équipe de tournage, comment la trouver ?

Trouver son équipe de tournage

 

J’avais promis il y a quelques temps de faire un article sur ce sujet : Trouver son équipe de tournage. Par manque de temps, j’avais dû remettre cela à plus tard… Je rattrape donc ce manque aujourd’hui ;o).

Vous êtes nombreux à vouloir tourner dans les meilleures conditions et avoir le meilleur rendu possible. Certes le matériel est important mais si vous n’avez personne qui sache l’utiliser ou si vous n’avez que des bras cassés, cela ne sert à rien. Si votre équipe n’est pas force de propositions et ne vous apporte pas les meilleures solutions, cela ne sert à rien non plus.  Dans ces conditions, l’argent que vous dépenserez, aussi petit soit votre budget, sera de l’argent…

…jeté par les fenêtres.

Mais avant de vous dire comment trouver son équipe de tournage, je vais faire une liste rapide de ce qu’il vous faut.

Une équipe de tournage, oui, mais quel poste ?

Une équipe de tournage va se composer d’un minimum de techniciens pour que « la machine » fonctionne correctement. Il y a toujours moyen de faire avec moins de monde que la liste ci-dessous ! Mais ce qui suit est pour moi le strict minimum pour une équipe de tournage ;o) Là je parle évidemment pour un court-métrage. Sachant que pour un long, c’est une autre histoire faite de conventions, de charges sociales, de contrats d’intermittents etc…, bref une autre dimension ;o) Voici la liste des postes primordiaux.

–       Un chef opérateur/ cadreur

–       Un assistant caméra

–       Une scripte

–       Un chef électro

–       Un chef machino

–       Un 1er assistant réalisateur

–       Un second assistant réalisateur ou stagiaire

–       Un régisseur

–       Un régisseur adjoint ou stagiaire

–       Un accessoiriste/ décorateur

–       Ingénieur du son

–       Un perchman

–       Un directeur de production

Voilà les personnes qui doivent composer votre équipe technique, évidemment il y a aussi le réalisateur. Mais si vous êtes dans une toute petite économie et que vous tournez avec un Caméscope, une caméra ou un APN…vous pouvez vous passer de l’assistant caméra, du machino (et trouver un technicien qui accepte de faire les deux).

Mais pour moi c’est la base pour une équipe de tournage. On peut toujours faire moins, mais je vous parle d’un tournage semi-pro où vous mettez toutes les chances de votre côté, surtout si vous faites appel à des intermittents pour faire le job ;o)

Il faut quoi pour trouver son équipe de tournage ?

Premièrement, il vous faut un projet sérieux ! Un scénario, des décors et un peu de matériel. Il faut aussi que vous ayez un peu d’argent : pour louer le matos, cela va de soi, mais surtout pour penser aux défraiementsCar pour trouver une équipe de tournage gratuite il faut un peu de moyen…lol

Je vais y revenir plus tard, mais il est possible de trouver des intermittents du spectacle, c’est à dire des professionnels qui vont accepter de travailler pour vous gratuitement ! Oui vous avez bien lu ! ;o) Mais gratuitement ne veut pas dire accepter toutes les conditions et n’importe quoi !

C’est pourquoi, il faut prévoir dans votre petit budget : les défraiements.

C’est quoi ? C’est tout simplement les frais que les techniciens auront/ dépenseront pour votre film : essence, consommables, Bijoutes (c’est le matériel personnel que le techniciens met à votre disposition) etc…Que votre équipe de tournage soi pro, semi-pro ou amateur, vous aurez toujours des frais.

Une équipe de tournage c’est payé combien ?

Le technicien est un technicien, ce n’est pas un coproducteur lol. Il ne mettra pas d’argent pour vous aider à faire votre film. Il faudra donc lui payer l’essence qu’il dépensera pour venir sur le plateau ! J’en parlais dans le paragraphe du dessus avec les défraiements ;o)

Au delà de ça, le technicien viendra travailler gratuitement sur votre film ! Il met donc « en participation » son salaire pour vous aider à faire votre film. « En participation » c’est une jolie expression pour dire qu’il vous en fait cadeau ! Une équipe de tournage vous coûtes donc : Zéro en salaires et charges.

Pourquoi fait-il cela ?

Je ne peux pas parler pour tous les techniciens, je vais donc parler des raisons pour lesquelles moi je le fais !

–       Rencontrer des talents émergeant (ou pas ! ;o))

–       Pour moi,  le statut d’intermittent est là aussi pour ça, aider les jeunes réalisateurs à faire leur film.

–       Miser sur l’avenir : Peut être que le réalisateur que j’aide fera un téléfilm ou un long d’ici quelques années et se souviendra de mon coup de pouce ;o)

–       Pour le plaisir de tourner sur une courte période et de relever des défis techniques.

 

La dernière raison était d’ailleurs devenue ma « marque de fabrique » un peu malgré moi lol. Parfois, on m’appelait au dernier moment pour travailler sur un projet car les assistants prévus ne voulaient plus faire le film, ne se sentaient plus capable de le faire ou le projet les dépassait ! Alors on faisait appel  à….moi lol Cela m’a permis de me forger de solides bases et de me faire connaître ;o)

Il se peut que vous soyez en région et que vous souhaitiez travailler avec un chef opérateur ou un technicien de Paris ( , assurez-vous que vous avez de quoi le loger.

Certains acceptent d’être logés chez l’habitant, alors que d’autres préfèrent l’hôtel…et quand on a un peu de chance, un membre de sa famille habite dans votre coin ;o) (il n’y a pas de petites économies. c’est une discussion à avoir avec eux. Mais vous devez prévoir dans votre budget de quoi payer ses billets de train et de quoi le loger….Un technicien bien logé et bien nourri est un technicien heureux !

Une équipe de tournage vraiment gratuite ?

Comme je viens de vous le dire, oui ! Sauf les frais annexes, mais attention ! Si vous vous débrouillez bien et que vous avez un budget conséquent, 30 000 euros par exemple ou plus, prévoyez de payer au moins les techniciens une journée.

Pas forcément aux tarifs, mais faites un forfait à la journée. Par exemple 200 euros pour les chefs de poste et 100 euros pour les autres. Prenez aussi en compte le temps de prépa et leur implication dans votre projet. Si vous pouvez les payer aux tarifs..ne vous en privez pas ;o)

Mis à part les « gros budgets » vous devriez pouvoir vous en sortir pour pas grand chose ;o)

Comment intéresser une équipe de tournage ?

Une équipe de tournage, ça se drague lol. Et puis  un technicien a un cœur gros comme ça…j’en fait peut être des tonnes là ! ;o)

Pouvoir convaincre un technicien de bosser pour vous, c’est une question d’alchimie, une balance complexe entre : le temps de tournage que prendra votre film, la disponibilité du technicien, son envie d’aider ou pas, ses heures, vous (les relations humaines… ), votre scénario et les jouets avec lesquels il va pouvoir s’amuser !

Un jeune machino sera plus facile à convaincre de travailler avec vous s’il a beaucoup de travelling à monter ou s’il peut travailler avec une grue qu’il ne connaît pas….Et cela est valable à tous les postes ;o)

Avant tout cela, il y a la première approche…par exemple, moi je déteste recevoir un mail d’un jeune réalisateur qui m’explique son projet, qu’il aimerait travailler avec moi mais surtout que je dois vite lui répondre car  en cas de refus il a 10 autres gars à contacter ! Et tu te rends compte que c’est un mail commun envoyé à d’autres assistants réalisateurs (il ne faut pas oublier que nous nous parlons !!!!! ;o)) En gros, le premier qui répond a gagné ! Le problème c’est que cela ne fonctionne pas comme ça. Il ne faut pas oublier que c’est vous qui êtes demandeur, pas le technicien !

 

Je suis désolé mais je ne réponds jamais à ce genre de mail. Je vous répète depuis le début : un film, ça ne se fait pas tout seul. Un film, c’est une histoire artistique basée sur des rapports humains !

Certains d’entre vous me trouveront un peu vieille école mais moi j’aime que l’on m’appelle ! Si vous n’avez pas le numéro du technicien, dans ce cas vous lui envoyez un mail très gentil, lui précisant que vous n’avez pas trouvé ses coordonnées téléphoniques, que vous avez eu son mail par machin. Puis vous lui expliquez que vous avez un projet de court métrage (donnez le nom de la prod ou de l’asso) ou de long, et que vous souhaiteriez lui en parler…et c’est tout ! Mettez vos coordonnées au cas où et bien sûr, ne faites pas un mail commun…

Attendez la réponse du technicien. Il vous dira peut être non tout de suite ou vous demandera certainement de lui envoyer par mail votre scénario et les éléments (dates etc… ) qui lui permettront de se faire un avis. Pour trouver toute votre équipe de tournage répétez la manœuvre ;o)

Vous allez me dire : « oui mais au final, on lui envoie quand même un mail ! »

 

équipe de tournage

C’est vrai, la différence c’est que c’est lui qui vous l’a demandé ! Et ça, ça fait toute la différence. Aujourd’hui tout va vite (CF l’article de la semaine dernière), mais monter un film, ça prend aussi un peu de temps ;o) Prenez le temps de rencontrer vos futurs techniciens…vos futurs collaborateurs. Car un technicien ne travaille pas pour vous, mais avec vous. ;o)

Une fois que vous avez créé le premier contact, rencontrez-le, parlez-lui de votre projet etc…

Sachez aussi que la meilleure technique pour réussir à monter une équipe de tournage, c’est l’effet boule de neige. Une fois que vous en avez un, demandez-lui des conseils ou un avis pour tel ou tel poste. Il connaîtra sûrement un ingénieur du son, un régisseur etc…Vous pourrez avoir son (leurs) numéro(s) de téléphone et appeler de la part de machin qui est chef machino ou assistant réalisateur. Croyez-moi, ça fait toute la différence. Une fois que vous aurez un technicien prêt à vous suivre, les autres seront plus faciles à convaincre.

Où trouver une équipe de tournage ?

Alors c’est bien joli tout ça, mais avant de pouvoir les convaincre, il faut pouvoir les trouver ! Je pense que c’est la plus belle et la meilleure phrase philosophique de ce blog lol ;o)

 

équipe de tournage

ImageFlow/ sutterstock

La facilité ou la difficulté pour trouver votre équipe de tournage va surtout venir de l’endroit où vous vivez. Si vous êtes sur Paris, Lyon, Marseille ou Lille par exemple, vous ne devriez pas avoir de difficulté à trouver le pôle qui s’occupe de centraliser tous les tournages et qui a des listes de techniciens. Par exemple, dans le nord de la France il y a le CRRAV, maintenant rebaptisé PICTANOVO, qui a une base de données (base TAF) avec tous les techniciens de la région, classés par poste et par métier. Il suffit de rencontrer le responsable de l’accueil des tournages et le tour est joué (je schématise, mais en gros c’est ça). Plusieurs régions sont dotées du même outil (Base TAF), vous pouvez trouver leur liste dans l’article : financer un film en région ;o)

 

Il ne restera plus qu’à décrocher votre téléphone ;o)

ATTENTION : Il faut que votre projet soit sérieux, bien ficelé etc…Si vous contactez un technicien et qu’il s’aperçoit que votre projet ne tient pas la route, ce sera terminé pour vous !

Vous avez aussi la possibilité de vous entourer d’étudiants tout juste sortis de l’école  ou en dernière année (école de cinéma, BTS etc..) qui sont à la recherche de toutes les expériences possibles. Vous pouvez contacter les écoles directement et expliquer votre projet ou allez déposer une annonce directement dans l’école ou via internet.

Vous pouvez aussi déposer une annonce via cinéaste.org qui vous permet d’envoyer une annonce à plus de 52 000 lecteurs. Que vous cherchiez un comédien ou un technicien vous avez la possibilité de trouver votre bonheur ;o) Mais la priorité c’est de trouver des techniciens proche de chez vous pour éviter les frais ;o)

Trucs et Astuces : Si vous devez passer du temps à chercher des techniciens, commencez par l’assistant réalisateur et le chef opérateur ! Pourquoi ? Parce que le chef opérateur choisit son chef électro et son assistant caméra. L’assistant réalisateur choisit son 2nd et pourra vous guider sur les autres postes. De plus l’assistant réalisateur vous apportera une certaine crédibilité, d’autant plus si celui-ci est connu dans votre région ;o) (idem pour le chef op).

Trucs et Astuces 2 : Si vous souhaitez fédérer le maximum de techniciens, ne tournez pas trop longtemps. Un tournage de 5 ou 6 jours c’est l’idéal, au delà vous risquez d’avoir beaucoup de refus ou de changements d’équipes.

Trucs et astuces 3 : Rencontrez d’autres réalisateurs qui ont tourné leurs films dans votre région, demandez-leur des conseils, des adresses, des noms etc…Pourquoi recommencer à zéro ce que quelqu’un a déjà fait avant vous ;o)

Trucs et astuces 4 : Certains postes sont difficiles à obtenir, comme le régisseur général. C’est une pièce maîtresse pour la bonne marche de votre film. Ne sous estimez pas ce poste en mettant un copain ou je ne sais qui. Assurez vos arrières en prenant quelqu’un qui connaît bien le métier ou qui a de solides bases.

Pour terminer, trouver une équipe de tournage n’est pas une chose simple, savoir s’entourer, c’est une des clés du succès. Ça va vous prendre du temps et beaucoup d’énergie. Mais dites-vous que vous pourrez vous concentrer sur votre mise en scène et votre direction d’acteurs. Vous aurez aussi un rendu professionnel et un tournage très proche de la réalité.

 

J’espère que cet article sur : trouver votre équipe de tournage vous a plu. Encore une fois, il faut que vous soyez positif et ne pas avoir peur d’aller à la rencontre de ces techniciens ;o) Au pire, vous ne pouvez avoir qu’un : Non ! Vous avez tout à gagner à essayer. Si vous avez eu une expérience avec une équipe de tournage ou que vous avez eu des difficultés pour en monter une, laissez un commentaire au bas de cet article. Si vous avez réussit à monter une équipe de tournage avec des pro ou des étudiants venez aussi partager votre expérience ;o)

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis, n’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Babylon Slave

    salut Tom,

    Pour mon court-métrage à l’arrache ETAT D’URGENCE, je voudrais te donner la liste de mon équipe et du matos, tu peux me dire si c’est suffisant? déjà mon film est un court métrage (avec un budget de clodo) de 6 minutes, tourné que dans mon appart (a part une scène dans un bureau) sur le tournage, pas de professionnel que de l’amateur (passionné) parce que j’ai po les moyens de les payer, donc tout ce petit monde accepte de bosser gratis pour ma tronche. J’ai :
    – une maquilleuse (j’en ai besoin parce que un de mes persos se bouffe des mandales sévères)
    – un chef op/perchman/ingé son/monteur (c’est le même pour les 4)
    – 3 comédiens (que j’ai pas encore trouvé)
    – un compositeur

    Le matos :
    – Un téléphone portable (ce sera ma caméra, je veux une image brute la plus ancrée dans le réel possible, un peu à la Cloverfield, ou Projet Blair Witch)
    – 2 projos (image en bas de page)
    – un clap fabrication maison
    – un micro SM 81 que je vais louer (par contre y’a pas de boitier, si ça c’est pas une belle connerie, t’imagine tu vas louer une bagnole et là le mec te fais « bah voyons monsieur, les clés sont en options »)

    j’ai quelques questions concernant la partie juridique. Est ce qu’il faut que je prépare un contrat pour chaque membre de l’équipe ?

    Une fois le film réalisé comment on le protège? comme un scenario? (genre on le dépose à la SACD et tout le tintouin) et est ce qu’on protège que le film ? ou faut protéger le scénario en plus?

    Et pour mon compositeur qui va composer exprès une musique pour mon film, est ce qu’il faut qu’il fasse protéger sa zik ou alors elle sera automatiquement protégé quand le film sera protégé?

    • Bonjour Babylone slave,

      En ce qui concerne ton équipe…Vu le peu de matos et le style de matos lumière que tu as le chef op va un peut être limité.

      Un chef op/ ingé son, perchman, monteur…oui bon…il aurait mieux valu avoir les 4 séparés ou du moins : Un chef op, un perche/ ingé son et un monteur. Même si ton monteur sur le tournage ne te servira pas à grand chose.

      Pour la maquilleuse super. Il te faudrait une scripte et un assistant réal.

      Il faut protéger ton scénario. Pas besoin de protéger le film…si tu veux le diffuser il te faudra un numéro de visa etc…je te laisse lire les articles sur le sujet que tu trouveras sur le blog.

      Pour le compositeur…il faut protéger la musique et en plus faire un contrat entre toi et lui pour qu’il te cède les droits d’exploitation.

      Pour tout ce petit monde il faut des contrat, surtout pour les comédiens et le compositeur. Mais après cela dépend ce que tu souhaite faire de ce film.

      A bientôt,

      Tom

      • Babylon Slave

        alors petite rectification pour le compositeur il va seulement composer un bout de musique (a peu près 15 secondes) qui fait parti d’une scène c’est une musique « diégétique » comme vous dites (fin j’sais pas fin pt’être ^^) donc est ce qu’il faut qu’il la fasse protéger quand même?

        quand je dis chef op, c’est un bien grand mot, j’ai besoin d’un mec qui sachent bouger les 2 projos comme il faut 🙂 euh pour les lumières je peux peut être louer 2 mandarines en plus?

        euh je suis en train de me poser une question. Est ce que sa vaut le coup ou pas de passer par un producteur? parce que vu le si peu de budget que mon film demande, sa vaut surement pas le coup, mais d’un autre côté, sa me permettrait d’avoir plus de matos sur le tournage et une plus grosse équipe et plus pro que mes potes amateurs que j’ai récquisitionné? En même temps qui accepterai de miser sur un film qui coûte quedal, donc qui rapportera quedal au final?

        Mon film est un film engagé, (d’ou son titre déjà « Etat d’urgence »), dirigé contre le maire de ma ville qui va nous foutre des cameras dans les rues, c’est ça que je veux dénoncer dans mon film, Donc je souhaite le faire tourner dans les festivals de court-métrages, ‘fin si mon film les intéresse déjà ^^ (mon but c’est de percer dans le cinéma, d’intéresser les professionnels, et comme ça quand je sera grand je fera « Tom Weil » comme métier) et le diffuser le plus possible dans ma ville pour sensibiliser la population.

        Euh dernière question mon personnage principal s’appelle Louis Meurs et le maire de ma ville s’appelle Louis Feuvrier (je pense que la comparaison est assez clair) est ce que le maire de ma ville qui sera forcément pas content (‘fin j’espère sinon ça voudra dire que mon film est raté) peut décider de me faire chier parce que j’ai utilisé son prénom et disons parodié et son nom et surtout son image (en même temps il est pas propriétaire de son prénom)

        • Bonjour Babylone Slave,

          Un producteur ne produit pas un film parce qu’il coûte cher ou pas…il produit un film parce que le scénario, l’univers et le point de vue l’intéresse ! :o)

          Un film aussi simple qu’il soit coûte de l’argent. Faire appel à un producteur te fera entrer dans une autre démarche artistique, tu vas te confronter à un autre point de vue, tu vas être dérangé dans ta zone de confort…tu vas devoir faire évoluer ton projet.

          Idem ce n’est pas parce que tu n’as pas de producteur que tu ne peux pas avoir une équipe pro…mais ça te fait entrer aussi dans une autre démarche, intéressante ! mais plus longue et au combien formatrice.

          Un film engagé n’est pas non plus un frein pour avoir un producteur ! Bien au contraire.

          Pour ce qui est de ta dernière question : Louis meurt…je ne vois pas trop le pb..je trouve seulement que le nom est un peut facile. On se moque réellement que le maire de ta ville se reconnaisse ou pas…si ton film est réussi, il pourra s’appeler comme tu le souhaites il se reconnaitra ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Babylon Slave

            ok, je ne souhaite pas passer par un producteur, le projet mettrai trop de temps a se mettre en place, si le but de mon film c’est de dire non aux caméras dans ma ville, (qui seront installé dès ce mois çi) le film doit se faire très bientôt.

            être entouré de pro (surtout que ce sera mon premier court, et que je suis un parfait amateur) c’est ce dont j’ai envie, c’est juste que j’ose pas en démarcher parce que je me dis qu’ils n’accepteront pas de bosser GRATUITEMENT pour un amateur comme moi. Mais qu’est ce que ce serait bon, mon film aurait quand même une autre gueule )).

            Mon film dure 6 minutes, j’ai pensé a un jour de tournage (pour réduire au max les frais de locations du micro et des éventuelles mandarines) d’autant plus que pour chaque séquences, j’ai que des plans fixes, c’est gérable ou pas?

            Maintenant pour le nom tu te trompes c’est un petit peu plus subtil que ça 🙂 Mon perso ne s’appelle pas Louis Meurt, mais Louis Meurs (prononcé « Meurse ») parce mon Maire s’appelle Feuvrier, donc Feuvrier, Meurs, Euvril ))) tu vois un peu le trip? )

          • Babylone Slave,

            Pour le nom je n’avais pas la prononciation…là je trouve ça drôle ! ;o) 6 minutes en une journée c’est possible, mais cela dépend du nombre de comédien (6?) et du nombre de lieu…,normalement pour tourner ton film il faudrait 3 jours.

            Les pros accepte de bosser gratuitement, cela dépend du porteur de projet et du sujet ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Babylon Slave

    Bonjour Tom

    J’ai écrit mon premier court-métrage « Bon à rien » (j’ai déjà posté quelques coms sur mon bébé ^^) d’ailleurs grâce à un de tes articles j’ai pu le raccourcir à 16min (alors qu’il en faisait 23 à la base). Bref projet trop important pour moi je ne veux pas le réaliser (j’ai jamais touché une caméra de ma vie, si c’est moi qui le fait ça va être un gros nanar). Je cherche un réalisateur qui accepte de tourner mon scenar. J’ai écris une annonce que je veux diffuser à Rennes 2. Je voudrais avoir ton avis sur l’annonce :

    « APPEL AUX REALISATEURS ! JE VOUS OFFRE MON SCENAR SUR UN PLATEAU !

    Je m’apelle Aurélien, je suis un jeune auteur de scénarii. J’ai écrit mon premier court-métrage de 16 minutes « Bon à rien » Je cherche un réalisateur qui accepte de le tourner.

    Si le projet vous interesse, appelez moi au 06.51.40.36.80 »

    Je voulais mettre d’entrée de jeu une phrase d’accroche, mais j’ai peur que mon « JE VOUS OFFRE MON SCENAR SUR UN PLATEAU » fasse un peu prétentieux, tu vois genre « je suis votre sauveur qu’est ce que vous feriez sans moi » )) qu’est ce que t’en dis?

    Et j’en profite aussi pour passer mon message ici, si il y a des jeunes réalisateurs qui habitent Rennes ou aux alentours du pays de Fougères (je veux faire avec les acteurs locaux, je veux assister au tournage) qui trainent dans le coin, et que mon projet vous intéressent, appelez moi au numéro ci dessus

    • Bonjour Babylon Slave,

      je pense que tu ne dois pas mettre ta phrase d’accroche, surtout : JE vous offre mon scène sur un plateau »…

      Bon 16 minutes c’est long….et je me demande pourquoi tu vas filer ça à un étudiant…alors que si c’est vraiment ton bb, tu devrait, soit trouver un réal qui a déjà tourné et en plus tu devrais chercher un producteurs…

      Si tu ne veux pas fusiller « ton bébé » c’est un peu mal barré :o)

      EN ce qui concerne la localisation de ton court…ton scénario une fois que tu as décidé de ne pas le réaliser il faut le laisser vivre ! Je veux dire par là que tu avortes tes chances qu’il soit bien produit et réaliser s’il doit l’être dans ton patelin. De plus, tu ne peux pas dire à un mec : « ok, je te donne mon scénario pour que tu puisses le réaliser, mais il faut le tourner ici et avec des comédiens que j’ai choisi !)

      Si tu pars dans cette idée : réalise toi-même !

      Voila ce que j’en pense ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Babylon Slave

        Finalement ça fait pas prétentieux, c’est pire, ça sent l’égocentrisme (je le savais déjà que j’étais égocentrique, mais j’aime pas que ça se voit ^^ )

        Euh bah ta réponse m’arrange pas 🙂 déjà, la vache faut encore que je raccourcisse mon scenar.
        Je sais plus trop quoi penser. Bon le réaliser dans mon patelin je vois bien que c’est impossible, y’a pas de réals là ou j’habite, mais j’habite a 30 minutes de Rennes, y’a peut être moyen de trouver des réals et de le tourner à Rennes? et puis de faire avec une équipe de tournage locale ça réduit pas mal les frais quand même (pas de billets de trains, pas d’hôtels à payer)

        En gros tu m’encourages à le réaliser moi même. Ok, c’est putain de grave flippant de ouf et on a peur de se planter mais ça m’oblige à me faire violence et à me bouger, Mais j’ai jamais manié une caméra, alors comment je peux me former au maniement de cet ovni un minimum avant?

        • Bonsoir Babylone Slave,

          Soit tu réalises toi-même soit tu laisses le champs libre au réalisateur à qui tu donne ton scénario.

          Pour réaliser tu n’as pas besoin de savoir tenir une caméra, mais tu as besoin de connaitre les règles de réalisation, les axes, les valeurs etc…Savoir réaliser n’a rien à voir avec le fait de savoir tenir une caméra ;o)

          A bientôt,

          Tom

        • Maël Gautier

          Bonsoir Babylon Slave,

          je peu peut-etre t’apporter mon aide pour ton projet. Je suis lycéen à Rennes avec la specialité cinema audiovisuel et j’ai quelques contacts qui pourrait eux aussi etre interressé par ton
          projet.

          • Babylon Slave

            Salut Maël,

            grave que sa m’intéresse tes contacts, 🙂 voici mon mail, freetimoschenko@gmail.com si tu veux on en rediscute en privé, j’habite Fougères, ce serait bien qu’on puisse se rencontrer tous les deux, qu’est ce que t’en dis?

  • Guillaume Campanacci

    J’ai deja realise un long metrage a Hollywood. Je compte realiser mon prochain en France. Donc si je comprends bien c est possible de faire travailler les acteurs et le crew gratuitement si ils sont d accord? Cela ne apportera pas de problemes lorsque je voudrais distribuer ou vendre mon film?
    Merci
    Guillaume

    • Bonjour Guillaume,

      Si tu compte réaliser ton prochain long en France il va te falloir une prod. Si tu n’as pas e prod et que tu finances avec des fonds perso (chose que je déconseille) il va falloir que tu rémunères l’équipe et les comédiens. Une équipe et des comédiens acceptent selon les cas de travailler gratis mais sur un court…5 jours…10 jours…et encore !

      Un long c’est minimum 4 semaines..certes des films comme Dealer ont été tourné en 12 jours…mais cela reste une exception. Sache que sans prod..ton film est destiné à une non visibilité certaine. De plus les équipe et les comédiens sont comme toi, ils ont besoin de vivre, de gagner leur vie. Une equipe ne travaille pas pour toi mais avec toi ;o) Cette vision change pas mal la perspective ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Guillaume Campanacci

        Coucou,

        Quand tu dis une non visibilite certaine, tu veux dire du point de vue de la loi? Je suis pour payer tout le monde biensur mais avec les charges etc ca devient impossible pour du tres petit budget.
        Merci pour ta reponse
        Guillaume

        • Bonjour Guillaume,

          Lorsque je parle de non visibilité, je parle de la diffusion. Pour avoir une diffusion en salle il faut un distributeur et un visa d’exploitation. Le montage financier d’un film se fait très difficilement sans chaine de tv.

          Cela implique que si tu es hors système l’accès à la diffusion est presque nulle. Reste la vos, le net etc…Autant dire peu voir pas de retombés éco.

          De plus la France à une particularité…les intermittents…ces techniciens et comédiens sont obligés d’être payés sous se régime pour pouvoir être éligible au statut. Cela implique des charges sociales, une déclaration, un numéro d’objet etc…

          A bientôt,

          Tom

          • Guillaume Campanacci

            Merci pour tes reponses. Donc je peux faire mon film hors systeme si je me fout d une sortie en salles francaises…surtout que le film sera en anglais. Je ne serait pas inquieter pour le tournage ou pour le distribuer a l etranger?

          • Bonjour Guillaume,

            Si ton film est hors système, si tes comédiens ont signés un contrat et si tes techniciens sont payés…oui tu peux faire ce que tu veux. Mais tout cela doit être encadré par des contrats de droits à l’image, contrats de travail, assurance etc…

            A bientôt,

            Tom

  • morelle gina

    Bonjour,
    Réel témoignage d´un sérieux prêt acquis
    Lorsque les banques ou les proches ne peuvent vous suivre, il est bon de savoir qu’il existe une entraide quelque part. Pour toute demande de prêt entre particulier envoyez un mail directement a ce Mr intègre du nom de SCHNEIDER qui ma satisfaire en 72 heures . Grâce à lui, aujourd’hui j’arrive à joindre les deux bouts et je lui serai reconnaissante toute ma vie.
    Contacter le si vous êtes dans le besoin pour vos demandes sérieuses et rapide.
    Voici son e-mail: pfinanceschneider@gmail.com
    « La garantie de votre prêt à 100% après acceptation de votre Dossier » Vous êtes SATISFAIT ou REMBOURSÉ avec lui»
    Cordialement

  • Dagrenat Michelle

    Témoignage d´un véritable prêt sérieux et acquis
    Bonjour,
    Suite à de nombreux rejets de dossier par les banques j´ai eu mon prêt de 35.000€ par l´intermédiaire de Mme Martine NADAL qui m´a mis en contact avec un Monsieur intègre du nom Georges MICHEL. Au départ je n´y croyais pas mais ma curiosité m´a poussé à essayer mais finalement j´ai pu obtenir ce prêt. Je viens de ce part vous informé pour que désormais vous sachez à qui vous adressez quand vous serez dans le besoin.
    Son email: michelfinance@gmx.fr
    Contacté-le si vous êtes dans le besoin.
    Bonne et heureuse année

  • LABANQUE BGFI

    Je suis Mme MARIE-CÉCILE de la France je suis à la recherche de prêt d’argent depuis plusieurs mois j’ai été 4 fois victimes d’escroquerie avec les faux prêteurs qui m’ont ruiné, j ai fais une tentative de suicide à cause d’eux car j’avais des dettes et des factures à payer. Je croyais que c’était fini pour moi et je n’ai plus le sens de vivre. Mais heureusement j’ai lu un témoignage qui parle de Mme Evangelina MONNIER; une femme chrétienne qui Octroi des Prêts d’Argent et Investir dans plusieurs domaines, c’est ainsi que je l’ai contactée pour obtenir un prêt pour pourvoir régler mes dettes et réaliser mon projet. C’est avec la Chrétienne Mme Evangelina MONNIER que la vie m’a sourie à nouveau c’est une Société Chrétienne de Mme Evangelina MONNIER qui est Basée en France et en Angleterre. Méfiez vous des faux prêteurs du net. Si vous avez besoin de financement de prêt d’argent ou de n’importe quel projet à

    réaliser, Mme Evangelina MONNIER est là pour vous aider à le réaliser et vous soutenir financièrement.

    Contacte : ( monnier.evangelina@gmail.com )

    NB : Contactez-la et vous serez satisfait à vos besoins

  • Fred

    Bonjour, j’habite la région Parisienne mais je voudrais tourner sur la région Bordelais. Comment faire. Je ne voudrais pas recruter tout le monde ici car trop de frais au final. COmment faire ?

    • Bonsoir Fred,

      Non recruter toute ton équipe sur Paris serait un suicide financier ;o) Il faut te rapprocher du bureau d’accueil des tournages de la région. Eux pourront te donner des contacts via leur base TAF. Mais cela ne t’empêche pas de trouver ton 1er AD et ton DOP sur Paris ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Ivan Stuffer

        Je m’incruste parce que j’ai un problème, je sais pas si c’est similaire, mais en tout cas la majeure partie de mon scénar se déroule au Japon donc je suis censé me débrouiller comment ^^ Tout le monde va sur place (carrément) ou on filme quelques plans au Japon et les acteurs et le reste de l’équipe reste en France et on s’arrange comme on peut pour donner l’illusion qu’on y est ?
        J’opte pour la deuxième option, c’est une bonne idée non ?

        Merci d’avance,

        • Bonjour Ivan,

          Si ton histoire se passe au Japon il faut tourner…au japon ! Cela va être assez compliqué de refaire le japon en France ! Après je ne connais pas ton scénario mais cela me semble difficile.

          A bientôt,

          Tom

        • Bonjour Ivan,

          Si ton film se passe au Japon, il faut tourner au Japon. JE ne vois pas comment tu peux tourner en France…OU alors tu n’utilises que tu stockshot et tu fais tout en intérieur…mais bon…

          Il faut donc que tu prennes ton chef op, ton premier et que le reste de l’équipe soit Japonaise !

          A bientôt,

          Tom

  • Amarante

    Bonjour Tom,

    Je suis désolée si je te bombarde de messages ^^, mais ne voulant être que scénariste, est-ce que je dois aussi avoir de l’argent, au cas où ?

    P.-S. : Je ne comprends pas vraiment le rôle du régisseur, de l’assistant caméra, du chef électro et machina, du 1 er assistant réalisateur, un chef opérateur ou cadreur et la différence entre un perchman et un ingénieur du son.

    Merci d’avance

    • Bonjour Amarante,

      Je te conseille de lire les articles sur les différents métier, ou de faire des recherche sur Google, tu vas trouver ce qu’il te te faut ;o)

      Pour répondre ta question, non le scénariste ne finance pas son film. Donc tu n’as pas besoin d’argent.

      A bientôt,

      Tom

  • Frédérique

    Bonjour, et bravo pour ce blog !
    juste une petite coquille rigolote à vous signaler, vous avez écrit :

    Il faut quoi pour trouver son équipe de tournage ?
    Premièrement, il vous faut un projet sérieux ! Un
    scénario, des décors et un peu de matériel. Il faut aussi que vous ayez
    un peu d’argent : pour louer le matos, cela va de soi, mais surtout pour
    penser aux défrisements.

    Bien cordialement,
    à très bientôt
    Frédérique

    • Bonjour Frédérique,

      HAHAHAHAHA, oui effectivement ! Non il ne faut pas trouver de l’argent pour aller chez le coiffeur lil On peut faire du cinéma avec n’importe quelle coupe de cheveux !

      Merci pour me l’avoir signalé ;o) C’est dû à la correction automatique…lorsque je tape défraiement, il me propose défrisement….

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    bonjour Tom,
    T’es pas malade ?
    On est vendredi, il faut le sésame pour accéder à l’article de dimanche.
    Si tu préfères, efface quand tu auras réparé.
    Par hasard, en cherchant des explications ailleurs, je suis tombée ici.
    Cordialement. Bonne santé.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Maria,

      Je ne comprends pas…!? Le sésame te sera envoyé avec la newsletter dimanche comme toujours.

      Ou cherchais tu tes infos ?

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour Tom,
        En cliquant parmi le récapitulatif des derniers articles, ceux dont le listing apparaît à droite avec les dates, le dernier titre, à savoir en cliquant sur celui du 16/02, je me suis aperçue que je devais écrire le mot de passe pour accéder à l’intégralité de ton article.
        (Je cherchais où j’avais bien pu loger mon commentaire un peu défaitiste.
        J’ai lu ta réponse alors que j’avais compris, la différence entre traitement et séquencier.
        Je t’en remercie, encore au passage.)
        Le principal, c’est que tu sois en bonne santé !
        À demain !
        Cordialement.

        • maria

          PS 1
          Du vrai charabia, ci-dessus.LOL
          Je remets, ci-après- des mots à leur place::
          En cliquant parmi le récapitulatif des derniers articles, ceux dont le listing apparaît à droite avec les dates, à savoir le dernier titre, celui du 16/02, je me suis aperçue que je devais écrire le mot de passe pour accéder à l’intégralité de ton article.
          Je viens de refaire la même expérience, j’obtiens le même effet.
          PS 2
          Alors c’est bien ce à quoi je pensais.!
          En cliquant sur cette sorte de « silhouette avatar » de « comment faire un film », j’ai bien lu une de tes réponses à … une acharnée:
          « il n’est pas impossible que l’on se parle en direct »
          Si j’en disais trop ?
          Bon week-end !

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Oui tu as raison…j’ai oublié de rendre l’article visible à tous….

            Je travaille beaucoup sur le projet que j’ai évoqué ces derniers jours et j’ai happé…

            Merci ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Pas grave !
            Qui pourrait t’en vouloir ?
            Ça n’est pas X qui travaille pour nous, c’est…toi ! LOL
            J’ai lu… une mini future scénariste ( ? ) près de toi !
            À demain !

          • maria

            Bonjour Tom,
            Si je reviens, c’est que je crains d’ oublier de te poser une question, en temps voulu.
            Et si je reviens à cet endroit précis, c’est que là où j’ai vu cette jeune fille; je ne peux pas dire  » ta petite fille », car tu n’es pas son grand-père, LOL !, tu fais le lien avec le « bon » dialogue, celui qui percute.
            Voilà ! Je continue mon traitement, sois en certain.
            En remaniant tout, en réécrivant de A à Z, je me rends compte que j’ai déjà traité cette histoire dans plusieurs documents.
            Juste l’introduction n’était pas au point.
            Alors, je fais juste des petites pauses, nécessaires pour que je ne m’enlise pas dans le répétitif.
            Donc, tout en rédigeant, j’écris des dialogues, à part, qui me semblent s’adapter à telle ou telle situation.(pour ne pas oublier)
            Tu comprends, ce traitement m’ouvre, entre autres, une remise en bon ordre de phrases, et aussi des nuances.
            J’en reviens à mes moutons euh ! à mes questions !
            À un moment, le personnage X dit à Y:
            « C’est pas vrai !  »
            Fabrice Lucchini, ou un autre pro, aurait davantage de façons de prononcer cette interjection ! Il a travaillé l’oral, sa diction.
            Moi, je n’ai que des mots pour exprimer, comme tous les scénaristes.
            Ce « C’est pas vrai  » pourrait vouloir dire ce  » n’importe quoi ! « , légèrement moqueur.
            Ou l’interjection pourrait être accompagnée d’ un haussement d’épaules.
            Ou exprimer la surprise, donc légèrement interrogatif. Auquel cas on peut mettre ! suivi de ?.
            Dans le cas précis de mon histoire, même s’ il y a le contexte pour aider le lecteur, il me faut dire que X n’en croit pas ses oreilles, il est estomaqué, décontenancé.
            Bon, je sais que j’ai la possibilité de l’ajouter dans la suite dialoguée, comme ça:
            => X , décontenancé, estomaqué:(en italique)
            => C’est pas vrai !
            J’ai bien compris.
            Voici mon problème:
            Des mentions plus longues suivent parfois X ou Y ou Z.
            Le nom de X, de Y, ou de Z, tu me conseilles de le mettre au milieu, et de faire suivre les mentions nécessaires pour la bonne compréhension du ton des paroles. OK.
            Voici un exemple:
            MACHIN remarque un objet accompagné d’un mot à l’écriture malhabile, et avec émotion entend
            UNETELLE lui dire:
            BlaBlaBla.
            Ça déborde à droite de MACHIN, écrit au centre, et il me faut aller à la ligne.
            Ces didascalies doivent pourtant figurer quelque part ! ( L’objet va être « zoomé », on va filmer le visage ému de Machin pendant qu’il entendra)
            L’ avantage du traitement, c’est de montrer la fluidité du récit.
            Dans le scénario, je pense que le style direct ne doit pas faire pâtir cette fluidité.
            Alors, Tom, problème légitime ou no problem ,dans la présentation?
            J’espère avoir été assez claire.
            Cordialement.
            Merci de me lire.
            Bonne fin de journée.
            PS Quand j’aurai d’autres questions, tu préfères que je les écrive à la rubrique « Contact  » ?

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Effectivement ton message ne se trouve pas à la bonne place. Tu me pose une question sur l’écriture alors que l’article traite de l’équipe technique. Ton message devrait être dans l’onglet contact ou au bas de l’article qui correspond à ta question.

            Je comprends que le traitement t’ouvre d’autres champs..c’est normal.

            Pour répondre à ta première question, lorsque tu mets le nom de MACHIN au milieu, tu peux mettre une info sur le ton mais c’est tout.
            Le fait qu’il aperçoive un morceau de papier doit être mis en didascalie.

            Machin remarque un bout de papier.

            MACHIN
            Blablabla

            UNETELLE (surprise)
            Blablabla

            Voila,

            A bientôt,

            Tom

  • Ismaël Elmesbahi

    Bonjour Tom :),

    J’espère que tu vas bien :), tu titilles de plus en plus notre curiosité avec ton projet :). J’ai bien lu, une rencontre? Super ça! J’espère que ça se fera sa serait vraiment super 🙂

    L’article comme d’habitude parfait 🙂

    Par rapport à mon expérience, j’ai travaillé sur un long et un court avec des étudiants en dernière année et aussi avec des « amateur » la différence… ENORME !!!

    Déjà rien que dans l’ambiance, bonne mais tout le monde sais ce qu’il faut faire exactement. Pas de prise de tête inutile etc.

    Faire un mauvais film met autant voir plus de temps que de faire un bon, et en définitif on ne peut qu’être déçu d’avoir perdu du temps. Car après la post prod devient l’enfer, on se rend compte que rien ne va, par exemple le preneur de son qui ne dit pas quand il n’y a plus de son pour pas « déranger ».

    Comme tu dis pour faire une équipe faut connaître les gens, les rencontrés et voir ce qu’ils ont fait. Car même si ils sont dans des écoles c’est vraiment pas un gage de sérieux ou de connaissance.

    Bref, super article et surtout pleins de judicieux conseils comme d’habitude 🙂

    Passes une bonne fin de weekend à toi et à tout le monde 🙂

    Ismaël.

    P. S. Comme tu te doutes mon film n’a pas été pris pour le Bifff. Par contre j’ai répondu à une annonce pour un job de scénariste dans une maison de production. J’ai eu un retour mais je dois encore attendre. Je te tiens au courant 🙂

  • Merci Tom, j’attendais cet article avec impatience 🙂 Il ouvre des perspectives!

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Cinémacam,

      Heureux que l’article plaise ;o) ou en es tu de ton projet de court ?

      A bientôt,

      Tom

      • Toujours au travail du scénario. Je prends l’avis de plein de personnes, professionnelles ou pas, comme tu m’as donné le tien. Ca n’avance pas très vite car je suis actuellement accaparé par les activités de mon atelier, qui montent en puissance et me prennent énormément de temps (mais c’est un travail génial donc je ne me plains pas! :-)). A la limite ce n’est pas plus mal: il faut que l’idée mûrisse. Je n’ai aucune contrainte de temps aujourd’hui, donc autant le prendre!

        Une fois que j’aurais une version dont je suis a peut-prêt content il faudra que j’estime un budget. Suite à diverses discussions je me suis finalement rangé à l’évidence, que tu as souvent promue: il vaut mieux que je recherche du financement plutôt que de laisser mon ami, qui m’a commandé le film, payer de sa poche. Ce sera donc l’étape d’après 🙂 En parallèle je commencerais à travailler au découpage technique.

        Et une fois celà fait, je pense que je pourrais commencer à appliquer les enseignement de cet article pour rechercher une équipe!

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Cinémacam,

          Attention trop d’avis tu l’avis :o) Je suis content si tes ateliers fonctionnent bien.

          Et je suis très content que tu veuilles passer par un financement plutôt que ton ami vide ses poches ;o) une une partie.

          Tiens moi au courant, A bientôt,

          Tom

          • En fait de « plein », c’est 3 😉

            Oui ça fonctionne bien. J’ai organisé une sortie de l’atelier au Festival Premier plan de Angers en janvier, c’était génial! En ce moment j’aide un des jeunes de l’atelier (15 ans) a… écrire un scénario 🙂 Du coup j’applique avec lui les conseils que tu m’as donné! Ce jeune souhaite participer à un concours/festival amateur réservé aux moins de 18 ans, il faut produire une vidéo de 3mn sur un thème donné: il va donc apprendre non seulement à scénariser mais aussi à réaliser, et l’atelier lui apportera toute l’aide possible. Bref, ça roule bien!

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Cinémacam,

            Super ;o)

            Tiens moi au courant :o)

            A bientôt,

            Tom

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,
    Oui, c´est effectivement l´une des premières difficultés
    qu´on rencontre sur le terrain et je ne vous dis pas… Merci pour les tuyaux.

    Pour le début de la surprise, j´espère seulement
    que le tout nous laissera le temps de bien la préparer. Parce que moi par
    exemple non seulement je suis dans une boite de consultant IT, mais je vis en Allemagne.
    Donc il faut qu´on ait le temps de faire un déplacement… Parce que
    nous voulons absolument être de la partie.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Kaladji,

      Merci pour ton enthousiasme ;o) Je vous préviendrais 2 à 3 semaines avant l’événement ;o)

      A bientôt,

      Tom

      Ps : mais en même temps…l’Allemagne ça va faire loin ;o)

  • yves.leying

    Salut,
    Merci pour cet article mais j’ ai tout de même une question assez spéciale : eh bien le fait est que je suis jeune, même trop jeune pour pouvoir interresser des « techniciens », je ne suis pas un enfant de 13 ans mais je n’ai pas encore la majorité, est-ce que ce serait possible de travailler quand même avec des personnes qui savent ce qu’ils font ?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Yves,

      Je te conseille d’attendre ta majorité pour une multitude de raisons ;o) Mais oui, il est possible de travailler avec des techniciens même lorsque l’on a que 18 ans ;o) Je l’ai fait à 20 ans !

      A bientôt,

      Tom

  • Georges

    Bonjour Tom.
    Comme je dis toujours, très bon article mais qui cette fois me servira plus tard, car comme tu le sais, je n’en suis qu’au début de mon scénario. J’ai tout de même une idée pour mon assistant réalisateur : Tom Weil, tu connais? 😀
    Un très bon assistant paraît-il, donc, il faut que mon scénario le soit aussi.
    Concernant ton idée, tu a raison, il va avoir des contents et des pas contents. Et pour l’instant, je suis entre les deux. J’attend le fin mot de ton idée afin de voir ce qu’il en est vraiment, possible, pas possible, nous verrons bien.
    Allez à plus tard.

    • maria

      Bonjour Tom,
      Je sais que ton article va en intéresser plus d’un.
      Comme Georges, auquel je fais un petit coucou, j’ai à rédiger en « bonne forme  » mon travail…
      (Je n’ose mettre une échelle de valeur, mais Tom, je crois bien que tu peux tout faire au cinéma ! )
      …ce qui m’empêchera de venir commenter.
      Le temps presse. Je ne peux pas rester dans ♫ le temps figé qui attend ♫ mais m’arrêter quand même d’extrapoler..
      Le lilas va refleurir, sous peu. Je sais qu’il refleurira en 2015.
      En attendant, ton dynamisme me booste. Mon cœur bat la chamade pour la surprise que tu annonces.
      Chut ! On ne doit jamais tout dire !
      Cordialement.
      Bon dimanche !

      • Georges

        Bonjour Maria, excuse d’avoir oublié de te saluer dans mon commentaire. J’aurais du le faire car je savais que tu allais commentée cet article. Étant un peu curieux par nature, écris tu un long ou un court? Moi un court. Bonne journée.

        • maria

          Re Coucou Georges,
          C’est sympa de t’intéresser à mon travail.
          Un long, car j’ai tant de choses à loger…
          Ma vie est déjà assez longue. Alors, évidemment…
          La curiosité, c’est la racine du dynamisme.
          Pas celle de « Fenêtres sur cour « … LOL, je parle de la curiosité de tout, ce qu’on nomme parfois la curiosité scientifique , qui mène loin, très loin.
          Un court, c’est bien. C’est aussi un condensé.
          J’ai un conte pour enfant rédigé, il me faudrait le mettre en forme cinématographique.
          Mais je me presse toujours trop. Tout dire avant qu’il soit trop tard ! LOL.
          Là, je fais une étape, je m’arrête et je repars.
          Tu vois, Georges, c’est bien de commencer jeune. Et de poursuivre.
          Alors, continue !!!
          Merci.
          Amicalement.

          • Georges

            Ne t’inquiète pas, je continue. Et continue toi aussi. Moi aussi, je voulais écrire un long enfin des longs, mais l’histoire de  » la carte de visite  » m’a fait réfléchir.C’est toi qui a écris le conte?

          • maria

            Bonjour bis ou ter à Tom et à toi, Georges, et à tous.
            Oui, j’ai écrit le conte, et des essais, des poésies jamais publiés.
            J’ai peur de sortir de l’ombre !
            Mon problème, c’est que j’ai un ordi seulement depuis 2009.
            Il m’a fallu l’apprivoiser, l’animal !
            Ma frénésie d’écrire ou plutôt de réécrire, m’a prise courant 2010 plutôt 2011..
            Alors, si je les ai accumulés les bouts de papier, les cahiers, jusqu’à des versos de tickets.!!!
            Les p’tits papiers de Gainsbourg !
            J’en ai des kilos ! et des quintaux.
            À ne pas faire !
            Bien sûr, Tom, je ne savais pas !
            Est-ce qu’on sait un jour ?
            Ça: oui, mais il y a peu !!!
            N’empêche que mon ordi, s’il colorie, s’il parle avec des mots, il ne danse pas, il ne joue pas de la musique.
            Ce n’est pas le cinéma !
            Mais…je gamberge. !!!
            Si j’y allais au cinéma ? Enfin…à mon cinéma !
            Bonne fin de dimanche à toi, Tom, à toi, Georges et à vous tous.

          • Georges

            Bonne fin de week-end.

      • commentfaireunfilm

        Bonjour Maria,

        On ne sait jamais ce qu’il peut arriver, mais la possibilité de se rencontrer ( les lecteurs du blog et moi) est vraiment en bonne voie. Après cela dépendra de la position géographique de chacun…mais c’est peut être le début d’une tournée LOL (je plaisante évidemment).

        La proposition que l’on m’a faite me fait vibrer, attendons maintenant que cela se concrétise ;o)

        A bientôt,

        Tom

        • maria

          Oui, Tom, il me semble comprendre…
          Ce serait l’occasion de te chanter une des chansons qui font « mes petits bonheurs » ! ♫♪♫.
          Mon côté « femme de l’ombre » prend un peu le dessus.
          Comme les femmes de ma fiction.
          J’aime écouter les voix.
          Comme dans ma fiction.
          D’ici que je te dise le titre d’un film d’ Isabelle Mergaux. lol !
          Chut !
          Je crois que nos écrits se sont croisés.
          Je m’arrache !
          Encore des heures à profiter pour ce dimanche, c’est ce que je te souhaite.

      • maria

        Bonjour (bis) Tom,
        * Ça fait des jours que j’ai l’impression que tu me renvoies à ce commentaire, vieux …comme mes robes, euh ! comme Hérode. Et j’y suis revenue maintes fois sans trop comprendre la raison de ce retour.
        * Oui, le lilas va refleurir, cette fois en 2016. Non, je ne suis plus dans ce temps figé qui attend. Je suis à la recherche du temps perdu. Je le retrouve. Plus difficile est de le formuler dans le synopsis spécial producteur. Le traitement devrait mieux couler de source.
        * Tu vois, je n’étais pas prête à donner mon dossier à la prod’. Pour ça, il me fallait « sortir des sentiers battus » pour présenter autre chose, non destiné au spectateur. je restais cantonnée dans des stationnements qui m’empêchaient de mieux me comprendre. J’ai relu ton article sur le synopsis. J’avais étoffé le squelette, mais pas encore compris qu’ à un moment, il évolue. Cette fois, ce synops’ de la dernière minute est entraîné, dynamisé par un pitch transformé depuis celui de « Night Fare ». Je retrouve tout ce que tu dis et simultanément, je comprends ce quelque chose qui a toujours été en moi, c’est la recherche d’un autre temps, et mon héros le retrouve. C’est ça que voulait dire Nicole Garcia, quand elle dit que le synopsis se fait après coup. Et ça ne contre pas ce que tu dis. Pour elle, ce doit être sa dernière écriture, comme la version de Pascale Ferran lue dans « Les carnets du Cinéma  » à propos de « L’amant de Lady Chatterley. » . Toi, tu as parlé de  »vision du réalisateur ».
        * Je retourne à mes écritures, plus motivée que jamais. Cette fois, je tiens le bon bout ou plutôt, il n’y a pas de bout quand ça tourne, comme ce chemin où revient x fois  » le héros aux mille et un visages »
        * Attention, je ne me prends pas pour ces cinéastes accomplis. Je reste à ma place. Celle de scénariste..
        => Silence ! On tourne !
        Un jour, on ira au cinéma. !
        * Merci à toi, Tom, pour tes aiguillages.☼ ) Bien cordialement de
        ☼ ) maria.
        .

        • Bonsoir Maria,

          De rien ;o)

          Bon courage pour ta réécriture ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            Non, TOM, je te l ‘ai déjà fait remarquer : pas de rien, de tout.! ☼ ) Je mesure mes avancées, grâce à tes articles. Mon jour viendra ! Tu le verras.. d’une façon ou d’une autre. .Même si j’écris d’autres scénars, jamais ils n’auront la portée de celui-là ! Je sais, je suis revenue dans l’épopée, dans l’enthousiasme.
            Bonne journée.
            Bien sincèrement de
            ☼ ) maria

          • Bonjour Maria,

            Oui ton enthousiasme se ressent dans tes commentaires ;o)

            Bon courage,

            Tom

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Georges,

      Merci pour les compliments Georges ;o) Pour le choix de ton assistant réal ;o) c’est un très bon choix lol Je ne fait plus beaucoup de court : 1 par an, voir 1 tous les deux ans maintenant…par manque de temps libre. Mais pourquoi pas si ton scénario et ton projet me plait ;o)

      Pour mon idée, on verra bien bien. En revanche dans la newsletter je parlais du fait que nous allons pouvoir nous( les utilisateurs et moi) rencontrer bientôt en Vrai, c’est encore autre chose…que du fameux projet ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Tom, tu nous sèmes tes petits mystères.
        Tu m’intrigues !
        Ce Vrai, ne serait-ce pas le Vrai, presque Vrai,…un peu du cinéma ?
        Pour ton projet, fameux, ne serait-ce pas le saut à l’élastique ?
        On est au fond de l’abîme, tu nous remonte par une sorte de mise en abyme de ton savoir, par paliers successifs, comme en plongée sous-marine ?
        Je suis en train de débloquer !
        J’aime les devinettes !
        Il en a de Lachance , Georges, oui, pourvu qu’il mette toutes les chances de son côté !
        Bye amical.

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Maria,

          Non rien à voir avec la proposition que je compte vous faire bientôt pour continuer de vous aider. On m’a fait une proposition cette semaine…j’attends de concrétiser pour pouvoir vous en parler ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

             »Que sera, sera …Demain n’est jamais bien loin… »
            Merci, en attendant.
            Bonsoir, Tom.

    • maria

      Ce 24 /11/2015, Bonjour TOM,
      Des problèmes d’informatique ont dû couper le lien entre ton article de la newletter du 22 / 11 et nous.
      Je te sais en pleines perspectives d’autres activités qui vont t’empêcher de venir dans ton blog, du moins pas si souvent. Depuis un moment, tu nous montres les commentaires de Georges (un jour, j’ai dû le confondre avec Christophe car sensible aux sons, je ne me suis souvenu que du [o ouvert] ). Bref ,,,, Peut-être, participes-tu, d’une façon ou d’une autre au scénario que Georges a réussi à mettre au point ?
      Bon courage et à bientôt ?
      Bien sincèrement de
      ☼ ) maria

      • Bonsoir Maria,

        Je ne montre rien du tout…il est rare que je mette un commentaire en avant…

        J’ai beaucoup de boulot, de projets, mais je reste fidèle au poste.

        A bientôt,

        Tom