écrire un court-métrage Partie I

écrire un court-métrage

 

Vous le savez peut-être mais faire un film, écrire un film ou écrire un court-métrage, cela demande de la patience. Car, entre l’idée et  jusqu’à  la réalisation du film, il se passe en moyenne deux années. C’est une moyenne ! Je connais des amis scénaristes/réalisateurs qui ont travaillé et attendu 5 ans pour pouvoir faire leur film de 1h45.  Vous vous dites sûrement : « oui, mais moi je veux faire un film de 10 minutes, j’ai tout en tête », ça va forcément aller plus vite !

C’est vrai, mais pourtant vous allez devoir dépenser une énergie folle pour ces 10 minutes. Et puis quoiqu’il arrive, vous ne le ferez pas non plus en 24 heures, sous peine de vous planter.

Vous vous êtes donné 3 mois, voire moins, pour faire un film, pour faire votre court-métrage. Mais attention, comme je viens de le dire, écrire un court-métrage n’a rien de facile. Faire vibrer, rire, pleurer en 5 ou 10 minutes, a tout du parcours du combattant. Là où certains scénaristes mettent 1H30 pour raconter leur histoire, vous, vous n’avez que 10 minutes et la moindre erreur sera fatale.

écrire un court métrage

Gustavo Frazao/ shutterstock

Savoir écrire un scénario de court-métrage

Tout comme je l’ai déjà expliqué dans les articles sur : comment écrire un scénario, votre idée est comme une pierre brute, il va falloir la dégrossir pour que vos séquences s’imbriquent les unes dans les autres et forment un tout, parfait.

Sinon vous risquez :

–       de passer à côté de votre sujet

–       que le spectateur ne comprenne pas ce que vous vouliez dire

–       de n’être pas drôle etc…

Bref, vous risquez de rater votre film !

Tout comme un long métrage ou un téléfilm, l’écriture d’un court-métrage nécessite certaines règles.

Comment commencer ? Et bien il vous faut une idée. Ça paraît simple, peut-être un peu stupide à dire. Malheureusement, j’ai rencontré de jeunes apprentis réalisateurs qui voulaient absolument réaliser/ écrire un court-métrage mais : « ne savaient pas quoi » comme ils disaient.

Soyons clairs ! Si vous ne « savez pas quoi » c’est que vous n’avez rien à dire, pas de message ou d’idée à faire passer.

Je ne vous dis pas que vous devez forcément avoir l’idée du siècle (quoique) mais cela peut être tout bête comme idée. Prenez l’exemple du court-métrage « une leçon de cinéma ». Le réalisateur voulait juste écraser une vieille, il a décidé de mettre cette idée « bizarre » en scène. Ce n’est pas le meilleur court-métrage du monde, loin de là. Mais il y a néanmoins un message : «malgré que l’on ait eu une vie de M….ça peut toujours être pire ». Pas très optimiste comme message mais ça vaut ce que ça vaut.

Si vraiment la notion de message vous est un peu étrangère, partez d’une situation qui vous a ému, amusé ou effrayé. Faire un film c’est aussi savoir regarder autour de soi.

Partez d’une situation simple, par exemple : « une jeune maman passe à la caisse d’un supermarché, un enfant de 3 ans dans les bras, un bob vissé sur la tête. »

Jusque là tout va bien. A vous de trouver l’élément déclencheur.

Je vous aide :

« Une jeune maman passe à la caisse d’un supermarché, un enfant de 3 ans dans les bras, un bob vissé sur la tête. Le regard de l’hôtesse de caisse se fige lorsqu’elle remarque un filet de sang couler sur le front du bambin»

A partir de là vous pouvez, soit faire une comédie : « la mère a caché un steak sous le bob du bambin », vous pouvez le tourner de deux façons : soit pure comédie loufoque ou en comédie sociale.

Après si vous souhaitez un autre genre de cinéma, laissez libre cours à votre imagination : il a un alien sous le bob etc…

Regardez autour de vous, il y a des dizaines de situations drôles, bizarres…appropriez-vous la scène et faîtes-en sorte que votre imagination bouillonne. Faites de l’ordinaire de l’extraordinaire…

–       Un homme court, il passe proche de vous, vous frôle….

–       Un homme regarde autour de lui, inquiet…

Ces deux hommes passent inaperçus aux yeux de tout le monde. Mais pour vous, non. Pouquoi ? Parce que chacun de ces hommes vit peut-être une aventure extraordinaire.

Vous avez plein d’images en tête, des flashes d’histoires, peut-être même la fin ou le début. Essayez d’intégrer votre imaginaire avec ces personnes que vous rencontrez à tous les coins de rues.

écrire un court métrage

iQoncept/ shutterstock

Une fois que cette étape est faite : résumez votre histoire en quelques lignes : deux ou trois. Ce sera votre synopsis.

Ces quelques lignes seront votre saint graal tout au long de l’écriture, vous ne devrez jamais vous en écarter.

 Ecrire un scénario calibré ou pas ?

ATTENTION : Je suis de ceux qui sont contre le bridage de l’imagination, sous prétexte que les moyens sont limités. Écrivez l’histoire qui vous vient, peu importe si, à la fin de votre scénario, vous devez trouver 3 millions d’euros pour le réaliser, vous êtes intelligent et vous savez que pour le moment ce n’est pas possible. Si vous avez écrit 30 pages ou plus, c’est que votre histoire (ou vous) en avez sûrement besoin : pour le moment !

Car avec la méthode que vous allez suivre ici, vous serez capable de prendre du recul sur vos écrits, allez à l’essentiel et donc enlevez le superflu. De plus, chacune de vos idées va pouvoir sûrement nourrir d’autres écrits dans le futur.

En revanche, il est vrai que l’écrit, dans une certaine économie, est un entraînement à part entière. Si une production vous engage un jour pour écrire un film dans le Larzac, il va falloir oublier les buildings, les poursuites de voitures en ville ou je ne sais quoi…(Ps : j’aime beaucoup le Larzac ;o) )

Pourquoi écrire trente pages pour un court de 10 minutes ? ce n’est pas grave pour le moment : Parce que vous verrez que souvent nous avons les fâcheuses habitudes de trop expliquer, de tirer en longueur les séquences ou les dialogues. Parfois même, d’écrire des dialogues pour expliquer ce que le personnage est en train de faire….un comble pour un film !

Ou d’ajouter des personnages qui,  pour certains, n’apportent rien à l’histoire et la plombent plus qu’autre chose. Votre histoire tiendra au final sur 10 ou 15 pages.

N’oubliez pas que le spectateur comprend plus vite que vous ne le pensez. Il a l’habitude de voir des films, il connaît les mécanismes, il faut apprendre à lui faire confiance

Faire un film, écrire un scénario de 5 ou 10 minutes est une expérience excitante et passionnante. C’est la première étape incontournable vers la réalisation de votre film.

 

Conclusion :

–       Partez d’une situation simple, de personnages ou de situations de la rue….etc.….

–       Définissez le genre (comédie, thriller etc)

–       Résumez votre histoire en deux ou trois lignes pour avoir votre synopsis, mais surtout que vos idées soient claires.

Bientôt : Faire un film : écrire un court-métrage partie II

Voila pour cet article sur comment écrire un court-métrage. La semaine prochaine nous irons plus loin. Vous pouvez maintenant retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

A bientôt,

Tom Weil

 

Image courtesy of adamr at FreeDigitalPhotos.net

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

90 comments… add one

Leave a Comment