Tout sur le format d’image ou le format de tournage

Format d’image

Format de tournage et de projection

 

 

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit un article sur la technique pure. Pour tout dire cela fait aussi un moment que je pense à cet article ;o) Comme je suis actuellement en préparation d’un premier long métrage, le sujet du format de tournage a été évoqué. Voilà pourquoi je souhaite en parler.

On pense souvent que le format d’image est standard d’un film à un autre. Lorsque l’on voit un film à la télévision ou au cinéma on fait très peu attention à cela. De plus, lorsqu’un réalisateur en herbe ou un scénariste en herbe pense à son film, il l’imagine en 16/9 et c’est bien normal au fond.

format d'imagePourquoi le format du cadre est si important ?

Je me souviens que le premier court-métrage que j’ai tourné était en 1.33 ! Je sens que j’ai déjà perdu une partie des lecteurs rien qu’avec cette dernière phrase lol. Avant de continuer je vais vous expliquer les différents formats. Sachez une chose, le choix du format fait partie du choix artistique du réalisateur. Il va, grâce à ces différentes possibilités, composer son cadre d’une certaine façon, montrer ou cacher des choses.

Une fois que vous aurez choisi votre format, il ne sera plus possible de revenir en arrière. Vous ne pouvez pas passer du 1.33 au 16.9 (1.78) ou à un autre à votre convenance. Il est vrai qu’aujourd’hui il est possible de « transformer » certains formats en certains autres mais au détriment du cadre initial.

Les formats c’est quoi ?

C’est simplement la proportion entre la largeur et la hauteur de l’image.

Les différents formats d’image

Comme je vous le disais un peu plus haut, il y a le 1.33, cela correspond au 4/3 que les télés de nos parents diffusaient. D’ailleurs c’est pour cela que les TV étaient carrées….enfin…elles étaient carrées car le cinéma était filmé dans ce format aussi…on a l’impression que c’était il y a un siècle et pourtant…en même temps, les plus jeunes d’entre vous ne l’ont pas connu…parfois, lorsque vous allez chez une vieille tante, vous devez encore en voir. Je vous rassure, même pour moi qui ai connu ces TV, ça me fait drôle lol. Pourtant il y a 25 ans, une simple TV 36 cm faisait mon bonheur pour jouer sur ma playstation…1.

format d'image

Puis nous avons le 1.78…que tout le monde connaît car c’est tout simplement le 16/9 qui permet à un film d’être projeté sans bande noire en haut et en bas, comme tous les plasmas d’ailleurs, LED ou lcd ;o) Pourquoi ce format ? Parce qu’il correspond plus ou moins…ou se rapproche plus de la vision de l’être humain.

format d'image

Le 1.85

format d'image

Ce format est assez proche du 1.78, c’est le standard américain par excellence ! Format des films tournés en 35 MM (argentique…la pellicule quoi !)

Puis nous avons les formats que j’adore par dessus tout ! Le 2.35, en pellicule, cela correspondait au 70 MM. Aujourd’hui les caméras numériques peuvent reproduire les différents formats évidemment. C’est le format que vous retrouvez sur les DVD mais c’est surtout le format le plus utilisé aujourd’hui dans les cinémas. Bref, un film en 2.35 réserve une expérience cinématographique immense…enfin… si le film est bon ! Si vous tournez une sombre bouse, le format 2.35 ne sauvera pas votre film ;o)

format d'image

Plus vous allez choisir un format allongé, plus vous allez devoir remplir le cadre ou l’image si vous préférez. Vous devrez donc composer votre image en favorisant les extrémités ou la hauteur.

Le scope, par exemple, vous donnera plus d’impression d’espace et de liberté dans votre image. Vous pouvez donc appuyer plus fort votre récit ou le parcours de votre héros, du chemin qu’il lui reste à parcourir, grâce à ce format.

Dans le même temps, avec le 1.33 il vous est possible de rendre le danger plus présent en remplissant toute la largeur du cadre avec la calandre d’un camion comme dans « Duel » de Steven Spielberg.

Amusez-vous à étudier le choix du format qu’a fait le réalisateur du film que vous êtes en train de regarder et essayez de voir comment il utilise l’espace du cadre et pourquoi !

Si vous filmez un plan très large d’un personnage qui marche dans un désert, une forêt ou l’Antartique vous obtiendrez une impression de petitesse du personnage, perdu dans l’immensité si vous le filmez en 2.35

Si vous mettez votre héros à une extrémité du cadre à gauche ou à droite, vous donnerez une impression de déséquilibre.

Vous l’aurez compris, le choix du format peut raconter ou vous aider à raconter l’histoire que vous avez écrite ou que vous tentez de mettre en scène.

 

Souvent les réalisateurs avec qui je travaille me demandent des décors « graphiques » c’est à dire des décors où ils peuvent jouer avec les lignes des immeubles, des maisons, des encadrements de portes, des fils électriques, des lignes de fuite d’une rambarde ou d’un pont ! Pourquoi me direz-vous ? Pour jouer avec le format et le cadre.

N’oubliez pas que le format est carré ou rectangulaire. Ce sont donc des formes géométriques. Les décors, les rues, les maisons, bref ce que vous voulez filmer est souvent construit de manière géométrique. En combinant le format, votre cadre avec les lignes et formes de vos décors, vous pouvez jouer avec et raconter ou faire ressentir des émotions aussi diverses que variées.

 

Amusez-vous aussi à analyser les lignes ou les formes d’une image ou d’une séquence. Imaginez, une fenêtre remplit une grande partie gauche de l’image. Un personnage se trouve adossé contre le mur à droite de cette fenêtre. Ce plan n’aurait pas le même effet si le personnage était adossé au milieu de cette fenêtre et la fenêtre se trouvant au milieu du cadre, non ? ! Si vous racontez que votre héros est mal dans sa peau, qu’il ne s’assume pas etc…le fait de l’adosser contre le mur à côté de la fenêtre prend tout son sens ;o)

Si votre personnage aime se mettre en lumière, en avant dans la vie, vous le placerez adossé au milieu de la fenêtre et la fenêtre au milieu du cadre.

Lors de votre prochain tournage vous penserez donc au format que vous souhaitez utiliser ;o) et à le composer en fonction.

 

Voilà pour cet article sur les formats de tournage, le format d’image… J’espère qu’il vous aidera ;o)

N’hésitez pas à partager le blog et ses articles autour de vous, il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) Merci à tous ceux qui font ce petit geste, grâce à cela le blog a de plus en plus de lecteurs ;o) ça permet de garder « comment faire un film » totalement gratuit ;o)

Vous pouvez aussi partager sur google+ Merci encore à vous tous ;o)

 

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Shawn Bennett

    Salut Tom !
    Je sait, je ne suis pas très inclut dans les techniques de cinéma etc. car je n’ai que 15 ans hahahaha mais pour l’instant j’enregistre toutes tes articles que tu met et je les lit souvent car mon rêve est de devenir réalisateur de film et tes conseils peuvent énormément m’aider ! Bref, merci d’accorder ton temps pour nous !

  • Lionel Chambon

    Bonjour Tom !
    Merci pour votre site….une VRAIE bible de renseignements ! génial continuez ainsi merci 😉

    • Bonjour Lionel,

      Merci pour tes compliments, n’hésite pas à partager le site et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre à ce site de rester gratuit ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Evan

    Bonjour Tom,

    C’est incroyable, juste au moment ou je cherchais des réponses à se sujet « poof » un article est apparu comme pas magie lol.
    Tu est comme moi, j’adore le 2.35, pour les autres format je ne les détèste pas mais il faut qu’il soit bien utilisés pour que j’aime.
    Malheureusement pour des moyens de financement, je ne peux pas avoir de caméra pro ou semi pro et je me limite donc a un canon 600D je suis donc obliger de rajouter des bandes noir au montage mais sa n’a pas le même effets. Donc adieux les histoires de format 1.85 …
    Merci encore et à bientôt,

    Evan

  • Emeline

    Bonsoir Tom,

    J’interviens pour la première fois dans les commentaires juste pour apporter une petite remarque : dans le récent film The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, il y a des changements de cadres ! 😉 En effet (pour ceux qui n’ont pas vu) alors que le cadre est large au début, une fois qu’on entre dans le récit d’un des personnages, le format change et devient presque carré. Quand le récit du personnage se termine, le cadrage reprend sa largeur de départ. Je précise que ce récit n’est pas juste d’une petite séquence tel un rapide flash-back, mais de quasiment tout le film.

    Comme quoi, pour Wes Anderson, il est « possible de revenir en arrière » ! Après, c’est des choix artistiques, et je ne remets pas du tout en question votre article. 🙂

    Je profite de mon intervention pour vous remercier de tout ce que vous faite. En réalité, vous me donnez beaucoup d’énergies et d’inspirations…

    • Bonsoir Emeline,

      Merci pour ce premier commentaire non dénier d’intérêt…tu sais faire une entrée lol.

      Effectivement…tu as raison, le film d’Anderson passe d’un format à un autre..mais sert la narration. Il est donc possible de faire machine arrière…mais tout le monde ne maîtrise pas les règles de la réalisation et de la narration comme Wes Anderson.

      Cette méthode n’est donc pas à mettre entre toutes les mains et à utilisé n’importante comment.

      Merci encore pour ton commentaire, c’est aussi pour cela que j’ai créé ce blog pour permettre l’échange ;o)

      Merci pour tes compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      A bientôt,

      Tom

    • Darktyrex

      Dans la même logique et bien avant, on avait le film « Frère des ours » de Disney, qui passe d’un format plus carré à un 16/9 plus large (et plus haut) pour symboliser l’évolution de point de vue lors de la métamorphose du personnage principal. Le tout est renforcé par le dessin qui change de manière flagrante ainsi que les teintes de couleurs.

      • Bonjour Darktyrex,

        Effectivement là aussi on passe du 1:78 au 2:35 ;o)

        Merci pour ce commentaire constructif,

        A bientôt,

        Tom

      • Emeline

        Bonsoir Darktyrex,

        Effectivement j’avais oublié celui-là ! Et merci pour l’analyse qui va avec. 🙂

        Emeline

  • Onekekou

    Merci, c’est intéressant ce article , il m’a permit de connaître cet élément technique pour un tournage.
    Je me prépare pour mon premier film et je dois le présenter à un festival l’an prochain dans mon pays, vos différents articles serons les bienvenu.

    • Bonjour Onekekou,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      Bon courage pour ton long,

      Tom

  • Ezemann

    C’est fabuleux cet article. Vous etes vraiment une source de connaissance pour tout ceux qui s’interesse au 7e art. Je prepare mon premier film (long metrage) vos conseils sont vraiment precieux. Ils m’evitent à chaque fois des erreurs. Vraiment merci! C’est grace a vous que mon premier film sera un chef d’oeuvre.

    • Bonsoir Ezemann,

      Meri pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Tom

  • Anne Fauchon

    Hello Tom, merci pour cet article ; encore une fois tu rends clair des points techniques qui dépassent la profane que je suis. J’en profite pour te souhaiter une belle rentrée 🙂

    • Bonjour Anne,

      Merci ;o)

      Alors ton scénario est terminé ? Tu es en route vers la recherche d’un prod ?

      A bientôt,

      Tom

      • Anne Fauchon

        Comme tu es gentil de prendre ainsi de mes nouvelles.
        Avant de me permettre de le considérer comme « validé » et de passer à cette recherche, j’attends le retour de l’ami réalisateur, Bourlem Guerdjou, que je t’ai mentionné (car s’il apprécie il me permettra de bénéficier de ses contacts). Or, il était très pris par le mixage de son dernier film (pour Arte) qu’il vient de présenter au festival de La Rochelle ce WE où il a eu le prix pour le meilleur film TV « Denba, tête haute » ; je suis tellement heureuse pour lui ! Donc évidemment il avait d’autres chats à fouetter 🙂 Je sais qu’il reviendra vers moi dès qu’il le pourra ; j’apprends la patience 🙂
        À bientôt
        Bonne soirée

        • Bonsoir Anne,

          C’est bien normal ;o) Et bien dis donc La Rochelle a été un bon cru, la série pour laquelle je travaillais l’année dernière à eu le prix de la meilleure série, idem c’était pour ARTE ;o) J’ai eu vraiment un super relation avec la réal j’lui ai trouvé tous ses décors, pu lui faire des propositions..c’est un super souvenir et j’ai fait partie de l’équipe mise en scène. Tu me verras dedans aussi LOL Virginie (la réal) est vraiment bonne…en même temps elle avait une chef op au top : Kika ungaro…bref tout pour faire mouche.

          Tiens moi au courant pour ton projet.

          A bientôt,

          Tom

          • Anne Fauchon

            C’est fou ça !!! Justement le thème de la série m’intéresse et je comptais bien la regarder. Le monde est petit… Oui je te tiens au courant ; merci de t’y intéresser 🙂

          • ;o)

  • wilika

    Si ça peut aider à la compréhension, voilà un gabarit que j’utilise personnellement lorsque je fais du storyboard. Tjs pour l’exemple, un exemple concret de l’utilisation du gabarit avec une intention de cadrage. les différents cadres me permettent d’envisager les plans en gardant à l’esprit les différents cadres

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,

    effectivement le lien que tu as posté pour Patrice est très intéressant, mais
    nous sommes très habitué à ta manière de procéder. Donc des exemples
    pour élucider tes articles, oui, mais ne nous laisse pas seulement avec des liens. 🙂

    Merci.

    Kal

    • pape

      oh c’est vrai très beau tout ca
      bon courage

    • Bonjour Kaladji,

      Non ne t’inquiète pas ;o) En revanche la vidéo est très bien faite et si j’étais tombé dessus je ne pense pas que j’aurais fait cet article…Je ne veux pas faire moins bien que ce qui à déjà été fait…

      A bientôt,

      Tom

  • yassine kassbaoui

    Merci beaucoup Tom ravie de te connaitre & merci pour tout autre information

  • Virgile

    C’est vrai que ça fait plusieurs que j’entend parle du 70 mm au cinéma et je ne comprenais pas trop… Merci Beaucoup pour cette explication. Mais ce que je ne comprend pas c’est pourquoi avons nous donner ces chiffre : 2.35 ou 1.78 ?

    • Bonjour Virgile,

      C’est un peu compliqué, mais je vais essayer de l’expliquer le plus simplement du monde. Les formats sont noté 1/33:1 par exemple. SI nous prenions la proportion 1:1 cela ferait un carré parfait. Au plus le 1 devant le :1 est grand plus l’image est allongée.

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bon dimanche Tom,
    Personnellement, je me reposerais entièrement sur le réalisateur, au cas où mon scénar, pour un long métrage, serait retenu évidemment.
    Même si je suis du temps des « vieilles tantes » lol ! j’apprécie toujours autant les bons films. C’est un peu dommage pour le ciné dans les salles obscures que toutes les technologies modernes remplacent. Il faut savoir vivre avec son temps. Comme le dit Patrice, ( coucou !), « promouvoir la beauté » c’est bien le rôle essentiel de l’image mouvante. Alors, s’en référer aux spécialistes !
    Cordialement et réussite dans tes entreprises. ☼
    maria

    • Bonjour Maria,

      C’est vrai que les nouvelles technologies ont pris une place énorme, mais l’argentique n’est pas terminé ;o) De plus il ne faut pas regretter le bon vieux temps ;o)

      Effectivement en tant que scénariste il faut laisser le choix du tournage au réalisateur et au chef op.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour Tom,
        Merci de ta réponse.
        Toutefois, je ne regrette pas le « bon vieux temps », loin de là. Je l’aime en tant que témoin du passé pour aller vers l’avenir.
        Je voulais dire que mon matos datait: j’ai encore celui des  » vieilles tantes » et si un film me plaît, ces vieux supports de diffusion ne m’empêchent pas d’entrer dans le film, s’il est à mon goût.
        Je ne fais pas non plus de jugement de valeur entre argentique et numérique. Ce dernier permet de rendre des ressentis autres. Peut-être est-ce que je préfère le premier pour les photos : tout à fait subjectif !
        J’ai lu ton dialogue avec Anne.
        Félicitations à toi ! Dis donc, pour nous, tu es un mentor de qualité ! La série dont tu parles, est-ce celle que nous devrions voir sur ARTE en novembre ? On te verrait en tant qu’acteur aussi ?
        Bon courage et réussite dans ton présent. ☼
        Cordialement.
        maria.

        • Bonsoir Maria,

          ;o)

          Pour la série, novembre me parut effectivement la date ;o)

          Tu ne me verras pas en tant qu’acteur, disons que nous manquions de figurations et que Virginie (la réalisatrice) m’a demandé de me mettre devant la caméra. C’est toujours drôle à faire. J’apparais trois fois, une fois en balayeur de stade, une fois en flic..et une autre fois en clubber MDR ! A presque 40 ans..clubber…moi qui aime rester chez moi et faire des repas entre potes et boire un bon whisky ou un bon vin…ça ne me ressemble pas, mais pas du tout.

          A bientôt,

          Tom

          PS : je suis assez fier du prix de la série, car les décors sont des personnages important de l’histoire.

          • maria

            Bonsoir Tom,
            Ah ! tu es un bon vivant ! LOL Pas trop ???
            ☼ ) maria.

          • Bonsoir Maria,

            LOL juste ce qu’il faut ;o)

            Tom

          • maria

            Bonsoir, Tom,
            MDR ! c’est mieux , c’est plus convivial que « clubber ». J’ai élevé les mêmes ! Table ouverte à la maison !
            ☼ Cordialement.
            maria

  • Patrice BOUVRY

    Bonjour Tom et ravi de te retrouver !
    On se trouve un petit peu obligé aujourd’hui de n’envisager que le 16/9 car la diffusion en salle n’est plus la « carrière » principale d’un film dans le temps avec dorénavant le dvd/bluray, le vod et internet (oui, scandale, le cinéma à domicile sur son « poste »). Quelle utilité ou nécessité d’affliger des bandes noires à son public le plus large ?
    Perso, je me permets de nuancer tes propos car je crois savoir que les composantes de l’image restent valables sur n’importe quel ratio donc aussi en 16/9.
    Par contre, en restant sur les formats, je te suggérerais bien (sans te l’exiger) un petit article sur les formats numériques les plus couramment utilisés au cinéma et en télévision du tournage à la diffusion.
    Je n’avais rien à commenter sur ton dernier article sur l’adaptation mais je profite de celui-ci pour te donner mon bonjour et te souhaiter, déjà un beau dimanche et surtout bon courage en cette rentrée difficile …
    La meilleure parade, s’obstiner à promouvoir la beauté !
    Chaleureusement,
    Patrice

    • Bonjour Patrice,

      Pour les composantes de l’image je te rejoint mais tu auras tout de même plus d’espace avec une image plus large que haute. J’ai peut-être été un peu trop enthousiaste je te l’accorde ;o)

      Pour le format de tournage cela dépend de ce que le réalisateur souhaite utiliser et comment il souhaite composer son cadre.

      Je te mets un lien que je viens de trouver et qui est très bien fait, mieux d’ailleurs que cet article ! Comme quoi..j’aurais peut-être dû faire comme d’habitude et vérifier s’il n’y avait pas mieux ailleurs…

      http://www.transmettrelecinema.com/video/le-format-de-projection/

      La composition du cadre est la même mais les impressions sont différentes.

      Pour terminer le dernier transformers a était filmé en 2.35 pourtant ce film fonctionnera très bien en VOD…

      Heureux aussi de te retrouver ;o) Bon Dimanche à toi aussi.

      Tom

      • Patrice BOUVRY

        Un grand pardon Tom, je ne parlais que de ma logique personnelle sans contester la tienne ! J’ai une façon d’écrire des fois, un peu trop déterminée mais je te rassure, je suis très ouvert dans la (vraie) vie ;).
        Pas obtus pour un sou …
        Là, je partage ton enthousiasme !
        Merci vraiment pour le lien que je découvre avec joie car je partage en plus ta vocation de transmettre !
        Bien à toi !

        • Bonjour Patrice,

          Je n’accepte pas tes excuses car tu n’as pas à t’excuser ;o)

          Ta remarque était judicieuse et parfois une image vaut mieux que de long discourt…d’ou mon lien.

          Je te souhaite un excellent W-E ;o),

          Tom