Faire son cinema

Faire son cinema tout seul

Cette semaine, je tiens à répondre à deux lecteurs du blog qui me posent deux questions différentes mais qui, au fond, se rejoignent. Je tiens à leur répondre par cet article : « Faire son cinema tout seul » car je suis certain que vous êtes nombreux à vous poser ces mêmes questions.

La première partie d’une des questions est : « Imaginons que le film soit fait à 100%. Comment le film atterrit-il dans les salles ? »

Si vous avez réussi à réaliser et produire un long métrage tout seul, bravo ! Mais vous venez de perdre…un temps précieux et de l’argent sans parler de toute l’énergie que vous avez mis dedans.

faire son cinéma

logoboom/ shutterstock

Pourquoi ?

Parce qu’un 1er long métrage se tourne minimum en 4 semaines à 5 semaines, soit 20 à 25 jours. Il faut forcément du matériel, du personnel qualifié etc…donc de l’argent, ne serait-ce que pour la nourriture, l’hébergement, l’essence, les assurances etc…Sans compter la préparation, puis le montage, le mixage et j’en passe.

Mais surtout parce que pour qu’un film arrive en salle et soit montré à un public il faut deux choses :

–       Un visa d’exploitation

–       Un distributeur

Le visa d’exploitation s’obtient facilement. En revanche, pour le distributeur c’est une autre paire de manches. Le distributeur n’est pas seulement là pour faire la promo et faire produire et distribuer les copies de votre film. C’est un vrai partenaire qui connaît le marché et qui a son mot à dire sur le scénario et surtout sur le casting !! Car prendre un film en distribution est un risque pour lui à chaque fois. Il avance la somme pour la promo et les copies sans être sûr de rentrer dans ses frais. Évidemment, faire une opération blanche n’a pas vraiment d’intérêt pour un distributeur. Le but c’est de gagner de l’argent (voir article sur les RNPP et comment le prix d’une place de cinéma est réparti). Ce qui veut dire que si votre film a un scénario convenable mais que le distributeur ne croit pas une minute à votre casting, votre film restera dans un tiroir !

Alors vous avez aussi la possibilité de le mettre sur internet et faire le buzz…ok mais après ? Soit vous faites le buzz et vous avez des contacts intéressants pour vos futurs projets…mais personne ne mettra un centime d’euro pour le film que vous avez réalisé et produit étant donné que tout le monde l’a vu sur internet, soit vous ne faites pas plus le buzz que cela et vous avez tout perdu.

Vous ne DEVEZ PAS réaliser et produire un film sans distributeur et encore moins tout seul. C’est de l’argent jeté par les fenêtres, du temps perdu et vous n’avancez pas !

 

La deuxième partie de la question était : « Si je crée ma propre société de production, je fais quoi du film ? »

Créer une société de production c’est extrêmement difficile car comme tous les métiers on ne peut pas faire n’importe quoi, n’importe comment. C’est un métier qui se base sur le flaire, une bonne connaissance du marché, des tendances,  ainsi que d’avoir un réseau conséquent. Cela ne s’invente pas. Pour étayer mes propos, j’ai créé il y a quelques années une société de production. J’ai voulu, tout comme certains d’entre vous, me lancer et produire de jeunes réalisateurs/ scénaristes. Je pensais qu’étant dans le milieu j’allais avoir plus de facilité (ce qui n’était pas totalement faux d’ailleurs). J’ai pu monter des projets : courts-métrages, documentaires et des films de commandes. Mais monter un long métrage c’est vraiment une autre histoire !  Résultat : j’ai perdu 54 000 euros !!! Car je n’avais pas les reins assez solides et je n’avais pas la confiance des distributeurs et des banques !!

 

Si vous montez une société de production, ne vous attendez pas à produire un film dès le lendemain. Encore une fois, si vous décidez de produire en fonds propres votre film, vous allez payer pendant des années.

Donc, si vous créez une société de production, il faudra trouver un producteur associé, trouver un distributeur et aller chercher toutes les aides possibles, une chaîne de tv etc… Autant dire le parcours du combattant et forcément pendant ce temps l’argent ne rentre pas dans vos caisses. 

Vous avez un projet de film ? Alors faites les choses dans l’ordre et assurez vos arrières en cas d’échec ou/ et armez-vous de patience.

faire son cinéma

Sergey Nivens/ shutterstock

 2nd Round ;o)

Un deuxième apprenti réalisateur/ scénariste m’a aussi posé une question dont voici le résumé : il aimerait réaliser un petit film de 30 minutes financé en fonds propres (c’est à dire avec SON argent). Alors qu’il sait que je le déconseille, il souhaite payer certaines personnes, certains comédiens et se demande combien cela coûte….de plus il n’a pas de structure (asso ou prod) pour soutenir son projet.

Pour ceux qui me connaissent et qui connaissent ce blog depuis un moment, vous vous doutez déjà de la réaction que j’ai eu lorsque j’ai lu sa question ;o)

Comment peut-on s’entêter à faire une chose alors que tout le monde vous dit ATTENTION, TU VAS TE PLANTER !!! ça me dépasse…Mais je sais que parfois il n’y a pas d’autre choix possible, mais dans ce cas il faut faire attention et bien se préparer (CF lire l’article : un producteur, un distributeur pour quoi faire ?!!)

 

De plus, réaliser un « petit » film de 30 minutes est une hérésie. Il y a très peu de festivals qui acceptent des films de cette durée et encore moins de chaîne de TV qui les achètent. Aujourd’hui, mettre un film de 30 minutes en ligne sur You tube ou Daily motion, c’est s’assurer de ne pas être vu non plus. Aujourd’hui tout va très vite et il est très compliqué de garder un internaute 30 minutes devant son écran, devant un court-métrage.

Surtout, la plupart du temps, vous ne connaissez pas bien l’écriture scénaristique et les techniques dramaturgiques etc…De ce fait, vous racontez une histoire en 30 minutes alors que 10 suffiraient largement…résultat, vous avez un film sans rythme, long etc..

30 minutes de film, ça va représenter au moins 10 jours de tournage et je suis gentil. Ce qui ferait 3 minutes utiles par jour ! Soit ! Cela va poser un problème de location de matériel, de personnel et de logistique…

Si vous êtes pour financer un film en fonds propres, faites-le le plus court possible et soyez malin ! Mais encore une fois…ça serait une mauvaise solution mais peut être un moindre mal.

La deuxième partie de sa question portait sur le fait de payer certaines personnes dont des comédiens…et pas d’autres….

Le tarif d’un comédien, au tarif syndical par jour, est de l’ordre de 351 euros ! C’est le salaire brut, il faut y ajouter les charges patronales.

Le problème majeur c’est que pour monter un court-métrage, payer des gens ou louer du matériel et prendre des assurances, il faut une structure : association ou prod.

Si vous trouvez déjà compliqué de monter une simple association…vous n’avez pas fini ! Monter une association loi 1901 demande un formulaire, monter un bureau et payer une cinquantaine d’euros pour la parution au journal officiel…bref beaucoup plus simple que de monter un budget, louer du matos, faire des fiches de paie et des déclarations de toutes sortes, réaliser un film et diriger des comédiens et une équipe technique.

faire son cinéma

ArtFamily/ shutterstock

Payer ou pas…et qui ?

Mais revenons au fait de payer des comédiens ou des techniciens. Et pas d’autres. Qu’est ce qui justifie que telle ou telle personne soit payée ou non ?!

Allez-vous payer un comédien pro et pas un amateur ? Un comédien qui parle et pas un comédien muet ? Vous allez payer l’ingénieur du son et pas l’assistant réalisateur ? Ou le machiniste mais pas l’électricien ? Où vous n’allez payer que les comédiens et pas les techniciens ? Après tout ce sont les comédiens que l’on voit à l’écran !! …Il n’en est pas question !

 

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir à monter une équipe de pros, soit vous payez tout le monde, soit vous ne payez personne !! Et ne vous souciez pas des tarifs de jour, de nuit, de jour férié et j’en passe !! Vous faites du court-métrage ! Préparez correctement votre film et soyez honnête avec vos comédiens et vos techniciens. Toutes les personnes qui travaillent sur votre film méritent d’être traitées de la même façon ! Chaque personne qui bosse sur votre film investit la même énergie. Elles apportent des compétences différentes et ou ne peut pas les départager en payant certaine et d’autre pas.

Si vous êtes dans le cas de notre premier lecteur qui a produit et réalisé son long métrage, il faudra proposer un contrat de participation à l’équipe et aux comédiens. Comme ça, en cas de succès ou de vente du film, l’équipe sera payée en fonction des revenus du film.

 

Arrêtez de croire que pour intéresser des gens sur vos projets ou pour faire « plus pro » vous avez besoin de les payer !! Si vous pouvez le faire, tant mieux, si vous ne pouvez pas le faire ce n’est pas grave.  Peut-être que d’ici quelques temps vous aurez réussi à faire votre place et que vous pourrez leur proposer un film payé au tarif !!!! Avec une vraie prod !!

Toutes ces questions prouvent aussi une chose, c’est que vous ne savez pas comment fonctionne un film, sa production, sa diffusion, sa réalisation ou sa préparation. Ce n’est pas grave en soi car cela s’apprend. Mais ne vous lancez pas dans des projets qui vont vous coûter cher. Vous risquez de ne pas vous relever ou alors avec difficulté. Alors écoutez les précieux conseils que l’on vous donne ! 

Si je vous dis de ne pas mettre d’argent propre dans vos films, de faire maximum 10 ou 15 minutes de film ou encore de ne pas produire ou réaliser un long métrage en dehors des circuits, c’est qu’il y a des raisons. La première, c’est que je suis passé par là. La deuxième, c’est que je connais des dizaines et des dizaines d’exemples de personnes qui se sont cassées les dents, alors ne venez pas gonfler les rangs !

Si vous avez de l’argent à dépenser, je suis content pour vous, mais utilisez-le à bon escient. Formez-vous, par exemple, ou associez-vous avec d’autres personnes pour être plus fort ou donnez-le moi lol

 

 

Pour terminer, je ne veux pas être un donneur de leçon. Je ne veux pas non plus paraître comme un vieux con…j’ai à peine 40 ans lol. Mais si vous venez ici, c’est pour être guidé, pour ne pas tomber dans les pièges les plus communs. Je ne souhaite qu’une seule chose, votre réussite ! Pourquoi ?? Non seulement, j’en retirerez une grande fierté mais peut être que demain, vous vous souviendrez de la main que je vous ai tendue, et peut être qu’un jour, à votre tour, vous me tendrez la vôtre !! N’oublions pas que je suis assistant réalisateur et que j’ai aussi besoin de bosser. lol

 

Je remercie les deux lecteurs du blog qui m’ont posé ces questions. Je suis désolé si mes propos sont un peu durs. Encore une fois, ce n’est rien par rapport à la violence de certains de mes amis distributeurs, producteurs ou collègues ;o) croyez-moi. Parfois, il faut savoir remettre les pendules à l’heure ;o) Vous m’avez permis de parler de sujets qui préoccupent un grand nombre des lecteurs de ce blog. Comprenez que je m’adressais à vous tous et pas seulement à vous deux ;o)

 

Voilà pour cet article sur « Faire son cinema tout seul ». Si vous avez des questions sur ce sujet ou si vous avez une expérience à partager, laissez un commentaire en dessous de cet article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. N’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article, il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o). Vous êtes, tous les jours, de plus en plus nombreux. Grâce à vous, je vis une aventure extraordinaire faite de partage et de cinéma ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

138 comments… add one

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget ut in dolor amet, porta.