Le découpage Technique Partie1

Apprendre à faire un

Découpage Technique

 

Allez, je me lance dans ce gros chapitre  qui a besoin de beaucoup d’explications (et d’autres articles) pour être bien compris. Encore une fois, j’ai lu beaucoup de choses sur le net qui sont plus que discutables en ce qui concerne le découpage Technique.

 Un découpage technique c’est quoi ?

Cette étape se déroule une fois que votre scénario est terminé (continuité dialoguée). Le scénario n’est pas un document technique, il n’a aucune indication d’axe, de focale, de valeur de plan, les mouvements de caméra etc… Il faut donc un outil qui explique la vision du réalisateur. Cet outil est : le découpage technique.
ATTENTION : il ne faut pas confondre le découpage technique et le Storyboard ! Ce sont deux documents (outils) différents. (Nous y reviendrons plus tard). Mais pour faire simple et rapide le storyboard vient APRÈS le découpage technique. Le storyboard est une matérialisation en « images » du découpage technique.

Car le découpage technique est plutôt un document « austère »

 Que mettre dans un découpage technique ?

Votre scénario est découpé en séquences. Chaque séquence va être traduite en un nombre de plans que le réalisateur a en tête grâce à un vocabulaire particulier : le langage cinématographique.

Parfois il est indiqué de mettre aussi les éléments sonores…dans mon métier je n’en ai presque jamais vus dans un découpage. En revanche, les sons et autres éléments présents dans le scénario seront répertoriés dans le dépouillement.

Le découpage technique est-il obligatoire ?

Mettons tout de suite les choses au clair ;o)

Il est difficile de faire un découpage technique sans connaître les lieux dans lesquels vous allez tourner. Vous pouvez avoir une idée de votre réalisation mais laissez-vous toujours la possibilité de changer d’idée. Ce que vous écrivez n’est pas gravé dans le marbre.

J’ai travaillé avec des réalisateurs qui ne faisaient pas de découpage technique « formel ». Ils savaient, en gros, ce qu’ils voulaient et en combien de plans ils le voulaient. Pour la focale, la valeur, les mouvements, ils donnaient ça, en général, en début de journée.

D’autres en revanche sont plus « scolaires » et découpent leur film à l’avance.

Dites vous que l’économie d’un film (court ou long) nécessite du personnel et de l’argent. Chaque réflexion du réalisateur cherchant ce qu’il veut faire coûte de l’argent et surtout du temps !

Je vous conseille donc de faire un découpage même sommaire. Aucune importance s’il est mal rédigé ou présenté.

Le but c’est que vous soyez clair et compris ;o)

Le découpage technique ça sert à quoi ?

Nous venons de voir que cela sert surtout à ce que votre équipe sache ce que vous avez en tête et travaille dans le même sens. En règle générale, le découpage n’est pas connu ou « distribué » au 1 er assistant point barre ! Des fois au chef op….

Bref revenons à nos moutons, Le découpage technique sert surtout à raconter l’histoire de manière visuelle. L’image, c’est à dire la valeur, le mouvement ou l’angle que vous allez choisir va appuyer visuellement ce qui se dit à l’écran. Il va aussi permettre de raconter « à sa manière » l’histoire.

Prenons un exemple simple : L’insert.

L’insert est un gros plan, voire un très gros plan sur une partie d’un corps, d’un objet ou d’un lieu. Il insiste donc sur un détail important à la narration ou l’histoire ou nous renseigne sur un personnage. Imaginons que deux personnages discutent assis à une terrasse de café. L’un d’eux prend un briquet et allume une cigarette puis il pose son briquet sur la table. Un gros plan nous montre une inscription sur le briquet : « bon anniversaire papa ».

En un plan, nous savons que l’homme au briquet a un enfant ou que l’homme à qui appartenait ce briquet avait des enfants ou que ce briquet et cette inscription auront une importance dans le film plus tard.

 

POURTANT RIEN N’A ETE DIT ! Mais cette image restera dans la mémoire du spectateur car le réalisateur a mis l’accent dessus !

Donc réfléchissez bien à votre découpage. On ne fait pas un enchaînement de plans parce que cela fait bien ! ;o) Enfin pas tout le temps (lol), le découpage doit servir votre narration ;o) 

Pour finir sur l’explication, dites-vous aussi que le découpage est important pour la production (et le directeur de prod) car tous les effets, plans ou mouvements vont avoir un impact direct sur le budget de votre film. Un plan fixe n’a pas les mêmes contraintes budgétaires qu’un traveling, un travelling qu’un steadicam, et un steadicam qu’un plan en louma ou en hélicoptère !!!

Je crois que ce n’est pas la peine d’aller plus loin, vous avez compris ;o)

Voila pour cette première partie. Nous verrons la prochaine fois sous quelles formes se présentent un découpage Technique. Je vous donnerais des exemples concrets. Je vous dis donc…à mercredi ;o)

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de cet article. Vous pouvez aussi lire d’autres articles en cliquant sur le lien du Plan du site.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…