Maitriser l’écriture, la réécriture et l’unité d’un scénario

L’écriture…la réécriture et l’unité

d’un scénario

L’écriture, cet art où le moindre changement peut modifier toute votre histoire.

Parfois… souvent, je ne sais pas de quoi je vais vous parler d’une semaine à l’autre. Puis « comme par miracle » je reçois un commentaire qui m’oriente vers un sujet important à traiter. Cette semaine, je vais donc parler de l’unité d’un scénario et des changements dûs à la réécriture…

…Hier, j’ai reçu le commentaire de l’un d ‘entre vous qui me faisait part de son interrogation face à son synopsis de long métrage qui ne faisait que 3 pages. Pour tout dire, un synopsis de 3 pages pour un long métrage est une bonne chose car ce n’est pas un traitement ou un synopsis long comme je le nomme parfois. Il ne fallait donc pas s’affoler. Or, notre ami scénariste en herbe me disait que malgré le fait qu’il avait énormément donné de détails dans son synopsis, il n’arrivait pas à compléter la timeline avec les étapes du voyage de son héros et qu’il n’arrivait pas à dépasser les 3 pages.

l'écriture

stock photo mania/ shutterstock

Et là, ce n’est pas normal !

Ma réflexion a été de lui dire qu’il ne devait pas uniquement se concentrer sur son personnage principal. Qu’il avait dû oublier d’inclure les personnages secondaires ainsi que leurs intrigues mais aussi d’inclure dans son synopsis une partie des étapes indispensables à la transformation de son héros. Il paraît donc évident qu’elles ne doivent pas y être étant donné qu’il n’arrive pas à compléter le squelette de sa structure…c’est à dire compléter les étapes indispensables au voyage.

Mais imaginons qu’il le fasse et que vous le fassiez aussi. Vous avez toute votre structure, les séquences intermédiaires… bref, que vous avez un scénario « complet ». Il ne faut pas oublier que, pour que toutes ces séquences fonctionnent entre elles, il va falloir les unifier.

Unifier cela veut dire quoi ?

Je parle d’unification mais en réalité je fais allusion aux annonces et aux paiements (voir article sur le sujet). Pour rappel, une annonce c’est un détail visuel, un dialogue ou une piste que le scénariste donne aux lecteurs/spectateurs. Ainsi, quelques minutes plus tard, cette annonce aura des répercutions sur l’intrigue et sur votre héros. C’est ce que l’on nomme le paiement. Ça donne aux spectateurs l’impression d’être « chez lui » c’est à dire de pouvoir anticiper et d’être inclus dans l’histoire.

Unifier un scénario, faire en sorte que toutes les séquences semblent ne faire qu’une ne veut pas seulement dire faire des annonces et des paiements. Vous pouvez aussi donner ce sentiment unité, de terrain connu, avec d’autres moyens comme la musique, la répétition de scènes, de situations ou de dialogues : le running gag par exemple dans les comédies peut en faire partie.

 

Un exemple d’unification ou d’annonce/paiement que j’aime beaucoup se trouve dans l’arme fatale 1. Au début du film nous voyons Riggs, un pistolet dans la bouche. Il souhaite se suicider mais renonce, il n’y arrive pas. Nous comprenons tout de suite qu’il ne va pas bien…lol. Puis la première mission de Riggs et Murtaugh c’est d’aller secourir un homme qui veut se suicider en se jetant du haut d’un building. En tant que spectateur nous savons que Riggs souhaite en finir. Il décide de monter à son tour pour « aider » cet homme. Murtaugh s’y oppose mais sans succès. Nous savons évidemment que les craintes de Murtaugh sont tout à fait justifiées. Le fait que Riggs dépasse les limites et oblige l’homme à sauter du building pour qu’ils se tuent ensemble prend alors une dimension incroyable. L’annonce du début nous permet de comprendre et de prendre part pleinement à l’histoire.

 Jouer sur les différences peut aussi permettre à un scénario d’avoir une continuité. Cela peut paraître bizarre mais cela marche très bien. Reprenons l’exemple de Riggs qui saute du building avec l’homme qu’il devait secourir. Le fait qu’il y ait un matelas gonflable de sécurité dont Riggs connaissait l’existence alors que l’homme (et nous) n’en savait rien. Cette séquence joue aussi sur le contraste car nous savons que Riggs a des pulsions suicidaires alors que dans cette situation il n’avait aucunement envie d’en finir. Mais en général les contrastes fonctionnent mieux lorsque l’on montre quelque chose et son contraire. Par exemple, la manière dont vit Riggs et la manière dont vit Murtaugh. Forcément ces deux façons de vivre vont s’entrechoquer et créer des situations que nous, spectateurs, pourrons anticiper. Vous pouvez aussi contraster sur des différences entre des époques, des comportements ou le niveau social etc…

Et la réécriture ?

Beaucoup d’entre vous ont des idées qui débordent de partout. C’est une bonne chose mais il faut, non seulement savoir les canaliser pour éviter qu’elles ne polluent votre scénario, mais il faut aussi savoir les utiliser, les imbriquer, bref savoir les exploiter intelligemment et ça c’est une autre histoire !

Je ne veux pas dire par là que vous êtes tous, ou presque tous, benêts ! Non ! Je veux juste dire que beaucoup d’entre vous ne font pas la démarche de réfléchir aux conséquences qu’une réécriture peut avoir.

En général, on ne réécrit pas tout le scénario ou la moitié de son scénario. Sinon, cela veut dire que vous n’avez pas bien réfléchi et pensé votre projet, votre histoire, ainsi que l’évolution de votre personnage. Dans la plupart des cas, vous réécrivez une petite partie de votre scénario, voire juste une scène par ci par là. Ce qui est une bonne chose en soi. Vous pensez, en faisant cela, que cela va apporter une plus value à votre histoire et vous avez sûrement raison. Sinon pourquoi changer ?

Le problème majeur qui se passe c’est que vous ne réécrivez que telle ou telle séquence en vous disant : « ça va, ça colle avec le reste… » Détrompez-vous, vous ne pouvez pas retoucher ou ajouter une séquence sans retoucher quelques séquences avant…et après. Car vous devez utiliser des annonces et des paiements mais aussi utiliser les contrastes etc… Bref tout ce qui unifie votre histoire. Ce qui veut forcément dire que les séquences qui se trouvent avant et après risquent de se modifier…et donc de modifier d’autres séquences qui sont liées par des annonces, des paiements, des contrastes ou des récurrences.

 

Alors ? Vous devez bien réfléchir à toute nouvelle idée et à tout nouveau changement ou ajout sur votre scénario.

Parfois une très bonne idée peut avoir des conséquences importantes et néfastes sur votre scénario.

Vous devez connaître la structure de votre scénario sur le bout des doigts. Avoir une vue d’ensemble de votre histoire afin de pouvoir agir sur ses éléments. Parfois un changement ou une bonne idée vous fera prendre la décision d’en annuler d’autres.

Voilà pour cet article sur l’écriture, la réécriture et l’unité d’un scénario… J’espère qu’il vous aidera ;o)

Grâce à vous le blog a de plus en plus de succès, alors cliquez sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) Merci à tous ceux qui font ce petit geste, grâce à cela le blog se porte bien. N’hésitez pas non plus à cliquer où vous savez (les pubs !) ;o) ça permet de garder « comment faire un film » totalement gratuit ;o)

Vous pouvez aussi partager sur google+ Merci encore à vous tous ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Kent

    Bonjour Tom! Je me demandais s’il était possible de placer le nom de lieux connus dans un titre de scénario? Exemple: Roland Garros, stade de france, arc de triomphe, etc… Existe-t-il des films déjà réalisés avec ce genre de titre?

    Merci à vous!

    • BonjourKent,

      Oui sans pb.

      oui il existe des exemples : la tour Montparnasse infernale ou L’homme de la tour eiffel.

      A bientôt,

      Tom

  • EmmaWatson

    Je trouve que ton blog est super ^^

    • Bonsoir Emmawatson,

      Merci pour le compliment n’hésite pas à partager le blog autour de toi et avec tes réseaux c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre à ce site de rester gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • Yassine

    Bonjour Tom, j’ai un petit problème par rapport à mon scénario et j’espère que vous alliez m’aider à le résoudre. mon histoire se base sur 5 voleurs qui se lanceront dans une opération de vol. Ce qui m’intrigue le plus c’est comment je pourrais identifier chacun de ces personnages dans une continuité dialogué. « J’en profite pour vous remercier pour tout ce que vous faites ».

    • Bonjour Yassine,

      Je trouve ta question bizarre ! Tu les identifies par leur prénom !

      A bientôt,

      Tom

  • Marco

    Bonjour Tom,

    Mais si nous réécrivons une partie du scénario, c’est à dire, nous changeons la continuité dialoguée, nous allons devoir changer le séquencier et le traitement après (ce qui est le contraire de l’écriture d’un scénario si j’ai bien compris ?).

    Un sujet qui pourrais être intéressant pour faire un article serait de comment choisir le titre de son scénario. Car j’ai plusieurs idées mais je ne sais laquelle choisir, je ne sais pas si je peux prendre une petite expression comme titre ou alors juste un mot (Mon scénario parle d’un homme qui voit sa famille se faire assassiner et qui est accusé de ce crime).

    Sinon encore merci pour cet article et pour les autres.

    Marco

    • Bonsoir Marco,

      Si tu dois changer un dialogue, ça n’aura pas réellement d’importance sur ton scénario. En revanche si tu changes une séquence il faudra commencer par voir si elle fonctionne sur le traitement, puis le séquencier et enfin la continuité dialoguée. Tu peux même travailler uniquement sur le séquencier puis la continuité. Et là tu travailles dans le bon sens.

      Pour le titre de ton film, ça se nomme de la procrastination. On se fout de savoir comment cela va s’appeler. Se qui compte c’est le contenu. De plus la majeure partie des films en production changent de noms en route;

      A bientôt,

      Tom

  • baba bah

    mérçi tom mais je vous repose ma question sur le stricture d’un scenario je t’avais envoié un message mais j’avais pas de reponse si en ecrivant un scenario est ce possible de mettre un senquence apres les sous titré par des scenes
    parexemple je met :SEQUENCE1 scène 1 titre:int-jour
    scene 2 titre ext-nuit

    • commentfaireunfilm

      Bonjour baba bah,

      Et je t’ai répondu. Non l n’y à pas de sous-titres.

      On écrit : séquence XX : Int – Appartement – Jour

      Et c’est tout, tu ne dois pas mettre : scène 1 ou scène 2 etc..

      A bientôt,

      Tom

  • Patrice BOUVRY

    Bonjour Tom et encore merci pour ce nouvel article qui nous renvoie aux vers de Boileau dont il faut se rappeler sans cesse :
    « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
    Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
    Ajoutez quelquefois, et souvent effacez ».
    A bientôt à tous !
    Patrice 🙂

    • maria

      Oui Patrice…
       » Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement
      Et les mots pour le dire arrivent aisément. »
      Pourtant, ma fiction est nette, unifiée par un fil conducteur; mais quelque chose s’envole en chemin,  » ça déborde de partout  » comme dit Tom.
      Ce synopsis court est mon casse-tête.
      Il me faut survoler et non pas faire s’envoler à tout vent.
      Une pause et je devrais être plus contente de moi, enfin.
      Oui, à bientôt.
      Très bonne soirée à Tom, à toi, à tous.
      maria. ☼

      • Patrice BOUVRY

        Bonjour à toi Maria !
        Pas facile un scénar qui ne se laisse pas apprivoiser ! Toujours ok avec toi pour la pause et le recul !!!
        Puis peut-être sélectionner pour cadrer dans une structure ! Puis peut-être tant pis pour ce qui s’envole sur un coup de vent … Mais nous avons un maître de cérémonie très au fait !
        Vraiment bon courage à toi ! Ici, tu es soutenue et encouragée !
        Au plus vite,
        Patrice !

        • maria

          Bonjour à toi, Patrice. et coucou, Tom,
          Et merci de ton soutien, de tes encouragements… de votre soutien, de votre encouragement, devrais-je dire !
          Oui, je suis ok pour notre maître de cérémonie, très compétent.
          Pour mon scénar, je le redis sans radoter, quelles précieuses informations j’ai trouvées dans ce blog !
          L’unification de mes séquences est présente, et dans le synopsis long ( ou traitement ) et dans ma suite dialoguée.
          C’est dans le synopsis court que je peine à tout dire en raccourci …
          Pourtant, j’ai fait quelques progrès dans le rédigé, justement en refaisant mon séquencier, et en supprimant des séquences.
          Je crois bien, en relisant l’article ci-dessus, comprendre où ça pèche, dans ce synopsis court qui me laisse insatisfaite.
          Je dois mettre à la place de ces deux séquences supprimées-là, juste une image sur des paroles de mon principal personnage, et une musique. (c’était ma première idée, je l’ai abandonnée au profit d’autre chose qui ne me plaisait pas et pourtant, m’obnubilait )
          Je ne crie pas encore victoire. Mais, elle n’est pas loin.
          Je recopie (en écriture manuscrite ) les grandes lignes de ce que préconise notre mentor, pour l’avoir devant moi.
          La pause, le recul…je peine à lâcher mon ouvrage.
          J’y suis accro ! LOL !
          C’est vrai que ça change tout, pas l’histoire mais ça me permettrait enfin d’ arriver à un synopsis court qui résume mieux, en incluant les personnages et en n’oubliant pas les bénéfices que chacun en tire.
          Pourvu que je ne fasse pas de contre sens !
          Cordialement à vous deux.
          Bonne fin de journée, à tous.
          À bientôt …
          maria.

  • Vlad

    Salut Tom, bon article comme toujours. J’avais juste une petite question pour le budget d’un film. Je me demandais s’il était possible pour nous (réalisateur/scénariste) d’établir le budget du film que nous venons d’écrire ? Car en général c’est le prod qui donne le budget, mais est ce que nous pourrions faire une estimation de ce budget, comment faire ?
    Vlad :o)

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Vlad,

      Oui c’est possible, il faut que tu segmentes tous les postes, le matériel, le personnel etc…bref faire un devis. ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Vlad

        Ok merci ! :o) c’est toujours mieux de pouvoir faire soi-même une estimation avant d’aller voir un producteur ^^

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Vlad,

          Non pas forcément.

          A bientôt,

          Tom

  • Olivier Jean

    Bonjour Tom, merci pour ton blog. Je souhaiterais t’envoyer un pitch d’unitaire : note d’intention (1,5 page) et synopsis (1 page). J’aimerais avoir ton avis. Aurais-tu le temps d’y jeter un œil ? Olivier (pitfilms@gmail.com)

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Olivier Jean,

      Je n’accepte plus de lire et d’analyser vos projets. Vous êtes aujourd’hui trop nombreux et peu au final souhaitent réellement aller au bout de leur projet, peu se rendent compte du temps qu’il faut et de l’implication pour faire un retour de qualité. Pour finir d’autre ne jouent pas le jeu…

      En revanche j’ai conscience que cela pénalise ceux qui désirent vraiment aller au bout de leur projet. C’est pourquoi je suis sur un projet de plateforme dédiée à ces personnes là.

      J’espère pouvoir la mettre en ligne d’ici la fin de la semaine prochaine. Je vous préviendrez tous via la newsletter, donc si tu n’est pas inscrit il est toujours temps de le faire.

      A bientôt,

      Tom

  • Avery

    Bonjour , en lisant cette article j’ai pensée à faire du théâtre ( ce que je voulais faire depuis 1 an ) et grâce au théâtre je pourrais devenir une grande actrice mais ce n’est pas si facile que sa 🙁

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Avery,

      Super…je ne vois pas vraiment le rapport avec l’article..mais je suis content que cela te donne envie de te laisser.

      A bientôt,

      Tom

  • Hemji Lee

    merci Tom en plein écriture d’un court métrage, t’es conseils sont toujours important pour moi merci infiniment

    hemji.lee

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Hemji Lee,

      Merci pour tes compliments ;o) N’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier et de garder ce site gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • Georges

    Bonjour Tom, bonjour Anne, Kaladji,Maria et tous les autres.
    Comme d’habitude, tu nous pond un très bon article.
    En aidant notre ami scénariste, tu nous aide à nous aussi, en faites tu nous aide toutes les semaines.
    J’aime bien les piqûres de rappel que tu nous fais dans tes articles cela me permet ( et sûrement nous) de ne pas rester figer dans l’écriture de mon scénario, mais de pouvoir le modifier au besoin, même si je pense qu’aujourd’hui il est terminé.
    Parlons maintenant de cette plateforme que tu va nous offrir.
    Peux-tu en dire plus? Ou devons nous attendre le mail de vendredi? Oui je suis impatient, qui ne le serait pas avec cet événement qui arrive.
    Bon week-end et à Vendredi les amis!

    Georges

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Georges,

      Merci pour les compliments Georges ;o) Pour la plateforme il va falloir attendre :o)

      Je sais que cela va diviser…je n’ai pas le choix…bref il va falloir attendre.

      A bientôt,

      Tom

  • Anne Fauchon

    Hello Tom,

    Super idée ton article (oui tu as raison, tu as toujours de très bonnes idées) ; c’est la première fois que je lis aussi clairement cette question d’unification induite par des corrections ponctuelles. C’est plein de bon sens… bon sens que l’on perd souvent une fois lancés…

    Merci encore à toi.

    Bon dimanche et mes pensées amicales également à mes alter ego 🙂

    Anne

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Anne,

      Merci ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,

    merci pour l´article. En son temps je t´avais parler aussi d´un sujet qui est peut-être
    trop vaste je l´avoue mais qui était la technique d´adaptation de roman ou
    d´histoire au cinéma. Es ce que nous pouvons espérez quelque chose du genre un de ces
    jours ? Si ce n´est pas le cas on continuera bien sûr de déguster tes articles sur d´autres sujets.
    Bon dimanche.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Kaladji,

      C »est vrai ;o) j’ai zappé ;o) je tente de te faire ça au plus vite.

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom,
    Encore un article important qu’il va me falloir « métaboliser »… au sens figuré.
    Se remettre en question, c’est notre lot à tous, je pense !
    Je me demande si mon ouvrage agréera les premiers lecteurs. Dur, dur d’être …une mémé, lol !!!
    Je vais bien relire à fond, ce que tu préconises, pour me corriger le cas échéant.
    Pour la plate-forme, je suis curieuse de la connaître; j’aime les devinettes, mais cette fois, je n’anticipe pas !
    En tout cas, merci de te décarcasser pour nous, pour le ciné.
    J’espère à bientôt.
    Cordialement à toi.( sans oublier mes alter ego !)
    maria

    • maria

      PS un peu plus tard.
      Je crois bien que le synopsis court de ma fiction ne va pas.
      Or, c’est lui qui « accroche » ( ou pas ! ) le premier cinéaste-lecteur.
      Premier… hormis toi, Tom.
      Les « contrastes, les différences  » dont tu dis de « jouer », si je l’ai fait dans la suite dialoguée, ce n’est pas nettement énoncé dans ce synopsis court dont le rédigé est mon DÉFI depuis si longtemps…
      C’est là que je planche !
      Des paradoxes ( c’est bien ce que tu veux dire ? ), cette fiction en est criblée.
      Je devrais réécrire tout ça, un peu mieux je pense.
      Pourtant le séquencier m’a fait comprendre de ce que des séquences devaient être supprimées.
      Je pense les avoir gommées sans dommage pour la suite.
      Il m’a aussi fait prendre conscience de ce que j’avais compris depuis longtemps d’abord par intuition.
      Depuis longtemps …je travaille sur ce projet, tant qu’à la fin, je suis toute étonnée des  » paiements » , via mes personnages.
      Peut-être ai-je voulu « loger » trop de moi-même ?
      À revoir, laisser encore décanter. Si je m’étais trop précipitée pour mettre sous format PDF ?
      Parfois, je me demande si un jour, je m’arrêterais de remanier., si je vais arriver au bout d’un ouvrage qui me satisfera !
      Je ne suis pas défaitiste, je veux arriver, c’est tout.
      Bonne soirée à toi, Tom et à vous tous !

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Maria,

      Un peu de patience ;o)

      A bientôt,

      Tom