Créer des Personnages, personnages principaux ou secondaires

Créer des personnages

Les émotions de vos Personnages

 

Partie 2 

Voici la suite de l’article sur créer des personnages, les émotions de vos personnages. Nous allons voir comment vous pouvez définir quelles émotions vous voulez donner à votre personnages et surtout que cela soit vraisemblable ;o) Si vous n’avez pas lu la première partie cliquez sur le lien ;o)

Et si Plutchik m’était conté ou comment créer des personnages émotionnellement vrai

La première fois que quelqu’un a prononcé ce nom, j’ai dû répondre : « A tes souhaits »…bon j’admets, elle est nulle cette blague !

Avant de vous dire ce qui se cache derrière ce drôle de nom, je voudrais revenir sur ce que je disais juste au dessus.  Revivre ou repenser à vos propres émotions peut vous aider, voire vous sauver. Ce que l’on cherche lorsqu’on écrit, c’est que le spectateur (lecteur) s’identifie à nos personnages. Si vous arrivez à retranscrire ce que vous avez ressenti à l’intérieur de vos personnages, vous atteindrez ce que tout scénariste recherche : La vérité, le vrai…la vraisemblance ! Ce n’est qu’à ce prix que vous toucherez au cœur vos spectateurs car vos personnages réagiront de manière cohérente.

Revenons à plutchik…(j’adore ce nom lol)

Robert Plutchik, psychologue américain,  a inventé la roue des émotions. C’est un modèle qui définit les émotions humaines et leurs relations. Cette roue est composée des 8 émotions de base qu’il oppose deux à deux.

la roue des émotions

Exemples :

–       Joie – Tristesse

–       Sympathie – Dégoût

–       Peur – Colère

–       Surprise – Excitation

Voici un exemple de tableau que j’ai trouvé sur les émotions et leurs nuances ;o)

tableau des émotions

Essayons d’appliquer tout cela afin que vous compreniez bien. Ne vous inquiétez pas si vous pataugez un peu, c’est normal car l’exercice n’est pas simple.

Jean est vendeur dans un magasin d’électro-ménager et ce mois-ci il a tout déchiré. Ses ventes n’ont jamais été aussi bonnes. Une fois prêt, il se rend à son travail en toute décontraction. Pourtant, aujourd’hui c’est le jour des bilans personnels, ses collègues et lui-même vont connaître le montant de leur prime de fin de mois (Jean est donc serein). Les ventes de tous les vendeurs vont être épluchées, lui est au top.

Alors qu’il attend son tour, il voit revenir tous ses collègues, la mine déconfite. Le tour de Jean arrive, son patron lui offre une promotion, il passe responsable des ventes (il ressentira de la joie). Au cours de sa journée, il rencontre une cliente plutôt jolie (il pourra passer soit par l’attirance ou l’excitation). L’émotion qu’il ressentira ou vivra sera donc soit l’amour ou l’optimisme.

Autre exemple :

Jean se lève ce matin. C’est le jour des bilans, ce mois-ci a été un mauvais mois. Il se rend dans son magasin (il est contrarié). Alors qu’il se change dans les vestiaires il renverse son café et tache sa chemise (il passe de la contrariété à la colère). Pendant que ses collègues passent un à un et reviennent la mine déconfite, il est en train de faire une très grosse vente de plusieurs milliers d’euros (il est très excité), mais le client a oublié sa carte bleue et ne peut pas payer. L’émotion qui ressortira sera l’agressivité. L’entretien pour son bilan risque d’être plus que houleux ;

Maintenant que vous avez compris le système, grâce à ce schéma, vous replonger dans vos émotions vous aidera à très vite définir quelle réaction votre personnage devra adopter.

Je vous conseille néanmoins de vous reporter au tableau ci dessus si vous avez un doute sur le cheminement de chaque émotion.

Cela fonctionne évidemment pour vos personnages principaux et secondaires !

ATTENTION : vous pouvez aussi désamorcer les problèmes de vos personnages. Si le but de votre personnage et de se libérer de ses remords, vous devrez régler le fait qu’il soit triste et le dégoût qu’il a (pour lui ou pour quelqu’un d’autre)

Évidemment pour vos personnages principaux vous devrez détailler et connaître la vie de celui-ci au maximum. Tandis que vous pourrez être un peu plus vague sur le pourquoi de telle ou telle émotion chez vos personnages secondaires.

Dites vous que si vous réussissez à intégrer cela, vous gagnerez une bonne longueur d’avance sur les autres apprentis scénaristes, j’irais même jusqu’à dire sur certains scénaristes tout court ;o) De plus créer des personnages deviendra « presque » un jeu d’enfant ;o)

Les actions et les réactions de vos personnages font partie intégrante de leur psychologie, ne l’oubliez jamais.

 

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.

Si vous avez aimé cet article sur créer des personnages : les émotions, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article. Vous pouvez aussi lire d’autres articles en retournant dans le plan du site en cliquant sur le lien.

Bon Courage,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

17 comments… add one

Leave a Comment