Fiche personnage, Carte d’identité des personnages

Faire une fiche personnage

Créer des personnages forts et inoubliables

 

Vous venez de définir votre histoire avec son début, son milieu et sa fin. Vos personnages principaux ont un nom, une mission, des épreuves. Ainsi que des alliés et des ennemis. C’est pas mal du tout non ?!

Mais connaissez-vous votre ou vos héros ? Ainsi que tous les autres personnages de votre histoire ?

  • D’ou viennent ils ?
  • quel est leur parcours ?
  • comment en sont-ils arrivés là ?
  • quels sont leurs traits de caractère ?
  • leur éducation ?
  • leurs rapports aux autres ?

J’aimerais être là pour voir votre tête ! Pourquoi il veut savoir tout ça ? J’ai mis moi même un certain temps à admettre que c’était une étape déterminante. Ne perdez jamais de vue que toutes ces étapes sont là pour vous faire gagner du temps, même si vous avez envie de foncer droit vers l’écriture de votre scénario. Croyez moi, votre film vous l’écrivez en répondant à toutes ces questions. Nous revenons à l’erreur d’écrire votre scénario tout de suite par la continuité dialoguée. Découvrir son propre personnage au fil de l’écriture, peut amener à des incohérences de réaction, de langage, de jugement… et mettre par terre tout votre scénario.

fiche personnage

Wisanu Boonrawd/ shutterstock

Il n’y a rien de plus frustrant, que d’entendre un lecteur (producteur par exemple) vous dire « ce n’est pas logique la façon dont il agit / ou parle). Et vous voilà revenu au point de départ !!!!

Donner un passé aux personnages permettra de comprendre ses réactions futures. C’est tout simplement une biographie. Avec son parcours, son profil psychologique, ses habitudes, ses tics, ses tics de langage, son niveau d’étude etc.… Mais ce qui caractérise le plus votre personnage sont ses actions. Cela va dépeindre un univers et une consistance à tous vos personnages, et surtout une manière de parler. En effet si votre héros est un universitaire, il aura un langage soutenu, une situation familiale ou sera d’une timidité maladive typique des rats de bibliothèque, peut être une maison. Il aimera peut être le jardinage etc.…

Prenons un exemple (j’aime bien ça) : Les aventuriers de L’arche perdue / crusaders of the lost ark. Lorsque l’on découvre pour la première fois Indiana, nous ne découvrons qu’une partie de son corps, ses vêtements (chapeau, fouet) puis à la toute fin son visage. Il arrive face à la grotte et tous les indigènes s’enfuient en courant. Il est là, il pénètre dans la grotte, très vite il se retrouve seul.
En quelques lignes de scénario tout est dit ou presque. C’est un aventurier, mystérieux, qui n’a peur de rien, ou du moins qui n’a pas peur dans cette situation car plus intelligent que les indigènes. Il évite les pièges, manque de périr, mais survit (ben oui c’est le héros). Puis nous le retrouvons à l’université donnant des cours d’archéologie. C’est donc effectivement quelqu’un d’instruit et qui a du succès avec les jeunes filles, donc les femmes etc.…

ATTENTION : n’en faites pas trop non plus. Vous n’êtes pas anthropologue. Vous ne faites pas une étude comportementale. Vous ne devait pas inventer une vie entière, ne perdez pas votre temps non plus. Voici quelques pistes :

  • nom, prénom, âge
  • sa taille, ses cheveux, ses handicaps (béquille, lunettes, prothèse etc.)
  • l’aspect psychologique, son caractère : peureux, courageux, frustré etc.…
  • catégorie sociale, études, est-il riche ou pauvre ?
  • où vit-il ? : maison, appartement, locataire, propriétaire
  • marié ? des enfants ? si non pourquoi ? (choix de vie ?) si ça femme est décédée ou s’il est divorcé savoir pourquoi ou comment.
  • son rapport aux autres ? agréable, a-t-il des amis ? asociale ?
  • a-t-il de la famille ?
  • son métier
  • son look vestimentaire
  • sa phrase ou sa maxime préférée
  • etc.…

Faites une fiche personnage ou si vous préférez une carte d’identité pour chaque personnage. Écrivez quelques lignes pour l’aspect psychologique, de leurs traits caractères etc..pour que l’on comprenne bien qui ils sont. Qu’il n’y est pas d’ambiguïté. Au plus vous serez précis, au plus l’écriture du scénario sera facile. Pour l’aspect psychologique prenez qu’un seul trait de caractère, ne vous piégez pas.

fiche personnage

Baibulsinov Serik/ shutterstock

Ce trait de caractère vous permettra aussi de faire évoluer votre personnage.

  • S’il est agoraphobe au début du film, le fait de réussir à traverser un stade bondé lors d’une poursuite par exemple peut être jouissif pour le spectateur. Voir le héros vaincre ses démons, il n’y a rien de mieux.
  • S’il se faisait passer à tabac par le même gamin pendant des années. Le fait qu’il soit à nouveau confronter à lui quelques années plus tard, et qu’il en sorte victorieux est du meilleur effet. Cela donne un sentiment de satisfaction extrême aux spectateurs et permet une plus forte identification.

N’en faites pas un surhomme/ ou une loque humaine. N’oubliez pas que le film est destiné à des spectateurs. S’il n’y a pas un minimum d’identification, cela ne fonctionnera pas. Il faut qu’il nous ressemble dans sa façon d’agir ou de fuir, même s’il vit des aventures extraordinaires.

Prenez autant de temps pour vos personnages principaux que les secondaires ou les ennemis. Hitchcock disait « plus un méchant est réussi, plus le film est bon ». Un méchant qui est incohérent dans ses actes ne fonctionnera pas.

Imaginons que votre méchant soit un tueur sans pitié. Lors d’exécution il ne fait pas de différences entre hommes, femmes et enfants, sauf si dans votre façon de créer votre personnage vous indiquez, qu’enfant il a été témoin du meurtre de son jeune frère. Tué un enfant serait pour lui une chose impensable. Comme si lui-même l’avait tué. Cela peut amener dans l’histoire un conflit entre son métier et son côté psychologique.

fiche personnage

Sheikoevgeniya/ shutterstock

Tout comme votre héros, n’hésitez pas à y semer une part sombre, que vous pourrez développer. Confrontez-le à ses propres démons, à ses contradictions. Ne perdez jamais de vue son évolution et son objectif. J’insiste mais c’est le point le plus important ! Pour le spectateur, il est important que le héros change, cela lui permet de vivre par procuration, via l’identification. Vous même, je suis sur que vous êtes déjà sorti d’une salle obscure gonflé à bloque, prêt à changer vous-même. Non ? Je parie que si ;o) l’identification est dû au travail fait grâce à la fiche personnage.

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de la page. Vous pouvez retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Bon Courage,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Aimé Kotoma

    très cool monsieur TOM

  • TontonDeadpool

    Bonjour Tom
    Plus tard je souhaiterai devenir acteur.
    J’ai un très gros projet pour mon film mais voila seulement je ne sais pas par quoi commencer c’est à dire, comment je vais trouver mon équipe de tournage, comment je dois m’y prendre pour tourner mon film. Et j’ai surtout peur de l’échec car je n’ai pas de plan B. J’espère que vous me répondrez. ^^

    • Bonjour TontonDeadpool,

      Jouer dans un film que tu as écrit et que tu veux réaliser alors que tu n’es personne c’est mission impossible. Ce n’es pas toi qui trouve l’équipe mais le directeur de production.

      Donc :
      1) écrit ton film
      2) trouve un producteur
      3) accepte le fait que tu ne réalise pas, ou tu ne joues pas

      A bientôt,

      Tom

      PS : il existe toujours un plan b

  • Erine

    bonjour Tom

    si on écrit une carte d’identité de personnnage il faut qu’on l’a écris sous forme de carte d’identité ou bien forme de texte ?

    • Bonjour Erine,

      Heu…je ne comprends pas bien la question. Tu fais comme une carte d’identité c’est à dire : Yeux : Marron, pouvoir : peut voler, Ami : Jean, il se sont rencontrés au lycée, l’un ne va pas quelque part sans l’autre etc.., Ennemi : Gérard, gérard et Machin ne se supporte pas depuis que gérard à frappé le frère de machin etc…

      A bientôt,

      Tom

  • Julie

    Bonjour Tom !

    Par rapport à la fiche personnage, nous devons faire une fiche, pour chaque personnage même les moins important ? Ceux qui n’apparaisse quoi, une ou deux fois dans l’histoire, ou faut-il vraiment se focaliser sur seulement, les personnages les plus présents ?

  • Julie

    A propos de la fiche du personnage, il faut en faire une pour chaque personnages, ou simplement pour le pp ?

  • PopCloups

    Bonjour Tom,
    Article tres interressant 🙂
    Je voulais savoir, pour la phrase préférée du personnage, est ce que ça peut être une phrase qui le marque ?
    Je m’explique:
    Mon personnage souffre d’une amnésie, donc il ça peut être une phrase dont il se souvient d’avant son amnésie ?

    Et aussi autre petite question :
    Est ce que c’est mieux, au niveau du montage de commencer le film par l’amnésie du personnage principal, ou de commencer par ce qu’il va lui causer son amnésie ?

    Merci !

    • Bonjour PopCloups,

      Non financer le film e genre c’est très compliqué car cela demande de gros investissements et le public est moins large que pour une comédie par exemple. Mais c’est possible…

      A bientôt,

      Tom

      • PopCloups

        Bonjour Tom,
        Merci de ta reponse, mais je ne la comprend ?
        Je ne vois pas le rapport avec mes questions …

        Mais merci de répondre vite 🙂
        Bonne journée/soirée !
        PopCloups

        • Bonsoir PopCloups,

          Ahahahahah forcément…je me suis trompé, j’ai posté une réponse qui n’était pas pour toi ! :o)

          1) oui, cela peut être une réminiscence de son passé. Il ne peut se souvenir que de ça ;o)
          2) Il n’y à pas de recette miracle, cela dépend de ce que tu souhaite mettre en avant et surtout comment tu vas construire ton intrigue ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • François Blanchard

    Bonjour Tom,

    Je suis actuellement en train d’écrire un scénario (c’est très courant par ici dis-donc 😉 ) Tes conseils m’ont beaucoup aidé, et je les suis à la lettres. Je me posait une question simple, pour la « carte d’identité du personnage », doit-on écrire les trais de caractère avant l’histoire ou a la fin de l’histoire. Imaginons que le personnage arrive à vaincre sa peur des serpents après une action du film. Doit-on mettre qu’il a peur des serpents ou doit-on mettre le personnage avait peur des serpents.

    Merci beaucoup

    François

    • Bonjour François Blanchard,

      Désolé pour la réponse tardive mais je ne vois pas le jour en ce moment ;o) Merci pour tes compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Pour ta fiche de personnage il faut indiquer qu’il a peur des serpents et non pas qu’il avait peur des serpents.

      A bientôt,

      Tom

      • François Blanchard

        D’accord, Merci pour ta réponse!

        Je partage ! 😉

        A bientôt

        François

  • Loana

    Bonjour Tom.

    Dans mon histoire, je n’ai pas de méchant ! Je veux dire, j’ai un héros qui ne cherche pas à lutter contre quelqu’un, puisqu’il est déjà en lutte contre lui même ( sa conscience le traite de tous les noms, entre autre ! ). Et personne ne lui veut du mal. À la base, il a fait une ( grosse) connerie et il cherche à se punir lui même pour se faire pardonner. Les choses font qu’il rencontre des gens qui l’aide à sa transformation, et non à le détruire. Est-ce que ça peut fonctionner, une histoire sans méchant ? Merci pour votre réponse.

    • Bonsoir Loana,

      Oui le « méchant » peut être le héros ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • nasnous

    salut,
    je compte faire un court-métrage de 2 minute mais je ne trouve pas une idée simple et au même temps très motivante

    • Bonjour nasnous,

      Faire un court de 2 minutes est très compliqué ;o) tu as quoi comme idée ?

      A bientôt,

      Tom

      • nasnous

        bonjour Tom
        court métrage concernant une seul personnage
        idée : une femme qui ce presse pour préparer le diner en attendant l’arrivé de son marie.

        • Bonjour Nasnous,

          Je trouve que ça peut être intéressant…il faut avoir le développement, mais c’est intriguant ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • Aléapsus

    « S’il est agoraphobe au début du film, le fait de réussir à traverser
    un stade bondé lors d’une poursuite par exemple peut être jouissif pour
    le spectateur. Voir le héros vaincre ses démons, il n’y a rien de
    mieux. »

    exemple concret: dany boon dans Supercondriaque, qui surmonte sa peur.

    « S’il se faisait passer à tabac par le même gamin pendant des années.
    Le fait qu’il soit à nouveau confronter à lui quelques années plus
    tard, et qu’il en sorte victorieux est du meilleur effet. Cela donne un
    sentiment de satisfaction extrême aux spectateurs et permet une plus
    forte identification. »

    ex: le héros de kingsman qui lui se venge des garçons de cité à la fin.

  • chelseyll

    salut! Est-ce que tu aurais un exemple visuel d’une fiche d’Identité! genre la disposition des informations sur une feuille etc. ? 🙂

    • Bonjour chelseyll,

      Peut importe la disposition des informations car cette fiche n’est destinée qu’a toi ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Epic-lime

    Je compte faire une série en animation avec des lego, mais je ne vois pas comment faire pour donner des sentiments aux personnages. Est-ce que tu aurais une idée s’il te plaît, Tom?

    • Bonjour Epic-lime,

      Oui il te suffit de lire les articles sur les règles Pixar que tu trouvera sur le site ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Lucas Linares

    Bonjour Yann, je suis sur un projet d’une petite série type thriller, et j’aimerai que mon psychopathe ai une bonne ressemblance avec Hannibal Lecter, mais pas totalement. Comment pourrais-je arriver à faire un méchant plus profond, et plus intéressant que le héros lui même ?
    Je te laisse mon mail, isaaclucaslinares@gmail.com
    Merci d’avance !
    Lucas

    • Bonjour Lucas,

      Alors je ne sais pas qui est Yann…moi c’est Tom ;o)

      Je te conseille de lire les articles pixar que tu trouveras sur le blog.

      A bientôt,

      Tom

      • Yann Deparis

        bonjour Lucas, bonjour Tom
        Yann c’est moi ! je viens te poser plusieurs questions par semaine …
        du coup vu que Lucas s’est trompé de prénom je me sens concerné 🙂
        perso je ferai un « méchant » avec plus de charisme que le héros, en général les méchants sont laids, si ton « méchant » est un beau mec, ça va surprendre (j’en ais pas vu beaucoup), ensuite les « méchants » ont souvent une double personnalité, Dexter est un tueur en série mais aussi un bon père de famille, ton « méchant » pourrait donc être un psychopathe qui réalise aussi de bonnes actions, enfin je construirai un mystère ( je suis fan de Lost), exemple une pièce où il se réfugie mais dans laquelle nous n’avons pas le droit d’y entrer, que fait-il à l’intérieur ? Si en plus on a un doute sur sa sexualité … il pourrait aussi souffrir physiquement, il se ferait lui-même des injections mais on sait pas de quoi .. allez j’arrête de délirer !

  • Yann Deparis

    bonjour Tom
    j’ai cherché en tapant personnages dans le moteur de recherche, j’ai lu beaucoup de tes articles mais je n’ai pas trouvé la réponse à ma question, dans le scénario que j’écris il y a des personnages qui ne font que « passer » exemple le patron de mon héros qui n’apparaît que 2 fois , comment dois je le présenter quand j’écris le scénario, je dois lui donner un nom absolument ou j’ai juste à indiquer son titre. j’ai aussi un inspecteur de police qui apparaît 3 fois, sa vie n’a aucune importance, il est juste là pour donner corps à la scène, en effet le héros ne va pas parler tout seul :-), donc je peux écrire :
    L’INSPECTEUR DE POLICE
    ici son texte
    etc …
    à quel moment leur donner une identité ( nom + prénom ) merci pour ta réponse

    • Bonsoir Yann,

      Effectivement les personnage qui passent n’ont pas besoin de background. Ils peuvent avoir un prénom, un titre si cela est nécessaire, là il n’y a que toi qui sait.

      Si c’est un mec qui apporte une lettre au personnage principal et qu’il repart…le porteur de la lettre n’a pas besoin de nom !

      L’inspecteur de police doit sûrement se présenter à un moment, il lui faut un nom même si ce nom n’est pas réutilisé après.

      A bientôt,

      Tom

  • Shaaltran

    Bonsoir Tom. J ai une question.. Comment doit-on écrire son sénario ? Cet à dire, à quelle forme physique sur papier ou ordinateur doit-il ressembler ?
    Exemple:

    Camille joue avec son frère Johan et lui dis de ne pas crier.

    Ou

    Camille: Johan arrête de crier tu fais trop de bruits !

    • Bonjour Shaaltran,

      Tu trouveras tous les articles sur la présentation d’un scénario et des exemples dans l’onglet : articles.

      A bientôt,

      Tom

    • Thibaud Hance

      Il y a des articles sur le blog qui peuvent répondre à ta question. Regarde ceux qui concernent la présentation d’un scénario.

  • Margot

    Bonjour Monsieur,
    Ma question est plutôt simple : peut-on envisager un scénario dans lequel il n’y aurait pas de méchant ? D’après vous ?

    • Bonsoir Margot,

      Oui tout à fait. Il se peut que le héros soi sont propre antagoniste.

      A bientôt,

      Tom

      • Jean Neige

        Un très bon exemple est Travis Bickle de Taxi Driver. Le héros et l’antagoniste du film à la fois, ni noir ni blanc, juste nuancé, puisqu’instable psychologiquement.

  • Marc-Antoine

    Bonjour Tom,
    Voilà je n’étais pas venu depuis longtemps à cause des études, mais ayant désormais plus de temps, je me suis remis à un projet que j’avais commencé il y a quelques mois.
    L’histoire parle de Tony Reyes, un braqueur de banques multirécidivistes qui n’a jamais été arrêté mais toujours poursuivi par le même inspecteur. Un jour, Tony, fait un accident et perd une partie de sa mémoire qui lui fait oublier qu’il est devenu un criminel. Il va donc chercher pourquoi il est devenu criminel et tenter de se faire pardonner. Il va alors se souvenir du piège dont il avait été victime.
    Mon problème est le suivant, pour mon protagoniste je n’ai pas de problèmes, mais pour mon antagoniste principal, je ne sais pas si je dois choisir plutôt l’inspecteur qui le pourchasse pendant tout le film et qui le croit à la fin ou alors l’homme qui a piégé Tony depuis le départ (le véritable méchant) !

    • Bonjour Marc-Antoine,

      Je n’ai pas très bien compris « le piège » dont ton héros à été la victime…mais bon, Pour répondre à ta question, je crois que tu dois choisir l’homme qui l’a piégé comme antagoniste. Car l’inspecteur me semble être le personnage de l’intrigue secondaire.

      A bientôt,

      Tom

      • Marc-Antoine

        Dans l’histoire, le héros s’est fait piéger par un homme et c’est pour cela qu’il est devenu criminel.
        Merci pour ta réponse en tout cas, j’essaye d’ordonner mes idées car j’ai l’impression d’avoir trop de choses pour un seul film !
        A bientôt ,
        Marc-Antoine

        • Bonjour Marc-Antoine,

          C’est une bonne idée. Il faut maintenant de la méthodologie ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • Op

    Bonjour, j’écris un scénario, vos conseils m’aide beaucoup, mais imaginons que j’ai un personnage qui dans le passé a eu de mauvaises relations avec son frère par exemple, dût à un incident; ayant mis cette info là dans la fiche personnage, ne serait t-il pas logique de réaliser tout ce qui est épreuves/ missions etc ensuite ? Puisque une épreuve sera son frère et donc autant déjà en parler avant de se lancer dans l’inventaire de ses épreuves ? Où cela pose t-il un problème ? J’ai une autre question (désolé 🙂 ) , est t-il nécessaire de connaître la fin de l’histoire avant de faire la biographie pré-film de notre personnage ? Où cela peut attendre juste avant le développement ? Merci 🙂 ah oui….. Et peut t-on avoir plusieurs personnages principaux avec quelques dérivations au niveau mission (mais qui reste toujours en léger rapport avec la trame principal )

    • Bonjour Op,

      Je ne comprends pas tes questions sur le frère et le père…les épreuves…

      Oui il faut connaitre la fin de l’histoire car cela a une importance capitale pour l’arc transformationnel du personnage.

      Plusieurs personnages principaux..oui, mais que veux tu dire avec : « quelques dérivations » ?

      A bientôt,

      Tom

  • Bonjour,

    Je relis ces vieux articles car j’en ai besoin ces temps-ci 🙂

    Dans le cadre de mon atelier nous travaillons sur l’écriture d’un scénario. C’est un travail en commun, nous sommes trois ou quatre à y participer activement. J’ai mis en place un exercice intéressant pour travailler le personnage principal: nous avons pris le très célèbre questionnaire de Proust, et l’exercice consiste à y répondre à la place du personnage. Mais attention, vraiment répondre tel qu’il y répondrait s’il était soumis au questionnaire, c’est à dire pas forcément toujours avec honnêteté mais plutôt selon l’image qu’il veut donner de lui.

    Cet exercice permet à la foi de réfléchir à la réalité des goûts du personnage (puisque le questionnaire de Proust porte surtout sur ses goûts) et à l’image qu’il voudrait donner de lui-même, donc à ses motivations et manière d’agir en société. Bien des éléments discutés à ce moment là n’apparaitront pas du tout dans le film, mais ça nous permet de faire vivre le personnage et donc lui donner un peu de consistance (et, peut-être, commencer à ressentir un peu d’empathie pour lui :-))

    C’était plutôt intéressant, du coup je le conseille comme exercice d’écriture sur les personnages!

    • Bonsoir Cinémacam,

      Je connais le questionnaire de Proust, cela peut effectivement aider…

      …perso je ne l’utilise pas.

      A bientôt,

      Tom

  • Bonjour,
    Pour ma part je commence généralement par mettre le personnage directement en action dans mon histoire. Et c’est seulement après l’avoir utilisé dans 2-3 scènes que je m’attelle à la réalisation de sa fiche personnage. Les questions sont alors plus facile à remplir parce que j’ai eu le temps de « faire connaissance » avec lui …

    • Beatrice Do

      oui je partais ainsi

  • ll

    fail

  • Camellia

    Bonjour,
    C’est encore moi avec une question.
    Je suis en train d’écrire mon premier court métrage. J’ai fait presque tout les étape avec le séquencier qui n’a pas très bien fonctionné car j’ai eu des énormes blocs de dialogues sur certain séquence et assez elliptique pour les autre…
    Mon problème est que le film se passe dans un huis-clos sans décors avec 3 personnages. Donc c’est une drame psychologique si je dois donner un « genre ». D’après mon expérience très limité je sais qu’il faut toujours trouver tout d’abord des moyens visuels au lieu de tout dire dans les dialogues, ce qui m’intéresse aussi. Mais je n’ai aucun décor sauf les habilles des personnages, qui vont servir à avancer l’histoire.
    Est ce que vous pensez que je dois forcément renoncer à donner un minimum de décor ou il y a d’autre moyen de faire passer les information que le dire de façon théâtrale dans les long plan séquence?
    Merci toujours pour vos article très utiles!

    • Bonjour Camélia,

      Je ne comprends pas trop ta question…Tu veux savoir comment faire passer à l’écran des choses plutôt que dans les dialogues ? Ou tu te demandes comment faire pour que les spectateurs comprennent que le temps passe sans le dire dans les dialogues ?

      A bientôt,

      Tom

      • Camellia

        Ah pardon j’ai pas été très claire peut être.
        C’est le premier cas, c’est à dire comment passer à l’écran des choses plutôt que les expliquer dans les dialogues.
        Désolée n’étant pas française j’ai toujours du mal à m’expliquer.
        A bientôt,
        Camellia

        • Bonjour Camélia,

          Il vaut mieux faire que dire ! Il faut passer du « il dit que » à « il fait ». Cela signifie que si un de tes personnage à soif, s’il est déshydraté par exemple, ses lèvres seront gercées, un personnage pourra venir vers lui est lui donner de l’eau.

          Si ton personnage à froid, il peut trembler, ou un personnage peut lui mettre une couverture sur lui.

          Il faut que les paroles deviennent des actions.

          A bientôt,

          Tom

          PS : Après je ne sais pas quels sont tes problèmes, ni à quoi tu fais allusion dans ton histoire…

          • Camellia

            C’est déjà parfait pour moi,
            Merci beaucoup pour toute les informations

  • Cheelax

    Salut Tom,
    J’ai 16 ans et je me lance dans l’écriture d’un scénario de court ou long-métrage. Pour le plaisir car je ne compte pas trouver de producteur etc… J’ai une question à te poser : penses-tu qu’il faudrait faire une fiche de personnage pour un animal (par exemple un chien) ? (Ce n’est pas un scénario mettant en évidence l’esprit animalier)

    • Bonjour Cheelax,

      La réponse est non si c’est juste un chien.

      A bientôt,

      Tom

  • Cheelax

    Salut Tom,

  • Riplay

    Pire encore, dans la bible, l’auteur commence par faire parler son personnage comme s’il s’agissait d’une bande annonce où il parle de lui.

    Bizarre.

    Je pense à mettre en entête le format et style puis le synopsis, l’œil de l’artiste, quels éléments importants pour la réalisation, et finir avec les personnages (physique et psyché) et une note d’intention?

    Merci pour vos conseils de pro. ; )

    • Riplay

      Et ajouter ou pas le scénario du 1er épisode? Où exactement.
      Et je vais devoir y associer deux fichiers externes: La démo audio du générique et un document (au format large, pas le choix) pour détailler les différents génériques par saison (ce qui change) avec les images de base pour l’habillage et les paroles pour reproduire en un vrai chœur ce que j’ai enregistré pour maquette.

      Est ce bien d’avoir tout ça en dossier zip ou séparés ?

      J’ai un synopsis incomplet pour les démarchages contenant des images pour la présentation, est bien ou pas pour une bible?

      Comment faire le lien avec mon site internet pour le casting à partir de mes représentation réalistes pour chaque personnage?

      Puis je ajouter des liens web ou c’est incorrect?

      Car mon site internet sur mon projet sert exclusivement à ça.

      • Bonjour Riplay,

        Seule la première saison compte dans la présentation de la bible. C’est à dire que l’on peut très bien terminer la bible en donnant de possibles pistes pour les saisons suivantes mais sans aller trop loin. La différence entre les différents génériques…franchement ils s’en moques.

        Pour le site internet il faut laisser tomber. Le but c’est d’accrocher un producteur. L’accrocher veut aussi dire le faire rêver,…il faut donc le laisser imaginer tout en le guidant.

        Je ne comprend pas ton histoire de synopsis incomplet….si tu as un synopsis il faut qu’il soit complet. D’ailleurs il en faut plusieurs en fonction du nombre d’épisode.

        A bientôt,

        Tom

        • Riplay

          Le site sert à montrer l’univers avec fiches des personnages, démos audio pour la dynamique.
          Hors il ne s’agit pas de présenter en ligne aux yeux de tout internaute qui trouve mon site les vrais épisodes ainsi que les surprises et le dénouement au synopsis.
          Pour le lire en entier, c’est aux yeux des décideurs afin de garder un silence professionnel évidement.
          Comme on n’aurait pas publié la fin de la série Lost avant qu’il puisse avoir été montrée intégralement!

          Mon site me sert pour les démarchages à la volée, il est soigné et je n’y touche plus.
          Il s’y trouve les personnages reproduits tels comme prévu pour un accès direct et aisé lors du casting.
          (vous pouvez le retrouver à partir du nom de mon adresse mail utilisée ici)

          Pour ce qui est du synopsis des épisodes, c’est prêt.

          Les arcs transformationnels c’est bien l’évolution psy et physique des personnages?
          Et pourquoi détailler les arcs dramatiques s’ils figurent dans le synopsis?

          Merci.

          • Bonjour Riplay,

            Pour le site ça risque de te desservir plus qu’autre chose…après tu fais comme tu le sens ;o)

            Les arcs transformationnelles sont les changements des personnages au fil de l’aventure, ce qu’il sont au début et ce qu’ils deviennent à la fin. ça ne concerne pas les changements physiques.

            Les arcs dramatiques sont soit dans chaque synopsis si l’histoire est linéaire. Ou dans certains synopsis des épisodes si l’histoire est sous forme de feuilleton tel que les experts, white collar, le mentalist etc…

            A bientôt,

            Tom

  • Riplay

    Bonjour Tom,
    Auriez vous une structure sur l’ordre de comment présenter le décor, les personnages et l’aspect visuel pour le réalisateur.
    Où on place la partie synopsis, la partie où l’artiste montre son point de vue sur la globalité et s’il y a d’autres choses car la bible ne se résume pas qu’à la description des personnages.

    J’ai trouvé une base de bible d’une série nommée « Vise- versa » l’auteur parle comme s’il pitchait, et c’est mal structuré, pas évident de se faire une idée.

    Je me suis fait un brouillon avec le cœur, reste à structurer tout ça avec la raison ; )

    • Bonjour Riplay,

      Non elle ne se résume pas qu’a la présentation des personnage, mais aussi de l’univers et de l’histoire dan sa globalité. Puis on parle de des arc transformationnels et des arcs dramatiques.

      Puis la note d’intention et une note de réalisation peuvent compléter le tout.

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Re, Tom,
    Je reviens ce jour, sur ton invitation à cliquer sur cet article après nous avoir entretenu de l’adaptation d’une « œuvre » déjà écrite, en scénario. ( début août ).
    Tu écris ici, pour l’identification, n’en faites pas un surhomme.
    Je sors de ma réflexion autour d’un film que je viens de revoir, à la télé.
     » Itinéraire d’un enfant gâté « .
    Je ne puis m’identifier à Sam, alias Belmondo, pour la raison suivante: je suis une femme, et qu’on le veuille ou pas, la femme, à part des exceptions, fait partie du sexe dit faible.
    Dans cette histoire, Sam représente la puissance de l’homme: il brave les éléments – en l’occurrence – la mer déchaînée; il se fait obéir par les lions; Son pouvoir, il arrive à le faire passer à Albert, alias Anconina, par la seule force de la persuasion.
    Oui, mais avant, dès sa naissance, il semble abandonné puis tout à fait adopté par son travail de trapéziste quand survient l’accident; il va vers la reconversion…
    Autant de symboles qui peuvent donner à certains spectateurs l’envie de s’en sortir, surtout dans notre conjoncture !
    Quand le personnage, somme toute quidam, devient héros, c’est parce qu’il signifie toujours quelque merveilleux, pas le même pour tout un chacun.
    Personnellement, en revoyant ce film, je me suis régalée avec les images sublimes, avec les musiques et chansons de Francis LaÏ , de Star mania , de Didier Barbelivien, la voix de Nicole Croisille… et cerise sur le gâteau, la voix forte et puissante de Brel célébrant son « Île « …sur la décision de liberté de choix d’un Belmondo se dépassant dans son jeu d’acteur et le travail sous-jacent du réal et scénariste Claude Lelouch …
    Quand j’ai visionné ce film pour la première fois, c’était il y a… longtemps…
    Je suis heureuse de ce que je puisse entrer, Tom, grâce à toi, dans les coulisses du cinéma …
    Merci et bonne saison estivale.
    ☼ maria.

    • Bonsoir Maria,

      Je suis heureux que tu puisses avoir une autre vision ou entrer dans une autre dimension de l’image et de l’histoire grâce à ce blog ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour bis, Tom,
        C’est toi qui me rends heureuse d’atteindre d’autres sphères que la matière qui nous entoure. La tête dans les nuages mais les pieds bien sur terre, malgré tout LOL.
        Cordialement
        maria ☼

  • Tortuga

    Bonjour,
    J’aimerai de l’aide à propos d’un court-métrage que je suis entrain d’écrire. Je voudrais avoir des renseignements sur l’identité des personnages. Dans mon court-métrage, les personnages ne parlent pas, faut-il tout de même que je fasse une fiche d’identité sur leur étude, leur logement, leur situation amoureuse etc. ?
    Merci !!

    • Bonjour Tortuga,

      Oui, il faut faire une fiche de personnage. Prend l’exemple de the Artiste, le film est muet pourtant les personnages ont de la profondeur. Il est vrai aussi qu’il y a des cartons pour les dialogues. Mais beaucoup de chose passe par le comédien.

      Après tout dépend aussi de ton court-métrage, si c’est un court à chute ou un très court métrage, la fiche des personnage peut être sommaire.

      A bientôt,

      Tom

      • Tortuga

        Oui c’est plus un très court-métrage. Mais je n’avais pas l’intention de faire découvrir aux spectateurs la vie des héros, juste leur caractère et leurs ressentis.
        Je vais tout de même suivre ton conseil, merci 🙂

        • Bonjour Tortuga,

          Mais faire une fiche de personnage ne veut pas dire que toutes les informations que tu vas y mettre sont à destination des spectateurs. Une fiche de personnage t’aide à être cohérent dans la construction du personnage pour te permettre de donner les bonnes infos à ton spectateur ;o)

          Mais pour un très court-métrage la fiche peut-être minime.

          A bientôt,

          Tom

  • Juliette

    Bonjour ,
    J’aimerai savoir , pendant la réalisation du film
    Comment on fait pour faire savoir au spectateur que , par exemple ,
    Mon personnage principal est toujours faché et qui s’appelle Arthur Buison.
    Merci d’avance

    • Bonjour Juliette,

      …je ne comprends pas bien ta question. Tes spectateurs connaissent le prénom ou le nom de ton personnage étant donné qu’ils suivent ses aventures depuis le début du film. Ils savent aussi qu’il est toujours fâché car ton personnage l’est !

      Tom

  • Panthere47

    Bonjour Tom, j’aurai une question pour les fiches des personnages, doit-on en faire une aussi pour les secondaires, ceux qui ne parle qu’une seule fois ?

    • Panthere47

      J’aurai une autre question, les CV des personnages sont-ils obligatoires sur les pages du scénarios ? Où doit-on seulement les écrire sur une pages personnages ?

      • commentfaireunfilm

        Bonsoir Panthere47,

        Les fiches des personnages sont à faire à part du scénario…Je ne comprends pas très bien ta question…

        Les fiches sont des éléments de travail pour l’auteur, elles n’ont pas à apparaitre dans le scénario.

        A bientôt,

        Tom

        • Panthere47

          Bonjour Tom,

          J’ai travaillé le scénario sur le logiciel Celtx, très bon logiciel d’ailleurs pour écrire, je dois faire parvenir mon scénario à une personne, mais malheureusement je ne trouve pas de solution pour mes personnages, le scénario peut-être édité en format PDF mais pour les personnages que j’ai décrit dans le logiciel il n’y a pas de mise en forme PDF, comment faire ? Dois-je les retaper sur un document Word ?

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Panthere47,

            Si tu fais lire ton scénario à un tiers, il ne faut surtout lui envoyer les fiches personnages, car ça risque de perturber sa lecture.

            A bientôt,

            Tom

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Panthere47,

      Il faut te concentrer sur le principaux ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Zoe

    Bonjour ou bonsoir,
    Je suis en train d’écrire un scénario de film d’horreur.
    Il y aura beaucoup de personnages, certains plus importants que d’autres.
    J’ai fait des petites fiches avec leurs noms, caractères, histoire dans le film.
    Cependant je me demande si je ne devrai pas garder le caractère des acteurs qui vont les jouer. Ça pourrait être intéressant de permettre aux acteurs de jouer comme bon leur semble, ça serai plus naturel je trouve.
    Qu’en pensez-vous?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Zoé,

      Le caractères d’un personnage est indissociable de ce pourquoi il fait ou ne fait pas une chose.

      Tu ne peux pas demander à un comédien d’inventer un caractère, simplement parce que cela risquerai de ne plus « coller » à ses actions ou réactions dans ton film.

      De plus se dire que de ne pas donner certaines informations aux comédiens afin de faire plus naturel est une hérésie ! Il n’y pas plus anti naturel que de jouer la comédie. Un comédie compose et invente un personnage, il joue un personnage, il n’est donc pas naturel ;o) puisse qu’il joue ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Marco

    Je commence actuellement un scénario mais il y a dans l’histoire une ellipse de 10 ans, faut-il que je recrée une fiche personnage pour tous les personnages pour les personnages dix ans plus tard ? Sinon l’article est très bien fait, bravo.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Marco,

      C’est une bonne question ;o) Si ton scénario comporte une si grosse ellipse c’est qu’il y a une raison non ?! Cela signifie surtout que l’histoire s’est arrêté, en tous cas, le problème soulevé au début ne sera résolu que 10 ans plus tard. Mais entre temps les personnages ont évolués et/ou changés, les enjeux ne sont donc plus les mêmes. Si c’est un secret qui doit remonter à la surface les protagonistes devront payer le prix de se silence et emporter ceux qui leurs sont proches aujourd’hui….Les dommages collatéraux risques d’être plus important ;o)

      Même si le spectateurs ne connaitra pas tout de la vie des protagonistes durant ces dix années, toi en tant qu’auteur, tu dois savoir ce qu’ils ont fait pour être cohérent. Les deux fiches par perso sont primordiales ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Marco

        Je comprends tout à fait, je t’explique, le protagoniste recherche les assassins de sa famille (10 en tout), pour que le film ne dure pas trop longtemps et ne soit pas trop répétitif, 7 assassins meurent dans l’ellipse et on le comprend presque directement après l’ellipse. Donc le but du protagoniste n’a pas changé, il cherche toujours les 3 derniers assassins de sa famille. Il est juste devenu plus vieux mais son désir de vengeance est toujours pareil.

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Marco,

          Hummm, Tu veux dire que durant les 10 dernières années il en à tué 7….puis l’ellipse reprend pour les 3 dernier ?! C’est un court ? ou un long ?

          Je ne vois pas ou tu trouves qu’il y a de la répétition ! Cela dépend uniquement de ton imagination ;o) Il peut en tuer plusieurs à la fois (bombes, empoisonnement, accident de voiture, avion, gun fight, corps à corps etc…

          Une autre chose doit être prise en compte, c’est l’évolution du personnage et des assassins. D’ailleurs Kill Bill est un très bonne exemple ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Marco

            Bonjour Tom,
            c’est effectivement un long métrage que j’espère pouvoir créer.
            Effectivement j’avais pensé aux différentes morts mais pour un premier scénario, cela risque d’être difficile à produire si il y a des explosions et des gun fights, non ?
            Et puis tu disais également qu’il vaut mieux que le film dure dans les 90 minutes pour un premier scénario.
            Mais bon je peux effectivement allonger le scénario, ce sera pour le plaisir des yeux.
            J’avais pensé, si c’est réalisable au montage, faire défiler des articles de journaux, où sont répertoriés les morts des assassins.
            Quand tu parles de l’évolution des assassins, effectivement j’ai pensé faire monter la peur chez le chef de ces assassins, par contre le vengeur ne change pas vraiment puisqu’il reste persuadé qu’il doit venger sa famille.
            En tout cas merci de tes conseils c’est vraiment sympa !
            A bientôt,

            Marco

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Marco,

            Ok si c’est un long, il faut employer ce qui est nécessaire à ton histoire. C’est à dire que s’il faut une explosion parce que cela sert le récit, alors tu peux en mettre une ;o) Mais au lieu que cela soit une maison ou un immeuble, tu peux faire sauter une voiture ;o) Pour le gun fight c’est la même chose. Il ne faut pas faire dans le clinquant mais dans l’utile. Je pense que ce genre de film doit tenir sur 90 à 110 minutes mais pas plus.

            Il ne faut pas non plus allonger le scénario pour le plaisir des yeux ! Il faut l’allonger si et seulement si ton récit t’y oblige. Il ne faut pas oublier que le rythme et ta structure doivent fluides.

            Lorsque je parle d’évolution je veux surtout dire qu’en 10 ans il se passe énormément de choses : rédemption, mariage, enfants, prison, décès etc…Ce qui peux changer la donne, tant pour l’assassin, le vengeur et le spectateur….Il faut que tu t’en serve comme pivots ou rebondissements.

            En 10 ans l’assassin à forcément dû changer, il ne faut pas que tu oublies que l’arc transformationnel du héros suit le voyage du héros. S’il n’y a pas changement il n’y a pas d’histoire digne de ce nom et encore moins d’identification !

            A bientôt,

            Tom

          • Marco

            Bonsoir Tom,

            d’accord je comprends mieux un certain nombre de choses, merci beaucoup.
            J’ai quelques remaniements à faire alors.
            Encore merci pour ton aide, c’est vraiment super de ta part.

            A bientôt,

            Marco

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Marco,

            N’hésite pas à revenir tu es ici chez toi ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • TwiSpark

    Cet article est vraiment bien fait, il me fait penser aux différents aspects qu’on peut compléter quand on utilise Celtx. En tout cas, j’ai pris conscience de l’importance de définir précisément les ennemies… D’ailleurs, un bon ennemi peut-il être une institution ou un préjugé (donc, quelque chose d’abstrait comme le combat d’un étranger au sein d’une communauté qu’il voudrait intégrer, par exemple) ?

  • Kevin

    Ce site est vraiment super, il m’aide beaucoup pour écrire mon roman, en 4 parties, je travaille dessus depuis janvier 2013 et tous les jours de nouvelles idées me parviennent. 🙂 Félicitation à toi et merci pour ce site ! ^^

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Kevin,

      Merci pour ton message, je suis heureux que le blog serve aussi aux auteurs de romans ;o)

      Merci pour tes compliments,

      A bientôt,

      Tom

  • UnePetiteEcrivainAdo

    Merci, j’avais besoin d’aide pour faire des fiche de présentation pour les personnages de ma fiction et vous m’avez beaucoup aidée !
    De la part d’une petit adolescente qui aime plus que tout écrire.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour UnePetiteEcrivainAdo,

      Heureux d’avoir pu t’aider. N’hésite pas à revenir tu es ici chez toi ;o)

      A bientôt,

      Tom W.

  • Marie Liouville

    Ton article est très bien fait ! ça me donne pas mal d’idées ^_^ (je voudrais écrire un bouquin, même si ça peut paraitre ambitieux 🙂 )

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Marie Liouville,

      Merci pour les compliments ;o) Bravo pour la belle aventure dans laquelle tu veux te lancer ;o)

      Je n’ais qu’un mot à te dire : Fonce !

      Même pour l’écriture d’un roman tu trouveras ton bonheur et de l’aide sur ce blog ;o)

      A bientôt,

      Tom W.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Marie Liouville,

      Merci pour les compliments ;o) Bravo pour la belle aventure dans laquelle tu veux te lancer ;o)

      Je n’ais qu’un mot à te dire : Fonce !

      Même pour l’écriture d’un roman tu trouveras ton bonheur et de l’aide sur ce blog ;o)

      A bientôt,

      Tom W.

  • Arokop

    mais on doit présenter notre personnage au début de l’histoire ou ont peut le présenter petit à petit tel un personnage mystérieux sur qui ont découvre de nouvel chose au fil de l’histoire ?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Arokop,

      LA carte des personnages (ou bible des personnages) est un élément que seul le scénariste connait. Grâce à cet outil il sait ce que son personnage peut faire ou pas.
      Dans ton scénario tu dois effectivement présenter tes personnages. Dans l’optique d’un héros ou personnage mystérieux tu dois décrire le côté psychologique pour que ses actions soient comprises par le spectateur. Tu peux évidement cacher certaines informations de son passé car c’est un élément narratif, pour servir ton histoire.

      Bon Courage,

      Thomas J.

      • Arokop

        ok merci !

  • loana

    Auteur de romans, j’ai décidé d’écrire mon premier scénario. J’espère avoir votre aide, je trouve ce site très bien décrit.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Loana,

      Bienvenue. Ici tu trouveras l’aide dont tu as besoin.

      A bientôt et bon courage,

      Thomas J.

  • Ce site est juste génial !!!

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Matt,

      Merci ;o) N’hésites pas à en parler autour de toi.

      Bientôt de nouveaux articles et de nouvelles rubriques seront disponibles.

      A bientôt,

      Thomas J.