Créer un personnage de fiction en 3 étapes

Créer et dégrossir un personnage

en 3 étapes

 

Bonjour à tous. Cette semaine, je tiens à revenir sur un sujet qui vous concerne tous et avec lequel vous avez parfois des petits problèmes : Comment créer un personnage ?

Je sais que j’en ai déjà parlé plus d’une fois sur le blog (vous retrouverez tous les articles sur le sujet en bas de cette page). Vous commencez à bien me connaître, dans tous les sujets que je traite : Scénario, didascalies, technique,  je souhaite toujours aller un peu plus loin pour simplifier à l’extrême. Si je réfléchis bien, cet article j’aurais dû l’écrire en premier…mais personne n’est parfait ;o)

Grâce à cet article vous poserez les bases puis en lisant les autres vous pourrez créer la fiche de vos personnages, travailler sur l’émotion, la caractérisation, comment trouver le nom de vos personnages, travailler sur l’identification etc…Bref peaufiner votre (vos) création(s) :o)

Je vais vous donner 3 temps, ou étapes si vous préférez, afin que vous puissiez créer vos personnages.

Avant toute chose, il est important de partir du global pour finir sur les détails. Créer un personnage c’est comme écrire un scénario. Il faut d’abord savoir où l’on va, c’est à dire connaître ce que l’on veut raconter, connaître l’objectif du héros avant d’écrire les séquences et les dialogues. Pour les personnages c’est exactement la même chose.

creer un personnage

scyther5/ shutterstock

  • L’environnement/ Qui est-il et d’où vient-il ?

Lorsque je vous dis : « qui est votre personnage ? » je ne vous demande pas son prénom ou son nom…non…pour le moment ces informations sont des détails, ou en tous les cas, ce n’est pas indispensable de le savoir pour le moment.

Je mets : « qui est-il » et « d’où vient-il » dans la même étape car les personnages de fiction sont comme nous (doivent être comme nous). Ce qu’ils ont vécu dans leur enfance, dans leur passé doit forcément jouer sur leur personnalité aujourd’hui.

Si je prends l’exemple d’un afghan ayant fuit son pays et ayant rejoint la France clandestinement, il n’aura pas les mêmes peurs, la même confiance ou les mêmes « cicatrices » qu’un Français du même âge élevé dans le 16ème à Paris !

 

Je sais que cet exemple est peut être un peu trop marqué.

Prenons l’exemple de cet homme élevé dans le 16ème. Il n’aura pas les mêmes repères que son voisin de palier, ni la même éducation s’il a des parents médecins et que son voisin de palier a été élevé par des comédiens ! Imaginons que les parents de ce dernier soient Français par le père et Indien par la mère, il n’aura pas les mêmes repères culturels que son voisin…cela peut forcément impliquer : Les croyances, les principes, la façon de se nourrir etc…

 

Vous l’aurez compris, par ces exemples l’environnement de chaque personnage est important et déterminant dans une partie de sa conception. Je ne sais plus où j’ai lu ça : Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens.

En tapant cette phrase je viens de me rappeler ! Je vous le dis en aparté. Cette phrase vient d’un afghan (justement) que Marine Place, la réalisatrice avec qui j’ai fait un long-métrage en octobre, a filmé pour un documentaire qui s’intitule : « tout à reconstruire » racontant leur histoire. D’ailleurs Marine vient d’obtenir le grand prix du jury de L’Acharnière pour celui-ci.

Cela me fait penser à un autre aspect de la conception d’un personnage : L’époque et le lieu. Je parlais des Afghans un peu plus tôt. Si votre film se passe en temps de guerre ou dans un autre pays, cela va forcément influencer le comportement de votre personnage, voire même sa façon de vivre.

MEMO :

  • Environnement/ Éducation
  • Époque/ Lieu
  • Milieu social
creer un personnage

PhuShutter/ Shutterstock

  • Aspect psychologique/ Qui est-il ? bis

Savoir d’où il vient ne suffit pas à définir votre personnage. Il faut que vous vous demandiez quelle sorte de personne il est.

Voici un exemple très simple :

J’ai personnellement un frère et une sœur…malgré le fait que nous ayons été élevés par nos deux parents, nous sommes radicalement différents ! J’ai plutôt un tempérament fonceur et extraverti alors que mon frère, de deux ans mon cadet, est plus discret et réfléchi. Cet aspect psychologique va jouer un rôle déterminant sur comment appréhender différentes situations dans lesquelles vous allez plonger vos personnages et la manière dont ils vont réagir, tout comme mon frère et moi J

Nous sommes fait d’un tas d’aspects psychologiques. Notre personnalité est complexe. Vos personnages doivent l’être aussi (dans une certaine mesure). Mais avant toute chose vous devez définir un aspect psychologique général ou dominant si vous préférez. N’oubliez pas que vous n’avez qu’1H30 pour raconter votre histoire. Vous ne pouvez pas raconter la vie de tous vos personnages. D’ailleurs la plupart du temps votre histoire raconte une infime partie de la vie de votre héros, par exemple.

Une fois que vous savez si tel personnage est fonceur, trouillard, introverti, extraverti, vous pouvez, à partir de là, chercher les raisons ou approfondir son profil.

 

LES RELATIONS :

Cet aspect psychologique peut aussi être déterminé par les relations qu’il a avec ses amis et son entourage.

La pratique d’un sport peut aussi jouer sur le caractère futur. Si durant sa jeunesse votre personnage a été un sportif de haut niveau, il sera plus enclin à suivre une directive, à se préparer ou à savoir gérer le stress. Il aura aussi un mental plus combatif.

Ce côté sportif de haut niveau pourra aussi jouer en sa défaveur. S’il ne supporte pas l’échec il pourra s’entêter jusqu’à risquer de tout perdre ou pourra être un atout…tout est une question de dosage et de choix ;o)

Pour finir vous pouvez doter votre ou vos personnages de pathologies différentes : Mentale, physique ou virale. Cette maladie influencera sa vie, ses réactions, ses relations avec les autres. Il peut avoir des tocs en particulier, une phobie etc…

Tout cela devra être complété avec son aspect dominant. Vous voyez qu’en partant d’un simple aspect psychologique il peut être couplé à l’infini avec d’autres caractéristiques qui influeront sur les situations dans lesquelles vous mettrez vos personnages.

MEMO :

 

  • Psychologie
  • Introverti/ Extraverti
  • Pathologie/ Phobie
creer un personnage

ra2studio/ shutterstock

  • La profession et ses relations/ Que fait-il et avec qui ?

Je sais que certains d’entre vous se disent : » mais son métier on s’en fout ! Et puis de toute façon mon personnage est au chômage !» Alors ceux qui se disent ça…ont tout faux !

Le métier a une importance capitale. Imaginez que l’un de vos personnages soit issu d’une famille ouvrière du nord de la France. La mère fait des ménages et le père travaille comme opérateur dans une usine de carton…Et leur 3ème fils, votre personnage, est devenu médecin.

Et bien, malgré le fait qu’il ait une bonne situation aujourd’hui, le sacrifice qu’a dû faire ses parents (ou pas !!) et la somme de travail et de barrières qu’il a dû abattre pour y arriver est énorme.

Cette profession lui donne un statut particulier dans la société et le fait évoluer dans un milieu différent que celui que vous avez défini plus haut grâce à l’environnement et son passé. Ces deux milieux peuvent rentrer en conflit.

 

Cette profession peut (doit) jouer sur les relations qu’il entretient avec les autres personnages. Peut-être que ces relations sont (doivent être) conflictuelles. Pour que ce personnage devienne médecin un de ses frères a peut-être dû être « sacrifié ». Ce frère lui en veut sûrement.

Il faut que les relations des personnages jouent sur les conflits. Comme le dit Joe Eszterhas, les conflits assurent la fusion entre les vertèbres. C’est à dire qu’il est le ciment/ la colle qui rend solide votre scénario. S’il n’y a pas de conflit, le public s’ennuie et s’en va.

Le métier peut être une source de conflits. Ce conflit doit être combiné avec un autre ingrédient, l’attraction. Là encore le métier de votre personnage peut influencer les deux.

 

Si votre héros ou protagoniste est policier, qu’il pourchasse une cambrioleuse dont il tombe amoureux. Il y a conflit et attraction !

Reprenons l’exemple du personnage de médecin. L’un de ses frères est jaloux = conflit mais peut-être que leur sœur à son frère médecin pour modèle = Attraction. Autant dire que cette famille est assise sur une poudrière émotionnelle.

On pourrait trouver des tas de conflits ou d’attractions grâce aux métiers de vos personnages mais j’en entends certains qui disent : « oui mais si l’objectif de mon héros n’a rien à voir avec son métier ? Ou sa famille ? »

Encore une fois, les relations devront être dans le conflit et l’attraction à un moment. Le métier peut tout aussi bien être à la source de préjugés, ou le métier peut juste servir d’aide ou de talent particulier dans votre histoire.

Si votre personnage médecin se retrouve dans une forêt ou sur une île déserte et qu’il se casse une jambe, il pourra se faire une attelle ou je ne sais quoi. Il pourra aider une femme à accoucher dans un bateau ou un avion.

Si votre personnage est policier il sera familiarisé aux armes…mais pourra être une cible idéale s’il est envoyé en prison.

Si votre personnage est prof de physique/ chimie il pourra sûrement construire une bombe artisanale ;o)…Etc…

Le métier est un atout pour votre histoire et les relations entre les personnages vous aideront à intensifier la dramaturgie. Car vous créerez de véritables éléments qui aideront le spectateur à croire en vos personnages. Tout ces éléments vont les rendre plus humains, plus crédibles et plus profonds…bref un premier pas vers l’identification.

MEMO :

  • Métier
  • Relation
  • Conflit/ Attraction

 

Voilà pour les 3 étapes pour créer vos personnages.

Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article ;o)

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « Like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

 

A dimanche prochain, en attendant vivez votre passion à fond.

Tom Weil

Voici d’autres articles pur vous aidez à créer vos personnages

Comment trouvez un nom à vos personnages

Comment donner de l’émotion à vos personnages

Voici comment créer vos personnages principaux et secondaires

Comment maitriser l’identification aux personnages

Comment créer vos fiches de personnages

Introduction à l’adaptation d’un livre Partie 1 et 2

L’importance des séquences de la vie quotidienne dans votre scénario

Le point de vue narratif

Combien de temps Dure un court-métrage !

Les 10 étapes pour écrire un film

 

 

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • djé

    Bonjour Tom,
    Est-ce que le principe de création de personnages et des relations entre eux est le même pour la réalisation d’un court-métrage. En lisant ton article, je me posais la question de comment expliquer tout cela en moins de 20 min?
    Merci pour ta réponse
    Géraldine.

    • Bonsoir djé,

      C’est une bonne question. Comme tu peux le voir il est difficile de faire cela en 20 minutes ;o) il faut donc se concentrer sur le personnage principal.

      Je vais bientôt, mettre en place un article pour répondre à cette question plus facilement.

      A bientôt,

      Tom

  • Shawn Bennett

    Salut Tom !
    Je sait, je ne suis pas très inclut dans les techniques de cinéma etc. car je n’ai que 15 ans hahahaha mais pour l’instant j’enregistre toutes tes articles que tu met et je les lit souvent car mon rêve est de devenir réalisateur de film et tes conseils peuvent énormément m’aider ! Bref, merci d’accorder ton temps pour nous !

    -Shawn

    • Bonjour Shawn Bennett,

      Merci ;o) N’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • mookyr

    Salam

    C’est toujours un reel plaisir de lire tes billets et comme par hasard je cherchais quelque chose de precis et surtout synthétisé sur le sujet encore merci

    Cordialement

    • Bonsoir mookyr,

      De rien ;o) N’hésite pas à partager le blog autour de toi.

      A bientôt,

      Tom

  • sosso JODAN

    Juste une question 72 page ,peuvent elle faire un long métrage?

    • Bonsoir sosso,

      Comme une page est égale à 45 secondes à 1 minute par page…je dirais oui…mais c’est un peu court.

      A bientôt,

      Tom

  • sosso jodan

    Merci pour le partage de savoir, le nécessaire sera fait pour faire connaitre ton site.

  • René-Bazin Elie

    Bonjour Tom,
    je suis en train d’écrire un scénario que j’ai presque terminé mais je suis confronté à deux problèmes:
    -les acteurs
    -le matériel pour le tournage (caméras, micros, perche…)
    Pourrait tu m’aider à résoudre ces problèmes et me dire si il existe des bonnes caméra et micro pas très chers, connait-tu des acteurs plutôt pas très connu.
    Merci beaucoup pour tes conseils, essaie de me répondre vite.
    A très bientôt.

    • Bonsoir René-Bazin Elis,

      Pour les comédiens il faut que tu fasses un casting proche de chez toi et que tu ailles dans la structures qui gère l’accueil des tournages car ils doivent avoir un fichier avec les comédiens de ta région.

      Pour le matériel cela dépends de ton budget…

      A bientôt,

      Tom

      • René-Bazin Elie

        Merci de m’avoir répondu et de m’avoir dit ce qui fallait faire.
        Je vais essayer d’en faire un proche de chez moi comme tu me l’a conseillé. Pour mon budget, il n’est pas très élevé; il devrait être de environ 200euros ce qui n’est pas beaucoup.
        A bientôt,

        • Bonsoir René-Bazin Elie,

          C’est très petit comme budget…

          Avec ça tu peux tourner : Sony HDR-CX240, Audio-Technica ATR6550

          Mais ça va tout de même exploser ton budget. Pourquoi ne pas louer ?

          A bientôt,

          Tom

          • René-Bazin Elie

            Tien, je n’y avait pas penser et c’est vrai que ça peut être intéressant.
            Je vais me mettre directement à en chercher.
            Merci beaucoup pour tout les conseils que tu ma donné récemment,
            et a bientôt…

          • Bonsoir René-Bazin Elie,

            De rien ;o)

            Tom

          • René-Bazin Elie

            j’arrive pas a trouver cette caméra, pourrait tu me dire un site ou magasin où elle est?
            P.S: je suis allez dans des magasin spécialisé, sur des sites mais rien

            Elie

          • Bonjour René-Bazin Elie,

            Elle doit être dispo chez Darty. sinon y a la location !

            Tom

  • Camille

    Bonjour Tom,

    Documentariste, j’ai une idée de fiction en tête depuis près de deux ans… mais ne venant pas du milieu du cinéma, je n’osais pas trop me lancer. L’idée est devenue de plus en plus précise, il se trouve que j’ai du temps devant moi, et j’ai découvert votre site… bref : je me suis lancée !
    Je bosse tout les jours en suivant vos articles pas à pas (après les avoirs tous lus une première fois :-)).

    Donc tout d’abord : merci pour le gros coup de main !

    Concernant ce nouvelle article, j’ai trois questions :

    – Pourriez-vous, si vous en avez le temps, nous éclairer sur la « mise en page » de la fiche personnage ?
    Je pense bien qu’il n’y a pas qu’une manière de faire, mais si vous avez des astuces (comme celles données pour écrire la continuité dialoguée) je suis preneuse !

    – Quand le prénom du personnage est assez lambda (je veux dire un prénom que l’on rencontre dans la vie de tous les jours), y a t-il une astuce pour choisir son nom de famille ? Et faut-il faire une recherche pour vérifier que cette personne n’existe pas dans la vie réelle ? Exemple : vérifier que « Claire Lambert » n’existe pas réellement ?

    – J’ai écrit le « pitch » et une fiche personnage. J’aimerais, si possible, avoir votre avis sur ceux-ci, mais, étend donné que vous devez être très sollicité, peut-être préférez-vous lire le document final, plutôt que des « petits morceaux » ? (Est-ce encore possible de vous envoyer l’ensemble du projet ? J’ai lu dans un de vos articles que vous aviez arrêté).

    Merci par avance pour votre réponse,

    Belle journée,

    Camille.

    • Bonsoir Camille,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      1) tu trouveras dans les liens en bas de l’article la réponse à ta question ;o)
      2) Tu trouveras aussi un article sur ce sujet. Pour Claire Lambert..c’est un nom commun pas besoin de faire des recherches pour savoir si elle existe…elle existe ;o) ! Sauf des noms de personnalités etc..
      3) Je ne lis plus vos projets en dehors de scénario+ car vous potes trop nombreux et ça me prend un temps fou ;o)

      A bientôt,

      Tom

      PS : mais tu peux me poser autant de question que tu le souhaites ;o)

      • camille

        Merci Tom pour votre retour.
        Qu’est ce que scenario + ?
        Vous voulez parler d’un scenario terminé ?
        Merci et belle journée,

        Camille

        • camille

          Re-bonjour,

          J’ai cherché, j’ai trouvé ! … pour scénario+
          Merci.

          Camille.

        • Bonsoir camille,

          Non scénario+ c’est la méthode que j’ai créé pour vous accompagner et vous aider à écrire.

          Mais le portes des inscriptions sont fermées pour le moment.

          A bientôt,

          Tom

          • chaumereuil

            Bonjour Tom,

            Et merci pour ta réponse.
            Quand pourrons-nous nous inscrire pour un suivi personnalisé ?

            Merci,

            Belle journée,

            Camille.

          • Bonsoir Chaumereuil,

            Bientôt ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Albert Firaguay

    Merci Tom pour ton article sur le personnage. Très instructif, et vrai. Cela ne fait pas longtemps que je suis inscrit à ta newsletter, mais j’avoue que je suis content de faire partie de tes lecteurs. Cela m’inspire. Alors, continue à nous inspirer par tes connaissances et ta pratique du cinéma. Merci beaucoup et à bientôt.

    Albert

    • Bonsoir Albert,

      Merci pour ton commentaire ;o) Bienvenue sur le blog, Bienvenue parmi les abonnés à la newsletter. N’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier.

      N’hésite pas non plus à revenir ici dés que tu le souhaites, si tu as des questions etc..tu es ici chez toi ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Anne Fauchon

    Hello Tom, merci pour la comédienne que je suis 🙂 Question : j’aimerais retrouver l’article sur le court-métrage qui a « inspiré » la loi du marché ; je ne le vois pas sur le site (alors que celui de la semaine d’avant y était…)

    • Bonsoir Anne,

      Pour le moment il n’est plus disponible…

      A bientôt,

      Tom

      • Anne Fauchon

        Bonjour Tom, … Je trouve que tu avais trouvé le ton parfait pour poser le problème (super posé, factuel et tout et tout) et c’est super important que nous ayons tous bien conscience du phénomène (perso un aspect candide de moi a encore du mal à « croire »). Si jamais cela est à nouveau possible, j’espère que cet article réintègrera la liste de ses illustre cousins 🙂
        Belle semaine

        Anne
        PS : super la nouvelle photo 🙂

        • Bonsoir Anne,

          Malheureusement tout le monde ne l’a pas pris comme ça. Je te réponds en mp.

          A bientôt,

          Tom

          • Anne Fauchon

            avec plaisir pour le mp ; le chat a des moustaches et les carottes sont cuites 🙂
            À bientôt

  • Christophe

    Bonjour Tom,

    Voilà un condensé de ce que j’ai appris avec scénario+ ;o)

    Notre scénario tient grâce à nos personnages, il ne faut pas survoler cette étape.
    Tout ce qui donne de l’attachement, du dégoût, de l’envie, du mépris,… bref des sentiments, de l’intérêt, de la passion à l’histoire que nous écrivons.

    Quoi de mieux que de s’inspirer des gens qui nous entourent et d’y rajouter nos épices…LOL
    Les mémos sont de bons aides mémoires.

    A bientôt. Tu as vu mon mail…
    Christophe

    • Bonsoir Christophe,

      Merci pour ton commentaire. Oui j’ai vu ton mail ;o)

      Scénario+ va beaucoup plus loin ;o) Mais cet article permet de poser les premières pierres correctement.

      A bientôt,

      Tom

  • Vlad

    Salut Tom !
    Super comme article ça, bravo ! J’espère que tu vas continué encore pas mal de temps, c’est toujours un plaisir de te lire et de glaner quelques info toujours importante.

    • Bonsoir Vlad,

      Merci Vlad, oui tu vas voir les prochains articles seront là pour vous aider ;o) Partage le blog autour de toi ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Frederic Maury

    Bravo Tom pour cette étape importante. Comme tu le sais, j’ai eu des discussions plus qu’intéressantes avec Claude Sautet. Il me disait les mêmes choses que toi. Un film et son histoire n’est qu’une portion de la vie des personnages. Ils ont tous un passé, des souffrances et des joies qui les ont construits. Et ce sont ces détails qui nous rapprochent d’eux et qui nous les rendent attachants, ou non. Chabrol disait : « j’aime rendre les salauds sympathiques ». Beau programme ! LOL

    • Bonsoir Frederic,

      ABSOLUMENT ! ;o) Un personnage ne fonctionne qu’a la seule condition que l’on se retrouve en eux et qu’il se sorte de situation comme nous aimerions qu’ils le fassent. C’est ce qui nous galvanise et nous identifie à eux ;o)

      Idem pour les salauds ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Paul

    Au début, quand j’ai lu « créer un personnage en trois étapes », je me suis demandé s’il existait une méthode plus rapide que la mienne pour créer, justement, un personnage plus rapidement.

    Et finalement, c’est exactement la même méthode que j’applique, ce que je trouve rassurant. Cependant, je pense qu’il faudrait tout de même mentionner que la création d’un personnage « sans modèle » peut-être une tâche très complexe et qu’il faut (pour s’aider au mieux) s’inspirer des personnes que l’on connait, que l’on côtoie ou que l’on croise.

    Et puisque j’en suis là à parler de mon expérience sur la création de personnage, il y a un exercice « en temps réel » (donc avec modèle) pour créer son personnage, cet exercice consiste à sortir de chez soi et observer les gens dans leur démarche, leurs activités, leurs relations pour imaginer leur passé, leur carrière, leur psychologie et faire, en quelque sorte, le film de leur vie.

    Ça peut être pratique et être une bonne source d’inspiration et d’entraînement pour créer des personnages « réels »

    J’espère pouvoir être compréhensible,

    Bon dimanche et bonne continuation,

    Paul

  • Pierre

    Merci pour l’article très intéressant, le personnage que je crée bosse dans un fast food, c’est pas le métier qui lui convient le mieux mais pas le choix… 😉 Le plus difficile reste pour moi le conflit/ attraction…

    • Bonsoir Pierre,

      Le métier es important. Le fast-food est un très bon univers ;o)

      Je ne peux pas t’aider pour le conflit et l’attraction, je ne connais pas ton histoire ni tes personnages.

      A bientôt,

      Tom

      • Pierre

        Je suis en train de développer tout ça grâce à tes articles! Merci pour ta réponse et tes encouragements!

  • maria

    Bonjour Tom,
    * Les extravertis sont sympas ! Ceci dit pour toi LOL !
    Tout ce que tu dis des membres d’une fratrie, je le partage. Nous avons vécu le même drame, je devrais dire les mêmes drames, nos quatre vies ont été tout à fait différentes, même si le destin en a tenu compte pour chacun.
    * Nos trois fils sont aussi fort différents. Mais,ils ont un écart d’âge important. Il faut en tenir compte.
    * Ceci dit, je suis contente d’avoir de bonnes nouvelles de « Souffler plus fort que la mer ». Je sais que tu as été un solide pilier de Martine Place, dans la réalisation de son scénar, sur une île peu clémente au départ.
    * Je reviens spécialement aux personnages.J’ai tellement vécu le drame de mon protagoniste et les réactions des autres… Je pense avoir tenu compte de tout ce que tu nous dis là. Le conflit n’est pas évident parfois. Je pense à 2 vrais amis qui aiment la même femme. Le spectateur peut s’attendre jusqu’au bout à ce qu’un conflit éclate.Or, il n’en est rien, l’amitié reste la plus forte, et la générosité du don de soi qui va avec.
    * La passion pour l’écriture, je  » la vis à fond ».
    ☼ ) Cordialement à toi,Tom et à tous.
    Bon dimanche.
    maria ☼ )

    • Bonsoir Maria,

      Ahahahahah merci ;o)

      Avec les deux hommes amoureux de la même femme tu as une triangulaire intéressante justement pour jouer sur les conflits et attractions. Même si les deux hommes restent amis, il peut y avoir des tensions. L’attraction et le conflit peut se jouer entre tous les personnages.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Bonjour Tom,
        * Merci de ton éclairage. Le conflit entre mes deux hommes-personnages n’est que suggéré dans ma fiction.Justement, l’un se referme sur lui-même, à cause de son passé, l’autre est plus expansif, plus extraverti. C’est la femme aimée qui choisit en fin de compte. Mon héros ( l’un des deux,mon héros, est un « salaud…sympathique » ( mots que vous employez, Chabrol, Frédéric et toi hier, lol ! , un  » salaud voulu » , exprès pour qu’elle choisisse en fin de compte son « rival » et ami. Est contenue aussi l’alimentation du suspense pour le spectateur. Il aime tant les histoires d’amour !
        * Pour Marine Place, tume donnes ta réponse à une autre page : la récompense est pour un documentaire et non pas pour sa fiction.
        J’aurais bien aimé l’inverse car je pense que j’aimerais ce style de film dont j’ai lu le synopsis. Et puis, si tu as été son mentor dans le réel, tu es le nôtre dans le virtuel ☼)
        * Bonne semaine !
        Cordialement de
        ☼) maria

        • Giselle Diane MENDES

          Bonjour Tom,
          Wawww je suis rassurée car à chaque fois que je vous lis, je prends confiance que mes amis et moi pouvons grâce à vos enseignements réaliser notre projet.
          Comme je vous le disais dans ma toute première correspondance avec vous, nous sommes comme Camille, nous ne venons pas du milieu du cinéma. Mais nous avons mis en place quelques idées sur lesquelles nous travaillons.
          Actuellement nous en sommes justement à cette étape de faire la fiche de nos personnages. En lisant cet article ce matin, suis contente de remarquer que nous ne sommes pas hors de la bonne voie.
          Alors j’ai des questions pour pouvoir avancer :

          Tout d’abord , à quelle moment devons nous nous lancer dans la mise en place de la fiche de nos personnages?
          Ma deuxième question concerne le personnage principal. Doit-il y avoir un seul acteur principal autour de qui tourne l’idée principale du film? En fait je pose cette question car dans notre scénario, le 1er personnage principal va disparaître à un moment donné du film et faire place à sa fille. Mais à la fin du film, les deux vont se retrouver. Cependant la leçon à tirer ici concerne le 1er personnage.

          Merci de m’éclairer sur ce plan..

          J’en profite pour faire un coucou à tous les participants de ce blog, et félicitaions à ,la réalisatrice de Marine Place. J’espère qu’un jour je serai comme vous.

          Salutations,

          Giselle

          • Bonsoir Giselle,

            1) au plus tôt, dés que tu as écrit le pitch.
            2) C’est étrange…car le héros doit terminer son voyage, cela ne peux pas être un autre personnage qui la termine pour lui. Ou alors tu as un héros et un protagoniste, dans ce ça cela fonctionne.

            A bientôt,

            Tom

            PS : Merci pour Marine ;o)

        • Bonsoir Maria,

          J’aurais préféré aussi que cela soit pour le long. Mais je tiens à rétablir la vérité, je n’ai pas été son mentor..loin de là…c’est même Marine qui à était le mien un moment. Je l’ai accompagné dans l’aventure de son long et je le ferai encore si elle m’en donne la possibilité, mais son mentor non ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • maria

            Bonjour Tom,
            Pour moi, mentor veut dire aussi aide, quelqu’un sur qui tu peux compter, un pilier pragmatique..Parfois, la réalisatrice peut avoir la tête dans les étoiles. Un jour, c’est toi qui as dit  » Silence, on tourne  » si je ne m’abuse LOL.!
            Pour en revenir à ton article et à tes réponses, il me faut te dire que ça m’aide à forcer sur l’attitude opposée des deux amis. Alors,merci. ☼ ). Je fignole encore mais la fin de mon dossier pour des prod’ n’est pas loin.
            Cordialement de
            ☼ ) maria.

          • Bonsoir Maria,

            LOL oui dans ce cas là ;o)

            A bientôt,

            Tom

            PS : je suis content si ç a t’aide ;o)