Le FlashBack

Partie 2

Cette semaine nous allons voir la deuxième partie de ce qu’est le : Flashback, à quoi il sert et ce qu’il peut raconter. Comme promis la semaine dernière je vais aussi vous donner un exemple concret avec une technique scénaristique pour introduire un Flashback et un exemple concret avec une technique scénaristique pour sortir d’un Flashback afin que vous puissiez comprendre, et si vous le souhaitez, reproduire la même chose dans votre scénario.

Ce n’est qu’un exemple…comme vous le verrez le Flashback et son utilité ont de multiples possibilités.

Très bien ! Prenons un exemple concret d’utilisation d’un Flashback :

Imaginons que dans notre histoire notre héros (James) 30 ans, soit célibataire et qu’il doive revenir dans sa ville natale pour enterrer sa mère qu’il n’a pas vue depuis 15 ans. Même s’il n’a pas envie  d’y aller, étant le seul héritier il y est obligé. Son vieux pote (Luc) qui vit toujours là-bas et avec qui il a gardé contact vient lui filer  un coup de main pour vider la maison de sa mère. Alors qu’ils sortent des sacs poubelles et diverses autres affaires à jeter, une jeune femme se fait déposer par une grosse berline devant la maison d’en face.

Séquence XX : Ext – Maison Mère de James – jour

James et Luc ont les bras chargés de sacs et de bricoles en tout genre.

Luc

Tu ne vas pas me dire que tu ne ressens rien du tout ?

James

Parce que c’était ma mère ? Elle m’a mis au monde, c’est tout….elle n’avait rien d’une mère

Luc

Moi j’l’aimais bien…

James

C’est pas compliqué, toi t’aimes tout le monde…si un clébard venait te bouffer la jambe, tu le trouverais sympa

Luc hausse les épaules

Une grosse berline vient se garer devant la maison d’en face. Une superbe jeune femme, la trentaine, en sort.

James ne peut détourner son regard.

James

C’est qui ?

Luc

Tu déconnes ?!…..tu ne la reconnais pas ?

 

Regard interrogatif de James

Luc (déçu)

Ha ben non tu déconnes pas…C’est Salomé

James se fige

Séquence XX : Ext – Maison Salomé/ 1993 – Jour Flashback

James, 10 ans, un paquet cadeau à la main, se trouve devant la porte d’entrée sur laquelle un papier est collé avec l‘inscription : Anniversaire Salomé 11 ans. La musique et les cris des enfants résonnent jusque sous le porche.

James hésite un instant.

Son doigt s’approche de la sonnette…et appuie.

Quelques secondes plus tard la mère de Salomé ouvre.

Mme Blain

Bonjour James

James

Bonjour Mme Blain, je suis désolé, j’suis un peu en retard

Mme Blain

Ne t’inquiète pas. (Elle crie) Salomé ! Salomé! James est là…

 

Une porte s’ouvre au bout du couloir de l’entrée. Dans la pièce la fête bat son plein. Salomé apparaît et s’approche de James.

James n’a d’yeux que pour elle, les quelques pas qui les séparent semblent interminables.

Mme Blain (à James)

Reviens sur terre coco !

James la regarde.

Mme Blain

Allez c’est de l’histoire ancienne…

Séquence XXX : Ext – Maison mère de James – Jour

Luc

…Et puis elle se marie dans 3 semaines.

 

James revient d’un coup à lui.

James

Quoi ?!! Avec qui ? Et pourquoi tu ne m’as pas dit qu’elle avait acheté la maison d’en face ?

Luc

A chaque fois que j’essayais de te donner des nouvelles du quartier, tu changeais de sujet…

ETC…

Que nous raconte cet exemple ?

–       La première chose c’est que vous n’avez pas besoin « d’effet » pour introduire un Flashback. Vous pouvez voir dans certains films des effets comme des panoramiques droite- gauche très rapides pour symboliser le retour dans le passé ou un effet calendrier, ou un halo un peu diffus qui entoure les images du Flashback  etc…Alors que dans l’extrait ci-dessus le changement de séquence vers le Flashback se fait naturellement par la présence de James à l’âge de trente ans raccordée directement sur James à l’âge de 10 ans. Pas besoin d’effet.

–       L’autre élément scénaristique que nous avons ici c’est le passage du Flashback (passé) vers le temps présent. Cette fois il ne se fait pas grâce à James (jeune puis vieux) mais par une déformation du Flashback car les paroles de Luc sont dites par la mère de Salomé. En tant que spectateur nous trouvons le premier dialogue de Mme Blain bizarre. Le deuxième nous fait dire que quelque chose cloche sérieusement et comme le reste du dialogue est dit par Luc la connexion du passé vers le présent se fait naturellement par le spectateur….Afin de le conforter dans son raisonnement inconscient, il suffit de faire sortir James (par le jeu du comédien) de son état végétatif symbolisé par le dialogue : quoi ?! avec qui ?!…et le tour est joué.

le flashback

Who is Danny/ shutterstock

Je vous laisse regarder et chercher dans vos films et séries préférés toutes les possibilités pour inclure un Flashback dans un scénario et surtout son utilité.

Que vous utilisiez le Flashback, le Flashforward ou le Flash sideway, à chaque fois il faudra changer de séquence, que vous reveniez dans le temps présent, le passé ou que vous alliez dans le futur. Je l’ai déjà dit plus haut dans cet article mais pour la compréhension de votre histoire et la bonne présentation de votre scénario il est important de suivre cette règle.

Pour terminer : Nous avons vu aujourd’hui comment utiliser et appliquer le Flashback. Mais je tiens tout de même à ajouter une chose : Si dans votre histoire votre héros se remémore une scène qui appartient à votre timeline, c’est à dire une scène du début de votre film par exemple et que votre héros s’en souvient, c’est aussi un Flashback. Certains scénaristes appellent cela un Flashback interne, c’est à dire interne à l’histoire.

N’oubliez pas, le Flashback doit servir la narration. N’en mettez pas juste parce que vous trouvez que ça fait bien ! Toutes les informations, tous les dialogues et toutes les scènes que vous écrivez doivent avoir une justification et doivent servir votre histoire.

Si vous n‘avez pas vu « Memento » de Christopher Nolan (trilogie Batman NDRL) je vous invite à le regarder. Ce film n’est construit qu’avec des Flashbacks….je ne vous en dis pas plus…je vous mets la bande annonce (en vostfr) :o)

httpvh://youtu.be/r3rIMv7fiBg

 

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article.

Bon Courage,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…