Fonction personnage : Chaque personnage doit avoir un rôle

Tous les personnages servent à quelque chose

Tous les personnages de votre histoire ont un rôle ! 

Certains ne le savent pas mais je me suis pris aussi quelques jours de vacances, histoire de recharger les batteries. Je m’étais juré de ne pas toucher à mon ordinateur, ni m’occuper du blog pendant ce temps. En vérité je n’y suis pas arrivé et j’ai répondu à vos commentaires et à toutes les questions ou interrogations que vous postiez sur le Chat. D’ailleurs, c’est sur celui-ci qu’un utilisateur de « Comment Faire Un Film » m’a demandé comment écrire un film romantique. Son plus grand problème était : « De ne pas savoir à quoi servaient les personnages secondaires ».

Je lui ai proposé de poser sa question directement sur le blog, de cette manière tout le monde pourrait profiter de ma réponse. J’ai réfléchi quelques minutes et j’ai pris la décision d’écrire un article sur le sujet car il n’y a pas vraiment de véritable article qui traite du sujet.

fonction personnage

Personnage = Action/ personnage = Fonction

Vous ne pouvez pas vous dire : « Tiens, je vais mettre 4 copains avec mon héros ». Vous pourriez vous le dire, mais vous devriez d’abord vous demander :

  • A quoi servent-ils ?
  • Pourquoi 4 ?
  • Ils servent à raconter quoi ?

Pour que vous compreniez bien, un personnage sert à faire avancer l’histoire : il a donc une fonction narrative. Cela signifie que tout ce qu’il dit, tout ce qu’il fait ou fera, comment il agit doit être lié à l’intrigue et doit servir votre histoire.

Voilà pourquoi avant même d’intégrer un personnage dans votre histoire vous devez définir son rôle exact dans celle-ci.

1) Exercice pratique à faire tout de suite :

Faites une liste de tous vos personnages et en face de chacun d’eux donnez leur fonction ou le rôle qu’il joue dans l’intrigue.

Cet exercice va vous montrer si un personnage est utile ou pas. Une fois que vous avez défini cela vous devrez faire exactement la même chose pour chaque séquence.

2) Exercice pratique à faire tout de suite :

Prenez chaque personnage, chaque séquence de votre film et définissez l’intérêt que tel ou tel personnage soit là ou pas. Ce que raconte la scène et à quoi celle-ci sert dans votre histoire doit être lié à votre personnage.

Fonction personnage

La fonction de l’apprenti scénariste 

Cela me fait penser aux apprentis scénaristes qui commencent une histoire par la continuité dialoguée. Ils ont une superbe idée et veulent tout de suite écrire un scénario en entier avant même de savoir :

  • Ce qu’ils veulent raconter (le pourquoi de l’histoire)
  • Comment ils vont la raconter
  • Quel est leur héros
  • Quel est l’objectif du héros, son besoin
  • Ou encore comment va finir leur histoire

Bref, des questions essentielles pour écrire un scénario et surtout des questions essentielles pour qu’ils puissent le terminer. Comme ils ne se les posent pas, ils arrêtent l’écriture à un moment donné, l’abandonne ou recommence tout. Pourquoi ? car ils ne sont pas contents de ce qu’ils ont écrit ou parce qu’ils se sont perdus.

Ce petit aparté pour vous prouver qu’il faut aussi penser au rôle de chaque personnage sinon vous risquez de vous perdre. Mais le pire c’est d’avoir un personnage plat qui ne sert pas à grand-chose et surtout qui ne fait pas avancer votre histoire. J’arrête tout de suite ceux qui pensent que c’est anti artistique que de penser en premier à l’utilité de son personnage plutôt qu’à son côté cool, violent ou mystérieux.

Un exemple de fonction des personnages

Depuis que ce blog existe je prends des exemples de films que tout le monde connait et qui pour moi sont parfaits en terme de structure, de narration et de construction de personnage. « Back to the future » fait partie de ceux-là.

Je profite de parler de ce film pour revenir 2 secondes sur le concept, sur l’idée d’un film. Souvent vous cherchez l’idée originale, encore une fois c’est la manière dont vous allez raconter l’histoire qui va la rendre originale. Bob Gale (le scénariste de Retour vers le futur ndrl) a construit l’idée du scénario sur une idée simple et pourtant incroyable.

Lors d’un w-e chez ses parents il est tombé sur une malle contenant des affaires appartenant à son père, dont un almanach de lycée dans lequel il y avait une photo de son père à l’âge de 18 ans, président de sa promotion.  Gale s’est demandé, s’il avait la possibilité de remonter le temps et d’aller en cours avec son père, s’ils seraient devenus amis. De retour à Los Angeles, Gale en parle à Zemeckis…L’idée de base de « Back to the future » était née. Un concept peut être simple et ouvrir la voie à un film incroyable.

fonction personnage

La fonction de Marty 

Regardons la « Fonction » de Marty Mc Fly. Certes, c’est le héros de l’histoire et de prime abord on pourrait croire que la fonction de Marty c’est de retourner en 1985…

Mais si nous regardons l’objectif de Marty, ce n’est pas de retourner en 1985 mais de réparer l’erreur qu’il a commise en interférant dans la rencontre entre ses parents…Comme il a pris la place de son père en se faisant renverser par le père de Lorraine, celle-ci tombe amoureuse de Marty au lieu de Georges (son père). Résultat, ils ne s’embrasseront jamais au bal des sirènes, ne se marieront jamais et n’auront jamais d’enfant.

Pour réussir cette mission il faut que les fonctions des autres personnages permettent de faire avancer l’intrigue.

La fonction de Doc

Prenons la « fonction » de Doc. Sa fonction première c’est de pousser Marty à partir à l’aventure. Il lui explique le fonctionnement de la machine et de par l’entourloupe qu’il a fait aux Libyens, il plonge Marty dans une course poursuite qui, dans la panique, l’envoie en 1955. Ainsi Marty évite de se faire tuer comme Doc.  Il joue le rôle du mentor.

logline retour vers le futut affiche us

Si nous revenons à Marty, ce n’est pas la seule fonction qu’il a dans l’histoire car il joue un rôle de Mentor auprès de Georges, son père.

La fonction de Georges

La fonction de Georges c’est, au-delà d’être le père de Marty,  d’oser aller voir Lorraine…Mais encore une fois ce n’est que de la surface car son rôle c’est de permettre à Marty de voir ses parents sous un jour inconnu et qu’il s’en rapproche…Qu’il les comprenne. D’ailleurs, Georges joue le rôle du Trickster dans le film. C’est à dire qu’il est contre Marty au début de l’histoire puis avec lui…C’est à la fois un ennemi et un allié.

Biff Tannen est clairement l’ennemi. Sa fonction c’est que Georges Mc Fly reste le raté qu’il est, abuser de Lorraine et se venger de Marty pour garder son statut de brut du lycée.

Vous voyez, chaque personnage doit avoir une fonction pour faire avancer l’histoire et « challenger » le héros. Si vous n’avez pas cette notion de fonction en tête pour vos personnages c’est que vous avez loupé quelque chose.

archétypes

catwalker/ shutterstock

La fonction d’un personnage et les archétypes

Cet article fait forcément écho aux archétypes que l’on retrouve dans toutes les histoires mais aussi que l’on retrouve chez les « Gourous » du scénario comme Joseph Campbell. Je vous invite d’ailleurs à lire ou relire cet article qui vous dévoile les différents archétypes pour vous guider, vous y trouverez la définition du « Trickster » par exemple ;o). Grâce à ces archétypes vous allez pouvoir définir plus facilement quels personnages auront comme rôle et comme fonction.

Voilà pour cet article sur : Tous les personnages de votre histoire ont un rôle à jouer.

N’hésitez pas à me poser des questions sous cet article.

D’ailleurs, Partagez sans compter Comment Faire Un Film avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton  » Facebook «  ou  » Twitter  » ou sur le bouton de Google+ là juste en dessous ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

24 comments… add one
  • Les films du pays dit :

    Merci beaucoup pour cet article.
    J’écris une série, et j’ai eu les mêmes problèmes ces jours passés. Mais après avoir lu cet article je vais me retourner sur le projet et tenter à définir l’objectif de chaque personnage. Un grand merci à vous.

  • Bravo Tom pour cet article, car c’est là que tous les films français échouent et perdent de l’argent; les personnages sont faibles, ou inintéressants. Le meilleur exemple de personnages intéressants et puissants est « 12 hommes en colère » de 1957 ! le plus mauvais « les Tuches » bides et tatouages de Foire du Trône ». Le Star Wars 1 de 1977 , un chef d’oeuvre de personnages puissants, attachants, qui nous font nous ruer pour soutenir la cause des personnages. Tout le long des champs Elysées, les files de spectateurs se rejoignent. Pareil pour JAWS , « les dents de la mer 1 » avec sa fameuse séquence des cicatrices !

    • Tom dit :

      Bonjour Henri,

      Effectivement les personnages Français sont souvent faibles. La tendance est tout de même à l’amélioration avec les générations d’auteurs qui ont compris ce problème. La vraie difficulté c’est de réussir à faire passer ça aux responsables de chaîne, distributeur etc. Qui cherchent, souvent, à abrutir les gens et à rentrer le plus vite possible dans leur investissement.

      Les films que tu cites sont effectivement des must en la matière.

      Tom

  • Bonjour Monsieur,

    Tout d’abord, je voudrai connaître votre prénom et nom.

    Je suis prête pour mieux comprendre comment faire un film avec vous.

    Je ne pense pas que vous êtes Romain, Tom Veil.

    J’ai également un parcours cinématographique et audiovisuel.

    Bien cordialement

    Mme NIANG ou Maupi FAY

  • maria dit :

    ☼) Bonjour Tom et bonjour Henri-Pierre, qui m’a devancée !

    « Retour vers le futur  » ne fait plus trop partie de mes films préférés mais cet exemple illustre bien « le rôle » de chacun des personnages. Devenue élève de « Scénario + « , je comprends mieux ce qu’est un archétype.☼)

    C’est vrai, le scénariste doit jouer chaque rôle, pour que chaque spectateur puisse adhérer à l’histoire ou s’identifier. Je me souviens Tom, de ce que, au tout début de l’écriture de mon 1er scénar, tu trouvais que mes 4 personnages se ressemblaient trop. J’ai rectifié mais peut-être pas suffisamment.

    Hors sujet : Juste un petit détail que je trouve bizarre : je suis venue là directement ; je n’ai pas eu droit au mail de présentation. Est-ce normal ?

    Bien sincèrement de ☼) maria

  • Henri-Pierre Juguet dit :

    Salut Tom et toute l’équipe.
    Excellent article, qui aidera sans doute beaucoup de gens. Il est bien nécessaire de rappeler toutes ces nécessités.
    On peut rappeler aussi que chaque personnage doit être équipé d’une Biographie. Cette Bio comprendra aussi son caractère, et chacun se construit par des allers-retours entre la bio (fiche) et le rôle qu’il a dans le film.
    Une petite astuce dans la construction de l’histoire (plutôt que Scénario, qui est après tout un document technique) : pour aider à construire chaque personnage on peut (à chaque situation ET même quand il n’est pas présent) se METTRE À SA PLACE. Faire brièvement comme s’il était le héros du film (et donc le vrai héros ne serait qu’un personnage secondaire). On voit très rapidement à ce moment si le personnage qu’on fabrique tient debout ou pas ! Si ça ne tient pas la route, si on ne sait pas ce qu’on doit lui faire faire ou dire c’est qu’il y a un défaut de construction à la base.
    Es-tu d’accord avec ceci, mon cher Tom ?
    Bien à toi, bonjour à tous 🙂
    Henri-Pierre

    • Bonjour Henri-Pierre,

      Absolument. Tu fais référence à la fiche des personnages. Il est indispensable d’en faire et de ne pas hésiter à aller loin dans « cette » bio ». Même si des élèments ne vont pas « apparaitres » dans le film en tant que tel, ils vont contribuer à épaissir les personnages et aider les auteurs à ce qu’ils soient cohérents.

      Parfois se mettre à la place de…Est très compliqué. Surtout lorsque l’on traite d’un personnage borderline. Et puis souvent on donne des caractéristiques que nous n’avons pas…
      D’ou l’importance de s’en remettre à la fiche du personnage pour extrapoler les éventuelles actions qu’il pourrait ou pas faire.

      Tom

  • Mike dit :

    Bonjour Tom,
    Merci pour cet article. Ça m’a fait beaucoup de bien. J’écrivais un scénario « Le labyrinthe »; à la fin je me retrouve avec beaucoup trop de personnages. Je ne savais vraiment pas comment éliminer certains personnages.
    Merci ça me montre comment faire.
    Mike

  • Svetlana dit :

    Bonjour Tom,
    Bien dit en parlant de Georges « …ce n’est que de la surface car son rôle ». Outre son archétype, la fonction d’un personnage, à quoi pourrait-elle être liée?

  • maria dit :

    ☼ ) Bonjour Tom,
    Si, au cours du  » monologue en images » de l’héroïne, le protagoniste, devenu son mentor, s’intéresse à ce qu’elle raconte en participant avec des bribes de son histoire personnelle à lui, reconnais-tu cette « fonction » ?

    Si, en supplément, quelques photos-papier de l’héroïne retrouvées par le protagoniste – elle les a fait tomber par mégarde – font l’effet de petits éléments déclencheurs pour l’héroïne , est-ce que ça rentre dans le sujet de ton article ?
    Un peu comme Rose, dans « Titanic », qui retrouve en particulier le « fameux » dessin de Jack ?

    Photos ou dessins n’ont-ils pas une « fonction », presque au même titre que les personnages ?Si j’ai bien compris, tout doit être utile, en fin de compte ( et de conte !)
    Bien sincèrement.
    ☼ ) maria

  • Beckel dit :

    Bonjour Tom

    Est-ce qu’un personnage peut apparaître juste une fois dans un court métrage?
    Merci

  • bernard dit :

    bonjour, et merci à vous pour cet enseignement. ma question est la suivante : comment terminer son histoire sans relâcher ?

  • Gradur Lowa dit :

    Bonjour Tom
    j’aimerai savoir comment décrire un lieu,une ville,un endroit… Vu de haut?

  • >
    luctus risus mattis libero. Aenean leo felis quis