écrire un scénario, vite !

Comment écrire un scénario en peu de temps

 

De jour en jour tout s’accélère, les ordinateurs sont de plus en plus rapides alors que le commun des mortels ne se sert pas du quart du potentiel. La consommation d’informations n’a jamais été aussi élevée, l’internaute de base zappe de plus en plus vite…bref on voudrait déjà être arrivé avant même d’être parti…ce qui nous amène au sujet d’aujourd’hui : comment écrire un scénario en peu de temps ? Car même l’art et la passion d’écrire sont touchés par ce syndrome. Toutes les semaines on voit apparaître des bouquins, des trucs ou des astuces pour devenir riche, célèbre ou écrire un scénario en 2 heures.

Écrire un scénario avec l’écriture spontanée

Celui qui vous donne une technique pour écrire un scénario en très peu de temps est un…

…menteur. Alors oui, je sais que certains d’entre vous ont lu ou connaissent le livre : Comment écrire un film en 21 jours : La méthode de l’écriture spontanée de Vicky King, adapté par Gérard Krawczyk soit !

Mais si vous avez lu ce livre, basé sur l’écriture spontanée, vous savez à quel point il est difficile de tenir les engagements et d’écrire un scénario digne de ce nom. En effet, par jour vous pouvez écrire entre 15 et 30 pages ! Mais surtout, vous passez autant de temps à réécrire et puis tout le monde ne peut pas prendre 21 jours consécutifs pour écrire un scénario…il faut vivre un peu ;o) Alors oui c’est vrai que c’est plus 21 étapes que 21 jours…mais alors ? ou est la promesse de rapidité ?

De plus,  si vous ne connaissez pas les bases de l ‘écriture, la structure ou vos fiches personnages, vous allez droit dans le mur !

En fait, vous utilisez déjà cette technique de l’écriture spontanée. Après avoir fait un tour ou deux sur le net, histoire de comprendre les principaux rouages de l’écriture de scénario, vous vous lancez dans l’aventure et advienne que pourra.

Alors vous écrivez vite, emporté par la force de l’inspiration ! Mais après ?! Une fois arrivé au bout, vous avez votre premier jet et c’est déjà un bon point mais franchement ? Avez vous écrit un scénario qui se tient ?

Mon analyse sur votre travail

La plupart du temps, non ! J’ai du lire cette année pas moins d’une centaine de projets (oui vous avez bien lu) pitch, synopsis, de continuités dialoguées ou de traitements !

D’ailleurs, si vous suivez le blog, vous savez que j’ai arrêté de lire et d’analyser vos projets car vous êtes trop nombreux et peu ont joué le jeu.

Revenons à nos moutons, 98% des scénarios que j’ai lu souffrent des mêmes symptômes ou d’un de ces symptômes : personnages incohérents ou faibles, histoires secondaires inexistantes ou non liées à l’histoire principale, mauvaise structure, dialogues explicatifs ou trop démonstratifs alors que les scènes disent déjà la même chose, thème mal défini. Pour le 1% qui reste, c’est juste des petits changements ou du calibrage.

Pourtant un grand nombre de ces scénarios présente un intérêt, soit dans le traitement dont l’histoire est racontée, soit dans les personnages ou le point de vue adopté. Dans la majeure partie des scénarios reçus, on sent une véritable envie de bien faire, mais la rapidité l’emporte sur la qualité  (il y a aussi le manque de pratique, de connaissance ou de technique, mais ce n’est pas le sujet)

L’autre problème que j’ai pu détecter, c’est que vous ne savez pas, une fois votre scénario écrit, vers qui vous tourner. Certes la famille et les amis sont des cobayes faciles, mais rares sont ceux qui savent comment lire un scénario et prendre du recul.

Écrire un scénario demande de l’humilité et un certain recul. Je sais que parfois, vous avez été surpris par mes retours assez directs sur votre travail, c’est vrai. Depuis le début, je me suis promis de vous dire la vérité, mais aussi de vous guider vers votre but.

Sachez que ce n’est rien à côté de l’indifférence d’une grande partie de la profession vis à vis de votre travail ou des immenses claques que vous allez vous prendre si vous envoyez votre scénario tel qu’il est.

écrire un scénario

TaraPatta/ shutterstock

Alors les solutions pour écrire un scénario vite et bien, c’est quoi ?

Que vous écriviez un court-métrage ou un longles secrets de la réussite résident dans la préparation et l’organisation. Oui, je sais c’est chiant ! On n’a qu’une envie, c’est de mettre sur le papier ou l’ordi toutes nos idées, construire l’histoire pour voir ce que cela donne et s’auto congratuler devant notre chef d’œuvre ! Puis passer à une autre histoire, écrire un scénario etc…Mouais.

Ceux d’entre vous qui auront la chance d’y arriver…pardon qui se donneront toutes les chances d’y arriver sont ceux qui seront organisés…méthodiques.

ATTENTION : je tiens tout de même à éclaircir un point. Certains d’entre vous sont très prolifiques ou connaissent déjà l’intégralité de leur film. Dans ce cas rien ne vous empêche d’écrire votre scénario d’un bloc. Une fois arrivé à la fin, vous devrez tout déconstruire pour voir si cela fonctionne.

Rien ne vous choque dans ce que je viens de dire ? Je viens de me contredire avec le début de cet article où je disais que c’était une erreur que d’écrire votre scénario d’un bloc !

Écrire un scénario, votre scénario, sous forme de continuité dialoguée est effectivement une erreur or écrire toute votre histoire sous forme d’un traitement, c’est à dire un synopsis long est une idée extraordinaire pour avoir une vision globale de votre scénario.

Pourquoi ?

Parce que cela vous permet d’écrire un scénario très vite. Si vous écrivez un court, vous pouvez boucler le premier jet de votre scénario en quelques heures ou quelques jours.  Si c’est un long métrage ou un téléfilm cela peut être en quelques jours ou semaines.

Avantage : vous ne racontez que l’essentiel, pas de problème de dialogues, pas de problème de structures complexes, sentiment d’avancer et de fierté presque immédiate. Vous oubliez pour le moment les instants de découragement ou de difficultés.

Ecrire un scénario : Une vision globale

Je l’ai dit plus haut, cela vous permet d’avoir une vision globale et condensée de votre histoire. Il est donc plus simple, une fois cette étape franchie, de reprendre un à un les éléments fondateurs de votre histoire : personnages, quêtes, éléments déclencheurs, les trois actes et les 12 étapes du voyage du héros.

Cela vous permet aussi de tester plus vite votre idée autour de vous et de savoir si c’est une histoire qui résonne, si elle a une part d’universalité.

Je vois des scènes et des dialogues, j’ai peur de les oublier

Écrire un traitement de 15 -25 pages maximum pour un long ou de 1 à 3 pages pour un court, en fonction de sa longueur et de sa complexité, ne doit pas vous frustrer. Vous devez aller à l’essentiel et écrire le début, le milieu et la fin, mais vous devez aussi écrire les tenants et les aboutissants de l’histoire, de la quête, des relations entre les personnages pour que tout votre scénario soit cohérent. De cette façon le lecteur comprend tous les enjeux et ne vous harcelle pas de questions telles que : « pourquoi le héros fait-il ça » ou « Qui est tel personnage » Etc.

Mais le processus créatif est complexe. Comment écrire une histoire sans définir un personnage, le lieu où il habite, la manière dont il parle, les conflits qu’il va rencontrer, les ennemis etc…Bref toutes les idées, images ou dialogues qui vous viennent spontanément.

Dans ce cas, arrêtez d’écrire votre traitement, faites une pause, créez un nouveau document et couchez votre idée de dialogue, d’action, de conflit etc… refermez votre document et continuez à écrire votre histoire. Idem si votre esprit va plus vite que vos doigts, je m’explique : parfois en écrivant le traitement, notre esprit Flashe sur une scène qui interviendra plus tard. Dans ce cas, utilisez le même principe que cité ci-dessus.

Une fois que vous aurez fini, vous pourrez reprendre toutes vos idées et les incorporer en temps voulu dans votre scénario.

 

TRUCS ET ASTUCES : lorsque vous créez un document, faites des dossiers pour chaque catégorie : Dialogues, scènes, idées générales, lieux, personnages etc…

Cela va faciliter vos recherches en temps voulu.

 Ecrire un scénario vite, mais pas seulement…

Écrire un scénario grâce au traitement va vous permettre d’aller très vite, et pourquoi pas, de passer à une autre idée. C’est le meilleur moyen pour sortir tout ce que vous avez en tête, sans frustration ni perte de temps. Vous ne passerez pas non plus des mois à travailler sur une FBI (une fausse bonne idée).

Dans ces conditions, il est possible d’écrire un scénario en peu de temps ! Pardon ! Il est possible d’écrire votre histoire en peu de temps. Pour ce qui est du scénario, cela sera plus difficile et plus long.

Normalement, c’est à ce moment là que vous avez besoin d’aide. Au début de cet article, je vous disais que je ne voulais/ pouvais plus lire vos projets, ce n’est pas tout à fait exact. Je crois, au fond de moi, que je peux vous apporter plus que de simples principes ou conseils, de par mes connaissances et mon expérience. D’ici peu, je vous proposerai des solutions pour continuer à vous aider et bien plus ;o)

J’espère que cet article sur : comment écrire un scénario en peu de temps ? vous a plu ;o)

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis, n’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article : écrire un scénario en peu de temps  , il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o)

Une dernière chose, je suis un homme de parole. Ceux qui m’ont envoyé leur scénario et à qui j’ai promis une analyse la recevront bientôt ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Balamto Dok-HONNE

    j’ai aimé votre article.

  • Yann Deparis

    bonjour Tom
    contrairement à d’habitude j’ai aucune question à te poser, mais ne t’inquiète pas ça va pas tarder à venir …
    je t’écris pour te dire que je viens de terminer l’écriture de mon scénario ! enfin la première écriture, maintenant je vais corriger tout ça ! mais j’y suis arrivé et je suis assez content du résultat !
    Et si j’ai réussis c’est un peu grâce à toi, car je savais que pour mes interrogations, y compris pour des questions stupides ( si, si ! ) tu étais là pour y répondre, alors que dire à part, MERCI !

    • Bonjour Yann,

      Tu le dois surtout à ton travail ;o) ! Mais je suis content de lire que le blog et mes réponses ont pu t’aider à gagner du temps ou te mettre sur le bon chemin ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • René-Bazin Elie

    Bonjour Tom,

    Comme je te l’ai déjà dit, je doit écrire le scénario d’une petite série amateur mais j’aimerais avoir des précision sur la longueur su synopsis. Celui que j’ai écrit fait 1 page et demi mais est-ce que je dois tout détailler dans le synopsis ou je fais ça dans le scénario ou dans la partie dialogué?

    A bientôt,

    Elie

    • Bonjour René-Bazin Elie,

      Je te conseille de lire les articles sur : le synopsis et le traitement.

      A bientôt,

      Tom

  • Michael

    Bonjour Tom,

    Actuellement je participe à un concours et j’ai 1 mois pour préparer un court-métrage (avec son dossier de production) + le scénario d’un long-métrage.

    Suite à la lecture de certains de vos articles, j’ai 4 questions :

    1) Que pensez-vous qu’ils attendent du scénario long-métrage, que dois-je leur envoyer précisément?
    (Le traitement? Le squelette (1er, 2ème, 3ème actes)? La continuité dialoguée? Tout ???)

    2) Que doit contenir un dossier de production de court-métrage (surtout dans le cas d’un concours)?
    (Synopsis + Scénario (continuité dialoguée?) + Note d’intention du réalisateur + Casting ???)

    Pour finir, les attentats récents m’ont malheureusement donné une idée pour mon court-métrage par rapport au thème donné.
    3) Serais-ce déplacé d’utiliser un tel sujet actuellement?

    Mon sujet se rapprocherait du film « Remember me (2010) ».
    4)Avoir un scénario du même genre (sans être la même histoire) rendrait-il mon court-métrage banal?

    Merci d’avance pour votre éclairage 🙂

    • Bonjour Mickeal,

      Super challenge ;o)

      1) Cela dépends du dossier d’inscription et des pièces qu’ils demandent…souvent c’est le traitement

      2) Synopsis, continuité dialoguée, note d’intention. Après ils faut voir les conditions du concours

      3) C’est un peu trop tôt je pense.

      4) Non c’est le traitement et le point de vue qui importe

      A bientôt,

      Tom

      • Michael

        Merci pour vos rapides réponses!

        1) Ils n’écrivent rien de plus, juste qu’il soit terminé autant que possible sachant que ce n’est jamais totalement achevé.

        2) Le problème est qu’il n’y a pas vraiment de conditions du concours, ils demandent « le dossier de production » du court-métrage, sans aller dans les détails.

        4) Qu’entendez-vous par point de vue?

        J’espère que je vais pouvoir préparer tout ça dans le temps imparti … J’ai des idées grossières de thèmes, début/fin des films mais pas vraiment sur ce qui se passerait au milieu du court et long-métrage …

        5) Un/des conseils pour de l’inspiration?
        6) Le fait de démarrer à écrire donne toujours des idées pour compléter les vides?

        Merci encore 🙂

        • Bonjour Mickeal,

          1) il faut la continuité alors…

          2) Met les pièces dont je t’ai parlé la dernière fois

          4) la manière dont tu raconte l’histoire, l’axe que tu utilises etc…
          5) Oui tu peux lire les articles sur le sujet sur le blog ;o)
          6) Souvent oui

          A bientôt,

          Tom

  • akaffou manbo daniel

    salut Tom.
    je suis heureux de faire votre connaissance,pour moi écrire un scénario apparaît comme une passion.
    Alors j’aimerai bien savoir combien temps peut durer un cours-métrage?
    Dans un cours-méterage l’acte I peut prendre combien de pages? L’acte II, combuien de pages? De même que l’acte III ?
    Merci !

    • Bosoir akaffou mango daniel,

      Il te suffit pour cela de lire l’article : combien de temps dure un court-métrage.

      A bientôt,

      Tom

  • Jack

    Moi, pour mon scénario, j’ai pris 5 titre de films au hasard, sans avoir vu les film. Puis, j’ai fait des hypothèses sur le contenu de chaque fil. Finalement j’obtiens un film d’un peu moin d’une vingtaine de minites

  • Nahilys

    Bonjour,

    j’ai découvert votre blog il y a peu, et je pense m’y intéresser un petit peu plus en avant, principalement concernant l’écriture de scénario, car je suis convaincu que je peux y apprendre beaucoup de choses.
    Cependant, je suis pour l’instant sur un projet de Visual Novel (jeu vidéo d’origine japonaise sous forme de « livre dont vous êtes le héros »), et j’ai déjà bien entendue rédigé la totalité de mon histoire sous forme de résumé court (3 pages) et travaille sur sa forme rallongée, où je précise les caractères des personnages, leurs réactions et leur évolution.

    Cependant, j’ai du mal en ce qui concerne la forme à utiliser pour ce type de scénario, étant sensiblement différent d’un film ou autre (système de choix, différentes routes possibles, etc), afin qu’il soit par la suite acceptable par un professionnel.

    Cordialement 🙂

    • Bonjour Nahilys,

      Je ne connais pas ce format mais l’écriture et la structure ne change pas. Les chemins sont différents comme dans un « livre dont vous êtes le héros » c’est à dire qu’a la base il y a une histoire écrite de A à Z. Puis sur cette base des choix sont possible à certains points de passage, qui relient des points « fixe de ta première histoire », je pense qu’il faut présenter l’histoire « papier » avec le choix et le numéro de page qui te renvoie à ton choix au moment ou le choix est possible.

      J’espère que je suis clair…

      A bientôt,

      Tom

  • Tim

    Quand j’imaginais un scénario il se passait en moyenne deux mois avant que je le fasse en expression scénique, bon souvent le résultat avait besoin de quelques corrections, récemment j’ai refait le scénario d’un film que j’avais imaginé fin 2010 et j’ai corrigé 4 passages pour qu’il soit correct.
    Mais il y a aussi des films qui demandent plus de temps ou mois.
    Ainsi vers noël 2010, j’avais eu l’ idée d’un thriller basé sur une vengeance, il ne m’a fallut que quelques jours pour le mettre au point, j’ai fait l’expression scénique les 3,4 et 5 Janvier 2011, j’avais même raconté l’histoire sur mon blog et mes amis l’avaient appréciée. Personnellement je n’ai jamais éprouvé le besoin de corriger quoi que ce soit dans ce film.
    Au contraire il y a ceux qui demandent beaucoup plus. En Juin 2010, alors qu’on nous bassinait avec le phénomène Avatar, je m’étais mis en tête de faire un scénario qui reprendrait les mêmes base, l’invasion d’une autre planète pas les humais.
    Il m’a fallu attendre quasiment un an pour que mon scénario soit prêt, un film de trois heures, divisé en 6 parties de 30 minutes.
    Au final, je ne regrettais pas d’avoir mis tant de temps à le faire, car il reste le plus long film que j’ai imaginé et l’un des meilleurs.

    • Bonjour Tim,

      Super, mais si c’est pour qu’ils restent dans un placard c’est dommage tu ne crois pas ?

      A bientôt,

      Tom

  • Alain Amiot

    bonjour a toi Tom 😉

    j’ai découvert ton blog il y as peu de temps, et ne m’en lasse pas, je me posais quand même une question , peut t’on se servir de celui ci pour faire un film d’animation en pâte a modeler? j’ai vu que tu avais renvoyer Joelpoueck sur un forum, en seras de même pour moi?
    pourtant la trame peut être identique (intrigue, amour, suspense,………)
    voila en bref , j’aimerais avoir ton avis
    merci par avance de ta réponse, et continu ce blog il est vraiment génial, et donne plein d’idées

    Alain

    • Bonsoir Alain,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Pour répondre à ta question…je ne me souviens pas de ma réponse à Joelpoueck ;o)

      Tu peux sans problème te servir du blog pour t’aider à écrire ton scénario. Que cela soit un roman photo, un film d’animation, un film etc…le scénario et sa structure reste la même ;o) En revanche, je ne peux pas aider techniquement ou en donnant des astuces pour l’animation car ce n’est vraiment pas mon domaine ;o)
      Voila pourquoi j’ai du l’envoyer sur un forum ;o)

      A bientôt, reviens sur le blog dés que tu le souhaites, tu es ici chez toi ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Aurélien

    Bonjour Tom,

    Quand tu parle de traitement , à quoi pense-tu exactement ? Car ce n’est ni un scénario , ni une histoire . Je vois ça comme le regroupement des actions que va suivre l’histoire mais ce n’est pas déjà le rôle du séquencier ?

    Merci d’éclairer ma lanterne sur ce point , si tu as le temps de me répondre.

    Et , merci , pour cet article encore une fois génial .

    • Bonjour Aurélien,

      Je t’ai répondu non ?

      A bientôt,

      Tom

      • Aurélien

        oui c’est bon , j’ai compris ??? Je ne me rappelle même plus avoir écrit se message ^^

  • Cylk

    Bonjour tom
    Comme tu l’as me conseillé, j’ai stoppé mon récit qui était un mix de traitement + dialogue, pour me consacrer pleinement à un vrai traitement.
    J’aimerais savoir si un traitement s’écrit comme un roman avec des chapitres.
    Ou plutôt comme un séquencier en nommant et numérotant mes scènes ?

    Si par le plus grand des hasards, tu en aurais un (meme une seule page) à me scanner je serais grandement intéressé.
    Merci pour ton temps

  • Quentin

    Oh cet article est génial (les autres aussi mais là franchement merci!)
    Ca va bien m’aider.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Quentin,

      De rien ;o) N’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre à ce site de rester entièrement gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • Serge Pastor

    Bonjour Tom bravo pour votre travail d’écoute et de conseil, serez-vous en mai au festival de Cannes?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Serge,

      Merci pour les compliments ;o) Pour le moment je n’ai aucune raison d’y être, mais le monde du cinéma va tellement citer parfois que l’on ne peut jurer de rien ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Magho kabemba

    comment presenter un projet d’un film au nome internetional

  • maria

    Re, Tom,
    Ce ne sont pas des digressions, cette fois que je veux écrire dans ce commentaire.
    J’ai vu une PUB dans ton blog c’est… PDF PRO 10.
    J’ai vérifié, ça marche avec Windows 7 et mon PC.
    Tu connais tout ce que l’informatique m’a apporté comme déboires.
    J’ai 2 clés USB accrochées à mon PC. + un logiciel de sauvegarde.( Cobian backup 11 )
    J’ai vaincu pas mal d’obstacles en bureautique.
    Ce logiciel me paraît tout à fait intéressant pour …ÉCRIRE UN SCÉNARIO VITE ! Lol !
    Surtout que j’ai écrit dans des tas de docs, la même chose, différemment, avec des titres nouveaux. Les dates me guident. C’est ça qui me donne l’impression désagréable de redites, ou d’oublis !
    J’ai lu tous les avantages .Pour le classement.
    Il me reste la crainte de la complication.
    Enfin, je verrai. Je vais me faire assister !
    En tout cas, ça me paraît judicieux d’ avoir mis cette PUB parmi les bannières.
    @ bientôt !
    PS J’ai vu comment transcrire en PDF mes docs écrits sur Open Office.
    J’ai la crainte de ne pouvoir y apporter des retouches.
    Excuse, si je prends trop de place…

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Maria,

      PDF pro va te permettre de faire des PDF c’est tout…à mon avis ça ne va pas t’aider à écrire…

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        TOM,
        Bien sûr que non.
        Écrire, je ne fais que ça.
        C’est pour classer, l’avantage de PDF PRO. précité. pour copier-coller les extraits de docs séparés.
        PDF normal, celui que j’ai avec open office, me suffira.
        C’est toi qui m’a conseillée dans mes envois, pour faciliter les lectures.
        ( mise en page de mon dernier envoi complètement décalée, m’as-tu dit )
        Même si tu ne fais plus l’analyse, je pensais t’en faire part un jour…Si tu veux bien .
        Cordialement.

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Maria,

          Tout va bien alors ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            mais oui, Tom, ça n’a jamais aussi bien… tourné !
            Bonne fin de journée !

  • maria

    Bonjour Tom, et bonjour à tous,
    C’est la Saint Valentin alors Bonne fête , à tous, et à toi, Tom !
    Même à ceux qui ne sont pas en couple.
    Les Canadiens disent, » tomber en amour » .
    Leur formule est formidable.
    L’amour n’a pas de genre. Ou, plutôt il en a deux.
    Au singulier, on dit un amour universel.
    Au pluriel on dit des amours universelles.
    Barbara a chanté ♪ Ma plus belle histoire d’amour c’est vous ♪, nous, le public
    On peut avoir un coup de foudre pour un tableau, pour un film, pour la musique, pour les mots d’un auteur, pour une œuvre toute entière, pour un paysage, pour une fleur etc.
    Et à son tour, dans le cas du ( ou de la scénariste: mot qui n’a pas de genre si ce n’est que par l’ article), on tombe en amour pour ses personnages qu’on a fait naître, qu’on a élevés en icônes représentatives.
    Tom, quelque part, tu as écrit: « c’est comme en amour » .
    Et moi, je ne pouvais lâcher mon protagoniste, j’ai même parlé de chagrin d’amour.
    ( j’ai cru que je n’arriverais jamais au synopsis, ni au pitch. Pas longtemps, car j’ai vu le côté positif de ton analyse )
    L’amour est universel même dans l’amitié.
    Je vais revenir à « Notre Jour Viendra ».
    ( Que doit penser Romain Gavras, s’il me lit ? Ce film provoque tant de réflexions.!)
    Cassel force Barthélémy à prendre conscience de son identité masculine, pour exprimer cette amitié forte entre potes, sans équivoque.
    Je sais, d’autres ont vu le contraire.
    Vous qui êtes tombés en amour pour une idée, qui ne veulent pas la làcher, eh ! Bien, Bonne fête !
    Cordialement Tom !
    PS Si tu trouves mes propos, par trop farfelus, eh ! Bien ! Efface.
    (  » j’habite chez un copain ! » LOL ! )

  • maria

    Bonsoir Tom,
    C’est encore moi.
    Je voudrais dire qu’à tous les commentateurs de cet article, je me trouve des atomes crochus.
    J’avais remarqué Éliane Dix dans la première moitié de 2013, et sa quête accrocheuse pour arriver à écrire son scénario. Une histoire de jouets « humanisés » , il me semble.
    Je vois Suzi Lou, qui s’inquiète pour ta résistance à un surmenage.
    Georges qui s’accroche et qui a le vertige comme moi !
    C’était ce  » jeu à l’élastique », ton défi ? J’essaie de deviner ! Il faudra faire homologuer ta méthode ! !
    Je pense que cette ambiance plutôt chaleureuse t’aide à ton tour.
    Voilà !
    Bonne soirée !

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Maria,

      Oui ;o)

      C’est vrai ce que tu dis. Ceux qui me donnent des nouvelles, qui participe et qui échangent sur ce blog me boost. Lorsque je sens en plus, que vous ne lâchez rien, que vous vous battez pour vous idées, vos scénario ou vos films ça me touche..forcément.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        J’allais oublier de te dire bonjour!
        Eh! bien ! Bonjour à toi, Tom,
        C’est l’émotion de tes propos…qui m’émeut à mon tour.
        Justement, ce que je voulais dire en ouvrant cette  » boîte de dialogues », c’était pour te dire…
        Parfois, j’ai l’air farfelue avec ces chansons qui ponctuent ton blog.
        C’est parce qu’une chanson bien construite ressemble au film.
        Passons…
        Je vais aussi dire autre chose qui peut paraître farfelu, mais je suis sûre que certains se retrouveront dans mes propos.
        Si je suis euphorique ces derniers temps, c’est que peu à peu je sors de ma chrysalide, je me sens des ailes de papillon. LOL
        Je crois bien que, grâce à ton blog, je me métamorphose de plus en plus en scénariste.
        Pas tout à fait.
        Mais presque.
        Que j’explique ma découverte…
        …venue tout droit de cet article, le tien, et des étapes du parcours du héros plus avant dans ton blog, et rejointe par l’analyse de mon envoi.
        Bien sûr que le pitch que j’ai envoyé n’en est pas un, que je sentais que j’avais régressé !
        Ce truc, c’est la retransmission de la première étape du héros, retravaillée en le situant dans son milieu de vie, de travail.
        Le côté positif ?
        J’ai pu en quelques phrases survoler mon ouvrage, dans un pitch digne de ce nom, et comprendre, sans le dire, qu’enfin, j’étais capable de rédiger le synopsis avec la structure, pas vraiment facile, que j’ai prise.
        Vite, j’ai écrit tout ça, sur un papier que je m’empresse de recopier sur mon PC. à la page Pitch.
        Alors, ceux qui abandonnent ce blog, ils ne savent pas que le parcours du scénariste, c’est te faire confiance comme mentor.
        Voilà, toute ma reconnaissance.
        Cordialement.

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Maria,

          Les clés de la réussite (je ne les cite pas toutes ici) dans ce métier, que cela soit pour être scénariste, réalisateur, technicien ou comédien c’est la persévérance, le travail et la ténacité ;o) Savoir chaque jour remettre son ouvrage. ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            Presque bonsoir Tom,
            Merci à toi ! Encore une fois, parmi d’autres fois.
            Je pense que je fais ce que tu préconises.
            Tous mes moments libres, je les consacre à l’écriture.
            Si tu te souviens, je t’ai écrit la phrase de Boileau, en plein mois d’août.
            Tu m’as répondu de ton e-phone.
            Ma mémoire est une précieuse aide.
            Depuis ma petite enfance, elle a été remarquée.
            Ça fait des années que ma fiction macère.
            Après une interruption de presque deux ans, j’ai repris.
            Tous mes incidents d’informatique ,je les ai bravés sans jamais regarder mes pompes, ce que j’avais écrit sur des bouts de papier , pas sur un carnet, parfois sur des grands cahiers à spirales, rarement ( ♪ les mains d’une femme dans la farine ♪ ) et tous les trucs qu’on doit faire.
            Donc, ma mémoire a imprimé mon histoire, a fabriqué mes personnages, Il est vrai que j’ai fabriqué une frise en mettant bout à bout 4 feuilles de format A4, dans le sens de la longueur; j’ai placé le parcours de mon héros.
            C’est un homme aux multiples visages, aux 4 visages, j’exagère.
            Les times lines sont compliquées et se nouent au climax; elles se dénouent.
            J’ai ainsi obtenu une vue globale, qui s’apparente à un pitch,plus long,
            à 1 synopsis résumé global. Puis j’en suis à un résumé de l’histoire dans le sens de sa présentation.
            Voilà; j’ai l’impression que je ne puis pas faire mieux, sauf de regarder mes dialogues, encore .
            Toutes les intrigues se tiennent.
            Allez ! je te dis bonne soirée.
            J’avais besoin d’être écoutée.
            Cordialement.

          • maria

            PS je voulais te dire, Tom, que cette vue d’ensemble couvre une page et demie,( en 12, en times new roman.) Elle n’est encore pas prolongée par le synopsis révélant la structure.
            Elle est indispensable, car elle amène le résumé des premières séquences, difficile, mais que je « possède » tout à fait.
            Est-ce trop long ? Je t’assure que je ne m’emmêle pas dans les détails.
            Tu préfères qu’un jour, je t’en parle dans l’adresse contact?
            Ou bien, tu es saturé ?
            Toujours cordialement.
            PS » La villa Marguerite » , hier sur la 5, un régal !
            Le scénariste a discuté après; un pro lui aussi.
            Je connais particulièrement la région, le village, une recette..
            J’ai pensé repérages… ailleurs. Le pont méconnaissable.
            Mais le film, formidable !
            Bonne soirée.

          • maria

            Suite
            Je viens de lire des commentaires récents sur « comment écrire un scénario. »
            C’est sûr, tu ne prends plus personne ?
            Alors, suis-je dans le lot ? Si non , je m’attriste mais… je continue.
            Parfois, je me demande: as-tu vu un seul dossier entier, convenable dans tout ce que tu as lu ?
            Un dossier qui s’en va vers son destin de film?
            Si oui, l’auteur t’a-t-il donné suite ?
            Je sais que je n’étais en rien aux normes pour la présentation.
            La lecture a dû être difficile. Excuses renouvelées.
            Bon, à plus tard.
            J’exagère.

          • maria

            Bonjour Tom,
            STP, ne vois dans ma demande que l’expression de mes inquiétudes du soir.
            Si je suis presque prête, évidemment je ne le suis pas tout à fait. La Palice LOL
            Je suis prête dans ma tête, mais pas dans la remise conforme des divers documents d’un dossier hypothétique.
            Je ne veux pas, dans la limite de mon possible, t’encombrer avec des docs en friche, comme celui que tu as lu.
            Si je viens souvent ici, c’est pour le contact des échanges, pour me rassurer.
            Parce que tu es humain dans ce robot qu’est internet.
            Ne m’en veux pas…
            Ce matin, je voudrais te parler des personnages d’un scénario, des relations entre eux. Des choses que tu connais déjà.
            Je prends l’exemple du film vu tout récemment.
            « Villa Marguerite » comporte un scénario simple; tout tient dans l’exagération des personnages.
            Et c’est d’un rendu formidable.
            Les deux époux occultent quelque chose de terrible, mais ils sont touchants par leur naïveté, par un idéal qui part du don d’Adèle pour la cuisine, pour arriver à une idée fixe; la bonne bouffe, plus que ça qui compte.! Un peu de tendresse entre eux, si peu.
            Et M. Muller, c’est affreux à dire pour ce qu’elle représente, est sympathique par son affection particulière qu’elle porte à Adèle. Pas feinte.
            Personne ne la voit, elle l’aide à mourir, et elle l’embrasse sans dégoût au moment où elle est déjà morte.
            Si je me réfère à ce film, c’est pour te dire que non seulement j’ai mes personnages dans mon mental, mais je les ai retrouvés tels quels, avec leur physique mais aussi avec leur point d’individu à exagérer.
            C’est quand j’ai mis, noir sur blanc, dans un doc, les 10 étapes du scénariste.
            J’en ai parlé ici.
            Un truc m’obnubilait: faire passer … l’indigeste ! Comme les plats d’Adèle !!!
            Allez, Bonne journée à toi. À tous.
            Cordialement

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Non je ne lis plus aucun les projets. Je me concentre sur la solution que je souhaite vous proposer très vite. Ne t’inquiète pas, tu n’as pas encore terminé ton traitement, il te reste du temps pour le travailler ;o)

            Et puis je ne suis jamais loin ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour Tom,
            « La vie devant soi  » est la réponse d’un de mes personnages.
            Elle meurt sans avoir tout dit.
            Est-ce que les adresses projet et contact n’existeront plus ?
            Le fait que tu nous guidais me boostait.
            J’attends ta méthode, tout n’est pas perdu. L’espoir me guide.
            Ce dont je suis sûre, c’est que tu as trop donné et que je fais partie de ceux qui t’ont posé tant de questions.
            Oui, je continue, je suis dans l’espace nécessaire pour mon traitement. Merci de ta réponse.
            Cordialement.

          • commentfaireunfilm

            Maria,

            JE n’ai pas répondu à ta dernière question. Dans les scénarios et dossiers que j’ai reçu peut de dossiers étaient complets. Pour les scénario peut étaient structurés ou présentés comme il le fallait.

            Pourtant beaucoup auraient pu être de beaux projets s’ils avaient été suivi correctement.

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonsoir Tom,
            Je sens un peu d’amertume.
            Je me dis que, après Thomas, tu as guidé pas mal de monde. Tu m’as guidée seulement 8 mois.
            Il faut beaucoup de temps, de réflexion; alors ce n’est pas si mal….
            C’est que tu as lu beaucoup trop de navets, trop, c’est trop ! Ça a dû te gaver !
            Et puis, tu as éveillé des vocations. Alors…
            Allez, bonne soirée, bon courage !

          • maria

            Bonjour Tom,
            Parfois, je parle dans ce blog, de la relation élève prof; je donne implicitement un jugement de valeur, quand je te dis que tu es un « bon » prof et que je demande si je suis « bonne » élève.
            Tu ne peux évidemment pas me répondre.
            Dans mon questionnement, en fait, je voulais savoir si, au moins tu as perçu l’ INFLUENCE du blog dans mon envoi.
            Oui, j’ai donné un document en friche, mais …à temps !
            Je sais être parmi une de tes dernières analyses.
            Il y avait urgence pour moi, pour te démontrer que sans ce blog, je n’aurais jamais abouti, au niveau où j’en suis. Très près mais encore un peu loin. Il me faut rédiger dans les formes.
            Si tu veux bien, un petit flash-back chronologique de mon cheminement dans ce blog.
            Je suis arrivée avec un potentiel d’analyses de textes écrits, et deux hommages à rendre. OK.
            Comme tous les souvenirs, ils sont implicitement sélectionnés, donc la chronologie, c’est la mienne; elle est subjective, évidemment.
            Je t’ai parlé de huit mois après la rencontre avec Thomas.
            Mais, toi, je t’ai rencontré avant ces huit mois.
            Sans que Thomas dise « qui » avait signé, j’ai rencontré tes deux courts, et cette belle image de la montgolfière, au dessus d’une mer qui m’émeut )
            Autant dire, des images qui m’ont parlé, et des sons: une voix off qui m’intriguait, un son en climax, qui m’impressionnait au point de sursauter, l’autre m’a fait rire quand, au climax, j’ai saisi d’un coup l’humour. (On parle de  » théorie des genres « ,…alors gare ! je parle pour ma fiction. LOL )
            Bref.
            Je suis venue avec toutes mes influences, j’ai dit que je pouvais tout mettre entre guillemets.
            Alors, quand Thomas, m’a parlé de Campbell, de son héros, avant Noël 2012, je me suis dit:
            « ouille, une influence de plus ».
            Bon… je remarque le storyboard, « , Les phalanges de pierre » , c’est là que ces mots de Thomas, attachés à ce court, « ce n’est pas le Graal » m’ont fait comprendre qu’au cinéma, tout est symbole.
            Je ne comprenais encore pas ce qu’était un personnage, ce qui avait l’air si évident pour un homme de cinéma, comme Thomas.(  » Mais…c’est un personnage !  » SIC )
            Tu as pris la relève, de Thomas, tu m’as boostée pour continuer.
            En me mettant en face de ma réalité.
            « Il te faudra trouver un producteur » .
            La rage m’a pris.
            Je savais ce que je voulais démontrer, alors que rien ou presque n’était écrit. Sauf que je tournais, OK autour du pot !
            N’empêche que le film tournait…dans ma tête.
            Que tes articles sur les métiers, sur le tournage, non seulement me confortaient que j’étais sur la bonne voie, mais m’inspiraient.
            Je n’avais encore pas tout à fait la notion de personnage.
            Je m’étais trop investie en « jouant leur rôle ».
            Je l’ai frôlée, en analysant « Notre jour viendra » ; auparavant , j’aurais été offusquée du personnage de Cassel.
            Puis tout s’est précipité.
            Je t’avais envoyé mon doc, en friche.
            J’ai acquis enfin cette notion de personnage.
            Je savais que c’était une personne exagérée.
            En fait un personnage est un symbole.
            Ton analyse arrive.
            Et moi, j’arrive, en l’espace de trois jours, tout dernièrement, au DÉFI que je m’étais lancé il y a …des lustres; non, j’exagère, comme au cinéma… des mois.
            Je peux survoler de haut mon ouvrage, et réduire en un pitch de deux ou trois phrases, l’essentiel, puis écrire le synopsis résumé avec la structure que je lui ai fait prendre.
            Tu vois, si j’écrivais un prologue au cas où mon travail serait édité, je l’intitulerais:
            « Ma leçon de cinéma ».
            C’est pas une preuve de ton influence? une de plus ! – que ce parcours qui est parti de ma naïveté et qui m’a initiée en « presque » scénariste.
            C’est ça, un parcours initiatique, sauf que j’ai brûlé des étapes; tant obstacles, tus dans d’énormes ellipses.
            Si je t’ai rendu un peu de la sérénité que tu m’as donnée, j’en serais encore plus heureuse.
            Bonne journée!
            Cordialement.
            PS. J’avais remarqué Éliane par sa ténacité, qui ressemblait à la mienne.
            Mais aussi, parce que ses personnages étaient déjà un peu ceux que je connaissais, ceux de La Fontaine.

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Je ne suis ni amer, ni tourmenté ;o)

            Encore une fois merci pour ce message ;o)

            A bientôt,

            Tom

            PS : Si ton projet voit le jour, j’en serai très fière ;o)

          • maria

            Merci à toi, aussi.
            Mon projet verra le jour, c’est sûr, ne serait-ce que dans des docs PDF., si j’ai la vie devant moi.!
            Pas sûr qu’il soit réalisé en film.
            Si tu en étais fier, un jour, autrement que dans le doc infâme que tu as lu, est ce à dire que tu as perçu, un peu de ton influence, pas dans la présentation, mais à d’autres détails ?
            J’allais te demander…cette leçon de cinéma, n’a pas été que dans la compréhension du personnage.
            Ma leçon de cinéma, je l’ai décrite dans le pitch élargi en synopsis.
            J’ai compris que c’était en trop, HS, euh…hors sujet.
            Je t’ai bien entendu dire « On s’en fout », enfin, c’est mon interprétation.
            Bon ! ce que je veux te demander, c’est au sujet de mes trouvailles à propos du cinéma.
            Je me méfie de mon côté naïf. (Dire que j’enviais Éliane d’avoir choisi des animaux comme personnages.!
            Je voulais remettre tout à plat ! )
            Bref ! Dans tout bon film, dis-moi si elles existent. Si ça va de soi.
            Mes découvertes n’ont pas la valeur d’une invention ???
            Je veux parler de ce temps spécial sans relief que je sais exister dans la poésie, dans le domaine non tangible des idées, des souvenirs comme dans la démonstration précédente, et dans les …films qui ne sont pas des navets !.
            Tant mieux si tu n’es ni amer, ni tourmenté.
            Avoue, déçu quand même.! ?
            Tu m’opposeras ta force d’inertie. Je commence à te connaître.
            À bientôt.
            Cordialement.
            PS. En fait, je voulais aller à « tous les métiers du cinéma » pour parler du nouveau débat à propos du statut des intermittents du spectacle.
            Mieux ou pire ? pour tous ces jeunes en projet de rentrer dans le monde cinématographique.
            Est-ce qu’ils ne vont pas désespérer et tout laisser tomber ?

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom et Bonsoir Maria
            Plus spécialement à l’intention de Maria. Maria d’où tient-tu que mes personnages sont des « poupées humanisées » ou des personnages inspirés des fables de La Fontaine ou des animaux?
            Ils ne sont rien de tout cela! LOL!
            Simple curiosité!
            Eliane.

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Eliane,

            Je pense que Maria se trompe ;o) Il y avait Loana l’année dernière qui avait un projet qui s’intitulait « Jouet » et qui à été active sur le blog à un moment.

            Pour les fables de la fontaine…je sèche…;o)

            Sache que tu devrais avoir mon analyse demain soir ou samedi au plus tard, tu seras ma dernière analyse.

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonsoir Tom, et Éliane,
            Oui, ce doit être une autre fille, aussi acharnée. LOL
            Pour les fables de La Fontaine, chaque fable est écrite comme une mini pièce de théâtre.
            Les animaux représentent des hommes.
            Je savais qu’ils étaient des symboles.
            Donc, des personnages.
            Je n’ai pas fait la relation.
            C’est pour ça que tu sèches, Tom?
            Il faut dire que mon protagoniste est … spécial LOL
            Bonne soirée à tous les deux.

          • Eliane Dix

            Bonsoir Tom et merci beaucoup! je suis du coup à l’arrêt depuis quelques mois…ne sachant pas ce qui ne va pas avec « la montre » Thomas.j m’avait dit que « quelque chose le gênait » dans mon scénario, j’espère avoir une réponse qui me permettra de changer ce qui ne va pas , à moins que rien n’aille!!
            Bien à toi.
            Eliane.

          • Eliane Dix

            Ou plutôt quelque chose le gênait avec la montre.

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Eliane,

            Je viens de terminer de lire, je via pouvoir t’apporter des éléments de réponses. Mais attend toi à ce que cela soit plus important qu’un simple problème de montre…Je comprends ce qui gêne ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane dix

            Bonjour Tom j’ai reçu ton analyse et j’ai posté sur « contact »
            Encore mille fois merci!!

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Eliane,

            Merci pour avoir joué le jeu ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Eliane Dix

            Merci surtout à toi!
            Eliane;

          • maria

            Bonjour Éliane,
            Je pensais que tu nous dirais si ça t’a aidée. Sans indiscrétion, juste une petite info…
            Dire si tu changes tout ou si tu répares.
            Quant à moi, je l’ai assez dit. Je continue avec plus de force.
            Bizzzzzzzz

          • Eliane Dix

            Bonjour Maria
            Par rapport à l’analyse de Tom, j’espère pouvoir seulement « réparer » Je vais imprimer le dernier jet de mon scénario envoyé il y a quelques mois, le faire relier dans « la norme » de façon à avoir le recto de chaque page vierge, et y noter les « réparations » . De cette façon cela me permettra d’apporter mon travail n’importe où, dans la rue où dans un café par exemple sans avoir besoin d’un ordi. D’ailleurs la majorité de mes écrits sont nés à la terrasse d’un café, car je dispose (malheureusement) de 24H/24 pour écrire depuis 1 an.C’est peut-être bien pour l’activité d’écriture, mais affreux pour le moral…
            Biz.
            Eliane.

          • maria

            Coucou Éliane,
            Alors, c’est formidable pour toi.
            Sauf si la réparation chamboulait tout.
            C’est bien de t’accrocher.
            AÏE , pour ce temps plein. C’est affreux le contexte où les jeunes « crèvent » par manque de job.
            Je me considère comme étant nantie, je suis à la retraite, je peux satisfaire ma raison d’exister puisque je peux vivre.
            L’envers de la médaille, c’est vieillir comme tout le monde, juste un peu plus vite…LOL
            BIZZZZ à toi; courage !

          • Eliane Dix

            Bonsoir Maria
            J’espère que je n’aurais pas besoin de tout chambouler! Je vais reposer tout à plat et réfléchir à mon histoire en suivant l’analyse et les conseils de Tom! Je lui poserai des questions lorsque j’aurai mon scénario sur papier de façon à essayer de résoudre point par point ce qui ne vas pas. J’espère que j’y arriverai…
            Et non je ne suis pas un  » djeune » LOL! 30 ans dans la même profession très éloignée du cinéma!
            Ce fâcheux intermède me permet au moins d’assouvir un vieux rêve d’écriture et de cinéma, écriture qui m’a bien aidée au cours de cette année difficile…En 2012, j’ai osé faire un casting pour un « court » d’étudiants de l’ESEC, j’ai plaqué le boulot 3 jours pour « monter » sur Paris, une journée pour y aller, une journée de tournage, et une journée pour le retour! pour un rôle parlant d’une durée d’environ 5 minutes LOL. Mais je ne regrette rien c’était juste « Waahou! » Une journée qui comptera parmi mes plus beaux souvenirs.
            Je te souhaite bon courage, et j’espère que ton projet aboutira.
            Biz.
            Eliane.

          • maria

            Coucou Éliane !
            C’est une belle expérience que tu as vécue et que tu poursuis.
            C’était donc là où il me semblait te rejoindre. L’acharnement.
            Oui, je poursuis; vaille que vaille.
            J’y vais là, parce que ce matin, j’ai fait une nouvelle avancée.
            Tous mes encouragements de …novice.
            On est entre de bonnes mains.
            Amicalement tienne…pour le cinéma.

          • Eliane Dix

            Merci pour tes encouragements Maria!
            J’attends avec impatience les nouvelles propositions de Tom!
            Eliane.

          • maria

            Oui, bonsoir Éliane,
            Ça me fait plaisir que tu me répondes.
            Où ai-je vu cela?
            Dans des commentaires.
            La mémoire sélectionne des trucs, va savoir pourquoi !
            Tu aurais conditionnel LOL ! ) mis quelque part que tu « humanisais « , quoi ? et que tu allais suivre les conseils de Thomas.
            Non , pas vraiment les personnages de La Fontaine. C’est une concaténation, si tu veux ma pensée a dû sauter du coq à l’âne .
            Excuse ! Si tu as attiré mes réflexions, c’est que j’ai vu ton acharnement à poursuivre.
            Le mot  » désespérance » ,je l’ai employé aussi, avant mon scénario.
            Bizzzzzzzzzzz

          • maria

            Oh ! Éliane ! J’oubliais: bonne chance pour ton scénario.!

          • Eliane Dix

            Merci beaucoup Maria et bonne chance aussi pour le tien!

          • Eliane Dix

            Pas grave Maria! j’étais plutôt amusé et curieux de savoir où tu étais allée chercher tout ça LOL!

          • maria

            Bonjour Tom,
            Pour toi, un merci pour autre chose.
            Je reviens pour te dire que non seulement tu m’as influencée, mais tu m’as ouvert un horizon hier, que j’avais ressenti puisque écrit en toutes lettres, comme si je tournais autour du pot encore une fois.
            Le chemin pris dans la présentation même de l’histoire, m’avait fait écrire – encore ! – une généralité.
            J’ai pu lui mettre ce titre:
            La grande vision ( de mon protagoniste.)
            Je sais, c’est en trop.
            On ne demande pas ça à un scénariste. Il doit rester humble.
            Et pourtant…n’empêche qu’elle apparaît, pour ceux qui, un jour, voudraient comprendre.
            C’est un autre implicite.
            [Je comprends pourquoi je reviens sur « Notre jour viendra », c’est tout simplement que les films à thèse, m’y font revenir et revenir.
            Je mets la vidéo, virtuelle, celle de ma mémoire sur retour. ( mon proche, n’a pas eu le temps de le visionner et de me dire ce qu’il en a retiré)
            Ce film prend les moyens de faire ce que l’on n’oserait pas faire dans le réel, soit tout démolir par l’anarchie.
            Or, ce film ne démolit pas, il reconstruit en nous montrant le monde exagéré qui nous entoure, il va vers un monde plus pur, ou tout au moins il nous donne l’espoir d’en envisager un autre. C’est la grande vision de l’auteur ]
            Je ferme cette grande parenthèse, et je reviens à mon travail, tout à fait différent du film de Romain Gavras. ( C’est sûr ! )
            Un film ne ressemble qu’à lui-même, même si les sujets majeurs – comme l’amour, sujet universel – ont été maintes fois traités. Vérité écrite dans ce blog, mais que j’ai vérifiée.
            Je fais, après toi, ma propre analyse. C’est ça la sincérité qu’on doit avoir envers soi-même.
            Je regarde si tout s’enchaîne pour la plausibilité et la crédibilité, mais aussi je vérifie si chaque séquence est nécessaire et… suffisante.
            Or, un petit détail manquait dans une réflexion de ma protagoniste, trois mots.
            Et une séquence, en flash-back devait être ajoutée avant la chute, car trop éloignée de l’introduction.
            Je ne procrastine pas, en écrivant ici.
            J’ai besoin de l’échange.
            Bon, je retourne à mon traitement.
            Cordialement. Bon week-end.
            À demain, même si je ne me manifeste pas.

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Maria,

            Ton traitement doit faire au moins 15 pages pour un long métrage ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Suzi Lou

    Bonjour Tom,

    Cela fait un petit moment que je ne t’ai pas répondu, juste pour te remercier encore une fois de ta fidélité et de ton immense travail fourni, ce que tu fais est un immense acte de générosité, le temps passé y est énorme….
    Prends soin de toi 😉
    Bye

  • Bastien-olivier Paysant

    salut,
    J’aimerais bien connaitre la technique qui a permit à Tarantino d’écrire reservoir dog en 3 semaines …. 🙂

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Bastien-olivier,

      LOL et Luc Besson qui écrit NIKITA en un mois….certain réalisateurs/ scénariste pensent leur films pendant des années et n’ont qu’a le coucher sur le papier. Mais attention tarantino ou besson connaissent les techniques scénaristiques sur le bout des doigts et ont un talent de dingue. Il y a toujours des exceptions ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Eliane Dix

    Bonjour Tom et merci pour cet article instructif!
    Cependant il y a des choses difficiles à comprendre.
    Tu dis que tu as cessé de lire et d’analyser les scénarios pour différentes raisons ( chose que je peux comprendre, tu es parfaitement dans ton droit)
    Par contre pourquoi Thomas, qui n’intervient plus sur le site, m’avait conseillé de passer par toi pour avoir,je le cite,  » un oeil neuf » sur mon travail, car un point particulier de mon scénario le gênait sans que je puisse savoir exactement lequel et pour quelle raison.
    L’écriture de ce texte( que je n’appelle plus scénario) m’a demandé sept mois de travail. Je n’ai jamais su exactement ce qui clochait, et les mails envoyés il y a plusieurs mois, n’ont jamais reçu de réponses précises me permettant de continuer, modifier, ou carrément arrêter l’écriture de ce texte…dommage…
    Bien à toi.
    Eliane Dix.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Eliane,

      Merci pour ton message ;o) Je m’engage à te faire un retour cette semaine. En revanche je ne comprends pas pourquoi tu ne parles plus de scénario ?

      A bientôt,

      Tom

      • Eliane Dix

        Bonjour Tom et merci infiniment pour cette réponse rapide!

        Je ne parle plus de scénario car je commence à douter de la pertinence de mon histoire, j’ai l’impression qu’elle « ne tient plus la route » si jamais elle l’a tenue un jour…bref, j’ai l’impression de mettre complètement fourvoyé dans une impasse et d’avoir écrit de la daube. Une petite période de désespérance…justifiée…ou pas.
        Bien à toi.
        Eliane.

        • commentfaireunfilm

          Re bonjour Eliane,

          Je prends bonne note de ton message, je te dis ce que j’an pense ces jours prochains.

          Ce sentiment de « désespérance » est un peu normal…malheureusement….surtout lorsque l’on bosse sur un projet depuis plusieurs mois.

          A très vite,

          Tom

  • Ismaël Elmesbahi

    Bonjour Tom,

    Je suis content de cet article, j’avoue en voyant le titre « écrire vite » j’ai eu peur 🙂
    Comme tu dis il faut de la méthode, de l’envie et du temps, beaucoup de temps.
    Ce n’est pas un métier facile et à part travailler et re travailler je vois pas comment on peut y arriver.
    Super idée pour les dossiers différents, avant je faisais un dossier idée à part et j’y mettais les dialogues, certaines actions…
    Au moins ça sera plus clair 🙂
    J’ai hâte de voir dans les prochaines semaines ou mois les prochains articles et les nouvelles aides aussi 🙂
    Merci pour cet article qui est clair 🙂

    A bientôt,

    Ismaël

    • Ismaël Elmesbahi

      Allez je vais voir quelques pub 😉

      • commentfaireunfilm

        Merci ;o)

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Ismaël,

      Merci pour ton message t je suis heureux que cet article te plaise ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Georges

    Bonjour Tom, moi qui me faisait une joie de t’envoyer mes premiers essais scénaristiques demain, tu m’a coupé l’herbe sous le pied. Je trouve ça dommage que certaine personnes n’ont pas joués le jeu et ainsi prive certaine personne de ton aide bien précieuse. Je fais partis de ces personnes, j’ai besoin d’être guidé dans le chemin de la création. Un autre point, étant sur smartphone je ne vois pas le like ou le Google+, je ne peux donc pas le faire et cela me peine vraiment de ne pouvoir « aimer » ton article. Comme pour chaque article que tu écris depuis que je connais ton site, je le trouve réussis, tu dis les vrais choses, tu ne ment pas. Je pense avoir un diamant brut et grâce à tes conseil, il va devenir pur. Merci Tom.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Georges,

      Merci pour ton message ;o) Je suis désolé, cette décision n’a pas été simple…et je ne sais que trop que vous êtes nombreux à vouloir aller jusqu’au bout de votre projet. D’un autre coté, le volume des scénarios à lire était devenu vraiment énorme…m’obligeant à ne répondre que plusieurs après…ce n’est pas comme cela que je souhaite vous aider.

      De plus, il est vrai que beaucoup n’ont pas joué le jeu. Pour la plus part envoyer un texte même de quelques lignes ne semble pas important de conséquences …mais derrière j’ai toujours voulu analyser au mieux et faire un retour (parfois plus important que le synopsis lui même lol). Tout cela prend du temps…souvent l’auteur me renvoyait un message en me disant : « cool, merci, mais au final j’ai eu une autre idée, j’peux te l’envoyer ? » Ce n’est pas comme cela que l’on réussi !

      La solution que j’ai trouvé, ne va pas plaire à tout le monde, mais je vais prendre des risques….
      Personne ne vous aura proposé ce que je m’apprête à faire.

      C’est un saut dans le vide ;o) enfin….avec un élastique accroché aux chevilles lol

      Un peu de patience ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Georges

        Merci Tom de ta réponse, j’espère que ta nouvelle solution m’aidera. J’essaierai de bien relire tes articles pour bien différencier les différentes partie d’un scénario, car c’est la mon soucis. En ce qui concerne mon idée, je l’ai depuis plusieurs années et je ne la lacherais pas. C’est un court-métrage à chute. J’ai d’autre idées pour court et pour long mais ce court m’obsède. Je ne ferais rien avant de l’avoir terminé. C’est ma priorité. Je ne remercie pas l’auteur du « merci, mais au final j’ai eu une autre idée ». Pour moi, il n’y arrivera pas. Voilà, je suis un peu déçus, je ne pense pas être le seul. Concernant ton idée, elle me fait peur ( j’ai le vertige) mais si on doit y passer, fais le.

        • commentfaireunfilm

          Georges,

          Tu peux relire les articles sur le voyage du héros cela devrait t’aider à différencier les parties d’un scénario. Même si un court ne peux pas forcément respecter toutes les parties du voyage, cela va vraiment te donner une bonne approche ;o)

          Je souhaite te rassurer (ou pas) il n’y a pas eu qu’un seul…je vais faire autre chose, ou j’ai eu une autre idée, je bosse sur un autre projet, je plus le temps etc….)

          A bientôt,

          Tom

          Ps : n’hésite pas à me poser des questions si tu en as besoin ;o)

          • Georges

            je vais donc allez voir le voyage du héros. Tu confirme mes pensées, certaines personnes ne font pas ça par passion mais juste pour passer le temps. Pour l’instant, je n’ai pas de questions. Je vais retourné à mon scénario et voir pour changer son titre.

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Georges,

            Il faut que tu te poses les bonnes questions pour savoir pourquoi et comment ton héros passe d’une partie à l’autre ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Georges

            Pour mon court, je n’ai pas de héros. Juste deux protagonistes et une maison. C’est plutôt dans mes idées de long ou je trouve qu’il y a réellement un héros. Merci tout de même de ton aide. Existe t’il un endroit ou l’on peut trouver ton scénario des « phalanges de pierre »?

          • commentfaireunfilm

            Bonjour Georges,

            Non, le scénario des phalanges de Pierre n’est pas dispo sur le blog. Mais pourquoi pas….à réfléchir ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Georges

            Merci quand même, j’aurais pu voir un vrai scénario structuré.

          • commentfaireunfilm

            ça va venir ;o) je regarde comment je peux mettre un scénario en ligne.

            A bientôt,

            Tom

          • Georges

            Tu pourrais mettre un lien vers un site où l’on peut déposer des documents.

  • Furzadon

    Salut Tom ! 🙂
    Je suis nouveau quant à la réception de ta newsletter, mais si tu le permets j’aimerais compléter ton article sur la conception d’un scénario. Etant davantage porté vers l’écrit et les livres – j’aimerais bien me tourner vers le 7e art mais je n’en ai pas les moyens – il y a quelques choses à ajouter à ton article !

    => Tout d’abord, une chose importante est celle du parfait outil du rédacteur en herbe : le carnet à idées. Un auteur, un scénariste, etc. devrait toujours avoir ce genre d’outil ou équivalent. Les idées étant très volatiles, il est particulièrement aisé de les oublier ; c’est pour cela qu’il faut pouvoir les inscrire en dur quelque part. C’est très pratique, ça ne prend pas de place, et ça permet de ranger ses idées. Mieux encore : parfois, on passe à autre chose et on veut revenir sur son scénario. Relire ses notes est de ce fait une bonne chose, car peut nous permettre de trouver d’autres idées !

    => Ecrire un scénario en peu de temps n’est en rien une bonne idée, pour la simple et bonne raison que les points-clés n’auront jamais été pensés. Je m’explique : prenons par exemple les personnages (je vais faire un paragraphe sur eux ci-après). Dans les productions ou bouquins modernes (mais pas que !), déceler la pauvreté des personnages est chose facile. Beaucoup pensent que pour rendre un personnage profond il suffit de lui coller une histoire pathétique pour susciter l’intérêt du lecteur mais NEIN ! It’s a trap ! Il faut prendre le temps de « comprendre » ses personnages si j’ose dire, mais aussi de peser le pour et le contre, la crédibilité de son scénario. Il ne faut pas se précipiter, même quand l’idée tient à coeur (et donc pour cela j’en reviens à noter ses idées dans le carnet à idées), et toujours penser à relire ce qu’on a fait avant ou après avoir rajouté du contenu.

    => Concernant les fiches de personnages, j’aimerais ajouter quelques petites choses… Notamment sur les fiches de personnages. Par expérience, je peux dire que ces fiches sont particulièrement importantes, et à ne jamais négliger ! Une fiche de personnage consiste en un petit document recensant les principaux aspects du personnage. Cela permet d’avoir, lorsqu’on écrit un scénario, une vue d’ensemble sur les caractéristiques de son personnage (et c’est donc particulièrement utile dans un policier par exemple, pour indiquer les liens entre les personnages !). Pour savoir si un personnage est bien fait, par exemple, écrivez rapidement son histoire ou racontez-la à d’autres (de confiance), voir leur réaction. Il existe des dizaines de modèles de fiches sur internet mais… la meilleure reste et restera celle que l’on élabore soi-même.
    Concernant les personnages, quelques petites choses, notamment au niveau de leur nombre : ne tombez pas dans le piège de vouloir en faire trop, car leur développement peut prendre énormément de temps, et donc vous freiner sur l’élaboration du scénario. C’est pour cela qu’il convient de bien situer son histoire !

    Voilà; bon dimanche 🙂

    • joelpoueck

      salut tous le monde je voudrais faire un films d’animation en patte a modeler avec des ados démarrage en cour projet de 20014.2015 je n’est pas une grande expérience dans ce domaine mais maitrise bien la sculpture .
      je suis disposer a recevoir vos conseille éclairer …
      Merci a tous les passionnés du site pour vos partages .( dsl pour l’horographe je suis a fond.)

      • commentfaireunfilm

        Bonjour joelpoueck,

        Je crois vraiment que ton message aurait plus sa place sur un forum que sur ce blog ;o)

        A bientôt,

        Tom

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Furzadon,

      bienvenue sur le blog ;o) Tu me parles du carnet à idée ce qui est une bonne chose ;o) D’ailleurs si tu relis l’article tu verras que je préconise de créer plusieurs documents pour y coucher vos idées et de permettre de les classer. Le carnet à idée c’est le même principe. L’avantage de faire cela sur un ordi c’est la classification des idées, des décors, des personnages etc… afin de s’y retrouver plus facilement au moment de les incorporer dans le scénario .

      Pour ce qui des personnages je suis tout à fait d’accord ;o) Tu trouveras sur le blog plusieurs articles qui parlent du sujet et qui approfondissent tes propos ;o)

      Merci pour ces précisions ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,
    <>
    Donc nous somme impatient de voir les propositions que tu nous feras.
    Merci et à bientôt alors.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Kaladji,

      Vous jouez le jeu en parlant du blog autour de vous ;o) Ceux qui m’ont envoyé des projets auraient dû (et certains l’ont fait ;o)) poster un message sur le blog pour donner leur avis sur mes analyses. Je ne demandais pas grand chose ;o)

      La proposition que je vais vous faire personne jusqu’a présent ne vous l’a faite ! Cette proposition à d’énormes avantages mais ne plaira pas à tout le monde. WAIT AND SEE !

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bon dimanche, Tom,
    Oui, ton article me touche d’autant plus que je suis en train de me poser toutes les questions qu’un spectateur qui ne serait pas moi, poseraient en regardant mon scénario, en imaginant qu’un film passe et repasse; Il ne faut pas qu’il soit frustré; répondre à tout, que des points soient répétés, pour qu’il ne les oublie pas en cours d’écriture.
    Je me suis trop investie à travers mes personnages.
    Je reprends tout à zéro, et c’est bénéfique.
    De toutes façons, c’est ton analyse qui m’a guidée pour passer par les étapes que tu préconises.
    Vraiment, Tom, je suis si heureuse de t’avoir rencontré.
    Je pense m’approcher de plus en plus vers mon idéal.
    Rien n’est parfait. Un idéal, c’est ce vers quoi l’on tend. C’est ça ♫ l’inaccessible étoile ♫
    Merci, vraiment merci à toi.
    Oui, tout ce qui est du monde matériel, il faut bien vivre, faire vivre son entourage, est un obstacle à écrire tout ce qui vibre en soi.
    Je le fais encore avec plaisir, mais je ne peux m’empêcher d’être sur des chaussures à bascule, tellement mon scénario me tient à cœur. Alors, il m’arrive de plus en plus de louper des plats, alors qu’auparavant, vivre pour moi était de régaler, en créant de nouveaux mets !
    Mais, je ne vais pas raconter ma vie.
    C’est juste que j’ai trouvé dans tes propos, un écho qui me dit que je suis dans la bonne direction.
    Allez ! de belles chansons trottent dans ma tête !
    Heureusement :j’ai des invités.
    Bon dimanche à toi !
    Cordialement.

    • maria

      Bonsoir Tom,
      Je reviens parce que j’ai lu les commentaires de mes « alter ego ».
      Certains me déstabilisent.
      J’ai bien relu ton article.
      Je crains d’être de ceux  »qui n’ont pas joué le jeu. »
      Je n’ai pas lu le livre cité. Je sais qu’il en faut du temps jusqu’à des insomnies pour arriver à vivre ses personnages.
      Depuis belle lurette, je reste fidèle à ce blog, ne voulant pas m’encombrer l’esprit avec d’autres auteurs.
      Ce qui m’aide aussi, c’est l’analyse de films, comme tu l’as préconisé.
      Donc, les rouages, je pense les détecter.
      Toi, serais-tu déçu par nous tous, dans l’ensemble ?
      Ce dont je suis sûre, c’est que mon entourage sait que dès que j’ai un moment, je planche sur ma fiction, et passionnément. Aucun n’en connaît une seule bribe.
      Certains aimeraient lire mais comment comprendraient-ils ?
      Ils savent encore moins que moi, ce qu’est un scénar.
      Ce qui est superbe, c’est le film, au bout.
      Je te quitte, en t’affirmant que j’y crois, à ma fiction.
      Et je crois fort à ton aide. Tu es notre mentor.
      Je n’aimerais pas t’avoir déçu.
      Cordialement.

      • maria

        Je reviens ! décidément !
        La vision globale, je l’avais. Et puis, ma maladresse en bureautique me l’a fait effacer.
        Je pense la retrouver, elle est nette, me semble-t-il.
        La retranscrire après l’exercice dont j’ai parlé ce matin.
        Je me suis attardée sur la façon d’amener un élément de l’histoire tellement peu crédible que j’ai zappé.
        Et le personnage ( femme) qui amène cet élément, je le voyais passif, or c’est lui qui arrive à l’amener.
        Du coup, cette vision globale changeait.
        Je me suis reposée sur mes lauriers tellement j’étais heureuse d’aboutir.
        C’est du charabia : pardon.
        Bon courage, Tom, pour cette semaine.

      • commentfaireunfilm

        Bonjour Maria,

        Merci pour ta fidélité ;o) Je ne suis pas déçu, je dis juste que mon implication de vouloir tous vous répondre et analyser vos projets demande énormément de temps et d’énergie pour ne vraiment aider qu’une poignée…

        Je serais plus efficace si j’employais toute cette énergie uniquement pour cette poignée ;o) Je pourrais suivre les projets, les accompagner au delà de la simple analyse.

        Je pense que faire lire ton projet aux utilisateurs de ce blog serait une erreur. Beaucoup font cela sur des forums..les utilisateurs donnent leurs avis, mais au fond l’auteur n’ai pas plus avancé.

        A bientôt,

        Tom

        • maria

          Oui, Tom,
          Enfin je comprends. » Ne pas jouer le jeu ». Et le rouge décrit ta rancœur légitime.
          J’avais déjà remarqué ceux qui en mettent plein la vue. J’ai bien compris quand tu dis « c’est bien ce que je pensais ».
          Quelle horreur les profiteurs ! Trouvés parmi plus de cent analyses !
          ( Tant mieux s’ils ne sont pas plus avancés. Leurs trucs iront à la poubelle.)
          Il n’y a que toi qui aies lu quelque chose de mon projet.
          Je n’ai pas du tout envie que d’autres le lisent.
          Surtout pas sur internet.
          Je m’en méfie, même si en ce moment, j’y suis.
          C »est que j’ai toujours eu confiance, depuis les premiers jours, en ce blog.
          Ta mise au point me réconforte.
          J’avais cru que « ne pas jouer le jeu », c’était ne pas travailler dans le sens que tu préconises.
          Toutes ces pièces,( liste et caractéristiques des personnages, dialogues, etc. ) sont celles d’un patchwork écrites ♪ sur l’écran noir de mes nuits blanches ♪ *
          Et le lien le plus solide qui recoud tout ça ensemble, c’est le voyage de mon héros, calqué sur son voyage commun avec une autre protagoniste, qui commence dès la première séquence et finit à la dernière. Dixit M.de La Palice !!!
          Exit la genèse et l’exégèse; j’arrive à la synthèse !
          À bientôt ! Déjà, » à dimanche prochain !  » Cordialement.
          * Claude Nougaro: Le Cinéma.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Maria,

      Merci pour ton message ;o) J’espère que tu n’as pas loupé ton repas dominical ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour Tom,
        Je t’ai écrit.
        Mon commentaire a dû être effacé par un « modérateur ».
        Juste te dire que j’ai déraillé, que j’ai régressé, que ton article m’a aiguillée, je vais m’en imprégner. Que je pense être enfin sur le parcours du héros.
        Et voilà.
        Non, je n’ai pas raté mon déjeuner !
        Et je te jure que j’ai chanté et quand j’ai préparé et quand j’ai servi. !!!
        Offrir ma joie, en même temps que régaler.
        Cordialement.