crowdfunding, le financement participatif

Le crowdfunding

(Ou en Français)

le financement participatif

Cette semaine, nous allons parler du financement participatif ou autrement dit le crowdfunding. Mais avant d’entamer ce sujet que je trouve passionnant, je tiens à remercier nos amis de la Fan page et de la page Facebook du blog. Ils m’ont été d’une grande aide car je ne savais pas ce que vous aviez envie de lire…cette semaine, il m’ont donc aidé à m ‘orienter, merci à eux. Comme le dernier article « faire son cinéma tout seul » n’a pas mal fonctionné, j’ai décidé de parler du crowdfunding qui est, pour moi, une arme à double tranchant…(il faut lire cette dernière phrase avec un ton de suspense, de mystère…c’est une phrase qui doit faire PPEEEUUURRRRR ;o)) mais aussi un moyen de trouver de l’argent.

Crowdfunding KESAKO ?

Le financement participatif a été rendu possible grâce à la démocratisation d’internet et des réseaux sociaux (Merci MARK Zu…). Bref, il permet à un porteur de projet de le soumettre à l’appréciation des internautes. Le porteur de projet donne/ échange une contrepartie : rien,  un merci, de la figuration, affiche du film, visite du plateau, copie DVD, etc…contre une participation financière pour boucler le budget de son projet et de pouvoir le réaliser.

crowdfunding

Miriam Doerr/ shutterstock

Plus besoin de sortir de chez soi !

Aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux, à internet, aux plateformes de crowdfunding, à cinéaste.org, on peut monter un projet, trouver de l’argent, des comédiens et une équipe technique sans bouger le cul de sa chaise, c’est formidable non ?!

Et bien non, évidemment ! C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup se cassent la figure. Et puis pourquoi aller chercher 1200 euros pour votre projet alors que certaines structures vous permettent de récolter 10 fois plus ! Oui, j’ai bien dit 10 fois plus ! Et je ne parle que de monnaie sonnante et trébuchante ! En plus de ces aides, vous pouvez, suivant les structures, avoir 75% de ristourne sur la location de votre matériel de tournage…Le fait de « ne pas bouger de chez soi » vous prive d’une partie des ressources de financement étant donné que pour les obtenir il faut rencontrer des gens, parler de son projet et se risquer au jugement des autres…BRRRRR ça fait froid dans le dos…(à lire sur le ton de l’ironie ;o))

 

La mauvaise façon de se servir du financement participatif

Il y en a sûrement parmi vous, certains qui connaissent des « gens » ou que vous-même ayez réussi à faire financer intégralement un projet par un des sites qui gèrent le financement participatif. Ok, il y a effectivement toujours des exceptions. Une fois que ça c’est clair pour tout le monde, on va pouvoir avancer parce que la réalité est tout autre. Le but de cet article n’est pas de dire que ce financement est nul, bien au contraire. Je veux juste attirer votre attention sur le fait qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.  Une des premières erreurs c’est :

–       De vouloir financer intégralement son projet par le crowdfunding !

Après avoir fait un tour sur une tripotée de projets qui n’ont pas vu le jour par manque de gentil donateur, je me suis aperçu d’une chose : presque tous ces projets ont en commun de n’orienter la demande d’aide que sur un axe :

–       Les costumes

ou

–       Les effets spéciaux

ou

–       Les décors

Etc…

Ne demandez pas d’aide juste sur une partie de votre production. J’ai vu un projet de film d’époque qui avait l’air intéressant sauf que le porteur du projet demandait 8000 euros pour fabriquer des costumes et pour louer des voitures…Évidemment que le budget du film n’allait pas passer entièrement dans ces deux postes ! Mais la manière dont les choses ont été présentées pouvait prêter à confusion.  Résultat : le projet n’a récolté que 400 euros en deux mois.

La bonne manière d’appréhender le crowdfunding

Vous l’aurez compris, il faut que votre financement ne soit pas entièrement basé sur le crowdfunding. Il faut voir ce mode de financement comme un plus, comme la dernière pierre à l’édifice de votre budget. Ça vous permettra deux choses :

–       Ne pas demander des sommes astronomiques

–       Réaliser votre projet

Non seulement cela va vous obliger à aller chercher d’autres sources de financement, qu’elles soient privées ou publiques ! Mais surtout cela va vous permettre de monter votre projet en prenant votre temps et en travaillant sur votre contenu !

Je vous rabâche depuis des mois…voire bientôt des années ;o) qu’il ne faut pas vous précipiter. Qu’est ce que je veux dire par travailler votre contenu ?

C’est très simple : Cela veut dire chercher des partenaires et j’inclue  les comédiens et les décors.

Parce que ce qui marche fort, très fort, ce sont les présentations de vos projets en vidéo !  Vous faites une interview du futur comédien qui va jouer dans votre film.  Vous montrez les décors dans lesquels vous allez tourner. Mais surtout vous vous présentez à vos futurs financeurs !

Non seulement ça vous fait avancer dans votre projet, ça le rend réel et ça prouve à vos futurs financeurs que vous en avez sous la pédale ! Vous n’êtes pas un de ceux qui lancent une demande de fonds comme d’autres vont acheter une baguette ! Ou qui se lèvent un matin en se disant, tiens si je faisais un film… :o)

 

Là, vous aurez toutes les chances de voir votre demande de fonds atteindre des sommets. Attention, il vous faut aussi un projet qui intéresse le public ;o)

Dernière chose, orientez votre demande de financement sur la globalité de votre film. C’est à dire que vous ne sollicitez pas les internautes parce qu’il vous manque un peu d’argent pour payer l’hôtel de Machin, le café de la table régie ou de construire le décor final de votre histoire ! NON !

Il faut que vous impliquiez totalement l’internaute. Sans lui pas de film ! Il va vous aider pour tous les efforts que vous avez faits et que vous lui avez montrés dans votre présentation. Montrez-lui que vous méritez son aide et le reste devrait aller tout seul ;o)

 

ATTENTION : cela ne vous empêche pas non plus de dire à quoi servira l’argent ;o) Expliquez-lui comment l’argent va être dépensé, donnez-lui des exemples, variez les domaines pour les intéresser au maximum. L’un préférera vous aider parce qu’il y aura des cascades, un autre parce que vous faites composer la musique, un autre encore parce que vous louez telle ou telle caméra ou parce qu’il adore le comédien qui a accepté de jouer dans votre film etc…Si vus avez d’autres partenaires vous avez tout intérêt à aussi en parler.

 

J’entends déjà certains me dire, « oui mais, on lui ment à l’internaute vu que l’on a demandé de l’argent ailleurs ! Et que le film on peut le faire sans lui… » Et c’est là que vous vous trompez ;o) On ne lui ment absolument pas car il fait partie du processus de financement. Dans votre budget vous aurez défini la partie de la région, la partie des fonds privés, la partie en industrie et la partie du crowfunding. C’est à dire qu’afin de boucler le budget de votre film vous avez absolument besoin de son aide. Sans ce financement votre film ne se fera pas dans les meilleures conditions, et cela vaut d’ailleurs pour tous les financements que vous aurez réussi à récolter .Ce n’est pas parce que l’on demande de l’aide ailleurs qu’on ne peut pas solliciter les acteurs de crowdfunding.

 

Mais si vous avez suivi mes conseils et que vous n’obtenez pas ce dernier financement, vous pourrez toujours (en revoyant votre copie) réaliser votre film. ;o)

crowdfunding

alexmillos/ shutterstock

 Récolter 8 000 euros avec le crowdfunding…voir plus

J’ai vu pas mal de projets récolter plus de 10 000 euros ! C’est une somme énorme vu la manière dont se produit un court-métrage. A chaque fois, le projet donne envie, non pas par l’histoire mais par la présentation qui en est faite. L’univers qui est décrit ou montré (photos, vidéos, story-board, images de synthèse) ou des comédiens qui viennent vous demander de les aider. Sur le site Touscoprod, ils annoncent une moyenne de dons, par projet, de 8 000 euros. Forcément, d’autres n’obtiennent pas ce montant mais cela ne veut pas dire que ces projets ne voient pas le jour ;o)

Une dernière chose sur le crowdfunding. Vous devez utiliser toutes les ressources possibles pour que votre projet soit le plus visible possible : Mail, réseaux sociaux etc…

Ceux et celles qui ont un réseau étendu ou une notoriété peuvent atteindre des sommets comme Michèle Laroque qui a réussi à fédérer plus de 1800 internautes pour une somme de plus de 420 000 euros alors que sa demande était de 400 000 euros. Encore une fois, c’est juste une partie du financement. Le film coûtera plusieurs millions d’euros…mais c’est une belle réussite en soi.

Ou trouver les plateformes de crowdfunding ?

Voici une liste des plateformes qui porte des projets de films :

–       Touscoprod

–       Ulule

–       Kisskissbankbank

Mais il existe un tas d’autres sites qui fleurissent comme des champignons ! Je vous ai trouvé un lien qui les regroupe tous et le tout classé par genre : cinéma, musique, entreprenariat etc…

alloprod

Voilà pour cet article sur le crowdfunfing, financement participatif. Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. N’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o) vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux, grâce à vous je vis une aventure extraordinaire  faite de partage et de cinéma ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

 

A bientôt,

Tom Weil

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

65 comments… add one

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id, Aenean efficitur. Phasellus sit commodo in