devenir réalisateur, comment devenir réalisateur Part2

Comment devenir réalisateur

devenir réalisateur…Voici la deuxième partie de l’article sur comment devenir réalisateur. Si vous n’avez pas lu la première partie cliquez ici.

 Troisième solution :

3) Vous êtes tout seul

Bon…quand je dis « vous êtes tout seul », c’est que : vous n’avez pas d’argent pour l’école privée, suivre des études, très peu pour vous, ou les écoles publiques vous ont gentiment renvoyé là d’où vous venez car vous avez loupé les concours…ou il n’y a plus de place etc…mais votre envie de devenir réalisateur est toujours là !

Tout n’est pas perdu ;o) J’en suis la preuve ! ;o)

Certes je ne suis pas réalisateur, même si j’ai réalisé quelques courts-métrage et S16 et 35mm cela ne fait pas de moi un réalisateur de film. Mais j’en ai fait le choix.

Donc vous êtes seul ! Pas d’école, pas de réseau, pas de papa acteur ou producteur…bref rien, alors que faire pour concrétiser votre rêve de devenir réalisateur ?

La bonne nouvelle, c’est que vous allez y arriver si vous vous en donnez les moyens. La mauvaise nouvelle (quoique) c’est que vous allez devoir travailler plus que les autres !

Pour devenir réalisateur de film vous devez montrer ce que vous savez faire. Pour cela réalisez des courts métrages. Vous avez la chance d’être dans une époque où l’accès aux caméras et au montage sont très simples.

Vous pouvez donc vous entraîner à faire des petits films pour tester les différentes techniques : les raccords, les axes, les focales, les mouvements de caméras etc…

Vous devez aussi vous faire votre réseau. Pour cela vous devez sortir de chez vous et rencontrer du monde : soit des gens comme vous qui désirent en faire leur métier, soit des techniciens qui pourront, à termes, vous aider à tourner.

La première chose à faire c’est d’aller dans le pôle de votre région qui s’occupe  d’accueillir les tournages. Eux sont en relation avec toutes les associations actives de votre région. Contactez ces association et proposez vos services : faire le café, aller chercher les costumes ou le matériel. Même si vous n’êtes pas sur le plateau, ce n’est pas grave, vous êtes en train d’apprendre. Soyez humble et disponible. Au fur et à mesure, on vous donnera des taches plus importantes et en fonction de vos envies vous vous approcherez du plateau. Vous rencontrerez aussi des personnes qui mettent en chantier des projets de courts-métrages, pourquoi pas le vôtre ?? c’est un bon moyen pour devenir réalisateur.

Je vais vous donner un truc qui marche plutôt bien. Imaginons que vous venez d’avoir le bac, vous voulez être réalisateur de film mais vos parents (ou vous) vous demande de vous inscrire à la fac. Faites le ! Non seulement, en cas d’échec dans le cinéma, vous ne vous retrouverez pas « à poil » mais en plus les facs peuvent vous faire des conventions de stages qui vous permettent d’accéder aux plateaux de tournage de téléfilms produits par France télévision ou sur certains longs métrages.

Les conventions avec France télévision vous permettent de faire une partie ou tout le téléfilm et vous touchez une indemnité (qui n’est pas énorme mais c’est toujours ça de pris). Surtout vous vous faites des relations ! Des pros vous voient au travail, voient votre motivation et penseront à vous pour un prochain film.

Ce que je vous raconte est vrai car je le fais moi même. Il m’est déjà arrivé plusieurs fois de rappeler des stagiaires qui étaient bons, pour bosser sur un autre projet.

C’est vrai que pendant ce temps vous ne réalisez pas. Et bien c’est faux ! Vous apprenez sur le tas, vous regardez les réalisateurs confirmés travailler et cela n’a pas de prix.

De plus, avec tous vos contacts vous pourrez monter un projet de court-métrage plus facilement.

Votre but est d’arriver à un résultat professionnel et de courir les festivals de France et de l’étranger. Si vous voulez devenir réalisateur, il va falloir vous faire remarquer par votre talent ou votre maîtrise technique et votre direction d’acteurs.

Ma grand-mère me disait que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Vous aurez, en tant qu’autodidacte, plus de choses à prouver pour y arriver. Mais une fois que votre professionnalisme et votre aptitude à vous adapter seront reconnus de tous, alors vous aurez tout gagné.

Devenir réalisateur n’est pas une chose simple. Le chemin est long et beaucoup de personnes vont vous mettre des bâtons dans les roues ou tenteront (des fois sans le vouloir) de vous dissuader. Concentrez vous sur ce que vous avez à faire et avancez.

Il est important en France d’écrire des scénarios car les réalisateurs sont très souvent les auteurs de leur film. Apprenez les techniques d’écriture grâce à ce blog, posez moi toutes les questions que vous souhaitez. Regardez des films et des téléfilms. Certains vous disent de regarder des Making of, cela peut être une bonne idée mais peu d’entre eux sont vraiment intéressants.

Résumons, vous pouvez vous former :

–       Sur les tournages dans votre région

–       Les formations

–       Les livres, les films, internet, ici !

devenir réalisateur

Alexander Kirch/ shutterstock

Mais si vous le souhaitez ou/et le pouvez, faites une école.

Il y a certes des avantages à faire une école ou un BTS :

–       Le matériel mis à votre disposition

–       La théorie et la pratique pour certaines écoles

–       Le réseau que vous pouvez vous faire

–       La rencontre avec certains professionnels

–       Les stages

Je vous ai fait une liste des écoles de cinéma. Elles ont toutes leurs points forts et points faibles. Je vous invite à vous renseigner sur chacune d’elles. Vous trouverez parfois les liens vers les sites des différents établissements.Cette liste est la même que sur la premier partie de cet article, je là remets ici pour vous éviter de devoir cliquer sur celui-ci.

Consulter l’article sur les bts audiovisuels, cliquez ici.

N’oubliez pas aussi une chose qui ne se contrôle pas : le facteur chance. Devenir réalisateur c’est aussi, à un moment donné, avoir de la chance. La bonne rencontre au bon moment. Je parlais il y a deux semaines avec une réalisatrice chevronnée. Elle a fait l’ESRA, puis a fait des stages dans une société de prod parisienne. Bénévole au début puis payée au lance-pierre. Très vite elle a gagné la confiance du producteur, elle était toujours disponible et savait quand se faire entendre et quand la boucler…Sans dévoiler toute son histoire, elle a accédé à sa première réalisation  grâce à son engagement, grâce à la rencontre avec ce producteur, elle a pu lui proposer un de ses projets de film. Elle a réalisé son premier film à 23 ans ;o)

Le facteur chance est déterminant pour faire ce métier. Je ne suis pas quelqu’un de particulièrement « chanceux » et pourtant je vis de ma passion. Je crois que la chance « sa chance » il faut aussi la provoquer. Pour cela il faut travailler dur et ne pas rester cloîtré chez soit, faire son réseau et montrer de quoi nous sommes capables.

Un dernier mot, devenir réalisateur c’est surtout être « la locomotive », être le maillon fort derrière qui toute l’équipe se range. Sans projet, il n’est rien. Comme je le disais plus haut, en France les réalisateurs sont souvent auteurs, ils défendent et démarchent les producteurs pour exister, surtout au cinéma.

Pour la Télévision c’est un peu autre chose. Pas mal d’entre eux sont appelés par des productions pour réaliser un scénario qu’ils n’ont pas écrit. Ils sont engagés pour les visions et leur savoir faire.

Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs un agent qui leur permet d’éviter les transactions financières et de pouvoir trouver des projets.

Voilà pour cette deuxième partie d’article sur comment devenir réalisateur. J’espère que cela va vous éclairer sur les possibilités que vous avez. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poster en bas de cet article.

 

Vous pouvez aussi lire d’autres articles en retournant au plan du site.

A bientôt,

Tom Weil.

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…