tout savoir sur le responsable de production : le directeur de production

Le directeur de Production

 

Pour la reprise des articles qui, pour des raisons d’emploi du temps, paraîtront tous les 15 jours au lieu de toutes les semaines, pour un long moment, je tiens à vous parler du directeur de production. C’est un personnage clé de la production d’un film et c’est aussi, lorsque l’on est technicien, la première personne que l’on rencontre ou qui nous appelle. Je vais vous expliquer le rôle du directeur de production, vous dire son salaire et ses responsabilités…bref, vous saurez tout sur ce métier passionnant et le rôle qu’il joue sur un tournage.

Pour commencer, je dirais que le directeur de production c’est un peu comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ;o). Ces presque 18 dernières années, je suis tombé sur des hommes et des femmes tenant ce poste, sur des cons (des connes), des gens imbus de leur personne, des gentils (lles), des vieux de la vieille à qui on ne raconte pas d’histoire, des pros, des amoureux du cinéma, des baroudeurs, des gens avec qui j’aimerais travailler plus souvent. Bref, autant de cas de figures que de personnes, de projets etc…

directeur de production

Sergey Nivens/ shutterstock

Un directeur de production ça sert à quoi ?

Ce poste intervient à toutes les étapes de la réalisation d’un film, d’un court, d’un téléfilm ou d’une série. Son rôle c’est de s’assurer de la bonne marche financière d’un projet mais aussi que tous les corps de métiers soient réunis (compétents) et travaillent tous dans le même sens. Le directeur de production doit aussi s’assurer que le plan de travail et l’ordre de tournage soient bien respectés tout en étant vigilant sur les conditions de travail et l’application du code du travail.

Qui engage le directeur de production et quand ?

Soyons clair, c’est le producteur qui engage le directeur de production afin qu’il puisse lire le scénario. A ce moment là, le film n’est encore qu’un projet et le producteur a besoin de savoir un peu plus précisément où il va et ce que le script implique en terme de coût humain et technique. Le premier travail du directeur de production sera donc de lire le scénario et de commencer à faire le budget prévisionnel.

ATTENTION : Il faut que vous fassiez la différence entre le producteur qui est chargé de trouver l’argent en faisant un plan de financement, c’est à dire comment et où il pourra trouver l’argent et le directeur de production qui fait son devis.

 

Je vous vois venir avec vos gros sabots, vous vous demandez pourquoi cela se passe dans cet ordre. Il serait plus judicieux de faire d’abord un devis puis ensuite de chercher l’argent. En fait, le producteur fait un devis à la louche puis va chercher les partenaires et financements. Une fois que le directeur de production entre en jeu, il doit définir si effectivement le plan de financement est bon ou non. Dans le cas où le devis dépasse le plan de financement, le producteur doit se mettre en chasse d’autres partenaires et d’autres sources de financements. En fonction du montant restant à trouver, le producteur peut tout de même prendre la décision de lancer la production en se disant que le reste de l’argent il le trouvera avant le bouclage du budget. Sur un des derniers projets sur lequel j’ai travaillé, le financement a été bouclé lors de la première semaine de tournage.

 

Juste après avoir vérifié le devis, le producteur lance la production. Le directeur de production doit prendre connaissance des castings que le réalisateur fait. Dès qu’il valide un comédien (avec l’accord du producteur et parfois de la chaîne), le directeur de production prend contact avec les agents et deale les comédiens. Il voit déjà si le comédien est dispo pour la période, négocie le cachet et les éléments contenus dans le contrat : loge perso, chauffeur perso, suppléments dans la loge etc…

Pour la négociation, le directeur de production connaît exactement les marges de manœuvres qu’il possède vu que c’est lui qui tient les cordons de la bourse du film. Il peut donc accepter un cachet plus élevé pour un comédien et baisser, au raz des pâquerettes, le cachet d’un autre pour être à l’équilibre au niveau de son budget.

Pour la mini série de Virginie Sauveur, j’ai eu affaire à la réalisatrice et au directeur de production en premier. Pendant toute la phase des repérages, ces deux personnes ont été mes uniques interlocuteurs. C’est dire l’importance du rôle du directeur de production. Je ne devais pas convaincre uniquement la réalisatrice mais aussi le dir prod.

Il faut savoir que sur un film, le réalisateur ou la réalisatrice choisit son 1er assistant et son chef opérateur, mais le reste de l’équipe c’est le directeur de production qui la monte. Alors il est vrai que le chef opérateur choisit son chef machino et électro mais il se peut que ce soit le dir prod qui fasse les premières recherches au cas où il tourne en région et qu’il soit obligé de trouver les techniciens sur place.

De même que c’est le directeur de production qui loue et négocie le matériel de tournage en fonction des listes de matériel des chefs d’équipes. A lui de revenir vers les chefs de postes si leurs listes sont trop importantes malgré les deals et négociations du directeur de production avec les loueurs. Il va de soi que le devis, les contrats, les conventions et toutes les données financières doivent être réglés avant le début du tournage.

directeur de production

Princerko_setionstart/ shutterstock

Quel est le rôle d’un responsable de production pendant le tournage ?

Le directeur de production est toujours proche du plateau, sans y être collé. Souvent les dir prod viennent pour « lancer la journée » ce qui leur permet d’avoir un lien avec l’équipe, les comédiens et le réalisateur. Puis une fois que le premier plan est prêt à être mis en boîte, il rejoint son bureau de production à quelques centaines de mètres maximum du plateau et dirige son équipe composée d’une administratrice de production qui établit les fiches de paie et joue un rôle de comptable et la secrétaire de production qui soulage le directeur de production des bons de commandes et du secrétariat. C’est elle aussi qui tape et corrige la feuille de service avant de la faire valider par le directeur de production et de la faire vérifier une dernière fois au 2nd puis au 1er asssistant avant de la tirer et de la donner au Régisseur adjoint pour qu’il la distribue à toute l’équipe à la fin de journée.

Sur le plateau, le directeur de production est là pour gérer les factures, les bons de commandes, les autorisations, signer les chèques etc…Mais chaque jour a aussi son lot d’imprévus ou de tensions et le directeur de production doit trouver des solutions. Cela peut être : trouver du matériel supplémentaire, accepter des heures supplémentaires pour le bien de la mise en scène, trouver un médecin pour un comédien souffrant, mais surtout garder le cap du budget et de la mise en scène, coûte que coûte.

Son rôle primordial sur le plateau c’est surtout de faire le lien entre la production et ce qui se passe sur le plateau. Le directeur de production doit faire un compte rendu de l’ambiance et de l’avancée du projet au producteur, chaque jour.

Et après ?

Une fois que le dernier plan est dans la boîte, le directeur de production a « des rendus » à faire. C’est à dire qu’il doit clôturer toutes les affaires en cours, les salaires, les conventions, régler les problèmes en cas d’accident ou de dégradation de lieux, de décors. Pour un long métrage il faut compter 10 à 15 jours de finitions.

Le directeur de production suit aussi la post-production, c’est à dire : Le montage, l’étalonnage, le mixage etc…Il se peut que le producteur engage un directeur de post-production, le directeur de post-production suit toutes les étapes d’après tournage en respectant le budget initial qu’a fait le directeur de production.

le directeur de production

Africa Studio/ shutterstock

Le salaire du directeur de production

A la télévision le directeur de production est payé à la semaine comme n’importe quel technicien, il gagne 2343 euros/ semaine. Ce salaire s’entend brut.

Au cinéma le salaire est aussi à la semaine, il est de : 2506 euros/ semaine brut.

Vous pourrez retrouver tous les cursus pour devenir directeur de production dans les articles sur les écoles et BTS. Il arrive assez souvent que les régisseurs généraux, les assistants deviennent directeur de production. Comme tous les métiers du cinéma (ou presque) il existe toujours un moyen d’y arriver sans avoir fait les études adéquates. Attention, ce n’est jamais facile, il faut parfois plus de temps, il faut aussi faire des remises à niveau, suivre des stages, mais le jeu en vaut la chandelle.

Je tiens à ajouter que le poste de directeur/ directrice de production est un poste à responsabilité et que chaque erreur peut coûter des milliers d’euros à la production, mettre en péril le film, voire même se terminer en prison !

 

Voilà pour cet article : « le directeur de production ». Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis, n’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o). Vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…