la direction d’acteur

Introduction à la direction d’acteur

 

La direction d’acteur….D’après les différents messages que j’ai reçus cette semaine, vous demandant quel sujet vous souhaitiez pour ce 100ème article, deux tendances se sont démarquées.

1) Comment réunir, fédérer et choisir son équipe technique.

2) Vous l’aurez deviné, c’est la direction d’acteur. Le choix de l’article s’est joué à peu de chose. Vous êtes de plus en plus nombreux à me dire, « je vais faire un casting » ou « je ne sais pas quoi leur faire faire » ou encore « comment dois-je aborder, diriger mes comédiens sur le plateau ». Je vais donc aujourd’hui vous donner des pistes pour que vous puissiez vous en sortir et comprendre comment fonctionne un comédien afin qu’il vous donne le maximum face caméra.

la direction d'acteurAvant de commencer il faut se rappeler que tourner un film est certes compliqué (Écriture, Budget, casting, Équipe etc..) mais surtout parce que l’on tourne très très rarement dans l’ordre du scénario. Pour des raisons de plan de travail, de décors, d’indisponibilités de comédiens etc…vous serai obligé de tourner les séquences : 2 ; 45 ; 102 ; 8 un jour puis 10 jours plus tard les séquences : 1 ; 32, 46, 21 etc…
Il va donc falloir que vous soyez attentif au jeu des comédiens, leur donner les bonnes intentions ou les informations nécessaires afin qu’au montage les séquences 1 et 2 ou 45 et 46 s’enchaînent comme si elles avaient été tournées le même jour !

Petite définition de la direction d’acteur

Au delà de s’occuper du découpage technique, de l’enchaînement des plans, de la réalisation technique pure, le réalisateur a un autre défi de taille : la direction d’acteur.
Ce que l’on appelle direction d’acteur, c’est la faculté qu’a un réalisateur de diriger ses comédiens afin qu’ensemble ils créent une oeuvre, un film, une série et que l’évolution et le jeu des comédiens soient cohérents avec l’histoire et leur personnage.

Trouver des comédiens

Avant toute chose, sachez que bon nombre de comédiens acceptent de tourner dans des courts-métrages, c’est pour eux une sorte d’exercice. Mais surtout cela peut rentrer dans leur bande démo et montrer leur palette de jeu afin de décrocher d’autres rôles : téléfilm, long-métrage ou des séries.

En revanche, pour réussir à les fédérer, il faut un rôle intéressant, un scénario qui tient la route et surtout un projet solide. C’est à dire avec une équipe, une organisation…un tournage quoi ! Il ne faut pas oublier que même si les comédiens ne seront pas payés, ou très peu, il leur faut un minimum (une maquilleuse, un endroit pour se changer), bref il faut qu’ils se sentent chouchoutés ;o)

la direction d'acteur

bofotolux/ shutterstock

Avant de tourner, il faut faire un casting !

Le casting c’est un peu le nerf de la guerre lorsque l’on cherche des comédiens pour son projet. Si vous avez un projet de Web-série ou de long métrage, je vous conseille de vous y prendre vraiment en amont. La recherche de comédiens sur des projets longs est plus compliquée à booker. De plus, si vous faites un long, la production se chargera de trouver un directeur de casting pour déblayer le terrain. Si vous faites un film (projet) plus confidentiel, vous allez devoir vous y coller, prenez donc votre temps.

Comment trouver des comédiens ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

– Le casting sauvage
– Les comédiens de théâtre
– Les comédiens en école
– L’ANPE Spectacle
– Les régions
– Les réseaux
– Les comédiens connus

Comment les caster ?

Une fois que vous avez pris contact avec eux et qu’ils sont d’accord pour passer un casting, il va falloir leur envoyer un morceau de texte. Pas besoin de leur donner le scénario en entier, sauf si c’est un court métrage ;o) Il y a très très peu de chance qu’un acteur vous vole votre film…

Il faut que vous sélectionniez les scènes qui, pour vous, sont les plus importantes et qui vont vous permettre de juger si le comédien va « coller » au personnage.

Pas la peine non plus de lui envoyer 4 pages ! Il ne pourra pas les apprendre ou ne voudra pas.

Pourquoi envoyer les textes quelques jours avant ?

Deux raisons majeures :

– Votre comédien peut s’imprégner et apprendre son texte. Sa prestation n’en sera que meilleure
– Vous pourrez travailler les scènes en vous penchant sur les motivations des personnages et surtout sur ce que vous attendez de ces scènes. Ce qui veut dire que vous aurez déjà des idées de mise en scène et de direction d’acteur.

Dernière chose à savoir pour le jour du casting, prévoyez une caméra ! Tout le casting doit être enregistré afin que vous puissiez, à tête reposée, visionner les essais, faire votre choix en toute tranquillité et avec le recul nécessaire. Parfois quelques jours plus tard, on découvre des moments de jeu extraordinaires.

Casting de comédiens de théâtre

Souvent vous vous trouverez confronté à des comédiens qui jouent régulièrement au théâtre et qui n’ont pas une grande expérience de la caméra, attention ce n’est pas toujours le cas non plus ;o). Vous devrez faire attention à atténuer leur jeu lors du casting ainsi que lors du tournage. La diction, le positionnent de la voix ne sont pas du tout les mêmes au théâtre et sur un plateau. Vous devrez donc veiller/ travailler sur l’adoucissement du jeu avec eux ;o)

La peur/ la fascination du comédien

Lorsque l’on débute dans la mise en scène, il se passe toujours quelque chose d’effrayant et de magique. On est survolté et en même temps apeuré. Survolté car le comédien est là, il a lu les morceaux de scène que vous lui avait envoyés, il rentre dans la salle de casting et va commencer à jouer vos dialogues. Cela veut dire aussi que vous allez devoir le corriger, lui indiquer ce que vous recherchez, chose que vous n’avez jamais faite…et il va falloir être crédible ! lol la peur que vous ressentirez viendra de là ;o)

Le premier piège dans lequel vous allez tomber, c’est de vous laisser transporter par le jeu du comédien. Quoi de plus normal que de regarder vivre, pour la première fois ou sous un jour que vous n’aviez pas imaginé, le personnage que vous avez créé des mois ou des années auparavant ! Si cela vous arrive, ce n’est pas grave, sauf que vous allez devoir lui demander de recommencer ;o)

Que faire ? Travaillez !

Diriger un acteur c’est préparer ce que vous voulez faire passer en émotions ou comme informations. C’est pourquoi, avant le casting ou avant la prise sur un plateau, vous réexpliquerez la scène au comédien, vous lui rappellerez pourquoi il est là, ce qu’il va faire et surtout l’état émotionnel dans lequel il est. Cela vous permettra de vous calmer lol et de vous mettre au travail. Le comédien qui sera en face de vous comprendra que vous savez ce que vous voulez et aura les premières indications qu’il attendait ;o)

Parlez-lui du personnage

Ça paraît évident ! Sauf que peu de jeunes réalisateurs font la démarche de connaître leurs personnages par cœur. Depuis le début de ce blog, je vous tanne pour que vous fassiez des fiches de personnages non ?! Ce n’est pas pour vous embêter, vous l’aurez compris ;o) Ce n’est pas non plus uniquement pour pouvoir écrire votre scénario avec le maximum de cohérence, non ! C’est aussi pour vous faciliter le travail une fois que vous serez en face de vos comédiens et qu’ils vous demanderont : « d’où vient le personnage ? », « pourquoi réagit-il comme ceci ou cela ?! » ou encore « quels sont les vrais rapports entre tel ou tel personnage ». Si vous n’avez pas fait ce travail en amont…vous êtes foutu ! Vous risquez de mal orienter vos comédiens et de ne pas avoir le résultat escompté une fois le film monté !

Trop d’indications de jeu tuent les indications de jeu

Je voulais vous montrer une publicité qui est sortie il y a un an ou deux maintenant et qui résumait parfaitement ce que je tente de vous expliquer ici. Mais je n’ai pas réussi à la retrouver sur le net. Dans cette pub on voyait des comédiens jouer une scène puis au fur et à mesure le réalisateur donnait des indications de jeu : plus triste, surpris, heureuse, étonné etc…Et le visage des comédiens qui s’adaptait à toutes ces indications se déformait et ça ne voulait plus rien dire lol Le spectateur était perdu…et les comédiens aussi lol

Lorsque vous donnez des indications de jeu, il faut qu’elles soient concises. La clé de la direction d’acteur est là !
Il faut aussi laisser de la place au comédien pour qu’il puisse s’exprimer. Un acteur n’est pas une machine de clonage ! Je m’explique : comme vous débutez, vous avez en tête des acteurs ou un style de jeu d’acteur connu comme référence ou une situation d’un film. Vous allez donc vous appuyer dessus pour obtenir ce que vous souhaitez ! Sauf que le comédien en face de vous n’est pas machin ou machine dans tel ou tel film ! C’est une des plus grosses erreurs que font les jeunes réalisateurs, c’est de vouloir copier !

Votre histoire ou votre film est unique. Les comédiens sont eux-mêmes, ne leur demandez pas de jouer comme quelqu’un d’autre.

la direction d'acteur

Demidenko/ shutterstock

Comment donner les bonnes indications de jeu pour votre direction d’acteur sur un plateau ?

Vous devez savoir d’où vient votre personnage et où il va ! Vous avez écrit une scène pour dire quelque chose, le but de votre comédien c’est de faire avancer le personnage dans l’histoire. Il doit donc connaître la raison et les motivations de la scène.

Laissez aussi les comédiens faire leur métier. S’ils sont imprégnés de leur personnage, ils vont pouvoir aussi vous donner des pistes. C’est leur métier d’endosser la peau d’un autre, laissez-leur un peu d’espace de jeu, laissez-leur vivre la scène une première fois avec quelques indications puis affinez : les positions, l’intonation ou l’émotion, en fonction de ce qui se passe à l’écran. N’oubliez pas que la direction d’acteur c’est une alchimie entre une écoute mutuelle du réalisateur et du comédien. La direction d’acteur se fait de concert et non pas seul dans un coin.

Pour terminer, je dirais qu’il faut que vous établissiez une vraie relation avec vos comédiens. Intéressez-vous à ce qu’ils sont pour réussir à obtenir d’eux une implication totale. Ce que j’essaie de vous dire, c’est que plus vous aimerez vos acteurs, plus vous pourrez rentrer en relation avec eux et leur communiquer la vision de votre film et des personnages.
N’ayez pas peur d’eux, n’ayez pas peur de ne pas savoir, voyez en vos acteurs des partenaires et non pas seulement des exécutants. Ils sont aussi là pour vous apporter des choses, des solutions, des propositions ou des pistes.

Voilà pour cet article sur l’introduction à la direction d’acteur. J’espère que ça vous a éclairé sur les possibilités que vous avez. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poster en bas de cet article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis, n’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article, il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o) vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux, grâce à vous je vis une aventure extraordinaire faite de partage et de cinéma ;o) Ce mois-ci le blog a explosé tous les records d’audience. Vous avez été plus de 25 000 à vous connecter à Comment Faire Un Film. Alors je vous dis un grand merci ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Babylon Slave

    Bonjour TOM et toute la clique,

    Je repasse encore une annonce (jusqu’ici ça m’a plutôt bien réussi ^^) :

    Je recherche 2 comédiens/acteurs entre 20 et 30 ans (de préférence alentours de Rennes, j’habite Fougères) qui acceptent de jouer dans mon premier court-métrage de 6 minutes « Etat d’urgence ». Tournage prévu sur 2 jours, le 9 et 10 juillet (possibilité de dormir sur place). Voici le pitch :

    Louis, grand romantique, jeune chômeur d’une vingtaine d’année, réalisateur amateur, ne fait rien de ses journées, à part se filmer dans ses actes de la vie quotidienne. Un soir alors qu’il rencontre son frère pour discuter du budget du premier film qu’ils vont tourner ensemble, les choses tournent mal. Louis prend son frère en otage.

    Si le projet vous intéresse, contactez moi (Aurélien) sur freetimoschenko@gmail.com ou au 06 51 40 36 80

    Pour la petite anecdote, j’ai déjà posté une annonce sur ce blog, pour un autre projet ou je recherchais un réalisateur. Deux jeunes réalisateurs de Rennes (Mael et Youenn) qui pourraient être intéressé par mon projet, m’ont contacté, plus un troisième de Rennes aussi, (Olivier) qui n’est pas intéressé par mon projet mais qui souhaitait qu’on se rencontre histoire de causer cinéma, autour d’un café (euh en fait c’était une bière, mais le café ça faisait un peu plus classe) et avec qui on a gardé contact, même après l’avoir fait poireauter 1h devant le café (impossible de trouver une foutu place, euh nan en fait je me suis paumé dans Rennes), et pour couronner le tout, mon ami cinéphile et moi pendant qu’on cause Tarantino et qu’on sirote notre café/bière, la serveuse s’incruste dans la conversation, elle est comédienne au conservatoire de Rennes. Donc merci Tom pour cette belle rencontre, c’est grâce à toi!

    Tom Weil père et fils, agence de cinéphile, depuis plus de 150 ans

    • Bonjour Babylon slave,

      ahahahaha Tom Weil père et fils ça me plait bien ;o) en revanche..150 ans…non. ;o)

      Bon courage pour ton projet, tiens moi au jus.

      A bientôt,

      Tom

      • Babylon Slave

        )) c’est galère de trouver des comédiens, j’appelle, je poste des annonces, et toujours rien, je stresse bou diou d’fi’ d’topin, Tom t’en connais pas sur Rennes des comédiens ? ou alors tient voilà une offre alléchante, des comédiens dans ton coin qui accepteraient de faire plusieurs centaines de km, aller retour, a leur frais, pour seulement 2 jours de tournage, et en plus pas payé ?

        • Bonsoir Babylone Slave,

          Ahahahaha effectivement l’offre est plus qu’alléchante ;o) Poster c’est bien…mais se déplacer c’est mieux ! Pourquoi ne pas aller faire un tour du côté de la structure qui gère les tournages par chez toi ? Pourquoi ne pas aller dans les compagnies ? les cours de théâtre ? Voir des spectacles pour repérer des comédiens susceptible de correspondent à ce que tu cherches ?
          Ou organiser un casting !

          Parce que si des gens te répondent…qu’est-ce qui te dit qu’ils savent jouer ? Car même s’ils ont fait des choses (avec un cv long comme le bras) ce n’est pas dit qu’ils correspondent au rôle ? Ce n’est pas dit qu’ils soient bons !

          A bientôt,

          Tom

  • Gabin

    Bonjour,
    je crois que la pub que vous cherchez est celle-ci! =)

    https://www.youtube.com/watch?v=AhYynZMwzYs

    En tout cas votre site est fantastique !!!
    C’est ma lecture de chevet désormais!!

  • Tommy

    Merci de tanner au sujet des fiches personnages. Ce n’est pas toujours facile mais indispensable et ça fait du bien de se l’entendre dire de temps en temps 😉

    • Bonjour Tommy,

      La fiche d’identité des personnages est indispensable. C’est vrai, tu as raison, il est parfois difficile de s’y mettre ou de se forcer à matérialiser ce qui construit un personnage…mais c’est ce qui va permettre aussi à ton histoire d’avoir du corps ;o) Des personnages creux ou lisse rendent plus belle des histoires sans saveurs.

      A bientôt,

      Tom

  • Levis

    Bonjour Tom
    Non! Ce que je dire n’est pas le thème mais, fonds=argent. J’ai déjà le thème et je peux même dire une équipe(Passionné comme moi, des amis évoluant dans le métier) Mon problème c’est comment trouver de l’argent? Merci!

    • Bonjour Levis,

      Va dans l’onglet : Articles, tu trouveras des articles pour t’aider à financer tes projets en fonction de ta région.

      A bientôt,

      Tom

  • Levis

    Bonjour Tom.
    J’aime beaucoup les articles, ça m’aide beaucoup et je viens d’avoir l’idée d’un long métrage parce que j’ai déjà réaliser quelques court grâce a toi, donc je pense bien arriver avec ce long métrage. Mais ce qui me bloque souvent c’est d’avoir un fond pour mes long. J’aurais besoin de savoir quel est le bon mot et moyens pour avoir un financement? Merci

    • Bonsoir Levis,

      Merci pour les compliments n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Ton commentaire est assez étrange. D’un coté tu me dis que tu as du mal à trouver un fond pour tes longs….tu veut dire un thème ? Puis tu me parles d’argent et de prod…

      A bientôt,

      Tom

  • Amarante

    Bonjour Tom,

    J’ai écrit mon scénario, je ne sais pas quoi faire avec (vu que je ne veux pas le réaliser)… Dois-je l’envoyer à une boite de production ? A des jeunes réalisateurs (dans des écoles de cinéma etc…) ?
    Egalement, j’aimerais prendre une des fonctions du réalisateur (c’est-à-dire la direction d’acteur, parce que ça m’intéresse vraiment). Serait-ce possible ?

    • Bonjour Amarante,

      Soit tu es réalisateur, soit tu ne l’est pas. Mais tu ne peux pas uniquement dire je m’occupe de la direction d’acteur mais pas de la réalisation….

      Ou alors tu t’associe avec un gars qui ne souhaite faire uniquement que de la technique, dans ce cas là il faut que tu fasses une co-réalisation.

      Si ton scénario est terminé il faut effectivement l’envoyer à un producteur.

      A bientôt,

      Tom

  • J-leg

    Bonjour cela fait un peu de temps que je ne me connecte plus sur votre site.
    J’ai commencé à plusieurs reprises d’écrire un scénario, suite à plusieurs « idée géniale ». Je me suis donc mis à écrire quelques lignes sur le sujet, comme vous le conseillez. Mais passant ensuite à une écriture un peu plus détaillée de mon projet (environ 20 lignes), mon idée si « géniale » commence très vite à devenir très similaire à d’autres films que j’ais déjà regardé. Il a la même structure et la seule nuance et le décor!
    Aurais-tu une solution?
    J-leg

    • Bonjour J-leg,

      Commence par la fin ! Trouve l’objectif de ton héros et trouve comment il va l’atteindre. Puis remonte le temps pour attacher tous les wagons ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • J-leg

        Merci beaucoup.
        je vais tenter en opérant ainsi.
        Mon prochain souci risque d’être les acteurs…
        (après l’écriture bien-sur!)

        • Bonjour J-leg,

          Termine dans un premier temps ton scénario…tu verras la suite après. Une chose à la fois.

          A bientôt,

          Tom

  • Patrice BOUVRY

    Bonsoir Tom,
    Je tenais à signaler ma visite fortuite et heureuse sur ce très joli article !
    Merci beaucoup car c’est vrai que ce métier ne peut se concevoir sans l’amour des acteurs !
    Sans devenir réalisateurs, les vrais scénaristes de talent écrivent aussi et surtout pour les acteurs zé actrices !
    Belle fin de soirée sur tes lignes !
    A très vite car on est sur la lancée de ton invitation à réviser ! Et ici, grâce à toi, y a de quoi à cet effet !
    Patrice !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Patrice,

      Ta visite fortuite me fait dire que le blog contient maintenant vraiment beaucoup d’articles et que malgré le menu, la newsletter et les différents liens…les visiteurs en loupent pas mal…ou on du mal à s’y retrouver…va falloir que je fasse quelque chose pour y remédier.

      Pour ce qui est de l’amour des acteurs…certains réalisateurs (trop d’ailleurs) pratiquent l’amour vache !

      A bientôt,

      Tom

      • Patrice BOUVRY

        Bonsoir et merci Tom ! Pas d’inquiétudes, ne prends pas mon cas pour une généralité ! C’est moi qui aime profiter de temps libre pour découvrir tous tes articles ! C’est ma petite promenade de plaisir grâce au sommaire et même aux liens vers d’autres articles, en bas de page d’un nouveau signalé par newsletter ! Perso, je ne me sens pas perdu, j’erre et je ne trouve que du contenu !
        Comme pour un acteur ou une actrice dont je serais heureux du contact 😉 !!!
        A bientôt ! Cool, on est bien chez toi !
        Patrice !

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Patrice,

          Je pensais ;o) Mais il y en a quelques uns qui se sentent paumés….

          Un acteur ou une actrice dont tu serais heureux du contact ?

          A bientôt,

          Tom

          PS : merci ;o)

          • Patrice BOUVRY

            Bonjour Tom ! Professionnel ! Contact professionnel ! Terme très mal choisi en effet et qui plus est, sensé éviter « serais heureux de l’approche » ! Bref dans tous les cas, je ne m’en sortais pas puisque je parle de mon amour des acteurs et des actrices ! Je rêve surtout de revivre une belle collaboration …
            A bientôt de même, Tom !
            Patrice

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Patrice,

            Ahahahahahah tu m’as bien fait rire !

            Une belle collaboration…nous en rêvons tous ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour Tom et Patrice,
            Tiens, tiens, moi aussi j’aime venir chez toi !
             » L’ amour vache »… dis tu ,Tom.
            J’écoute des interviews de comptes-rendus de tournage de films.
            J’ai plutôt l’impression de « fluide » quasiment amoureux qui relie le réal à son actrice ou très amical avec l’acteur. Bien sûr: « professionnel » !
            Bonne journée à vous deux.
            Cordialement.

          • maria

            Bonjour Tom et Patrice,
            Tiens, tiens, moi aussi j’aime venir chez toi !
             » L’ amour vache »… dis tu ,Tom.
            J’écoute des interviews de comptes-rendus de tournage de films.
            J’ai plutôt l’impression de « fluide » quasiment amoureux qui relie le réal à son actrice ou très amical avec l’acteur. Bien sûr: « professionnel » !
            Bonne journée à vous deux.
            Cordialement.

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Maria,

            J’ai beaucoup…trop d’exemple ou l’amour vache est roi ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour Tom,
            C’est triste…
            Tu connais mieux que moi les coulisses du cinéma.
            Pour moi, l’homme est foncièrement bon: regarder l’enfant…
            Ce sont les rivalités qui pourrissent tout: l’argent, la jalousie, le pouvoir quel qu’il soit.
            Un film peut rétablir certaines valeurs…pendant 1 H 30, bien sûr ! C’est toujours ça !
            Bonne journée, à bientôt.
            Cordialement. ☼

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Parfois ça se passe bien ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour Tom,
            Mais oui, avec toi, tout peut bien se passer, je n’en ai jamais douté !
            Bien cordialement.
            Maria. ☼

          • commentfaireunfilm

            ;o)

  • Lola

    Bonjour,
    Etant élève de seconde, pour mon court métrage, je dois choisir deux actrices. J’ai fait un premier appel à candidature, qui consiste à un rendez vous lors d’une récré dans l’une des salles de cours, pour leur expliquer un peu le film, et leur donner le morceau de scénario à apprendre pour le casting. Je filmerai chaque binôme pour pouvoir faire un choix.
    J’aurais pu prendre n’importe qui, mais mon film repose vraiment sur l’interprétation des deux uniques actrices qui y figurent, j’ai donc choisi de ne pas faire les choses à moitié 🙂
    Voilà c’était une idée d’organisation, convoquer d’abord tout le monde pour expliquer ensuite passer chacun.
    Bonne continuation pour votre blog il est vraiment bien.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Lola,

      Alors tous les film reposent ‘normalement » sur l’interprétation….

      Pour ton organisation pourquoi pas ;o) Mais ne te bloque pas sur un binôme en particulier, attend toi à reformer des binômes, à les changer…pour obtenir la meilleure combinaison de comédien.

      A bientôt,

      Tom

  • Selim

    Bonsoir Tom,
    Je lis vos articles depuis longtemps , c’est la premiere fois que je laisse un commentaire . Je vouslais juste vous souhaiter un bon anniversaire et vous remercier 😀 bonne continuation

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Selim,

      Merci pour ton assiduité au blog ,o) et merci pour avoir pris le temps de me souhaiter mon anniversaire.

      A bientôt,

      Tom

  • hamza

    merci bcp pour la bonne explication sur ce sujet interissant

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,

    Joyeux anniversaire.
    Vivement que nous ayons l´occasion de fêter encore beaucoup d´autres anniversaires
    a faim de dévorer encore longtemps tes articles sur le blog.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Kaladji,

      Merci pour tout ;o) J’espère aussi pouvoir vous fournir encore pleins d’articles cette année. ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Ismaël Elmesbahi

    Bonjour Tom,

    Comme le temps passe, 100! Tes articles sont tellement passionnant que je les lis avec bonheur et rapidité 🙂
    Bon anniversaire à toi aussi :), je vois que point de vu professionnel ça roule pour toi comme sur des rails (de travelling bien entendu 🙂 ).

    Je trouve ton article super clair, je rajouterai une petite chose d’un directeur de casting. De ne jamais prendre (ou éviter vraiment) les acteurs qui sont en retard pour une audition. Je sais pas ce que tu en penses, lui disait que c’était par rapport au fait que si tu n’es pas capable d’être à l’heure pour une audition gros problème possible pour le tournage.

    Merci pour tous tes articles, en espérant en avoir encore plus cette année 🙂

    Passes un dimanche et à bientôt 🙂

    Ismaël.

    P. S. Tu as revu mon film pour me dire ce que tu en penses? Merci 🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Ismaël,

      Merci ;o)

      Pour ce qui est de ton anecdote ou plutôt de la phrase de ce directeur de cast qui tu cites. Je dirais que ce n’est pas si simple…en effet, je préfère prévoir un assistant pour aller chercher ce comédien qui a des problèmes d’horaires, mais que celui ci corresponde complètement à l’idée que je me fais du rôle. Plutôt q’un comédien ponctuel moins convaincant ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Ismaël Elmesbahi

        Bonsoir Tom,

        Lui voyait ça dans l’optique dans no budget et que si tu donnes un rendez vous et que la personne est d’accord et qu’elle te prévient pas, c’est galère après de ce dire est ce que je peux vraiment lui faire confiance. Car si ton premier rôle vient pas, c’est embêtant :).

        Par contre un truc que j’aurais trouvé intéressant c’est la façon dont certains réalisateurs obtiennent des chose de leur comédien par des procédé parfois douteux.

        Comme William Friedkin sur le tournage de « l’exorciste ». Je sais pas si tu vois? En fait il a fait vraiment des trucs que je juge pas bien, mais quand on entend les acteurs expliquer leur réactions sincèrement c’est troublant.

        Ou Kubrick sur Shining avec l’actrice qui joue la femme de Jack Nicholson (désolé si elle lit mon commentaire d’avoir oublié son nom 😉 ).

        Je suis partagé, moi je pense pas que je pourrais aller à ce point là de manipulation, et toi qu’en penses tu des réalisateur qui dirige leur acteur comme ça?

        Un truc par contre que je trouve intéressant en passant lol, c’est la façon de dire « action », souvent ça met l’acteur dans l’ambiance j’ai déjà remarquer 🙂

        A bientôt :),

        Ismaël

  • maria

    Bon dimanche, Tom,
    Tiens… tout le monde dort encore ici !
    Et pourtant, on en a des anniversaires à souhaiter !
    Alors, bon centième anniversaire, celui du nombre de tes articles, cher blog !
    Et…bon anniv’ à toi, Tom. Le nombre de tes années ne peut justifier la coquetterie de n’en rien dire, LOL.
    Tu parles de cadeaux que tu as reçus pour le nombre astronomique de visiteurs venus ici puiser la manne nécessaire pour nourrir leurs projets.
    Ce ne serait pas plutôt toi, qui nous les offre ces présents ???
    Au sujet de l’article paru aujourd’hui, je pense qu’il me conforte dans l’idée qu’il concerne davantage le metteur en scène qui a lui-même écrit son scénario, ou qui possède à fond celui d’un scénariste.
    N’empêche qu’il m’intéresse pour mon ouvrage. Je fais comme si…
    Je vais relire et peaufiner mes dialogues. En dire pas trop mais assez quand même.
    Continue la fête ! Juste assez, pas trop ! Sais-tu ?Je pense au poète qui est « mon révélateur ». Ses abus !
    Comme Barbara, je chante:
    ♪ Toi qui sais qui je suis…♪,enfin qui en sais trop et pas assez !
    Comme les chansons peuvent être belles…Les films aussi…
    Bonne fin de week-end !
    Cordialement.
    PS: ce soir, à la télé:
    * « Le train sifflera trois fois », que j’ai apprécié pour la règle des trois unités, pour la belle histoire d’amour et le suspense.
    * « Les choristes  » pour l’amour qu’il dégage, l’amour en général, celui qui va vers les autres.
    L’embarras du choix !

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Maria,

      Merci ;o) Cette semaine je te dis tout.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour Tom,
        Merci à toi !

        Bien sûr que j’éprouve du plaisir à ce que tu me dises tout, enfin que tu me dises si je ne me suis pas fourvoyée quelque part. Il me faut avoir compris « Comment faire un film de A à Z » sinon, tout fout le camp.
        Ça m’importe pour mon principal protagoniste.
        Bien sûr que c’est mon personnage! Je dois m’assumer, moi, j’oubliais les autres protagonistes qui sont aussi des symboles. Je  » travaillais  » trop le premier.
        Comme lui, ils « servent » tout ce qui est implicite…Je dois les présenter comme je présentais le premier.
        À propos du doc qui est entre tes yeux, je l’ai complété depuis par des dialogues qui ne changent rien à ce que je t’ai fait parvenir. Sauf que c’est plus vivant que le style indirect.
        Pour la séquence avant le climax, je vérifierai l’ordre d’arrivée des scènes.
        Dans l’ensemble, rien n’est chamboulé.
        Sauf que pour ces ovations du début, j’en ai oublié, elles sont mal placées !
        Il est vrai que j’ai tant d’enthousiasme, il est difficile de me freiner !
        Oui, à bientôt, Tom.
        Mais je ne veux pas t’être un boulet. Prends le temps nécessaire.
        J’attaque mes motivations, je présente mes personnages, et en avant pour le synopsis.!!!
        Depuis le temps…
        Le principal, c’est que tu aies ma fiction. Oui, depuis le temps ! Je répète, mais elle était rédigée avant ce détail du hareng rouge qui me tracassait !
        Bonne journée. Ici, gelée, mais soleil printanier !
        Cordialement.

        • maria

          Re, Tom,
          Je reviens pour te parler des dialogues.
          Je trouvais lourd le style indirect.
          Je trouve à présent, que ce style est le passage obligatoire.
          L’écrire en style direct, « en aboutissant », est plus vivant, mais parfois il est difficile de transcrire ce que l’on a pu mettre en « généralités ».
          Il faut là, être l’acteur de ses personnages.
          Voilà, c’est mon expérience que j’ai désiré transmettre, si tant est, elle ait quelque valeur.
          C’est peut-être une de ces vérités à la manière de La Palice que ceux qui rentrent ici ont déjà acquis.
          Que j’ai découvert dès ma deuxième séquence.
          Par contre, impossible de parler en généralités dans la séquence amenant au climax.
          C’est en cours d’écriture que je m’en suis aperçu.
          Allez ! bye ! Je ne procrastine pas ! Lol; j’ai juste besoin de trouver ici, de la compréhension pour donner aux autres mes trouvailles, un peu naïves, pour les experts.
          Cordialement à toi et à tous.

          • maria

            Bonjour Tom,
            Voilà mon désir d’ambiance de ciné club qui me reprend, après avoir vu « Trop belle pour toi » de Bertrand Blier.
            J’ai compris qu’il opposait deux femmes: la beauté froide, qui n’ose pas, ou qui ne peut pas satisfaire la libido de l’homme, qui reste un fantasme; et la chaleur d’une femme qui aurait un physique quelconque,( en fait elle est jolie et pulpeuse), elle fait naturellement les choses que l’autre est incapable de prodiguer, par amour, tout simplement.( la beauté, c’est quoi? )
            J’ai vu aussi, qu’on rentrait dans la pensée des protagonistes, dans leur avenir supposé, dans leur désir, dans les sensations d’être bafoué quelque part etc. C’est  »donné » par la transparence des murs en verre, qui passe du réel à l’imaginaire.
            Ce n’est pas un jugement de valeur que je veux dire ici.
            Comme Romain Gavras, Bertrand Blier est né dans le milieu cinématographique.
            Si j’ai apprécié ce film, je ne l’aurais pas fait, ni compris, il y a un an.
            Je ne peux lire « Le film » que depuis que j’entre dans ce blog.
            J’ai compris ce qui m’interpelle, quand je remarque que ce ne sont pas que de simples scénaristes.
            En fait, ils n’ont pas de synopsis-résumé à montrer.LOL
            Ou alors, ils tournent autour du pot, pour expliquer les grandes lignes, leur motivation cachée.
            Certes, le scénario est écrit dans les formes, mais ils ont une sorte de « dispense », pour le pitch, le synopsis qui doit faire tilt au producteur.
            Leur motivation, c’est leur fonction d’homme de cinéma. Ils ont fait leurs preuves.
            Tu comprends, Tom, toutes ces « généralités » que je suis obligée de faire, avant d’entrer dans le vif du sujet ? Cette impression de dire la « genèse » de l’histoire, d’en faire l’ « exégèse » pour être comprise, à mon tour ?
            Je ne suis qu’une profane.
            Je pense, pourtant, avoir compris le cinéma.
            C’est toi qui peux me le confirmer ou me l’infirmer.
            Bonne journée !
            Pour parodier Humphrey Bogart, ce n’est pas demain, c’est aujourd’hui qu’il fera beau, ici.
            Si on ne tourne pas, moi je continue de tourner en rond.
            Sans désespérer qu’un jour je puisse dire: j’arrive !
            Cordialement.

          • maria

            Re Tom,
            Comme c’est difficile de trouver les mots justes sans froisser.
            Quand je parle de cette dispense des jeunes réals, et qu’ils ont fait leurs preuves, ce n’est pas parce qu’ils sont fils de…Ils tiennent leurs compétences de leur milieu. Ils sont imprégnés de ciné.
            Je suis sûre que certains, hier, ont zappé ce film, somme tout hermétique, et qui demandent à être revus, comme « Notre jour viendra ». On a affaire à une nouvelle vague N°2 !
            Tu as été autodidacte, tu t’es forgé en homme de cinéma. Toi-même as dû montrer tes courts. Les rendre les plus parfaits possibles.( tu as beau dire, ils sont presque parfaits de par la concision, le suspense, la chute !)
            Donc, un profane doit se « vendre » en quelque sorte.
            Mon scénario est entre tes mains,à toi, homme de cinéma.
            ♪ Toi qui sais qui je suis,♪ depuis le temps que je passe et m’arrête ici.!
            Je fais comme si…
            Je suis dans l’hypothèse où il serait remis à un homme de cinéma, complètement inconnu.
            Justement parce que je n’ai pas à être exemptée, ou à m’exempter d’une seule étape.
            J’ai tellement voulu montrer que je suis arrivée à mon idéal, qu’à la fin, j’ai peur de me lancer des fleurs, et c’est un peu ce qui me tourmente.
            D’abord, je n’ai pas la botte du commerce pour vanter ma marchandise, ensuite je ne veux pas me vendre. LOL ! Et puis, je ne suis sûre de rien.
            Je dois pourtant sortir du cercle qui m’entoure, de cette impression d’ être dans le sketch de R. Devos. !!!
            L’enroulement de l’histoire s’est faite avec aisance, dès que j’ai pigé le truc qui fait dire:  »on tourne » ! en venant et revenant ici.
            En partant du début, il me semble trouver une issue pour m’en sortir. Je veux dire pour arriver au synopsis de la fiction.
            Si c’était moi, qui m’étais mis: sens interdit.?
            Allez ! j’attends un peu, beaucoup, LOL que « tu me dises tout », quand tu pourras.
            Je te poste directement une question, proche de mon ouvrage.
            Cordialement.

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Je t’ai envoyé mon analyse ce matin via l’adresse projet@
            donc une adresse mail différente de d’habitude sur ton compte yahoo.

            regarde dans ta corbeille ou cas ou yahoo me considère comme un spam

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            oui, Je viens de lire, Tom, je t’en remercie de tout cœur.
            Tu n’es pas un spam, lol.
            Je n’avais pas ouvert ma boîte mail.
            Je réfléchissais, tout haut sur des films, comme tu peux lire.
            Je peaufinais l’arrivée dans un synopsis digne de ce nom.
            Je stoppe ça.
            Le principal, c’est que mon travail soit en lieu sûr.
            Il me faut apprendre encore à mettre mes docs en format spécial, à m’améliorer.
            Je ne suis pas certaine d’arriver à bon port.
            Je dois écrire les grandes lignes de ton analyse, pour ce faire.
            Je fais juste un petit break.
            Ne pense pas que je désespère.
            J’y arriverai, avec encore ton aide.
            Cordialement.

          • maria

            Bonjour Tom,
            Heureusement que tu n’as pas répondu à mes deux mails.
            D’ici, je te vois dire: ON S’EN FOUT ! ( cf.procrastiner )
            Mais bien sûr !
            Le cinéaste voit ce qu’il veut.
            ( La genèse et l’exégèse de mon scénario, c’est juste intéressant en prologue si je publiais, ou en cas d’interview, si le film aboutissait.)
            ( Peu probable !!! Comme j’ai perdu du temps… en tournant en rond !!! )
            Et le spectateur se sert des images et des sons, et sélectionne à son tour. C’est lui qui compte !
            Je n’ai pas pu faire de break; j’avais la sensation d’une rupture entre mon principal protagoniste et moi.
            Mon premier chagrin d’amour LOL. Il fallait bien que j’arrive à ce que je m’en détache complètement !
            En fait, sans cet ouvrage, déjà avancé, ma vie se viderait.
            Je tiens à te remercier encore de cette analyse qui t’a pris de ton temps et dans la lecture, et dans le rédigé.
            J’ai bien remarqué ta délicatesse pour me ménager.J’aime lire entre les lignes, comme j’aime lire un tableau, un film, la musique.
            Me voici requinquée.
            Sauf que je dois encore me battre avec cette fichue informatique, pour transférer en  » .doc »,ou en  » pdf. »
            Cordialement.
            PS Pardon, il n’y a que ce matin que l’espoir est revenu complètement, et que je puis t’en faire part.
            D’accord : T’es un bon prof ???

          • maria

            Re Tom,
            Un petit bémol.
            Il y a une différence dans les cinéastes.
            Verront-ils tout ce qui m’anime ?
            Toutes mes mises en abyme ?
            Tout ce que signifie le dynamisme de mes écrits ?
            Je suis dans l’épopée de l’écriture, dans le lyrisme de mon scénario.
            J’ai besoin de crier, de clamer, de chanter tant de choses.
            Bien sûr, je connais le mot qui englobe tout, que chaque jour je vis.
            C’est le grand titre de mes réflexions.
            Je suis loin d’être unique.
            C’est la base du bonheur,
            J’ai grandement l’âge de cette affirmation.
            Le découvrir, ça fait aussi partie du bonheur.
            Alors, je laisse la réponse dans mon silence.
            Je pense pouvoir l’exprimer au moins dans ma motivation…
            C’était ce à quoi je voulais arriver.
            Il y a des mois, un an.
            Attendez-moi ! ♫ J’arrive ! ♫
            À bientôt.

  • Georges

    Bonjour, comme toujours très bon article qui donne à réfléchir. Je me vois bien dans 10,15 ans diriger les acteurs sur mes films. Mais comme je te le dit souvent ma priorité est l’écriture. Un grand merci tout de même et un joyeux anniversaire ( Un peu en retard).
    Amicalement Georges.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Georges,

      Merci pour les compliments et le joyeux anniversaire ;o) 10, 15 ans ? tu as quel âge ?

      A bientôt,

      Tom

      • commentfaireunfilm

        Bonsoir Maria,

        Merci ;o) certte semaine je te dis tout ;o)

        A bientôt,

        Tom

      • Georges

        Ça ne se fait pas de demander ça a un homme. 😉
        J’ai 30 ans.

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Georges,

          LOL. Je demandais ça car tu parlais de diriger des acteurs dans 10/ 15 ans…Bon j’espère que ça arrivera avant ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Georges

            L’avenir, (j’espère le proche) le dira

        • maria

          Coucou Georges !
          C’est la « parité » qui te fait dire que « ça ne se demande pas à un homme », ?
           » De mon temps » LOL, c’était aux femmes auxquelles on ne devait pas demander leur âge !!!
          Sur cet éclat de rire, bonne suite à ton idéal.
          Quand on en possède un, on a toujours vingt ans et moins !

          • Georges

            Coucou Maria, et oui c’est la « parité ».
            Merci pour ton encouragement. Cela fait plaisir.