Financement d’un film : les SOFICA

 

Je parle souvent du CNC, des régions et des chaînes de TV pour financer ton projet de film. Mais je ne t’ai jamais parlé des SOFICA. C’est un système qui est peu connu du grand public et pourtant c’est l’un des financeurs incontournables du cinéma.

Mais réellement c’est quoi une SOFICA et comment ça fonctionne ?

C’est quoi une SOFICA ?

 

Pour faire simple l’argent des SOFICA vient de toi ! Enfin, quand je dis de toi, je veux dire qu’il vient de monsieur tout le monde…Ayant un peu de moyens et ayant besoin de défiscaliser…Oui ce n’est pas monsieur tout le monde au final ;o) !

SO, pour Société, F, pour financement, I, pour Industrie, C, pour Cinématographique, et A, pour Audiovisuelle : Société pour le financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelle.

Bref, ce sont des sociétés créées par des banques ou des professionnels du cinéma qui collectent l’argent de certains contribuables désireux de défiscaliser et, dans le même temps, soutenir le secteur du cinéma.

Tu te doutes qu’un tel dispositif est super encadré et que tout le monde ne peut pas monter une SOFICA.

 

Qui peut bénéficier du financement d’une SOFICA ?

 

Alors si tu es simplement auteur ou réalisateur tu ne peux pas bénéficier de leur soutien. Tu ne peux pas les appeler et leur dire : « J’aurais besoin de 300 K€ ou 3 millions pour faire mon film », seul le producteur, avec une société de production peut monter un dossier et demander l’aide d’une SOFICA. D’ailleurs elles ne sont pas considérées comme coproductrices de l’œuvre, elles mettent de l’argent et c’est tout.

Mais tout cela se fait sous certaines conditions !

Par exemple une SOFICA ne peut pas injecter de l’argent si le film à un budget supérieur à 8 millions d’euros. Il faut aussi que l’auteur / réalisateur n’en soit qu’à son premier ou deuxième film.

Il y a aussi d’autres règles comme, de ne pas dépasser 50% de la part du budget d’une œuvre européenne.

Les SOFICA n’interviennent qu’au moment du tournage ! La somme est versée avant de commencer à tourner, de cette façon le producteur dispose d’argent pour amorcer la pompe et évite des frais financiers qui peuvent être importants.

Pour te donner un aperçu de la manne financière que cela représente : Elles ont tout de même eu un budget pour 2018 qui était de 63 millions d’euros !!!!

résultats

 

Comment vivent-elles ?

 

Les SOFICA ont deux modes de fonctionnement quand les producteurs les sollicitent. Mais avant de parler de ça il faut que je te dise que les SOFICA prennent un pourcentage sur les recettes de ton film : En salle, à la Tv ou en Vod. Elles prennent donc un risque en pariant sur le succès de ton film. Pourquoi prennent-elles ce risque et pourquoi ceux qui donnent leur argent prennent le risque de tout perdre ? Simplement parce qu’ils ont défiscalisé avant. En gros c’est la contrepartie de pouvoir défiscaliser…Risquer de tout perdre.

Sache tout de même que ceux qui défiscalisent via une SOFICA gagnent plus de 80K€ par/an pour la plupart et le capital est bloqué pendant 10 ans.

 

Mais alors comment font-elles pour vivre si tous les films sont des bides ?

 

Faire appel à une SOFICA n’est pas sans risque pour le producteur. Même si la SOFICA est obligée d’investir 90% de ses fonds dans l’année (elle garde 10% pour ses frais de fonctionnement), elle peut prendre une garantie conclue avec le producteur. C’est-à-dire que celui-ci s’engage à racheter une partie de l’investissement de la SOFICA.

C’est ce qui s’appelle « s’adosser partiellement à une société » C’est-à-dire que le producteur s’engage à rembourser une partie de l’investissement que la SOFICA a investi. C’est un prix qui est convenu à l’avance entre la SOFICA et le producteur. Mais toute la somme n’est pas due, il y a un plafond qui ne peut être dépassé. De cette manière la SOFICA prend moins de risques de tout perdre, mais si le film fait un carton, elle minimise aussi les retombées.

Mais si le film fait un bide, le producteur doit rembourser coute que coute le pourcentage de la somme qui était convenu.

Investissement = Retour sur investissement

Il ne faut pas se voiler la face, si demain tu ouvres ta boite de production de long-métrage tu as peu de chances d’avoir une aide d’une SOFICA. Elles sont là pour faire de l’argent, même si le rendement est faible ! Mais elles sont là pour investir. Pour ça, les SOFICA vont regarder : le casting, le pédigrée du producteur, regarder qui est le distributeur et évaluer les perspectives de rentabilité.

Aujourd’hui, Les SOFICA ont l’obligation de ne s’adosser qu’au maximum sur 50% des projets aidés.  Ce qui les oblige à prendre plus de risques…Mais aussi à gagner plus d’argent. Parce qu’il y a de gros producteurs qui préfèrent prendre « l’adossement » pour gagner plus d’argent en cas de succès du film.

 

Concrètement une SOFICA aide combien de projets ?

 

Nombre de projets

Tout dépend de l’âge et des sommes collectées. Mais par exemple : cinémage, a reçu depuis 2007, 1500 projets, elle en a financé 400 ! 400 films pour un montant total d’investissement de 115 Millions d’euros.

Tu l’as compris ça ne rigole pas. Il y a une douzaine d’acteurs SOFICA sur le territoire.

 

Voilà pour l’article : Les SOFICA, vous savez maintenant qu’il existe une autre source de financement pour le cinéma.

 

Je sais que beaucoup d’entre-vous ont un a priori sur les commissions régionales, le CNC etc…Bref, les sources d’aides et de financements du cinéma. Car les critères sur lesquels jugent ces commissions paraissent opaques…Mais ici aussi vous serez confrontés à une commission, là votre scénario n’est pas le point important. Ce n’est pas la qualité de votre histoire qui sera jugée en premier, voire pas jugée du tout. Mais comment votre film est produit, qui l’interprétera, qui le produit et le distribue ! Et surtout, s’il sera rentable !

Encore une fois vous serez tributaire des autres et d’un jugement qui vous échappera.

Voilà aussi pourquoi je répète à qui veut l’entendre que monter une boite de production pour produire des films ou ses films n’est pas la solution de facilité. Il faut se faire connaitre, il faut un réseau, que cela soit pour obtenir une SOFICA ou pour obtenir d’autres financements.

Pose-moi tes questions sous cet article, si tu veux partager une expérience que tu as eu ou même une réflexion. Il n’y a que comme ça qu’on avance : En interagissant !

Rejoins des dizaines de passionnés, qui comme toi, veulent réussir leur projet de cinéma et se former. À partir de maintenant tu n’es plus seul! 

Tom

Abonne toi au compte Instagram de comment faire un film ou je poste de nouvelles photos plusieurs fois par semaine pour vous montrer l’envers du décors, mes rencontres, les tournages, l’équipe…

C’est ici pour s’abonner, IL SUFFIT DE SCANNER CE TAG AVEC VOTRE SMARTPHONE :

commentfaireunfilm INSTAGRAM

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton  » Facebook «  ou  » Twitter  » là juste en dessous ;o)

Tu peux maintenant retourner au plan du site, en suivant ce lien, pour lire d’autres articles.

À PROPOS DE TOM WEIL

Melodie

10 comments… add one
commodo Praesent justo eget dolor. quis lectus id, porta. ut Donec consequat.