Écrire un script percutant en retirant le superflu

Apprenez à retirer ce qui est en trop dans votre scénario

 

Lors du dernier article je vous disais qu’il fallait réussir à convaincre un producteur ou un lecteur avec uniquement les 10 premières pages de votre scénario. Pour cela il faut que l’exposition, le héros et tout ce qui nous permet de comprendre l’histoire et l’intrigue soit dans ces 10 pages. Alors forcément aller à l’essentiel c’est un exercice difficile et, il est vrai, comme quelques-uns l’ont dit dans les commentaires sous l’article en question que : « Lorsqu’un producteur lit le scénario, la continuité dialoguée, c’est qu’il a forcément lu le traitement et, que de fait, il irait plus loin que les 10 premières pages ». Ces personnes ont en partie raison. S’ils ont lu votre traitement on peut dire que les producteurs, réalisateurs ou lecteurs n’iront pas au delà de la 30ème page, mais quoi qu’il arrive ils ne dépasseront pas la 10ème page s’ils s’aperçoivent que votre scénario tire en longueur, même s’ils ont aimé le traitement !

Alors comment faire en sorte de « couper » dans votre scénario pour être plus percutant ?

Là se pose une question…Doit-on réécrire le scénario, l’histoire ? Ou juste enlever le superflu ? La bonne réponse est la deuxième question : Enlever le superflu. Aller à l’essentiel dans un premier temps ce n’est pas de réécrire votre histoire, trouver des solutions grâce à d’autres scènes, d’autres personnages…non. C’est retirer tout ce qui est en trop, tout ce qui ne sert à rien sauf à faire du remplissage, de belles phrases ou des effets de style.

Mais avant de voir ce que vous pouvez retirer comme éléments superflus, posez-vous cette question :

Est-ce que tous mes personnages et toutes mes séquences sont utiles et servent l’histoire ?

Enlever des personnages et couper des séquences va vous aider à gagner en temps et surtout en efficacité.

  • A quoi sert ce personnage ?
  • Qu’apporte t-il dans l’histoire ?
  • Est-il un faire valoir ou est-il là pour faire passer un message ?
  • Telle séquence fait-elle avancer la narration ?
  • Si on retire cette séquence, que se passe t-il ? Que comprend-on ?

écrire un script

Mais une fois que ce travail de « coupe » a eu lieu, est-il possible de faire mieux ? La réponse est oui, oui et encore oui. Si si je vous assure. Avant d’aller plus loin, je tiens aussi à dire que pour réussir à enlever des séquences ou des personnages il faut réussir à comprendre, ou du moins faire la part des choses entre :

  • Une bonne idée ou une super idée

Et

  • Une bonne idée ou une super idée

Ahahahahah, non non il n’y a pas d’erreur, c’est bien la même phrase ! Je m’explique : Il faut faire la différence entre une bonne idée qui fait avancer l’histoire, qui donne de la profondeur à un personnage ou fait avancer l’intrigue et Une bonne (ou super) idée qui vous plait, qui vous fait rire (et fera sûrement rire le spectateur) mais qui n’apporte rien aux personnages ou qui montre une facette du personnage qui n’amène rien à l’histoire ou à l’intrigue. Vous savez quoi ? Et bien cette bonne idée doit être mise à l’écart, rayée de votre scénario…oui je sais c’est terrible !

Il y a quelques mois j’ai commencé à écrire un court (une envie subite), une histoire qui traînait dans ma tête depuis un moment. J’écris en un temps record mais je m’aperçois très vite que mon scénario est trop long : 21 pages ! Soit, si je compte une minute par page : 21 minutes.

Vous qui venez ici régulièrement je vous répète à longueur de temps de ne pas dépasser 15 minutes (générique compris)…Alors je ne vais pas faire l’inverse de ce que je dis ;o)

Je coupe des personnages, des séquences et quelques bricoles et surtout une idée qui me tenait vraiment à cœur, que je trouvais vraiment drôle, mais avec le recul et en me posant les bonnes questions je me suis aperçu que cette idée n’était pas indispensable à l’histoire. Résultat, après avoir fait plusieurs coupes : 5 pages en moins ! Le scénario est plus court, plus rythmé…bref je suis content du résultat. Je suis toujours un peu long, le script fait 16 pages…mais je décide de me lancer tout de même.

écrire un script

Je l’envoie à une productrice (triée sur le volet). Quelques semaines plus tard, coup de téléphone : Elle adore l’histoire. De discussion en discussion elle me dit que mon scénario est trop long (tiens tiens !!!). Je lui donne raison, elle me donne quelques pistes par rapport à ses lecteurs et au fait qu’elle aime plus de choses que d’autres dans mon histoire. Je prends en compte ce qu’elle me dit et je me remets au travail.

Mais comment faire ? J’ai retiré tout ce que je pouvais…Si je change d’autres choses, ma structure ne tiendra plus (ou moins)…et je vais devoir réécrire mon histoire…c’est le serpent qui se mord la queue…

Alors comment faire une fois que tout est en place et qu’il faut encore gagner des pages et gagner en efficacité ?

Vous savez que vous n’avez pas le choix, vous devez trouver une solution pour rentrer dans les clous et contenter la production.

Voilà ce que j’ai fait et ce que vous devez faire aussi : Reprenez chaque ligne de :

  • Description
  • Dialogue

Parlons des descriptions :

Dernièrement j’ai ouvert (quelques jours seulement) un espace pour proposer des lectures de scénario pour les lecteurs de « Comment Faire Un Film ». J’ai lu un scénario d’un apprenti scénariste où sur plusieurs séquences il n’y avait que des descriptions de ce qui se passait ou de : comment était la pièce où se passait l’action. Cela ne sert à rien ! Décrire dans le moindre détail une pièce, un meuble, une entrée, un salon etc…n’est pas le travail d’un scénariste…mais celui d’un chef déco. Le scénariste doit donner des indications minimales et pertinentes pour que l’on comprennent où nous sommes et ce qu’est l’univers du lieu.

Ne pas trop mettre de descriptions détaillées va permettre au lecteur de se projeter plus facilement dans l’univers sans avoir à essayer d’imbriquer tous les détails d’une scène, avec tous les objets, que vous avez écrite. De plus ça laissera aussi de la place aux équipes de déco.

Idem pour ceux qui mettent des éléments techniques. Je rappelle qu’on ne met pas d’élément technique dans un scénario : travelling, zoom ou je ne sais quoi …Enlever ces éléments vous fera gagner de la place.

Si je devez faire court je dirais que : Vous devez faire passer le maximum d’infos ou d’émotions en moins de mots possible. Vous écrivez un scénario et pas un roman.

Donc n’hésitez pas à faire des coupes franches ! Je disais au scénariste apprenti : « divise pas 10 le nombre de lignes ! » Car les descriptions étaient très très longues. Essayez déjà de diviser par 2 pour voir ce que cela donne.

écrire un script

Les dialogues

Vous êtes (nous sommes ?) nombreux à écrire des tartines et des tartines de dialogues pour faire passer toutes les informations que vous souhaitez. Souvent vous ne faites tellement pas confiance aux spectateurs que vous racontez 30 fois la même chose et que vous expliquez absolument tout !

L’autre erreur c’est que de par les dialogues vous exprimez souvent des émotions ou des sentiments que le spectateur devra ressentir ou comprendre de par ce que véhiculent les personnages et les situations que vous avez crées. Je ne dis pas que le dialogue ne sert pas à véhiculer de l’émotion, bien au contraire mais le dialogue doit être utilisé pour sublimer ou appuyer ce qu’amène la situation.

Appliquez aux dialogues ce que vous avez appliqué pour les séquences :

 

  • Ce dialogue est-il nécessaire ?
  • Qu’apporte t-il à l’histoire, à la situation, aux personnages ?
  • Qu’apporte t-il à la compréhension ?
  • Permet-il de sublimer ce qu’amène la situation
  • Est-il trop explicatif ?
  • N’est-il pas trop long ?

Pour terminer cet article il faut que je vous dise maintenant ce que cette « recette » m’a permis de réaliser comme économie supplémentaire sur le scénario dont je vous parlais plus haut…2 pages ! Oui moi aussi j’ai trouvé cela énorme ! Mais en prenant du recul et en analysant minutieusement chaque ligne de dialogue, chaque description, chaque situation, voilà le résultat que j’ai obtenu.

Voilà pour cet article sur : Écrire un script en retirant le superflu et enfin augmenter vos chances d’être lu.

Je vous dis à la semaine prochaine. Laissez-moi un commentaire sous cet article pour me dire ce que vous en avez pensé ou si vous avez des questions.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…