comment préparer et tourner avec de la figuration

Comment travailler avec de la figuration sur votre film ?

 

Voici la deuxième partie de l’article de la semaine dernière sur la figuration ou plus précisément sur : comment travailler et tourner avec des figurants ? Je sais que certains souhaitent que j’aborde le côté contrat…assurance…ce n’est pas le but de cet article qui traite de la manière dont vous devez « utiliser », travailler avec vos acteurs de compléments.

Avant d’amener la figuration sur le plateau

Je sais que les chefs de file font un briefing à la figuration avant qu’on les amène sur le plateau. Le chef de file rappelle comment cela va se passer, ce que l’on va tourner et les erreurs à éviter.

Lorsque j’étais 2nd assistant, et à chaque fois qu’il y avait de la figuration, j’aimais aussi aller voir les figurants pour faire une piqûre de rappel sur ce que j’allais leur demander et comment le tournage allait se passer.

Il est important d’impliquer la figuration dans le processus du film. Si vous avez un figurant qui n’est pas impliqué et qui ne croit pas qu’il est essentiel pour que la séquence fonctionne, c’est foutu. Un figurant ce n’est pas juste un mec ou une fille qui passe dans le champ !… mais je vais y revenir plus tard.

L’important pour cette première entrevue avant d’aller sur le plateau c’est qu’ils sachent de quoi parle le film, ce que l’on va faire dans la prochaine séquence et qu’ils sachent à qui ils vont avoir affaire.

figuration

Les consignes à donner :

  • Faire le silence sur le plateau (on chuchote entre les prises)
  • Rester attentif
  • La place qu’on leur donne, ils doivent la garder sauf si les assistants réalisateurs ou le réalisateur leur demande de changer de place.
  • S’ils font un déplacement pendant la prise (aller d’un point A à un point B). Une fois que la prise, ou la répétition, est terminée, ils doivent revenir au point A immédiatement.
  • On fait semblant : de boire, de manger, de parler (On ne chuchote pas ! On bouge les lèvres mais aucun son ne sort de leur bouche)

Créer un lien avec vos figurants

Il faut expliquer à la figuration qu’on est là pour s’amuser mais aussi travailler. Le temps c’est de l’argent et quand on fait un film on n’a ni le temps, ni l’argent…Ils doivent donc être concentrés… mais aussi passer du bon temps.

L’équipe mise en scène est déterminante pour que tout se passe bien pour les figurants… La mise en scène oublie souvent cet aspect. Beaucoup d’assistants pensent que la figuration est là pour remplir le champ… et les traitent comme des numéros. D’ailleurs des assistants mise en scène parlent d’une manière déplacée aux figurants.

Je mets un point d’honneur à connaître le prénom de mes figurants et mon équipe doit faire pareil ! C’est plus agréable pour un figurant de se faire appeler par son prénom plutôt que : « Heu, excusez-moi… oui, vous avec le chapeau marron » ou « la dame en rouge, mettez-vous là » ou « toi et toi venez ici » ! INSUPORTABLE !

Alors que si vous dites : « Michel, mets-toi là s’il te plaît » c’est tout de même mieux !

figuration

Alors je me doute que vous vous dites :  « bon ben ça c’est super pour un court-métrage car il n’y a pas beaucoup de figuration. Mais comment fais-tu quand tu as 50, 80 ou 250 figurants ou plus ? »

La réponse est toute simple. Tu travailles ta mémoire ! Mon record c’est une centaine de prénoms retenus sur une journée. Je peux vous dire que ça fait toujours son petit effet ! ;o)

Dès le moment où il y a beaucoup, beaucoup de figuration, des groupes sont constitués et gérés par un assistant mise en scène…Ce qui veut dire que chaque assistant gère une petite partie de la figuration. Dans ce cas il n’y a pas non plus de problème pour retenir le prénom des figurants.

Règle importante : Ne leur criez pas dessus, même s’ils sont dans le champ, même s’ils sont mal placés, même si on vous met la pression !!!. Car souvent ce n’est pas de leur faute, mais de la vôtre…Vos explications n’ont pas dû être clairement comprises ou vous avez mal fait votre boulot.

…Bon, après, je ne vous cache pas qu’il y a toujours des figurants « un peu plus lents » que d’autres…Dans ce cas, mettez-les plus en fond de champ sans leur demander de choses trop compliquées à faire ;o)

Soyez souriant et disponible, même si vous êtes stressé, sous pression etc…

Ce lien que vous créez est INDISPENSABLE ! Non seulement vous aurez une figuration heureuse d’être là, prêts à vous aider et vous pourrez tout leur demander… ou presque. Combien de fois je me suis retrouvé en dépassement d’heure… il fallait relâcher la figuration mais grâce à ce lien la figuration est restée… parce qu’elle était heureuse d’être là et qu’elle s’est amusée !

La semaine prochaine nous verrons comment gérer et placer la figuration sur le plateau et je vous donnerai des trucs que vous pourrez appliquer pour que cela fonctionne à coup sûr !

Voilà pour cette deuxième partie sur : comment tourner avec de la figuration

N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article.

Je vous dis à la semaine prochaine.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

24 comments… add one

Leave a Comment