Les écoles de cinéma,

entre écoles de cinéma publiques et

écoles de cinéma privées

 

Comme promis dans l’article précédent, je vous ai fait une liste des écoles de cinéma. Elles ont toutes leurs points forts et points faibles. Je vous invite à vous renseigner sur chacune d’elles. Vous trouverez parfois les liens vers les sites des différents établissements.

Voici quelques écoles de cinéma :

La FEMIS

Etablissement d’enseignement public. L’enseignement est à la fois technique et artistique. Il est possible de rejoindre la FEMIS en formation initiale ou en formation continue.

La formation dure quatre ans, vous avez plusieurs possibilités :

– production

– scénario

– réalisation

– image

– son

– décor

– montage

 

Attention le concours est extrêmement difficile et sélectif. Comme vous pouvez l’imaginer, la section réalisation  est l’une des plus demandée, donc difficile à obtenir.

 

Admission : concours à bac+2

La fémis : 6 rue Francoeur 75018 Paris

Tél : 01 53 41 21 00

Fax : 01 53 41 02 80

Site : www.femis.fr

LOUIS LUMIERE. 

Aussi prestigieuse que la FEMIS. Plus axée sur le cinéma, la photographie et le son. L’école est gratuite et délivre un diplôme de niveau bac+5. 150 élèves suivent les cours. La durée de la formation est de 3 ans.

Admission : Il faut être titulaire d’un bac +2 concours à bac+2 ou équivalent.

Ecole Nationale supérieure Louis Lumière B.P 22 – 93161 Noisy le grand cedex (changement d’adresse, l’école se trouve maintenant dans la cité du cinéma, rue ampère à saint denis)

Tel : 01 48 15 40 10

Fax : 01 43 05 63 44

Site : www.ens-louis-lumiere.fr

 

L’INSAS

Ecole regroupant une plus large palette de cours. En effet les formations sont :

–       Théâtre

–       Réalisation/TV/ Cinéma

–       Son

–       Montage/ Scripte

–       Comédiens

Admission : Bac + relevés de notes. + Réussite des épreuves d’entrées.

Insas rue Thérésienne, 8 – B1000 Bruxelles

Tél : + 32 2 511 92 86

Fax : + 32 2 511 02 79

Site : www.insas.be

 

ESRA

ESRA est un groupe de plusieurs écoles (ESRA, ISTS et SUPINFOGRAPH).

–       Image

–       Réalisation

–       Scripte

–       Montage

–       3D

–       Production

–       Lumière

–       Son

 

Les études durent 3 ans avec la possibilité d’une 4e année à New York. ATTENTION!!! : Les études sont payantes : Il faut compter 6500 euros/ An.

Trois écoles sont possibles : Paris, Nice, Rennes.

ESRA Paris : 135, avenue Félix Faure 75015 Paris

Tél : 01 44 25 25 25

Fax : 01 44 25 25 14

Site : www.esra.edu

 

ESRA Nice : 9, Quai des Deux Emmanuel 06300 Nice

Tél : 04 92 00 00 92

Fax : 04 92 00 00 93

Site : www.esra.edu

 

ESRA Rennes : 1 rue Xavier Grall 35700 Rennes

Tél : 02 99 36 64 64

Ax : 02 99 36 26 40

Site : www.esra.edu

 

ESEC

Ecole privée, encore une fois plusieurs enseignements sont disponibles :

–       Réalisation

–       Production

–       Montage

–       Post-production

 

La Formation dure 3 ans. Elle est divisée en deux cycles. Le premier aide à déterminer l’orientation que l’étudiant prendra à la fin de celui-ci soit :

–       cinéma

–       arts et médias électroniques

–       montage

 

Admission : Bac minimum + concours

Ecole supérieure d’études cinématographiques 21, rue de Citeaux 75012 Paris

tél : 01 43 42 43 22

Fax : 01 43 41 95 21

Site : www.esec.edu

 

Le CLCF  (le conservatoire libre du cinéma français)

Enseignement en 3 ans. Les deux premières années sont destinées à préparer la spécialisation pour la 3e année :

  • Assistant réalisateur
  • Monteur
  •   Scripte
  • Scénariste, adaptateur, dialoguiste
  • Directeur de Production

Attention ! : le coût de la formation n’est pas négligeable, comme toutes les écoles privées du secteur. Compter entre 6200 et 8350 euros.

Admission : niveau Bac pour la 1ère année, Bac+1 en 2ème année, Licence cinéma en 3ème année (dossier + test + entretien)

CLCF 9, quai de l’Oise 75019 Paris

Tél : 01 40 36 19 19

Fax : 01 40 36 01 02

Site : www.clcf.com

 

EICAR

87% de réussite au BTS cette année 2013. L’EICAR propose un diplôme d’état bac+2. Vous pourrez vous spécialiser en production, image, son ou montage.

 

Il faut avoir le bac ou une expérience significative dans le domaine concerné.

Les épreuves d’admissions sont :

–       2 épreuves écrites : analyse de film et une autre épreuve

–       Un entretien personnalisé basé sur votre lettre de motivation

Retrouvez le dossier d’admission ici (http://www.eicar.fr/sites/eicar_fr/files/candidature_resident_etranger.pdf)

Attention ! cette école n’est pas gratuite. En fonction du domaine les prix changent :

–       BTS audiovisuel : 7 750 euros

–       Réalisation cinéma et TV : 7 200 euros

–       Ecriture scénaristique : 7 200 euros

–       Devenir acteur : 4 150 euros

Plus de renseignements directement sur le site : www.eicar.fr

 

L’école de la cité

Cette école a été imaginée par Luc Besson. Elle se situe au cœur de la cité du cinéma.

Les admissions pour la rentrée 2013 sont terminées. Les critères d’admission ne se font que sur le talent et la motivation.

Une fois le dossier d’inscription téléchargé et envoyé, il est validé et permet de participer à la première épreuve du concours d’entrée.

Ce concours se déroule en 3 épreuves :

–       réalisation d’une œuvre créative sur un thème imposé

–       épreuves écrites évaluant la créativité et la motivation du candidat

–       entretien individuel

Au programme de l’année pour les auteurs/ scénaristes : histoire du cinéma, analyse de scénarii, technique de narration, écriture de synopsis et de scénarii, script, droit de l’audiovisuel, dialogues, story-board, découpage technique et anglais

Pour les réalisateurs : Histoire du cinéma, analyse de scénarii, casting, technique de préparation, découpage technique d’un film, technologie des caméras, techniques de prise de vue, techniques de prise de son, techniques de mise en lumière, gestion d’équipes de tournage, mise en scène sur plateau, étalonnage, montage image, montage son, musique de film, effets spéciaux, plan de financement, droit de l’audiovisuel, marketing et distribution, anglais.

Voilà en gros les écoles les plus connues. En fonction de vos moyens, de votre talent, de vos envies, à vous de faire votre choix. Je vous conseille aussi de faire un tour directement sur les sites de chaque école, mais aussi de trouver des forums d’anciens élèves grâce auxquels vous en apprendrez énormément…

Voici les coordonnées de l’école de la cité : 20 rue Ampère 93200 Saint-Denis

Au via le site internet : http://www.ecoledelacite.com

Quel que soit votre âge, il n’est jamais trop tard !!!!! Ou trop tôt !!!!!

Si vous ne pouvez pas faire une école de cinéma je vous conseille de lire : devenir réalisateur.

Laissez vos commentaires, vos questions. Inscrivez vous à la newsletter pour recevoir la suite.

Vous pouvez « liker » la page en haut de cet article. N’hésitez pas à partager les articles du blog. Vous pouvez aussi retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Eloïse Wisniewski

    Bonjour,

    Merci de ton article, et de ton blog qui est très enrichissant et passionnant!

    J’aimerais savoir, aurais-tu quelques conseils, idées de livres à acheter pour préparer les concours d’entrée dans les écoles. Il existe beaucoup de livres, et je ne sais pas vers quoi me diriger pour préparer les concours.

    Merci de ta réponse et de ton aide,
    Bonne continuation,
    Eloïse

    • Bonjour Eloïse,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de nous remercier.

      Ta question demande un peu de réflexion mais aussi un peu plus de renseignements car les écoles proposent plusieurs cursus. Il faut nous dire ce que tu souhaite faire exactement.

      A bientôt,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • Muriel Maubert

    Bonjour Tom super ton blog ! dis moi, je trouve tre speu d’avis sur le ceea , le conservatoire europeen , j’ai cru lire que tu n avais pas particulierement integre d’ecole mais aurais tu un avis tout de meme ? Ils selectionnent une douzaine d’eleves chaque année mais j ai peur que mon inexperience men ferme la porte

    • Bonsoir Muriel,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Malheureusement je ne peux pas t’en dire plus…j’ai trouvé pas mal de truc sur le net en ce qui concerne d’anciens élèves du ceea…

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    ☼) BONJOUR Inès, au lendemain de Noël !
    Merci pour tes souhaits de bonnes fêtes. Chez nous, c’est la fête des enfants, …des petits-enfants. Elle perdure quelques jours.
    Je m’en veux d’avoir douté de toi.
    => Persévère !
    Affectueusement de
    ☼) maria

  • Ines Kachemar

    Bonjour Tom !
    Je vais essayer d’entrer en 2eme année au Conservatoire libre du cinéma français à Paris. J’ai discuté avec la personne qui s’occupe des admissions et elle m’a dit que l’un des tests d’entrée est un test de culture cinématographique. C’est pour ça que je fais appel à vous : pouvez-vous me donner une liste des grands classique cinématographique ? Parce que je peux évidement chercher sur Google mais ça sera des listes faites par des fans et non pas un professionnel du cinéma. Et ce, évidement, si vous avez le temps et l’envie.
    Bonne journée !

    • Bonjour Ines,

      C’est difficile de te faire une liste comme ça …mais pourquoi pas, c’est un défi très sympa. Garde un oeil ouvert je vais en faire un article.

      A bientôt,

      Tom

      • Ines Kachemar

        Bonjour Tom !
        Je suis ravis que l’idée vous plaise, appliquez-vous surtout ! x) je reste à l’affus pour ne pas louper cet article !

        • maria

          ☼) Bonsoir Inès,
          Ça fait un moment que je te vois réapparaître ici Que deviens-tu ? J’imagine que tu as réussi brillamment ton bac L ( Serais-tu en fac de psycho ?) Ton passage à l’âge de la majorité te permet donc d’entrer dans une école de ciné, d’aller vers ton idéal…
          Si je viens vers toi, c’est pour t’aiguiller vers quelques films cultes, pas si bien que le ferait Tom, évidemment, je ne suis pas toute jeune mais j’ai fait quelques progrès.

          Incontournables :
          1) » Psychose » : Hitch sème des indices – Le titre est révélateur ce qui ne gène pas le suspense. . Il détourne notre attention avec cette histoire de vol de billets par Marion. J’ai aimé cette séquence où elle imagine ses patrons, ses collègues discutant de son absence inhabituelle, sans qu’on les voie. Regarde bien les indices qu’il sème, en particulier son travail de taxidermiste qui mène à l’horreur du climax.

          2) « Intouchables » ( avec F. Cluzet et Omar Sy)
          Le protagoniste c’est Driss ( = O.Sy ) davantage que son riche employeur). Perso, je me suis arrachée à ce dernier, à cause de son handicap. J’ai peu ri et beaucoup pleuré par cette amitié improbable entre ces deux hommes de classe sociale si éloignée.

          3) Va dans les Master class (clique en haut des intitulés de ce blog pour accéder au menu.=> analyse et commentaires enrichissants.
          J’ai aimé Charlie Chaplin – Les Temps Modernes – Claude Chabrol.

          5 ) Le Top 10 des films de Desmond dans ce blog. Il donne les motifs de sa sélection.

          => C’est déjà une ligne de travail. Potasse à fond les thèmes, la ligne rouge ou time-line, les noms des réals, des acteurs, des personnages. Essaie de trouver les rouages, le ou les climax etc.

          C’est assez pour ce soir.
          Plus tard, bientôt, je te parlerai de Forest Gump.
          Voilà, Inès, dans l’espoir de t’apporter un +. Là, j’ai écrit à la volée !
          Je t’embrasse.
          ☼) maria.

          • maria

            ☼) Bonjour Inès,
            Suggestion pour ton admission à l’école de ton rêve:
            La oneline, le pitch, ce que dit Tom, sa difficulté de concision, s’entraîner, c’est primordial. Si tu t’entraînes à le faire pour 2/3 films de ta sélection personnelle, t’es bonne, c’est sûr !
            Tu peux aller au chapitre adéquat. Et lire les commentaires, en particulier, celui de Pierre-Henri Juguet.

            Je reviens pour FOREST GUMP, le dernier DVD que j’ai voulu visionner pour trouver l’effet de style d’écriture. Je peine à me sortir des films que j’apprécie comme à ceux que je n’aime pas pour peser le pour et le contre qui me donnent ce ressenti.
            Donc, encore remplie de ce film, j’en ai parlé à Tom.
            Voilà, ♪ Sur l’écran noir de ma nuit blanche ♪- comme le chante Nougaro, j’ai écrit ce pitch. Il ne me satisfait pas malgré le nombre réduit de 28 mots.

            DIFFÉRENCES entre intellectuel déficient et force herculéenne, incapacité d’ initiatives ne présageaient pas l’ ascension sociale de cet homme-enfant. Si son énergie était sa force d’aimer ?

            J’ai écrit pour moi une autre one-line, il faut que je la retrouve dans mon brouillamini – LOL ! – de notes manuscrites. .
            Si ça t’aide, je peux te la donner. Et te présenter le film à ma façon. Toi qui aimes les métaphores ( je m’en souviens !), une plume d’oiseau se laisse porter au gré du vent. On la retrouve à la fin. Cette one-line, écrite après le visionnage du film en tient compte.

            Bon courage à toi, Inès.
            Affectueusement de
            ☼ maria.

            • maria

              ☼) Nouveau bonjour, Inès, Tom, et vous tous,
              Je n’ai pas retrouvé la première one-line. Elle tenait compte de l’influence maternelle mais commençait par la même erreur : différences.

              Décemment, il me faut rectifier la logline ci-dessus de  » Forest Gump ». Le mot « différence » a été la premier ressenti après le visionnage du film.
              J’ai confondu avec l’ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR ::
              Zoom sur deux paires de chaussures. Chaussures de sport d’homme usées et poussiéreuses et des tennis blanches de femme. Assis sur un banc, l’ ‘homme, blanc, élégant, se présente : Forest Gump.( on ne risque pas d’oublier ce nom, répété et pour cause ). La femme, noire, indifférente, ne répond pas.

              Pour la LOGLINE, ce qui est  » zoomé », c’est – à mon humble avis-, le PARADOXE de l’arc transformationnel de ce « devenu-héros » malgré ses différences. .
              Voici celle qui n’est pas parfaite, mais plus conforme à mon raisonnement:

              Initialement déficient mental, cet homme-enfant se laissant porter par l’initiative des autres, acquiert une force herculéenne.
              Si, AIMER – legs maternel – était le moteur de son ascension paradoxale…

              Peut- être à bientôt Inès… si tu le veux bien…Affectueusement ( d’une vieille rombière )
              En attendant que d’autres viennent à la rescousse, je vous dis, à Tom, et à tous : « ensemble au service du cinéma » ☼)
              . Et cordialement de
              ☼) maria.

              • Ines Kachemar

                BONJOUR MARIA !
                Tout d’abord merci pour ces messages, je prends note (littéralement) et j’espère que vous allez bien ! J’ai effectivement passé mon Bac L (avec mention) et je suis maintenant à la fac de psycho de Bordeaux ! Je suis seule dans une chambre universitaire et je me découvre être une bonne cuisinière x) Mais ce qui me pousse à tenter une (probablement 2) école de cinéma c’est le même problème auquel je suis confronté depuis la seconde : mes cours me prennent tout mon temps et toute mon énergie, je n’écris que rarement alors que c’est ma priorité.
                Merci beaucoup pour ces exemples pertinents et précis, je suis loin d’être aussi efficace que vous, je dois m’entraîner !
                Merci (encore) d’être venue à ma rescousse quand Tom est trop occupé !
                Je vous embrasse xx

                • maria

                  ☼) Bonsoir chère Inès,
                  Que tu me répondes me met du baume au cœur. Merci !
                  Il est tard, mais je tiens à te dire qu’il vaut mieux étudier les films entre tes devoirs. Je sais combien est enthousiasmant le fait d’écrire mais si tu veux une solide culture cinématographique, si cette école spéciale t’attire, fais des breaks en regardant quelques films et apprend à « pitcher » le film des autres en 30 mots maxi. Pour mon essai plus haut, j’ai oublié le qualificatif « sociale » ( => de son ascension sociale paradoxale ). Il doit y avoir mieux. (pitcher mon futur long, a été bien plus facile !).
                  Pour cuisiner, je vois que nous avons la même passion quoi que…mon violon d’Ingres, c’est écrire…à en perdre la raison LOL !
                  Bon courage, à bientôt.
                  Je t’embrasse.
                  ☼) maria
                  PS. « Forest Gump » est un classique du genre. On aime ou on n’aime pas. Mais il est fort bien structuré. Pas mièvre, car il contient des satires de l’histoire de l’Amérique, en particulier de l’armée ( obéissance aveugle au chef, ce qui va comme un gant à ce candide de Forest, la guerre du Vietnam, le scandale de Watergate ( à vérifier).

                  • maria

                    ☼) Coucou INÈS,
                    Surtout, ne me réponds pas : reste dans tes études, Si je viens là pour toi, pour cette soutenance de ton projet – être admise à l’école de cinéma – je me rends compte que c’est aussi pour moi, pour l’écriture de mon second long.
                    Et puis toi, tu aimes écrire !

                    J’ai vu 2 fois Forest Gump, une fois le visionnage interrompu par des enfants ( Noël), une autre fois, il y a peu, plus posément. Je sais que je n’ai pas trouvé ce que je cherchais, qu’il me faudra revenir à d’autres lectures de ce film, pour l’écriture de certaines séquences.

                    J’y reviens surtout pour le scénariste du film – Éric Roth.
                    Il m’a fallu chercher son nom sur Google. Sur mon DVD, seuls figurent le nom du réalisateur – Robert Zemeckis – et de l’acteur – Tom Hanks ( apprends leur nom par cœur, ils ont eu des oscars, et pourquoi pas celui d’ Èric Roth ? ).

                    Puisque tu écris, j’en reviens au scénariste. J’essaie d’analyser ce qu’il est à travers cette histoire. Pour avoir donné à son héros, cette faculté d’amours plurielles, il ne peut qu’ être un homme de cœur.
                    ( quelque chose m’a fait te dire que ce n’est .pas une histoire mièvre, c’est une histoire d’amours peu banale, certes, mais pas mièvre par ce qui suit ).
                    .
                    C’est vrai qu’il est le marionnettiste qui manipule ce naïf Forest. Ce M. Roth a une idée derrière la tête : se moquer de l’ histoire de l’ Amérique politique, simultanément au temps de l’ascension sociale de Forest. Et c’est elle, cette Amérique, qu’il manipule à sa façon. Il est américain: c’est son droit de dire par moyens détournés ce qu’il en pense !

                    Tout ça pour que tu étayes les films que tu auras choisis, même si ce n’est pas celui-là. Dire ce qui t’a déplu, dire ce que tu as aimé. On ne peut pas plaire à tout le monde !

                    Bises… à bientôt !.
                    J’oubliais: Bravo pour ta mention au bac. Je le savais, je jure que je suis loin de Bordeaux ! je ne t’ai pas fliquée, LOL !
                    maria ( ☼)
                    .

                    • Ines Kachemar

                      Bonjour !
                      Je te répond tout les 10ans, je suis désolé, c’est la semaine de révision !
                      Je viens de regarder Forrest Gump, j’ai adoré ! L’innocence du personnage m’a beaucoup émut et j’ai comme toi remarqué la critique qui est faite de l’Amérique, c’est super intéressant, je me pencherai plus dessus quand j’aurais le temps.
                      Tu avances bien dans tes scénarios ?

                    • maria

                      ☼) Bonsoir INÈS,
                      Tu es sérieuse, bravo ! Même si la psychologie sociale t’es présentée comme une science, et regarde davantage la société, n’oublie pas la psycho de chaque individu : important pour ton idéal. Si tu rentres direct en 2 ème année, c’est que cette année de fac compte ?
                      Oui, j’avance mon scénar. Hier, j’ai beaucoup avancé, pas piétiné. LOL ! Les soudures me sont apparues. L’épine dorsale devient une torsade ! Quand on a écrit la logline, et que l’on connaît les points culminants, ça tourne rond ! Mais, il me reste à me documenter, J’ai la forme mais pas le contenu, qui va les solidifier.
                      Tous mes encouragements.
                      Affectueusement
                      ☼ maria

                    • Ines Kachemar

                      Bonjour !
                      Oui, les prof nous répètent sans cesse que c’est une science puis en sociologie le prof nous dit de ne pas les écouter quand ils insistent sur ce point, c’est assez drôle de les voir ne pas être d’accord. x)
                      Oui, vu que j’ai Bac +1 je rentre direct en 2eme année.
                      C’est efficace tout ça, bravo ! Je peux pas en dire autant. Je vais essayer de faire comme toi, ça va très certainement me clarifier les choses. Parce que j’ai tout le contenu mais l’ordre me pose problème, l’inverse de toi. x)
                      Merci !

                    • maria

                      ☼) Bonjour INÈS, et bonjour TOM, ( je parle de tes conseils )

                      Tu sais, pour mon 1er long, je n’ai pas toujours eu cet ordre. Si tu voyais mes brouillons sur des morceaux de papier de fortune ! Emballages cartonnés de pots de yaourts, versos de facturettes, cahiers grand format etc…
                      LOL ! Il va falloir que je les trie à présent : ils sont enfouis dans un gros sac de voyage.

                      Cette fois, pour mon 2 ème long ( j’ai écrit entre les 2, un court de 15mn, non sélectionné, pour le concours « Femmes et cinéma » ), je suis plus rationnelle. Même si je me trouve dans ce moment magique de la création, ( entre ciel et terre ), je suis ( verbe suivre ! ), le chemin offert par Tom. J’ai déjà dit ,
                      – À partir de la logline.
                      – J’ai toujours eu le « bon titre » ( Tant pis, si tu n’es pas OK, Tom ! ) => il m’inspire où il arrive de mon inspiration ? : impossible à dire !
                      – j’ai toujours eu le climax mais pour le 1 er, je l’avais d’avance certes mais je l’ai coincé aux 2/3 du film. Ce qui chamboulait complètement la structure. Soit le 1er acte. Et même le 2ème puisque mon héros revient sur ses pas.

                      Tom, en analysant, a vu que mon exposition n’allait pas. Bref, j’ai peiné à comprendre ce que j’avais fait. Pour la structure, je voulais envoyer un drone LOL! !avec de la poussière de craie, pour survoler mes time-line enchevêtrées mais pas emmêlées. J’aime utiliser des figures « géométriques » : pour celui-là, c’était des ensembles qui se croisaient, s’imbriquaient les uns dans les autres, se réunissaient à des points communs. Bref, compliqué !

                      Alors, ne fais pas comme j’ai fait.
                      Ma nouvelle méthode est méthodique, ( oh! le beau pléonasme ! Je le laisse ! )
                      Comme chaque matin, une idée nouvelle enrichit mes 2 times line, ( parfois parallèles, elles se rencontrent ), je les écris tout en faisant les obligations matérielles toujours sur des supports de fortune, avec un bic.
                      Puis, je les tape sur mon ordi, proprement, sur un fichier intitulé « Brouillon »

                      En fait le brouillon, c’était moi, avant ! LOL !
                      Une chose est importante – pour ça, les études de Tom sont les bienvenues et pour toi, et pour moi et pour tous. C’est l’analyse de films cultes.

                      Avec toi, avec Tom et tous, pour le cinéma !
                      ☼ ) maria.

                    • Bonjour Maria,

                      Parfois une histoire compliqué est en fait très simple. Il faut l’écrire de manière linéaire…presque banale. Puis ensuite prendre les morceaux et les placer autrement.

                      A bientôt,

                      Tom

                    • maria

                      ☼) Re, TOM,
                      Oui, merci, je comprends ce que tu veux dire.
                      Je pense à mon 1 er long.
                      Quand tout se passe dans le mental du héros, que son parcours n’est qu’un projet en somme, qu’il est sans cesse hors réalité, dans les fantasmes et le désir, dans un monde non palpable, ( la tête dans les étoiles ), à un moment, il faut bien qu’il redescende  » sur terre » pour que son projet puisse se réaliser.
                      Dans le monde surréaliste où il se trouve, l’espace géographique ne peut être que leurre, et son temps différent de celui découpé par nos mesures  »mathématiques », ( comme le calendrier, les heures…, d’autant plus que d’un fuseau à l’autre, d’un hémisphère à l’autre, ce découpage est chamboulé complètement.

                      Oui, je comprends bien ce que tu veux dire : c’est la méthode brouillon de mon premier long qui n’allait pas.
                      Il me semble avoir compris à présent.

                      Pour le 2 ème long et le 2 ème acte, ( le plus difficile, arrivant après l’exposition et le premier acte, et aboutissant aux climax ), il n’y a pas que 2 brins qui se tordent: ils s’enroulent autour d’un tuteur vertical , bien droit, rectiligne, avec des points de croisement.
                      J’écris quelques séquences isolées, je sais l’endroit où les accrocher. Ce qui me dicte, c’est mon synopsis que je domine, ( a priori, il ne changera pas celui-là ! ) et mon séquencier ( titre pour chaque séquence, sans dialogues ).

                      Du coup, je pense à nouveau à « Forest Gump ».
                      Le tuteur est horizontal ( le banc = le présent ). Les points d’accroche sont les différents interlocuteurs qui attendent le bus. Et en même temps, ces points accrochent le passé chronologique du protagoniste, devenu héros, sans qu’il en soit conscient.

                      Je vais tâcher de le visionner une 3 ème fois, pour voir si j’ai raison.
                      Je me dis que si tu en faisais l’analyse, ce serait un plus où chacun(e) glanerait l’info qui lui manque. Si cen’est pas trop te demander, surtout en ces périodes de fêtes.

                      Merci, Tom, ça m’éclaircit les idées de venir dans ce blog.
                      Bien cordialement de
                      ☼) maria.

                    • Ines Kachemar

                      Bonjour Maria !

                      Au niveau de la méthode, tu as appris de tes erreurs à ce que je vois ! Personnellement, pour mon 1er jet, j’avais un dossier nommé « base » qui est presque égale à ton brouillon sauf que j’y écrivais les séquences sous plusieurs format : traitement, séquencier, des dialogue comme dans la continuité dialoguée… Un vrai bordel sans aucune forme. Ce que je voulais c’était mettre toute l’histoire, comme elle me venait. Puis à partir de cette base j’ai écrit correctement mon traitement, séquencier et ma continuité dialoguée. Mais ce 1er jet était insatisfaisant, j’en ai rédiger un autre, cette fois sans base. Mais à nouveau, en plein milieu j’ai changé d’établissement : du lycée je me suis retrouvée à la Fac, nouvel environnement, nouvelle ville et tout les nouveaux décors et individus qui m’ont inspirés. Je me suis retrouvée à rédiger le 3eme jet sur un cahier cette fois, ce qui est pratique pour avoir une vision d’ensemble je trouve, et les ratures, les idées qui s’emboîtent, les flèches…. je suis encore loin d’avoir autant de clarté que toi.

                      D’ailleurs, mon héro comme le tient à la tête dans les étoiles ! C’est un écrivain, il rêvasse et a un caractère de cochon, il n’écoute pas quand on lui parle parce qu’il est toujours plongé dans l’un de ses mondes fictifs… Sauf que j’ai abandonné ce point parce que je n’ai pas la moindre idée de comment présenter ces moments à l’écrit. Parce qu’en plus de ça il a des personnages et des décors, donc on voit apparaître le décor et les personnages mais je n’ai pas la moindre idée de comment indiquer ce passager dans un monde fictif… bref.

                      PS : J’ai été accepté au CLCF mais je ne suis pas sûre de vouloir ‘y aller. 😉

                    • Bonjour Ines,

                      effectivement tout cela me semble un peu brouillon. De plus s’il te manque les éléments important de rêverie…ou du monde fictif de ton héros c’est problématique…et la solution n’est pas de laisser tomber cette partie mais d’apprendre à l’écrire :o)

                      Pour la CLCF c’est une école qui a pignon sur rue. Le fait de ne pas vouloir y aller me fait dire qu’au final tu ne sais pas trop ce que tu veux non ?! Ou alors tu hésite avec une autre école de cinéma ?

                      A bientôt,

                      Tom

                    • Ines Kachemar

                      Bonjour Tom !

                      Je sais, mais le fait de ne pas savoir l’écrire me freine dans l’écriture globale donc je me pencherai sur ces passages une fois le que le gros de l’histoire sera finie. Comment est-ce que je dois présenter ces scènes à votre avis ?

                      Oui, je suis plus intéressée par le Conservatoire européen d’écriture audiovisuel. D’après ce que j’ai lu sur le site il me correspond beaucoup plus que le CLCF mais il faut avoir minimum 20 ans pour essayer d’y entrer et j’ai fait 18 ans il y tout juste une semaine donc je ne veux pas gâcher 2 ans. Sans oublier la différence de prix : 8 500 l’année pour le CLCF et 1 400 pour le CEEA. Et de toute façon je dois trouver un boulot parce que je dois payer moi même les frais d’inscription et de scolarité…. Donc oui, je ne sais pas si je vais y aller, j’hésite.

                    • maria

                      ☼) Bonjour Inès,
                      Pardon, j’ai imaginé un mauvais scénario te concernant : lâchais CLCF, pour des motifs de mauvaise foi: nouvel environnement, griserie d’indépendance , que sais-je ? Tu es précoce et mature : je suis sûre de m’être trompée
                      Méfie-toi d’Éros ou de Cupidon, ils sont des obstacles dans la poursuite de l’idéal !

                      Pour le côté « brouillon » dont parle Tom, je me retrouve il y a 4 ans. En cadeau de Noel, il offrait le « parcours du héros » de Campbell, simplifié. Même s’il y a peu, je me suis offert le livre intégral, si j’en lis qq pages, le schéma m’a suffi et fortement aidée.
                      Il faut un objectif à ton écrivain, des obstacles, des mentors.
                      Tu aimes écrire: si c’était toi, cet homme, ou celui que tu aimerais être ? Il faut t’en affranchir de cette identification, essayer de le voir comme un objet que tu mènes à ta guise, non pas comme un sujet. Le voir comme un autre que toi.
                      En espérant que Tom soit OK. C’est mon expérience; elle n’a rien d’universel.

                      Passe de bonnes vacances, ( plus courtes qu’au lycée) , et une bonne fin d’année pour bien attaquer la suivante.
                      ☼) maria

                    • Ines Kachemar

                      Bonjour,
                      j’espère que tu passes de bonnes fêtes.
                      Je dois trouver un travail pour financer moi même mon années au CLCF sans oublier ma mère qui peut poser son veto sur ma décision car je ne lui ait encore rien dit concernant cette école, rien n’est encore joué et je recommence à être insomniaque. Ce n’est pas une question de liberté, je suis libre à Bordeaux, et je préfère cette ville à Paris donc je ne vais pas loupé mon année à visiter Paris au lieu d’étudier.

                      J’ai lu le Héros aux mille visages de Campbell, il m’a aussi fait comprendre plusieurs choses.
                      Mon écrivain à un objectif, des obstacles, des mentors. ce ne pas mon premier personnage. J’ai tout les pouvoirs sur lui et sur sa vie, mais même si nous partageons quelques points communs, il est loin d’être moi. J’ai même trouvé une histoire secondaire un peu plus riche que celle que j’avais jusqu’à là.

                      Merci, il me reste d’ailleurs une petite semaine de vacances, que je vais passer à faire mes devoirs, vive la Fac. D’ailleurs, si j’arrive à trouve un boulot, le prochain semestre va être tendu entre mes cours et mon travail… Tout ça pour une école où je n’irai peut être pas. Quelle joie !

                    • Bonjour Ines,

                      Il va vraiment falloir que je me penche sur cette liste ;o)

                      Tom

                • C’est aussi ça ce blog…du partage entre vous ;o)

                  A bientôt,

                  Tom

                  • maria

                    ☼) Oui, Tom, Le partage…n’est ce pas toi qui en es l’initiateur ?
                    Bon WE et cordialement de
                    ☼) maria.

            • Bonjour Maria,

              Je pourrais faire comme pour : Cast away. Faire une analyse du film…c’est une idée.

              A bientôt,

              Tom

              • maria

                ☼) Bonsoir Tom, et bonsoir Inès,
                Oui,Tom pour « Cast Away ». J’allais recommander ton découpage du Voyage du héros.
                En fait, Inès, tu vas sur la bande bleue en haut de ce blog. Tu vois la bande, à droite? => « Rechercher ».
                Tu écris  » Seul au monde », tu cliques sur OK et tu as la page adéquate. Tom a trouvé les 11 étapes les plus difficiles, j’ai trouvé la 12 ème:: la force de vivre du héros.

                Pour Forest Gump, ce serait une bonne idée que tu l’analyses. Mais tu as sans doute, Tom, d’autres projets ! J’espère ne pas avoir enduite d’erreurs euh! …induit en erreur… Inès, LOL !
                Bonne soirée et cordialement de
                ☼) maria.

                • Bonjour Maria,

                  J’ai une multitude d’articles en tête, mais cela peut être un des prochain ;o )

                  A bientôt,

                  Tom

                  • maria

                    ☼) Bonsoir TOM,
                    C’est toi qui vois, Ou si INÈS en a besoin. Remarque que ce n’est jamais trop de posséder à fond un film. Tu es prolifique ! Je trouve bizarres ceux qui disent ne penser à rien !
                    Perso, il me faut trouver un autre « modèle ». J’ai résolu quelque chose mais il me faut relire un ou 2 de tes articles, ( l’omniscient en particulier. ). J’ai deux times-line jointes dans l’acte 1. Chacune a un ou deux climax.
                    Puis, je les sépare dans l’acte 2, en 2 colonnes ( au brouillon). L’une est « riche », l’autre demande à être étoffée; je mettrai des points de « soudure » en face de la première.
                    Je pense que ça va préparer mon séquencier. C’est du charabia ? Je n’ai pas fait l’essai, remarque.
                    Bonne semaine.
                    Cordialement de
                    ☼) maria.

                    • maria

                      ☼)+☼)Bonjour TOM et INÈS,
                      J’ai la sensation d’une réunion où nous formons un trio. Je n’attends pas vraiment de réponse, sauf si vous ressentez le besoin de remarquer des erreurs, où si vous n’êtes pas OK avec moi.
                      Je viens pour toi, Inès, car je pense toujours à ce film américain: « Forest Gump », tellement intéressant  » à lire ».

                      Il m’aide, Tom, pour le style de la narration.
                      ( Hier, j’attachais omniscience et don d’ubiquité, indispensables à tout créateur, qui doit tout connaître de ses protagonistes, être dans les lieux et des moments différents à la fois, mais savoir distribuer juste l’info utile pour le spectateur).
                      Pour le « voyage » du héros – l’exposé de sa vie  »depuis » qu’il est nourrisson jusqu’au présent sur le banc, j’ai compris.
                      Je suis (= suivre) cet itinéraire magique, je ne pense plus que comme ça. (De mon temps: analyse => thèse => antithèse => synthèse, pas si bien ! )

                      Si la mémoire ne me trompe pas, trois lignes du temps, ou 3 time-line, « presque » chronologiques.
                      1 ) Le présent: attente sur le banc: chronologique, couvre les 2/3 du film.
                      2) Il soude son passé ( exprimé dans des flashback), pas tout à fait chronologique, ce n’est qu’après que Éric Roth, ( = le docteur), fait comprendre qu’il est né avec son anomalie physique et cognitive.
                      3 ) Ce présent attache la suite chronologique de son ascension sociale simultanée au pan de l’histoire chronologique de l’Amérique qu’il a vécue.

                      J’en viens aux points judicieux de la « soudure », ceux que j’ai retenus.
                      1) La femme, plus jeune, noire, chaussures impeccables, continue de lire: elle est indifférente au récit de Forest.
                      2) Le voisin suivant, un américain moyen, connaît soi-disant ce Gump, il croit que ce vrai Gump dit des balivernes.
                      3) La vieille dame, adorable, fait exprès de louper son bus. Elle aime les histoires d’amour. Elle veut connaître la fin.
                      En même temps, on connaît le début : pourquoi il est sur ce banc. Il attend un bus inutilement. Il a reçu une lettre de sa bien aimée. Il a l’adresse, à 2 pas.
                      ( ne pas oublier qu’il est un sportif !).
                      On arrive au 3ème acte. Malgré la mort, une Happy End : la vie continue.

                      Formidable ! Non ?

                      Chaque acte a son intro propre. Les rencontres sont justifiées et n’arrivent pas comme des « deus es machina », des cheveux sur la soupe ! ou… sur les navets lol !

                      Du coup, je pense avoir mes soudures. Hier, je me suis entêtée devant mon ordi, je suis rentrée ici, repartie, revenue.
                      Là, j’ai une pensée pour le capt’ain Christophe de ton article « Believe ». Il me répétait ce que tu as dû lui dire, Tom, en le disant à son compère – E. Dix – passer à autre chose, ne pas s’abrutir. Lui et toi, comme vous avez raison !
                      Je brûlais les étapes. Alors, je vais reprendre un bic, un gros cahier et m’atteler à la structure, prémisse du séquencier. Mes 2 épines dorsales vont ne faire qu’une, plus épaisse.

                      Pardon d’avoir été aussi longue. Ce serait dommage que je n’envoie pas ce topo dans ton blog. Dommage, je l’espère. De toutes façons, les erreurs forment la…jeunesse ! ???
                      Cordialement à vous, les jeunes ! de
                      ☼) maria

                    • Bonjour Maria,

                      C’est toujours bon de pouvoir « lire » et « vivre » vos avancement quand vous les partagez. Donc c’est toujours un plaisir de te lire Maria.

                      En ce qui concerne Eliane…je ne sais pas ce qu’il devient. Je sais qu’il à eu quelques problèmes perso, j’espère qu’il va mieux et qu’il verra ces quelques lignes. Au moins on pense à lui (j’y ai pensé il y a quelques jours).

                      A bientôt,

                      Tom

                    • maria

                      ☼) Merci et bonjour Tom,
                      Parfois, j’ai l’impression d’accaparer la place.

                      Ça me fait tout drôle que tu attaches ce prénom féminin (Éliane), à celui dont tu parles – un homme.
                      Je n’oublie pas que cette ambiguïté m’a fait étoffer ( dans mon 1er long),
                      la compréhension d’un de mes personnages (la jeune Ariel) à propos de l’ amour universel.

                      Bien cordialement de
                      ☼) maria.
                      PS. Je m’en vais « voir » Inès

                    • Ahahahah oui mais c’est vrai :o) Je ne vais pas dire elle alors que je sais que ce n’est pas le cas.

                      A bientôt,

                      Tom

                    • maria

                      ☼ ) MDR, TOM,
                      On ne peut être vraiment sûr de rien ! LOL !
                      Je l’ai vu – lui – dans les membres premium. Son avatar m’a tout l’air d’un…monstre. Or, ses qualités de cœur démontrent le contraire.
                      Un avatar…n’est-ce pas un fard pour masquer ses secrets ? Tu comprendras mieux si tu lis le synopsis de mon 2 ème long. Je ne le changerai plus. J’en suis si loin ! Ça avance!
                      En tout cas, ce dont je suis certaine, c’est que tu n’as pas ce truc pas cool, d’il y a peu. !
                      ♪ Il est où? Tom ? Il est où?
                      Il est là, Tom, il rit, Tom ♪ .

                      Bien cordialement de
                      ☼) maria.
                      PS. Je rentre ici souvent mais je ne procrastine pas !

          • Merci Maria,

            Tom

      • Ines Kachemar

        Bonjour Tom !
        Je viens de lire votre dernier article, je suis ravis que vous alliez mieux ! Je comprends donc que vous n’ayez pas eu le temps de commencer cette liste de classiques, mais je vous fait une petite piqûre de rappel si l’idée vous intéresse toujours et si vous n’êtes pas trop occupé !
        Prenez soin de vous !

        • Bonjour Ines,

          Malheureusement pas encore, mais j’y travail, c’est un article plutôt difficile à faire ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • Franck Bruckner

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces informations 🙂
    il y a aussi SATIS (Sciences Arts et Techniques de l’Image et du Son), un département de l’université Aix Marseille qui propose un master dans 5 spécialités : Images, Son, Production/ Réalisation, Montage et Musique à l’image.

    Vous pouvez trouver d’autres information sur http://satis-sciences.univ-amu.fr/competences

    Franck, un ancien étudiant.

    • Bonjour Franck,

      Merci pour ce partage, je vais faire la mise à jour de cet article d’ici peu ;o)

      A bientôt,

      Tom

    • Natacha

      Bonjour !
      Le satis m’interpelle beaucoup, notamment vis à vis de la formation au montage qui semble très complète.
      Pourriez vous m’en dire plus sur vos années de master ? Quelle spécialité aviez vous choisi ? Comment aviez vous préparé le concours (notamment en ce qui concerne les maths et la physique) ? Qu’est-ce que le mémoire à faire en deux ans ? Peut on postuler seulement pour le master si l’on a de l’expérience ?
      Merci beaucoup !
      Mon adresse mail si besoin : jacquart27@gmail.com

      • Bonjour Natacha,

        Le satis ?? c’est un salon !

        • Maud Caillet

          C’est un salon certes mais il y a aussi la formation à l’Université d’Aix Marseille. C’est une département de Sciences Arts et Techniques de l’Image et du Son (d’où l’acronyme SATIS). Et je t’avais même parlé de cette formation il y a deux ans et tu ne l’as toujours pas ajouté dans ton article. Quel dommage ! D’autant plus que Franck vient de te donner le lien directement !

          • Bonjour Maud Caillet,

            Merci pour ces précisions…pardon si je ne l’ai pas ajouté…je vais tacher de le faire vite. Merci pour la relance ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Yvin

    Salut, je me présente Yvin, 19 ans, actuellement à l’ESRA.

    Je me permets de laisser un petit commentaire pour préciser quelques infos concernant l’ESRA (je dit bien ESRA et non ISTS ou SUP’INFO).

    L’ESRA est une école privée : en moyenne 6500 euros l’année (ça fait peur mais ça reste très correct pour une école privée) – ATTENTION : les productions sont payées par les élèves (les court-métrages sont à notre charge : l’ESRA fournit le matériel pour tourner mais la location de décor, le défraiement des comédiens, l’achat de costume, la nourriture, l’essence, les accessoires… bref tout le reste est à la charge du groupe d’étudiant qui le réalise)

    L’ESRA est une école en post-bac, c’est à dire qu’il est possible d’y rentrer directement après le bac (il faut tout de même l’avoir). Le concours se fait sur plusieurs sessions (possibilité de le passer entre mars et août je crois). Il est composé de 4 étapes : une sélection sur dossier (bulletin de note de 1ere et Terminale), un QCM de culture générale orienté cinéma (il est très dur pour des jeunes de 18 ans, ne pas s’inquiéter si on a l’impression de le rater, personne ne sait qui a composé la musique d’ouverture du festival de cannes de 1985…), une analyse de scène en groupe (on visionne un extrait avec un prof et 5-6 autres « prétendants » et on s’exprime autour de cet extrait, le prof est là pour orienter le « débat »), un entretien personnel avec un prof de l’école pour juger de la motivation (sans doute la partie de l’examen d’entrée la plus importante).

    Il y a 6 spécialisations :
    Réalisation cinéma
    Réalisation télé (plateau et docu)
    Réalisation série télé
    Image (cadrage, lumière…)
    Montage (montage et fx)
    Production

    Les deux premières années sont en tronc commun, seule la 3eme année est spécialisée.

    Il n’y a que des demies journées de cours (en 1ere et 2eme année, je n’ai pas encore testé la 3eme année, mais je pense que ce sera pareil) cela laisse donc du temps à côté pour des projets.

    Il y a un certains nombres de travaux à rendre au long de l’année:
    1ere année :
    une carte postale sonore (pour comprendre l’importance du son) – un truc comme 45sec, 1min je crois
    un diaporama : documentaire sous forme de diaporama, pas une fiction – 5min je crois
    un court-métrage : fiction de 5min à réaliser sous 2 jours dans un rayon de 50km de Paris.
    2eme année :
    un spot pub de 30 sec, tourné dans le studio de l’ESRA (le produit à « vendre » sont à choisir dans une liste) – 1 jour de tournage
    un court-métrage de fiction de 10min, tourné en extérieur, sur 5 jours, dans un rayon de 50km de Paris.
    3eme année (réal ciné) :
    un spot pub de 30 sec, tourné ailleurs qu’en studio, 2 jours de tournage, 50km de Paris max.
    un court-métrage fiction de 15min réalisé en 5 jours, tournage possible partout en France.

    A la fin de ces 3 années, suite à un examen, un oral d’anglais et le rendu d’un mémoire (à soutenir à l’oral), on obtient un diplôme : le DESRA qui est reconnu par l’état (même si dans ce milieu, diplôme ou pas diplôme avec de la motivation, du talent et des relations on trouve du travail).

    Il y a bien une quatrième année à New York, mais l’ESRA propose également (à Paris, à Nice et Rennes je ne sais pas) des Masters, en production et scénario.

    Voilà, je ne te propose pas de donner toutes ces information sur ton article Tom (sauf peut être changer le choix des spécialisations), il a surtout pour vocation de délivrer des informations pratiques à des gens qui souhaiteraient l’intégrer. 🙂

    PS : même pour moi qui fait des études de ciné, ton blog est très bon, et il permet d’avoir des résumés de cours très bon sur lesquels se baser (notamment à propos de comment écrire un scénario). Merci beaucoup et bonne continuation. 🙂

    • Bonjour Yvin,

      Merci pour ton commentaire et les précisions que tu viens d’apportez ;o) Une chose que je ne savais pas c’était le financement par les élèves de leur court-métrage…

      Merci pour tes compliments et bon courage pour tes études ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Lilian

    Bonjour,
    J’ai hésité entre plusieurs articles différents pour me décider à poser cette question (mais bon, tergiverser ne me servira pas à grand chose alors…) :
    Voilà, je suis actuellement en 3eme, bientôt au lycée et l’année prochaine, j’ai la chance de pouvoir intégrer une section où l’option cinema et audiovisuel et possible. Je compte donc y accéder. Mais là n’est pas le problème : c’est en ce qui concerne la suite (mais qui a évidemment un rapport avec le cinema et l’audiovisuel). En effet, je ne sais pas si je devrais faire plutôt un bac L ou un bac S, sachant que je voudrais devenir réalisateur. Pourriez-vous m’aider ? Je sais qu’il y a plusieurs voies et plusieurs filières pour devenir réalisateur, mais je sais aussi que vous pourrez certainement un peu mieux m’éclaircir à ce sujet.

    Merci d’avance,

    Lilian

    • Bonjour Lilian,

      Si tu souhaites devenir réalisateur les deux filières sont bonnes. Mais si tu changes d’avis en route et que tu souhaite faire : chef op ou ingé son par exemple, la section S et fortement conseillé.

      A bientôt,

      Tom

      • Lilian

        Merci Tom pour cette réponse, mais je ne changerai pas d’avis. En outre, l’année prochaine, c’est en section L que l’on fait le plus d’heures d’option cinema et audiovisuel. Mais bon, je sais aussi que certaines écoles supérieures (pour le cinéma) ne laissent que les étudiants ayant fait un bac s…mais ça je suis pas encore fixé donc… ça va. En revanche, pour des métiers ou un bts audiovisuel est déjà requis etc… je suis conscient qu’il faudra faire un bac s.

        En tout cas, merci encore pour cette réponse !

        À bientôt

        Lilian.

        • Bonjour Lilian,

          Si ta véritable envie c’est de faire du cinéma tu y arriveras quelle que soit la voie que tu choisis ! Il faut surtout que tu penses au meilleur diplôme à obtenir en cas d’échec et qui va te permettre de te retourner plus facilement vers un autre métier.

          A bientôt,

          Tom

  • Marie

    Bonjour Tom
    Je pense que tu devrais ajouter le Ceea à ta liste des écoles : c’est le Conservatoire européen de l’Ecriture, école qui forme exclusivement à l’écriture de scénario. Cette formation est reconnue et donne un titre national de scénariste (de niveau1= Comme le master ). Il faut avoir 20 ans pour tenter le concours et il n’y a que 12 places par contre.
    Mis à part cet oubli qui sera vite corrigé, je trouve le site vraiment très intéressant et instructif. Bravo Tom pour ton blog!

    • Bonsoir Marie,

      Je vais aller voir cette école et faire la modification si nécessaire. Merci pour ton message.

      A bientôt,

      Tom

  • Julie RBR

    Bonjour, juste une petite correction : à l’INSAS on enseigne :

    – Interprétation dramatique

    -Mise en scène de théâtre

    – Réalisation tv/cinéma

    – Son

    – Montage/scripte

    -Image

    Voilà, sinon merci pour ce blog !

    Bonne soirée

  • Lau

    Bonjour!
    Je compte passer bientot les epreuves d’admission à l’INSAS en Montage/Scripte et je me demandais si quelqu’un pouvait me renseigner sur le deroulement exacte des epreuves? Par exemple, un projet photo est à rendre mais, sachant que j’ai une experience assez petite en photographie, c’est une epreuve qui m’effraie beaucoup…
    Je ne connais juste pas trop les esperances exactes que les jurys portent sur les candidats.
    Sinon je sors juste de l’enseignement secondaire belge mais avec une enooorme motivation pour entamer 5 annees d’etude en cinema. La passion y est 🙂

    Merci beaucoup!

    • Bonjour Lau,

      Ce n’est pas vraiment le bon endroit pour poser ce genre de question…Va plutôt sur un forum ;o)

      Sinon bravo pour la voie que tu comptes emprunter ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Ludy

    Bonjour Tom,

    Déjà merci beaucoup pour tous tes articles et celui ci en particulier ce sont des mines!
    J’essaie de me renseigner au maximum pour une formation de scénariste et je suis tombée sur le CEEA (Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle) le connais-tu et est-il recommandable? Ils ne sont pas aussi onéreux que d’autres écoles et même si je ne veux pas sacrifier ma formation pour mon porte-feuille il rentre quand même en jeu.
    Autre question, le fait que je sorte d’un master de lettres modernes pourrait-il s’avérer enrichissant ou handicapant?

    Encore mille mercis pour ton site, tes ebooks, tes réponses rapides et le temps que tu consacres à ce blog 😉

    • Bonjour Ludy,

      Je ne peux pas t’en dire plus sur le CEEA mais en cherchant sur le net tu vas pouvoir trouver des forums qui en parlent et surtout d’anciens élèves, donc n’hésite pas à faire des recherches.

      Pour Ton cursus : Lettre moderne, je ne pense pas que cela soit un handicape, bien au contraire.

      Merci pour tes compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre de garder ce site gratuit.

      A bientôt,

      Tom

      • Ludy

        Merci beaucoup pour ta réponse, et rapplique qui plus est!

        Et merci pour tout le reste!

  • Vincent.t

    Bonjour , il yas une ecole qui nas pas ete citée « Cinecreatis » a Nantes

    • Bonjour Vincent.t,

      Oui tu as raison, je vais y remédier dès que possible ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Panin

    Bonjour,

    la femis change d’URL pour : http://www.femis.fr/

    Merci pour ce site.

  • Maud Caillet

    Bonjour Tom,

    Je suis actuellement étudiante à la SATIS (sciences, art et techniques de l’image et du son), département de l’Université d’Aix Marseille qui propose une entrée à Bac+2 pour une formation de type L3 puis Master 1 et 2. L’entrée est sur concours comme beaucoup d’autre écoles ! Et c’est génial !!!!!!!!!!!!

    Sinon il y a aussi l’ESAV (école supérieure d’audiovisuel) à Toulouse qui dépend de l’Université Toulouse Le Mirail !

    Voilà voilà 🙂

    • Bonjour Maud,

      Merci pour ton commentaire. Je vais rajouter dans l’article, dés que possible, ces deux écoles.

      Merci aussi pour tes compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre à ce site de rester gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • Bak’s

    Bonsoir je suis Sénégalaise et je vis à Dakar actuellement. Je suis Infographiste Web designer j’aimerai faire une spécialisation en montage vidéo effets spéciaux. Est possible de faire un concours pour accéder dans une de vos école. Merci d’avance

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Bak’s,

      Alors je ne tiens pas d’école ;o) Ce n’est pas non plus ma spécialité. Je pense qu’il y a des écoles qui recrutent sur concours.

      A bientôt,

      Tom

  • Ariel

    Bonjour Tom et tout le monde !

    Je suis Community Manager à 3iS – L’Institut International de l’Image et du Son.

    Nous sommes une école privée offrant une formation en Cinéma et Audiovisuel en 3 ou 4 ans (si classe prépa’), avec de nombreuses spécialisations : réalisation, montage, scénario, production…
    Nos autres filières portent sur les Arts Numériques, le Spectacle Vivant et le Journalisme Multimédia.

    Nous sommes situés en région parisienne, plus précisément à Élancourt, dans les Yvelines (à 20km de Paris).
    Notre diplôme est reconnu par l’État.

    Serait-il possible d’être ajouté à la liste des écoles de votre article ?

    Vous pouvez trouver tous les renseignements nécessaires sur notre site web :

    http://www.3is.fr

    Je me tiens également à votre disposition, si vous désirez plus d’informations.

    Bien cordialement,

    Ariel.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Ariel,

      Pas de problème pour ajouter 3IS, je pensais d’ailleurs que c’était chose faite :o) Merci pour avoir relever ce manque :o)

      J’ai d’ailleurs interviewé un ancien élève de 3IS : Julien Richez, aujourd’hui 1 er assistant opérateur. Article disponible via l’onglet articles : les métiers du cinéma.

      Je rajoute l’école ce week-end au plus tard,

      Tom

      • Ariel

        Merci Tom !

        Je reste à votre disposition si vous avez besoin d’informations pour procéder à cette actualisation.

        Bien cordialement,

        Ariel.

  • Elise

    Bonjour, avant toute chose je souhaitai vous remercier pour ce site qui est juste incroyable! Vos articles sont hyper compréhensibles et instructifs 🙂 Voila, j’ai 14 ans et je voudrais devenir réalisatrice ou (et) comédienne. L’année prochaine je vais m’inscrire au conservatoire de ma région dans la section théatre et prendre un bac S. J’ai deux questions à vous poser : lorsque j’aurais 18, que me conseillez vous de faire pour obtenir un bac +2 qui soit dans les domaines dont j’ai parler plus haut. Mon autre interrogation est sur ce que vous pensez qu’il faut faire pour réviser les concours d’entrées des écoles : louis lumières, école de la cité, et la FEMIS?
    Merci pour votre prochaine réponse.
    Bien cordialement.
    Elise.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Elise,

      Merci pour les compliments. N’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi. Au plus on parle de « Comment Faire Un Film » au plus le site à des chances de vivre longtemps. Et puis c’est une façon de me montrer que mon travail est apprécié ;o)

      Pour répondre à ta 1er question : Tu peux faire un BTS audiovisuel, tu trouveras tous les BTS dans l’article BTS qui se trouve dans l’onglet : Articles.

      Pour ta deuxième question, je ne peux malheureusement pas te répondre. Je suis autodidacte, je n’ai donc jamais préparé les concours d’entrées. En revanche, je sais que certains forums donnent des conseils ;o) Je vais essayer de te trouver les URL ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Axel Bilcard Meernout

    Bonjour,
    Je suis actuellement etudiant à l’université Lille 3 en cinéma à Lille et je voudrais intégrer l’année prochaine une école de cinéma qui me permettrait d’avancer dans l’expérimentation du cinéma (un peu ce que l’INSAS propose) auriez vous d’autres écoles à me proposer ? (partout en europe)

    ps : Je m’interesse principalement au cinéma scandinave et aimerais intégrer une école au Danemark savez-vous comment faire ? et connaissez vous une école dans ce pays ?

    Merci d’avance,

    Cordialement,
    Axel Meernout

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Axel,

      Non je n’ai pas de liste d’écoles dans toute l’Europe. C’est un très bon sujet. JE vais en faire un article au plus vite ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Axel Bilcard Meernout

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse.
        J’attend avec impatience l’article 🙂

  • Charlotte Thiery

    Bonjour,
    pour moi c’est pareil je trouve l’article très bien il m’aide pas mal 😉 je voulais savoir si il est possible de faire n’importe qu’elle école pour avoir un Bac+2 et tenter La Femis ou encore Louis-lumière ou il faut faire des écoles spécifiques avant ?
    Pour les écoles a l’étranger ca m’intéresse aussi la NY film Academy ou encore une a Londres ?

    • Ornella

      Je me pose la meme question…

      • commentfaireunfilm

        Bonsoir Ornella,

        Pour obtenir ce bac+2 cela dépend de ce que tu veux faire comme métier ! histoire de ne pas perdre deux ans pour rien.

        Pour la NY film et celle de Londres je me renseigne.

        A bientôt,

        Tom

  • HDECK

    Bonjour, j’ai trouvé cet article trés bien fait et trés instructif. Savez vous quelque chose sur les écoles de cinéma à l’étranger ?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir HDECK,

      Merci pour les compliments ;o)

      Humm, non je n’ai pas beaucoup d’infos sur les écoles à l’étranger…mais je peux peut être préparer un article sur le sujet si ça intéresse…

      A bientôt,

      Tom

  • Tara

    Bonjour et merci pour ce fabuleux blog! Quelle générosité de votre part de la partager!
    Ma question est la suivante: y a t il une école qui accepte les débutants de chez débutants pour le scénario? La plupart a un concours d’entrée. Faut il être scénariste pour rentrer dans une école de cinema/scénario??
    Merci d’avance pour votre réponse,
    TS

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Tara,

      Merci pour les compliments. Je passe beaucoup de temps sur le blog afin qu’il soit le plus complet possible, de savoir qu’il est apprécié fait toujours plaisir. D’ailleurs si tu souhaites me remercier il te suffit de parler du blog autour de toi et de partager les articles avec tes réseaux ;o)

      En ce qui concerne ta question, non il ne faut pas déjà être scénariste pour faire une école. Les concours sont là pour sélectionner les élèves…comme beaucoup d’écoles d’ailleurs ;o)

      Tu peux aussi trouver des écoles ou les conditions d’admissions sont moins sévères mais il va te falloir un portefeuille bien épais ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Claire

    Bonjour,
    Tout d’abord un immense merci pour la mine d’or que constitue ce site pour moi depuis sa découverte! Beaucoup de tuyaux, beaucoup d’infos, de conseils dispensés avec bienveillance et humour!
    J’ai une petite question concernant les formations pour devenir réalisateur/assistant réalisateur. Pourriez-vous me donner votre avis sur les formations dispensées par le CEFPF (Paris 20e)? La FLEC? (Montreuil)
    Très bonne journée, merci d’avance!

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Claire,

      Merci pour tous ces compliments ;o) cela fait toujours plaisir. N’hésite pas à partager le blog et les articles avec tes réseaux c’est la meilleure manière de me remercier ;o)

      En ce qui concerne les écoles…je ne les ai pas testé….

      tu cherches quoi comme formation ? réalisation ? scénario ?

      Tu comptes faire cela avec l’afdas, en prépa ou comme élève ?

      A bientôt,

      Tom

  • loana

    Hello
    Est-ce qu’il existe des formations de scénariste par correspondance ? Je trouve que ça fait loin, Paris ou Nice ! Merci !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Loana,

      Non il n’éxiste pas de formation de scénariste qui te donnerait des cours et qui suivrait tes projets. En tous cas pas à ma connaissance. Mais cela ne serait tardé, je travaille sur la question ;o)

      A bientôt,

      Tom Weil

      • loana

        Ça c’est une bonne idée ! 😀

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Loana,

          J’espère avancer vite sur le sujet. Mais malheureusement nous avons retourné le sujet dans tous les sens, ça demandera beaucoup de temps et d’énergies et cela ne pourra pas être gratuit…

          C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous hésitons encore à mettre une formation et un suivi personnalisé en ligne….

          A bientôt,

          Tom

          • loana

            Ce serait sans doute moins cher que de débourser plus de 1000 euros pour une école, non ? En tout cas, c’est déjà une bonne idée d’y avoir songé. Et puis on apprend beaucoup de choses sur ce site, c’est déjà de bons cours je trouve ! 😀

            À bientôt !
            Loana

            • commentfaireunfilm

              Bonjour Loana,

              1000 euros pour une école ? je ne trouve pas cela très cher…tu es sûre ? Mais pour répondre à ta question nous serions effectivement en dessous de ça :o)

              A bientôt,

              Tom

              • loana

                Oui, c’est pour ça que j’ai dis plus de 1000 euros pour une école. J’en ai vu à pas loin de 5000.

                Si vous êtes moins cher et si votre projet aboutit, je pense que je m’abonnerais !
                À bientôt.
                Loana

  • Real93

    Salut,
    j’ai fais une année chez EICAR et ce que j’y est apprit je le trouve dans les bouquins.
    Cela dis on travaillait sur des scènes imposé chaque semaine et c’était le plus intéressant mais malheureusement sa reste très cher !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Real93,

      Merci pour ton témoignage. Tu as tout de même pratiqué ? fait des courts-métrages ?

      tu as aussi tissé un réseau…?

      Je reste assez perplexe face à ce type d’école. Mais je me dois dans mes articles de proposer tout l’éventail des possibilités.

      Mais un témoignage plus complet pourrait être utile. Je suis certain que d’autres utilisateurs du blog ont apprécié cet enseignement…deux témoignages seraient bien ;o)

      A bientôt,

      Tom Weil