Identification au personnage, Ecrire un court-métrage Partie IV

L’identification au Personnage

 

La dernière fois, je terminais en vous disant combien il était important que votre histoire et vos personnages soient vrai-semblants, quel que soit le genre ou l’époque à laquelle se déroule votre film ou que votre héros soit un klingon, un kryptonien, un humain ou un animal.

Car vos spectateurs vont avoir un besoin qui est très humain pour suivre les aventures de votre héros : l’identification. L’identification au personnage c’est une dés clé d’un bon scénario.

Alors évidemment,  si votre film fait 1 à 5 minutes, il va être un peu compliqué de prendre du temps pour mettre en place une identification forte, voire une identification tout court me direz vous. Pourtant, il est toujours possible de le faire, soit par l’aspect de votre héros : son physique, ses habits, sa manière d’agir ou de réagir, sa catégorie sociale  etc….

Si vous êtes sur ce tout petit format, c’est que votre film est un court-métrage à chute et donc, au plus votre personnage sera identifié par le spectateur, au plus votre chute aura un impact important. En gros, un film très court nécessite une caractérisation rapide, alors qu’un court plus long nécessite une caractérisation plus longue. On ne peut pas faire plus simple ;o)

Pourque le spectateur s’identifie au personnage, il faut absolument que votre héros soit cohérent. En effet, s’il est un bon père de famille, il ne peut pas sortir une arme et tuer tout ce qui bouge sauf si quelque chose nous le fait croire. Voyez ou revoyez : Falling Down (Chute Libre) . Film de 1993 avec Michael Douglas.

identification au personnage

PhuShutter. shutterstock

C’est là qu’intervient votre bible des personnages. Je vous renvoie à un des mes articles : carte d’identité : des personnages forts et inoubliables, Cliquez ici.

Alors je vous rassure, pour un court-métrage vous n’avez pas besoin de détailler autant les fiches de vos ou votre personnage car vous n’avez pas le temps nécessaire pour le faire, mais aussi pas forcément le besoin.

Il faut vous pencher sur : d’où il vient ?. Pourquoi ? car si vous connaissez son milieu social, ce qu’il fait dans la vie, ses qualités et ses défauts, cela suffit amplement.

Tout cela va définir comment votre héros va parler (hors tic de langage), comment il va penser et réagir. Par exemple, si votre personnage est d’un milieu aisé, les endroits où il ira, les gens qu’il cotoiera seront définis. S’ il est agoraphobe, il ne se rendra pas dans un stade pour aller voir un concert. Mais cela peut devenir une épreuve qu’il va devoir affronter et surmonter pour qu’il réussisse son aventure. S’il réussit, alors il aura changé, et de ce fait, il aura renoncé à rester cloitrer chez lui. Regardez à nouveau : Copycat film de 1995. C’est un très bon exemple.

Il est primordial que votre héros évolue. Même si ce qu’il devient ou la décision qu’il prend n’est pas celle de la majorité. Vous ne devez pas forcément être politiquement correct. Parfois, de cette manière, vous donnez aussi du plaisir ou de la satisfaction aux spectateurs, même si, au fond de lui, il n’aurait pas fait le même choix, soit par peur, par manque de courage ou autre. Seven est un très bon exemple…Le personnage joué par kevin Spacey mérite de mourir…le geste de Brad Pitt nous soulage, nous « venge » ,pourtant….peu ,dans la salle, auraient réellement fait ce choix ! Mais l’identification au personnage à fait son effet ;o)

identification au personnage

design36/ shutterstock

Ensuite, il faut que vous, scénariste , vous sachiez clairement où va votre personnage. Quel est son but ?

–       Payer le mariage de sa fille alors qu’il est SDF

–       Sortir de chez lui car il est agoraphobe

–       Réussir à sortir avec la plus belle fille du lycée

Etc…

Si vous êtes capable de définir le but clairement, alors le spectateur le comprendra clairement aussi et adhèrera à sa mission.

Je vous entends déjà d’ici : « c’est complètement nul comme objectif »

J’ai envie de vous répondre : « oui et alors ?! » Tous les films, aujourd’hui, sont basés sur des objectifs simples : L’amour, la guerre, coucher avec la fille, survivre, la peur etc…

Ce n’est pas l’objectif qui fait votre film, même si c’est ce que vous défendez, mais c’est comment vous le mettez en scène. C’est comment vous racontez votre histoire qui importe ! Toute l’originalité de votre film se trouve là !

Un dernier exemple d’identification surprenante, certes c’est une série et pas un court-métrage, mais la magie opère dès les premières minutes du premier épisode. La série Dexter ! c’est un sérial killer et pourtant on vibre, on a peur ou on soutient parfois ce « héros » ! Il y a une certaine complicité qui s’est installée entre lui et nous…

Voila pour cet article sur l’identification au personnage. Encore une fois ne négligez pas cet aspect ! si l’identification au personnage ne se fait pas avec le spectateur alors rien ne l’empêchera de changer de chaîne ou de quitter la salle !

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site et lire d’autres articles.

Bon courage….

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Martine

    Bonjour Tom,

    En lisant ton article, un lien que tu mets ne fonctionne pas?
    dommage ça me paraissait bien intéressant 😉
    je te cite:
    « C’est là qu’intervient votre bible des personnages. Je vous renvoie à un des mes articles : carte d’identité : des personnages forts et inoubliables, Cliquez ici. »

    Martine

  • Eliott

    Bonjour Tom,

    Tout d’abord merci beaucoup pour ces précieux conseils !
    Je m’appelle Eliott et je souhaite intégrer une école de cinéma l’année prochaine. Je doit donc avoir une certaine culture cinématographique.
    Pourrais-tu m’indiquer quels sont les « grands » films à avoir vu pour commencer dans ce domaine ?

    En te remerciant par avance,

    Bonne continuation et encore félicitation pour ces nombreux articles.

    • Bonjour Eliott,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Tu trouveras dans l’onglet : Article, un article qui s’intitule : voir des films ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • flo

    Bonjours Tom
    Serai t’il possible d’assister à un de vos tournages ?
    merci
    Florian
    Ps:je sais combien il est difficile d’assister à un tournage quand on connait personne 🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonjour flo,

      Tu n’es pas le seul à vouloir voir ou participer à un tournage. Malheureusement il est assez difficile de vous inviter » ou de vous « engager » sur un de mes tournages pour des raisons d’assurances, de planning, de confidentialité ou de localité.

      A bientôt,

      Tom

      • flo

        merci quand même Tom pour ta réponse 🙂

        • commentfaireunfilm

          Re Flo,

          Je suis conscient que ce n’est pas la réponse que tu attendais, mais peut être que pas loin de chez toi il y a une ou des structures qui s’occupe de centraliser les tournages. Après cela dépend aussi de ton âge…mais prend contact avec elles ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • flo

            Bonjours,
            Ne vous inquiétez pas j’ai déjà participé à des tournages comme No Limit grâce à ma voisine 😀 je sais pas si vous avez été dans cette série ? Mais le tournage a durée q’une seule journée et je n’ais pas pu apprendre davantage !
            merci
            Florian

  • flo

    Bonsoir,
    Avez-vous un conseil à me donner quand on est en manque d’inspiration?
    merci:)
    Florian
    ps:je suis vers le milieux du film ! puis je vous envoyer le synopsis POUR AVOIR QUELQUE CRITIQUE ,,?
    🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Flo,

      Si tu es au milieu de ton film et que tu rame un peu c’est un peu normal. C’est ce que l’on appelle ; le ventre mou. Il faut que tu te concentres sur la quête ;o)

      Pour la lecture de ton synopsis oui mais pas avant février car j’ai trop de retard dans les lectures de scénarios.

      A bientôt,

      Tom

      • flo

        Merci Tom 🙂 vraiment super !!

  • flo

    Bonjours,
    Veuillez m’excuse des tas de messages que je vous envoi mais j’ai vraiment besoin d’aide 😀
    J’ai fini décrire le synopsis, je me suis déjà imaginé pas mal de scène de mon film ,comment sa va se dérouler!
    mais je n’arrive pas a lier tous sa ! je ne trouve pas aussi comment mon film va commencer si on doit tout de suite faire parler son personnage ou alors créer une ambiance assez spécial pour que le spectateur sache de suite le caractère du personnages ! enfin que des questions que je me pose mais sans réponse !
    Merci
    Florian

  • maria

    BONNE ANNÉe à « Commentfaireunfilm » et bon anniversaire à ce blog qui,je pense,est né il y a un an.

    Que 2013 éveille, grâce à lui, des vocations ou des encouragements pour persévérer .

    Le courage, je l’avais quand je suis rentrée ici, il y a 3 semaines, peut-être ,en décembre 2012, j’ai eu des doutes, et je sais ce jour, que je détiens une clef, celle qui m’ouvre les portes du cinéma, peut-être invisibles ; j’ai le Sésame !

    Ce blog, en m’enseignant le cinéma, a fait x fois plus qu’internet en un an de recherches autodidactes,

    Ici, j’ai trouvé une écoute, celle du « prof », une ambiance intrinsèque avec mes compagnons de classe; j’ai lu le même enthousiasme que le mien, les mêmes questions.

    En somme, ce blog,contrairement à de froides réponses données par des moteurs de recherche, qui, je n’en disconviens pas, aident à résoudre des problèmes,ce blog, donc, a l’ambiance d’un dialogue, presque un « chat » ,un direct, tellement notre prof offre des réponses rapides et efficaces.

    C’est l’humain contre le robot.

    Et je n’ai pas l’impression de le squatter . Si tel est le cas, je vous demande de m’en excuser.

    Je reviendrai, ici, prendre quelques leçons; je serai muette après avoir tant parlé, je serai invisible , après m’être tant montrée .

    Je vais à mon projet. Je sens qu’il me faudra du temps. Je prendrais celui qu’il faut….J’ai toute la vie devant moi.
    Bonne route à vous!

    De tout coeur,merci,Thomas. Ce n’est qu’un au-revoir…