer sur les détails et rechercher exactement ce qui va vous permettre de matérialiser votre pensée.

moodboard

Pour qui ?

Si vous êtes scénariste/ auteur

Vous écrivez pendant des semaines, des mois, voire des années mais une fois que vous avez terminé vous avez souvent peur de ne pas être compris ou vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour être lu et signer un contrat d’option. De ce fait vous voulez mettre le plus d’informations possible dans votre dossier. Le moodboard pourrait donc être le bon moyen d’arriver à vos fins. Et puis pourquoi pas rajouter des photos de costumes, d’ambiances, de véhicules, de bâtiments etc…

Mais attention, n’oubliez pas que vous êtes scénariste et que tout doit passer dans votre scénario. N’oubliez pas non plus que le but c’est que le producteur puisse se projeter et s’approprier l’univers que vous lui proposez avec votre scénario. Donner un moodboard pourrait l’empêcher de s’approprier votre univers. Le producteur est un partenaire, il est là pour réfléchir avec vous ou vous aiguiller sur ce que lui aimerait voir à l’écran. Employer un moodboard peut être une mauvaise idée ou plutôt une idée à double tranchant.

La situation ultime pour un scénariste ou un auteur de faire un moodboard c’est lorsque vous cherchez un réalisateur. Car c’est son job de mettre en image, de créer ou du moins rendre réel l’univers que vous avez créé avec des mots. Si vous avez bien écrit votre scénario sa vision devrait être proche de la vôtre. Mais souvent, tout le temps en fait, et c’est bien normal, le réalisateur s’approprie votre histoire, votre univers et le met à sa sauce. Si vous faites un moodboard, vous allez empiéter sur son travail et ça…ce n’est pas bon ou alors ne soyez pas que scénariste !

 

Un moodboard ne doit pas :

Il ne doit pas se substituer à votre scénario. C’est à dire que vous ne devez pas compter sur un moodboard pour que votre lecteur/ producteur comprenne l’univers que vous tentez de mettre sur pied avec des mots. Comme je vous le disais plus haut, si vous êtes scénariste et juste scénariste je ne vous conseille pas de le faire.

 

Vous êtes auteur/ réalisateur

Vous avez toutes les raisons pour faire un moodboard, non seulement parce que cela va vous permettre de matérialiser votre pensée et cela va aussi permettre aux autres « partenaires » d’entrer dans votre univers en un clin d’œil. Je vous ai parlé du film « Juliet » de Marc-Henri Boulier qui remporte une somme de prix incroyables dans tous les festivals du monde où il est projeté. Marc-Henri a fait une sorte de moodboard en utilisant des nuanciers de couleurs, des photos de films références, des accessoires spécifiques. Il a su orienter le design des photos pour construire sa propre cohérence et son propre univers en les assemblant judicieusement. J’aimerais pouvoir vous montrer un jour tout le travail qu’il a effectué.

 

Vous devez bien faire attention aux choix des photos, des couleurs, bref être précis et respecter le climat, le temps, l’époque, la saison.

Par exemple, si votre film se passe dans la forêt il ne vous suffit pas de sortir la première photo de forêt que vous trouvez ! Cette photo doit correspondre à l’ambiance que vous souhaitez faire ressentir à votre lecteur/ producteur. Les photos que vous mettez doivent aller au delà de ce qu’elles représentent.

 

Comme vous pouvez le voir , les deux photos ci-dessus représente une fêter en hiver, mais sont sensiblement différentes. Les arbres ne sont pas les mêmes et les sensations sont différentes.

le moodboard

le moodboard

 

La photo ci dessus ne match absolument pas avec les deux premières, elles ne peuvent pas être associées.

Le moodboard peut se faire soit sur papier cartonné, soit par format numérique comme un pdf.

Je vous conseille d’ailleurs cette dernière solution ;o)

 

Voici des moodboards que j’ai pu trouver sur le web :

http://media.wix.com/ugd/131cc5_266bd24d62d54d5695192304b87ca7f2.pdf

http://media.wix.com/ugd/131cc5_85cb56e4cd6e41d5b0546f36cf6a5a96.pdf

 

Je ne dis pas qu’ils sont parfaits…loin de là même. Mais cela peut vous donner une idée de ce que peut être un moodboard en fonction du genre, du style et de l’histoire que l’auteur/ réalisateur souhaite raconter ;o)

Il faut que vous puissiez vous amuser à le créer. Ce sont les premières pierres « réelles » de votre édifice. Quand je dis « réelles » c’est que vous pouvez voir « en gros » à quoi va ressembler tel ou tel univers.

Encore une fois, si vous êtes auteur, que vous cherchez un réalisateur ou un producteur, ne mettez pas de moodboard, tout doit passer par votre script.

 

 

Voilà pour cet article sur le moodboard. Merci à Christophe pour m’avoir donné l’idée de faire cet article ;o)

 

Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article, d’envoyer le lien de cette page par mail, sur Facebook ;o) Ou de cliquer sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A dimanche prochain. En attendant, vivez votre passion à fond et ne soyez pas trop parano ;o)

Tom Weil

Voici d’autres articles pour vous aider à créer vos personnages et écrire vos scénarios

 (Cliquez juste sur le lien ci-dessous pour accéder directement aux pages)

Producteur délégué c’est quoi ?

Comment apprendre le cinéma et y travailler ?!

Comment se débarrasser de la procrastination

Comment devenir réalisateur ?

Le 1er jour de tournage d’un assistant réalisateur c’est quoi ?

Être réalisateur (trice) c’est aussi devoir faire des concessions !

Les écoles de cinéma

Les BTS de cinéma

Utilisez le viseur de champs Panascout pour vos films

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…