Les 4 raisons de ne pas envoyer son scénario à une chaîne tv

Les 4 raisons de ne pas envoyer votre scénario à une chaîne de TV

 

Cette semaine, nous allons vous expliquer pourquoi les chaînes de télévision ne veulent pas de votre projet ou du moins pourquoi cela ne sert à rien de le leur envoyer si elles ne vous l’ont pas demandé.

Forcément la question que vous vous posez c’est « Comment faire en sorte que les chaînes me demandent mon scénario ? » et c’est bien normal.

La réponse à cette question est assez simple : « Elles ne le feront jamais ». Alors ne vous prenez plus la tête avec ça.

Nous allons vous donner les raisons pour lesquelles les chaînes de télévision ne vont pas lire votre scénario puis nous vous donnerons les bons conseils pour chaque point abordé.

1) La peur d’avoir un procès

Une chaîne de télévision est exactement dans le même état d’esprit que vous.

Explication : Quelle est votre plus grande peur lorsque vous envoyez votre scénario ? Des idées ? C’est simple :

Vous faire voler votre travail

Et bien pour la chaîne de télévision c’est exactement la même chose. Sa plus grande peur c’est d’être poursuivie pour vol ou plagiat. Même si, au fond, la chaîne va « commander » le téléfilm ou le film à une boîte de production, elle ne souhaite pas être poursuivie par « Mr Martin » qui lui a envoyé son scénario en 2010 et qui découvre son œuvre quelques années plus tard sur le petit écran. Même si une chaîne a les moyens de se défendre contre de telles accusations, grâce à l’aide d’une batterie d’avocats, ça lui coûtera beaucoup de temps et d’argent pour se défendre…et franchement elle a d’autres chats à fouetter.

De plus, elle a maille à partir avec des centaines de personnes qui lui envoient des menaces de poursuites parce qu’elles ont envoyé leur scénario et pensent que leurs idées ont été volées. Évitez d’en rajouter et de faire grossir les rangs de tous ces créatifs incompris et pillés par ces chaînes sans morale (lire cette dernière phrase avec ironie).

Conseil : N’envoyez pas votre travail à une chaîne directement et protégez votre scénario avant de l’envoyer à quelqu’un.

envoyer son scenario

2) Vous n’êtes pas dans sa cible

Tom vous l’a déjà dit dans plusieurs de ses articles. Écrire un scénario pour la télévision ou pour une plateforme ne se fait pas au hasard. Pour être plus clair, il faut que l’audience pour laquelle vous écrivez soit extrêmement bien ciblée, ce qui est rarement le cas lorsqu’un apprenti scénariste envoie son scénario. Simplement parce que ce qui l’intéresse c’est que son histoire soit produite. Alors que l’intérêt de la chaîne ce n’est pas que « Mr Martin » soit produit ou diffusé mais que la chaîne fasse de l’audience.

Pour faire de l’audience (et vendre des espaces de pub le plus cher possible) il faut que le cœur de cible de la chaîne, la tranche d’âge visée si vous préférez, soit devant son petit écran. Pour quelle soit devant son petit écran, il faut que la cible regarde quelque chose ciblé pour elle. Ce qui, je vous le rappelle, n’est pas la priorité de « Mr Martin ».

Les deux parties ne sont pas en phase et la connexion ne peut pas se faire : CQFD.

Conseil : Donc écrivez ce qui vous plait mais en prenant en compte les besoins de celui qui va vous produire ou vous diffuser.

envoyer son scenario

3) 1000 mauvaises idées pour 1 bonne

L’idée géniale que vous avez eue et pour laquelle vous avez passé des semaines/mois à écrire votre scénario, quelqu’un d’autre l’a eue aussi. Ce qui fait la différence entre vous et « l’autre » c’est que vous allez aller jusqu’au bout. C’est la différence majeure entre celui qui a juste une idée et celui qui la met en application. Ce n’est pas avoir l’idée du siècle qui est difficile, c’est de la mettre en application ! Oui nous savons, nous nous répétons !

Ce qui est important de retenir c’est qu’une bonne idée ou un bon pitch/concept ne fait pas forcément un bon film. Il y a des dizaines de raisons à cela.

En voici quelques unes :

  • Des personnages inintéressants, incohérents ou mal caractérisés
  • Une histoire ennuyeuse (qui ne décolle pas)
  • Des situations clichées
  • Mauvaise cible (CF : Vous n’êtes pas dans la cible)
  • Un scénario mal écrit (grammaire, fautes d’orthographe etc.)
  • Pas de structure narrative
  • Pas d’arc transformationnel des personnages
  • Manque de crédibilité du sujet traité. L’auteur n’a pas fait assez de recherche sur son sujet
  • Votre sujet/concept a mieux été écrit par quelqu’un d’autre.

Donc, imaginez qu’une chaîne va recevoir des centaines de scénarios, voire 1000 sur une année…et pour finir seule une infime partie vaudra, peut-être, le coup d’être produit. Ce qui fait beaucoup d’efforts et d’argent dépensés par la chaîne pour un maigre résultat.

Conseil : Avant de vous mettre à écrire votre idée sous forme de scénario ou de traitement vous devez vous poser cette question :

  • Est-ce vraiment une bonne idée/concept
  • Comment puis-je la faire évoluer pour en faire un bon scénario ?!
  • Où cette idée me mène t-elle ?
  • Comment puis-je la rendre encore meilleure ?

envoyer son scenario

4) Par manque de temps

Nous venons d’effleurer le sujet avec la raison 3 ci-dessus. Si tout le monde a une idée de film et qu’il envoie son scénario à la chaîne, vous imaginez le travail titanesque que cela représente ? Nous avons lancé les lectures fin Août et nous pouvons vous dire que lire un scénario ça prend du temps! Et nous en avons moins à lire que ce que reçoit une chaîne de tv ou un producteur, sur l’année !

Si la chaîne devait mettre en place des pools de lecture toute l’année ça lui coûterait très cher pour un maigre résultat. Mais surtout l’argent qu’elle mettrait pour ces lectures et la recherche de nouveaux contenus ou films seraient au détriment de l’argent qu’elle mettrait pour la production des films…Voilà pourquoi une chaîne de TV ou une plateforme ne lit pas directement les projets qu’on lui envoie. Elle préfère laisser cela aux producteurs avec qui elle travaille ou passer par des auteurs qu’elle connait déjà.

Conseil : Trouvez le bon « chemin » pour que votre scénario arrive à bon port. Cela veut dire que vous devez trouver la ou les personnes qui vont vous permettre d’être lu. Bref, cela signifie de travailler sur votre réseau.

Voila pour l’article sur : Envoyer son scénario, Les 4 raisons de ne pas envoyer votre scénario à une chaîne de TV.

N’hésitez pas à nous poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Partagez sans compter Comment Faire Un Film avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton Facebook ou Twitter ou sur le bouton de Google+ là juste en dessous de « L’équipe de Comment Faire un Film » ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

L’équipe de Comment Faire Un Film

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

15 comments… add one
  • maria Oct 1, 2017, 7:48

    ☼) Bonsoir à l’Équipe de CFUF et à tous,

    Je suis heureuse d’avoir trouvé, dans ma boîte mail, votre invitation à lire ce nouvel article, dont je vous remercie. Il y a15 jours, je ne l’avais pas: ce qui était dû à des problèmes personnels qui perdurent depuis un moment. (J’ai dû faire appel à un informaticien).

    Votre article confirme ce que je pensais des chaînes puisque personnellement, j’en ai pâti, enfin  » pâti » est bien un grand mot. Le retour de mon synopsis a été courtois.

     » Un bon pitch/concept ne fait pas forcément un bon film « , dites-vous. L’énumération des failles qui suivent a de quoi nous faire réfléchir; pas facile de « bien » analyser son travail, d’être sincère envers soi-même !

    Bonne semaine à tous; aux scénaristes en herbe – dont je suis – bonne introspection.
    Bien cordialement de
    ☼ ) maria

  • DON Marie Josée Oct 5, 2017, 11:40

    Bonjour à l’équipe de CFUF. Merci pour ce article qui nous éclaire sur les raisons pour lesquelles les chaînes de télé ne veulent de nos scénario.
    Je voudrais savoir par contre comment doit t’on procéder pour solliciter une coproduction auprès d’une chaîne de télé lorsqu’on est jeune producteur?

    • CommentFaireUnFilm Oct 17, 2017, 4:32

      Bonjour Marie José,

      Il faut rencontrer le responsable fiction ou son pôle pour pouvoir déposer un projet. Si tu n’as jamais produit de fiction tv, le mieux c’est de trouver un co-producteur qui a déjà ses entrées.

      A bientôt,

      Tom

  • Franck Déc 14, 2017, 1:17

    Bonjour, j’ai comme je le disais envoyé mon scénario à Europacorp, mais je n’ai pas eu de retour. Il faut dire que comme je le disais ce scénario est un peu particulier et je m’en doutais un peu, mais je tenais a essayer quand même. De plus ils étaient en plein dans la sortie de Valérian ce qui à mon avis vu le résultat un peu décevant n’a pas du arranger les choses. Bref, depuis je n’ai pas eu beaucoup de temps à lui consacrer (à mon scénario) j’ai beaucoup de travail, mais je souhaite trouver le moyen de l’envoyer à Netflix, car je me dis que eux sont peut-être plus demandeur de ce genre de scénario, problème, ou l’envoyer et à qui ? C’est infernal de ne pas trouver quelques chose qui regroupe toutes les personnes ou sociétés qui mettent en relation les gens du cinéma. Est ce que vous seriez me dire comment l’envoyer à Netflix et à qui ? Si c’est le cas, je vous remercie par avance.

    • Franck Déc 15, 2017, 9:56

      J’ai réussi à avoir une piste, il faut que je passe par un agrégateur qui a déjà (de préférence) travaillé avec Netflix. Bon, le problème c’est que ça ne m’aide pas plus que ça. Si quelqu’un a une piste à me proposer, merci d’avance.

      • CommentFaireUnFilm Déc 21, 2017, 10:26

        Bonjour Franck,

        Regarde les génériques des séries sur Netflix, renseigne toi sur les partenariat et comment Netflix « achète » ou « produit » son contenu. Encore une fois, il n’y a pas qu’eux.

        A bientôt,

        Tom

        • Franck Déc 30, 2017, 6:45

          Bonjour, merci pour votre aide, mais je ne cesse de me renseigner, j’ai l’impression de tourner en rond. Je ne dois pas être très doué pour ça, quand je trouve une piste, j’ai l’impression de revenir au même point. J’aurais aimé une aide plus concrète, à savoir un nom, une adresse, un exemple de comment vous l’avez obtenu, car moi je n’y arrive pas. Mais encore merci pour votre aide. Je ne vocalise sur personne, je cherche simplement de l’aide, si vous avez des noms ou adresse à me donner pour un scénario que je vois comme une « Uchronie Fantastique » je prends, de toute façon je suis décidé à l’envoyer un peu partout maintenant, j’en ai un peu marre. Encore merci.

          • CommentFaireUnFilm Jan 4, 2018, 3:29

            Bonjour Franck,

            Une des seules productions à avoir bossé avec Netflix en direct c’est la prod de Marseille. Oui nous avons des noms, des mails et des téléphones mais nous ne pouvons pas les donner.

            En faisant une rapide recherche sur la prod de Marseille dans google, je suis certain que tu vas trouver tout seul.

            A bientôt,

            Tom

    • CommentFaireUnFilm Déc 21, 2017, 10:18

      Bonjour Franck,

      Envoyer un scénario à Europacorp ne sert pas à grand chose…Mais il faut tout de même tenter….comme le dit Jean-Claude Duss : « Sur un mal entendu…. »

      Pour Netflix, il faut que tu trouves une société qui travaille déjà avec eux…mais il existe d’autres plateforme qui produisent : Blackpills, Studio+ etc…

      A bientôt,

      Tom

  • Entzmann Jan 8, 2018, 3:46

    Euhh pour être professionnel de l’audiovisuel, il y a quand même quelques clichés dans cet article 🙂 Cependant le fond soulève un vrai problème, qui plus est simple, et que personne ne veut entendre : les chaines (ou producteurs) sont des humains ! Ils sont comme les auteurs, avec leurs peurs, craintes, pressions et les enjeux financiers qui suivent une production. Le manque de temps dans les boites de production est bien réel aussi ! En revanche, la peur d’avoir un procès est pas une vrai inquiétude des professionnels du milieu … Pourquoi ? Parce qu’on ne peut pas protéger une idée ou un concept en France ; on ne protège que des histoires. Donc imaginons que vous arrivez avec la série (ou un film) du siècle qui repose sur un super concept, n’importe qui pourra raconter une autre histoire (donc aucun plagiat) avec le même concept sans être poursuivi car ça ne rentre pas dans les lois de la protection intellectuelle. Et attention, quand je parle de « concept », il faut l’entendre comme une notion d’écriture scénaristique 🙂
    En lisant les commentaires, certain n’y croient pas en pensant que c’est un monde fermé et réservé à une poignée de personne, mais c’est faux. L’article soulève un point fort intéressant que tout scénariste amateur oublie … Quand on écrit, on s’inscrit dans un marché économique ou la concurrence est rude et où il faut être original et pertinent pour exister sans quoi ce serait juste une redite d’une industrie tournant en rond, et donc incapable d’attirer des spectateurs devant les écrans. En comparaison avec l’industrie automobile, imaginez Renault ressortir un vieux modèle de véhicule avec toutes ses caractéristiques d’origines (donc son concept) mais de nos jours en 2018, personne n’en voudrait. Il en va de même avec les films. L’industrie audiovisuel française fait parti des 5 industries qui brassent les plus gros chiffre d’affaire. Cependant, si vos projets sont bien écrits et dans l’air du temps (autant sur les thématiques que sur les techniques de narration employées) vous avez toutes les chances de vendre même en étant inconnu … C’est juste que vous allez probablement vous faire enfler sur votre chèque et on vous expliquera que c’est normal car vous êtes personne, mais faut bien commencer par quelque part 🙂 Si vous n’y croyez pas, et bien imaginez qu’à 20 ans, j’étais en rendez-vous de production chez Europacorp pour un scénario en pour-parler. Il avait franchi les comités de lecture, sélection et autres étapes interne pour au final me faire convoquer sur Paris et me rencontrer alors que je suis de Normandie. Bon après ce qui est drôle, c’est que je me suis fait défoncé à cause de mon âge (il s’attendait à quelqu’un de 40 ans qui avait déjà une grosse expérience de réalisation) et à cause du coût de mon film (120min dont 4 grosses scènes coûteuses en pyrotechnique). J’avais frôlé le rêve du doigt, ça se terminait en échec, j’étais abattu et pourtant, ma vie professionnel a décollé juste après car j’ai continué d’écrire. Croyez en vous, rêvez, écrivez, mais faites le maintenant ! Si des gens vous découragent (ce qui a été le cas de ma famille), continuez encore plus fort ! Une phrase de Vogler m’a toujours aidé à tenir bon : « Toutes les histoires ont déjà été raconté, mais jamais pas vous ! » Alors faites nous rêver.

    Pour conclure sur l’article, je le trouve un peu maladroit car il ne fait pas état de la mutation qui opère en ce moment dans l’audiovisuel français. Un vent de changement commence à souffler, mais est-ce qu’il va dans la bonne direction ? Ce serait intéressant d’avoir votre éclairage 😉

  • Stan Labrie Fév 13, 2018, 1:23

    Bonjour Tom, je viens de découvrir ton blog. Excellent. J’ai 51 et j’écris de façon sporadique depuis les 25 dernières années. Un peu, pas mal trop Rimbaud sur les bords. Ma période faste, fut de 19 ans à 24 ans, après, ce fut l’Abyssinie et le fracas existentiel. Merci pour cet article (Les chaînes TV ne veulent pas de votre scénario) et plus particulièrement sur les raisons pour lesquelles un bon concept ne fait pas forcément un bon film. De mon côté, je considère que les visées à atteindre de mon scénario, éliminent de façon plus que positive, les possibilités d’échec. Bien content d’entendre parler de structure narrative et d’Arc transformationnel des personnages. Pour un inculte en études cinématographiques, savoir maintenant, que la cassure, volontairement instaurée dans le scénario, était en fait une première transformation de deux des protagonistes principaux, afin d’amener le film à un second niveau. Je suis emballé de mes débuts de scénariste et espérons qu’enfin je vais y mettre l’effort pour enfin vivre mes foutus rêves. Tu parlais de balayer tes derniers mois de 2016, jusqu’à octobre 2017. Et bien, je mettrais bien sous le tapis, mes 15 dernières années merde.

    • CommentFaireUnFilm Fév 14, 2018, 10:09

      Bonsoir Stan Labrie,

      Merci pour les compliments. Je suis toujours heureux que mes articles résonnent chez les lecteurs de CommentFaireUnFilm.

      Il n’y a pas d’âge pour s’y mettre ou s’y « re »mettre. Avec mes mois et tes années de merde va falloir plusieurs tapis ;o) Et si, plutôt que de les mettre sous le tapis, on les transformés pour les rendre positifs ?

      A bientôt,

      Tom

  • Phileas Flow Nov 11, 2018, 9:15

    Bonjour j’ai plusieurs idées pour une série mais je n’arrive pas à relier certains éléments… existent ils des gens qui peuvent aider retranscrire nos idées à l’ecrit ? Et en même temps leurs avis

  • Aliou Fév 21, 2019, 1:26

    Bonjour, Aliou!
    Je resume; Esce que de vouloir s’inspiré a une fiction jamais réalisé ni inspiré chez les pro de fiction, existera t-il des producteur a développé pour en réalisé ? Svp a vous tous !

>
eget libero Nullam risus eleifend venenatis, justo amet, mattis consequat. Lorem