Les valeurs de plan Au Cinéma Partie1

Apprendre les Bases :

échelle des plans

(Les Valeurs de Plan)

Cette semaine nous allons nous intéresser à l’échelle de plan au cinéma. Nous avons vu que pour faire un découpage technique, il fallait connaître non seulement le langage technique mais aussi la valeur des plans : Gros plan, plan moyen, plan américain etc…connaitre l’échelle de plan c’est la base !!!

Voici donc un premier article sur l’échelle des plans pour un personnage.

TGP : Très gros plan

PRP : Plan Rapproché Poitrine

PM : Plan Moyen

PMS : Plan Moyen Serré

PA : Plan Américain

GP : Gros Plan

PRT : Plan Rapproché Taille

PML : Plan Moyen Large

PAL : Plan Américain Large

PAS : Plan Américain Serré

Avant de voir leur utilité, sachez que les termes peuvent parfois être légèrement différents…n’ayez aucune crainte, personne ne vous le reprochera ;o) Il y a une règle importante à retenir pour le choix de la valeur de votre plan : il ne faut jamais couper les articulations. Quand vous faites votre cadre, les articulations doivent soit être cachées, soit au dessus du bas du cadre.

Exemple : si vous filmez un personnage, il ne faut ni lui couper les genoux, ni les coudes etc…

Voyons maintenant ensemble leur utilité :

LE TGP : Le très gros Plan montre un détail du visage ou un détail d’un objet. Il sert, soit à attirer l’attention du spectateur sur un détail qui a son importance dans la compréhension de la scène, soit il aura un impact dans la suite du récit. Mais le très gros plan peut aussi servir à mettre de la tension dans votre histoire. Sergio Leone l’utilisait beaucoup pour faire « monter la sauce » lors de duel.

Si vous faites un très gros plan sur une goutte de sueur qui perle sur le front d’un personnage, cela rendra la tension dramatique plus forte.

Le GP (close up): Le gros plan met l’accent sur le personnage. En général un gros plan du visage est toujours important et jamais anodin. Il permet de rentrer dans la psychologie du personnage. Nous sommes proches de lui. Que votre personnage soit heureux, malheureux ou terrorisé, un gros plan fera toujours ressortir l’émotion plus forte que jamais.

LE PRP : le Plan Rapproché Poitrine est surtout utilisé lors des dialogues. Il nous permet de nous concentrer sur ce qui est en train d’être dit. La place que prend le personnage dans l’image est tellement importante que le spectateur n’est pas déconcentré par ce qui pourrait se passer à côté du personnage.

Le PRT : Le plan Rapproché Taille à le principe est le même que pour le plan rapproché poitrine. Cette valeur est souvent utilisée pour les dialogues. On choisira cette valeur en début de dialogue, par exemple, pour resserrer doucement au fur et à mesure de l’importance du dialogue. De cette manière les réactions ou émotions des personnages sont vécues au plus prêt par le spectateur.

Le PA : Le Plan Américain : on l’appelle comme cela car le personnage est coupé au niveau des Holster que portaient les cow-boys. Le personnage est donc cadré à mi-cuisse.

Le PM : Le plan moyen est aussi appelé Plan Pied et comme son nom l’indique le personnage est filmé des pieds à la tête. En fonction de la focale que vous choisissez, cela permet de filmer un ou des personnages en les « présentant » tout en découvrant le lieu où ils se trouvent.

Voilà pour les valeurs pour un personnage. Évidemment ces valeurs ou échelles sont transposables pour un lieu ou un décors.

Il y a d’ailleurs deux autres valeurs dont nous n’avons pas parlé :

Le PG : LE plan Général et le PE : Plan d’Ensemble.

Le plan Général situe où se déroule l’action. Pour vous donner un exemple  c’est souvent la première image du film que vous voyez comme :

–       Un plan hélico qui montre une ville

–       Un plan de l’espace montrant la terre

–       Dans Nikita, c’est le travelling sur les pavés de Paris

Il dure en général assez longtemps, de cette manière le spectateur peut identifier les lieux et assimile les premières informations et ainsi il n’est pas perdu.

Le PE : Le plan d’ensemble c’est un plan très large mais la différence avec le PG c’est qu’il présente le décor en entier. Disons que si le PG est une ville que l’on survole, le PE sera une maison ou un immeuble ;o)

On l’appelle aussi establishing shot, c’est le plan de situation si vous préférez ;o) Ce plan nous dit où va se situer l’action.

Voilà pour un premier tour d’horizon du langage technique et de l’échelle de plan.

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article. Vous pouvez aussi lire d’autres articles en retournant dans le plan du site en cliquant sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

31 comments… add one

Je débute maintenant