Le jour à jour le document à avoir sur vos tournages

Le jour à jour

 

Cette semaine je vais vous parler d’un document dont, je suis sûr, pour la plupart, vous n’avez jamais entendu parler : Le jour à jour /ou sides en Anglais.

Que vous fassiez du court en associatif avec une production ou que vous souhaitiez faire carrière (vous professionnaliser) et forcément si vous tournez un long, il faut adopter les bons gestes et avoir les bonnes connaissances. Connaître ce qu’est un jour à jour, savoir comment l’utiliser et pourquoi l’utiliser vous apportera un plus indéniable dans la qualité de votre travail.

Lorsque j’ai commencé, je vous rappelle que je suis autodidacte, j’ai parcouru tous les plateaux de tournage qui voulaient bien de moi…Pour ainsi dire je ne faisais pas partie du tournage. Je me mettais juste dans un coin ou derrière les barrières et je regardais pendant des heures, tentant de comprendre qui faisait quoi. J’ai lu pas mal de bouquins sur le sujet. Bref, je prenais toutes les informations qui me tombaient sous la main. Mais parfois il faut pratiquer car certains usages ne s’apprennent que sur le terrain.

Le jour où j’ai réussi à trouver un poste de 3 ème assistant réalisateur (le seul que j’ai eu, je suis vite passé second) sur une série tournée en Anglais, j’ai découvert les fameuses Sides, c’est à dire les « jour à jour ».

Avant de vous expliquer à quoi sert ce drôle de document et vous dire pourquoi vous devez l’utiliser il faut que je vous rappelle deux, trois petites choses en ce qui concerne un plateau de tournage :

  • Tout le monde ne se balade pas avec son scénario et n’a pas de temps à perdre (il y en a même qui ne l’ont pas lu !)
  • Un scénario (surtout de long) c’est lourd et/ ou encombrant
  • Les réalisateurs et (surtout ?) les comédiens oublient leur scénario
  • Un scénario peut changer, évoluer pendant la préparation mais aussi même pendant le tournage

jour à jour

Un jour à jour c’est quoi ?

Un jour à jour c’est simplement les scènes qui vont être tournées le jour même, prévues au plan de travail, mises dans la chronologie de tournage de la journée.

C’est à dire que si au plan de travail vous savez que le lundi 9 mai vous tournez les séquences : 45, 13, 90, 5 et 21, vous allez extraire toutes ces séquences de votre scénario pour les mettre dans un document Word (ou open office) les unes à la suite des autres. Il y a encore quelques temps il fallait mettre une séquence par page, uniquement imprimée sur le recto.

Aujourd’hui il est admis (pour une question d’écologie et d’économie) de pouvoir mettre toutes les séquences les unes à la suite des autres.

Le jour à jour une fois assemblé avec une simple agrafe ne fera que quelques pages et sera consultable rapidement sur le plateau.

Pourquoi se servir d’un jour à jour ?

– Pour toutes les raisons énoncées plus haut. Chercher une scène dans un scénario prend plus de temps que sur un document où toutes (uniquement) les séquences du jour sont présentes.

  • Car en cas de changement de texte il ne faut pas imprimer de nouveau tout le scénario ! Ce qui est anti écologique et économique.
  • Parce qu’un scénario s’abîme vite s’il est utilisé et trimbalé à droite et à gauche tous les jours. On se retrouve avec les feuilles qui se détachent etc…

Je me doute que cette notion de temps vous paraît un peu absurde. Vous vous dites, on peut prendre tout de même quelques minutes (secondes ?) pour aller chercher la séquence dont on a besoin ?! Et bien non ! Souvenez-vous que l’on ne tourne pas un film dans la chronologie. Comme je vous le disais dans mon exemple, on peut tourner la séquence : 45, 13, 90, 5 et 21.

Il est donc plus long d’aller chercher une séquence en plein milieu du scénario plutôt que de tourner une simple page pour passer d’une séquence à l’autre. De plus, le temps c’est de l’argent ! Toutes les secondes gagnées sont des minutes en plus de tournage.

La raison ultime du jour à jour c’est que vous êtes certain d’avoir toujours la bonne version du scénario…et ça, ça n’a pas de prix !

 jour a jour

Le jour à jour pour qui ?

Dans un premier temps c’est surtout pour les comédiens. Ça leur évite de se trimballer avec leur scénario ou à chercher la bonne version de la séquence. Mais c’est aussi pour certains techniciens : L’ingénieur du son (qui colle les feuilles de texte sur sa console), le perchman, le réalisateur, la scripte (même si elle a déjà un scénario et une pile de documents énormes en permanence sur les genoux), le chef op, le 1 assistant caméra etc…

Le mieux c’est qu’en préparation vous fassiez le tour de l’équipe pour savoir qui va avoir besoin (envie ?) de jour à jour. Puis vous en prévoyez un pour chaque comédien.

Exemple : Vous avez 7 techniciens qui vous en demandent, vous avez 6 comédiens le lundi 9 mai (date de mon exemple), vous faites donc : 7+6 = 15 exemplaires…FAUX ! Il faut toujours en prévoir quelques exemplaires de plus au cas où un comédien perd son exemplaire ou si un technicien «change d’avis » et en veut un.

Qui prépare et donne les « jour à jour « ?

Sur de la série, du long…bref lorsqu’il y a un 3 ème assistant, c’est lui qui les fait et les distribue. S’il n’y a pas de 3 ème assistant c’est au second assistant de faire ça. Sur un court-métrage c’est au second à qui revient cette tâche le plus souvent.

Les « jour à jour » se préparent dans la phase de préparation (avant que le tournage ne commence) : Il faut prendre le plan de travail puis extraire toutes les séquences qui correspondent à chaque jour de tournage. Aujourd’hui tous les scénarios sont disponibles au format Word (open office). Il suffit de faire un copier/ coller sur un document vierge pour chaque jour. Puis vous imprimez chaque fichier Word contenant les séquences pour chaque jour.

Vous mettez chaque jour à jour dans une pochette. Vous marquez la date et les séquences sur la page de garde puis vous mettez toutes les pochettes d’une semaine dans une autre pochette marquée : semaine 1. Puis vous recommencez l’exercice avec les autres semaines (si votre tournage dure plus d’une semaine hein !) etc…

Puis vous passez à l’épreuve suprême de la photocopieuse où vous faites tous les exemplaires. Je sais, ça fait du papier ! Mais une fois rangés dans un carton et placés dans le coffre de votre voiture, ils seront avec vous sur le plateau.

ATTENTION : n’agrafez pas les « jour à jour » tout de suite !

Pourquoi ne pas les imprimer au dernier moment sur le tournage, la veille pour le lendemain ?

Certains le font. Je ne suis pas partisan de cette méthode qui voit le 3 ème assistant partir tous les jours faire ses « jour à jour »…de plus il arrive souvent qu’il n’y ait pas la possibilité d’imprimer proche du plateau.

De plus si vous êtes sur un court-métrage et que vous êtes second assistant, vous avez autre chose à faire que d’aller faire des photocopies pour vos « jour à jour ».

Je vous conseille néanmoins d’avoir une imprimante avec vous pour les urgences.

Exemple :

Je vous ai dit tout à l’heure de ne pas agrafer vos « jour à jour » tout de suite après les avoir imprimés…ceci pour une raison : si le texte change à la dernière minute vous devrez enlever l’agrafe (de tous les exemplaires). Vous allez perdre du temps et peut être arracher ou abîmer des pages…Donc : Ne jamais agrafer les « jour à jour » trop en avance.

Dans le cas d’un changement de texte de dernière minute, il vous suffira de prendre le nouveau texte, de l’imprimer sur votre imprimante (ou celle de la prod, mais préférez avoir la vôtre) et de l’insérer dans votre « jour à jour ». Une fois cette opération faite et que vous êtes certain que le texte ne changera plus (la veille pour le lendemain en général) vous pourrez donner un coup d’agrafeuse.

Vous passerez moins de temps à imprimer 15 feuilles sur votre imprimante pour 15 exemplaires et les insérer dans votre « jour à jour » que d’enlever les agrafes de tous les exemplaires, imprimer et insérer les bons textes etc…

jour a jour

Quand donner les « jour à jour » ?

Cela se passe en deux temps :

  • envoyer ou glisser la veille du tournage aux comédiens qui jouent le lendemain. Sachez que la veille les comédiens reçoivent la feuille de service, il est de coutume de glisser le « jour à jour » avec. Si le texte a changé au dernier moment cela permet au comédien de ne pas apprendre son (nouveau) texte au dernier moment.
  • Le matin (vous arrivez et c’est la première chose à faire) du tournage aux membres de l’équipe qui l’ont demandé. Puis aux comédiens s’ils ne l’ont pas eu la veille. Vérifiez tout de même auprès des comédiens qui ont eu « un jour à jour » la veille qu’ils ont bien pensé à l’amener…sinon donnez-en leur un (car vous avez prévu des copies en plus, ça tombe bien !!)

Le problème des « jour à jour »

Un dernier détail, mais qui a son importance ! Qui dit feuille A4 (même agrafée) dit feuille volante (les comédiens détachent séquence par séquence) ou disent « je ne sais plus où j’ai mis mon « jour à jour »…forcément si nous sommes capables de perdre un scénario relié de 120 pages, nous sommes capables de paumer 6 feuilles…ou de ne pas mettre son jour à jour dans la poubelle à recycler et le laisser traîner :

  • dans la rue
  • sur le plateau
  • à la table régie (il y a bien un régisseur qui le mettra à la poubelle pour moi)
  • à la cantine

Etc…

Pour responsabiliser tout le monde (et pour les fliquer aussi), il faut que sur chaque « jour à jour » il y ait le nom du technicien ou du comédien. Je sais que certains assistants ne mettent que le nom des comédiens mais perso je demande à mes assistants de mettre aussi le nom des techniciens sur la page de garde. Il va falloir que vous inscriviez le nom de la personne. Alors, ne vous faites pas suer la vie, vous pouvez l’écrire au stylo Bic au dernier moment.

Mémo :

  • Le « jour à jour » est indispensable pour tous les films : court, long, série, web-série
  • Préparez vos jour à jour en préparation
  • Ayez une agrafeuse sur vous ou pas loin (dans votre voiture)
  • Ayez une imprimante (dans votre voiture)

Voilà pour cet article sur : Le jour à jour

Je vous dis à la semaine prochaine. Laissez-moi un commentaire sous cet article pour me dire ce que vous en avez pensé ou si vous avez des questions.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Rémi

    Bonjour,

    Il y a beaucoup de documents sur internet concernant des autorisations de tournages, de droits à l’image etc. Mais sont-ils tous fiables ? Est-ce que un site ne les recenserait pas tous ?

    A bientôt,

    Rémi.

    • Bonjour Rémi,

      Non ils ne doivent pas être tous fiable. Non il n’y a pas de site qui les regroupes tous.

      A bientôt,

      Tom

      • Rémi

        Bonjour Tom,

        Mais alors comment je peux obtenir des exemplaires fiables ? Et surtout savoir s’ils sont fiables, étant donné que j’en ai jamais vu en vrai.

        A bientôt;

        Rémi.

  • Dorian Douillard

    Bonsoir, j’avais déjà entendu parler de ce système mais je ne savais pas exactement ce que c’était et en quoi il consistait. Merci de m’avoir renseigné sur la question.

    • Bonjour Dorian Douillard,

      Je t’en prie ;o) n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Steven

    Bonjour Tom,

    C’est pas bête comme idée, le genre de choses auxquelles on ne pense pas quand on n’a pas l’expérience et qui a l’air de vraiment faciliter les choses.

    Quand tu dis ( à faire pendant la préparation), tu parles du dépouillement?

    A bientôt,

    Steven

    • Bonjour Steven,

      Non le dépouillement se fait aussi pendant la préparation du 1er assistant. La préparation c’est le temps nécessaire pour préparer le tournage ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Je n’ai qu’une minuscule expérience comparé à toi bien sûr, mais je serais plus partisan de l’impression la veille. Non seulement le texte peut changer mais également la liste des séquences qu’on va tourner le lendemain qui peut être modifié selon les aléas du tournage – météo, retards, comédien malade, etc… D’autant qu’il existe des logiciels qui permettent de sortir vers l’imprimante des jours à jours simplement en entranf la liste des séquences qu’on veut tourner -et même de les personnaliser par comédien (surlignage de leurs répliques, etc…). Bien sûr une imprimante est absolument indispensable sur un tournage je ne vois pas comment s’en passer, ne serait ce que pour les feuilles de service!

    • Bonjour Cinémacam,

      Effectivement c’est une possibilité, mais cela fait perdre beaucoup de temps…Si jamais il y a du retard, tu perdra moins de temps à ajouter une séquence ou deux non faite le jour même au séquence du lendemain que de tout imprimer d’un coup.

      Pour les comédiens malade etc…je n’ai jamais eu le soucis sur un tournage…c’est fou non ?! Pour la météo…c’est hyper rare de changer toute ta journée…au pire c’est l’ordre qui change…Mais les weather day existent…ce n’est pas pour rien ;o)

      Après, perso, je ne suis pas pour le surlignage, les comédiens sont déjà assez sur protégé…ils peuvent surligneur eux même ! EN ce qui concerne les logiciels qui te sortent les jour à jour automatiquement, oui c’est vrai il y en a. Mais la plus part du temps c’est moche :o)

      Merci pour ton commentaire,

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom,
    J’aime ce côté rationnel et indispensable avant et pendant la réalisation, cet emploi du temps précis.
    Je suggère un truc : plutôt que d’agrafer, il existe des « cahiers », des mini-classeurs – faits de quelques pages transparentes perforées – où on peut insérer les précieuses feuilles de travail, au besoin les changer de place (en changer l’ordre).
    Ça m’intéresse mais ça ne fait pas partie de mes capacités ! Pour les futurs réals ou les assistants, qu’ils prennent ton article pour modèle, une fois de plus.
    Même si j’aime ce côté cartésien, heureusement que le scénariste, dont la suite dialoguée est unifiée, fluide, allant vers le même but, ne voie pas son travail  »disséqué ». LOL !
    Bon dimanche avec le ☼) et bien sincèrement de
    maria ☼)

    • Bonjour Maria,

      J’utilise des « lutins » ces fameuses pochettes transparentes perforées dont tu parles. Cela me permet d’avoir toujours sur moi, le scénario, le pot et la feuille de service par exemple. Mais cela fait un document assez lourd…et encombrant. De ce fait c’est peu pratique pour un comédien ou un technicien.

      Tu aurais pu être assistante mise en scène ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonsoir Tom,
        Tu me taquines…Sais-tu ? dans ma vie active, il me fallait faire des  » jour à jour », c’est à dire des programmes précis d’avance, même si ça portait alors un autre nom. Maintenant, ça se fait sur ordi.
        Si ma vie recommençait…sait-on jamais ?
        Mais…je n’aurais plus accès à ton blog, LOL !
        Dis…le pot, c’est quoi ?
        Une autre astuce pour éviter le poids: il existe des anneaux qui s’ouvrent pour les feuilles perforées.
        Passe une bonne soirée !
        Bien cordialement de
        ☼) maria.

        • Bonjour Maria,

          Tu faisais quoi dans la vie ?

          Pour les anneaux…tu me parles d’un classeur ahahahahaha

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            Re, bonjour Tom,
            * Mystère et boule de gomme, LOL !
            Mais, tu le sais…Je t’en ai parlé dans « Contact ». Tu ne t’en souviens plus LOL !
            ( je ne suis pas l’unique intervenante de ton blog !) => Regarde le CV, dans le court destiné à « Femmes et Cinéma », que je t’ai donné pour le garder. Il s’intitule:  » Jeune et vieille à la fois » !
            * Oui, un classeur sans la lourdeur de la couverture ! et assez grand pour les multiples fiches de l’assistant réalisateur !!!!
            Bien cordialement de
            ☼) maria.

          • Bonjour Maria,

            Oui je vais aller voir ;o)

            A bientôt,

            Tom