Financement cinéma en Régions

Financement cinéma, Les aides Financières en régions

 

Vous cherchez de l’argent pour votre film. Vous ne savez pas ou, comment, qui, combien

Bref il vous manque tous les informations sur le financement cinéma prés de chez vous…

Suivez le guide :o)

Les structures suivantes aides aux financements cinéma (court-métrage, long, documentaire, animation etc…) soit pour les associations soit pour les auteurs. Les régions qui n’apparaissent pas ne financent que les sociétés de productions.

Aquitaine : Ecla Aquitaine :

–       Yane LAHAYE

ECLA Aquitaine Tournages – Bâtiment 36/37

Rue des Terres-Neuves 33130 BEGLES

Tél. 05 47 50 10 07 – Fax. 05 56 42 53 69

yane.lahaye@ecla.aquitaine.fr – http://ecla.aquitaine.fr

Soutien moyen pour un court-métrage 25000 euros

Dordogne :

– Thierry BORDES

Commission du film Dordogne – Association Ciné Passion en Périgord

Centre culturel La Fabrique

Rue Amiral Courbet

BP 61

24110 SAINT-ASTIER

Tél. 05 53 07 91 91

thierry.bordes@cine-passion24.com – http://www.cine-passion24.com

Soutien moyen pour un court-métrage : 3000 euros

pyrénées atlantique :

–       Christine SAINT-CRICQ

Commission du film Pyrénées-Atlantiques – 11 avenue Sarasate 64200 BIARRITZ

Tél. 05 59 24 10 43

contact@filmpyrenees.com – http://www.filmpyrenees.com

soutien moyen pour un court-métrage : 21000 euros

Languedoc-roussillon

–       Marin ROSENSTIEHL, Sandrine COUROUBLE

Commission du film Languedoc-Roussillon – 6, rue Embouque d’Or 34000 MONTPELLIER

Tél. 04 67 64 92 58 – Fax. 04 67 64 92 55

marin@languedoc-roussillon-cinema.fr – www.languedoc-roussillon-cinema.fr/

soutien moyen d’un court métrage : 2000 euros

provence alpes côtes d’azure

–        Vassili MEIMARIS

Commission du film Provence – Alpes – Côte d’Azur – Direction de la culture et du patrimoine

27, place Jules Guesde 13481 MARSEILLE CEDEX 20

Tél. 04 91 57 59 73 – Fax. 04 91 57 55 96

crf@regionpaca.fr – http://www.regionpaca.fr

soutien moyen d’un court métrage : 20000 euros

financement cinéma

Denis Makarenko/ shutterstock

Rhônes-Alpes

 Aide à la production de long-métrages

– Directeur, Grégory Faes :  Tél. 04 72 98 08 98

– responsable adjointe de production, Nathalie Huchart : Tél. 04 72 98 08 94

Retrouvez tous les numéros utiles ici ;o)

COMMISSION DU FILM Rhône-Alpes/ Accueil des tournages

–       Serge TACHON et Aurélie MALFROY-CAMINE s’occupe de l’accueil des tournages

Commission du film Rhône-Alpes – Pôle Pixel – Bât. Production

24, rue Émile Decorps 69100 VILLEURBANNE

Tél. 04 72 98 07 98 – Fax. 04 72 98 07 99

Aide à la production de court-métrages

Pour toutes demandes aides, il faut s’adresser à la région Rhône-Alpes, il vous suffit de cliquer sur le lien ;o)

Sachez que le montant de l’aide et maximum de 30 000 euros, sachant que l’aide ne peut aller au delà de 30% du budget !

soutien moyen d’un court métrage : 24000 euros

Pays de la loire

–       Pauline LE FLOCH

– Chargée d’accueil des tournages des Pays de la Loire

Bureau d’accueil des tournages Pays de la Loire – SPR des Pays de la Loire

1, place de la Galarne

BP 80221

44202 NANTES CEDEX 2

Tél. 02 40 48 81 24 – Fax. 02 40 48 81 22

p.lefloch@spr-paysdeloire.fr – http://www.spr-paysdelaloire.fr/bat

soutien moyen d’un court métrage : 23000 euros

region centre

–       Fanny BARROT – Coordinatrice

CICLIC – 24, rue Renan 37110 Château-Renault

Tél. 02 47 56 08 08 – Fax. 02 47 56 08 92

fanny.barrot@ciclic.fr – www.ciclic.fr

soutien moyen d’un court métrage : 32000 euros

Bourgogne

–        Gaëlle LAURENT

Commission du film Bourgogne – BP 91

89203 AVALLON CEDEX

Tél. 03 86 34 47 60 – Fax. 03 86 34 46 16

contact@filmbourgogne.com – http://www.filmbourgogne.com/

soutien moyen d’un court métrage : 23000 euros

Franche comté

–       Amandine THÉVENIN

Chargée de mission cinéma et audiovisuel
cinema-et-audiovisuel@franche-comte.fr
Maryse MERCIER
Assistante
cinema-et-audiovisuel@franche-comte.fr

4, square Castan
25031 BESANÇON CEDEX
Tél. 03 81 61 61 14
Fax. 03 81 83 12 92
: www.franche-comte.fr

soutien moyen d’un court métrage : 25000 euros

Alsace

Michel WOCH

Bureau d’accueil des tournages Alsace – 1, espace Gilbert Estève
Route de Marckolsheim
BP 90025 – 67601 SÉLESTAT CEDEX 
Tél. 03 88 58 87 57 – Fax. 03 88 58 87 50 
michel.woch@culture-alsace.org – http://www.culture-alsace.org

soutien moyen d’un court métrage : 24000 euros

Lorraine/ Vosges

–       Marie-Alix FOURQUENAY

Bureau d’accueil des tournages Lorraine – Direction des affaires culturelles

Conseil régional de Lorraine

1, place Gabriel-Hocquard

BP 81004

57036 METZ CEDEX 1

Tél. 03 87 31 81 40 – Fax. 03 87 31 81 33

marie-alix.fourquenay@lorraine.eu – http://tournage.lorraine.eu

soutien moyen d’un court métrage : 25000 euros

Champagne-Ardenne

–       Bureau d’accueil des tournages Champagne-Ardenne

– 33, avenue de Champagne

BP 86

51200 ÉPERNAY CEDEX

Tél. 03 26 55 71 83 – Fax. 03 26 55 92 16

batca@orcca.fr – http://www.orcca.fr

soutien moyen d’un court métrage : 21000 euros

Seine-Saint-Denis

Stephan BENDER

Commission du film Seine-Saint-Denis – Pôle audiovisuel du Nord Parisien
8 rue Godillot 93400 ST OUEN 
Tél. 0178350994 – 0674593927 
stephan.bender@lepole.org – www.lepole.org

soutien moyen d’un court métrage : 14000 euros

 Structures associé

Cinema 93

87 bis, rue de Paris – 93100 Montreuil.

Tél. 01 48 10 21 21

Fax : 01 48 10 21 20

www.cinemas93.org

Ile-de-France

–       Stéphane MARTINET

Commission du film Île-de-France – 30, rue Saint Augustin 75002 PARIS

Tél. 01 56 88 12 80 – Fax. 01 56 88 12 19

stephane.martinet@idf-film.com – http://www.iledefrance-film.com

Picardie

–       Juliette FLAMENT, Mathieu PESET – assistant

Bureau d’accueil des tournages Picardie – ACAP – Pole Image Picardie

19, rue des Augustins

BP 322

80003 AMIENS CEDEX

Tél. 03 22 72 68 30 – Fax. 03 22 72 68 26Â

filmpicardie@acap-cinema.com – http://www.acap-cinema.com

soutien moyen d’un court métrage : 24000 euros

Nord pas de Calais

–       Jérôme ALLARD

Commission du film Nord – Pas-de-Calais – 21, rue Edgar Quinet

BP 152

59333 TOURCOING CEDEX

Tél. 03 20 28 26 53 – Fax. 03 20 28 26 41

jallard@crrav.com – http://www.crrav.com

soutien moyen d’un court métrage : 25000 euros

autre contact NPDC :

Emmanuelle DEMOLDER :
Responsable des aides à la  production
edemolder@crrav.com

Réunion

– Françoise KERSEBET

AGENCE FILM RÉUNION (anciennement ADCAM) – 3, rue Serge-Ycard 97490 SAINTE-CLOTILDE

Tél. 02 62 92 29 18 – Fax. 02 62 92 29 12

francoise.kersebet@adcam.org – www.adcam.org

soutien moyen d’un court métrage : 21000 euros

Guadeloupe

–       Tony COCO-VILOIN

Bureau d’accueil des tournages Guadeloupe – Avenue Paul-Lacavé

Petit Paris 97109 BASSE-TERRE CEDEX

Tél. 05 90 80 41 57 – 06 90 49 56 49 – Fax. 05 90 80 41 59

guadeloupefilm@cr-guadeloupe.fr

soutien moyen d’un court métrage : 18000 euros

 

Voila un premier tour d’horizon sur le financement cinéma en région. Je ferais un autre article un peu plus tard pour vous expliquer comment se finance un film : court-métrage, long, documentaire ou d’animation. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Rémi

    Bonjour,
    J’ai lu tous ce qu’il y avait sur le site mais j’ai une question concernant « l’après demande de fond ».
    Si nous obtenons une aide de 8000 euros par exemple, et que j’achète un filtre polarisant, des filtre colorimétrique etc. enfin bref du matérielle, est-ce que je dois rendre ce matérielle à la société de production à la fin de notre tournage ou devons-nous le rendre ?
    Merci d’avance pour la réponse !
    (même si je pense qu’il faut rendre le matérielle, j’aimerais être sûr)

    • Bonjour Rémi,

      Les fonds obtenu te permettent d’acheter ce que tu veux pour les besoins de ton film…il serait bête d’acheter des filtres, plutôt que de les louer d’ailleurs. Mais je vais prendre cela comme un exemple.

      Si les fonds appartiennent à la prod et bien les filtres appartiennent à la prod…ils peuvent te les revendre jusqu’à -50% s’ils le désirent.

      A bientôt,

      Tom

      • Rémi

        très bien merci beaucoup !

  • Julien Weisse

    Bonjour Tom,
    Tout d’abord je tiens à dire que j’adore votre site, il y a tellement de choses que j’ai découvertes grâce à vous! Je m’appelle Julien et je suis passionné de cinéma. Voulant travailler en tant que réalisateur mais n’étant que lycéen (de 17 ans) je travaille sur un projet de fiction (une série à vrai dire). Etant plutôt autodidacte je pense pouvoir créer quelque chose à partir d’un scénario globalement abouti et je connais très bien le secteur technique (la maîtrise du montage par exemple) seulement voilà, n’étant pas encore diplômé, y a t il moyen de trouver le financement d’un projet de série sans être nécessairement professionnel en activité? PS : je réalise ça dans le secteur de l’Alsace. Merci d’avance pour votre réponse!

    • Bonjour Julien Weisse,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier. EN ce qui concerne le moyen de trouver des financements en étant mineur…il faut attendre encore un peu.

      A bientôt,

      Tom

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom
    Je te donne des nouvelles de mon contact avec la maison de prods de Romain.
    Après un premier échange sur FB, ils m’ont demandé de joindre le scénario ainsi que divers documents que j’ai fourni.
    Or ça fait 24 jours de cela, j’ai bien laissé un second message la semaine dernière pour leur demander s’ils avaient bien reçu les pièces, mais silence radio…24 jours c’est suffisant pour me donner une réponse non? c’est dommage que même si ça ne les intéresse pas, ils ne répondent pas, je saurais au moins à quoi m’en tenir…d’autant plus qu’il n’y a pas de tel…
    Bien à toi.
    Eliane.

    • Bonjour Eliane,

      LOL que tu es impatient ;o) La moyenne c’est entre 4 et 6 semaines. Mais attention c’est l’été…ça peut être deux semaine de plus. Dis toi qu’entre le 15 et le 30 aout c’est mort et tu vas tomber dedans.

      Tente de la relancer par mail la semaine prochaine puis en septembre.

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Bonjour Tom
        Merci pour ta réponse, mais tu m’avais dit, pour les prods en général, que sans réponse au bout de quatre jours ( voire une semaine) on pouvait laisser un message pour savoir s’ils avaient eu le temps de lire le scénario!
        Pour Romain, il n’y a que le contact FB sur la page de sa maison de prod car le site semble être en construction, donc ni tel ni mail.
        A+
        Eliane.

        • Re,

          …moi j’ai ça ? Si j’ai écris ça c’est une grosse bêtise. Dis moi ou tu l’as lu que je corrige ça tout de suite.

          Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Sans compter ma réponse, tu vas 31 posts plus bas , et tu trouveras ta réponse à une de mes questions concernant les délais au-delà desquels on peut considérer qu’un prod n’est pas intéressée. Bon c’est pas un drame non plus! te prends pas la tête avec ça! 4 jours, 6 jours, ou 6 semaines, ils répondront quand ils le voudront de toute façon.

          • Bonsoir Eliane,

            Je viens de relire ma réponse…effectivement situ as envoyer un mail au bout de 4 jours tu peux les relancer en appelant pour savoir s’il l’on bien eu et avoir un délai. Mais ce n’est en aucun cas un delai suffisant (4 jours) pour avoir une réponse sur le devenir de ton projet. Là il faut compter entre 4 et 6 semaines.

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Oui c’est ce que j’ai fait avec Romain, mais comme je te l’ai dit, plus aucune réponse…
            ( ils ne s’en sont peut-être pas encore remis de cette lecture LOL)
            A+
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Ok tu les as relancé après 4 jours, ok. Maintenant tu sais qu’ils ont ton projet, ils faut leur laisser un peu de temps. C’est long…mais c’est toujours long…aucune relation avec la qualité de ton projet ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Merci pour ta réponse. Hélas je crains quand même que ce silence soit étroitement lié avec la qualité perçue de mon scénario.
            En effet, je viens de recevoir la réponse d’une autre maison de prod contactée, je l’ai ai déjà remerciés pour ça! Au moins je sais à quoi m’en tenir.
            Alors voilà mon projet  » en l’état » ne les intéresse pas ( texto)
            Le producteur trouve que l’idée de dénoncer le machisme n’est pas une idée suffisante en soi pour faire aboutir le projet, il trouve que je ne vais pas assez en profondeur, mais que par contre « j’illustre trop » ce qui rend mon projet plus proche d’un documentaire que d’un projet cinéma. Il rejoint quelque part ton analyse, et ce, malgré les transformations apportées au texte initial.
            Pour la « profondeur » je ne sais pas…il me semblait que ma nouvelle version, avec plus de tensions dramatiques et des situations revues montrait clairement les désirs de reconnaissance de la jeune femme. Quant à la partie « illustration » certes à la lecture, cela peut paraître répétitif, car je décris des gestes techniques de façon précise, pour montrer le personnage dans l’univers journalier qui est le sien.
            Mais ce qui parait long sous forme écrite, passerait bien à l’écran, car en réalité ces séquences ne dureraient que quelques secondes, je ne compte pas m’attarder sur chaque geste technique, ils servent de toile de fond à la vie professionnelle de l’héroïne, et sont toujours suivis de l’apparition d’une nouvelle tension entre les personnages. Je permet peut-être par le truchement de cette histoire, de faire découvrir un métier, mais je n’ai pas l’impression d’être tombé dans un documentaire!ou alors un docu-fiction!
            Quoi qu’il en soit, je crois que je recevrai la même réponse des deux autres prods contactées.
            Alors il me semble que je n’ai que deux solutions:
            – Soit enterrer directement ce scénario en acceptant l’idée qu’il ne sera jamais tourné.
            -Soit le tourner avec un caméscope et un peu de matériel d’éclairage, le tournage « bout de ficelle » quoi. Bien sûr je serai très loin du rendu « cinéma », mais au moins j’aurais réalisé mon rêve et me serait éclaté.
            Bien à toi.
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Non ce silence ne veut rien dire du tout à part qu’il faille du temps et que nous sommes en juillet/ Août.

            Pour la réponse du producteur…au moins tu as eu une réponse. JE t’avais dit effectivement que tu « illustrés » trop. JE suis aussi d’accord

          • Bonjour Eliane,

            Non ce silence ne veut rien dire du tout à part qu’il faille du temps et que nous sommes en juillet/ Août.

            Pour la réponse du producteur…au moins tu as eu une réponse. Je t’avais dit effectivement que tu « illustrés » trop. Il manque aussi un peu de profondeur…

            Le désirs de reconnaissance ne peux pas être le seul moteur ;o)

            Il faut que tu intègres le fait que ce que tu penses bien ne l’ai pas forcément ;o) Un scénario ne peux pas paraitre répétitif…il doit être concis tout en faisant entrer le lecteur (spectateur) dans l’univers. Ce qui parait long sous forme écrite…et long à lire…donc la matérialisation en image que le lecteur s’en fait est longue. La lecture d’un scénario doit couler à aucun moment le lecteur ne doit se dire..: »ah ok..c’est long, y a plein de gestes, de descriptions mais au tournage ou sur l’écran ça va passer » ! Non ce n’est pas possible ! ;o)

            ça c’est une première chose. LA deuxième chose c’est que tu en viens à la conclusion qu’il ne te reste que deux solutions :

            – Enterrer ton histoire
            ou
            – Le faire avec des bouts de ficelles pour à la fin être frustrer de ne pas avoir le résultat voulu…

            Mais on marche sur la tête ?! Comment se fait-il qua aucun moment tu ne te remet en question ? Comment se fait-il que tu ne te dise pas…: »Ok, il y a peut-être un pb dans l’écriture de mon scénario…je vais revoir ça »

            Pourquoi ?!

            Remets toi au travail, reprends ton scénario, améliore le ! Trouve la profondeur qu’il te manque, ressert un peu ce qui est trop long et renvoie ton scénario à des producteurs ! C’est ça qu’il faut faire !

            Si tu baisses les bras maintenant sur un projet de court je peux te dire que tu ne réalisera jamais rien et que tu vas aller de désillusions en désillusions. N’oublie pas que derrière tu as un long, de plus un film de genre ! Il va falloir t’accrocher et des versions tu vas devoir en faire des tas, des portes qui te claquent aux nez tu vas en avoir, alors va jusqu’au bout de ton projet de court si au bout de quelque temps et de plusieurs sociétés de prod, de version ça ne prend pas alors là, tu pourras penser à une autre solution de production, mais tu as encore de la marge.

            Alors accroche toi ! ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Et merci pour cette réponse. Pour un boost, c’est un sacré boost!
            Tom, je comprends bien que ce que j’écris et qui me plait, ne soit pas du goût de tout le monde, ou que ça ne soit tout simplement pas bon. je peux concevoir ça quand même!
            T’inquiète je sais me remettre en question, je sais que le scénario comporte beaucoup de gestes techniques et qu’à la lecture c’est long, je suis d’accord avec le fait qu’un lecteur ne puisse et ne doive « imaginer » qu’à l’image ça le fera. Moi qui l’ai tant de fois tourner dans ma tête, je sais que ces séquences seront courtes.
            Pour te donner l’exemple le plus technique de mon scénario, tu dois peut-être t’en souvenir: mon héroïne prépare à un moment donné de la peinture dans le labo.
            Je donne une description détaillée de ce qu’elle fait, il y a je crois 7 ou 8 lignes de gestes précis. J’ai eu tort dans cet exemple de présenter les choses comme ça.
            Car filmer l’ensemble de ces opérations prendrait plusieurs minutes, sur un court de 10 minutes ce serait un problème. Or bien évidemment en filmant j’aurais abrégé visuellement et donc temporellement ces opérations. En imaginant les gestes de la comédienne tout en les rendant crédibles, 10 secondes voire 15 grand maximum suffisent largement.
            Et j’aurais dû énoncer ( à mon avis) la séquence comme suit:
            Séquence 10 Int ….etc (didascalie)  » Dans le laboratoire de peinture, X mélange les ingrédients.
            Y s’approche et demande etc… »
            Et non pas décrire geste par geste, ce que de toute façon, je n’avais pas l’intention de montrer à l’écran.
            Ce n’est qu’un exemple…et je suis d’accord, le lecteur ne se base que sur ce qu’il lit et non pas sur d’hypothétiques images!
            Donc je suis conscient de ces faiblesses, simplement, naïvement, je pensais qu’un « pro » pouvait à la lecture « voir » déjà le résultat à l’écran! l’erreur du novice!
            Après enterrer le projet, ou le tourner avec des bouts de ficelles, c’est tout moi ça, je pars au quart de tour et je dis des conneries! Pourtant je me suis dit mille fois de laisser retomber la pression avant de répondre et à chaque fois je post à chaud sous le coup de l’impatience, de l’envie de tourner, ne tiens pas compte de ces conneries! j’ai déjà posté « à chaud » et le lendemain en me relisant je me suis dit  » c’est du n’importe quoi!
            Mais que veux-tu je suis sous la pression de mon long, sans compter le fait que je n’arrive pas à te faire lire ma timeline.
            C’est sûr je vais reprendre ce court, mais comme je ne suis plus astreint aux conditions du concours, je vais peut-être revoir l’histoire en conservant quand même la profession et l’objectif de l’héroïne, car je sais que tu avais trouvé çà pas mal. Au niveau de la durée c’était 10 minutes je crois…est-ce que éventuellement un court de 15 minutes ( histoire d’avoir de la marge, que j’utiliserai ou pas) est un format passe-partout qui convient au plus grand nombre, car j’ai vu des courts de 3 minutes et d’autres de 32 minutes! Quel est le format qui est le mieux accepté?
            Merci encore de m’avoir reboosté!
            Bien à toi;
            Eliane.
            PS: je t’ai envoyé tout à l’heure de nouveau ma timeline en renommant le fichier, tu as réussi à l’ouvrir? et dernière chose qu’en est-il des commentaires de « femmes et cinéma » on devait en parler…

          • Bonjour Eliane,

            L’exemple que tu donnes est parfait ! Un scénario c’est un vecteur, un outil qui à pour but d’être transformer en image. Le scénario permet de visualiser « prévisualiser » ce qui va être à l’écran suivant (l’interprétation du réalisateur), c’est une partition. C’est comme si dans une partition de musique le compositeur s’amusait à mettre des notes de musique à la suite, que l’artiste qui l’interprète joue toutes les notes et que le compositeur lui dise « Ah ben non là en faite j’ai écris c’est notes là mais il ne faut pas les jouer » WHAT THE FUCK !

            Si tu décris des gestes c’est qu’ils sont importants dans la narration, dans les enjeux etc…Donc le mec qui est en train de te lire se dit : « c’est important, donc je les lis ».

            Pour répondre à ta question : 10 à 15 minutes c’est très bien. Ce sont des durées tout à fait honorables et passe partout.

            A bientôt,

            Tom

            PS : oui c’est bon, je t’ai répondu par mail. Pour femme&cinéma nous en parlerons lors de notre prochain skype dans scénario+

  • Eliane Dix

    Bonsoir Tom
    Pourrais-tu indiquer ce qu’est exactement une production exécutive? et quelles différences par rapport à une production? dans mes recherches d’un producteur, je tombe parfois sur des sociétés de productions qui en fait proposent une production »exécutive » avec différents services, mais cela me semble payant… il y a des systèmes de productions où une partie des frais est à la charge de celui qui veut tourner son film?
    Merci d’avance pour tes infos;
    Bien à toi;
    Eliane.

    • Bonsoir Eliane,

      Tu trouveras un article sur le producteur dans l’onglet : Articles.

      Non il n’y a jamais aucun frais à la charge du réalisateur.

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Bonsoir Tom
        Merci beaucoup et désolé pour ce post un peu tardif, je suis allé revoir ton article sur le producteur.
        Bien à toi;
        Eliane.

        • Bonsoir Eliane,

          Cela veut dire que tu as trouvé les réponses ?!

          A bientôt,

          Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Oui j’ai trouvé les réponses, merci!
            Eliane;

          • ;o)

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom
    Et merci pour tous les renseignements concernant le dossier. Par contre tu n’as pas vu ma question sur les « éléments graphiques » et « l’inspiration visuelle » j’espère qu’ils ne parlent pas du storyboard en ce qui concerne les « éléments graphiques »! ( voir question plus bas)
    Merci d’avance pour ta réponse!
    Bien à toi;
    Eliane.

    • Bonsoir Eliane,

      Inspiration visuelle c’est les ambiances, les films références etc…

      Perso c’est un peu de la foutaise….pour un premier envoi…tu ne demande pas une subvention au CNC ! mais tu cherches un producteur, ce genre de questions viennent après l’intérêt pour le projet. C’est mon avis et l’avis de pas mal de prod avec qui je bosses.

      Chacun fait comme il veut, mais bon…

      Les éléments graphiques…c’est assez nébuleux pour un court.

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Bonjour Tom
        Merci pour ta réponse. Je ne m’attendais pas à ce genre de demandes, surtout que ni la lettre d’intention ni la présentation de l’auteur ne sont demandées. Tu nous a cependant dit que ces éléments ajoutés au scénario était important( surtout la lettre d’intention) mais bon comme tu le dis, chacun fait comme il veut…
        Alors pour les inspirations visuelles…Ecoute je vais envoyer ce que j’ai et s’ils insistent… » Laurel et Hardy mécaniciens » peut-être…
        Je te tiens au courant.
        A+
        Eliane.

        • Eliane Dix

          Oups!  » étaient importants »

        • Bonsoir Eliane,

          Tiens mon au jus. J’ai eu des news de femmes et cinéma et de ton scénario, il faut que je t’en parle à l’occasion.

          A bientôt,

          Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Je viens de recevoir le CV et les photos de la comédienne devant tenir le rôle principal, J’attend le CV-photos d’un autre comédien, j’ai fait la liste des personnages et des décors, le dossier est presque prêt à être envoyé…
            Tu as eu des nouvelles de « femmes et cinéma » et de mon scénario? Oui Tom on en parle quand tu veux! j’ai hâte!
            Merci pour tout!
            Bien à toi.
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Oui de femme et cinéma. On s’en parle quand c’est un peu plus cool pour moi (Fin juillet)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Ok ça marche, tu me diras quand tu voudras.
            A+
            Eliane.

  • Paméla M

    Bonjour à tous,
    J’ai besoin d’aide; deux de mes amis compte produire un film-documentaire (walk-movie) de Dunkerque (59) à la Belgique mais ils manquent de financement.
    Quelqu’un aurait des idées ? (Je précise qu’ils sont déjà en contact avec Pictanovo).
    Merci bien .

    • Bonsoir Pamela M,

      Bravo ! S’ils sont en relation avec Pictanovo ils ont déjà une possibilité de financement et d’aide en industrie…il faut savoir ce qu’ils leur manquent.

      Le crowdfunding est une solution si l’argent à trouver n’est pas trop important. Sinon il y a la recherche de fond privés, mise en participation etc…

      A bientôt,

      Tom

      • Paméla M

        Bonsoir,

        Merci pour votre réponse Tom.
        Une aide de Pictanovo vient de leur être accordée.
        Il y a quelques mois, Ils ont essayé une opération crowdfunding; qu’ils ont réussi. Mais cela reste malheureusement insuffisant !
        Ils ont fait le tour pour les aides: associations environnementales, sociales et solidaires, les fondations, les mairies,…
        Les subventions supplémentaires permettraient à mes amis de payer des techniciens (preneur de son, assistant,… ;location
        de matériels notamment un drone) et de se rémunérer.
        J’aimerais sincèrement les aider mais je ne sais pas à qui m’adresser…

        • Bonsoir Paméla,

          Ce qui veut dire plusieurs chose :

          1) c’est de l’associatif
          2) il n’ont pas de chaine
          3) ils ont mal évaluer leur budget

          S’ils ont eu une aide de pictanovo, un crowdfunding réussi et qu’ils leur manquent pas mal d’argent, c’est que le budget (devis) n’est pas bon).

          En associatif il ne faut pas compter payer les techniciens…mais le budget devrait au moins couvrir la location de matos…J’avoue que je suis un peu perplexe.

          A bientôt,

          Tom

  • Eliane Dix

    Re-Tom
    Oui c’est encore moi, la prod demande aussi de joindre : éléments graphiques, inspirations visuelles. Là çà se complique nettement!
    A+
    Eliane.

  • Eliane Dix

    RE-re Tom
    Je crois que j’y vois plus clair concernant mes interrogations sur synopsis/pitch
    En effet pour ce court il fallait un synopsis de 5 ou 6 lignes maxi qui du coup faisait office de pitch…car j’ai relu les différents commentaires de l’article du mois de novembre 2014…en outre ils ne demandent pas de présentation de l’auteur, et celle-ci est intégrée elle aussi à mon dossier pdf, à savoir synopsis, scénario, lettre d’intention et présentation de l’auteur, dois-je aussi enlever cette présentation ou je peux l’envoyer quand même?
    ( voir s’il te plait mes précédents posts ci-dessous)
    Merci d’avance Tom!
    Eliane.

    • Non tu peux tout envoyer.

      Le pitch c’est effectivement tes 5 à 6 lignes.

      A bientôt,

      Tom

      PS : tu peux tout joindre.

  • Eliane Dix

    Re-Tom
    J’ai oublié un truc: ils ne demandent pas de lettre d’intention,mais elle est accrochée au scénario avec le synopsis au format pdf, ça fait rien s’ils la reçoivent avec le reste ou je dois l’enlever?
    Merci!
    Eliane.

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom
    La maison de production de Romain m’a répondu par l’intermédiaire de FB
    En effet leur site est apparemment en construction( tout est en latin) et il n’y a pas de numéro où les joindre, j’ai donc laissé un message sur leur page FB.
    Ils me demandent:
    – Le synopsis. Je pense que celui que j’ai écrit pour le concours devrait être suffisant.
    – le pitch: Alors là c’est ?? car je n’ai écrit après le synopsis que le traitement, mais apparemment ils ne le demandent pas…alors qu’entendent-ils par pitch? je dois confondre encore synopsis et pitch… peut-tu m’éclairer?
    – La liste des personnages: Là je pense que c’est facile, je vais joindre un doc avec les noms des personnages et leur fonction. Est-ce suffisant?
    -Liste des décors: Il me semble que c’est simple, un garage carrosserie et la cuisine d’un appartement. J’ai bon où la liste des décors ça veut dire autre chose?
    – Liste des acteurs: J’ai les deux acteurs principaux, j’ai sans doute le troisième ( le patron du garage) il resterait à caster 2 personnages secondaires plus 3 ou 4 figurants avec des rôles muets. Je peux leur communiquer les noms des acteurs même si ils ne sont pas très connus dans le milieu?
    Voilà c’est tout ce qu’ils demandent. A partir de là ils pourront me dire si le projet les intéresse ou pas.
    ( ils parlent aussi entre autre de le « dépouiller » ça c’est eux qui le ferait, dois-je comprendre « dépouiller » comme étant une espèce d’analyse du scénario?)
    Je te remercie d’avance de tes réponse!!
    Bien à toi.
    Eliane.

    • Bonjour Eliane,

      Le synopsis c’est un résumé de ton court. Le pitch ce sont les quelques phrases qui attirent l’intérêt du futur lecteur. (CF : Scénario+)
      La listes des personnages : c’est plus que leur nom. c’est ce qu’il font, un peu de leur caractère et ce qu’ils cherchent. C’est un peu une fiche personnage mais très courte et simplifiée.
      Liste des décors : non tu as tout compris.
      Liste des acteurs : …mouais faut aussi qu’ils laissent la place pour faire du casting. Oui tu peux donner leur nom et éventuellement un lien vers le site de leur agent ou il y a des photos en général.

      Le dépouillement c’est effectivement une lecture qui détermine les éventuelles « pièges » ou choses dont le film à besoin pour exister.

      Bon…comme dossier je trouve ça to mutch ! quand tu envoies un scénario de court c’est une lettre d’intention, le synopsis, la continuité dialoguée et c’est tout. La prod après, une fois qu’elle à pris le projet en main, te parle casting, dépouillement et décors.

      Après…tu verras bien.

      A bientôt,

      Tom

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom
    Comme convenu, je te donnes les dernières informations concernant le tournage de mon court.
    En ce qui concerne le court auquel j’ai participé, il y a eu un nouvel « écrémage » qui n’a retenu que 5 films sur une cinquantaine dans la catégorie court. Le court a été retenu pour la finale mais malheureusement n’a pas été récompensé.
    La réalisatrice était déçue, mais bon je trouve qu’être arrivé parmi les finalistes c’est pas si mal. Une très bonne ambiance et certains films carrément bluffants!
    Une expérience à renouveler j’espère!!
    Bon j’ai rencontré les gens du CVA à qui j’ai remis mon scénario sur papier plus envoi par mail. Nous avons discuté du projet et ils m’ont demandé de quels moyens financiers je disposais. J’ai été franc: aucun.
    Je reçois ensuite un mail m’informant qu’ils vont se réunir pour discuter de la faisabilité de mon projet et me demandent ce que je compte faire de mon coté.
    Selon eux en plus des comédiens, il faudrait un minimum de 10 techniciens+les comédiens, des moyens d’hébergement,un défraiement pour le déplacement, et 1 personne pour la cantine « très important pour le moral » (Sic). Et ils rajoutent en gras  » tout ceci sans payer personne ». Ils me parlent aussi des comédiens et des décors nécessaires qu’il faut trouver.
    Je me dis que ça va le faire, car j’ai les comédiens principaux, j’ai les décors où se situe l’action.
    Je propose un hébergement à domicile pour toutes personnes devant rester sur place la durée du tournage ( 4-5 jours maxi), je propose de prendre en charge les frais de nourriture ( chez moi on ne cuisine pas de la merde) et je propose bien sûr de prendre en charge les frais de déplacement. Car mon entourage peut m’aider pour tout cela. Donc j’estime que j’ai fait le nécessaire pour que tout se passe dans de bonnes conditions.
    J’ai reçu leur réponse:  » malheureusement ils ne peuvent donner suite à mon projet » un projet qui d’ailleurs d’après eux « tient la route ».
    En effet il faut compter « un minimum de 5000 € pour un court, ce qui dépasse le budget du club » alors que dans le premier mail ils stipulent bien « sans payer personne ». Alors ces 5000€ c’est quoi? A part un « hébergement correct pour les techniciens » ( chez moi çà ne doit pas être assez « correct ») et une bonne cantine ( comme dit plus haut, chez moi on bouffe de la merde) et on doit dormir debout dans un placard.
    Ils me parlent aussi de location (peut-être) de matériel spécial, tu connais mon scénario, je ne pense pas qu’il faille un matériel spécial pour le tourner, à part un bon éclairage, son et caméra.
    Donc ils me conseillent de le proposer à une maison de production.
    Et de chercher parallèlement un financement par l’intermédiaire du crowfundind.
    Alors là je ne comprends plus, Tu m’as dit qu’une maison de production prenait tout le financement du projet en charge. Donc que vient faire le crowfunding là-dedans?
    Pour finir ils me parlent d’un certain Tom Weil que peut-être je connais., Tom Weil…qui c’est celui-là…çà me dit vaguement quelque chose…Surtout que je leur ai parlé de toi directement le 6 juin à Cannes lors de notre première rencontre.
    Pour finir ils me donnent un lien vers ton site…qui n’est pas ton site!
    Donc voilà, je suis passé de « sans payer personne » sauf les frais cités plus haut que je pouvais assurer à quelque chose qui « n’est pas aussi simple »…
    Alors je ne comprends pas, peut-être comptaient-ils se taper la cloche au resto midi et soir avant chaque demi-journée de tournage? dormir à l’hôtel tous les soirs? çà c’est sûr actuellement c’est pas possible, mais ce que je proposais me semblait déjà pas mal. Dans les tournages auxquels j’ai participé personne, ni comédiens, ni techniciens faisaient la fine bouche, on se contentait de ce qu’on avait et surtout on était heureux de partager dans la bonne humeur de merveilleux moments!
    Dis-moi s’il te plait ce que tu en penses
    Je t’en remercie d’avance.
    A+
    Eliane.

    • Bonsoir Eliane,

      Désolé pour la réalisatrice, mais comme tu le dis c’est déjà pas mal ;o)
      Pour CVA rien ne me semble de trop, ils ont raison aussi pour la cantine et les défraiements. Effectivement c’est un court donc personne n’est payé.
      Il faut aussi comme ils le disent organiser les repérages.

      En ce qui concerne tes propositions : l’hébergement chez toi pour les non régionaux…pourquoi pas..c’est à voir avec chacun. Perso, je sais que je refuserais, non pas parce que chez toi on dort debout dans un placard mais parce que j’aime être peinard après une journée de taf ;o)
      Pour la bouffe chez toi…cela dépend de l’endroit de ton décor et de ta maison. Il faut que la cantine soit à max 5 minutes à pied ! et hors de question de prendre la voiture, ça te plante une journée.
      Pour ce qui est du matériel au de la de la lumière et d’une caméra, il faut une bijoute machino, une bijoute électro, des consommables et peut-être un slide ou une dolly…ou un stead…bref, tant qu’on ne sais pas ce que tu souhaites faire (réaliser) il faut être prudent. Idem pour le maths electro…cela dépend de ton chef op, des lieux et des effet (jour/nuit/ aube/ soir etc…)

      Donc les 5 000 euros ne sont pas énormes comme base.
      Ce que je ne comprend pas c’est qu’ils disent que cela dépasse le budget du club ! Le but de l’asso c’est de trouver des fonds en montant des dossier, en faisant du crowdfunding, des partenariat pour trouver l’argent, monter le projet et le matos (son : mixette, perche, micro). L’asso ne doit pas financer le projet mais le produire (mais elle ne sait peut-être pas le faire …)

      Une société de prod ne prend pas tout le financement, il cherche tout le financement ! Le crowdfunding peut être une solution (même pour les prod) pour trouver ou terminer de trouver le budget nécessaire.

      Il t’ont renvoyé sur quel site ?

      Pour finir je te sens énervé, déçu…pourquoi ? Soit il n’ont pas compris ce que tu attendais d’eux, soit ils ne sont pas intéressés, soit il ne font pas ce genre de production etc…Mais rien ne sert de s’énervé ou d’être déçu sinon tu n’as pas fini ;o)

      Pour terminé je reviens sur le fait que tu souhaites prendre les frais de déplacement à tes frais…IL EN EST HORS DE QUESTION ! Tu ne dois rien dépenser ! On ne finance pas ses films avec son fric, c’est le meilleur moyen de te planter ou de te mettre dans la merde.

      Passe à autre chose, cherche une autre structure, tiens bon, respire, ça fini toujours par payer :o)

      C’est une première expérience, tu viens d’apprendre plein de chose à toi de mettre tout ça à profit.

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Bonsoir Tom
        Merci infiniment pour cette réponse.
        Oui j’ai été déçu, c’est peu de le dire, oui j’ai été énervé, c’était plutôt du désespoir, je comptais tellement sur eux!! l’expérience de la vie m’a appris depuis longtemps ce qu’est un vrai désespoir, il s’agit donc ici d’un minuscule désespoir, mais dans la galère où je suis, qui n’en finit plus, j’aurais eu une putain de bouffée d’oxygène!!!!
        J’y croyais vraiment parce que lors de notre première rencontre je leur ai dit de suite que je n’avais aucun budget, ils m’ont simplement dit qu’ il fallait compter les frais de nourriture, d’hébergement, et de déplacement et que cela grimpait vite. Et ils m’ont dit par mail qu’aucun technicien n’était payé. Et ils disposent de tout le matériel nécessaire à un tournage puisqu’ils proposent sur leur site leurs services à d’autres association et qu’ils sont acteurs sur le plan technique des événements régionaux. L’un des membres présent ce jour là était enthousiasmé par le projet. Nous avons discuté de la durée probable du tournage par rapport à la longueur du scénario, il m’a dit « il faut compter 4 jours de tournage » Puis je leur ai donné le scénario sur papier, relié comme il se doit.
        Alors pourquoi ne pas m’avoir pas dit de suite  » t’as pas de budget, on peut rien faire ». J’aurais compris, plutôt que de lire par mail ( j’avais oublié de te dire ça)  » chez nous les films personnels sont financés par les auteurs-réalisateurs eux-même ».
        Je reste persuadé qu’ils se sont dit » voilà un type sans un rond, qui veut nous héberger chez lui, nous faire la bouffe, houlà çà va être la galère!
        Alors c’est vrai ce que tu dis pour les frais de déplacement, mais j’avoue que je me suis dit  » ces types vont venir travailler gratuitement, il faut quand même que je fasse un geste, çà me paraissait honnête.
        D’autant plus que je dispose encore pour l’instant ( et avant qu’elle ne parte alimenter les abysses sans fond des finances publiques) d’une spacieuse villa où tout le monde aurait été logé à son aise, sans compter qu’on mettait à ma disposition gracieusement un bel appartement où il était encore possible de loger du monde, et où j’avais prévu de tourner la séquence « appartement »
        Mon projet n’est certes pas un chef-d’oeuvre, mais il peut donner quelque chose de bien visuellement, quelque chose de crédible, je pense que je l’ai amélioré en suivant tes conseils. Je n’ai encore rien dit aux comédiens que je qualifie sincèrement de talentueux, ils étaient tellement enthousiastes!
        Beaucoup de déception donc, et tu as raison il faut passer à autre chose.
        Je vais contacter par mail une maison de production, mais elles ont toutes un palmarès qui me fait un peu peur, pourquoi s’intéresser à quelqu’un comme moi…
        Pour le site qui devait être le tien, c’est le site d’un gars qui s’appelle Romain, je ne sais si je peux le nommer ici, mais il me semble qu’il a posté quelque part sur ce site, enfin je crois çà me dit quelque chose…tu me diras.
        Bien à toi.
        Eliane.

        • Bonsoir Eliane,

          Je comprends mais en même temps peut-être que la cible (cette association) n’était pas la meilleure pour ton projet. Je ne remet pas une minute en cause la qualité de leur production, mais je crois que de mémoire c’est un club « plus familial »…Peut-être qu’ils ne sont pas prêt ou qu’il n’ont pas l’envie de produire.

          Le contact par mail pour trouver des sociétés de prod n’est pas vraiment le truc à faire…il faut appeler, se déplacer etc…

          Pour ce qui est de l’autre site, oui c’est Romain, que je connais. Il a lui même une société de production, rien ne t’empêche de tenter de le contacter pour lui envoyer ton dossier.

          A bientôt,

          Tom

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Je te remercie pour ta réponse. Aïe! première boulette! car j’ai envoyé un mail à une société de prod car je suis allé dans « contact ».
            je pensais qu’on pouvait faire comme ça au début pour une première sollicitation, à savoir si un premier film ne les rebutait pas, d’après ce que j’ai lu sur leur site, non. J’ai précisé qu’ils étaient la première maison de production que je contactais pour ce projet.
            C’était hier et je n’ai pas eu encore de réponse, mais vais-je seulement en avoir… si je n’ai pas de réponse ( je ne sais pas quels sont les délais au delà desquels on peut considérer que la prod ne vous contactera pas)
            dois-je téléphoner? encore attendre? ou tu penses que je devrais contacter Romain?
            Bien à toi.
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Il est toujours préférable d’appeler. Si tu n’as pas de news dans les 4 jours ( voir la semaine) il faut les relancer…par téléphone.

            Tu peux dans dans le même temps contacter Romain.

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Merci pour ta réponse. Je laisse passer cette semaine et j’appelle lundi. Quant à Romain, il me semble que tu avais dit dans un article qu’il ne fallait pas contacter plusieurs prods en même temps, parce que sinon ça faisait genre  » le premier qui répond je lui présente mon scénario » et apparemment les prods n’aiment pas ça d’après ce que tu disais. Donc n’est-il pas préférable d’attendre la réponse de la première prod contactée? ou alors carrément tu me conseilles Romain directement?
            Merci d’avance!
            A+
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Si tu envoies ton court à 3 ou 4 pros en même temps ce n’est pas la mort ;o) Si tu les as sélectionnés c’est parce que tu souhaites bosser avec. Donc fonce !

            A bientôt,

            Tom

            PS : De plus les autres prods ne vont pas forcément être au courant. Un réalisateur à le droit de faire « un casting » de prod ;o)
            PPS : le tout c’est de ne pas envoyer ton scénario à 20 prods en même temps.

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Merci pour ta réponse. Cool! donc je vais aussi contacter Romain. Je vais aller sur son site pour voir si il y a les coordonnées de sa maison de production avec un tel où le joindre.
            Merci Tom!
            Bien à toi.
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Tiens moi au jus.

            A bientôt,

            Tom

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom
    Je reviens sur mon court recalé au concours « femmes et cinéma » pour te dire que j’ai bien envie de le réaliser moi-même, si j’y parviens, je pense que ce sera une fabuleuse expérience pour moi.
    Je sais que ce court ne te plait pas. J’ai suivi quelques uns de tes conseils en supprimant une séquence en ajoutant d’autres séquences etc…j’en suis assez satisfait ( ceci n’engage évidemment que moi) je n’ai pas besoin je pense d’un gros budget, j’ai regardé tes adresses pour le financement régional.
    Mais sur le site de la région PACA, je tombe sur d’autres coordonnées que les tiennes ( peut-être les responsables ont-ils changés…)
    Penses-tu que je puisse les contacter par mail? faut-il leur adresser le scénario? les changements apportés au texte et aux séquences impliquent-ils un nouveau numéro SACD, ou je peux conserver l’actuel?
    J’ai deux acteurs pour les deux rôles principaux qui seraient intéressés.
    J’ai aussi un caméraman sachant aussi faire du montage et intéressé par mon projet.
    Est-il possible de lancer un appel de fond par l’intermédiaire de crowfunding parallèlement à une demande « régionale »?
    Qu’en penses-tu?
    Je te remercie d’avance pour ta réponse.
    Bien à toi;
    Eliane.
    PS: Je ne laisse pas tomber pour autant Scénario+ hein…

    • Bonjour Eliane,

      Je n’ai jamais dit que ton court ne me plaisait pas ! Jamais.

      J’ai soulevé des points, qui pour moi, expliquaient pourquoi tu n’avais pas été retenu, c’est tout de même une sacrée nuance.

      Je pense que de te lancer dans cette aventure de réalisation est une très bonne chose. En ce qui concerne les coordonnées de la région PACA je vais vérifier.

      Si la région PACA finance le court-métrage il faut voir si c’est possible de le faire avec une association.
      Si la production associative est accepter, il faut coeur envoyer un mail ou aller voir sur leur site pour connaitre la marche à suivre our déposer un dossier.

      Remplir le dossier, cela demande parfois de faire une recherche d’équipe, de rencontrer des gens, d’avoir un chef op, de faire un devis, bref la vie d’un réalisateur/ producteur associatif. C’est difficile mais très formateur. Il te faudra aussi penser à une petite partie de ton casting avec des comédiens du coin par exemple pour que ton dossier soit solide.

      Non tu n’as pas besoin de déposer un nouveau dossier à la SACD.

      Tu me parle d’un gars que est cameraman…et qui fait du montage..ça part mal :o)

      Il faut que tu trouves un cadreur ! Un vrai ! Tailleur souvent c’est le chef op qui cadre sur les court. Ne part pas dans un projet fait avec des bouts de ficelle. N’oublies pas que tu as un long en écriture ! Ce court peut être ta carte de visite pour la suite, fait les choses dans l’ordre et entour toi de gens qui connaissent le métier. Il est préférable de prendre une personne par poste : un cadreur, une chef op, un monteur, un assistant, un inné son etc..et pas une personne qui fait du cadre, du son et du montage ! Personne n’ai capable de faire bien tous les métiers.

      Donc dans un premier temps, il te faut une structure, puis déposer un dossier puis voir les autres moyens de financement comme le crowdfunding. Attention le crowdfunding demande un peu de matière (un taser, des comédiens, des ambiances) sinon c’est la claque assurée !

      Donc j’en pense que du bien :o) c’est plutôt une bonne nouvelle, mais tu dois aller étape par étape et bien t’entourer. :o)

      A bientôt,,

      Tom

      PS : je me doute ;o)

      • Eliane Dix

        Bonjour Tom
        Je te remercie pour ta réponse. Oui, je sais que nulle part tu as écris que tu n’aimais pas mon court! c’est seulement une impression personnelle, je l’ai ressenti « implicitement »dans tes commentaires, c’est juste mon impression hein…
        Je te suis reconnaissant de toutes tes observations et j’ai modifié certaines choses, pas tout, car il y a des choses qui me plaisent à titre personnel et que je n’ai (pour l’instant) pas changées, je parle de la séquence 1 que tu trouves inutile et de la séquence du bureau, que tu trouves mal placée.
        C’est pas la peine que je te dises  » Super Tom j’ai supprimé la une et modifié le timing de la séquence du bureau »
        Je sais que j’y connais rien, mais ce que je sais aussi c’est que nous sommes francs tous les deux dans nos échanges.
        Alors je ne sais pas si mes modifications ont amélioré ou pas mon scénario, mais je l’ai déjà tourné dans ma tête et le résultat me plait bien LOL!
        Alors tu me conseilles de créer une association loi 1901.
        -Est-ce obligatoire? Est-ce que ça coûte de l’argent?
        – Est-il préférable d’intégrer une association déjà existante? (Je pense par exemple au CVA centre des vidéastes cinéastes amateurs) qui sont du coté de Marseille, et dont le directeur avait laissé un post sur ce site. Ils sont très actifs dans cette région et disposent de tout le matériel nécessaire. Pour des amateurs et d’après ce que j’ai vu sur leur site, ils semblent très « éclairés ». Ceci dit j’avais laissé un message sur leur formulaire de contact il y a plus de 3 ans pour leur faire connaître mon désir d’intégrer leur structure, car ils cherchent de nouveaux adhérents, mais je n’ai jamais reçu la moindre réponse.
        – Pour les comédiens, comme je te le disais, je pense que j’aurais facilement ceux dont j’ai besoin;
        -Pour les techniciens par contre, je ne sais pas si il y a des adresses en région PACA, à ce niveau je n’ai pas de contacts, je pense que ce serait plus facile que de faire venir des gens de Paris non?
        Voilà pour ces nouvelles questions, j’espère que je n’ai pas été trop long, et je te remercie d’avance pour tes réponses.
        Bien à toi.
        Eliane.

        • Bonjour Eliane,

          Intégrer une asso déjà existante peut-être une bonne chose. Tu pourras profiter de leur expérience et de leur réseau ;o)

          le coût d’un asso doit être de l’ordre de 50 euros.

          – En région PACA il doit y avoir des techniciens, il faut soit par le biais du bureau d’accueil des tournages et/ ou par l’asso que tu vas intégrer, prendre contact avec eux, les rencontrer et les fédérer ;o)

          Il est toujours préférable de travailler avec les gens proches de chez toi ;o) Après si tu veux un chef op en particulier tu peux toujours le faire venir de Paris. Mais je suis certain que des chef op talentueux doivent exister par chez toi.

          A bientôt,

          Tom

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Merci de m’avoir répondu. Je vais laisser un message sur le formulaire de contact du CVA en espérant obtenir cette fois-ci une réponse.
            Qu’appelle-tu « le bureau d’accueil des tournages »?
            Au niveau des techniciens le CVA a tout ceux qu’il faut je pense.
            De toute façon ne connaissant aucun chef op en général, je n’en veux aucun en particulier, alors c’est sûr que quelqu’un du coin ferait l’affaire.
            Bon je vais exposer ce que je désire faire à cette association, et je te tiens au jus si j’ai une réponse.
            A+
            Eliane.

          • Bonsoir Eliane,

            Le bureau d’accueil des tournage c’est la structure qui centralise toutes les demandes de tournage. Ils ont aussi un fichier du technicien du coin.

            Pour ce qui est du chef op tu te trompes, il ne faut pas dire que tu ne souhaites personne en particulier. Il faut que tu le choisisses et bien ! C’est une question humaine, technique et artistique. Tous les chef op ne vont pas t’aller. Alors prends des noms, demande des démos et rencontre les ;o)

            C’est ton premier boulot de réalisateur et le plus important pour le moment.

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Merci pour ta réponse.
            Pour le bureau d’accueil des tournages, on trouve ça où? il y a un bureau qui centralise tout, ou bien il y a un bureau par tournage? désolé pour cette question qui doit te paraître bien naïve!
            Pour le chef op , je voulais dire que n’en connaissant aucun, je ne pouvais en vouloir un en particulier, qui plus est « un parisien »
            Bien sûr j’ai l’intention de rencontrer ces techniciens, mais comment le faire dans ma région? existe-il un annuaire pro, pour entrer en contact? je ne veux pas absolument quelqu’un du coin, si un technicien d’une autre région acceptait de se déplacer, je suis preneur aussi!
            A+
            Eliane.

          • Bonsoir Eliane,

            Le bureau d’accueil doit être à la même adresse ou dépendre de la commission du film PACA :

            Vassili Meimaris
            crf[at]regionpaca.fr

            Fabienne Dabanian
            fdabanian[at]regionpaca.fr

            13 boulevard de Dunkerque
            Tel : 33 (0)4 91 57 59 73 ou 33 (0)4 88 73 66 21

            Pour rencontrer les technicien il va falloir que tu fasses une liste technique des besoins humains, puis matériel. Tout ça devrait être facilité par la structure de l’asso et de la région.

            Un technicien d’une autre région dit forcément des coût supplémentaire : défraiements, logement, repas etc…

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Merci pour ces renseignements. Je suis allé voir cela d’un peu plus près sur les liens indiqués, et notamment les conditions d’accès aux aides. Cela va être j’en ai bien peur un problème, car ils ne parlent que d’aides accordées à des sociétés de production, avec numéro de Kbis à fournir entre autres, donc des gens ayant une société à leur nom, ils ne parlent même pas d’associations! A part la production, j’ai regardé aussi pour la réalisation, ils n’accordent d’aides semble-t-il qu’à des réalisateurs pouvant justifier de plusieurs films réalisés, donc expérimentés…ça part mal…
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Oui peut-être, cela veut dire 3 choses : soit tu écris pour une autre région, soit tu cherches d’autres moyens de te produire, soit tu cherches une prod ;o)

            ça ne part pas mal du tout…c’est tout à fait normal…tu va en chier ;o)

            Mais c’est le jeu ;o) et c’est trop bon.

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom
            Merci pour ta réponse. C’est trop bon, c’est trop bon…parle pour toi! LOL!
            Non plus sérieusement j’ai un peu les boules…en plus le CVA comme la dernière fois il y a 3 ans ne répond pas à sa messagerie. Je pense que j’aurais eu plus de chance d’obtenir une réponse en communiquant avec un parpaing ( énervement)
            En ce qui concerne l’écriture pour une autre région, je ne sais pas ce que ça donnerait, pour la région PACA par exemple, il faut être de la région, y vivre! alors si les conditions des autres régions sont les mêmes, ce qui est très probable…enfin je peux toujours voir.
            Pour les autres moyens tu penses au crowfunding?
            Chercher une prod, OK. Il y a des listes de maisons de productions sur le web. Mais comment faut-il présenter son projet?
            Suffit-il de dire qu’on a écrit un court qu’on voudrait réaliser et leur présenter le scénario? même s’il s’agit d’un premier chef-d’oeuvre? et qu’on n’a pas d’expériences dans la réalisation? ce fait n’est-il pas rédhibitoire?
            Et comment faire son choix au milieu de tous les sites? certaines maisons doivent être plus enclines à la production de courts que d’autres non?
            Si tu pouvais m’orienter un peu plus…
            Bien à toi.
            Eliane.

            PS: J’en profite pour te dire que le court dans lequel j’ai joué en février, a été sélectionné pour le 28 ème festival de la créativité de la ville de Cannes.
            Il y avait 45 courts présentés, 8 ont été retenus.
            La compétition aura lieu le 6 juin prochain, je vais voir ce que donne un film  » Système D »

          • Bonjour Eliane,

            Je sais que dans certaines régions un réalisateur peut déposer un projet si son film à été écrit pour la dite région. Il faut évidemment prendre des comédiens et des techniciens du coin et être produit par une structure (asso ou prod) de la région.

            Les autres moyens sont l’asso, recherche de financement privé, crowdfunding etc…

            Oui il y a des prods qui produisent des courts et d’autres non.

            Le dossier de prod est le même que pour un long en moins gros ;o). Synopsis, continuité, cv, note d’intention.
            Pour faire un court métrage et se faire produire il ne faut pas avoir de l’expérience. Mais tu tomberas sur des pros qui te diront le contraire. C’est le serpent qui se mordra queue…Il faut avoir de l’expérience pour réaliser mais si personne ne te fait confiance pour réaliser un court….

            Donc, pour faire simple, le court est là pour faire ses premières armes, mais aussi pour créer un « objet » d’art. A toi d’être convainquant et de mettre ta sensibilité et ta vision de ton film pour convaincre un prod.

            Oui il y a un tas de prod différentes à toi de faire le tri. Il faut chercher sur le net, aller voit ce qu’ils produisent, les appeler, leur envoyer des mails etc…

            C’est à toi de faire le tag ;o)

            a bientôt,

            Tom

            PS : Super ;o) je suis content pour toi, tiens nous au courant des résultat. je croise les doigts pour toi.

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Merci pour ta réponse;
            J’ai repéré sur le net une maison de production ( courts métrages entre autres) qui est située à Nice. Je vais les contacter pour leur exposer mon projet, j’espère qu’ils répondront. Je ne sais pas si je dois attendre la fin du festival de Cannes d’abord. Parce que j’ai peur qu’ils pensent que cette période déclenche les envies de films de tous les « mythos » du coin, qu’ils ne me prennent pas au sérieux.
            Le fait d’être éventuellement produit engage-t-il des frais? je veux dire la prod prend tout le financement en charge, ou il faut que je trouve des fonds?

            PS: Si le court était récompensé à Cannes, c’est surtout au bénéfice de la réalisatrice je pense, mais je serais très heureux pour elle, ça me suffirait déjà.
            (Oui, je te tiendrai au courant des résultats et de mes impressions).
            Bien à toi.
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Oui attend la fin du festival. Non pas pour les « mythos », comme tu dis, mais sûrement parce que la prod doit fonctionner au ralentie.

            Non pas de frais. C’est la prod qui monte les dossiers.

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Re-Tom
            Voilà une réponse rassurante! je les contacterai après le festival.
            A+
            Eliane.

          • ;o)

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            Une agréable surprise ce matin sur ma messagerie: Le CVA m’a répondu. Ils ont changés de site web, c’est peut-être pour ça que je n’avais pas reçu de réponse de leur part il y a 3 ans. Je leur ai posé la question sur ma réponse à leur mail.
            Dans un second mail à propos de ma demande d’aide au tournage de mon court, ils voudraient me rencontrer et seront présents à Cannes le 6 juin. Je leur ai demandé si il s’agissait du 28 ème festival de la créativité de la ville de Cannes. j’attends leur réponse.
            Cependant me voilà devant un dilemme: je t’ai dit que j’allai contacter une maison de prod à Nice, après le festival de Cannes, mais avant le 6 juin.
            Donc du coup que faire? attendre le 6 juin pour rencontrer le CVA et contacter la prod après en fonction du résultat de mon entretien?
            Ou bien contacter la prod avant sans attendre de rencontrer le CVA?
            A ton avis?
            Merci pour ta réponse.
            A+
            Eliane.

          • Bonjour Eliane,

            Contact la prod ;o) ça ne change rien ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Re-Tom
            Merci pour ta réponse. Mais il y a quelque chose que je ne comprend pas: imaginons un instant que la prod soit intéressée, qu’est-ce que je dis au CVA puisque je les ai déjà sollicités? Est-ce qu’il ne risque pas d’y avoir « télescopage » entre les deux? il est possible éventuellement qu’une prod et une association travaillent ensemble? Je ne voudrais pas commettre d’impair…
            A+
            Eliane.

          • Bonsoir Eliane,

            Tu n’es pas à trois jours près ou une semaine. Va à ton ddv avec CVA, rencontre les. Une fois cela fait, envoie (ou pas) ton scénario à la prod en question.

            De toutes les manières il va falloir du temps pour monter le projet que cela soi une prod ou une asso. Alors prends ton temps ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Bonjour Tom
            OK je vais faire comme çà, je rencontrerai d’abord le CVA, on verra ce qu’il en sortira, je te tiens au courant, merci pour ces précieux conseils!
            A+
            Eliane.

          • ;o)

  • Riplay

    Est que ces financements sont des prêts ou bien ce sont des dons pour faire valoir leur région en générique de fin?
    Le CNC récupère sur les places de cinoche ou via la diffusion tv mais les régions, ça leur permet de montrer leurs lieux touristiques?

    Jamais rien compris à ça.

    • Bonsoir Riplay,

      Les régions donnent de l’argent pour faire en sorte qu’il y est des retombés économiques pour la région : Salaires, hôtel, bouffe, location, matos etc…Elles rentrent en co-pro pour la majeure partie d’entres elles. C’est à dire que si le film est en positif elles touchent un pourcentage.

      A bientôt,

      Tom

      PS : Les retombés peuvent aussi être touristiques ou peuvent attirer d’autres films.

  • flo

    merci merci merci !!!!!!!!

  • Djoudy1

    Bonjour c’est de nouveau Djoudy ;-). Est t’il possible d’avoir une liste ou un site qui nous indique toutes les sociétés de production?

  • DJOUDY1

    Bonjour,

    Concernant cette partie, cela s’adresse seulement aux personnes qui s’auto produisent ?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir,

      Non pas forcément. Certaines de ces aides sont aussi accessible à des boites de prod, mais à des conditions et des montants parfois différents.

      A bientôt,

      Tom W.