La fiche de lecture « type » CNC

Fiche de lecture CNC

 

Vous avez été nombreux à réagir il y a 15 jours à propos de l’article : « la fiche de lecture « détaillée »». Presque tout le monde m’a dit à quel point ils étaient contents que je partage avec eux ces éléments de notations. Grâce à ça ils allaient pouvoir la mettre en œuvre sur leur scénario et ainsi avoir la possibilité de l’envoyer à un producteur dans les meilleures conditions.

D’ici peu je reviendrai sur ce point « mettre en œuvre cette grille de notation » car ce n’est pas aussi simple que cela. Pour le moment je souhaite compléter le dernier article paru avec ce sujet : La fiche de lecture « Type CNC ».

Comme je vous le disais la dernière fois, la fiche de lecture que je vous ai expliquée est utilisée par les lectures des chaînes de tv et de certains producteurs. Elle est plutôt détaillée afin de permettre aux décideurs de chaînes ou aux producteurs de prendre la meilleure décision possible quant au fait de faire signer une option à un auteur ou de décider de produire tel ou tel film.

Mais qu’en est-il du CNC (le Centre National pour la Cinématographie) ? De certaines commissions ou même de script-doctor qui propose d’analyser votre scénario via une fiche type CNC ?

Faire appel à un script-doctor peut tout de suite coûter un bras. Certains d’entre eux proposent une analyse sur le modèle d’une fiche type CNC pour réduire leur temps de travail et surtout de réduire la note pour leur client (les scénaristes ou producteurs). Dites-vous tout de même une chose, certes, faire appel à ces personnes coûte de l’argent mais, après tout, elles vont vous permettre de mettre le doigt sur les problèmes de structure, de personnage, d’intrigue etc…en fonction de la formule que vous allez choisir. Si vous prenez la fiche détaillée dont je vous parlais il y a 15 jours vous en aurez pour votre argent et pourrez avoir une analyse et une expertise poussée de votre scénario.

A contrario si vous ne voulez pas, pour le moment, avoir une analyse complète, que vous ne pouvez pas vous le permettre, la fiche type CNC peut déjà grandement vous aider.

fiche type cnc

Mais la fiche type CNC c’est quoi ?

Contrairement à la fiche détaillée, la fiche type du CNC ne tient que sur une page. Autant dire que votre scénario a intérêt à attirer l’attention et l’intérêt du lecteur parce que sur une page il n’a pas vraiment le temps de s’épancher. Cette fiche ne fait qu’une page, que le lecteur lise le traitement ou la continuité dialoguée.

On trouve quoi dans cette fiche type CNC ?

Sur la page de cette fiche on trouve toutes les informations nécessaires sur le scénario :

  • Le titre
  • Le réalisateur
  • L’auteur
  • Le genre / l’époque/ le lieu
  • Et la langue de tournage

Déjà rien que pour ces éléments, certains apprentis réalisateurs/ auteurs ne savent pas y répondre, surtout en ce qui concerne le genre !

Vient ensuite un résumé du scénario

Ce résumé est fait par le lecteur. Il permet tout de suite de voir si le propos et l’histoire sont compréhensibles mais aussi de permettre à celui qui lira la fiche de lecture de comprendre de quoi cela parle et si l’histoire l’intéresse ou pas.

De plus, lorsque l’on passe une commission au CNC on peut demander à recevoir les fiches de lecture…d’emblée si le résumé de votre histoire fait par le lecteur est à des années lumière de ce que vous vouliez raconter…

Je vous rappelle que la fiche de lecture ne tient que sur une page, le résumé de votre histoire va représenter entre 10 et 15 lignes au maximum ! Police 12.

Les qualités

C’est la meilleure partie de la fiche ;o)-, le lecteur met en avant les points forts de votre histoire, scénario. Dans ces lignes il peut vous dire que :

  • votre sujet est intéressant
  • que c’est un projet porteur
  • voire universel.
  • Le lecteur peut mettre en avant la qualité de votre structure
  • Les qualités de vos personnages
  • de la bonne connaissance de la part de l’auteur du sujet, de l’époque.
  • Que l’on ressent le travail de documentation de l’auteur ou de la maîtrise du sujet par celui-ci.

Pour être franc c’est une partie souvent courte…Entre une ligne, quand il n’y a pas grand-chose à défendre, et 15 lignes.

fiche type CNC

Les réserves

Ici votre projet va prendre un coup dans l’aile ;o) Vous allez savoir tout ce qui n’a pas plu et tout ce qui ne va pas dans votre scénario et tout ça en 15 à 20 lignes…autant dire que ça va vite. Les coups s’enchaînent sans vous permettre de respirer ;o)

J’en rajoute des caisses exprès car je sais à quel point avoir un retour qui soulève les points négatifs peut faire mal à son auteur.

Donc en quelques lignes le lecteur peut vous dire

  • Que votre structure est inexistante (et se demande si vous savez écrire…) ou qu’elle est mal construite.
  • Que vos personnages sont trop faibles, peu attachants, trop nombreux
  • Que votre style est trop littéraire, que vous ne savez pas présenter un scénario, qu’il est difficilement lisible.
  • Que votre projet est trop condensé ou confus, que le format choisi (long-métrage, série, etc..) n’est pas adapté.
  • Qu’il n’y a pas de sous intrigue, ou qu’il y en a trop
  • Que votre sujet ne va pas intéresser les gens, ou qu’il est mal traité.
  • Que votre scénario est trop long
  • Que l’on s’ennuie

 

La conclusion

Le couperet ou la libération. Vous devez vous dire : « Faut pas exagérer ! Ce n’est pas à ce point là ». Lorsque je vous dis : « le couperet ou la libération » je ne plaisante pas. La conclusion ne fait que quelques lignes (entre 2 et 5) et le lecteur annonce : avis positif ou avis négatif. Il n’est pas « obligé » de trop s’expliquer. En général il l’a déjà fait dans le paragraphe « réserves ».

fiche type cnc

Pour terminer avec cet article sur la fiche « Type » CNC.

Certes vous savez, après lecture, ce qui pèche dans votre scénario, ce qui n’a pas été compris mais cela reste dans les grandes lignes. Ici, nous ne sommes pas dans l’analyse du scénario mais dans « le ressenti » et « j’ai envie de voir ce film sur l’écran, il faut l’aider » ou « je n’ai rien compris, ressenti, il ne faut pas l’aider » ainsi que sur la technique, la structure.

Puis définir si votre projet est trop flou, trop complexe ou au contraire bien équilibré, touchant ou plein de promesses. Tout cela sans s’attarder sur les détails.

Vous allez pouvoir, grâce à cette lecture, modifier votre histoire mais faire preuve d’un sacré recul pour identifier ce qui ne fonctionne pas dans vos personnages, votre structure ou votre intrigue. La fiche type CNC vous dit ce qui ne va pas sans forcément vous dire quoi exactement.

L’idéal serait d’avoir une fiche type CNC pour vous dire ce qui cloche sur une page et une autre page pour vous donner des pistes et mettre le doigt plus précisément sur les points faibles en apportant quelques pistes de solutions.

Voilà pour l’article sur la fiche de lecture « type » CNC

Je vous dis à très vite.

N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • maria

    ☼) Bonjour à vous tous, en particulier à ANNE FAUCHON. Je sais que le FESTIVAL de VALENCE ( scénaristes) devait se dérouler ce WE.
    Ce serait bien que tu nous dises si la chance t’a souri… que tu as trouvé un producteur. Tu te souviens, j’ai loupé le coche !
    Cordialement à toi et à tous de
    ☼) maria.

  • Steven

    Bonjour Tom,

    Je trouve cette fiche de lecture préférable à l’autre, plus « humaine ».
    C’est vraiment excellent pour se remettre en question avant même de présenter son travail.

    Le lecteur met donc en lumière les points forts et faibles d’un projet, j’ai peut-être mal compris mais c’est en quelque sorte le juge?

    En tout cas merci pour cet article, c’est un très bon outil que tu nous offres.

    A bientôt,

    Steven

    • Bonjour Steven,

      La fiche type CNCN est beaucoup moins « humaine » justement. Car elle tranche d’un coup sans expliquer ce qui ne va pas. Elle ne place pas de curseur pour te donner « une photographie » à l’instant T de ce qu’est ton histoire.

      C’est un peu comme si on te disait…: »Ton héros n’est pas assez bien, cela ne va pas être possible que l’on te produise ». Mais ça veut dire quoi pas assez bien ? Pas assez caractérisé ? pas assez engagé ? pas assez universelle ?

      Alors que la première fiche te donne des pistes et met dit ce que tu as à améliorer.

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • André Hampartzoumian

    Bonjour TOM
    Félicitation pour tout ton travail Et merci pour cette aide précieuse !!!!!!! Les articles sont super précis et explicite !!!!!!! Encore MERCI !!!
    André

    • Bonjour André Hampartzoumian,

      Merci pour les compliments n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de nous remercier ;o)

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • SEF

    Bonjour Tom,
    juste une remarque après avoir lu l’article, j’ai lu tous les scénarios présents sur le site du Cnc,
    et je peux dire qu’il y a du bon du très bon et même de l’excellent.

    Mais il y a aussi du mauvais et même du très mauvais avec parfois tous les défauts de ceux présent sur la dite fiche de lecture,
    et j’espère ne pas paraître hautain en disant ça 🙂
    mais cela a été mon ressenti après lecture je me suis parfois dit :
    aucune envie de voir ce court métrage produit, et pourtant il a bien été produit par le CNC.

    tout ça pour dire que je pense, que la qualité d’un film reste très subjective.

    Combien d’auteurs ont du ce voir refuser de produire leurs projets, par plusieurs organismes de financements, alors qu’il aller par la suite devenir des chefs d’œuvres, je pense que les commissions de lectures peuvent se planter quant à cela, juger ou non de la qualité d’un film resteras toujours une mission délicate.

    Ensuite ou se trouve le coté artistique si je doit sans arrêt chercher a complaire, je suis peut-être naïf en disant ça, mais le cinéma reste t-il une liberté de création?

    et je pense aussi que si les critiques pleuvent après lecture il faut aussi savoir relativiser sans avoir la grosse tète bien entendu 🙂
    se remettre en questions sans perdre espoir….

    c’été le message que je voulait transmettre 🙂
    merci encore pour cette article.
    a bientot

    • Bonjour SEF,

      Je ne peux qu’être d’accord avec toi, mais il est important que vous sachiez comment cela se passe dans ces commissions. Comme toutes critiques et tous les moyens de notations ceux-ci sont perfectibles à partir du moment ou ce que l’on juge est de l’ordre de l’artistique. Malgré tout le scénario tiens aussi sur de la technique.

      Merci pour ton commentaire,

      A bientôt,

      Tom

  • Jérémy

    Bonjour Tom,

    Merci pour cette nouvelle fiche de lecture. Tu as dit qu’il y a des organismes qui s’occupe de ça; est-ce une bonne chose de leur envoyer notre projet afin d’avoir un retour et de pouvoir modifier les problèmes avant de l’envoyer à un producteur ou non ?

    Autre question, si l’idée général du projet plaît à un producteur mais que le scénario comporte quelques lacunes, le producteur peut-il proposer de retravailler certaine séquencés ou le projet part directement à la poubelle ?

    Je suis impatient que tu proposes dès lectures comme tu l’as signalé dans l’article précédent. Comment vas-tu choisir mes scénarios que tu liras ?

    Cordialement

    Jérémy

    • Bonjour Jérémy,

      Il n’y a pas d’organismes qui proposent des lectures. Ce sont des scénaristes ou des sciât-doctor. C’est toujours bien de leur envoyer oui, si tu as les moyens. Mais dit toi que pour un avis détaillé et des pistes de travail il faut compter pour un long-métrage entre 250 et 500 euros…et si tu veux un suivie ponctuelle c’est 100 euros de l’heure minimum sans fiche de lecture.

      Si l’idée générale plait à un producteur il peut effectivement signer une option, mais il ne faut pas que le scénario demande un gros travail de réécriture. En gros, l’idée doit lui plaire et le scénario doit déjà être bien construit. Sinon c’est beaucoup de travail et d’engagement pour lui et il ne prendra pas le risque.

      J’ai déjà proposé des lectures de scénario et je pense que les apprentis scénaristes qui ont eu droit à un retour sont plutôt content. Le choix des scénario s’est fait tout seul car les lectures n’étaient pas gratuites.

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    ☼) Bonjour Tom,
    Cette « nouvelle » fiche de lecture est sévère. Cette rigueur est compréhensible, mais paraît frustrante.
    Personnellement, j’ai bénéficié et de tes conseils, et de ton analyse pour mon 1 er. Cette dernière m’a fait avancer. Je t’en remercie sincèrement.

    J’ai eu un « bon » retour d’une prod’ (un homme, le directeur de la firme ), un retour plus bref d’une autre prod’. (une femme, m’encourageant à envoyer d’autres projets).
    Pour résumer, deux retours négatifs pour le produire.

    N’ existe t- il pas aussi dans ces analyses qui tournent mal pour le scénariste, une part de risque financier pour le producteur ? Tu nous as bien dit qu’un film de long métrage coûte bonbon. Combien de fois j’ai, perso, voulu laisser mon script en rade pour cette raison, jusqu’à penser que dès le premier titre choisi, il irait directo à la poubelle ! Si tu ne m’avais pas boostée, il atterrirait direction déchetteries ou recyclages. ! Recyclage : pourquoi pas ? …
    => Le lecteur fait-il abstraction du prix, ou a -t- il des consignes d’évaluation pécuniaire ?
    A -t il connaissance de nos intentions avant de lire le script ?

    Allez ! Allons de l’avant, envers et contre tout. Il faut croire en nos histoires ! C’est ce que je souhaite à vous tous qui entrez ici.
    Bonne fin de dimanche et bien cordialement de
    ☼) maria

    • Bonjour Maria,

      Mon analyse était détaillé et te donnait des pistes d’amélioration. Autant dire que cela n’avait rien à voir avec une fiche « type » CNC.

      Pour répondre à ta question, oui il y a une part de risque financier pour le producteur, mais là c’est de savoir si oui ou non le scénariste et la prod pourront obtenir une aide publique (CNC), l’avance sur recette etc…

      Bon dimanche,

      Tom

      • maria

        Re, Tom,
        J’ai bien apprécié la différence entre ton analyse et ce type d’ « évaluation ».
        Oui, JÉRÉMY, tu peux te fier à la lecture et au retour EFFICACES de Tom. Bien qu’il dise que ses lectures ne sont pas gratuites, je trouve perso que le prix qu’il demande est tout à fait abordable, pour ne pas dire « soldé ». (Je devrais dire généreux).
        Excuse, Tom, je ne trouve pas de mots plus délicats aujourd’hui, pour expliquer.
        Bonne soirée de
        ☼) maria

        • Bonsoir Maria,

          merci :o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            ☼) Bonjour TOM, Bonjour l’ Équipe de CPUF,
            J’ai parlé hier en toute sincérité. ☼)

            Ce jour, pardon de mon égoïsme : j’espère que tes lectures vont être échelonnées dans le temps.

            Mon 2 ème long est encore en pleine gestation, tu comprends, ( vous comprenez).
            J’ai amélioré la fiche de mes 2 principaux personnages, sur 2 pages en vis à vis d’un cahier. Je prépare des scènes (auxquelles j’ai pensé d’avance ) sur des post-it, pour chacun d’eux. Tout en les sélectionnant, je ne les réunirai en séquences que plus tard, en partant des climax. (intérêt du 1 er lecteur, menant à celui du spectateur ).
            Il se pourrait que ces étapes changent. Autrement dit, ma ligne de travail pourrait évoluer. Pour celui-là, …je prends mon temps !
            Voilà ce que j’ai tiré de mes avancées sur ce blog, sans parler du « tag » ( mon thème souterrain), de la log-line, du synopsis, de la « morale » induite par les propos des 2 personnages.

            Alors, Tom, qui doit dire « merci » à l’autre ?
            Bonne semaine.
            Bien cordialement à tous de
            ☼) maria.

            • Bonjour Maria,

              Merci pour ton message. Les espaces de lectures vont être ouvertes plusieurs fois dans l’année pas d’inquiétude.

              A bientôt,

              L’équipe de Comment Faire Un Film

              • maria

                ☼) C’est à mon tour de vous remercier de me rassurer.
                Bon WE de
                ☼) maria

      • Aurélien Bisson

        Parce que les personnes qui vont lire votre scénario ont un vécu, une sensibilité qui leur est propre, son analyse est, à n’en pas douter, subjective. C’est la raison pour laquelle le choix de la maison de production à laquelle vous allez le transmettre est important. Faire le choix d’une maison de production qui à l’habitude de porter à l’écran le genre d’histoire que vous racontez augmente vos chances que votre scénario soit bien reçu. Qu’en penses-tu Tom?
        Aurélien

        • Bonjour Aurélien,

          Je suis très très heureux te lire. Oui je suis tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne le choix de la maison de production.

          Donne moi de tes nouvelles, ton projet etc…

          Hâte de te lire,

          A bientôt,

          Tom