Souvent, notre envie d’écrire un scénario vient d’un seul et même moment que nous avons tous partagé : une salle de cinéma ou une série à la TV. C’est ce moment qui nous réunit aujourd’hui ici.

Le plaisir d’aller au cinéma

Ce plaisir que nous avons ressenti lors de notre entrée dans la salle, de se placer sur le siège que nous avons, parfois, patiemment choisit devant notre écran d’ordinateur. On enlève notre veste, on s’installe et les lumières se baissent, notre cœur commence à battre un peu plus vite, le bonheur nous envahit alors que le film n’a pas encore commencé.

Puis les premières images du film s’impriment sur la grande toile blanche, c’est parti ! Et le film que nous voyons nous transporte. Puis tout se rallume ; on se dit peut-être que ce n’était pas forcément un chef-d’œuvre mais quoi qu’il en soit la magie a opéré et a fait naître en nous ce désir de se lancer dans l’aventure d’écrire notre film, ton scénario…Ce que nous avons vu semblait tellement simple dans sa construction, dans la transmission des émotions et tout ça, à la base, n’était que de simples feuilles…Un scénario…Nous aussi nous allons pouvoir faire vivre tout ça à notre futur public.

Malheureusement rien n’est si simple, toutes les personnes qui ont ouvert Word, celtx ou n’importe quel logiciel de traitement de texte ou d’écriture savent que ce n’est pas aussi simple. Il faut commencer à écrire et ce n’est pas une mince affaire. Non pas qu’il soit compliqué de bien présenter un scénario, de respecter les espaces, la police ou les marges, mais que tout cela ne va pas t’aider à structurer votre histoire, véhiculer des émotions et rendre tes dialogues cohérents et convaincants.

Ecrire un scénario, ce n’est pas comme écrire un roman

ecrire un film

Je te le dis souvent, écrire un scénario ce n’est pas comme écrire un roman. La différence la plus flagrante, c’est que lorsque tu écris un roman, tu n’as pas autant de contraintes qu’avec un scénario. Par exemple un roman n’a pas de limite de pages, alors qu’un scénario doit toujours prendre en compte le format et la diffusion…Bref, la finalité. Il faut donc éviter d’écrire des lignes et des lignes qui n’amènent rien à l’intrigue ou aux personnages. Il faut aller à l’essentiel et pourtant nous avons tant de choses à dire et d’émotions à faire passer…

Pourquoi ? Simplement parce que le simple mot que tu écris et qui te semble sans conséquence, la description des décors ou les lieux vont impliquer des dizaines et des dizaines de techniciens si ton scénario est transformé en film, sans compter l’argent qu’il va falloir trouver en plus pour « rendre vivant » ce que tu as écrit.

Alors écrire un scénario, cela ne veut pas dire penser « économie » cela veut simplement dire que chaque dialogue ou chaque scène que tu écris doit avoir un but. Tout cela en 90 ou 120 pages si tu écris un long-métrage ou 40 à 52 minutes si tu écris une série. Tout doit couler comme de l’eau, comme si en lisant ton scénario on regardait le film sur un écran. Et c’est souvent ça qui est difficile pour un apprentis scénariste : savoir pourquoi tu écris telle scène ou tel dialogue et surtout leur but. C’est quelque chose, c’est un concept qui te dépasse souvent : connaitre le but de chaque chose.

Il faut donc peser chaque mot, travailler et encore travailler, la simplicité demande beaucoup de travail.

Comprendre comment la simplicité se crée : regarde ce que font tes paires

lire scénario

LIS POUR APPRENDRE COMMENT FAIRE

Quand je te dis d’apprendre, je veux dire par là : « il faut lire ». Je sais que tu as dû voir des dizaines et des centaines de films, mais as-tu lu des scénarios ? Car au fond, le film c’est la transcription du scénario, si tu ne sais pas comment il a été fabriqué, tu ne pourras jamais refaire la même chose. C’est un peu comme si tu voulais devenir pâtissier et que tu voulais refaire un gâteau sans comprendre les techniques et les ingrédients qui ont été utilisés.  La lecture de scénario va te faire comprendre comment ça fonctionne, comment les séquences s’enchaînent, comment les scénaristes structurent. Et là je ne te dis pas de lire 1 scénario, mais des dizaines et des dizaines.

 

Ne lis pas non plus n’importe quoi, commence par les films ou les séries qui te poussent à écrire et que tu aimes par-dessus tout. Fais une liste et va sur imsdb, simplyscripts ou encore screenplays pour les films américains. Tu peux aussi aller sur la scenariothèque pour certains films en français. Après tu peux toujours tenter ta chance en googlelisant le titre du film, et avec un peu de chance tu trouveras le scénario que tu cherches.

 

Maintenant, tu sais pourquoi écrire un scénario c’est difficile : parce que cela semble simple ! C’est le pire piège dans lequel tu peux tomber : croire ça. Il n’y a rien de plus difficile. Souvent d’ailleurs parce que tu te jettes corps et âme dans l’écriture sans avoir pensé à tes personnages ou encore pire : à ce que tu veux raconter et ce que tu veux transmettre à tes futurs spectateurs.

 

Savoir expliquer son histoire

Rappelle-toi que si tu ne sais pas expliquer ton histoire ou écrire ton histoire en quelques phrases c’est que ton histoire n’est pas vraiment claire dans ta tête.

Alors imagine si tu commences à écrire un scénario de 120 pages…Cela risque de n’avoir ni queue ni tête. Pense toujours à fonctionner par étape, pars du plus court pour aller vers le plus long. Fais des recherches, travaille tes personnages, ton intrigue et tout devrait bien se passer.

 

Voilà pour cet article sur : Pourquoi est-ce difficile d’écrire un scénario. 

Laisse-moi tes questions sous cet article je te réponds très vite !

Si tu as aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Partager » en bas de la page. Tu peux retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

Tu aimeras aussi les articles :

A très vite,

Tom.

À PROPOS DE TOM WEIL

0 comments… add one
dolor Curabitur consequat. id amet, mi, accumsan elit. mattis ut sed mattis

 

Je débute maintenant